Too hot, hot damn • ft. Sienna

Survivor #001
avatar
Messages : 18
Points : 240
Date d'inscription : 26/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
InformationsContact
I'm a Lonesome Cow-Boy
I'm a Lonesome Cow-Boy
Lun 13 Fév - 18:39

Une pomme. La trouvaille qui vient de faire ta journée, très clairement. Tu la fais voltiger dans ta main, la lançant aux rythme de tes pas. Tu déambules dans un bois, toutefois assez attentif à ton environnement. Finalement, lorsque tu en viens à faire la rétrospective des évènements, tu te dis que tu t’en sors pas si mal. Et même qu’au delà de ça, tu aimerais bien foutre dans la gueule de beaucoup que oui toi, le playboy, le gosse de riche, l’arrogant exécrable, tu as survécu jusque là. Mais la plupart doivent déjà être morts, revenu à la vie telle les immondices en décomposition que tu dois tuer pour survivre. Morts-vivants, on se croirait presque dans un jeu vidéo. Presque, puisqu’ici pas de possibilité de recommencer, de revenir en arrière. Pas de deuxième chance. Tu sais au moins une chose, c’est que si tu dois en venir à mourir, tu préfères encore qu’on te tire une balle en pleine tête avant de revenir dévorer tes proches dans un état second de monstre.
Tu marche d’un bon pas, pourtant assez lentement. Es-tu réellement pressé ? Non, pas le moins du monde. Tu n’as pas de réel but final. Le sens de ta vie ? Survivre. Rien de plus, rien de moins. Parfois en viens à songer au fait de retrouver Maggie, pour peu qu’elle soit encore en vie. Lui balancer tes quatre vérités. Lui dire tout ce que tu penses, tout ce que tu ressens. Comme une dernière confession avant l’apocalypse. Bien que l’apocalypse, tu as la sensation d’avoir déjà les deux pieds dedans. Quand bien même, tu as besoin de relâcher la pression qu’exerce votre histoire, sur ton cœur. Oui, c’est à peu près ça. Au fond de toi, tu sais qu’elle est en vie, du moins, tu l’espères si fortement que ça en devient réel pour toi. Ou pas loin. Tu te perds un instant dans tes songes, le regard dans le vide. Jusqu’à ce que le silence de tes songes soit brisé par des cris. Des rôdeurs, des marcheurs, qu’importe les noms dont ils peuvent être affublés. Sauf qu’au moment où tu t’apprêtes à simplement changer de direction, ce sont des cris humains qui se font entendre.

Tu décides alors de te diriger vers la source de ces bruits, prudemment. Tu as beau avoir un très bon instinct de survie, ta curiosité l’emporte souvent. Surtout depuis que tu as perdu ton dernier compagnon bêtement. Il te manque le bougre. Il avait au moins le mérite de te faire rire, en plus de te donner un but. Tu traverses donc les sillons de la foret, doucement, discrètement, jusqu’à arriver à la lisière du bois où tu distingues aisément deux types en plein combat. Des rôdeurs s’entassent, toujours plus, pourtant ils ne sont guère nombreux, mais suffisamment pour foutre le bordel. Cinq au total, non six. Ou peut être bien sept ? Quand bien même, les types semblent en fâcheuse posture. Tout ça parce qu’ils ont apparemment voulu récupérer tu ne sais trop quoi dans une voiture abandonnée. Pendant un instant, tu en viens à la pensée égoïste, au fait que s’ils crèvent, tu t’occuperas des rôdeurs pour récupérer le butin. Salopard. Mais il faut ce qu’il faut, dans un monde devenu égoïste. Dans un monde régit par la loi de la jungle.  Tu t’accroupis et observe la scène, comme un jeu. Comme une émission télévisée. Tu en viens même à croquer de nouveau dans ta pomme, la mangeant comme on mangerait du pop-corn devant un bon film. Enfoiré, tu ne penses même pas à aller les aider. Oh ça non. Te mettre en danger inutilement pour deux types qui te sembles plus bourru que réfléchis ? Surement pas. Tu murmures pour toi même quelques commentaires. « Sur ta gauche ! Non, ton autre gauche ! » Jusqu’au moment où un des types se fait piéger, dans un élan de témérité. Le deuxième vient l’aider, tente de s’en sortir lui même, mais se fait rapidement prendre en tenaille. La scène, sanglante, t’arrache un « Ewww » de dégout, en plus d’une grimace. Tu termines ta pomme et balance le trognon juste derrière toi, d’un geste nonchalant, avant de te lever. Les rôdeurs doivent être encore cinq, sur la dizaine s’étant agglutiner pour venir à bout de ces deux débiles. Tu réfléchis, fronces les sourcils. Tu pourrais juste foncer dans le tas, mais la technique te paraît un peu abrupt. Tu n’as même pas remarquer qu’un peu plus loin, une jeune femme semble en fâcheuse posture, luttant elle même contre cinq rôdeurs, jusqu’à venir à grimper dans un arbre dans une tentative désespérée de trouver une issue.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Too hot, hot damn • ft. Sienna
 Sujets similaires
-
» Too hot, hot damn • ft. Sienna
» Sienna 'Party Girl' Fowler
» 01. That Damn Hot Gynecologist.
» Sienna
» Cours théorique (ouvert à tous pour le moment)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
In Your Flesh :: The surrounding wasteland :: Les alentours-
Sauter vers: