Voici le S.O.S, d'un terrien en détresse [Maxine]

En ligneSurvivor #001
avatar
Messages : 3493
Points : 2766
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
InformationsContact
Papa Ours
Papa Ours
Dim 4 Déc 2016 - 17:45


20 Août 2015, Front Lake Park
Bordel de merde ! Autant de rage que pour s'éviter d'être encore plus dans la merde, Logan s'appuya de tout son poids contre le tronc de l'arbre et souleva ses jambes pour balancer un bon coup dans la tronche du rôdeur qui s'approchait de lui. La frêle créature décharnée fut projetée en arrière, percutant au passage quelques uns des camarades qui l'accompagnaient et comme s'il était sur une piste de bowling, l'homme fit un strike parfait. Enfin, parfait... Il en restait d'autres, bien cinq ou six de la même trempe qui se traînaient toutes vers le même point : lui. En laissant retomber ses jambes, il serra la mâchoire, retenant de toutes ses forces un cri de douleur alors que l'écorce de l'arbre griffait une nouvelle fois les plaies béantes sur son dos.

Ce connard allait le lui payer cher. Il ne savait pas encore quand, il ne savait pas encore comment, mais un jour ou l'autre, Logan retrouverait la trace de cet enfoiré et il lui exploserait le crâne de toutes ses forces. Mais pour le moment... Pour le moment, il allait surtout devoir trouver un moyen de se sortir de cette situation de merde. Parce que non content de lui avoir pris la tête une bonne partie de la journée, de l'avoir menacé, de l'avoir forcé à tuer une femme innocente et de lui avoir défoncé le dos avec sa connerie de batte barbelée, cet enfoiré avait laissé Logan en plein milieu du parc, attaché à un arbre et avait gentiment vidé le chargeur de son propre revolver dans les airs avant de se casser, rameutant une bonne dose de rôdeurs au passage.

À condition de supporter la douleur chaque fois qu'il faisait un geste, Logan arrivait quand même à repousser les rôdeurs, du moins pour le moment. Il devait y en avoir une bonne dizaine autour de lui, la moitié rampait désormais au sol. Il avait une chance de ne pas se faire bouffer dans l'immédiat, du moins aussi longtemps qu'il arrivait à repousser les monstres, mais pour s'échapper avant que la horde ne grossisse, c'était autre chose... De temps en temps, l'homme lançait un regard désespéré à son sac à dos posé sur le sol quelques mètres plus loin, sur lequel il pouvait voir sans mal son revolver au chargeur désormais vide, son couteau de chasse et sa hache trempée de sang encore frais. Tous inaccessibles. Il restait bien la solution de frotter la corde contre l'écorce jusqu'à ce qu'elle cède, mais... Il souffrait déjà le martyr chaque fois qu'il essayait de donner un coup à un rôdeur, alors la perspective de se frotter volontairement de bas en haut sur ce fichu arbre pendant une éternité l'enchantait peu. Vraiment très, très peu.

Ce serait donc comme ça qu'il allait mourir. Attaché à un arbre au milieu d'un parc transformé en forêt vierge, soit à cause de la faim, soit à cause de l'une de ces bestioles qui finirait par l'avoir. Sans avoir eu la chance de retrouver Eulalie ou Joy, sans avoir vu son bébé plus de deux ou trois fois dans sa vie. C'était rageant, désespérant. Il fallait qu'il se sorte de cette merde... Qu'est-ce qui lui avait pris de tenir tête à ce type, sérieusement ? Non. Non, il ne le regrettait pas un seul instant. Tant pis s'il devait y laisser la vie, c'était toujours mieux que de voir sa famille mourir ou de laisser son groupe devenir les esclaves d'un monstre. Il avait fait ce qu'il fallait, il avait pris les bonnes décisions et il était le seul à payer les pots cassés, c'était déjà ça de gagné. Pour le reste... advienne que pourra.

_________________


Keep calm and let Logan handle it

No Keia la, no keia po, a mau loa
Mes Awards **:
 
Revenir en haut Aller en bas
Survivor #001
avatar
Invité
InformationsContact
Invité
Jeu 8 Déc 2016 - 3:05


Voici le S.O.S d'un terrien en détresse

« Il dépend des parents de faire de leurs enfants ou des
hommes ou des brutes.»


feat Logan



Ça faisait maintenant 19 jours que Octavia était arrivée, 19 jours pendant lesquels Maxine n'avait pas pointé le bout de son nez à l'extérieur. Pour cause l'accouchement n'avait pas été de tout repos et l'avait laissé sans force et anémique plusieurs jours durant. Katherine lui avait précisé pour ne pas dire ordonner de garder le lit et Oliver quand à lui avait veillé à ce qu'elle ne le quitte pas. Il pouvait être très autoritaire parfois, tellement qu'elle avait finis par ne plus rechigner et marchander pour sortir avant d'avoir l'autorisation de pouvoir quitter le lit. Immédiatement elle avait voulu voir le dehors, le grand air lui manquant plus que jamais. C'était étonnant de se dire que malgré l’épidémie malgré le danger constant en dehors des murs protecteurs du Coast Guard elle aimait toujours autant être dehors. Elle y trouvait le calme et parfois de quoi se défouler.

C'est donc avec son plus grand sourire, sa plus grande force de persuasion qu'elle avait réussit à avoir le droit de sortir. Elle avait même réussit à ce que Oliver garde la petite le temps qu'elle fasse un tour. Tout ça n'avait pas été sans compromis vous vous doutez bien. Elle avait marchandé ça contre quelques câlins, promis de revenir après 3 heures tout au plus. De toute façon son cannibale avait prévenu qu'il ne changerait pas les couches de la petites elle n'avait donc pas le loisir de rester plus longtemps dehors. Il y avait ça et puis le fait qu'elle devait aussi la nourrir...Oliver était tout à fait capable d'oublier ce petit détail. Certes il avait aussi beaucoup à penser avec leur abris à fortifier, les gens à gérer, elle pouvait comprendre qu'il n'était pas prédisposer à acquiescer à chacun de ses caprices.

Finalement, une fois dehors ses pas la menèrent à Front Lake Park. Elle en avait marre de voir du béton à perte de vue, le arbre la nature, elle avait vécu tellement de semaine dans une forêt pour en garder une certaine forme de nostalgie. Elle marcha donc entre les arbres ne cherchant pas à s'éloigner du chemin qui quelques mois plutôt devait être encore entretenu par la ville. Elle ne croisa aucun rôdeur sur son chemin et ce n'était pas un mal même si elle n'aurait pas dit non à un petit entraînement. Puis alors qu'elle allait faire demi tour un grognement attira son attention. En fait il n'y eut pas un seul grognement mais bien plusieurs comme si une horde de zombies c'était agglutiné quelque part.  
D’ordinaire Maxine ne se serait pas soucier de savoir ce qui retenait l'attention de cette masse de non mort mais ça faisait tellement longtemps que sa vie était rythmée par des couches, des pleurs et des larmes pour refuser un peu d'animation quand elle était si proche. Elle s'avança donc en direction de ses complaintes armant son arbalète avec une facilité qui la fit sourire. Forte heureusement elle ne semblait pas avoir perdu la main.

Cette petite traque la mena jusqu'à un attroupement de zombies. A première vu elle ne distingua pas la personne pleinement vivante qui était accroché à un arbre, seuls les morts attiraient son attention. Ce n'est qu'en scrutant plus attentivement la scène qu'elle réalisa qu'un homme bien vivant était attaché. Elle s'avança alors plus avant alors que son instinct premier lui disait de faire demi tour. Et ce n'est que dans un troisième temps qu'elle réalisa que ce n'était pas juste un homme, que c'était Logan qui était en mauvaise posture, en très mauvaise posture.

Sans même réfléchir plus que ça une première flèche siffla dans les airs pour venir s'abattre dans le crâne du rôdeur le plus près du père de son enfant. L'ancienne elle aurait sans doute prit plus de temps pour analyser la scène avant de tenter quoi que ce soit. Elle aurait pesé le pour et le contre, savoir si elle ne risquait pas trop sa vie pour sauver la sienne. Puis surtout si la vie de Logan mérité réellement d'être sauvé. Oui bien entendu le commun des mortels aurait sans doute était révulsé à l'idée de voir une mère laisser le père de sa fille se faire manger devant ses yeux mais voilà Maxine ne réfléchissait pas comme tout le monde. Les questions d'éthique n'étaient pas aussi évidente pour elle. Mais pour une fois elle prit la bonne décision et sans même avoir besoin de se convaincre, de se persuader que c'était la bonne chose à faire.

Une seconde puis une troisième ainsi qu'une quatrième flèche touchèrent leur cible laissant derrière elle des cadavres sans vie s'étaler non loin de Logan. La précision était son truc, le corps à corps beaucoup moins c'était pour cette raison qu'elle essayait d'éliminer le plus d'adversaires, vivants ou non avant d'en venir à un rapport de force. Elle enchaîna avec trois autres flèches qui ne ratèrent pas non plus leur cible avant de se voir à court de munitions. Elle rangea alors son arbalète dans son étui entre ses omoplates avant de sortir une dague qui était sagement lové le long de son mollet. Heureusement pour elle les 3 derniers zombies n'étaient pas les plus vigoureux et c'est sans grande difficulté qu'elle les acheva tour à tour.

Néanmoins encore sujette à une légère anémie Maxine du attendre quelques secondes pour reprendre pleinement ses esprit son souffle devenant difficile alors qu'elle cherchait à  ne rien montrer à Logan.

C'est donc épuisée qu'elle lança un regard vers l'homme cachant son air fatigué derrière un sourire taquin comme si la scène qui venait de se passer était d'une routine affligeante. La mort baignait maintenant leur journée comme l'air gorgeait leur poumon. C'était un état de fait qui avait consolidé certain caractère et en avait changé d'autres. La frontière entre la mort et la vie était maintenant trouble et propice pour les gens qui comme Maxine n'attachaient que peu d'importance pour la vie des autres...du moins de ceux qui n'avaient aucune valeur à ses yeux.

Elle jugea alors un instant Logan du regard qui de toute évidence était mal en-point. L'absence de t-shirt laissait apparaître les coups et les blessures que son corps avait subit. Mais c'est pourtant avec une forme de détachement, d'ironie que Maxine s'avança vers lui tout en s'adressant à lui.

-Dis moi pas que le gros méchant lapin est revenu se venger...

C'était sa façon de dédramatiser la chose, de faire en sorte que la pression redescende, que l'adrénaline retombe. Elle savait pertinemment que Logan serait sans doute mort sans son intervention, qu'il devait sans doute même s'être fait à l'idée de mourir là connement adossait à ce stupide arbre. Elle essayait, à sa manière de lui faire prendre conscience que son heure n'était pas encore venue.

-Je te préviens Logan je te détache...je vois ce que je peux faire pour tes blessures mais interdiction de me refaire un enfant...

Elle avait levait un doigt inquisiteur vers lui sans se départir de son sourire malin avant de s'avancer un peu plus près de lui frôlant sa peau de la sienne le gratifiant même de sa chaleur avant de laisser glisser son couteau ensanglanté sur les liens qui le rendaient prisonnier, lové contre l'écorce d'un arbre qui n'avait rien demandé à personne.

PSYBORG


Dernière édition par Maxine Green le Mer 18 Jan 2017 - 13:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligneSurvivor #001
avatar
Messages : 3493
Points : 2766
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
InformationsContact
Papa Ours
Papa Ours
Sam 10 Déc 2016 - 19:34

Profitant du peu de temps qu'il s'était offert en repoussant une partie des rôdeurs, Logan essaya de défaire ses bras du lien qui les retenait. Il parvint à bouger un peu ses poignets, juste assez pour sentir la morsure de la corde contre sa peau. Rien d'insurmontable pour le moment, mais s'il faisait ça encore des heures, il allait se blesser tout seul... Cette pensée le traversa rapidement, mais cela ne l'empêcha pas de continuer d'essayer quand même. Que pouvait-il faire d'autre, de toute manière ? Il allait probablement crever ici, mais en attendant que ça arrive, il fallait bien s'occuper. Et n'ayant jamais été d'un naturel suicidaire, la seule chose logique pour Logan était de continuer à se battre jusqu'à la fin. Cela ne ferait que rendre son calvaire encore plus long, mais bon...

Il s'agita un peu plus quand les rôdeurs retrouvèrent le chemin jusqu'à lui, réussissant à se relever malgré tout. Ils ne lâchaient vraiment jamais rien, ces machins-là ! Et cette corde était définitivement trop serrée. Dire que Logan avait succombé aux demandes de cet enfoiré, qu'il avait accepté de tuer cette pauvre nana qui n'avait rien demandé à personne... Tout ça pour se faire bouffer moins d'une heure plus tard. C'était à prévoir avec un type pareil, mais le barbu le gardait quand même en travers de la gorge. S'il parvenait miraculeusement à se sortir de là, il comptait bien retrouver ce merdeux et lui faire subir quelque chose d'encore pire. Et Logan, lui, il tenait généralement ses promesses, surtout quand elles impliquaient de venger son orgueil mis à mal.

Il abandonna finalement l'idée de se débattre pour accepter de se faire encore un peu de mal et repousser les créatures qui avançaient vers lui. Mais alors que l'homme s'appuyait contre le tronc en lâchant un nouveau grognement de douleur qu'il tentait de retenir tant bien que mal entre ses dents serrées, l'un de ses agresseurs s'écrasa au sol. C'était quoi, ce bordel ? L'homme ne put s'empêcher d'abandonner sa surveillance rapprochée de la horde pour regarder celui qui venait de se suicider, visiblement, remarquant enfin la flèche plantée dans le crâne de la pauvre chose. Pas croyable ! Quelqu'un était venu lui sauver les miches ?

Ce n'était pas forcément une bonne nouvelle, cela dit. Bien sûr, il serait plus que ravi qu'on vienne le détacher et qu'on l'empêche de se faire bouffer au passage, mais si son sauveur se décidait à se retourner contre lui au final, Logan décida d'emblée qu'il n'aurait aucune pitié, cette fois. Il avait traversé assez de merde aujourd'hui. Il se concentra donc sur les alentours, cherchant la source des tirs qui continuaient de mettre à mal l'armée de rôdeurs à ses pieds.

Le héros fit son entrée lorsqu'il ne resta plus que trois rôdeurs encore debout, sous la forme d'un visage connu en profondément rassurant, pour le coup. D'accord, Maxine pouvait se montrer dangereuse quand elle le voulait, mais Logan s'était persuadé d'une manière ou d'une autre qu'elle n'en était pas un pour lui. Quelle genre de mère tuerait le père de sa gosse ? Surtout après l'avoir sauvé, une fois encore. Alors, bien malgré lui, l'homme poussa un soupir soulagé et osa même un sourire en coin quand la jeune femme s'approcha de lui, lâchant déjà des piques. Il aurait pu s'en offusquer, mais sérieusement, il était tellement heureux de la voir qu'elle aurait aussi bien pu le traiter de connard qu'il l'aurait accueilli avec le sourire quand même.

Bien incapable de faire quoi que ce soit, l'homme se laissa donc menacer et approcher par la jeune femme, son sourire s'agrandissant seulement.

« J'suis pas sûr de pouvoir me retenir... »

Sa joie augmenta d'autant plus quand la corde ne fut plus qu'un lamentable souvenir reposant au sol et qu'il retrouva enfin l'usage de ses bras, pouvant surtout s'éloigner un peu de l'arbre pour soulager son dos. Il grimaça quand même encore quand les plaies se détachèrent de l'écorce. Heureusement qu'il ne pouvait pas voir l'état de son dos, ça aurait pu l'énerver encore plus. Mais il tâcha quand même de faire bonne figure et se força rapidement à retrouver un sourire plus ou moins détendu, posant ses mains sur les bras de Maxine pour les éloigner encore un peu de l'arbre.

« C'est le moment où tu me ramènes chez toi et où je te remercie en essayant de pas te foutre en cloque, maintenant ? » demanda-t-il en lui lançant un regard bref, avant de détourner les yeux sur le côté. Il continuait d'en venir d'autres, de ces bestioles plus insupportables que des cafards. « Ou tu préfères qu'on attend les renforts ? » ajouta-t-il en lui désignant les arbres d'où finiraient bien par apparaître les responsables des grognements qu'ils pouvaient encore entendre. Il n'attendit même pas sa réponse avant de s'éloigner pour de bon, filant entre les cadavres pour récupérer ses affaires abandonnées au sol.

_________________


Keep calm and let Logan handle it

No Keia la, no keia po, a mau loa
Mes Awards **:
 
Revenir en haut Aller en bas
Survivor #001
avatar
Invité
InformationsContact
Invité
Mer 18 Jan 2017 - 15:57


Voici le S.O.S d'un terrien en détresse

« Il dépend des parents de faire de leurs enfants ou des
hommes ou des brutes.»


feat Logan



Comment faisait-il pour toujours se mettre dans de pareilles situations ? A croire que l'univers tout entier se demandait encore si il devait ou non laisser vivre Logan. C'est vrai que maintenant qu'elle y pensait elle trouvait son karma plutôt à chier. Certes depuis quelques temps, c'était le karma du monde entier qui n'était plus au beau fixe mais, Logan c'était encore un niveau au dessus. Genre on changeait carrément de catégorie dans son cas.

L'idée l'amusa légèrement d'autant plus qu'elle comptabilisait la naissance de leur fille dans les coups foireux que la mauvaise fortune lui avait fait. Quoi ? Elle ne se leurrait pas, elle n'avait pas besoin de se mentir pour dormir plus sereinement la nuit. Elle se doutait fortement que si il avait eut le choix Logan ne l'aurait pas choisit comme mère de sa fille...même comme mère porteuse. Pour le coup, elle pouvait le comprendre, elle ne se serait pas non plus choisit, cet état de fait lui allait très bien.

Finalement elle leva les yeux tout en laissant échapper un léger rire souffler face à la réponse de Logan. Il n'avait pas perdu son sens de l'humour c'était déjà ça de gagné. En fait c'était clairement une bonne chose car quand ce dernier se dessouda de l'arbre Maxine eut l'occasion de voir son dos. Et le moins qu'elle pouvait dire c'est que ce n'était pas du joli.  Néanmoins, elle garda pour elle toutes réflexions et n'esquissa même pas une grimace d’empathie au vue de sa chair malmenée. L’indifférence était en règle générale son état naturel mais c'était aussi une forme d'auto préservation. Ce qu'elle ne savait pas ne pouvait pas lui porter préjudice. Alors elle se contenta de faire comme lui et ne posa aucune question.

-On va éviter les renforts...le premier plan me parle plus personnellement.

Elle avait de nouveau laisser courir un sourire au coin de ses lèvres avant de lui emboîter le pas essayant tant bien que mal de récupérer les flèches sur les cadavres autour d'eux. Le bruit de succions que faisaient ces dernières quand elle les retirait des corps sans vie était effroyable. C'était étonnant comme ce bruit des plus écœurant lui avait manqué. C'était un peu comme si elle retrouvait en lui une forme de supériorité, comme si, ce son était la symbolique de son retour dans le monde des tueurs. Elle n'avait plus besoin d'un chaperon, plus besoin qu'on fasse attention à elle, aujourd'hui elle pouvait de nouveau se défendre toute seule. En somme c'était une douce mélodie à ses oreilles.

-Je ne voudrais pas jouer les rabat-joie mon cœur mais on devrait faire quelque chose pour ton dos avant de se lancer sur la route. Un bandage de fortune histoire que tu ne te vide pas de ton sang avant d'arriver ?

Comme pour ponctuer sa phrase elle avait tout de même lancé un bref regard vers son dos tout en continuant à marcher vers la route principale. Elle ne savait pas ce qui l'avait mit dans cette état même si elle se doutait que cette chose était un « qui ». Toutefois, elle ne poserait pas plus de questions que celle qu'elle venait d'énoncer. Les affaires de Logan n'étaient pas les siennes et elle le connaissait assez pour savoir que si quelque chose menacé de près ou de loin leur fille il serait assez adulte pour lui en parler de lui même. Avec lui, pas besoin de se prendre pour l'inquisition.  Finalement elle l'avait regardait une nouvelle fois tout en dissimulant faussement un petit sourire taquin

-Ça serait dommage que l'on arrive pas jusqu'aux remerciements...

PSYBORG
Revenir en haut Aller en bas
En ligneSurvivor #001
avatar
Messages : 3493
Points : 2766
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
InformationsContact
Papa Ours
Papa Ours
Sam 21 Jan 2017 - 1:01

S'il n'avait pas été légèrement inquiété par le contexte pressant, Logan se serait sûrement jeté sur Maxine pour l'embrasser. Non, sérieusement, cette nana avait le chic pour arriver au moment où on l'attendait le moins, mais c'était toujours le moment idéal dans la vie de l'homme. Il ne serait peut-être pas mort si elle n'était pas arrivée la première fois que leurs routes s'étaient croisées, mais aujourd'hui elle n'aurait pas pu mieux tomber. Ses plaisanteries continuelles lui redonnait presque la joie de vivre, ça ou le soulagement immense qu'il ressentait en réalisant qu'il n'allait finalement pas mourir ici. Cependant, ils n'étaient pas encore sauvés pour autant. Le Fossoyeur avait bien joué son coup et des rôdeurs continuaient d'approcher pour venir voir à la source du bruit. Et bien sûr, Logan se retrouvait sans une seule balle, blessé. Il tentait de garder un visage indifférent et serein, mais ça faisait un mal de chien. Mais au lieu de se concentrer sur les mauvais côtés, le géant s'activait plutôt, ramassant son t-shirt et ses affaires abandonnés sur le sol. Il fourra le revolver parfaitement inutile dans son sac et remit le couteau à sa ceinture, gardant seulement son t-shirt et sa hache, plus heureux que jamais de sentir le manche massif de l'arme entre ses mains. Il venait de décapiter une femme innocente avec cette chose, mais il y penserait plus tard, à ça aussi. Quand ils seraient à l'abri par exemple.

Il ne lui restait plus qu'à se rhabiller pour être fin prêt à prendre la fuite, mais l'idée de remettre son t-shirt l'enchantait assez peu et il commença plutôt à s'engager entre les arbres avec la jeune femme, pour repousser au maximum ce moment qui serait, à n'en pas douter, affreusement désagréable pour lui. Mais ils n'étaient pas encore vraiment loin quand Maxine souleva un point important. C'était si moche que ça ? Il n'avait pas de mal à le croire, mais il tenta quand même un sourire en posant les yeux sur la jeune femme.

« Tu veux me rejouer la scène de l'infirmière, t'es sûre ? Tu sais que j'peux pas te résister quand tu fais ça, ça m'allume à tous les coups. »

Il est vrai que cette scène ressemblait à un mauvais remake de leur première rencontre et qu'ils avaient une définition très personnelle des préliminaires, mais pour le coup, Logan doutait sincèrement d'avoir envie de lui tomber dans les bras aujourd'hui. « Viens, suis moi. » reprit-il plus sérieusement en attrapant la jeune femme par le poignet pour l’entraîner un peu plus rapidement en dehors du chemin qu'ils empruntaient. Il commençait à connaître ce parc un peu trop bien, à force de venir y traîner et il n'eut pas trop de mal à retrouver le petit bosquet qui servait de camp à une partie de ses nouveaux ennemis quelques heures auparavant.

Il ne restait désormais plus personne dans le petit cercle de terre battue, seulement le cadavre de la femme qu'il avait tué, le crâne fendu par la lame de la hache, quelques ordures oubliées par les hommes du Fossoyeur, la caravane en fin de vie dans le fond et le sang de Logan et de sa victime partout sur le sol. Cette vision donna des frissons à Logan, le faisant s'arrêter tout à coup aux abords du camp laissé à l'abandon, la main toujours fermée autour du poignet de Max. Il ne la lâcha que quand il remarqua un petit objet bleu posé au milieu d'une marre de sang et il fonça en grandes enjambées pour le ramasser. La petite licorne bleue offerte par sa fille devait avoir été arraché de son trousseau de clé à un moment ou à un autre au cours de sa petite séance de torture et oubliée là comme si ce n'était rien. Elle était pleine du sang du père, ce qui le remit pas mal de mauvaise humeur et il essaya inutilement de l'essuyer, ayant presque oublié qu'il n'était pas seul et qu'il avait amené Maxine ici dans un but précis. Aussi, il cessa de s'acharner sur la peluche et serra le poing autour avant de se retourner vers la jeune femme.

« On trouvera peut-être quelques trucs utiles dans la caravane. » lâcha-t-il en essayant difficilement de retrouver un air plus léger. Et aussi vite, il joignit le geste à la parole en s'approchant de ladite caravane, ouvrant la porte d'un geste un peu trop brusque qui manqua de la lui laisser en main. Il avait bien l'intention de s'expliquer auprès de la jeune femme à propos de tout ça, mais il avait d'abord besoin de se calmer, de préférence en s'éloignant au maximum de ce cadavre et de tout ce sang.

_________________


Keep calm and let Logan handle it

No Keia la, no keia po, a mau loa
Mes Awards **:
 
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Voici le S.O.S, d'un terrien en détresse [Maxine]
 Sujets similaires
-
» Voici le S.O.S, d'un terrien en détresse [Maxine]
» Quel peuple terrien pour arda?
» Michel Terrien à MTL !
» Voici le BON fichier pour faire vos lignes en pré-saison
» Autre conflit terrien en prespective

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
In Your Flesh :: The surrounding wasteland :: Les alentours-
Sauter vers: