La promiscuité d'une infractuosité sa rapproche

Survivor #001
avatar
Messages : 626
Points : 96
Date d'inscription : 12/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
InformationsContact
I'm a Lonesome Cow-Boy
I'm a Lonesome Cow-Boy
Mer 8 Mar - 0:40

Une nouvelle sortie. La tigresse n’ayant pas vraiment d’affinité avec les membres de la bibliothèque hormis le docteur Alair. Elle restait rarement avec eux. Elle avait toutefois sur les recommandations du docteur prit des cours de combat rapprocher avec l’ancien éclaireur. Elle ne l’aimait pas. L’odeur de la poudre de ses armes, ainsi que l’odeur de la graisse de nettoyage de celles-ci, et puis il faut le reconnaitre il était bien plus fort qu’elle. Elle avait appris pas mal de chose. Mais rien ne valait la pratique du combat pour apprendre. Cependant elle fréquentait le moins possible Barry. D’ailleurs cette fois ci elle était partie car elle ne doutait pas de la colère de celui-ci. Elle lui avait piqué ses armes pendant la nuit et les avait cachés pour ne pas qu’il les ait à disposition. Sa seule erreur avait été de les derrière les rangée de livre que le docteur compulsait avec un plaisir non dissimuler. Adam était venu avec elle comme à chaque fois.

Depuis plusieurs jours, elle avait des envies de liberté. Les soins dont elle avait eu besoin était finit elle avait repris un peu de masse corporelle à force.  Mais elle n’avait encore rien trouvé a mangera ramener au docteur. Oui au docteur parce que les autre a vrai dire elle n’en avait cure. Barry à la limite mais l’odeur de poudre à canon et le cote martial de celui-ci la repoussait. Malgré qu’elle l’appréciait un peu plus que les autres. Par contre en ce qui concernait la confiance, il n’y avait que le bon docteur britannique.  La seule trouvaille qu’elle avait faite, s’était, il y a peu, un fouet. Elle était retournée sur les lieux de son étrange rencontre, dans un centre commercial, avec  un jeune homme vindicatif défoncé qui cherchait des produits pour bébé. Elle avait été curieuse et cherchait à comprendre pourquoi un homme de ce genre cherchait des layettes. Elle n’avait rien trouver pourtant en parcourant les étal restant d’un magasin de farce et attrape qui vendait aussi des costume pour carnaval et halloween elle était tombée sur un fouet en cuir tressé. Depuis elle l’emportait avec elle. Elle avait rapidement trouvé comment s’en servir. Bon ça lui avait valu plusieurs marque sur le corps parce qu’elle ne savait l’utiliser correctement au début mais heureusement le bon docteur savait prodiguer des soins standards. Par contre les moqueries des autres avaient renforcé l’animosité de la tigresse contre eux.

Aujourd’hui, elle voulait se montrée reconnaissante vis-à-vis du docteur britannique et avait décidé de ramener quelque chose, de préférence de la nourriture ou une boisson, ou un livre le docteur était un amateur de lecture. Elle avait noté aussi que même si il restait très gentleman il n’en restait pas moins un homme qui appréciait les formes féminines. La tigresse avait déjà remarqué le regard parfois volage du docteur sur elle lorsqu’elle se changeait pour se coucher ou se déshabillait pour se laver. Mais là n’était pas la question elle voulait trouver des fruits malgré le froid, ou de la viandes. Adam la suivait rapidement et avait le don de dénicher les petits rongeurs et oiseau plus rapidement qu’elle. La tigresse parcourait la région de Grosse Pointe dans le but de trouver quelque chose d’intéressant. Elle avançait avec une rapidité et une souplesse qui lui permettait de se mouvoir sans trop de bruit. L’amazone entra dans un bâtiment. La fouille de celui-ci ne donna pas grand-chose. Au vu de la porte défoncée et des vitres cassées il avait été pillé il y a un moment. La seule chose qu’elle avait trouvé c‘est deux vieux biscuits devenu sec et qui devait avant être moelleux à l’époque. Mais ceux-ci ne durèrent pas dans sa main. Adam les lui prit et les engloutit aussi vite en poussant de petit cri content. Elle commença à se chamailler avec Adam sans réellement prendre attention et tomba sur un vaste carrefour ou passait une horde. Elle se tut. Restant sur la pause de la surprise. La tigresse fit volteface et se mit à courir, comme une dératée, droit devant elle ne calculant pas les obstacles sautant grimpant partant en courant suivit par la centaine de cadavre qui la poursuivait.
Revenir en haut Aller en bas
Survivor #001
avatar
Messages : 914
Points : 716
Date d'inscription : 06/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur
InformationsContact
The Gravedigger
The Gravedigger
Jeu 9 Mar - 13:02



La promiscuité d'une infractuosité sa rapproche
Feat. Amanda Reyers




L'inconvénient d'avoir un grand groupe c'est que les raids d'approvisionnement sont quasiment une sortie quotidienne ! Plus les villes étaient pillées et plus il fallait s'éloigner du camp pour trouver de quoi se nourrir. A force d'enchainer ses missions avec une vingtaine de sbires aux fesses, on finit vite par trouver la compagnie vraiment ennuyeuse ! C'est pourquoi, de temps en temps, Bruce s'improvisait des raids solitaires histoire de retrouver un peu de solitude et d'adrénaline ! Montant sur sa moto, il ne prévoyait jamais où il allait quand il partait seul même si en général le destin faisait toujours bien les choses ! Il ne revenait jamais bredouille de ses escapades donc en général il partait toujours confiant. Maintenant qu'il s'était fait un nom dans la métropole de Detroit, il tombait rapidement sur des personnes qui seraient prêt à tout lui donner pour éviter de finir le crâne fendu par un malheureux coup de batte. Le Fossoyeur parcourait donc la départementale au guidon de sa Harley Davidson, à la recherche de la première portion de ville dont il n'aurait pas eu souvenance d'avoir encore exploité.

Les paysages défilent et finalement après quelques minutes, la moto prit le chemin d'un centre ville dans la métropole de Detroit, dans les environs de Grosse Pointe. Même si ce centre ville était connu par les habitants de Detroit, il était sans doute assez grand pour trouver encore quelques bricoles même si plus de la moitié à surement déjà était pillé par les autres survivants. Heureusement, être natif de Detroit aide vachement à se repérer et s'orienter. Il savait parfaitement où aller pour se ressourcer. Il n'allait pas chercher à entrer dans un magasin ou autre. Il savait que les hangars de cette ruelle aurait pu être source de provisions et par chance, pratiquement tout les hangars était encore cadenassé. La rouille sur les cadenas rendait la tâche plus facile pour Bruce qui se servait donc de son katana et portait des coups bien placé sur le métal pour ensuite le briser. Il tendit l'oreille doucement sur la porte mais à priori rien d'étrange pour le moment... Il ouvrait donc le premier hangar : vide ! Il fit de même à celui situé sur la gauche du précédent. Il l'ouvrait d'abord d'un cran puis complétement mais fut surprit par une horde qui avait comme attendu le bon moment pour se présenter !

Bruce tentait donc de refermer la porte mais le crâne des rôdeurs bloquait le geste et les mains de la première rangée caressait la veste cuivrée du Fossoyeur. Il reculait alors d'un geste rapide pour éviter la morsure puis finit par enfourcher sa moto afin de rapidement leur fausser compagnie ! Au moins il savait où chercher pour la prochaine fois. Il reviendrait probablement sur les lieux quand la horde se sera dissipée. Il regardait donc de temps en temps derrière lui, ravi de voir la horde se faire de plus en plus petite à ses yeux. Cependant, quand il se retournait pour regarder la route, il donna un grand coups de frein ! Il était à deux doigts d'écraser la blonde !

« Putain !! Mais putain t'es inconsciente ! Tu aurais pu abimer la carrosserie de ma moto voir mes pneus si tu serais passer en dessous ! »

Il remarquait ensuite le singe qu'elle trimbalait sur son épaule. Il y avait vraiment des tarés dans ce monde pour avoir comme animal de compagnie un primate ! Il en était presque certain qu'elle devait lui raconter sa vie ! Enfin bon, lui il parlait à sa batte donc il n'avait pas à faire de moral là dessus... C'est alors qu'en regardant par dessus son épaule, il finit par voir la grande horde qui suivait Amanda, encore plus grande que celle qui suivait Bruce ! La ruelle était donc cernée des deux côtés. Bruce soupirait et descendait donc de sa moto.

« Okay ! T'as vraiment décidé de me faire chier aujourd'hui... Bon très bien, on va escalader le mur qui se trouve sur la droite. Derrière se cache l'entrée d'une ancienne boite de nuit souterraine, je pense qu'on seras à l'abris... Ensuite, on attends que la horde se dissipe et je me casse. J'avais clairement pas comme projet de passer ma journée avec une blonde ! »

Dans ce moment là, il fallait savoir faire preuve de concessions et se servir de la personne qui se trouvait dans la même que vous. S'armant de sa fameuse batte célèbre, au cas où, il finissait par courir vers le mur, prenant un certain élan pour pouvoir s'agripper au sommet du mur, puis forçait sur ses bras pour l'escalader. Une fois au dessus de celui-ci, il regardait Amanda, sans lui tendre la main, lui souriant simplement

« Allez remue tes jolies petites fesses, on a encore de la route ! »

En espérant que cette volonté d'allez vite sans vraiment faire attention où il mettait les pieds n'allez pas lui porter préjudice !

_________________
Who's next ?! ...


------

Awards 2016 - Meilleur RP - Ft. Logan


Awards 2016 - Survivant le plus méchant
Revenir en haut Aller en bas
Survivor #001
avatar
Messages : 626
Points : 96
Date d'inscription : 12/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
InformationsContact
I'm a Lonesome Cow-Boy
I'm a Lonesome Cow-Boy
Jeu 9 Mar - 23:46

Elle courrait comme une dératée droit devant elle. Adam courrait à ses coté en criant. Le primate allait plus vite qu’elle mais l’attendait avant de repartir de plus belle. Elle tourna à un carrefour et continua de courir. Elle se retourna pour voir les damnés surgir de la ruelle d’où elle venait. Adam fit un cri différent et elle perçut le bruit d’un moteur et d’un coup de frein. Qui jusque-là avait été couvert par les gémissements de la horde. Elle tomba à la renverse sur le côté. Prenant de volée les propos du pilote. Elle allait se relevée pour lui bondir dessus et lui arracher la gorge avec les dents. Mais Adam la tirait vers une fuite plus sûre que celle d’un combat perdu d’avance. Elle allait reprendre sa course lorsqu’elle remarqua les autres morts vivant de l’autre côté. Ils venaient des deux coté et en grand nombre. Le pilote parlait. Y parlait beaucoup trop. Il fallait fuir. Et elle avait deux choix. Le murait à sauter ou l’autre côté escalader une façade. L’homme indiqua une cachette possible. Elle sourit et se mit à courir dans le sens opposer pendant qu’il partait passer le dit muret. Mais elle fut coupée nette dans son élan. La façade était lisse et la gouttière avait visiblement déjà et arrachée. Les fenêtres sans vitre, ou plutôt avec vitre brisée, étaient hautes. Elle n’avait pas le temps pour prendre des points d’appuis et assurer ses prises Elle soupira en entendant l’autre lui dire de remuer son derrière pour le rejoindre. La tigresse se retourna vers lui. Et se mit a sprinter de toute la puissance de ses jambes. Arrivée à hauteur du muret elle posa ses main dessus pris appuie et le sauta. Elle atterrit de l’autre côté sans vraiment d ‘encombre. Par contre une drôle e sensation s’était faite lorsqu’elle avait posé les mains sur l’obstacle. Il lui avait semblé que celui-ci avait bougé. Elle ne calcula même pas l’homme et se remit à courir. Elle se contenta juste de lui montrer un peu plus loin une grille qui cédait sous le poids de la horde.
Elle était rapide mais ne connaissait absolument pas l’endroit. Par contre le pilote avait fait mention d’un refuge possible. Elle se résigna à l’attendre. Elle remarqua alors qu’Adam avait disparu. Elle le chercha du regard un moment avant de voir l’homme la rejoindre. Il courrait vers un bâtiment. Elle lui emboita le pas quand le sol se déroba sous leur pied les faisant chuter dans un trou sous la chaussée. Elle s’écrasa de tout son long au fond de la crevasse. Se faisant quelque contusion. Elle ne s’occupa pas de l’homme pour l’instant se redressant comme elle pouvait pour voir si une sortie était possible. Mais elle ne vit qu’un morceau de la façade les surplombant s’écraser sur l’ouverture béante de l’anfractuosité. Elle s’était jetée a plats ventre sur le cote. Se retrouvant en partie sur le chauffeur de la moto. Des pierrailles en tous genres lui tombèrent dessus. Elle se mit à tousser à cause du nuage de poussière englobant l’espace où elle se trouvait. En se relevant elle se cogna la tête contre ce qui leur servait maintenant de plafond. Elle se frotta la tête. Elle pouvait donc se tenir à quatre patte au moins ou accroupie mais pas plus quant au reste de l’espace elle ne savait pas il faisait noir comme dans une tombe. Il fallait qu’elle attende que ses yeux s’habituent au noir. Mais sa ne prendrai pas longtemps elle avait une excellente vue dans le noir à force d’avoir vécu dans la pénombre souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Survivor #001
avatar
Messages : 914
Points : 716
Date d'inscription : 06/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur
InformationsContact
The Gravedigger
The Gravedigger
Mer 29 Mar - 16:51



La promiscuité d'une infractuosité sa rapproche
Feat. Amanda Reyers




Il n'avait vraiment pas vu venir ce qu'il lui arrivait à ce moment là... Le sol s'était écroulé comme si le diable avait grondé son mécontentement. Bruce avait tenté de se retenir mais la chute fut inévitable mais heureusement il retomba sur ses pieds avant de s'écraser contre le sol poussiéreux ! La terre était fraîche et boueuse à cause de la nappe phréatique gorgée d'eau à quelques centimètres sous le sol. Bruce grimaçait, se retenait d'échapper un cri ou tout autre geste qui serait susceptible de faire passer sa colère. Il tenait ensuite de se relever mais une chute de pierrailles le surprit et il déposait par réflexe ses bras sur le haut de son crâne pour se protéger sauf qu'un tout autre bouclier lui était tombé dessus : c'était Amanda qui avait elle aussi était surprise et s'était donc jetée sur le Fossoyeur. Il retombait donc sur le sol et la luminosité était quasi inexistante même si une petite lueur lui permettait d'entrevoir ne serait-ce que que le visage de la blonde qui était à moitié sur lui

Putain ! Putain ! Putain ! De ! Merde !

Il repoussait d'un bras Amanda pour se libérer de son emprise et quand elle voulait se relever, s'était pour se cogner contre le "nouveau plafond". Super ! Enfermé dans un trou de plusieurs mètres de profondeur, presque dans le noir et avec une possibilité de se lever. Il connaissait Detroit comme sa poche, mais pour ce qui était des souterrain secret c'était autre chose... Soupirant un long moment, il finit par lui aussi se mettre à genou, à quatre patte mais n'arrivait pas bien à s'orienter... Il tâtonnait donc le sol, finissant par toucher par égard la main d'Amanda. Il l'a retirait aussitôt et essayait d'avancer comme il le pouvait, essayant de trouver une sortie

« C'est une habitude chez toi de porter la poisse aux autres? On va faire comment pour sortir d'ici maintenant? A moins que tu sois Wonder Woman et que tu pousses les rochers sous nos têtes avec tes bras, on est pas dans la merde ! Et puis putain on voit que dalle ! Il y a une issue ou pas? »

Tournant en rond sans vraiment le savoir, il finit par se retrouve face à face avec Amanda, se cognant contre son front. Il se le frottait aussitôt en poussant un "Aie" et par réflexe il tentait tant bien que mal de passer sa main derrière son dos pour sortir sa batte de son étui dorsale... Mais il n'y avait pas la batte ! C'était la goutte d'eau qui faisait déborder le vase ! Il se mit à frapper contre le sol tout en criant de rage

« J'ai plus ma batte ! Elle doit être ici, quelque part, elle a du rouler ! Je t'interdis de la prendre dans tes mains si tu la touche ! D'ailleurs attention car elle pique... Oh et puis au pire tu chopperas le tétanos c'est pas bien grave ! »

Il n'allait clairement par repartir sans sa batte, il en étais hors de question ! Alors au pire, il finirait ces jours dans ce trou mais il l'a retrouverait ! Tâtonnant donc le sol de partout, il finit par de nouveau parler à la blonde

« Euuuuh et sinon ton macaque est assez intelligent pour nous sortir de là ou tu crois qu'il est complétement débile? Je l'entends pas d'ailleurs... Il a crevé sous une roche tu penses? »

_________________
Who's next ?! ...


------

Awards 2016 - Meilleur RP - Ft. Logan


Awards 2016 - Survivant le plus méchant
Revenir en haut Aller en bas
Survivor #001
avatar
Messages : 626
Points : 96
Date d'inscription : 12/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
InformationsContact
I'm a Lonesome Cow-Boy
I'm a Lonesome Cow-Boy
Mer 29 Mar - 23:26

Elle se fit repousser tel un fétu de paille. L’homme ne semblait pas avoir mesuré qu’il était dans une cavité. Par contre il commençait à paniquer ou du moins c’est l’idée qu’il en donnait. Il cherchait à tout prix à bouger et chercher quelque chose. Il ne semblait pas s’être encore habituer à la noirceur du lieu. Ils n’y avaient certes pas de lumière directe. Mais suffisamment pour que ses yeux a elle distingue les masse devant elle. Elle n’aurait par contre pas pu dire si le monsieur portait une barbe ou s’il était chauve. Mais par contre ses yeux s’habituaient à la pénombre. Il faut dire qu’à force d’avoir dormis et vécu dans des anfractuosités du genre avant d’être attrapée par les hommes de Cleveland, ses yeux avaient pris l’habitude. D’ailleurs quand Alair et Barry l’avait libérée elle avait été éblouie par la lumière du soleil et il lui avait fallu un moment avant de retrouver une bonne vision. Le reste elle l’avait fait relativement éblouie. Et heureusement qu’elle avait récupéré dans l’enceinte de la bibliothèque pour pouvoir recommencer à voir correctement. Mais il lui avait fallu du temps. Maintenant elle pouvait s’adapter rapidement au noir de ce genre. N’empêche se n’était pas simple.

Elle sentit soudain une main sur la sienne. Main qui se retira prestement. Avant d’entendre de nouveau du bruit. Elle cherchait le moindre élément lumineux pour voir par ou partir. Lorsque cette fois il lui rentra dans la tête. Elle poussa un petit cri de surprise plus qu’un cri de douleur. Le monsieur se remis à parler vociférant tout et n’importe quoi. Vu ce qu’elle avait remarqué, il avait fait le tour de la place avant de se poser. Non loin d’elle. En même temps vu la place il n’y avait pas vraiment moyen de faire autrement.
Puis vint le tour des blablas à propos d’Adam. Il le traitait de débile. Elle se tapit a son opposer sifflant comme un serpent avant de laisser lentement les grondements sourds de mécontentement l’envahir. Sa résonnait peu vu la place. Mais sa laissait l’impression d’être en présence d’un fauve. Adam était tout sauf stupide. Et lui s’il avait une once d’intelligence il se tairait rapidement. Il entendrait comme ça que les morts avaient envahi la zone au-dessus d’eux. Adam ne risquait pas d’être là.

Elle calma les grondements et attendit un peu. Ses yeux commencèrent à distinguer un peu plus les masses. Celle qui bougeait devait être celle de l’homme avec elle. Ou alors il y avait un mort avec eux. Mais si s’était le cas il les aurait déjà dévorés surtout que l’homme avait fait une ou deux fois le tour de leur pièce improvisée. Pour peu la tigresse aurait cru que l’homme paniquait. Mais elle n’avait pas envie de parler. Elle voulait juste fiche le camp. Elle attendit que plus un bruit sinon celui des rodeurs en haut ne se fassent. Elle commença alors sa propre exploration de la zone.

L’homme n’était en réalité pas très loin d’elle. Limite elle se serait étendue de son cote et lui du sien elle aurait eu les pieds de celui-ci au niveau de son ventre et lui les sien au niveau des parties. Autant dire qu’ils étaient plutôt proches. Ça en revanche elle n’aimait pas, pas du tout même. Sa main attrapa le manche de son couteau. Kali avait ouvert les yeux et voulait sa part du repas. Mais Amanda décida de relâcher le couteau pour chercher une échappatoire. N’importe quoi sur un indice pour pouvoir trouver une sortie. Un souffle d’air, ou autre chose. Car retirer les débris allait être compliqué vu leur poids et vu la possibilité pour les déplacer. Sans oublier la présence des mordeurs au-dessus. 2trangement elle ne paniquait pas. Quand a la bette elle ne devait pas être la vue qu’autour d’eux il n’y avait que des débris.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
La promiscuité d'une infractuosité sa rapproche
 Sujets similaires
-
» Le malheur rapproche les gens / ZADIG & ENORA
» Ce qui rapproche les Hommes. [PV]
» Un malheur commun rapproche beaucoup plus que le bonheur. KATHLEEN ♥
» Etude des dieux et tout ce qui s'y rapproche de manière directe.
» La fusion se rapproche de la proposition de l'administrateur du forumhaiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
In Your Flesh :: Walking on the streets :: Grosse Pointe-
Sauter vers: