[-18] We're back - Ft. Lyuba, Alair et Barry

Aller à la page : Précédent  1, 2
Survivor #001
avatar
Messages : 623
Points : 90
Date d'inscription : 12/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
InformationsContact
I'm a Lonesome Cow-Boy
I'm a Lonesome Cow-Boy
Lun 17 Avr - 15:55

Le docteur venait de rentrer. Il essuya ses larmes et la questionna sur l’angoisse qui prenait actuellement la tigresse. Il était inquiet. Elle avait les dents serrées. Puis elle prit une profonde inspiration pour lui répondre. Cherchant ses mots, elle ne parvint pas à lui dire pour les deux femmes. Aussi elle lui expliqua différemment cela viendrait peut être par la suite

Je crois que je vais quitter ce lieu de façon définitive. Je … Je ne m’y sens pas a mon aise. Kali vous a un jour dit que personne ici ne lui était nécessaire pour me protéger. Je ne suis pas d’accord mais la ou je la rejoins c’est que les gens d’ici ne m’aime pas.
Elle vit bien au regard qu’il eut que ses paroles le décevaient. Mais elle ne pouvait plus le nier. Les gens de la bibliothèque voyaient en elle une excentrique pleine de folie qui les mettait en danger. Pourtant si y en avait bien une qui avait permis à Barry de déceler des failles s’était-elle par ses allées et venue. Mais elle n’était pas dupe et avaient entendu plusieurs commentaire. Certain salace a son propos et celui du britannique. D’autre bien moins reluisant laissait a penser qu’il valait mieux l’abattre comme un animal sauvage qui mettait tout le monde mal a l’ase avec ses animaux mort qu’elle ramenait. D’autre avait parler de sa plastique en parlant de fantasme avec elle ce qui l’a mettait très mal a l’aise.

Je pense que c’est mieux pour tout le monde que je parte. Je vous dirais ou je vais afin que nous soyons encore en contact je ne vous abandonnerai pas vous êtes tout pour moi. Mais les propos de certains me mettent mal a l’aise. Sans parler des comportements… Elle rougit de gêne mais une lueur d’angoisse lui revint.

Elle ferma les yeux et finit par lui avouer ce qu’elle venait de voir.

Je … Je … J’ai surpris à l’ instant Leïa et la nouvelle occupée ensemble sous la douche. Elles … elles étaient

Elle n’arrivait pas a le dire elle ravala sa salive fermant les yeux. Elle se crispât finalement ce fut une voie autre qui répondit plus calmement mais aussi plus durement… Kali. Pourtant il n’y avait aucune agressivité pour le docteur comme la dernière fois. Au contraire

Elle s’offrait du plaisir ensemble. Une effusion saphique. Je vous avais prévenu docteur que je ne laisserai pas Amanda dans un contexte qui ne lui convient pas.
Revenir en haut Aller en bas
Survivor #001
avatar
Messages : 677
Points : 851
Date d'inscription : 11/12/2016
Voir le profil de l'utilisateur
InformationsContact
The Ghost Readers
The Ghost Readers
Lun 17 Avr - 16:40


Barry, Lyuba, Leïa et Alair


We're back


Bonté divine! Quand elle m’annonce son départ mon masque de flegme et mon stoïque légendaire se fissurent. Je sens une effusion de déception, de tristesse et d’incompréhension qui se déversent de mon regard bleuté d’acier. Je peine à me retenir comme feu mon grand oncle Winston et sa vessie de la taille d’un dé à coudre. Le pauvre adorait boire plus que raison et je ne peux m’empêcher de voir sa déchéance à chaque matin. C’était rendu qu’on devait le laver avec une machine à pression pour enlever ses effluves qui devaient être similaire à ceux de la Tamise lors de l’ère féodale. Mais je m’administre alors une claque mentale retentissante pour me préoccuper de problèmes plus graves qu’un vieux idiot décéder depuis des lunes.  Elle me parle alors de ses préoccupations et surtout de ce que celle que je considère comme ma fille adoptive et celle qui semble intimement lier à la Bravta faisaient dans la douche. Une séance de tape la moquette version humide à souhait. J’ai déjà amplement donné dans mon jeune passé. Je voudrais parler, mais une voix sur et différente vient de surgir de ma féline. Kali la démone cannibale et de retour. Bloody Hell! Au moins elle n’est pas menaçante outre mesure comme lors de l’excursion au magasin de rénovations.

Je dépose un genou au sol tout près de ma tigresse. De cette femme envers qui je commence à sentir une affection sans borne et surtout un amour immense m’envahir de plus en plus chaque jour.  Je plonge mon regard implacable, déterminée et surtout confiant dans celui ensorcelant et envoutant de ma blonde amie. Donc si Amanda quitte la bibliothèque, je désire moi aussi l’accompagner. Vous me dites que je suis tout pour vous, alors que chacune de mes pensées volent vers vous Milady. Je lui prends la main. Mon toucher est apaisant et délicat. Depuis votre arrivée en ces lieux, vous êtes devenu le centre de mon univers. Je n’aspire qu’à vous protéger et de vous permettre de retrouver un sourire comme j’ai la chance d’apercevoir quelques fois. Je lui fais don d’un sourire sincère et surtout apaisant, démontrant tendresse et affection. J’aurai besoin d’une journée pour boucler mes rondes médicales ainsi de faire mon baluchon. Puis-je vous demander un sursis pour vous accompagner ma chère? Car je vais me ronger les sangs de vous savoir à l’extérieur et moi dans une relative sécurité. Je me relève et pour démontrer ma bonne foi, je commence à rassembler quelques menues objets et fournitures médicales. Je ne veux pas abandonner ma chère amie à son sort et ce sera dit que Les Wakeman sont fidèles pour les liens familiales et encore plus pour l’amour. Car oui je l’aime mais je n’ose pas lui avouer. Premièrement la barrière des âges et en deuxième lieus son aversion pour les hommes en particuliers. Je ne désire qu’apporter ma pierre pour ériger un monument dédier à son bonheur. Malgré cette apocalyptique qui semble aspirer chaque dose de joie, je vais batailler ferme pour au moins lui donner l’opportunité de s’épanouir.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Survivor #001
avatar
Messages : 150
Points : 62
Date d'inscription : 04/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
InformationsContact
The Ghost Readers
The Ghost Readers
Lun 17 Avr - 16:41

Je regarde Kirasir et il faut reconnaître que sur l'instant, avec la fatigue, je ne percute pas tout de suite. Puis un petit rictus éclaire mon visage alors que je me relève en m'appuyant contre les parois de la douche. Sans dire un mot, je me sèche et enfile mon jean et mon blouson, attrapant le reste pour ne rien oublier.

Je la suis dans le couloir, marchant un mètre derrière elle alors qu'elle cherche la chambre de Barry. C'est amusant de la voir galérer comme ça pour se repérer et sachant déjà où est notre objectif, je la guide lorsqu'elle ne sait pas où aller. La jeune femme a retrouvé une certaine énergie, moi je me sens juste heureuse.

Finalement, on arrive devant la porte de Ghost et elle frappe. Je l'entends approcher de la porte, le sol de la librairie a toujours plus ou moins grincé, mais maintenant, c'est pire que jamais et lorsqu'il n'y fait pas attention, la masse de muscle du paramilitaire fait plier le parquet sous ses pas. Il ouvre la porte et Kirasir l'embrasse avant d'entrer dans la pièce.

Je prends sa suite en souriant, me débarrassant des vêtements que j'avais en trop en les posant sur une petite commode. Les armes que Ghost a ramené sont vraiment impressionnantes et je vois que la russe a du mal à en décrocher son regard. Elle est du genre à aller dans la rue et se trouver un mort juste pour essayer ses nouveaux jouets. Je souris un peu bêtement à Barry en m'asseyant sur le lit, en cinq minutes, je n'ai pas eu totalement le temps de redescendre de mon nuage et j'en ai encore la tête qui tourne.

Du coup, je me tais en attendant que Kirasir propose son idée à Barry ou que ce dernier demande ce que je fout là, ne s'attendant probablement pas à me voir rappliquer avec elle. Mais je dois avouer que la proposition de Kirasir d'avoir une part du gâteau m'a motivé. Je ne suis pas aveugle et je m'entraîne quasiment tous les deux jours avec Barry, je sais à quoi il doit ressembler sans T-shirt.

J'ai une petite pensée pour la copine de Doc. C'est probablement elle qui nous a vu même si je n'ai aucun moyen d'en être sûre, ça aurait pu être Rendell, la chef du groupe ou quelqu'un d'autre. Mais j'ai un pressentiment et j'espère qu'elle ne va rien raconter à Alair, j'ignore comme il réagirait...

Mon attention revient à mes deux camarades tandis Barry revient à l'intérieur en me suivant. Je ne dis pas un mot, je suis la troisième roue du carrosse aujourd'hui, et je n'étais tellement pas espérée que mon professeur de corps-à-corps n'a pas l'air de trop savoir sur quel pied danser, je regarde les deux personnes avec moi en souriant, m'amusant un peu de la situation.

_________________

   Kill is mine
Les crédits vont aux membres de la belle et grande communauté de Tumblr qui
ne cesse de nous offrir du contenu de qualité.

© Joy
   
Revenir en haut Aller en bas
Survivor #001
avatar
Messages : 623
Points : 90
Date d'inscription : 12/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
InformationsContact
I'm a Lonesome Cow-Boy
I'm a Lonesome Cow-Boy
Lun 17 Avr - 17:47

Kali observait le docteur. Etrangement elle se lassa aller a de la pitié pour le britannique. Elle se releva attrapant les vêtements qui étaient les siens. Elle ramassa ses armes aussi. Et s’approcha du docteur. Elle lui sourit. Mais son regard restait celui de la dangereuse prédatrice.

Soit docteur. Je vous autorise à nous rejoindre. Etant donné ce que vous représentez pour Amanda et vos sentiments à son égard. Je vous laisse la journée et même le temps qu’il vous faudra.

La prédatrice s’avança vers la fenêtre. Elle termina de se rhabiller et de s’équipé, puis elle ouvrit la fenêtre. Elle sortit par celle-ci et se suspendit à l’appui de fenêtre. Adam la rejoignit rapidement. Le primate ne semblait aucunement craindre la cannibale.

Ce soir, je pars a la recherche d’un antre, ou m’installer. Vous n’aurez qu’à laisser une offrande sur le toit pour indiquer que je dois venir vous rechercher. Mais ne comptez plus voir Amanda en ce lieu.

Elle se laissa tomber au sol deux étage plus bas, amortissant sa chute en se rattrapant aux grille de la fenêtre de l‘étage inférieur puis en tombant sur le gros garde en bas. Tant pis pour lui il n’en était qu’assommer. Par respect pour le docteur britannique, elle traina le corps vers une zone illumine et sécuriser par un autre garde qui arrivait rapidement a cet endroit. Puis elle disparut dans la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Survivor #001
avatar
Messages : 822
Points : 244
Date d'inscription : 28/12/2016
Voir le profil de l'utilisateur
InformationsContact
Sharpshooter
Sharpshooter
Mar 18 Avr - 13:09



We're back
FT. Lyuba et Leïa

Le maraudeur est surpris de cette entrée appétissante que sa maîtresse lui offre dès son arrivé. Les lèvres de la Succube russe ont le don d’électrifier le musculeux homme, parcourant chaque centimètre de son système nerveux et retroussant le poil du corps de l’éclaireur. Comme si elle était la déesse régissant cet univers apocalyptique, Lyuba entra dans la chambre de Barry et lança quelques choses sur le lit. La vue d’un string noir et d’une brassière noire fut naître une lueur gourmande dans le regard d’azure ayant habituellement la froideur d’un glacier en temps normale. Mais ce petit scintillement disparait alors qu’une seconde femme entre à son tour. Le vétéran se fit inquisiteur, se demandant le pourquoi de la présence de sa protégée dans ce lieu qui sera certainement un temple de la luxure dédié à une lutte sexuelle et passionnel. Mais l’explication silencieuse de Leïa arriva dès qu’une petite pile de vêtements, sous-vêtements en tête, atterrit sur la commode. Soulevant ses épaules, ayant un immense sourire accrocher à ses lèvres charnues, le blondinet referma le battant. Les deux femmes se séparèrent. Lyuba se dirigea vers les armes et elle caressa le métal mortel du bout des doigts. Un peu comme une maîtresse qui caresse les muscles saillants de son amant pour augmenter le désir entre eux. Souriant bêtement, naïvement même, Stars Wars s’assit sur le lit. Sans se démonter, l’ancien agent de terrain fit un clin d’œil complice à la jeune femme. Un peu comme pour lui assurer qu’il sera à elle dans quelques instants.

Sans mot dire, préférant comme à son habitude les actes qu’aux paroles superflues, le militaire s’avança vers la russe à la chevelure bleuté. Elle était dos à lui et la démarche de l’éclaireur se fit prédatrice, furtive. Habituellement le plancher protestait lors que la masse de muscle se déplaçait. Mais à cet instant on n’entendait que la respiration des deux femmes. Planquant ses mains avec la rapidité d’un cobra, mais la douceur d’un amant, sur les haches de la Russe, Barry plongea sa tête dans le creux du cou de cygne de la Succube de Moscou. Alternant avec la douceur de baiser et la bestialité de petites morsures pour augmenter la tension sexuelle déjà palpable, les mains de l’éclaireur remontèrent tout en caressant les courbes dangereuses et magnifiques de Lyuba. En quelques secondes le manteau de cuir de la belle de l’Europe de l’Est tomba au sol. Comme un couple de danseur, le militaire fit pivoter la jeune femme vers lui pour se retrouver face à face. Le regard glacial et professionnel était maintenant consommé par la passion. Les mains de l’armurier quittèrent un instant le corps fabuleux de celle qui lui faisait perdre ces moyens et d’un geste sur et démontrant de sa grande efficacité, un doubles holsters apparut comme par magie sur la personne de la membre de la Bravta. Les doigts explorateurs ajustèrent les ganses tout en caressant sans vergognes les seins de Lyuba. Celle-ci comprit le pourquoi et respira alors fortement. D’une geste vif, les deux pistolets mitrailleurs se placèrent dans les étuis. Se décalant d’un pas, les traits harmonieux du maraudeur se firent approbateurs.

Barry- Ça à l’air fait juste pour toi Succube! Je te reviens à l’instant.

Se tournant vers la brunette, l’homme au torse nu et musclé se dirigea vers elle avec un sourire doux et surtout fier. Plongeant se plaçant tout près d’elle, sa bouche à quelques centimètres de son oreille, le briscard murmura quelques paroles avec un trémolo douceâtre et chargé d’émotion.

Barry- Je t’ai vue ce soir et tu m’as rendu fier. Fier comme le premier jour de notre entraînement. Tu aurais fait bonne figure parmi mon unité Leïa.


C’était la première fois que le vétéran utilisait le prénom de la brunette. Déposant un baiser sur la joue par la même occasion, le militaire venait de laisser tomber ses dernières défenses face au regard de braises de la jeune combattante. Plongeant une main sous les oreillers, l’armurier en sortit une lame qui plaça dans la main tendue de la jeune femme qui semblait heureuse.

Barry- Couteau balistique venant d’un membre de la Spetsnaz. Il me l’a donné quand je l’ai sorti d’une horde de rôdeurs au Moyen-Orient. La lame peut s’éjecter sur une distance de six mètres. On va se pratiquer à l’utiliser demain si tu veux.

Le militaire déposa un baiser sur les lèvres de son apprentie. Dans un premier temps un léger effleurement pour voir sa réaction, mais celle-ci le surprit par sa fourgue. Passion que l’éclaireur lui rendit alors au centuple. La relevant du lit, la prenant dans ses bras doux et musclé comme si elle ne pesait qu'une plume, l’armurier emmena alors la jeune femme vers la Succube. Une sorte de promesse non dite, mais transmise par son regard d'azur renversant par l’homme, certifiait que maintenant Leïa se sera plus la protégée, ni l’apprenti. Mais une compagne d’arme à part entière ainsi qu’une maîtresse comblée aussi longtemps qu’elle le désirait. Car à cet instant l’homme qui aurait pu rendre Adonis fou de jalousie avait une passion dévorante et une endurance presque surnaturelle pour combler les deux femmes en cette soirée qui se promettait d’être chaude comme les flammes de l’enfer…


Code by Joy du site DREAM. Parole de Barry en




_________________

Protect your pack,show no fear, respect the elder, teach the young, lead you companions, survive each day, hunt your enemies, howl to new tomorrow, explore the unknow, adapt to the environment, demonstrate no weakness, never back down and leave you mark
Revenir en haut Aller en bas
Survivor #001
avatar
Messages : 885
Points : 580
Date d'inscription : 23/02/2017
Voir le profil de l'utilisateur
InformationsContact
I'm a Lonesome Cow-Boy
I'm a Lonesome Cow-Boy
Mar 18 Avr - 20:28

Il a l’air intrigué par la présence de princesse star wars. J’ai jamais dit qu’il ne devrait pas me partager. Et je prends qui je veux dans mon lit blondin va falloir t’y faire. Quand a la miss elle est sur un petit nuage avec son sourire béat. Je me marre presque. Barry vient se coller à moi pour faire glisser ma veste par terre. Avant de me tourner vers lui. Je lui souris intriguée et amusée. J’ai encore les cheveux trempé par la douche je ne me suis essuyée que rapidement. Mais il est aussi rapide qu’un aigle mongol fondant sur ça proie quand il veut. Heureusement ce n’est pas pour tout. Je me retrouve affublée d’un double holster de cuir et les deux skorpion VK61 vienne s’y logé. J’adore. Pendant qu’il s’approche de Leia je joue du Skorpion les sortants et les remettants en place pour prendre le mouvement. J’adore. Je sens que je vais adorer utiliser ses armes.

Je reporte mon attention sur mes deux amants. Barry a radicalement changé vis-à-vis de Leïa. Une lame dans les mains de la jeune femme et le voilà près à nous faire danser langoureusement voir lubriquement avec lui. A croire que ce qu’il aime ce sont les femmes armées et dangereuses. Je croise les bras et les regarde un moment avant de reposer l’arsenal compose du holster et des deux pistolets mitrailleur.
Je vire mon t-shirt et m’approche deux détachant mon pantalon pour venir me glisser nue entre eux. M’asseyant sur les genoux de Leia j’invite Barry a se joindre a nous en lui attrapant la ceinture pour l’attirer a moi.

La suite a vous de vous l’imaginer cette fois. Mais moi j’ai passé une sacrée nuit. Mais au lendemain j’ai ramassé mon arsenal complet et je suis partie les laissant tous les deux dormir. En arrivant a ma moto j’avais les jambes encore un peu flageolantes et un léger rictus satisfais sur le visage. Dans mon sac se trouvait quelque conserve volée dans leur cuisine. J’avais laissé sur la table dans la chambre de Barry les papiers avec les noms des potentielles cibles. J’avais fait quelque annotation et barrer les cible morte. A lui de faire le reste. Je suis partie sans laisser d’indication supplémentaire. Mais je reviendrais je vais allez me cherche une planque a moi en attendant de trouver un truc plus sécuritaire.

--------------------
Pour moi je pense qu’on peut clore ici le RP Amanda est partie. Quand a Lyuba elle est partie aussi a l’aube
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2
[-18] We're back - Ft. Lyuba, Alair et Barry
Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Gloglo is back avec un diplome en poche !!!!
» Made in Flash Back
» I can't wait to kiss the ground, wherever we touch back down. [PV Willy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
In Your Flesh :: The surrounding wasteland :: Etat du Michigan :: Détroit :: Detroit Public Library-
Sauter vers: