Nice to meet you |Logan|



InformationsContact
avatar
Messages : 188
Points : 646
Date d'inscription : 29/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
I walk a lonely road
Elliot Jensen
Matricule n°001
I walk a lonely road
Jeu 30 Mar - 13:51

NICE TO MEET YOU
Ft. Logan et son groupe
La journée avait plutôt bien commencé, j'avais réussis à m'introduire dans une maison dans laquelle j'avais pu trouver de quoi faire un repas relativement correct, une boite de taboulet, sérieusement ça faisait presque un siècle que je n'avais pas mangé ce genre de chose, et c'était avec un plaisir sans nom que je me projetais déjà à l'heure du repas. Grossière erreur, il falait toujours rester concentrer lorsque l'on se trouvait dans une zone dangereuse, je le savais mieux que personne, mais la perspective de manger autre chose que des produits de la chasse me réjouissais trop. C'était presque risible, moi qui avait été pendant des années une grande amatrice de viande, je crois que j'étais proche de l'overdose. Me laissant distraire, je n'avais pas vu ce walker dans le garage alors que je fouinais dans l'espoir de trouver quelques ressources de plus, grossière erreur. En reculant je glissais sur une vieille tache d'huile de moteur, et mon épaule se retrouvait empallée sur une barre de fer qui trainait là. Je pestais de colère et tirais une balle dans la tête du zombie qui avançait vers moi, sans doute ravi d'avoir trouvé un repas frais. Alors qu'il s'effondrait je me relevais malgré la douleur qui me tiraillait, et pris le temps de juger la gravité de ma blessure. Inutile de regarder ma main couverte de sang pour savoir que j'étais blessée, l'odeur metallique du sang emplissait la pièce. Quoi qu'il en soit, je devais m'estimer heureuse la barre n'avait pas traversée l'épaule, et même si mon t-shirt  blanc était couvert de sang, tout ceci était plus impressionnant que grave. Je vérifais par quelques mouvements que mon épaule allait relativement bien, les mouvements étaient douloureux mais rien ne semblait réellement abimer. Bref rien de grave, en tout cas dans une situation normale, avec du desinfectant et de quoi recoudre la blessure, mais là c'était une autre histoire, cette matinée laisserait une jolie cicatrice, c'était évident, mais qu'importe?

Bon il fallait réfléchir, c'était le plus important, après tout si j'étais dans cette situation merdique, c'était parce que je n'avais pas réfléchis. Bref, le coup de feu avait forcément alerté tous les zombies aux alentours qu'un morceau de viande fraiche se trouvait à proximité, bref, ils allaient rappliquer fissa pour venir grailler un morceau. L'urgence c'était de s'éloigner, tout en restant réaliste, si je considérais les walkers comme le plus gros des soucis ce n'était pas totalement vrai, j'avais compris depuis longtemps que les autres survivants pouvaient être au moins aussi dangereux que les marcheurs, voir beaucoup plus, ils avaient le défaut de réflechir. Bon, il était temps de refléchir à nos options, fuir ou fuir? Allez j'opte pour la première. Après avoir récupérer ma veste dans mon sac, je retirais mon t shirt et fis un noeud de compression sur l'épaule avant d'enfiler ma veste par dessus. J'avais beau faire attention, je foutais du sang partout, je m'étais d'ailleurs laissée une magnifique trace sur le front en repoussant une mèche de cheveux. Une fois mon épaule soignée sommairement, voir très sommairement, je repris la route, prenant soin de vérifier mes arrières, dans ces instants, mes 10 années passées sous le drapeau américain reprennaient le dessus, et je ne pouvais que les remercier, mon entrainement m'avait sauvé la vie plus d'une fois que se soit avant ou après l'épidémie.

Je continuais a avancer, ravie, le sang ne se répendait plus dans mon dos, c'était déjà positif, et oui dans notre situation, on compte chaque point positif que l'on peut trouver, celui ci était de taille, je ne me vidrais pas de mon sang aujourd'hui. Malheureusement dans notre nouveau monde, le positif se faisait extrèment rare alors que le négatif lui accourrait dès que vous lui laissez la moindre petite porte d'entrée. D'ailleurs très rapidement mon attention fut attirée par des grognements, les marcheurs. MERDE. Je me positionnais dos au mur le plus proche, sûre que personne ne puisse m'attaquer par derrière. Précaution relativement vaine étant donné que les marcheurs arrivaient des deux côtés. bon d'accord il fallait se rendre à l'évidence, ce n'était pas mon jour de chance. Je bondis sur la voiture la plus proche pour pouvoir observer mon environnement plus facilement et je pus remarquer une échelle en fer à une hauteur ateignable, en tout cas dans mon état normal, là j'allais souffrir le martyr. Oui une journée de merde. Installée sur la voiture, je calculais la distance, la voiture était garée sur le côté du trottoir, mais la distance restait tout de même assez importante, mais la décision fut précipité lorsque j'apperçus les walkers non loin, mourir oui mais certainement pas bouffé par des macabés. Aussi je m'élançais, et réussis à atteindre l'échalon en fer rouillé, la douleur dans mon épaule fut fulgurante, je lachais cette main, et me mordis la langue face à la douleur, cependant une main aggripait ma cheville se qui me fit reprendre mes esprits, je repris mon escalade, observant sous mes pieds ces créatures avides de viande fraiche.

Je pris quelques secondes pour moi, le temps de reprendre mes esprits, la plaie c'était réouverte, mais il me faudrait d'abord atteindre le toit si je voulais m'occupper de tout ça. l'ascenssion ne fut pas si difficile, il faut dire qu'à cet instant l'adrénaline coulait dans mes veines et m'aidait pas mal. Une fois sur le toit le tour du propriétaire fut vite fait, personne le toit était à moi. Génial, vous vous souvenez, comptez les points positifs. Je resserais le pansement de fortune histoire de bloquer à nouveau le saignement, puis je m'installais contre une cheminée, avalant quelques précieuses gorgées d'eau. Je vérifiais mon équipement, le holster tenait parfaitement à ma cuisse, mes rangers bien que plus aussi neuve qu'avant, tenait le coup, au final, je n'étais pas si mal loti que ça par rapport à certaines personnes dans ce monde. Reprenant un peu de force, je cherchais une solution pour sortir d'ici sans attendre que les walkers se disperse.

_________________
★ She was two sides of the same coin ★
You don't know me well enough to label me, sick, or even disturbed when you break it down I'm just two girls : trying to blend, trying to vibe, trying to live just one life.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 5511
Points : 6302
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 30 Mar - 20:18

L'hiver était supposé être le moment le plus tranquille de l'année, non ? Logan n'avait pas trop les idées en place en ce moment, mais il ne pensait pas avoir halluciné l'année écoulée et certainement pas l'hiver passé. Les rôdeurs coincés sous la neige, leurs petits grognements plaintifs quand il passait près d'eux sans qu'ils ne puissent l'atteindre. Mais là... Il avait comme un doute sur la saison. Il devait y en avoir une bonne vingtaine sous ses yeux, et encore, il ne comptait pas ceux probablement cachés dans la ruelle sur la gauche. Légèrement nerveux, Logan resserra son emprise sur le manche de son khukuri et jeta un rapide coup d’œil aux personnes qui l’accompagnaient aujourd'hui. Il essayait de rester calme, concentré. C'était mieux pour leur petite expédition et mieux pour lui, quand il jouait ce rôle et que des vies dépendaient réellement de ses actions, au moins, il ne pensait plus à Eulalie. Il prit une seconde supplémentaire pour observer la rue devant lui et leur but tout au fond.

« On va passer de l'autre côté. » informa-t-il à voix basse, pour ne pas les faire repérer, en désignant la rue à leur droite d'un geste de la main. De toute manière, le bâtiment qu'ils cherchaient à atteindre, quelques mètres devant, serait inaccessible par ce chemin. Mais de là à lâcher l'affaire... On parlait quand même des stocks d'une soupe populaire, là. Avec de la chance, si personne n'était passé par là depuis le repérage effectué par Logan quelques jours plus tôt, il y en aurait pour des semaines de nourriture pour tout le groupe. Il n'avait pas vraiment envie que cette petite perle leur file sous le nez et que le prochain qui penserait à ça se remplisse les poches tandis que les siens crèveraient de faim dans leurs belles maisons. Il suffisait de contourner le bloc par la droite, ce n'était l'affaire que de quelques minutes supplémentaire, ils perdraient moins de temps comme ça.

Il ouvrit la marche, dépassant Juliet et Jordan pour s'engager sur le chemin qu'il leur avait indiqué. Et en silence, parfaitement concentré sur ce qu'il faisait, Logan remonta la rue couverte de neige, toujours quelques pas devant. Il laissait à Jordan le soin de couvrir ses arrières, quant à Juliet... Il était certain, tout au fond de lui, qu'elle était amplement capable de se défendre et de se rendre utile, mais... Disons qu'il lui offrait une garde rapprochée depuis un mois. En fait, ils passaient beaucoup plus de temps ensemble dernièrement, un peu comme si Logan avait peur qu'en la lâchant des yeux deux secondes, elle allait disparaître. Jouer les gardes du corps le rassurait et puis, de toute manière, quand il commençait à lui taper sur les nerfs, elle se passait de son avis sans problème.

Enfin, qu'importe. Cinq minutes plus tard, ils voyaient de nouveau la rue menant à la soupe populaire et la rue semblait plutôt tranquille, si on oubliait le seul rôdeur planté au milieu. Ils allaient y arriver, finalement. Le géant se sentit se détendre presque aussitôt. Oh, il comptait bien rester concentré jusqu'à ce qu'ils soient rentrés, mais un seul rôdeur, une rue dégagée... Ce serait facile. Il accéléra le pas pour atteindre le rôdeur esseulé. C'était juste un cadavre. Bien en chair, mais compte tenu de l'état de la population américaine avant que le monde ne s'écroule, il n'était pas rare d'en croiser. Il ne craignait pas les cadavre, malheureusement. Tant et si bien qu'il manqua un petit détail. La lame immense de son arme se planta dans le crâne de la créature et quelques secondes plus tard, elle s'écroulait sur le sol. Et alors, Logan remarqua son erreur.

Il n'avait pas vu les deux fils de pêche attachés à chacun des bras du cadavre. Il n'avait pas vu qu'ils étaient tendus d'un bout à l'autre de la rue. Tout arriva si vite. Dès l'instant où le corps tomba sur le sol, un bruit sourd fit relever les yeux au barbu. Deux portes s'ouvrirent à la volée, une de chaque côté et des rôdeurs sortirent sur les trottoirs, affamés, à peine ralentis par la température. Heureux de trouver enfin un repas. Il en arrivait de partout et ils se retrouvèrent rapidement encerclés. Même en faisant aussi vite que possible pour déloger sa lame du crâne du premier, Logan peinait à tenir la horde à distance. Un piège... Il s'était fait avoir comme un con par un foutu piège. Visiblement, ils n'étaient pas les seuls à vouloir mettre la main sur le pactole de la soupe populaire. Merde ! Au milieu du chaos ambiant, il parvint quand même à repérer une silhouette bien plus éveillée qui venait de bondir un peu plus loin. Une vivante. Une issue. « Juliet ! » appela-t-il, sans plus s'inquiéter pour le bruit. « Échelle ! Derrière toi ! Jordan, tu passes derrière. » Il continua de repousser les cadavres autant que possible, tandis qu'ils se frayaient un chemin jusqu'à la-dite échelle.

_________________


No Keia La
No Keia Po, A Mau Loa






Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 213
Points : 513
Date d'inscription : 21/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 1 Avr - 18:14

Nouvelle rencontre
Jordan & Logan & Juliet & Elliot


Le temps passait et les saison aussi, mais Jordan ne semblait plus trop y faire attention, le monde n'était plus le même et les fêtes avaient également disparue...enfin de l'opinion de Jordan, certain pouvaient surement encore croire que Noël existait ou qu'Halloween pouvait encore être fêter, mais pas lui, il n'avait plus la tête à faire la fête. Alors qu'il se trouvait chez lui, Jordan avait préparer ses affaires, car il devait sortir en compagnie Logan et de Juliet pour allez dans les rues tout près, il ne savait pas trop ce qu'il allait trouver mais bon. Plaçant son beretta dans son étuit, ainsi que son petit couteau, le jeune prit son sac à dos et y déposa des munitions pour être certain d'avoir assez pour se défendre en cas de besoin, après tout, dans ce monde, on ne sait pas trop sur quoi on pouvait tomber. Finalement, après avoir rejoind Logan et Juliet, Jordan qui avait changer son bandage, non pas, car il avait besoin de le porter, mais parce qu'il détestait voir cette blessure, mis son chapeau de cowboy sur sa tête et sortit en compagnie des deux autres.

Marchant dans les rues, il remarqua des morts dans la direction que Logan regardait, mais il n'y fit pas attention, car ils étaient encore loin. Finalement, quand Logan leur montra un autre chemin, Jordan tourna la tête en direction de ce chemin et il commença à marcher en silence vers ce chemin, espérant que ce ne serait pas trop long, il était impatient de retournez auprès de Ben. Suivant les deux autres, Jordan s'assura que personne ne les suivaient. Après quelques minutes de marche, Jordan et le groupe se retrouvèrent dans une rue et vit la même chose que tout le monde, un rôdeur, il semblait seul, mais il était également dans une étrange de position, mais Jordan ne dit rien, Logan semblait déjà allez s'occuper du cadavre.

Après un bref moment, il vit le cadavre tomber au sol, sans vie après que Logan l'ai tué. Quand le cadavre tomba sur le sol, Jordan vit sur sa gauche une porte s'ouvrir et il vit la même sur la droite quand il tourna la tête. ''Sérieux?.....'' Il soupira et regarda Logan et entendit ce que dit le chef du groupe. Tournant la tête vers l'échelle, il se mit à courir et attendit que Juliet monte l'échelle. Une fois fait, il monta à son tour et regarda en bas, attendant la venue de Logan.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 1067
Points : 2874
Date d'inscription : 08/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
We have ashes, fire and hope
Juliet I. Whitman
Matricule n°001
We have ashes, fire and hope
Dim 2 Avr - 22:13

Sortir, enfin. Voir autre chose que les rues de Grand Marais Street, que les trottoirs enneigés, le jardin gelé, et cette croix blanche qui la faisait crever à chaque regard. Fort Hope avait été son refuge ces derniers mois, mais ressemblait désormais à s’y méprendre à une prison. Une prison dorée, où elle était pourtant en sécurité, et auprès des gens qu’elle avait appris à considérer comme sa famille. Désormais, tout ce qu’elle voyait quand elle posait ses yeux sur un de ces visages familiers, c’était de la pitié, de la pitié à n’en plus finir. Et ça la rendait malade. Si bien que lorsqu’elle avait entendu Logan parler d’une occasion de s’échapper pendant quelques temps du camp, elle s’était portée volontaire, sans hésiter une seule seconde. C’était une occasion rêvée d’échapper un peu à la morosité de son quotidien, au vide qu’était devenu sa vie, de se sentir un peu moins inutile. Et au moins, lorsqu’elle était dehors, l’image d’Eulalie ne venait pas la hanter sans cesse, et elle parvenait même parfois, pendant quelques trop brefs instants, à penser à autre chose qu’à sa petite fille, partie vivre dans un monde qui ne pouvait qu’être meilleur. Au cœur du danger, Juliet n’avait d’autre choix que de rester concentrée, sous peine d’y rester elle aussi. Elle n’était pas bien certaine qu’elle eut été une grande perte, du moins pas pour le groupe, mais elle ne pouvait se résoudre à tout abandonner, et à laisser Logan et Kelly derrière elle. Ça aurait été une décision bien trop égoïste.

Tout les avait finalement conduits là, dans cette ruelle proche de la soupe populaire, l’objet de leur sortie. Juliet était sur le qui-vive, les sens en alerte, les oreilles à l’affût du moindre bruit suspect. Logan était à quelques pas d’elle, en train de vérifier les environs, et Jordan était à ses côtés. On pouvait lire sur le visage des survivants la même concentration, la même détermination aussi. Les yeux de la jeune femme se posèrent sur le visage soucieux de Logan, et elle acquiesça simplement d’un signe de tête à son ordre, avant de lui emboîter le pas. Ses doigts étaient serrés autour du manche de son couteau, si fort que les jointures de ses doigts avaient blanchi. Ils marchèrent quelques minutes, et arrivèrent à bon port, le bâtiment tant convoité face à eux. D’un coup d’œil dans la rue, Juliet avisa la situation, et ne compta qu’un seul marcheur, ce qui faciliterait leur tâche. Elle n’en baissa pas moins sa garde, ne sachant que trop bien que n’importe quelle situation pouvait basculer d’une seconde à l’autre.

Logan ouvrit la marche, se dirigeant vers le rôdeur pour l’achever, Juliet lui emboîtant le pas, à une distance respectable. Le corps en décomposition ne tarda pas à s’affaler au sol, et tout s’enchaîna ensuite très vite. Deux portes s’ouvrirent, bien trop près d’eux à son goût, et des flots de macchabées envahirent la rue, avec un but qui n’échappait à aucun d’entre eux. Les marcheurs les prirent vite de surprise, et le trio se retrouva rapidement pris d’assaut, les rôdeurs s’amassant autour d’eux. Son couteau bien en main, Juliet tâchait de les repousser, mais ils étaient bien trop nombreux. Logan fut le plus rapide à leur trouver une solution, évoquant une échelle derrière la jeune femme. Il fallut un simple coup d’œil à la brune pour trouver ladite échelle, et elle se fraya tant bien que mal un chemin jusqu’à celle-ci, qu’elle entreprit de gravir aussi vite qu’elle le pouvait, Jordan sur ses talons. Juliet fut la première à atteindre le toit, et après un rapide coup d’œil pour s’assurer qu’ils ne craignaient rien, elle tendit sa main à Jordan pour l’aider à atteindre sa destination à son tour. Les marcheurs étaient en train de s’amonceler autour de l’échelle, et il ne manquait plus que Logan à l’appel. Juliet se pencha autant que possible vers la rue qu’elle venait de quitter, et manqua de lâcher un soupir de soulagement lorsqu’elle vit qu’il était à son tour en train de gravir les barreaux qui le mènerait au toit. Lorsqu’elle vit la main du barbu émerger à son tour, elle se détourna, daignant enfin inspecter les environs avec beaucoup plus d’attention, pour s’assurer qu’ils étaient en sécurité. Elle remarqua très vite les traces de sang sur le toit, fraîches, qui ravivèrent l’inquiétude de la jeune femme. Ses yeux balayèrent une nouvelle fois le toit, et cette fois, elle distingua ce qui lui avait échappé la première fois. Pas très loin d’eux, cachée derrière une cheminée, elle était certaine d’avoir distingué une silhouette, elle en aurait mis sa main à couper. « -Je crois qu’on est pas seuls… » lança-t-elle à voix basse, en pointant la cheminée du menton, sans la quitter des yeux. Elle était toujours sur le qui-vive, et l’année passée lui avait appris, parfois à ses dépens, que les survivants étaient tout aussi dangereux que les créatures qui peuplaient désormais les rues de Détroit.

_________________
"I see humans, but no humanity"
On nous apprend à compter les secondes, les minutes, les jours, les années...mais personne ne nous explique jamais la valeur d'un instant. ♛ by endlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 188
Points : 646
Date d'inscription : 29/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
I walk a lonely road
Elliot Jensen
Matricule n°001
I walk a lonely road
Mar 4 Avr - 10:27

NICE TO MEET YOU
Ft. Logan et son groupe
Nous pourrions croire que le bruit était monnaie courante dans ce nouveau monde mais c'était tout le contraire, il n'y avait plus de voiture, plus le moindre avion, plus de musique, bref la plus part des bruits que l'on connaissait se sont évanouis. L'hiver c'était pire, le froid ralentissait tout, la vie était elle même au ralentis. Moins d'oiseaux, des marcheurs plus calme, qui nous foutaient presque la paix jusqu'à ce que l'appelle de la bouffe les réveillent. j'aimais l'hiver, et à vrai dire je ne craignais pas beaucoup le froid, en faite l'avantage à faire l'armée, et plus particulièrement le corps des marines, réputés pour être l'un des plus difficiles, c'est qu'au final, nous avions toujours vu pire. Même le bruit des grognements habituels n'était pas le seul qui raisonnait dans cette belle journée. Le bruit métallique de l'échelle. Il me fallut que quelques instants pour que je me mette en place, cachée derrière la cheminée histoire d'être la première au courant de la présence des "ennemis" parce que oui malheureusement dans le monde où nous vivions à présent, l'humain était généralement bien plus dangereux que les zombies. Mon arme chargée, en position de tir, je me tenais prête à attaquer au moindre geste suspect. Quoi qu'il arrive, je choisis de laisser les étrangers monter en sécurité sur le toit, pour la bonne et simple raison que je choisissais de croire que tous les être humains n'étaient pas mauvais, si nous condamnions l'humanité dès maintenant, alors autant se tirer une balle dans la tête de suite.

Il me fallut quelques secondes pour prendre la décision mais je décidais qu'attendre n'était pas la seule solution, aussi je décidais de sortir de la cachette, gardant les nouveaux arrivants sur mon toit en joue. L'heure était à la prudence, en particulier parce qu'il n'était pas simple de fuir à cet instant, deux choix s'imposaient à nous, les humains ou les walkers... Observer avant d'attaquer, c'était la première chose que l'on vous apprenait. Un gosse, un costaud et une nana. Une famille? Non peu probable, jusqu'à aujourd'hui je n'avais jamais vu de famille croiser ma route, nous avions tous perdu un être cher. C'était peut être ça qui faisait que le monde était partit en couille, la perte d'un être cher pouvait vous rendre fou. Hors de question de les surprendre, c'était une mauvaise idée, aussi je les laissais me découvrir. Une fois leur attention sur moi, je pris tout simplement la décision d'ouvrir la bouche, nous n'allions pas rester en chien de faïence toute la journée.

"Ok je crois qu'il n'y a pas de bon moyens de commencer cette conversation."

Hors de question de baisser mon arme pour le moment, je savais qu'il en était de même pour mes nouveaux "amis".

"On va faire simple, je pense que ni vous ni moi n'a envie d'aller chatouiller nos petits amis, alors je propose qu'on reste gentiment sur ce toit en attendant qu'ils partent un peu plus loin et chacun reprend sa route."

C'était le meilleur des compromis, restait plus qu'à espérer que ces étrangers soient d'accord avec moi.

_________________
★ She was two sides of the same coin ★
You don't know me well enough to label me, sick, or even disturbed when you break it down I'm just two girls : trying to blend, trying to vibe, trying to live just one life.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 5511
Points : 6302
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 4 Avr - 14:11

Foutus rôdeurs, foutu vie ! Ce petit piège à la con avait réussi à bien énervé Logan. Et tant mieux, en soit, parce qu'il redoublait ainsi d'efforts pour se débarrasser des créatures qui osaient s'approcher un peu trop près de lui ou de ses compagnons. Et là, il était le Logan des jours meilleurs, le chef du groupe qui prenait son rôle au sérieux sans s'apitoyer sur son pauvre sort. Juliet et Jodan avaient obéi sans faire de vagues et il en était bien content, le moment n'étant vraiment pas venu de se disputer sur la suite du plan. Finalement, quand l'adolescent fut suffisamment haut sur les échelons, Logan attrapa la barre de fer glacée à son tour et il s'efforça de monter rapidement, balançant quelques coups dans les mâchoires qui claquaient près de ses chevilles pour éviter un drame. Il était tellement remonté qu'il avait une envie folle de trouver le pauvre type qui avait mis en place ce piège stupide juste pour pouvoir lui écraser son poing dans la figure. Quand il était venu quelques jours plus tôt, il n'y avait rien. Rien. Et maintenant, perché sur ce fichu toit, Logan pouvait voir la marée de rôdeurs dans la rue sous ses pieds et le bâtiment de la soupe populaire un peu plus haut, totalement inaccessible.

Mais il n'eut pas le temps de désespérer vraiment que déjà, Juliet attirait son attention en l'informant à voix basse d'un autre problème. Il n'avait donc pas rêvé en pensant voir la silhouette d'un vivant... Sans dire un mot, Logan tira son revolver de son étui et le pointa vers la cheminée que lui indiquait son ex-compagne, avançant doucement pour se mettre au même niveau que ses deux compagnons, entre eux. Il n'avait pas la moindre idée de qui se trouvait là, mais il espérait bien que ce ne serait pas des problèmes en plus, ils auraient déjà bien assez de mal à se sortir de cette merde comme ça, pas la peine de rajouter des vivants à l'équation. Il n'y eut pas besoin d'attendre bien longtemps avant qu'ils obtiennent une partie de la réponse à leur question. Et c'était sûrement très macho de sa part, il ne se le cachait pas, mais il se sentit quand même un peu moins tendu en apercevant la jeune femme qui venait de se planter devant eux. Pourtant, elle les menaçait d'une arme elle aussi et elle ne semblait pas spécialement commode, mais... à trois contre une, surtout avec un mec comme lui dans leur équipe, il ne s'inquiétait pas trop. Elle pouvait leur faire vraiment du mal si elle décidait de tirer avant de réfléchir, mais il restait plutôt confiant. Et sa confiance ne faisait qu'augmenter quand elle prit la parole.

« Ça me paraît être un bon plan. » répondit-il à ce qu'elle leur proposait. « A condition que vous baissiez votre arme, évidemment. » Elle voulait se la jouer dure à cuire et il n'allait pas le lui reprocher, c'était probablement mieux pour elle de ne pas se laisser impressionner par le premier venu dans ce monde, mais elle ne l'impressionnait pas non plus. En preuve de bonne foi, il alla quand même jusqu'à baisser légèrement le canon de son revolver pour ne plus le pointer directement sur elle, mais ne la lâcha pas du regard, s'autorisant à la détailler avec attention. Pour chercher d'autres armes cachées quelque part sur son corps, peut-être, le moindre signe qui lui permettrait de réagir si quelque chose devait mal tourner. « Jordan ? » appela-t-il sans regarder le jeune homme. Il commençait à connaitre le garçon à force de le côtoyer et savait qu'il pouvait se montrer parfois nerveux avec les autres survivants, mais le moment lui semblait assez mal venu de stresser cette femme, alors autant utiliser les autres capacités de l'adolescent pour leur bien-être. « Tu veux bien t'assurer qu'il n'y a pas d'autres surprises qui nous attendent sur ce toit, s'il te plaît. » Il continuait de s'intéresser à l'inconnue, prêt à se désarmer totalement dès qu'elle en ferait autant, même s'il n'envisageait pas sérieusement de se défaire des deux lames cachées sous son manteau.

_________________


No Keia La
No Keia Po, A Mau Loa






Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 213
Points : 513
Date d'inscription : 21/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 7 Avr - 23:00

Nouvelle rencontre
Jordan & Logan & Juliet & Elliot


Cette sortie semblait être plus dangereuse que ce qu'aurait penser Jordan, mais bon, il était certain qu'il pourrait tout de même retourner à la communauté entier et avec tout le monde...enfin, c'est ce que Jordan comptait faire. Après avoir vu tout ces rôdeurs sortir de deux maison, Jordan avait prit la direction que leur avait indiqué Logan et était monter à la suite de Juliet à l'échelle. Une fois qu'il fut sur le toit, il regarda en bas et attendit de voir Logan monter à son tour. Quand ce dernier fut sur le toit, Jordan entendit la voix de Juliet, alors il se retourna et vit une femme qui se trouvait un peu plus loin, qui pointaint son arme vers eux, sans attendre, Jordan prit son beretta dans sa main gauche et pointa son arme sur la femme, il était prêt à tirer et il n'était pas effrayer de devoir passer à l'attaque si cela devenait nécessaire.

Ne quittant pas la femme de son seul et unique oeil encore intact, Jordan écouta ce que dit cette dernière, mais il n'allait pas baisser son arme pour autant, il ne faisait pas confiance à la femme qui se trouvait devant lui. Quand il entendit la voix de Logan, Jordan ne bougea pas, ne quittant pas la femme du regard, mais il écouta malgré tout son chef. Il baissa lentement son arme, mais la gardant toujours dans sa main, le garçon observa les allentours, il fit lentement le tour du toit pour voir si d'autre personne se trouvait là, puis il reporta son attention sur Logan et dit. ''Personne, elle est seule.'' Il regarda de nouveau la femme, maintenant qu'il avait changer de place, Jordan se trouvait un peu plus près de la femme, mais il restait tout de même à bonne distance.

Avant que Logan ne puisse prendre la parole à ce que venait de dire la femme, Jordan la regarda d'un air sérieux et sévère, ce qui n'était pas trop charmant avec sa blessure. ''Personne ne va bouger, pas même ces rôdeurs, car si tu est observatrice, ils suive l'odeur et nous sommes quatres sur ce toit.'' Il prit une pause et dit. ''Ils ne partirons pas, sauf si on fait quelque chose pour les attirer ailleurs et je ne pense pas que sans aide extérieur on puisse y parvenir.'' Le jeune cowboy continua de fixer la femme de son oeil intact qui n'était pas recouvert d'un bandage comme l'autre trou qu'il avait à la place de l'oeil droit et qui était caché par un bandage.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 1067
Points : 2874
Date d'inscription : 08/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
We have ashes, fire and hope
Juliet I. Whitman
Matricule n°001
We have ashes, fire and hope
Ven 14 Avr - 21:53

Juliet ne quittait plus des yeux la cheminée, désormais certaine que quelqu’un se planquait derrière. Elle ne bougeait pas, sur le qui-vive, même lorsque la personne cachée sortit de là où elle se trouvait, et s’avançait vers eux, arme au poing. Logan et Jordan réagirent instantanément, braquant à leur tour leur arme sur la jeune femme qui s’avançait désormais lentement vers eux. Juliet, elle, ne prit pas vraiment la peine de sortir son couteau, se rendant bien compte qu’il serait totalement inutile face à l’arsenal désormais sorti. Si la jeune femme décidait de tirer, ce n’était pas le pauvre petit couteau de Jules qui allait changer la donne. Cette dernière ne tarda d’ailleurs pas à prendre la parole, et la brune sembla presque étonnée de la différence palpable qu’elle pouvait noter entre le ton employé, pas si agressif que ça, qui tranchait avec la gestuelle de la jeune femme, et sa prise bien serrée sur son arme. Peut-être qu’après tout, cet échange n’allait pas finir dans un effroyable bain de sang.

La jeune femme proposa qu’ils restent tous sur le toit le temps que la horde à leurs pieds se dispersent, et qu’ils puissent repartir chacun de leur côté quand le moment serait venu. Si la proposition semblait convenir à Logan, qui baissait déjà légèrement sa propre arme, comme pour inviter l’inconnue à en faire autant, elle semblait nettement moins convenir à Jordan, qui se méfiait et ne semblait même pas chercher à le cacher. Juliet écouta ses arguments, avant de froncer légèrement le nez en voyant l’air déterminé de l’adolescent, qui n’augurait rien de bon à ses yeux. La brune jeta un coup d’œil en contrebas observant les rôdeurs qui s’amassaient dans la rue, se faisant la remarque qu’ils auraient effectivement peut-être besoin d’un peu d’aide pour se sortir de ce mauvais pas. L’inconnue avait l’air seule, et Jules était prête à parier qu’aucun survivant en provenance de leur camp n’allait se pointer au bout de la rue pour les aider à s’en sortir. Il ne pouvait donc compter que sur eux-mêmes.

Regardant la jeune femme, puis Logan, Juliet finit par s’éloigner en se disant qu’il avait l’air d’avoir la situation en main, et elle entreprit de faire elle aussi le tour du toit, pour observer leur environnement. Qui sait, peut-être que la solution à leur problème se trouvait là, juste sous leurs yeux, mais qu’ils ne l’avaient tout simplement pas encore trouvée. Les marcheurs s’entassaient devant l’échelle, rendant bien sûr cette option totalement inutilisable. Juliet se dirigea ensuite vers l’un des côtés du toit, d’où elle se pencha pour observer le sol. Puis elle fit de même avec tous les côtés du bâtiment. Bon, ça ne s’engageait pas forcément de la meilleure des façons. Et la situation ne s’arrangea pas vraiment lorsqu’il se mit subitement à neiger. Merde, il ne manquait plus que ça. Juliet soupira, avant que son regard se porte à l’horizon, et c’est là qu’une idée sembla pointer le bout de son nez dans son esprit. Elle se pencha en avant, avant d’aviser le bâtiment juste à côté de celui sur lequel ils s’étaient réfugiés. « -Hé Logan ? Tu penses qu’on peut atteindre le toit du bâtiment d’à côté ? » lança-t-elle, toujours penchée en avant, avant de se tourner vers le trio un peu plus loin. Juliet était tout bonnement incapable de jauger la distance entre les deux bâtiments, mais il fallait bien qu’ils tentent quelque chose pour se sortir de là, non ? Peut-être que de là, ils trouveraient une autre échelle à emprunter, quelque chose qui pourrait leur permettre de quitter les hauteurs, et de s’éloigner de la horde de rôdeurs prêts à les dévorer.

_________________
"I see humans, but no humanity"
On nous apprend à compter les secondes, les minutes, les jours, les années...mais personne ne nous explique jamais la valeur d'un instant. ♛ by endlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 188
Points : 646
Date d'inscription : 29/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
I walk a lonely road
Elliot Jensen
Matricule n°001
I walk a lonely road
Lun 24 Avr - 10:06

NICE TO MEET YOU
Ft. Logan et son groupe
Ce n'était pas la première fois que je croisais un groupe de survivants, il faut dire que tous n'étaient pas sympathiques, mais après avoir observé le groupe, je finis par décider de ranger mon arme. Après tout même si le gamin avait l'air relativement agressif, les deux autres semblaient assez tranquilles, et je me trompais assez rarement. Je choisis de ranger mon arme, malgré le gamin, après tout, même si je le sous estimais pas, j'avais bien compris que le chef du groupe était le colosse, et sur ce point, j'avais un avantage clair sur lui, la rapidité d'action, j'étais bien plus légère et rapide que lui. Enfin il semblait assez pacifique sans doute le genre de personne qui pense pouvoir sauver le monde entier. Je resserrais mon bandage de fortune une nouvelle fois, puis reposais mon regard sur le gamin, il était vrai que si ils ne cessaient d'ouvrir leurs bouches et de faire du bruit. L'avantage d'être seule, c'était que généralement, les rodeurs finissaient toujours par passer leur chemin lorsque vous saviez rester silencieux et immobile suffisamment longtemps pour que le vent tourne et que votre odeur ne soit plus à leurs portées.

"Evidement si on continue a jouer un concerto pour zombie, au lieu de rester tranquille en attendant que le vent tourne, ils ne risquent pas d'aller chercher à bouffer ailleurs alors qu'on représente un buffet chaud de première qualité."

Les survivants avaient cette capacité étonnante à m'agacer au plus au point, j'avais passé plusieurs journées en compagnie de différents groupes, mais ça n'avait jamais fonctionné, j'étais bien plus à l'aise avec un ou deux survivants mais guère plus. J'étais déjà lassée de regarder les deux hommes dans le blanc des yeux, je finis par simplement leur tourner le dos et aller à mon tour observer les solutions qui s'offraient à nous, jusqu'à se que la femme du groupe nous interpelle. Elle avait raison, il était possible d'arriver sur l'autre toit, mais le saut était difficile, nous prenions un risque, il fallait bien le mesurer. Pour ma part, je savais que j'y arriverrais mais au prix d'une douleur importante, mais en était il de même pour les trois autres personnes? Même si je ne les connaissais pas, je ne me voyais pas les laisser à leur triste sort sur ce toit. Protéger et servir, à croire que ça nous colle à la peau.

"Pas une mauvaise idée."

Je me rapprochais du bord pour évaluer les risques. La chutte en soit ne serait pas forcément mortelle, mais il ne fallait pas se faire d'illusion, on finirait dans un sale état et les marcheurs arriveraient en radinant leur fesse à toute vitesse. Il y avait environs trois ou quatre mètres entre les deux immeubles, allez, il était temps d'agir, je me retournais vers Logan.

"Je passe en premier, tu aides les autres à passer, je les aides à se rattraper de l'autre coté. Tu arriveras à passer seul?"

Je n'attendais pas réellement de réponse, je décidais de prendre mon élan, et de sauter sans réellement réfléchir. De toute façon, c'était ça ou rester à pourrir sur ce toit. Le décollage se fit sans le moindre soucis, le problème intervient lorsque je dus m'accrocher au toit pour réussir à me hisser. La douleur fut fulgurante, elle se diffusait dans mon dos je dus prendre sur moi pour me hisser avec difficulté de l'autre côté. Heureusement pour moi que j'avais eu l'un des entrainements les plus difficiles de l'armée de notre beau pays, et que l'adrénaline qui coulait dans mes veines m'aidait à supporter tout ceci.

"Ok à qui le tour?"

Je tentais un petit sourire, mais c'était du suicide, si j'avais à peine réussis alors que j'avais passé près de dix ans dans l'armée, il était quasi impossible que des civils réussissent le saut, et sincèrement, même si ça me donnerait la diversion nécessaire pour fuir, je n'avais pas réellement envie de les voir se faire bouffer, j'étais bien trop humaines pour ça.

"L'un de vous à peut être une corde? On pourrait la tendre entre les deux toits pour au moins facilité le passage, des deux plus légers, et ensuite t'assurer, Logan? C'est bien ça ton nom?"

_________________
★ She was two sides of the same coin ★
You don't know me well enough to label me, sick, or even disturbed when you break it down I'm just two girls : trying to blend, trying to vibe, trying to live just one life.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 5511
Points : 6302
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 30 Avr - 13:17

Quand la jeune femme baissa son arme pour de bon, Logan en fit autant. Elle était seule, il ne croyait vraiment pas qu'elle puisse devenir un problème sérieux. Pour le moment, le vrai problème était de savoir comment ils allaient se sortir de là. Les rôdeurs emplissaient la rue et les autres avaient raison : ils ne partiraient pas à moins de trouver mieux et à portée. Ils n'arriveraient sans doute jamais à atteindre le toit pour s'attaquer à leur petite bande, mais ça ne les empêcherait pas d'essayer encore et encore, jusqu'à épuisement et encore après. La proposition de Juliet était la plus logique. Logan lui jeta un regard, sans rien répondre, le visage crispé. Oui, c'était le mieux à faire. De l'autre côté, ils auraient plus de chance de s'en sortir sans attirer l'attention de la horde. « Je... » L'inconnue répondit plus rapidement que lui. Elle approuvait aussi. Merde. Oui, c'était la seule solution, mais... Il n'était même pas certain de pouvoir s'approcher pour vérifier la distance entre les deux bâtiments. Déjà, il arrivait à se tenir debout sur ce fichu toit, c'était un grand pas dans sa vie, un an plus tôt, il en aurait été incapable. Mais sauter dans le vide pour atteindre l'autre côté ? Cette simple idée faisait battre son cœur un peu trop vite. Il tâchait de penser à autre chose. Comme le fait que son ex propose une telle solution alors qu'elle aurait du savoir qu'il avait une phobie maladive des hauteurs ! Après cinq ans de vie commune, elle oubliait ce détail ! Il tentait de s'en offusquer silencieusement pour faire passer la panique, mais ça ne marchait pas très bien.

L'inconnue le tira de ses pensées en s'adressant à lui et il détacha difficilement son regard figé sur le rebord du toit et sur le vide qui allait avec pour poser les yeux sur elle. S'il arriverait à passer seul ? Il l'avait plus ou moins fait une fois, avec Isha quand ils s'étaient retrouvés dans une merde comparable et il avait manqué de faire une crise de panique en plein milieu du vide. Mais s'il répondait non, ça n'allait pas le faire, pas vrai ? « Pas le choix. » répondit-il à la place, la gorge nouée, mais faisant de son mieux pour garder bonne figure. Il lâcha même un petit rire désabusé et haussa les épaules. Comme si ça n'était rien, rien du tout. Et pourtant, il était toujours solidement planté au milieu du toit, alors que les autres n'avaient aucun mal à s'approcher du bord. Il n'eut même pas le temps de réaliser, que la nana sauta dans le vide. Le regard empli de panique de Logan la suivi dans les airs, se rattraper de justesse à l'autre côté et se hisser sur le toit pour se tourner vers eux. Elle ne semblait même pas un peu secouée par ce qu'elle venait de faire. Il commençait à avoir la nausée. « Jordan, tu veux tenter ta chance ? » demanda-t-il. Il s'approcha de Juliet, avec toutes les précautions du monde, se plantant derrière elle pour murmurer à son oreille : « Tu vas y arriver ? Je suis pas sûr de pouvoir... » Il n'y avait pas d'autres solutions à part attendre indéfiniment que la horde ne se disperse et il le savait, mais... C'était peut-être pas si mal, non ? Plutôt que de sauter dans le vide et crever comme un con en s'écrasant comme une crêpe deux secondes plus tard...

« C'est bien ça, ouais. Et pourquoi pas... » Il faisait bonne figure, vraiment. Pas aussi décontracté qu'il aurait pu l'être, mais le changement restait peu visible. L'idée de la corde... Pourquoi pas ? Il l'avait fait une fois, c'était un peu mieux que de sauter Il avait réussi, il pouvait le refaire. Sauf qu'il n'était pas certain que qui que ce soit ici ait une corde. En tout cas, lui, il n'en avait pas.

_________________


No Keia La
No Keia Po, A Mau Loa






Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 213
Points : 513
Date d'inscription : 21/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 8 Mai - 6:46



Nouvelle rencontre


Jordan n'avait vraiment aucune confiance en cette femme et il le montrait bien, car il refusait de baisser son arme, alors que Logan et Juliet l'avait fait. Faisant le tour du toit en regardant en bas avec son seul oeil encore intact, le jeune adolescent vit les rôdeurs qui se tenaient contre le batiment, attendant que quelqu'un tombe du toit. Soupirant, il reporta son attention sur les personnes présente sur le toit et écouta chaque parole qui était prononcer par les trois personnes qui se trouvait avec lui sur ce toit où ils étaient maintenant prisonnier à cause des rôdeur qui se trouvait en bas. Soupirant quand la femme proposa de sauter d'un batiment à l'autre et qu'elle aiderait les gens à traverser une fois qu'ils auraient sauter, Jordan se dit qu'elle était bien folle de penser qu'il allait lui faire confiance, il ne la connaissait pas, alors pourquoi lui faire confiance, mais bon, visiblement, il n'aurait pas le choix, puisque la femme était déjà sur l'autre toit.

Regardant Logan un bref instant, le jeune soupira de nouveau et il dit. ''De toute façon on n'a pas le choix.'' Il le regarda encore un moment, puis il prit son élan et sauta de du toit pour attérir sur l'autre toit. Se tenant à distance de la femme, il la regarda un instant et sans la quitter du regard, il retira son sac de son dos et en sortit une corde et dit. ''Ça devrait le faire.'' Il prit un bout de la corde et l'attacha à une barre de métal et regarda ensuite en direction de Juliet et Logan. ''Bon, je vous lance la corde.'' Il les regarda un bref instant, attendant leur réaction.

Regardant de nouveau la femme, le jeune cowboy soupira de nouveau, il n'en revenait pas de se retrouver dans une situation comme celle-là. Après quelques secondes seulement, le regard de Jordan se reporta de nouveau sur les deux membres de son groupe qui était encore de l'autre côté et il prit son élan et lança sa corde de l'autre côté, il espérait que cette dernière atteingne son but. Observant la corde voler en direction de l'autre toit, Jordan croisa les doigts pour que sa marche.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 1067
Points : 2874
Date d'inscription : 08/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
We have ashes, fire and hope
Juliet I. Whitman
Matricule n°001
We have ashes, fire and hope
Mer 10 Mai - 22:26

Penchée en avant, Juliet essayait de jauger la distance qui séparait les deux toits, mais elle tout simplement incapable de mettre le moindre nombre sur cet espace. L’inconnue se rapprocha à son tour, la rejoignant au bord du bâtiment, pour détailler la scène elle aussi. Elle ne tarda d’ailleurs pas à approuver l’idée de Juliet, qui finit donc par se tourner vers elle, ne la quittant pas des yeux, tandis qu’elle continuait sur sa lancée, en annonçant à voix haute ce qui ressemblait à une ébauche de plan. Instinctivement, Jules finit par tourner son regard azur vers Logan lorsque la jeune femme s’adressa à lui, comme pour le convaincre d’adhérer à cette idée qu’elle avait eu. Juliet venait tout juste de reculer de quelques pas lorsqu’elle s’arrêta subitement, les yeux écarquillés. L’inconnue venait de prendre son élan, et de s’élancer dans les airs…comme si de rien était. Comme si elle avait fait ça toute sa vie. Comme si pas une seule seconde elle n’avait craint de louper son coup, et d’atterrir lourdement quelques mètres plus bas. Il n’y avait pas eu le moindre signe d’hésitation dans ses gestes. Jules n’avait toujours pas détaché son regard quand elle la vit arriver de l’autre côté, au bord de l’autre toit, et commencer à se hisser pour gagner une surface solide. Puis elle se redressa sans attendre, avant de demander aux autres survivants lequel d’entre eux voulait se lancer à son tour. Elle avait fait ça avec tellement de naturel, que Juliet ne put cacher son étonnement. Elle n’avait toujours pas bougé lorsque la jeune femme reprit la parole, proposant qu’ils se servent d’une corde pour s’aider à franchir ce qui ressemblait désormais à un gouffre pour Juliet.

Ce fut la voix de Logan dans son dos qui l’arracha à la contemplation du vide entre les bâtiments, tandis qu’il proposait à Jordan de faire le grand saut à son tour. Le jeune adolescent ne se le fit pas répéter deux fois, et ne tarda pas à s’élancer à son tour dans les airs, pour atterrir en un instant de l’autre côté. Aucun des deux survivants désormais sur le toit voisin n’avait montré le moindre signe d’hésitation, et Juliet devait bien admettre que cela ne manquait pas de l’interpeller. Elle savait bien que c’était son idée, mais tout à coup, elle se fit la remarque qu’elle aurait dû y réfléchir à deux fois avant de proposer quelque chose d’aussi insensé. Elle se demanda si elle allait y arriver, et la voix de Logan, juste derrière elle, ne tarda pas à lui poser exactement la même question. Juliet se tourna donc, se retrouvant juste devant le barbu, qui affirmait à voix basse qu’il n’était pas certain d’y arriver lui-même. La brune fronça les sourcils, sondant le visage de son ex de son regard azur, avant que subitement, l’ampoule dans sa tête s’allume. Quoi, le vertige, encore ? Après toutes ces années, elle ne pensait pas que le mécanicien paniquait encore quand il s’agissait de hauteur, et elle se sentit un peu bête d’avoir oublié ce détail pourtant pas si insignifiant. Et pourtant, Juliet était certaine qu’il avait pâli, et que ses traits étaient tendus. Elle l’attrapa donc par le bras, et l’éloigna du rebord du toit de quelques pas. « -Il est hors de question que je te laisse ici tout seul ! » dit-elle d’une voix qui ne laissait aucune place au refus ou au marchandage. Juliet n’allait certainement pas sauter, et s’enfuir en laissant Logan paralysé par sa phobie bloqué sur un toit. Elle regarda une nouvelle fois le toit à côté, où Jordan était en train de jauger du regard l’inconnu, avant de reprendre : « -On va y arriver, tous les deux ! » reprit-elle, d’un ton sans appel, essayant de se convaincre en même temps qu’elle tâchait de convaincre Logan. Les deux autres y étaient arrivés, ils avaient leur chance eux aussi, non ?

Jordan finit par les interpeller, et ce ne fut qu’à cet instant que Juliet remarqua la corde dans sa main. Elle se précipita donc vers le bord du bâtiment, battant des bras en l’air, tandis que ses doigts se fermaient finalement sur le bout de la corde lancée par l’ado. Puis sans attendre, elle l’attacha à la cheminée derrière laquelle était cachée l’inconnue encore quelques instants plus tôt. Tirant dessus assez fort, la jeune femme vérifia que la corde était bien tendue, avant de se relever, et d’avancer vers Logan. « -Tu y vas en premier, et je te suis. » lui dit-elle en le regardant droit dans les yeux. C’était la seule idée qui lui était venue en tête pour s’assurer qu’elle n’aurait pas à laisser le barbu derrière elle. « -Ne regarde pas en bas, et je te promets que ça se passera bien.» reprit-elle d’un ton qu’elle voulait assuré, encourageant Logan comme elle le pouvait, lui adressant un petit sourire. Elle ne pouvait à peine imaginer ce qu’il devait ressentir à cet instant précis, mais elle savait qu’il se montrerait raisonnable, et trouverait en lui le courage de traverser. Ils n’avaient pas vraiment le choix. Juliet laissa donc Logan passer devant elle, lui adressant encore quelques mots encourageants. Puis bientôt, le survivant atteint l’autre bout de la corde, et la solidité du toit d’à côté. Elle leva son pouce en sa direction, avant de se lancer à son tour dans l’opération, qui n’était pas pour la mettre très à l’aise. Elle se conditionna mentalement en se disant qu’il suffisait juste de faire un geste après l’autre, sans se brusquer, et sans regarder en bas. Tout se passerait bien. Juliet ne cessa de se répéter cela, jusqu’à ce qu’enfin, elle parvienne à l’extrémité de la corde à son tour, et que des paires de mains viennent l’aider à se hisser sur l’autre toit. Une fois en haut, elle ne put s’empêcher de regarder en arrière, comme si elle-même n’arrivait pas à croire à ce qu’elle venait de faire. Ils étaient tous les quatre en vie, et même si elle espérait sincèrement qu’ils venaient de faire le plus dur, Juliet était persuadée qu’ils n’étaient pas au bout de leurs peines.

_________________
"I see humans, but no humanity"
On nous apprend à compter les secondes, les minutes, les jours, les années...mais personne ne nous explique jamais la valeur d'un instant. ♛ by endlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 188
Points : 646
Date d'inscription : 29/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
I walk a lonely road
Elliot Jensen
Matricule n°001
I walk a lonely road
Lun 15 Mai - 16:08

NICE TO MEET YOU
Ft. Logan et son groupe
Le regard paniqué de Logan m'amusait presque, certes nous avions tous nos peurs moi même, j'avais les miennes, mais survivre avec une phobie aussi commune et paralysante me semblait quelque peu étonnante. Après tout je passais la plus part de mon temps à grimper, à escalader et la hauteur était un gage de sécurité face aux marcheurs. Qu'importe il n'avait pas réellement le choix, et peu être que ma solution lui conviendrait si l'un d'entre eux avait une corde, sinon et bah il y en aura bien un qui pourra sauter et aller chercher de l'aide, enfin j'espère pour eux, sinon c'est ballot mais je ne les connais ni d'Eve ni d'Adam, notre chemin se séparera ainsi. Remarque je n'eus pas longtemps à attendre pour que le gamin, qui ne m'appréciait visiblement pas, suive mon exemple et s'élance dans les airs. Franchement je pensais qu'il serait le dernier à sortir, simplement parce que le manque d'un oeil le privait d'une bonne évaluation des distances, alors soit il ne s'en était pas encore rendu compte, soit il était suicidaire, soit ils avaient un excellent médecin qui avait pratiquée une rééducation de folie. Réponse que je n'aurais probablement jamais, et question qui s'était déjà envolée. Je l'observais attachée sa corde à une barre de fer. Mauvaise idée, je ne voulais pas dire que mes compagnons d'infortunes étaient gros, mais tout de même.

"On devrait tout de même assurer la corde le temps qu'ils passent, si elle lâche d'un côté c'est emmerdant mais des deux, ça l'est encore plus."

Bon on payait pas réellement de mine, à nous deux on ne dépassait pas le poids du colosse sur le toit d'en face, mais avec un peu de chance, le noeud ne lacherait pas. D'ailleurs je ne pus cacher une grimace lorsque je vis la demoiselle faire passer le colosse en premier. Mouais ce n'était pas la meilleure des idées, il aurait fallut être le plus nombreux possible de notre côté pour retenir la corde si le noeud autour de la cheminée lâchait, mais je n'étais pas sûre que se soit le meilleur moment pour annoncer ce genre de chose à un homme visiblement terrifié par la traversé à effectuée. Bon il fallait faire confiance à ces nouveaux venus, et la corde semblait de qualité alors pourquoi douter? Sans doute parce que jamais les choses ne se passaient comme on le souhaitait.

"Juste passez bien les uns après les autres, jamais deux sur la corde, je ne veux pas insinuer que tu es gros, mais pas sûr que nous pourrions supporter vous aidez à remonter tous les deux..."

La prudence était mère de sureté. Et si je restais méfiante envers les étrangers, nous n'étions pas en position de s'agresser pour le moment, et surtout plus eux que moi. J'enroulais la corde autour de mon avant bras pour être sûre de pouvoir maintenir la corde en cas de soucis, d'ailleurs la douleur de mon épaule m’amenait à penser que si nous devions en arriver là se serait extrêmement compliqué. Je jetais un coup d'oeil au gamin :

"Prêt ?"

_________________
★ She was two sides of the same coin ★
You don't know me well enough to label me, sick, or even disturbed when you break it down I'm just two girls : trying to blend, trying to vibe, trying to live just one life.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 5511
Points : 6302
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 18 Mai - 10:33

Pour deux raisons qu'il n'avait pas vu venir, ce fut bien plus simple que prévu pour Logan de traverser le vide entre les deux toits. Déjà, Juliet avait réussi à le piéger en insistant pour qu'il passe d'abord. De fait, s'il commettait la moindre erreur et qu'il tombait, la jeune femme allait se retrouver coincée de l'autre côté pendant qu'il crèverait comme un idiot. Et franchement, il n'avait aucune envie de voir cela arriver. Il aurait peut-être fallu commencer par ne pas y penser alors qu'il se lançait, s'accrochant désespérément à la corde en tâchant de ne pas regarder en bas. Et pour ça, sa deuxième motivation aidait beaucoup. L'inconnue plantée sur le toit d'en face avec Jordan lui donnait des envies de meurtre. À prodiguer ses conseils aux deux adultes comme s'ils n'étaient pas assez intelligents pour deviner qu'ils devraient passer chacun leur tour. Ok, elle était visiblement tellement géniale qu'elle pouvait sauter dans le vide sans sourciller, ce qui n'était pas le cas du commun des mortels dont le barbu faisait partie, mais il ne fallait pas pousser non plus. Sa suffisance la rendait assez antipathique et Logan se concentra sur son envie de lui remettre les pieds sur terre alors qu'il entamait sa trop longue traversée. C'était même un peu plus facile que ça ne l'avait été la dernière fois avec Isha et il arriva finalement à se hisser sur le toit d'en face, se retournant immédiatement pour regarder Juliet prendre le même chemin que lui au-dessus du vide.

Dès que la jeune femme arriva près du but, il poussa même jusqu'à se pencher un peu pour l'aider à monter. Maintenant qu'ils étaient tous les deux plus stable, il retrouvait son calme et parvint à lui adresser un sourire avant de se tourner vers le reste de leurs compagnons du jour. « Désolé pour ta corde, Jordan, on tentera de t'en trouver une autre bientôt. » lâcha-t-il à l'adolescent en faisant quelques pas pour s'éloigner du bord. Impossible de récupérer la corde maintenant, tant pis, mais ça leur avait au moins sauver la mise pour aujourd'hui. Légèrement déçu, il lança un dernier regard à ce qu'il pouvait encore voir du bâtiment de la soupe populaire. Ça aussi, c'était vraiment dommage. Toute la nourriture qu'ils auraient pu récupérer grâce à cette sortie... Probablement de quoi nourrir Fort Hope pendant des semaines et ramener un peu de joie dans le camp endeuillé. Tant pis, il trouverait autre chose, quitte à revenir dans quelques jours, le temps que les rôdeurs ne se dispersent.

Tout comme sur le toit qu'ils venaient de quitter, celui-ci disposait d'une porte menant à l'intérieur. Une chance supplémentaire de pouvoir s'en sortir sans avoir à se prendre pour Spiderman, ce qui enchantait sérieusement Logan, qui s'empressa de s'approcher de ladite porte. Il déchanta rapidement après avoir poussé la poignée. Il faisait très sombre à l'intérieur, mais pas besoin de les voir pour deviner les rôdeurs cachés dans les étages, dont on entendait distinctement les râles fatigués. Il poussa un soupir en refermant la porte et se tourna vers ses compagnons. Deux solutions s'offraient à eux et comme bien trop souvent, lui envisageait plutôt d'affronter les créatures que son vertige. Malheureusement, il n'était pas le seul à avoir droit au chapitre dans cette affaire. « Il y a des locataires là-dedans, mais on peut peut-être s'en débarrasser si on la joue fine. » informa-t-il. Ok, ils avaient droit de décider pour eux-même ce qu'ils voulaient, mais ça ne l'empêcherait pas d'essayer de les ranger à sa décision, au moins un peu. « Vous voulez quand même tenter votre chance ou vous préférez qu'on se la joue équilibriste en passant par l'extérieur ? » Son regard passa de l'un à l'autre et s'arrêta finalement un peu plus longtemps sur l'inconnue. C'était elle, le plus gros problème dans leur petite bande. Elle semblait être du genre, disons, assez indépendante et orgueilleuse et quelque chose disait à Logan qu'il valait mieux qu'ils partagent le même avis s'il voulait que ça se passe bien.

Sauf que, voilà, il la regardait avec un peu moins de tension pour la première fois et un détail qu'il avait raté jusque là le frappa soudainement. Une tâche sombre et visiblement encore humide sur son jeans. Il aurait aimé se dire qu'elle avait renversé un truc ou même qu'elle s'était faite dessus pendant son grand saut, mais il fallait bien admettre que ça n'était pas placé au bon endroit pour ça. Eh merde... Il s'avança vers elle avec une certaine urgence, demandant : « Vous êtes blessée ?!! »

_________________


No Keia La
No Keia Po, A Mau Loa






Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 213
Points : 513
Date d'inscription : 21/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 30 Juin - 5:12



Nouvelle rencontre


Maintenant qu'il se trouvait sur l'autre toit, Jordan avait fait le tour de ce toit rapidement pour pouvoir voir s'il y avait une menace et il ne vit rien, donc c'était assez sécuritaire et honnêtement, il préférait ne pas perdre de temps dans cet endroit au cas où les choses devienne encore plus compliqué. Après quelques instant, il se rendit près du bord et regarda en bas et après avoir réalisé que Logan ne sauterait pas pour venir les rejoindres, Jordan soupira et décida de sortir sa corde et avec l'aide de la nouvelle venue, Jordan attacha la corde et la lança de l'autre côté pour que les deux autres attaches la corde sur l'autre toit. Bien sur, quand la femme lui dit qu'ils devraient maintenir la corde pour s'assurer quel ne lâche pas de leur côté, le jeune savait que c'était quelque chose de nécessaire, car Logan était assez imposant. Donc prenant la corde de son côté pour la retenir et regarda Logan et Juliet traverser pour pouvoir rejoindre Jordan et la femme qui venait tout juste de les croiser.

Ne disant toujours rien, Jordan gardait son unique oeil sur la jeune femme qu'ils venaient de croiser et attendit, tenant toujours la corde, que Logan et Juliet traverse sur la corde. Sentant le poids de la corde, Jordan mit toute ses forces pour pouvoir empêcher cette dernière de briser, mais le pire se produit, mais par chance, Logan et Juliet était maintenant sur le même immeuble que lui et la femme. Posant son attention sur Logan, Jordan l'écouta en silence et dit tout simplement. ''D'accord...'' Il le regarda encore un moment, puis il s'éloigna du groupe quelques secondes, reprenant son arme dans sa main, restant sur ses gardes. Finalement, Jordan remarqua Logan du coin de son oeil gauche et il vit que ce dernier semblait se rendre vers une porte, attendant, il fini par le voir reporter son regard sur eux et juste en le voyant, il comprit qu'il y avait des rôdeurs dans les étages, mais comme le groupe n'avaient plus de corde et bien, le choix était déjà fait, il fallait passer à l'intérieur.

Observant les deux autres personnes qui faisaient partie du groupe, Jordan attendit de voir ce qu'elles diraient, mais finalement, Jordan n'eu pas le temps de répondre à ce que venait de demander Logan, car ce dernier avait tout de suite remarquer une blessure sur la jambe de l'inconnu, alors sans attendre, Jordan pointa son arme sur la femme et plus précisément vers la femme qui ne faisait pas partie de leur communauté. Pour le moment, Jordan ne savait pas si cette dernière avait été mordu ou pas. Après quelques secondes, Jordan qui gardait son attention sur la femme qui se trouvait dos à lui et s'adressa à Logan. ''On fait quoi?'' Il garda son oeil sur la femme et attendait la réponse du chef du groupe.



_________________
Revenir en haut Aller en bas

Nouveau
Répondre

 Sujets similaires
-
» 07. Hi, I'm Glenn ! Nice to meet you !
» Nice to meet you...
» Heeeeee, dude ! It's nice to meet ya again ! | Mercedes Ferrès.
» «Hello my name is... Nice to meet you.»
» Nice to meet you !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum