Un biker une femme et un couffin.

Survivor #001
avatar
Messages : 1496
Points : 745
Date d'inscription : 26/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur
InformationsContact
I'm a Lonesome Cow-Boy
I'm a Lonesome Cow-Boy
Lun 27 Mar - 12:34

Robin n’aurait pas vraiment su expliquer ce qu’il faisait là, de nuit, surtout en sachant que les nerfs des gens vivants ici devaient être légèrement à vif. Voir encore plus tendu qu'un mini string sur le cul d'une obèse. Surtout avec les mecs des Punishers.

En fait, si, il avait bien une petite idée: la petite voix si intrusive et agaçante d’Isha qui aurait vraiment mieux fait de s’abstenir de lire des comics à outrance.

Monsieur Capitaine America qui s’inquiétait pour tout le monde et oubliait trop souvent qu’il était un Punishers. Il était un super vilain maintenant, Hydra c’était lui… alors fallait arrêter de se la jouer comme s’il avait encore sa carte de membre du Shield.

Robin préférait nier que lui aussi avait ses propres angoisses à gérer. Être potentiellement un futur papa pouvait ramollir le pire de tous les hommes, surtout quand il y avait un minuscule bébé dans l’équation.

En fait de penser au bébé était aussi flippant qu’agréable. Parfois il voyait tout en noir et rageait que donner la vie dans un monde aussi merdique, mais à d’autre moment il y voyait de l’espoir, de l’amour, une famille… Même s’il devait se salir les mains, il ferait en sorte que son enfant et sa femme deviennent les rois de ce nouveau monde, qu’ils ne manquent jamais de rien et qu’ils soient sur protégés au point d’oublier la peur.

Bref, il divaguait pas mal en ce moment et ce n’était pas qu’à cause de la drogue. Il n’avait pas arrêté de penser depuis l’attaque de ce camp. De repenser à la pauvre femme et son bébé au milieu de cette pagaille interminable.

Il était resté guetter pas mal de temps. Le camp était assez bien gardé, pas le genre de ceux à racketter. Il attendit patiemment. Quoi ? Il ne savait pas… juste un signe pour lui dire que le bébé et la mère allaient bien.

Cela ne faisait pas mal de temps qu’il était là, et il commençait à se rendre compte, qu’au-delà de la prise de risque inadmissible pour un future papa, il avait été ridicule d’espérer quoique ce soit. Il allait partir quand il entendit un bruit aiguë, un peu comme des chats qui se foutent dessus, sauf qu’il savait bien que ce n’était pas des chats… Il vit la petite silhouette derrière le grillage, elle essayait de calmer son bébé.

Robin prit un caillou et le lança de façon à ce qu’il arrive aux pieds de la femme. Elle sursauta et chercha visiblement la provenance du projectile.

Il se dévoila, alors, discrètement à sa vue. En espérant qu’elle n’allait pas donner l’alarme.

Il plaqua le haut de sa main et l’abaissa. *Bonjour*

Il ne connaissait pas beaucoup la langue des sourds mais il avait appris quelques mots en centre, ça permettait de se faire passer la drogue plus discrètement.

Il mit l’index devant sa bouche et tourna. *parler ?*

_________________
A déposer son cœur et son âme au pied d'une magnifique Louve.
Revenir en haut Aller en bas
Survivor #001
avatar
Messages : 177
Points : 246
Date d'inscription : 22/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
InformationsContact
Modérateur
Modérateur
Mar 28 Mar - 21:24

Ruth aimait bien sortir le soir quand le temps était doux, pour montrer le grand air au petit Aaron. Il adorait le contact de l'herbe, et passer les premières fois où il avait essayé de manger les brindilles, il s'amusait comme un petit fou, et bavait comme un escargot. Ses dents étaient en train de pousser, et elle n'avait pas de crème apaisante, elle essayait donc de le distraire par tout les moyens.

Quelque chose venait de contrarier son fils, dont les yeux se plissaient. Elle plaqua sa main contre la bouche du petit, et entreprit de le calmer, en prenant le chemin du laboratoire. Un caillou arriva soudainement à ses pieds. Surprise, elle redressa la tête à la recherche de la personne qui l'avait lancer. Une ombre sortit de l'obscurité, et elle reconnu l'homme qui l'avait sauvée pendant la confrontation avec le clan de Bruce. Elle ne se souvenait pas de son nom, mais avait vite compris qu'il était incapable de faire du mal à une jeune maman.

Elle fut touchée par les quelques mots d'ASL qu'il avait apprit, et s'approcha du grillage. Elle devina que même avec le noir ambiant, il serait plus simple pour elle de lire sur les lèvres de son interlocuteur et d'oraliser que pour l'autre de signer.

"Bonjour."

Ruth lui fit un sourire, en essayant de caler correctement son bébé pour joindre le signe à la parole. Un court silence suivit ses mots, puis elle reprit :

"Tu es venu seul ?"

Au fond, c'est la seule chose qui inquiètait vraiment Ruth. S'il elle était très reconnaissante envers celui qui l'avait sauvée, elle éprouvait un mélange de haine et de crainte pour le groupe qui avait mis à mal les siens et l'avait prise en otage. La jeune mère reprit bien le petit à deux bras, et continua :

"Encore merci pour l'autre fois, je sais pas si je m'en serai sortit sans toi. Au fait, tu venais pour quelque chose ?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Survivor #001
avatar
Messages : 1496
Points : 745
Date d'inscription : 26/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur
InformationsContact
I'm a Lonesome Cow-Boy
I'm a Lonesome Cow-Boy
Ven 31 Mar - 22:32

Robin trouva la femme très détendue, trop même. Soit il avait l’air d’un jeune chiot perdu tout choupinet, et là, c’était mal engagé pour un jour pouvoir renverser Bruce, soit cette femme lui tendait un piège. Même si elle cachait bien son jeu avec ses airs de jeune maman innocente et un peu paumée.

Les deux solutions ne lui plaisaient pas. Il se raidit quand elle lui demanda s’il était seul. Elle avait beau être sourde elle savait parler et faire du bruit. Si elle appelait à l’aide ses potes, il n’aurait pas le temps d’essayer de négocier que ça se finirait mal pour lui.

Après tout, il était venu avec le Fossoyeur, il était souvent présenté comme le fils du type qui était venu foutre la merde en plein délire hippie religieux de ces gens. Il ne pouvait qu’être associé aux mauvaises choses qu’avaient vécues ces gens et au sang qui avait coulé ce jour-là.

Pourtant, étrangement, la femme semblait vraiment décidée à être… juste agréable.

" « Encore merci pour l'autre fois, je sais pas si je m'en serais sortie sans toi. Au fait, tu venais pour quelque chose ? »

Robin était un peu gêné voir mal à l’aise. En fait, il n’avait pas l’habitude qu’on le remercie, où sinon c’était avec pas mal d’ironies, pas comme le faisait la jeune femme. Cela le déstabilisait réellement.

« Tu ne devrais pas me remercier, j’étais avec ceux qui ont tué les tiens et interrompu… heu… votre soirée lampions. Et puis tes amis t’auraient protégée aussi bien que moi, j’ai juste… été plus rapide qu’eux. »


Ou plus nerveux à l’idée que l’on puisse tuer une mère et un bébé.

Avec les Punishers, Robin avait vu pas mal d’horreurs, dont certaines qui l’avaient rendu malade. Il avait aussi participé à des atrocités, et il avait fini par se faire une raison, par s’habituer. Ca avait été sournois, progressif mais au final il était passé de la victime tremblante au pieds de Bruce au bourreau qui rêvait de batte de base ball. Pourtant, il savait que les enfants étaient plus qu'une limite, jamais il ne permettrait que la barbarie de ce monde puisse atteindre des gamins innocents s'il pouvait faire quelque chose.

« Et qu’est ce qui te dit que je ne suis pas revenu armé pour faire un massacre ? »

_________________
A déposer son cœur et son âme au pied d'une magnifique Louve.
Revenir en haut Aller en bas
Survivor #001
avatar
Messages : 177
Points : 246
Date d'inscription : 22/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
InformationsContact
Modérateur
Modérateur
Sam 1 Avr - 15:11

À cet instant, Ruth n'était pas inquiète. Pas par rapport à l'homme qui se dressait de l'autre coté de la clôture, en tout cas. Bien sûr comme tout les parents en cette période troublée, elle était terrorisé à l'idée que son fils attrape une maladie, qu'il est un accident ou que la nourriture vienne à manquer. Mais la petite boule rose qui gigotait dans ses bras avait l'air en pleine santé, et ses joues bien ronde le faisait ressembler à un petit hamster. Petit hamster très occuper à baver sur tout ce qui pouvait être recouvert de salive. Pour en revenir à l'homme derrière la clôture, il était seul, et elle était loin d'être muette. Au premier écart de conduite elle pourrait toujours appelé à l'aide. Le jeune homme en fasse d'elle se comportait de façon contradictoire, et elle réagit avec douceur pour ne pas le braquer :

« Mais c'est toi qui a réagit, alors que tu n'y était pas obligé. Tu ne me connaissais même pas. »

Il avait sincèrement l'air mal à l'aise, et Ruth le comprenait. Son calme et sa douceur pouvait avoir quelque chose de déroutant, et était une excellente façon de se défendre. Personne d'extérieur ne se doutait que sous l'apparence d'une gentille petite mère de famille sourde se cachait une personne capable de concevoir des bombes et de les utiliser sans le moindre remords. Elle commença à bercer Aaron, qui commençait déjà à se calmer.

« Parce que tu m'as prévenu en m'envoyant une pierre, et que je te vois suffisamment pour savoir que tu n'est pas assez armé pour un massacre. »

Elle décida de changer de sujet, pour ne pas énerver son interlocuteur. Elle ne connaissait même pas son nom, alors son caractère… Il avait juste l'air instable, et un peu perdu.

« Du coup, pourquoi tu es venu ? »

Oh, et j'ai failli oublier. Elle n'arrivait pas à se rappeler si l'homme lui avait déjà dit son nom, et elle avait de toute façon du mal à retenir les noms des entendants, surtout sans les voir écrit.

« Au fait, comment tu t'appelles? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Survivor #001
avatar
Messages : 1496
Points : 745
Date d'inscription : 26/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur
InformationsContact
I'm a Lonesome Cow-Boy
I'm a Lonesome Cow-Boy
Jeu 6 Avr - 22:20

« Mais c'est toi qui a réagit, alors que tu n'y était pas obligé. Tu ne me connaissais même pas. »

Il la regarda. Elle marquait un point tout en ayant tout faux. Oui il ne la connaissait pas personnellement. Mais il connaissait, même si c’était depuis peu, le sens du mot mère. Certes, ce n’était pas sa génitrice qu’il avait pu se faire une idée de ce qu’était vraiment une mère. Il avait vu Godiche galérer avec Eulalie et encaisser plus que son comptant avec le sourire juste parce qu’il y avait ce lien si particulier qu’une femme peut tisser avec son enfant. Cette petite chose qui la rend à la fois plus forte mais aussi plus vulnérable.

C’était la mère et l’enfant qu’il avait sauvé plus que Ruth et Aaron le bavouilleux.   Au dela d’eux c’est un peu comme s’il avait sauvé Juliet et Eulalien Ava et leur bébé… Il n’aurait pas pu fermer les yeux sur cette situation.

« Parce que tu m'as prévenu en m'envoyant une pierre, et que je te vois suffisamment pour savoir que tu n'es pas assez armé pour un massacre. Du coup, pourquoi tu es venu ? Au fait, comment tu t'appelles? »

Beaucoup de questions. Il hésita une petite minute avant de sourire. Que cela soit un piège ou non, maintenant il était bel et bien là, alors autant prendre un peu de temps pour discuter avec cette jeune maman.

« Crois moi, il n’y a pas besoin de beaucoup pour faire un massacre de nos jours. Mais je te rassure, je ne effectivement pas venu pour ça. En fait je pense que je voulais juste etre sur que vous alliez bien toi et le bébé… dis-moi, c’est normal qu’il bave autant ? On dirait un escargot ? »

Robin lui demanda avec le sourire mais au fond, il se demandait vraiment si ce n’était pas inquiétant.  

Il prit un peu de temps et c’est avec maladresse qu’il épela en langage des signes ses noms.

R   O    B   I   N            -             I   S   H   A

_________________
A déposer son cœur et son âme au pied d'une magnifique Louve.
Revenir en haut Aller en bas
Survivor #001
avatar
Messages : 177
Points : 246
Date d'inscription : 22/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
InformationsContact
Modérateur
Modérateur
Sam 15 Avr - 0:26

Les voix semblaient déranger un peu Aaron, d'ordinaire habitué à l'éternel silence de sa mère. Il plissait les yeux de temps à autres, quand Ruth parlait un peu fort. Dans l'ensemble, il était quand même en train de s'endormir. Elle lui jeta un regard attendrit avant de répondre à son interlocuteur :

"On va bien, j'imagine. Enfin, Aaron fait ses dents donc je crois que c'est pour ça qu'il bave beaucoup. Si tu t'y connais et que t'as des conseils je suis preneuse."

Ruth se sentait souvent démunie face aux problèmes de son bébé. Elle était la dernière de sa famille, et n'avait donc pas eu, contrairement à ses ainés, l'occasion de s'occuper d'un bébé souvent dans sa vie. De plus, le sujet ne l'avait jamais intéressée. Elle se contentait de jouer avec ses nièces et neveux quand elle les voyait, très heureuse de vivre encore seule.

La sourde se concentra pour évaluer la prononciation du nom à mesure que l'homme lui dictait, puis lui demanda, histoire d'être sûre :

"Robinisha, c'est ça ?"

Nom étrange, peut être composé, mais après tout pourquoi pas. Son propre prénom était un cauchemar à prononcer pour les sourds américain, Robinisha paraissait presque normal à côté. La nuit tombait, rendant la lecture labiale de plus en plus laborieuse pour Ruth. Elle fut obligée de se rapprocher de son interlocuteur, sans quoi elle ne pourrait pas poursuivre la conversation plus longtemps. Heureusement pour eux, le ciel était dégagé, et la pleine lune apportait une légère lumière, leur conversation pouvait donc se prolonger encore un peu.

"Je commence à avoir du mal à lire, est ce que tu sais signer ?"

On ne sait jamais, il fallait mieux demander. Il avait du mal à épeler les mots, mais la dactylographie était le point faible de la plupart des signeurs, et il y avait une maigre chance pour qu'il ai préféré la laisser oraliser. Une fois de plus, Ruth regrettait amèrement la perte de son nerf auditif.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Survivor #001
avatar
Messages : 1496
Points : 745
Date d'inscription : 26/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur
InformationsContact
I'm a Lonesome Cow-Boy
I'm a Lonesome Cow-Boy
Mer 19 Avr - 21:50

Robin eu du mal à ne pas se marrer en entendant la contraction de ses prénoms. Déjà qu’il n’avait jamais son nom, enfin, celui de son ancien lui, mais là, ça faisait plus star de cabaret transformistes que bras droit du Fossoyeur.

Question virilité et nom inspirant la peur, c’était un peu raté. En même temps, cela pouvait être une technique de diversion. Au moins pendant que les types se rouleraient par terre de rire, il pourrait les flécher ou se barrer.

Robin resta toutefois alarmé sur le terme « il fait ses dents ». Comment un enfant pouvait-il faire ses dents ? Comme les lapins ? Il faut qu’il ronge du bois sinon ça n’arrêtait pas de pousser ? Robin se rendait compte qu’il ne savait même pas si un bébé naissait avec ses dents ou si ça venait plus tard. Il se rappelait bien avoir perdu les siennes et que ça lui avait fait hyper peur. Eulalie aussi avait eu un beau sourire plein de trous. Mais avant les dents de lait, c’était un grand mystère…

Il réalisa avec angoisse qu’il était vraiment loin d’être prêt à être père. Malgré toute sa bonne volonté les minis êtres humains restaient un mystère pour lui. Dire qu’il avait pris confiance avec son cours de « changer une couche » ou « enfiler un body ». Voilà qu’en une phrase il était ramené à la triste réalité : il n’y arriverait jamais !!!!!!!

Il essaya de se mettre bien en face de la jeune femme tout en regardant avec curiosité la petite créature "qui faisait ses dents". Visiblement son interlocutrice savait le comprendre sans qu’il signe. Et ses connaissances étaient limitées à un vocabulaire qui allait vite faire tourner court la conversation. A moins qu’elle ne veuille faire passer de la drogue, faire le guet ou planifier un règlement de compte dans l’aire de repos d’un centre de délinquants.

« Je sais un peu signer, mais pas assez pour tenir une vraie conversation et heu… Robin ça sera suffisant pour m’appeler. Mais si tu as du mal je peux épeler avec les signes. Ça va juste être long et… faudra pas te formaliser pour les fautes. Quant aux conseils, moi aussi je suis preneur. Je sais juste changer une couche et mettre un body et je risque d’être dans la merde dans quelques mois du coup. »

_________________
A déposer son cœur et son âme au pied d'une magnifique Louve.
Revenir en haut Aller en bas
Survivor #001
avatar
Messages : 177
Points : 246
Date d'inscription : 22/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
InformationsContact
Modérateur
Modérateur
Sam 29 Avr - 0:41

"Ça marche, Robin."

Elle testait le nom dans sa bouche, et il est vrai qu'avec un peu de réflexion, Robin serait beaucoup plus simple que Robinisha, et un peu moins ridicule. Les yeux de Ruth s'agitait à l'obscurité, et elle cru lire une expression de terreur sur le visage de l'homme au moment où elle lui parlait d'Aaron et de ses dents. Être dans la merde dans quelques mois ? Mais alors...

"Tu vas avoir un enfant ? Quand ?"

Le visage de Ruth affichait un mélange d'amusement et d'inquiétude. D'amusement, car elle se sentait moins seule et qu'elle était bien placé pour savoir ce qu'il allait vivre, mais d'inquiétude car devenir parent était une des plus grandes sources de stress quand les morts marchent dans les rues. Elle chercha dans sa mémoire des conseils, quelque chose qui pourrait aidé celui qui l'avait sauvé. Elle se rappela des vêtements qu'elle était allé chercher avec Chris, dont la plupart était désormais trop petit pour son fils.

"Pour ce qui est des conseils... Je sais pas quoi te dire, mais je peux répondre à tes questions. Par contre j'ai des vielles affaires à Aaron si tu veux, il grandit vite."

Elle même n'aurait pas craché sur une offre du genre il y a quelques mois, elle supposa donc que Robin saisirait aussi l'occasion. Peut-être devrait elle lui proposer de venir les voir plus souvent, elle et Aaron ? Peut être qu'un contact régulier avec un bébé l'aiderait à mieux se rendre compte de ce qui l'attendait, et de s'y préparer. En plus, un contact extérieur au groupe ferait surement du bien à Aaron. D'un autre côté, pouvait elle lui faire assez confiance pour le revoir sans être séparés par un grillage ? Elle décida d'attendre un peu avant de faire la moindre proposition, et attendit sa réponse en pesant le pour et le contre, mais elle se sentait plutôt en confiance avec celui qui l'avait sauvé des griffes du fossoyeur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Un biker une femme et un couffin.
 Sujets similaires
-
» Compliments à ma femme et à ses Léopards
» Barikad Crew-- Amour Infini-- Honneur à la femme haitienne
» Une femme aurait accouché d’un poisson...
» L'écrivain Georges Anglade et sa femme sont morts dans le séisme
» Et Dieu créa la femme.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
In Your Flesh :: Walking on the streets :: N.I.H Virology Center of Detroit-
Sauter vers: