A savior in the woods

Survivor #001
avatar
Invité
InformationsContact
Invité
Dim 22 Jan - 5:57

J'avais quitté le Coast Guard pour la journée. Les évènements de ma récente exploration me revenaient sans cesse en tête, et je voulais prendre un peu de temps pour moi. Je m'étais assez éloignée pour rejoindre un petit bois isolé à l'air tranquille. Je m'allongeai dans les feuilles, mon fusil en position de tir, bipied déployé. Je regardais dans la lunette à la recherche d'un pourris à dégommer. Quitte à s'entrainer autant le faire sur une cible mouvante. L'endroit grouillait pas vraiment, de temps à autres un animal passait dans mon optique.

Après plus d'une heure, je vis enfin quelque chose se déplacer sur deux pattes. Mais c'était pas un pourris. Il avançait vers moi, tranquillement, comme si il ne me voyait pas. En fait il ne me voy... Il me fit coucou de la main. Je retire mon oeil de la lunette. Il se trouvait à au moins 150 mètres, comment pouvait-il m'avoir vu ? En plus de ça j'avais le soleil dans le dos, il était donc impossible que le reflet de mon optique l'ai alerté. Je visai à nouveau dans sa direction. Il n'avait pas bougé, mais ses signes changeaient. Il ne me faisait plus coucou, mais semblait m'indiquer que quelque chose se trouvait derrière moi. Je me retournai et constatai avec horreur ce qui se trouvait dans mon dos.

Ils me sautèrent dessus, je n'eus même pas le temps de réagir. L'un deux s'empara de mon fusil pendant que l'autre me relevait en me tirant par les cheveux. Mes mains étant encore libres, je voulus prendre mon Glock à ma ceinture. Il n'y était plus.

C'est ça que tu cherches ma jolie ?

En moins de quelques secondes j'étais désarmée et complètement à leur merci. Le troisième, celui qui m'avait fait ces signes nous rejoignit.

Bah voyons, qu'est ce que nous avons là ? Une blondinette qui s'est perdue! Dis moi, tu joues avec un gros jouet là, t'as pas peur de te faire mal ?

Tous les trois me regardaient comme un si j'étais un morceau de bidoche. Celui qui venait de me dire ça paraissait être leur chef. Il commençait à baisser sa braguette.

Tu veux pas plutôt jouer avec d'autres jouets ?

Mon genou fila directement dans son entrejambe.

Oh putain de salope!!

Il s'écroula au sol, tenant ses parties dans ses mains. Celui qui m'agrippais les cheveux m'envoya son poing dans la figure. Je m'écroulai au sol. Il y était pas aller de main morte, le goût du sang emplie ma bouche.

Écoute ma mignonne, t'as vraiment de la chance que tu sois la seule gonzesse qu'on ait vu depuis un moment. Mais t'avises surtout pas de recommencer petite pute!

Il me braquait mon propre flingue sur la tempe. Mes yeux s'emplirent de larmes. Je savais ce qui allait m'arriver, je n'étais pas dupe à ce point. Si seulement j'étais resté au Coast Guard, jamais rien de tout ça ne serait arrivé.

Tu sais ce qui va se passer maintenant ? Réponds moi!

Oui.

Je veux t'entendre le dire. Dis le putain! Qu'est ce qu'il va t'arriver ?!

Tu vas abuser de moi!

Ils se regardèrent un instant tous les trois et éclatèrent de rire.

Je ? Je vais abuser de toi ? C'est quoi le problème ? T'as peur du mot viol ? Nan par ce que écoute ma petite, c'est ce qui va se passer, je.. Non pardon, ON va te violer. Enfin, nous on le voit pas vraiment comme ça, mais de ton point de vue... Bah c'est la vie non ? Chris, fous la contre l'arbre, baisse lui son froc et attache lui les mains. Je passe le premier, elles sont encore un peu douloureuses, mais ça devrait aller.

Le temps s'était comme figé. Je me retrouvais face à un arbre, le pantalon sur les chevilles, les mains liées.

Nan attend, laisse lui sa culotte.

J'étais dos à eux mais je pouvais très bien imaginer leurs sourires sadiques.

Allez c'est partie ma jolie!
Revenir en haut Aller en bas
Survivor #001
avatar
Messages : 914
Points : 719
Date d'inscription : 06/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur
InformationsContact
The Gravedigger
The Gravedigger
Mar 24 Jan - 1:33




 A savior in the woods

Feat. Stacy K. Weatherly



Le gang des Punishers s'agrandissaient de plus en plus ! Il était rare de nos jours de rencontrer une personne dans les environs qui ne connaissait pas "le Fossoyeur" ou du moins de nom. Ils envahissaient de plus en plus de territoires et soumettaient de plus en plus de personnes ! Reconnaissant par le fait qu'ils se déplaçaient toujours en groupe et en moto, les gens craignaient souvent les bruits de ses fameux moteurs. Leurs visites n'étaient jamais de courtoisie. Les bandes sous la soumission des Punishers n'avaient plus le droit d'être présent sur les territoires conquis. Certains rebelles se permettaient cependant de rompre cette règle si importante et c'est justement cette entrave à la règle qui a mener Stacy tout droit vers l'enfer !

Les rebelles l'avaient repéré et bien sûr dans ce monde apocalyptique, l'humain ne faisant plus vraiment preuve de maturité. Leurs instincts primaires revenaient toujours au galop ! Et malheureusement pour Stacy, ces trois hommes avaient cet instinct très développé ! Même si la blonde semblait vouloir se défendre, l'envie de ses hommes étaient plus fort que tout ! Elle était donc face à un arbre, les mains liés. Elle n'était plus qu'en culotte, son pantalon ayant était baissé. Pourquoi voulait-il lui laisser sa culotte? Tout simplement car il n'avait pas l'intention de la violer tout de suite en fait ! Il avait retiré sa ceinture de son pantalon, la positionnant de tel sorte à s'en servir comme fouet ! Il cambre les hanches de Stacy pour mettre son fessier en avant et lance donc un "allez c'est partie ma jolie".

La ceinture se tend, les rires de ses hommes étaient froids ! Inutile de préciser qu'aucun de ses hommes ne seraient venu aux secours de Stacy.... Alors qu'il allait la fouetter, ils étendaient le bruit des moteurs, de ses fameux moteurs... il comprirent très vite à quel point ils s'étaient mis dans une merde pas possible ! Le gang des Punisher fit son apparition... Ils arrivaient de partout ! Les trois hommes se rassemblent, font dos à dos pour avoir une meilleure vue panoramique. Stacy était toujours attaché à l'arbre... Et après le spectacle de moto, en voici un autre, tout aussi excitant... La venue du Fossoyeur !

Il avait déposé le pied en dernier au sol, au bord de sa moto. Il regardait les trois hommes avec un sourire charmeur, sachant déjà qu'il les contrôlait psychologiquement. Il chantonne, sifflote, équipé de sa batte sur l'épaule ! Il tournait autour de ses trois hommes, se souciant peu de Stacy pour le moment...

« Alors, alors, alors ! Qu'est-ce que nous avons là? Une bonne brochette d'abrutis ! Vous savez, je me casse le cul à trouver des solutions, des arrangements et à chaque fois, quand le contrat est signé, il y a toujours des fils de pute comme vous pour le rompre ! Alors, que faisons nous? On vous laisse partir sans vous infligez quoi que se soit? La vie est belle, les oiseaux chantent et les fleurs poussent? Ahahaha, nan nan nan nan.... J'ai eu tout autre idée ! »

Il vient déposer sa batte sur la gorge d'un des trois hommes, celui qui avait la ceinture en main. Il lui portait un regard noir, presque assassin en fait ! Son sourire machiavélique prend le dessus, sa batte caressa doucement sa gorge

C'était pourquoi cette ceinture? Tu voulais t'en prendre à celle que vous avez attaché à l'arbre? Je trouve ça très amusant... Malheureusement pour toi, j'ai d'autres plan en tête ! Tu ne va pas avoir le bonheur de lui fouetter son jolie p'tit cul... Par contre des coups de ceinture, tu vas en donner c'est sûr !

Les sbires s'occupent des deux autres. L'un se prend une droite en pleine mâchoire qui le fit tomber au sol ! L'autre se fait mettre à genou de force, le visage bloqué par les mains des sbires ! Bruce continue toujours de siffloter avec un sourire narcissique, jouant avec sa batte dans ses mains tout en regardant l'homme à la ceinture

« On peut éviter que tout ça se termine en bain de sang ! Je vous assure ! J'adore tenter d'arranger les choses dans le calme et la dignité ! Alors je vais te donner deux options possible... Première : Tu fouettes le visage de ton pote jusqu'à ce qu'il perd la première couche de sa peau ! Option numéro deux... Tu ne fais rien, et je vous explose le crâne avec ma batte ! C'est aussi simple que ça ! »

Le visage de l'homme se raidit, ses muscles tremblèrent ! Il ne voulait pas crever mais en même temps il ne voulait pas non plus frapper son ami ! Après avoir longuement hésite, l'homme donna un premier coup de ceinture sur le visage de son pote, assez timidement ! Celui-ci se mit à crier, l'autre est complétement tétanisé ! Pourtant, il continue, toujours plus fort, toujours plus rapidement ! Le visage de son ami commencent à être méconnaissable ! Le sang coule le long de la ceinture, les cris de souffrances se font entendre de loin ! Et tout ça derrière Stacy ! Après quelques secondes, l'homme s'écroule au sol, à moitié mort ! L'autre relâche sa rage par des larmes alors que le Fossoyeur vient pour l'applaudir

« Hey bah voila mon pote ! ça c'est ce que j'appel du bon travail ! Allez, ramassez votre pote et cassez-vous ! J'espère que vous êtes conscient de la chance que vous avez d'être en vie... Enfin à moitié en vie pour certains d'entre vous ! Allez dégagez de là ! »

Les deux hommes pris par les épaules le souffre douleur qui n'arrivait même plus à parler. Ils quittèrent le territoire, sans broncher alors que Bruce finit par repartir vers sa moto, s'arrêtant à quelques pas de là tout en s'exclamant

Ah mais ! Suis-je bête, j'allais oublier !

Se retournant vers Stacy puis s'avançant vers elle en souriant. Il se penchait doucement, lui faisant face et lui lançait un sourire en coin

« Alors ma jolie? Qu'est-ce que tu as fais pour te fourrer dans une merde comme ça? Huuuum attends ne pense pas que je vais te détacher en fait... Du moins, pas si en retour j'ai le droit à un petit quelque chose... Ton arme par exemple? Ahaha... Et crois-moi, si tu te demande si je serais capable de laisser une jolie jeune femme crevée, attachée à un arbre, alors je te dirais que oui ! »

Lui souriant tendrement alors qu'il se penchait un peu plus pour éviter qu'elle ne quitte son regard...


_________________
Who's next ?! ...


------

Awards 2016 - Meilleur RP - Ft. Logan


Awards 2016 - Survivant le plus méchant
Revenir en haut Aller en bas
Survivor #001
avatar
Invité
InformationsContact
Invité
Mar 24 Jan - 14:28

Des motos arrivèrent, combien je n'aurais su le dire, le fait est qu'elles étaient là, et leurs motards avec. J'étais toujours accrochées à l'arbre, dans cette même position humiliante, mais les rires avaient cessés. Le silence s'imposa. La tension devint palpable.

Alors, alors, alors ! Qu'est-ce que nous avons là? Une bonne brochette d'abrutis ! Vous savez, je me casse le cul à trouver des solutions, des arrangements et à chaque fois, quand le contrat est signé, il y a toujours des fils de pute comme vous pour le rompre ! Alors, que faisons nous? On vous laisse partir sans vous infligez quoi que se soit? La vie est belle, les oiseaux chantent et les fleurs poussent? Ahahaha, nan nan nan nan.... J'ai eu tout autre idée !

Je ne comprenais pas ce qu'il se passait. Ces hommes n'étaient-ils pas avec les trois fils de pute qui cherchaient à me violer ? L'homme continua de parler, à l'aise.

C'était pourquoi cette ceinture? Tu voulais t'en prendre à celle que vous avez attaché à l'arbre? Je trouve ça très amusant... Malheureusement pour toi, j'ai d'autres plan en tête ! Tu ne va pas avoir le bonheur de lui fouetter son jolie p'tit cul... Par contre des coups de ceinture, tu vas en donner c'est sûr !


Mais qui était-il ? Qui était cet homme qui venait de me soustraire au calvaire qui m'attendait ? Il ne pouvait pas s'agir d'un bon samaritain, ça n'existait plus depuis un moment. Les hommes s'activaient derrière moi.

On peut éviter que tout ça se termine en bain de sang ! Je vous assure ! J'adore tenter d'arranger les choses dans le calme et la dignité ! Alors je vais te donner deux options possible... Première : Tu fouettes le visage de ton pote jusqu'à ce qu'il perd la première couche de sa peau ! Option numéro deux... Tu ne fais rien, et je vous explose le crâne avec ma batte ! C'est aussi simple que ça !

Pour moi l'évidence du choix s'imposait, mais la décision ne m'appartenait pas, et c'était bien dommage. J'aurais aimé intervenir, mais avec un homme capable de faire ça à des monstres ayant perdu toute humanité, je préférais éviter. l'homme à la ceinture préféra frapper son ami plutôt que de perdre la vie. Les cris de douleurs me pincèrent le cœur, certes il méritait de mourir, et de la pire façon qu'il soit, mais l'entendre hurler n'était vraiment pas plaisant pour moi. Je me mettais à sa place, car sans cette intervention, c'est moi qui serait en train de crier.

Hey bah voila mon pote ! Ça c'est ce que j'appel du bon travail ! Allez, ramassez votre pote et cassez-vous ! J'espère que vous êtes conscient de la chance que vous avez d'être en vie... Enfin à moitié en vie pour certains d'entre vous ! Allez dégagez de là !

Quoi ? Il les laissait partir ? Et eux aussi se barraient, mais putain personne m'avait vu ou quoi ?

Ah mais ! Suis-je bête, j'allais oublier !

Il fit le tour de l'arbre pour se retrouver face à moi. Il souriait, comme si la situation semblait banale pour lui. Il savait qu'il avait le contrôle, et à première vue il aimait ça.

Alors ma jolie? Qu'est-ce que tu as fais pour te fourrer dans une merde comme ça? Huuuum attends ne pense pas que je vais te détacher en fait... Du moins, pas si en retour j'ai le droit à un petit quelque chose... Ton arme par exemple? Ahaha... Et crois-moi, si tu te demande si je serais capable de laisser une jolie jeune femme crevée, attachée à un arbre, alors je te dirais que oui !

Je cherchais à fuir son regard, son calme me mettait mal à l'aise. Il se pencha un peu plus pour continuer de pouvoir me fixer dans les yeux.

Si tu ne veux pas me détacher, remets moi au moins mon pantalon!

J'étais clairement pas en mesure de lui donner des ordres, mais je commençais à avoir froid, et puis le spectacle avait assez duré. A ma grande surprise il s'exécuta, tout aussi surpris que je puisse oser lui donner un ordre. Je me retournai tant bien que mal pour regarder ses hommes, un peu honteuse.

Pourquoi mon arme, vous semblez déjà bien équipé. Mais si tu y tiens vraiment, je te demanderais juste une contrepartie. Aide moi à trouver les trois salopards que tu as laissé partir et mon arme sera tienne.

La proposition ne devait pas être aussi alléchante pour lui qu'elle ne l'était pour moi, il n'avait aucune raison d'accepter, mais qui ne tente rien n'a rien n'est-ce pas ? Je devais tenter le tout pour le tout.
Revenir en haut Aller en bas
Survivor #001
avatar
Messages : 914
Points : 719
Date d'inscription : 06/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur
InformationsContact
The Gravedigger
The Gravedigger
Mer 25 Jan - 23:55




 A savior in the woods

Feat. Stacy K. Weatherly



Elle croyait peut-être tombé sur un héro sur cheval blanc, elle était en fait confronté au diable sur sa bécane noire ! Elle était donc là, attachée à cet arbre et se demandant probablement qui était le pire entre son agresseur ou son sauveur... Il aurait pu très bien profiter de la situation vu la position dans laquelle elle était mais il n'en fit rien... Cependant, il adorait ce sentiment de dominance/dominé. Elle pouvait dire ce qu'elle voulait, mais clairement elle avait besoin de lui et il lui avait fait surtout éviter le pire ! Il se penchait donc pour lui parler même si elle préférait détourner le regard. Elle lui demandait si ça serait possible de lui remettre ne serait-ce que son pantalon. A ce moment là, Bruce hésitait fortement, ne sachant pas si c'était un ordre ou un service qu'elle demandée... Mais il préféra tout de même se saisir du pantalon de la demoiselle et arrivait derrière elle, lui faisant mettre ses pieds dans les espaces dédiés avant de remonter légèrement le pantalon de celle-ci Une fois arrivé au niveau des fesses, il fit exprès d'y mettre toute ses mains quand il relevait le pantalon pour pouvoir caresser au passage son fessier par dessus la culotte avant de remonter son pantalon jusque que sur sa taille

« Ah.... Encore un petit dernier truc ma jolie et tu seras toute habillée ! »

Il vient coller son bassin contre ses fesses, se penchant dos à elle et fit glisser ses mains de ses cuisses jusqu'à son entrejambe pour pouvoir saisir la braguette de Stacy et la remonter doucement et délicatement. Sous un sourire machiavélique, il se reculait doucement de la blondinette, la laissant toujours attaché puis tenait de prendre la parole mais Stacy vint le couper pour lui faire une proposition. Cela ne peut que faire rire Bruce et sa bande de sbires. Avec sa batte, il fait des mouvements de haut en bas tout en passant une main sur sa barbe pour s'empêcher de rire de nouveau.

« Ahahahaha ! Ma belle ! Tu m'auras donné mon cota de rire pour la semaine ! Alors ça veut dire quoi ça? Que si je ne fais pas ce que tu demande je n'aurais pas ton arme? Mais t'es clairement pas en positon de négocier chérie... Parce que je ne t'ai pas demander "Puis-je avoir ton arme..." Non.... Je t'ai dis... Donne ! Moi ! Ton ! Arme ! »

Finissant par la fouiller ainsi que fouiller ses vêtements et trouve le fameux pistolet. Il s'amuse à le pointer en l'air, tout en exécutant des "PAN" avec sa bouche. Il le mit entre sa ceinture et son pantalon, finissant par tourner autour de l'arbre sur lequel Stacy était accroché. Il l'aimait déjà son pistolet, malheureusement pour elle ! Et elle n'aurait eu aucun moyen de le récupérer, sauf si un jour Bruce serait dans un bon jour et généreux envers son prochain, ce qui n'arrive en fait jamais !

« Rassure-toi ma belle, j'ai déjà une bande de sbire qui suit la trace de ses incapables... Ils vont simplement rentrer dans leur camp vu comment l'autre et salement amoché... Je saurais ensuite où ils se trouvent et je pourrais préparer mon plan d'attaque... Tu vois c'est ce qui s'appelle de la stratégie ! Si je m'en tiendrais à ton plan et que je te laisserais partir à leur recherche, tu aurais surement fini contre un autre arbre... Donc à moins que tu sois sadomasochiste et que ça te plait de te faire prendre attachée, tu devrais te calmer sur tes envies de vengeance je crois... »

Il finit par ordonner à ses sbires de détacher la jeune femme de l'arbre. Il remontait donc sur sa moto et attendait qu'elle soit complétement détaché et en pleine possession de ses mouvements pour lui parler, s'appuyant donc sur son guidon pour continuer la discussion.

« Alors? T'étais venu faire quoi ici? Tu as égaré ton groupe? »


_________________
Who's next ?! ...


------

Awards 2016 - Meilleur RP - Ft. Logan


Awards 2016 - Survivant le plus méchant
Revenir en haut Aller en bas
Survivor #001
avatar
Invité
InformationsContact
Invité
Ven 3 Fév - 9:25

Je ne sais pas si c'était la situation qui me faisait agir de la sorte, mais on aurait que la logique dont je pouvais faire preuve avant venait de foutre le camp. Je perdais tout à vitesse grand v, mes armes, ma dignité, mon calme... Cependant je ne comprenais pas pourquoi il tenait tant à mon pistolet. Pour lui c'était comme choisir une cuillère et un couteau pour manger un steak. Je pense pas que grand mon aurait choisi la cuillère, mais je n'allais pas m'en plaindre non ? Au moins je gardais mon fusil, pour l'instant.

Il me démontrait encore une fois qu'il avait un contrôle quasi total sur la situation. Ses hommes pistaient déjà mes ravisseurs, même si pour le moment je ne savais pas vraiment qui était qui. Je l'amusais apparemment. Lui et moi n'avions définitivement pas la même définition de l'amusement. Je n'étais plus le cul à l'air au moins. Son plan tenait la route en tout cas, ça je n'en doutais pas, maintenant devais-je le remercier de m'avoir évité un autre entrevue seule avec eux, il était trop tôt pour le dire.

Il ordonna enfin à ses hommes de me détacher. Je fis des moulinets avec mes poignets endoloris par des liens beaucoup trop serrés. Il remontait sur sa moto me demandant ce que j'étais venu faire ici. Qu'est-ce que ça pouvait bien lui foutre ? Je pense qu'il avait capté ce qu'il s'était passé. Mais je n'allais pas faire la maline et jouer les têtes de mule à ne pas lui donner satisfaction, imaginant ce qu'il pouvait m'en coûter.

J'étais venu me vider la tête, j'ai quelques mauvais souvenirs à exorciser en quelques sortes.

Je préférais taire ces mauvais souvenirs, qui sait, il pouvait sûrement s'en servir pour m'obliger à faire je ne sais quoi. Je me m'accroupissais pour ramasser mon fusil, j'avais suffisamment montrer mon cul pour aujourd'hui. Ces hommes pointèrent immédiatement leurs armes dans ma direction. Sérieusement ? Dans la situation dans laquelle je me trouvais ils croyaient vraiment que j'allais l'utiliser ?

C'est un fusil de précision les gars, je serais morte avant même d'avoir l'intention de tirer. Puis il y a que six coups de toutes façons.

Leur meneur l'avait compris lui. Je voulais juste sentir son poids, ça me rassurait. Puis faut dire qu'il avait une certaine valeur pour moi ce flingue, une sorte de rappel, que dans ce monde rien n'est donné, tout se paie.

Je vous présente Moïse. Il sépare pas les mers en deux, il sépare rien du tout encore, mais il ne devrait pas tarder à le faire.

Je parlais plus pour le brun sur sa bécane, mon regard de braise fixé sur lui. Une idée germait dans mon esprit, une sorte de remboursement de dette. On pouvait dire ça comme ça.

Si je t'aides à les attaquer, on pourrait négocier ?

Ma demande était culottée, mais je m'assurais peut-être d'avoir une monnaie d'échange. Je perdais vraiment tout à vitesse grand v, y compris la raison. Putain mais qu'est-ce qui me prenais ?
Revenir en haut Aller en bas
Survivor #001
avatar
Messages : 914
Points : 719
Date d'inscription : 06/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur
InformationsContact
The Gravedigger
The Gravedigger
Dim 5 Fév - 13:15




 A savior in the woods

Feat. Stacy K. Weatherly



Mine de rien, Bruce aimait sa façon de parler, surtout quand elle s'exprimait auprès de ses sbires sur le fait que de toute façon elle n'aurait pas eu le temps de tirer. Il faisait tourner le pistolet autour de son index tel un cowboy, se demandant ce qu'il allait bien pouvoir faire de la jeune demoiselle. Il n'y avait de toute façons deux choix : la laisser en vie ou la tuer... Dans les deux cas, elle n'aurait pu que subir sa décision. Mais pourquoi la tuer? Peut-être parce que c'est amusant? Mais dans ce cas pourquoi l'avoir sauvé? Peut-être parce qu'il n'avait pas envie de la tuer dans le piège d'un autre? Il détestait ramasser les souris perdu dans les pièges des autres ! C'est alors qu'elle parlait de son fusil de façon sentimental, l'appelant par un prénom comme il le faisait avec sa batte. Cela lui fit élargir son sourire et aussitôt il se relève de sa moto pour s'approcher d'elle, regardant donc "Moïse" tout en lui présentant ensuite sa batte juste devant son visage, la tournant sur elle même pour lui montrer ses dangereux barbelés....

« Content de savoir qu'on a tout les deux un point commun ! Tu commences à monter dans mon estime... En fait je vais t'avouer quelque chose ma belle... Moi franchement je suis un homme super gentil... Mais en fait mon âme est possédé par cette magnifique batte... Elle par contre, c'est le diable... Et je ne peux que me soumettre à ses volontés ! En général elle est impartiale mais juste ! Tu vois là par exemple, elle est en train de te regarder, de te défier... Elle est en train de te dire "Je ne tire peut-être pas de balle, mais mon passage laisse en général... Plus de marque !" ... Moïse aura du soucis à se faire si ma batte est dans les parages... Elle déteste qu'on lui vole la vedette ! »

Finissant par se mordiller la lèvre en regardant Stacy droit dans les yeux, il finit par faire glisser une infime partie de sa batte sur la tignasse de la belle, très légèrement, mais relativement appuyé pour l'effleurer... Les pulsations qu'il pouvait entrevoir sur la gorge de la belle blonde laissait présager que le stress montait malgré tout. Se reculant ensuite doucement sous un rire assez macabre, il lui tournait encore le dos puis allez rejoindre sa moto, se stoppant net en l'écoutant puis se retournait pour de nouveau lui faire face

« Hum j'adore les négociations ! Le seul ennui dans tout ça c'est que j'ai pas vraiment besoin de négocier à ce moment précis... T'étais à deux doigts de te faire prendre le cul, je suis arrivé, je t'ai sauvé d'une douloureuse sodomie et en échange j'ai pris ton flingue... Juste ton flingue... Est-ce que tu es au courant que le sauvetage était un bonus pour toi?! J'aurais pû te prendre tellement plus... Voir même te prendre tout court vu la position dans laquelle tu étais ! »

Revenant vers elle, il finit de nouveau par marcher en arc de cercle autour d'elle, jouant avec sa batte en la balançant de gauche à droite, marchant irrégulièrement et toujours avec ce sourire en coin

« MAIS ! Tu vois ça non plus je ne l'ai pas fait ! Alors en fait dans cette situation, je pense qu'il ne s'agit pas de négociation mais plutôt... De dette... Si tu veux retrouver ses types, tu devras monter sur ma moto... Frais d'essence DING DING ! Encore une dette ! Oh clairement ce que je vais aimer ça ! Mais cependant, ton idée me plaît ! Mais tu ne te serviras pas de Moïse... Pas devant ma batte du moins.. Elle risque d'être jalouse... Et puis c'est tellement mieux quand les choses se font lentement... Tu verras ma belle ! Je vais t'offrir un orgasme beaucoup plus fort que l'ensemble des queues que t'aurais pu avoir pour toi ce soir ! »

Venant passer son index ganté sur sa joue, sa lèvre qu'il étirait légèrement en y mettant une délicate pression dessus.

« Bon allez ! Monte sur ma bécane... Et sers moi très fort... J'ai tendance à prendre mes virages un peu trop rapidement... »

Lui dit-il en lui faisant un clin d'œil, venant ensuite enfourcher a moto, démarrant le moteur et tournant la poignée pour faire rugir celui-ci. Il finit ensuite par saisir son talkie walkie et demande à ses hommes partit en éclaireur si le plan se passait comme prévu. Pour le moment rien à signaler ! Bruce rangeait donc son talkie dans sa poche et regarde la blondinette

« Au fait... C'est quoi ton p'tit nom? Et euuuh... C'est quoi ses fameux souvenirs sombres? »


_________________
Who's next ?! ...


------

Awards 2016 - Meilleur RP - Ft. Logan


Awards 2016 - Survivant le plus méchant
Revenir en haut Aller en bas
Survivor #001
avatar
Invité
InformationsContact
Invité
Dim 5 Fév - 15:10

Monter dans son estime ? Si pour ça il fallait filer un nom à chacune de ses armes, combien de taré avaient dû monter dans son estime ?! Ce mec était clairement dérangé, mais je me taisais, je n'intervenais pas quand il se disait être un homme gentil. L’humoriste du siècle j'vous jure. J'avais méchamment envie de rire, mais je sais pas ce qui m'en empêchait, ses sbires, son imprévisibilité ou sa foutue batte qu'il m'exhibait devant les yeux. Foutu taré! "Ma batte me possède gna gna gna", si il lui fallait une excuse pour agir comme il le faisait, je sais pas ce qu'il avait entre les jambes, mais certainement pas quelque chose qu'il pouvait tenir entre ses mains. Je comprenais mieux pourquoi il tenait tant à sa batte. Donc le bout de bois me regardait et en plus de ça Moïse le perturbait ? C'est le premier mec que je voyais qui ressentait les émotions d'un bâton... Bon certes un bâton avec du barbelé qui devait faire foutrement mal, mais je doutais qu'il puisse avoir des émotions.

Une montée de stress me saisit quand il vint la coller à mon visage. Combien de fois l'avait-il fait à d'autres, qui eux se la prirent dans la gueule quelques instants après ? Est-ce que ça allait m'arriver, j'en doutais fortement, vu que je "grimpais dans son estime". Mais avec des personnes comme lui, mieux valait -il être prudent. Il la retira, lentement, en riant. C'est vrai que c'était super drôle. Il me tourna le dos, une nouvelle fois. Dieu que j'avais hâte de me retrouver seule avec lui, et là, là il ne me tournerait pas le dos, plus jamais. Je commençais à en avoir marre de devoir l'écouter déblatérer toutes sortes de conneries, mais ce qu'il venait de dire n'était pas totalement faux. Mais vraiment, il m'aurait prise comme ça, devant sa super batte ?! Comment aurait-il oser ?! En tout cas il ne perdait pas le nord, ni son sens du commerce. Sans parler de son sens de l'humour. J'avais des dettes et je devais m'en acquitter le plus rapidement possible. Il venait dessiner un sourire sur mon visage avec son index. Il voulait un sourire ? Je lui en servis un, bien forcé.

Il "m'invitait" à monter sur sa moto et à la serrer très fort, car je cite, il prenait ses virages trop rapidement. Sans un mot je me dirigeai vers sa moto, montai derrière lui et le cramponnai aussi fort que possible. Regarde la belle petite blondinette que je suis pauvre connard! Il voulait savoir mon nom... Peut-être devais-je faire comme Isha et cacher mon identité, lui donner un autre nom que le mien. Je m'approchai de lui, glissant quelques mots à son oreille, prenant une petite voix coquine

Barbara, t'es content ? Quant à tes virages, je croyais que tu aimais quand ça allait lentement ? Maintenant explique moi juste ce que j'ai à faire pour m'acquitter de mes dettes. Et ne me parle pas d'orgasme, je doutes que tu sois satisfaisant pour moi.

Je fis glisser ma main le long de sa cuisse. Je pensais savoir ce qu'il voulait. Je n'étais vraiment pas sûr dans mes gestes, après ce que je venais de vivre c'est la dernière chose que je voulais, mais je devais tout tenter pour m'en tirer le mieux possible. Avec Moïse en bandoulière on quittait la forêt en moto et je n'avais pas le meilleur pressentiment du monde.

J'avais consciemment omis de répondre sur mes sombres souvenirs, moins il en savait sur moi, mieux ça serait. Je devais réfléchir à une histoire à lui raconter si jamais il insistait. Ma mère peut-être, après tout je ne la connaissais pas vraiment, je pourrais facilement inventer quelque chose. Et en plus, c'était sujet relativement émotif pour moi. Pleurer rajoutera sûrement un peu plus de crédibilité.

On roulait toujours vers le camp de mes ravisseurs, et à mesure qu'on s'en rapprochait mon excitation grandissait. Ça m'effrayait un peu, avoir hâte de retrouver une personne pour me venger et certainement le tuer ça ne m'étais jamais arrivé auparavant. Ce monde changeait les gens, je m'en rendais compte. Peut-être allait-il me changer moi aussi ? L'idée de devenir aussi folle que celui derrière qui j'étais n'aidait pas à me rassurer. Je me concentrai davantage sur mon objectif prochain.
Revenir en haut Aller en bas
Survivor #001
avatar
Messages : 914
Points : 719
Date d'inscription : 06/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur
InformationsContact
The Gravedigger
The Gravedigger
Jeu 9 Fév - 2:10




 A savior in the woods

Feat. Stacy K. Weatherly



Elle montait donc derrière lui avant de lui dire d'une voix coquine qu'elle s'appelait Barbara. Elle lui fit même part que niveau orgasme il ne serait pas assez satisfaisant. Bruce avait tellement entendu cette phrase ! C'était le genre de phrases clichés que les femmes disaient pour ne pas paraître intéressée plus qu'elle ne le devrait. Il préféré en sourire plutôt que de répliquer. La main de la blondinette vient ensuite caresser doucement sa cuisse. Il regardait donc cette fameuse main se balader tout en se demandant ce qu'elle avait en tête à ce moment là. Bien sur, il en fallait plus pour exciter le cerveau malsain de Bruce. Limite, il prenait ce geste sur sa cuisse comme une simple poignée de main. Avant de s'en allez à la recherche des hommes, Bruce se retournait une dernière fois vers Stacy tout en lui souriant d'un air tout aussi coquin que sa voix... Mais également assez stressant...

« Barbara... Hum... Il faut parfois mettre un petit coup de vitesse dans les moments les plus tendus ! Tout est une question de dosage ! Tu veux que je te dise la vérité? En général même la fille la plus timide finit par vouloir une baise bestiale ! Tu sais, avec toute les femmes que j'ai baisé... Je pense que c'est toi qui aura du travail à faire si tu veux me faire atteindre l'orgasme... »

Lui lançant un petit clin d'œil au passage, les voilà prendre le chemin du camp de bourreaux de Barbara. Evidemment, le plan avait marché. Les hommes avaient mordus à l'hameçon. Leur camp n'avait pas l'air très sécurisé. C'était un simple refuge perdu dans les bois avec pour seul barrière des fils barbelés qui entourait le fameux camp. Bruce était arrêté quelques mètres plus loin avec ses sbires caché par les tronc d'arbre ainsi que la distance. La prise sera facile mais c'est toujours mieux quand on s'amuse... Il lui suffit d'un regard auprès de ses sbires pour leur faire comprendre qu'il fallait directement les attaquer ! Les motos prennent rapidement donc le chemin du camp et entrent par la porte principale pendant qu'elle s'ouvrait pour faire entrer les hommes. L'un deux fût même renversé par un des motards... Tout allait très vite, trop vite pour eux ! Les sbires descendent de leur motos et maitrisent rapidement les potentiels homme plus plus dangereux. Bruce avait suivi juste derrière, ravi que la situation fût rapidement contrôlé par son groupe. Les bourreaux de Stacy sont rapidement trainé, comme les autres, à genoux au milieu du camp. Bruce en profite pour descendre doucement de sa moto et regardait le petit groupe à genou, finissant par déposer sa batte contre son épaule. Son sourire se tend, il aimait ce sentiment de force !

« Bien le bonjour mes amours ! Je reconnais encore là quelques petites gueules que j'avais épargné la dernière fois qu'on s'était croisé il y a bien quelques semaines... Je vois que vous vous construisez petit à petit... Bien bien, je suis content pour vous.... Il faut quand même que vous sachiez que le contrat doit se respecter entièrement et clairement là... Il y a eu une grosse putain de merde ! »

Il finit par pointer de sa batte les bourreaux de Stacy, un à un, puis regardait le chef de groupe, à genou lui aussi, ne pouvant que subir les paroles du Fossoyeur sans être capable de protéger son groupe.

« Vois-tu mon pote... Tes guignols là sont venus chasser sur mes terres ! Et ça, c'est clairement un gros manque de respect ! Et je déteste quand on me manque de respect  ! Et encore c'est pas le pire... Il se trouve que tes gars ont faillis se faire cette jolie blonde que tu vois sur cette moto... Et elle est clairement pas contente ! Je me demande même si à l'heure actuelle, cette gonzesse n'a pas plus de soif de sang que moi ! Alors clairement mon lapin, je pense que tes hommes sont dans une véritable merde ! Et toi, tout ce que tu pourras faire.. Bah en fait non, tu ne pourras rien faire en fait ! »

D'un claquement de doigt, l'un des premier bourreau de Stacy se fait trainer au pieds de Bruce. Le Fossoyeur vient lui tendre un sourire tout en s'accroupissant pour lui faire face, ne voyant là qu'un homme en pleurs...

« Ahahaha ! Mais putain chiale pas maintenant ! Je ne t'ai même pas encore caressé avec ma batte.... Sérieusement, tu crois que tes pleurs vont me faire culpabiliser? Mais ce n'est pas moi que tu vas devoir convaincre ce soir... C'est elle... Tu sais, celle à qui t'as faillis prendre le cul ! Crois-tu qu'elle sera compréhensif envers toi? J'en doute fort ! »

Il se relève tout doucement puis va vers Stacy qui était toujours assise sur la moto. Passant son index sur sa joue après avoir approché son visage du sien, il finit par lui dire d'une voix calme

« On réglera les histoires de dettes plus tard... Pour l'instant voici le premier échantillon de ton cadeau ! Fais-en bon usage... Ne fais pas regretter à ma batte de te l'avoir laissé... Elle a déjà une dent contre toi tu sais... »


_________________
Who's next ?! ...


------

Awards 2016 - Meilleur RP - Ft. Logan


Awards 2016 - Survivant le plus méchant
Revenir en haut Aller en bas
Survivor #001
avatar
Invité
InformationsContact
Invité
Mer 15 Fév - 15:45

On filait tous en direction du camp. On aurait vraiment dit un épisode de Sons Of Anarchy, tous en bécane pour aller faire la fête à des rivaux. Plus on avançait plus je redoutais le moment fatidique. Je faisais la maline avec Bruce, mais ce mec était le diable, et moi un ange pris dans ses filets. J'usais de stratagèmes, tout du moins j'essayais, mais au fond je regrettais chacune de mes actions à son égard. La seule que je ne serais pas en mesure de regretter était de le tuer, mais si je passais à l'action je ne pourrais plus jamais le raconter à personne. Le camp fut enfin en vue et à vrai dire, il n'en imposait pas vraiment. Je me rendais compte qu'ils n'avaient aucune chance. Bruce ordonna à ses sbires d'attaquer. L'assaut fut rapide, en l'espace de quelques minutes, tout les hommes du camp étaient agenouillés au milieu de le refuge de fortune. Bruce fit avancer sa moto à leur niveau et descendit, sa batte à la main.

J'étais toujours assise sur sa moto, n'osant pas vraiment bouger. Je ne voulais pas les regarder, mais les circonstances m'y forçaient, en quelques sortes. La situation me mettait en position de puissance. On inversait les rôles. Mes doigts me démangeaient. L'attention se porta sur moi quand Bruce leur rappela qu'ils avaient failli me violer. Je le détestais pour ça. Je fixai la selle de la moto, ne pouvant supporter tant de regard d'un coup. Je ne savais plus vraiment si mon désir de vengeance était toujours aussi puissant. Un des sbires traîna un des mes ravisseurs aux pieds de Bruce. Il pleurait à chaudes larmes, il savait que son erreur lui coûterait la vie, la sienne et celle des ses hommes. Bruce lui dit que c'est à moi qu'il aurait à faire. La panique s'empara de moi quand il s'approcha de moi. Il parlait de dettes ou de je ne sais quoi, je n'écoutais pas vraiment, j'entendais plus qu'autre chose. Mon regard était porté sur l'homme à genou. Son regard avait changé à l'annonce du motard. Il n'exprimait plus de peur, mais une confiance toute nouvelle qui me disait:" Tu n'en à pas les couilles!" Moi qui m'étais décidé à ne rien faire, à ne pas le tuer, ne pas le blesser, ne même pas lever la main sur lui. Son regard changea tout.

Je me levai de la moto et, d'un pas décidé, me planta devant lui. Un fin sourire étirait ses lèvres. J'examinai son visage. Il avait toujours les yeux rouges et gonflés, de la terre sur le visage. Ses oreilles étaient sales, toutes crasseuses et pleines de cérumen. Son nez coulait et formait des croûtes de morves autour de ses narines. Le tout formait un tableau assez répugnant, mais il était fier, à n'en pas douter. Sa fierté m'exaspérait, c'était sûrement la dernière chose qu'il avait mais je voulais à tout prix l'en priver. J'envoyai mon poing dans son visage. Je savais où viser. Son arcade s'ouvrit et déversa une bonne quantité de sang. Je voulais juste impressionner. Quelques rires des sbires de Bruce se firent entendre. Ils ne me prenaient pas au sérieux. Seul Bruce gardait le silence, examinant mes faits et gestes.

Comment tu t'appelles ?

Ma voix ne laissait transparaître aucune émotion, elle ne tremblait pas non plus. Le plus grand des calmes m'habitait, je trouvais ça quelque peu effrayant. Il me regardait, incrédule.

Qu'est-ce que ça peut te foutre salope ?!

Ignorant son vocabulaire fleuri, je me dirigeai vers Bruce, et saisit la crosse de mon pistolet. J'attendais son consentement. Tous ses hommes me tenaient en joue.

Je te le rends après, promis.

L'arme en main je filai vers le crasseux à genou. Je braquais le canon de mon pistolet sous son menton. Je ne déconnais plus.

Je répète, comment tu t'appelles ?

Il ne semblait vraiment pas décidé à me donner son nom. J'allais gaspiller des balles.  

COMMENT!!

Un coup de feu en l'air.

TU!!

Un deuxième en l'air. Il rigolait, vraiment il rigolait.

T'APPELLES!!!!

Un troisième coup de feu, mais cette fois dans sa jambe. Il ne riait plus mais il hurlait. Je m'en voulais de lui avoir fait ça, mais il n'avait cas répondre à ma question, tout serait allé beaucoup plus vite. Je vint lui plaquer le canon fumant sur la joue.

Ethan... Ethan, je m'appelle Ethan.

Il se tenait la jambe en chialant, le sang coulait beaucoup. Je m'accroupis en face de lui et lui expliquais le pourquoi du comment. Mon discours n'était pas des plus brillants, ni des plus argumentés, mais il était clair et compréhensible par tous. Je ne chuchotait pas, je ne criais pas non plus, je parlais de façon à se que tout le monde puisse m'entendre. Je ne donnais aucune intonation dans ma voix, elle se faisait plate et monotone. Mon regard fixait le sien, on aurait dit une machine prise dans un beug qui débite et débite des mots sans s'arrêter, mais avec un discours raisonnable. Je stoppai enfin ma longue tirade sur la morale, les erreurs commises et je ne sais plus de quoi je parlais réellement. Je me redressai, les cuisses un peu douloureuses et allai rendre le pistolet à Bruce. Une idée ma traversa l'esprit. Je pouvais le braquer, lui foutre mon flingue sur la tempe, partir en moto avec lui, loin d'ici, et une fois à destination le tuer. La vue de sa batte m'en dissuada. Je retournai devant Ethan, le toisant du regard. Il se tenait toujours la jambe en pleurnichant.

Ethan ?

Il leva timidement la tête vers moi. Je lui envoyai tout ce que j'avais. Coup de poing, de pied, coup de genoux, de coude. Chacun de mes coups frappaient forts. La rage que je contenait en moi depuis ces derniers mois venait d'être expulsé avec dix fois plus de violence que j'aurais pu l'imaginer. Quand j'eus finis, à bout de souffle, il était méconnaissable. Le visage boursouflé, ruisselant de sang. Il toussotait expulsant ainsi un peu d'hémoglobine. Je récupérais, un genou à terre, le souffle rauque. Je lui donnai un dernier coup de pied, bien placé vant de retourner vers Bruce.

Pour lui, c'est tout ce dont je suis capable!
Revenir en haut Aller en bas
Survivor #001
avatar
Messages : 914
Points : 719
Date d'inscription : 06/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur
InformationsContact
The Gravedigger
The Gravedigger
Lun 20 Fév - 21:29




 A savior in the woods

Feat. Stacy K. Weatherly



Stacy semblait accepter son destin mais aussi le cadeau de Bruce. Elle avait dans ses yeux une soif de vengeance incontrôlable que Bruce ne pouvait qu'extraire de son corps pour la soulager. Il allait être voyeuriste de la scène entre Ethan et Stacy mais il allait certainement apprécier le spectacle car la belle semblait déterminé à se venger ! L'homme à genou était bien sûr moins impressionné par Stacy que par Bruce et il commençait à prendre la belle de haut, voulant lui montrer qu'il n'en avait rien à foutre. Bruce gardait son sérieux malgré les rires de ses sbires. Il était trop occupé à surveiller Stacy et sa montée d'adrénaline. Elle crispait ses muscles et ses sourcils se fronçait naturellement. Elle avait clairement envie d'imposer son respect, son ordre et Bruce ne peut qu'en sourire. C'est alors qu'elle revenait vers Bruce, lui demandant son pistolet avec une grande politesse. Il l'a regardait longuement dans les yeux, avant de lui donner sans rien dire, se contentant d'un sourire....

Stacy finissait par revenir cet homme... Et là c'était un véritable coup de folie ! Elle tirait en l'air, voulant l'impressionner même si l'homme semblait tenir le coup pour le moment. Les sbires continuaient de garder leur sourire en regardant la belle tentait de faire peur à Ethan mais rien n'y fait... Jusqu'à ce qu'elle lui loge une balle dans la jambe ! A partir de cet instant, tout est devenu différent, les sbires effaçaient leur sourires, Ethan semblait plus coopératif et Bruce s'en mordillait la lèvre. Stacy semblait dans un second souffle, dans un état de psychopathie avancé ! Tout ce qu'elle voyait en Ethan c'était une victime, un vulgaire chien que l'on pouvait tabasser à volonté ! Ses poings et ses pieds rencontraient avec violence son visage et le reste de son corps. Bruce était prêt à bondir sur celui-ci si il tenterait quoi que se soit sur Stacy. Mais le pauvre se laisser faire battre ! Elle retournait ensuite vers Bruce, quand il était à peine conscient... Il l'a regardait de hut en bas et passait alors sa main dans sa chevelure

« Huuuum.... Je trouve que tu as fais de l'excellent travail ! Bien sûr on peut toujours s'améliorer mais ça on ne peut pas t'en vouloir... ça viendra ! Il te faut juste plus d'assurance dans tes paroles et ça même quand ton taux de testostérone est à son minimum. Rappel toi qu'une femme doit toujours augmenter son taux car elle en a naturellement moins qu'un homme ! »

Bon oui, un homme était à moitié mort, un groupe était à genou en train de se pisser dessus et Bruce n'avait rien d'autre à faire que balancer des conseils à Stacy... C'était ça qui le rendait si imprévisible... Il finit par regarder le pistolet et tendait la main, tout en haussant les épaules

« Cependant n'oublie pas qu'il m'appartient... Tu te souviens j'espère? Huuum non garde le ! C'est mon cadeau pour toi ! Tu vois, je suis sûr qu'au premier abord tu n'aurais jamais pensé que je serais si généreux hein? Et puis franchement je préfère largement la peur qu'engendre madame "Batte en chaleur" ! Admire ma belle ! »

La présentant de nouveau vers son visage, il se retournait vers l'un des autres hommes qui avait tenté de violer Stacy. Il le prit par le col pour le traîner plus loin et le laisse retomber sur celui-ci avant de tourner autour de lui. Son sourire machiavélique restait figé sur son visage. Il tournait autour de ce pauvre homme et l'ambiance était tout de suite plus angoissante... Pas un mot, pas un bruit ! Juste le bruit des pas marchant sur les gravillons

« Ma... "Collègue" à fait du bon boulot... Mais je suis sûr que sa leçon ne restera pas graver dans vos têtes ! Et là - Bingo ! - j'ai exactement l'arme qu'il faut pour ça ! Et en plus vous avez de la chance ! Ce qui s'est passé il y à quelques secondes l'a excitée au plus au point ! Je te jure mec que tu as une véritable chance ! Elle va prendre son pied comme jamais la coquine ! »

Il déposait à ce moment là le bout de sa batte sur les lèvres de la victime, penchant sa tête vers la gauche alors qu'il se mettait déjà à pleurer

« Allez... Embrasse là... Je veux voir ta bouche s'ouvrir... Je veux limite que tu lui roule une galoche ! Ne t'en fais pas, je ne suis pas jaloux... »

Mais dans quoi cet homme s'était fourré? Le psychopathe de Bruce s'en donner à cœur joie à le voir pleurer, regardant un instant Stacy avant d'appuyer sur la batte quand il ouvrit la bouche. Les barbelés s'enfonçaient sur ses lèvres, sa tête écrasée contre le sol ! Plus il se débattait, plus les fils lui sectionnés différentes partie de sa bouche ! Le sang commençait à couler et il remuait sa batte au bord de sa bouche, étouffant ses cris, tout en regardant Stacy

« Regarde... Il est directement soumis ! Il n'a pas tenté une seule fois de se défendre car il savait au premier instant qu'il serait mort en cas d'irrespect ! Et d'ailleurs, une fois qu'il a comprit le message... On peut passer à l'étape numéro deux... »

Il retirait sa batte doucement, laissant le pauvre cracher sur le sol. Bruce se mit à rire en le regardant faire, les autres n'osent pas broncher sous peine de crever ! Il se retourne ensuite vers lui et prend son élan pour le frapper dans l'épaule violement ! Le pauvre lui criait de douleur et retombait au sol, à plat ventre !

« Ooooh je crois avoir déplacé sa clavicule ! Il y a des endroits Stacy qui sont tellement douloureux qu'ils remplacent à eux seuls des dizaines de coups de pieds ou coup de poing... La clavicule, la rotule.... la mâchoire et la colonne vertébrale ! Frappe toujours dessus ! Et tu auras un clep's à tes pieds ! »

A ces mots, il frappait dans les endroits dont il avait énuméré ! Le pauvre homme finissait paralysé mais conscient ! Ses cris avaient fait envolé certains oiseaux présents dans les arbres autour d'eux ! L'homme était couché sur le sol, incapable de bouger ! Il regardait le ciel, se disant qu'il allait bientôt le rejoindre alors que Bruce agitait sa batte au dessus de son visage, la balançant de droite à gauche en souriant

« Oh ! On dirait qu'on a plus la force de se relever? Ou du moins, plus les membres pour ! Ahahaha ! Et maintenant... on y ajoute l'ingrédient final... L'exécution ! »

Saissant sa batte à deux mains, il la leva par dessus sa tête avant de la faire retomber violement sur le crâne de l'homme, faisant giclé le sang sur ses vêtements et une partie de son visage ! Le crâne de celui-ci se fendait en deux ! Sa cervelle visible ! Il était mort au premier coup de batte... Dommage pour Bruce ! Il finit par se reculer doucement, regardant le groupe de cet homme puis s'en va vers Stacy, secoutant sa batte pour faire gicler une goutelette de sang sur sa joue...

« Il t'en reste un... Montre lui ma belle ! Montre lui que rire ne fera qu'empirer son cas ! Je veux que tu lâche toute l'adrénaline que tu as toi ! Tu connais les bases maintenant... A toi de jouer... »

Prenant une barre à mine d'un des sbires, il finit par la déposer entre les mains de Stacy, déposant l'une de ses mains sur celle de la bonde et la fait caresser de haut en bas sur la barre, lentement, tout en se mordillant la lèvre.

« Huuuum tu sens à quel point cette barre est prête à t'obéir? Elle à l'air bien excitée aussi huuum... Tout comme toi d'ailleurs ! Allez ma jolie... Ne me déçoit pas ! »

_________________
Who's next ?! ...


------

Awards 2016 - Meilleur RP - Ft. Logan


Awards 2016 - Survivant le plus méchant
Revenir en haut Aller en bas
Survivor #001
avatar
Invité
InformationsContact
Invité
Jeu 9 Mar - 2:39

Après le spectacle qu'il venait d'offrir à mes yeux et à ceux de tout le monde ici, il venait me tendre un barre à mine, espérant que je fasse pareil. J'essuyais la goutte de sang sur ma joue. J'étais vraiment choquée par ce qu'il venait de se passer, j'en avais presque la nausée. Le crâne ouvert, la dernière victime de Bruce gisait sur le sol. Je tremblais, refusant de croire ce qu'il m'imposait de faire.  Oui, il m'imposait de le faire, indirectement bien sûr. Qu'allait-il m'arriver si je ne faisais rien, si je refusais de tuer le dernier de mes ravisseurs ? Je ne savais pas quelle pouvait être la réaction du meneur, et il jouait là dessus. La barre à mine en main, je me plaçai en face du dernier homme à genoux. Il pleurait, faisait des promesses de se racheter, d'avoir une meilleure conduite et tout le baratin. Ses mots devinrent incompréhensible tellement il pleurait. L'autre que j'avais amoché braillait toujours, se tenant la jambe qui saignait abondement. Peut-être l'artère fémorale était touchée, dans ce cas je ne lui donnais pas plus de cinq minutes. Il commençait déjà à vraiment bien pâlir. Reportant mon attention sur l'homme en face de moi mes mains se crispèrent autour du morceau de ferraille. Certes, la haine que je contenait, je pouvais la libérer sur le champ, sur cet homme en face de moi, mais à quoi bon ? Ce n'était plus envers lui que je vouais toute cette haine. L'heureux élu venait de me tendre une barre à mine et espérait que je tue de sang froid un pauvre type sans défense.

Je revoyais encore sa batte s'abattre à chacun de ses mots. Le sang giclé. Je ne pouvais pas faire ça, j'avais déjà eu du mal à blesser l'autre, alors en tuer un... C'était au dessus de mes forces. Je me retournai vers Bruce. Je voulais lui dire que je ne le ferais pas, mais non, je ne pouvais pas faire ça non plus. Je devais trouver un compromis, quelque chose qui le satisferait, mais sans que j'ai à tuer l'autre non plus. Grâce à Bruce et sa générosité sans limite, j'avais mon flingue et une barre à mine. En face ils étaient sacrément nombreux. Et même en m'associant aux gars du camp, nos chances restaient minces, voir nulles. Le braquer lui, le chef tout puissant, avec mon arme me semblait presque la solution la plus envisageable. Je continuais de réfléchir, plantée devant l'homme à genoux, pendant que les bikers s'impatientait. Levant les deux bras, j'abattis la barre à mine sur la clavicule du pleurnichard. Son cri déchirant fit rire tous les sbires de Bruce. Il bouffa les sol. Je vint ensuite frapper sa rotule comme il me l'avait montré. Puis sa colonne. Il ne restait plus que la dernière étape. Celle que je ne pouvais me résoudre à faire. Ni une ni deux je sortis mon Glock de ma ceinture et le pointai vers Bruce. Sa stupéfaction me réjouis, puis ses sbires se mirent à tous me pointer de leurs armes.

Le premier qui fait le moindre mouvement, sa tête part en choux-fleur, et croyez moi, je sais très bien viser!

Je m'approchais de lui, mais en restant à bonne distance de sa batte.

Je ne le tuerais pas! Je ne suis pas comme toi, et tu ne me feras pas devenir comme ça! Je le voulais au début, je voulais les tuer, mais tu m'as fait voir la cruauté avec laquelle tu tuais les gens... Je... Je ne peux même pas croire  que quelqu'un soit capable de faire ça! Qui es-tu ?! Mais qui es-tu pour te comporter de la sorte ?! Tu te crois le maître du monde parce que tu commandes une troupe de bouffons écervelés. Le premier qui te bute, ils le suivent tout aussi aveuglément! On peut essayer tout de suite si tu veux ?! Combien tu paries que si je te bute là, maintenant, tous ces gros cons me suivent ?!

J'armai le chien de mon Glock. Sa mine devint vraiment plus sérieuse. Je ne savais pas si je lui faisais peur, mais moi je flippais vraiment. Heureusement, ma détermination camouflait cette peur.

Si tu crois encore que je plaisante, détrompe toi! Aujourd'hui tu m'as poussé aux frontières de mes limites, et crois moi, tu n'aimerais pas que je franchisse ce cap!

Mon doigt glissa lentement sur la gâchette.
Revenir en haut Aller en bas
Survivor #001
avatar
Messages : 914
Points : 719
Date d'inscription : 06/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur
InformationsContact
The Gravedigger
The Gravedigger
Ven 10 Mar - 12:02




 A savior in the woods

Feat. Stacy K. Weatherly



La tension était à son comble. Stacy tenait la barre en regardant cet homme, hésitante, se demandant qu'elle serait la meilleure méthode possible pour survivre à cette fin de journée. Si elle frappait cet homme, si elle tuait cet homme, son mental et sa façon d'être aurait peut-être changé à jamais ! Elle était au bord de la folie car Bruce savait parfaitement avoir le contrôle psychologique sur les personnes. Il avait souvent jouer de son talent pour prendre le contrôle de certains camps, face à son ennemi juré Logan mais aussi sur beaucoup de ses victimes. Son côté psychopathe le faisait parfois prendre des risques mais au final, mourir d'une balle dans la tête ne l'effrayais pas du tout. La faucheuse avait peut-être même peur de lui voler son âme à l'heure qu'il est. Elle frappait donc comme Bruce lui avait demandé et à chaque cri de cet homme, c'est un rictus de satisfaction qui apparaissait sur les lèvres de Bruce. Stacy était en train de sombrer, pour le plus grand plaisir du Fossoyeur. Encore un dernier coup, le coup fatal, et allait peut-être pouvoir se vêtir d'un manteau de cuir ! Mais ce geste ne vient pas ! Au lieu de ça, Stacy se retournait contre Bruce avec son arme ! Les sbires firent un pas en arrière et Bruce semblait surprit de ce retournement

Elle commençait donc à menacer les sbires et la vie de Bruce elle même ! Sa raison l'avait ramené à la lumière. Stacy semblait presque regrettée d'avoir obéit au Fossoyeur mais elle prenait un sacré risque en menaçant Bruce ! Le psychopathe ne baissait pas les yeux, il souriait encore et toujours. Il penchait la tête légèrement vers la gauche et s'approchait doucement, son front contre le canon du flingue alors qu'elle glissait son doigt sur la gâchette

« Huuuuum je suis tellement... Déçu de ta part ! Il faut croire qu'il m'arrive de se tromper sur une personne... Je t'ai consacré du temps, je t'ai défendu... Et tu te retourne contre moi... Malheureuse petite femme ! Je vais te demander maintenant de réfléchir à la situation... »

Il saisit la gorge de Stacy alors que celle-ci avait toujours le canon pointé sur son front. Les sbires ne savaient vraiment pas quoi faire, et certains otages de la scène commençaient à pleurer afin d'évacuer cette tension décidemment trop forte ! Bruce se mordillait légèrement la lèvre et lui souriait toujours

« Mon camp fonctionne par hiérarchie. Si tu me tue, tu permets à mon bras droit de devenir le prochain leadeur... Leur cerveau est programmé pour obéir à l'alpha ils vont te cribler de balles à la seconde où mon cadavre tombera sur le sol... Et si par miracle, tu te la jouerais Lucky Luke et que t'arriverais à tous nous tuer avec un simple flingue, ce que je doute vu que le chargeur contient moins de balle que le nombre de sbire présent... Tu crois que les personnes de ce camp te laisseront partir alors que tu as torturé leurs membres? »

Sa main sur sa gorge vient glisser à présent dans sa chevelure qu'il vient saisir à pleine main pour tirer dessus. Il était à deux doigts de passer de vie à trépas mais sa mort aurait de toute façon entraîner la sienne. D'un regard noir, presque colérique, il la foudroyait du regard

« J'étais ta seule porte de sortie, et tu viens de tout gâcher ! Mais la suite promet d'être excitante ! Car en fait, peu importe la décision que tu vas prendre... Elle aura toujours une conséquence ! Soit je meurs et toi aussi... Soit tu retire ton flingue et je te ferais regretter d'avoir voulu me tuer ! »

Le canon du pistolet lui faisait une marque sur le front et il vient alors à ricaner assez machiavéliquement tout en ne la quittant pas du regard

« Au fait... Quand on menace quelqu'un de son arme, on ne lui dis pas qu'on ne le tueras pas... Car au final, la menace ne sert à rien ! Non ma belle, tu n'es pas comme moi... Mais pendant un instant, j'ai vu ce dont tu étais capable dans la colère... Et crois-moi, je n'y suis pour rien.. J'ai simplement extériorisé une partie de toi que tu aime tant cacher... Ne pas assumer d'avoir ce côté noire est une vraie preuve de faiblesse ! »

Il lui fit ensuite un salut militaire avec sa main, lui lâchant ensuite sa chevelure pour croiser ses bras derrière son dos, soupirant un instant puis regarder ses sbires un instant avant de de nouveau plonger son regard dans celui de Stacy

« Bon... J'imagine qu'on se retrouvera en enfer? J'espère que Satan arrivera à te protéger... Te faire souffrir éternellement ne me posera pas de problème ! Je t'attendrais sagement.. Belle blonde... »


_________________
Who's next ?! ...


------

Awards 2016 - Meilleur RP - Ft. Logan


Awards 2016 - Survivant le plus méchant
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
A savior in the woods
 Sujets similaires
-
» A savior in the woods
» Blair Woods [validée]
» Let's stroll in the woods... [PV Chris]
» A DECLARATION OF SUPPORT FOR THE PALESTINIAN PEOPLE BY AFRICAN PEOPLE IN THE US
» 07. [Pavillon Woods] Listen to me when I say...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
In Your Flesh :: The surrounding wasteland :: Les alentours-
Sauter vers: