Weapons are not dangerous. Survivors are. || Nathan



InformationsContact
avatar
Messages : 907
Points : 704
Date d'inscription : 02/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 13 Avr - 16:29

Nathan & Lïnko #1
xxx


Lâchant un dernier cri de rage, le barbare assena un revers d'épée au dernier rôdeur, qui semblait ravi à l'idée de se farcir de l'islandais en cette belle fin de soirée. Tout ce qu'il réussi à faire, c'est pousser un ultime roucoulement, avant d'heurter définitivement le sol neigeux. Essoufflé, le survivant détailla un instant la demi douzaine de cadavres fraîchement abattus, esquissa un sourire, puis ôta le sang gluant qui collait à son visage. Putain, ce petit groupe de demi-morts l'avait bien surpris. Paisiblement occupé à récupérer la bête prise dans l'un de ses pièges, il n'avait entendu les grognements lugubres qu'au dernier moment.

Effectuant un bref et rapide coup d'épée dans le vide afin d'en débarrasser le liquide rouge, il rengaina son arme, et récupéra le maigre lièvre, avant de poursuivre sa route. Au petit matin, Lïnko avait pris avec lui quelques pièges, puis s'était décidé à passer la journée assez loin de Fort Hope, afin d'explorer de nouveaux terrains de trappe. Le haut de corps tenu au chaud dans sa peau de loup, il avait pris un chemin qu'il savait mener aux alentours de l'ancienne base du groupe : Grosse Pointe. Après plusieurs longues heures de marche, le barbu avait positionné ses pièges, puis s'était octroyé une petite session de remise en forme, maniant hache et épée contre des ennemis invisibles.

Suite à cela, il avait exploré les environs. Sans grand espoir, il avait fouillé quelques maisons, mais comme il s'y attendais, rien était bon à prendre. Au final, la journée avait passée à une vitesse folle. Ice, bien que membre d'une petite communauté depuis maintenant un an, avait toujours du mal à s'intégrer au même niveau que les autres survivants. Pourtant, il entretenait de bons rapports avec la plupart d'entre-eux. Mais rien à faire. Son instinct solitaire reprenait très souvent le dessus, et son passif de trappeur jouait à son avantage : Logan et les autres comprenaient très bien qu'il était nécessaire de parcourir de longues distances afin d'augmenter les chances de capture de gibier. Cette activité lui permettait régulièrement de s'échapper de l'enceinte du groupe, ainsi, il savourait librement sa solitude, et redevenait le Nordien qu'il était, en moins sanguinaire, toutefois.

L'après-midi touchait à sa fin. Quittant un modèle minime de la carte détaillée que Bernadette avait eu la gentillesse de lui montrer, Ice se décida à visiter une zone de "campement provisoire" qui était indiqué, une fois qu'il aurait relevé des pièges. Maintenant qu'il était sur place, autant en profiter.
Les deux lièvres, prises du jour, pendant à la taille, l'islandais arriva silencieusement devant une maison plutôt isolée. Par réflexe, sa main se serra davantage sur la poignée de son épée, et il pénétra dans l'enceinte de la bâtisse, à pas de loup. Sur le plancher poussiéreux, il distingua plusieurs types d'empreinte, et croisa différentes boîtes de conserve, toutes vides. Ainsi, il avait la confirmation que l'endroit était souvent adopté par des survivants de passage. Méfiance, donc...

Quittant d'une démarche toute aussi prudente le couloir, le tatoué déboucha sur un petit salon, et se stoppa net. Face à lui, sur un très vieux canapé troué, un jeune homme semblait dormir, plus ou moins paisiblement. Détaillant rapidement la pièce, il opta pour désigner le brun comme un solitaire. A moins que des compagnons à lui ne soient ne soient en promenade. A partir de là, Lïnko aurait pu choisir de faire demi-tour. Mais... Le garçon dormait-il réellement ? Car le pied de biche qu'il tenait fermement sur sa poitrine ne lui disait rien de bon. S'il lui tournait le dos, il pouvait se lancer à sa suite pour lui en coller un coup derrière la tête. Un peu désespéré et inconscient, mais ça pouvait marcher. Et puis bon, le barbare n'était pas homme à revenir sur ses pas.

S'avançant vers le sofa miteux, il approcha la pointe de son épée en bas de la gorge du dormeur, juste au dessus de la clavicule, histoire qu'il ne s'embroche pas tout seul s'il venait à relever brusquement la tête. Le fixant de son regard froid, il énonça d'une voix grave « La sieste est finie. Balance ton arme à terre si tu veux pas rejoindre les marcheurs. Tout de suite. ».

_________________

Monsters are real, and ghosts are real too.
They live inside us, and sometimes, they win.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 62
Points : 571
Date d'inscription : 29/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
I walk a lonely road
Nathan Karlsefni
Matricule n°001
I walk a lonely road
Sam 15 Avr - 22:05

Weapon are not dangerous, survivor are
Nathan & Linko


Nathan était dans un endroit sombre, en face de lui un homme en tailleur Armani le dévisageait avec un sourire malsain.
-" Yo !" lança l’homme sans lâcher Nathan du regard.
-" T’es qui toi ? "
-" Je suis le pire cauchemar de tes plus beaux rêves, et tu es loin d’avoir fini mon pote. " Déclara-t-il en ricanant
-" Et on est ou là . "
-" Dans ta tête, d’ailleurs va falloir que tu te réveilles ta de la visite " L’homme se retourna en allumant une cigarette. « Me dit pas que tu m’as oublié, tu te rappelles de moi ? »
Le survivant lui fit un non de la tête et l’autre rigola doucement avant de lui lancer, toujours de dos :
« Je suis ta première victime tête de pioche, maintenant réveilles-toi a moins que t'ai envie de nous rejoindre » L’homme se retourna, la moitié de la peau son visage avait été arraché laissant sa mâchoire et son globe oculaire a la vue de tous. L'homme commença à rire encore plus fort qu'avant, assez fort pour rendre sourd n'importe qui.


Nathan se réveilla en sueur et ne se rappela pas instantanément où il était. Après être sortis du tunnel il avait erré pendant un certain temps. Il avait entendu des moteurs de motos et avait essayé de les suivre sans vraiment réussir à avoir un vrai visuel sur eux. Il avait ensuite erré pendant un certain temps jusqu'à tomber sur cet endroit qui semblait avoir été habité par de nombreuses personnes avant lui. L’endroit lui avait semblé assez safe, la petite maison avait été partiellement fortifié par les vagues successives de survivants. Bon il y avait des lacunes évidentes à certains endroits mais ça avait suffi au survivant qui avait besoin d’un endroit pour se reposer. Il s’était assoupis sur le vieux canapé après avoir mangé un morceau et s’être assuré qu’il était seul dans la zone.
Bon il n’était pas si seul dans la zone vue ce qu’il avait sous la gorge. À moins qu’il ne délire complètement, le mec qui était à quelques pas de lui semblait être un personnage de comics ou d’un de ces reportages sur l’histoire qui passait à la télé de temps en temps. Et ce dernier avait son épée pointée sur la gorge du survivant encore somnolent.

Le viking voulait qu’il balance son arme et il n'avait pas l’air de vouloir rigoler avec son sale regard. La couleur bleue de ses yeux ressemblait à des fantômes dansant à travers ses prunelles. Peu rassuré, l’ex-apprenti jeta son précieux pied-de-biche hors de sa propre portée et se leva avec l’esprit toujours un peu embrumé.
Alors qu’il se redressait, le Viking continuait a le pointer avec la lame de son épée. Ce mec n’avait pas l’air d’être commode et devait avoir les ressources de son acolyte survivant dans le collimateur. Nathan tenta de récupérer ses esprits avant d’analyser l’homme qu’il avait en face de lui.
Le blond ne semblait pas être surchargé, cela voulait donc dire qu’il était soit un solitaire avec un campement non loin, soit il faisait partie d’un groupe. Vu la dégaine de l’homme, Nathan pencha pour la première option. En plus de ça il avait deux lapins accrochés à son flanc, ça renforçait l’hypothèse du campement solitaire.
-"Humm, bonjour… " Lança Nathan. L’homme ne semblait pas vouloir baisser son cure-dent. « La confrontation est donc inévitable si je ne veux pas me faire dépouiller alors...» pensa Nathan. Le viking se tenait à un peu plus d’un mètre de lui et sa main ne tremblait même pas en tenant la lourde épée, il était donc assez fort physiquement pour tenir l’épée à bout de bras et fort mentalement pour ne pas trembler à l’idée de tuer quelqu’un. Enfin, c’était assez commun pour les derniers survivants de ce monde.
Comme il le pensait le blond voulait son matos, il lui ordonna de garder les mains bien en l’air et de lui donner doucement son sac. Enfoiré.
Nathan s’exécuta mais ne manqua pas de jeter le sac qui tomba lourdement au pied du Viking qui esquissait un sourire.
Durant cette manœuvre le jeune homme avait réussi à récupérer ses écouteurs se trouvant accroché a une des sangle du sac. Il utilisa le sac comme rempart et cacha rapidement les fil dans sa manche. Un tour de passe - passe que lui avait appris une certaine connaissance d’avant l’épidémie.
Ses écouteurs ne lui seraient d’aucune utilité, les fils eux, lui seraient plus profitables.
Attendant un moment d’inattention de son agresseur qui vint lorsque l'inconnue ouvrit le sac, Nathan utilisa le fil pour dévier la pointe de la lame vers le haut en le plaquant contre la face plate de la lame, cette action créa une minuscule ouverture que Nathan utilisa a son avantage pour faire voler l'épée d'un coup de poing bien placé.
S’ensuivit un violent corps-à-corps où coup de poing et coup de coude étaient de mise. Les coups de Nathan touchèrent plusieurs fois au but, tout comme ceux de son adversaire. Ce dernier du perdre patience car il prit rapidement de la distance avant de sortir une grosse hache de son dos.
-« Merde je l’avais pas vue celle-là », L'enfoiré en face semblait jubilé.

Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 907
Points : 704
Date d'inscription : 02/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 25 Avr - 18:33

Nathan & Lïnko #1
xxx


Ayant décidé d'explorer un lieu figurant sur la carte que Bernadette avait eut la gentillesse de partager avec lui, l'islandais était tombé sur un vivant. Paisiblement assoupi sur un fossile de sofa. Dans d'autres circonstances, ou, lors d'une époque encore peu ancienne, Ice aurait pu être dans un squat banal, face à un junkie divers complètement en descente de trip. Mais non. La fin du monde avait changé pas mal de chose, y compris cela visiblement.
Peu enclin à se prendre un pied de biche en travers de la gueule, le barbu avait pris les devants, et après un réveil sympathique mais certainement récurrent en ce temps d'apocalypse, avait fermement suggéré au dormeur de poser son arme à terre.

Une fois les yeux ouverts, bien qu'encore plissés par les dernières volutes d'un sommeil visiblement profitable, le brun prit un certain temps pour analyser la situation.   Le nordien, immobile, se contenta de le fixer froidement. Quelques instants plus tard, il se leva enfin, aussi Lïnko recula, un peu étonné qu'il lève les mains dans une attitude pacifique. Ok, il faisait flipper, mais il allait pas non plus lui trancher la gorge d'une seconde à l'autre. Ça faisait d'ailleurs un petit moment qu'il avait pas eu le coup d'épée facile, mais c'est pas aujourd'hui que ça recommencerait. Sauf si le type le cherchait, bien évidement. Trancher une ou deux jugulaires n'avait jamais rebuté le barbare, bien au contraire.

Le bagage du survivant tomba soudainement au sol, ce qui arracha un sursaut au Nordien. Prestement, il tenta d'en apercevoir le contenu en poussant l'ouverture de la pointe de sa lame, quand tout à coup, et sans vraiment comprendre comment cela se faisait, il se retrouva désarmé. Honnêtement, il était sur le cul. Voilà bien des années qu'il n'avait perdu son épée. Ok. Ce mec venait de se mettre dans une merde noire. Rugissant de rage, l'islandais lui assena une droite vive dans le coin de la mâchoire. Suite à quoi, les coups s’enchaînèrent, bien qu'Ice ne cherche pas vraiment à atteindre de point vital dans l'immédiat. Il était simplement dans un état de furie ou frapper le soulageait bien davantage qu'ôter une vie.

Probablement dans un état d'énervement supérieur de part les coups qu'il recevait logiquement lui aussi, il marqua un écart pour se saisir de sa hache. Semblant découvrir cette dernière avec la conscience que tout espoir de voir le jour suivant s'amenuisait rapidement, l'inconnu jura. Pour le coup, Lïnko afficha un large sourire carnassier. Sur un ton tranchant marqué davantage par son accent brut, il cracha : « Maintenant que je me suis bien défoulé, t'as deux choix. » marquant une pause, histoire de laisser le temps à son interlocuteur d'imprimer ce qui allait suivre, il poursuivit fraîchement : « Soit. Tu décides sagement de pas me pousser à bout. Soit. Tu crèves la gorge ouverte. » termina-t-il, esquissant un sombre sourire en faisant semblant de se trancher la gorge d'un revers de hache savamment distancé de quelques centimètres de sa propre peau.

_________________

Monsters are real, and ghosts are real too.
They live inside us, and sometimes, they win.


Dernière édition par Lïnko McTavish le Ven 28 Avr - 13:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 62
Points : 571
Date d'inscription : 29/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
I walk a lonely road
Nathan Karlsefni
Matricule n°001
I walk a lonely road
Jeu 27 Avr - 22:33

Weapon are not dangerous, survivor are
Lïnko & Nathan


La situation se présentait très mal pour le repris de justice. Il avait initié le combat en pensant avoir le dessus sur son adversaire. Pour lui l’homme en face n’était qu’un frimeur qui utilisait son apparence pour effrayer ses victimes avant de les dépouiller.
Cette idée avait complètement disparu après le court échange qu’ils avaient eu. Ce mec était fort, et pour de vrai. Le sale coup qu’il avait pris à la mâchoire en disait long sur la force du gars.

Le survivant cracha un mollard sanglant avant de re analyser la situation. Le Viking ne semblait pas vraiment chercher la bagarre au final. Bon la dernière petite menace était claire et le gars semblait prendre un malin plaisir à montrer qu’il avait un avantage écrasant. Mais en même temps, c’était Nathan qui lui avait cherché des crosses en premier. Son adversaire ressemblait à un vrai viking avec son style, même son accent semblait d’origine.
Ce con avait un sale regard, la couleur de ses yeux était similaire à une mer en furie. Ça avait son petit effet, et rendait surtout encore plus vraisemblable le style du Viking.

La meilleure option qui se présentait au survivant était d’engager des pourparlers avec l’inconnue. Qui d’ailleurs ne semblait pas fermé à la conversation malgré son avantage monstre sur le brun. Bon il pouvait toujours essayer de récupérer une arme dans ce qui se trouvait autour de lui mais il se mettrait sûrement dans une merde encore plus noire s'il n’arrivait pas à le battre.
Bon, va pour la première option.
Nathan leva les mains en l’air pour la deuxième fois en moins de 5 minutes ce qu’il n’avait jamais fait de sa vie « D’accord, d’accord ». Cette fois le nordique eut un regard encore plus étonné que la première fois, voire même déçue. Le survivant lui, se décida à s'asseoir en tailleur alors que le blond, lui, semblait le plus confus du monde. Ce qui était tout de même une bonne chose, il y avait plus de chances qu’il cherche une coopération dans cet état, enfin Nathan l’espérait.
« Bon okay, parlons alors ». C’était encore une fois du tout ou rien. N’empêche-il ne revenait pas que le coup du fil d’écouteur est marché, bon il était foutu maintenant mais c'était vachement cool. Dommage qu'il ne se soit pas égorge tout seul rumina Nathan en son fort intérieur.

Pauvre viking, ça devait lui faire bizarre de voir un mec aussi étrange qui, d’abord se rend, puis d’un coup de se bat puis se rerend pensa le survivant.
En même temps Nathan avait toujours agi comme ça. Et la mieux valait essayer de se faire un pote plutôt que de se taper dessus. Après une bataille de regard féroce de plusieurs dizaines de secondes, Nathan se décida à briser la glace.
« Je sais pas si ta remarquer mais ça commence à bouger dehors ». Leur courte présentation par les poings avait attiré quelques spectateurs pas très vivants pour tout dire. Ces derniers semblaient avoir carrément la dalle. Pour le moment la balle était dans le camp du viking, ça risquait d’être sale en fonction de son choix

Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 907
Points : 704
Date d'inscription : 02/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 29 Avr - 8:15

Nathan & Lïnko #1
xxx


Retrouvant la grisante sensation de son coeur qui agressait rapidement sa cage thoracique, l'islandais se retrouvait face à ce mec, qui avait quand même réussit à faire valser sa précieuse épée. Le souffle court et un peu bruyant, il rassemblait petit à petit son calme, et après lui avoir fait part d'un choix relativement honnête, le survivant reprit finalement un semblant de contenance. Ce type l'avait énervé, certes. Mais d'un côté, si lui-même avait été réveillé de la sorte, il aurait sûrement cherché à affronter son adversaire. L'impression d'être coincé, presque dominé, ça lui parlait pas du tout, et valait mieux être sûr qu'on avait l'avantage si on souhaitait l'avoir à disposition.

Ayant visiblement choisi la solution qui lui permettrait de vivre encore dans le monde des vivants, le jeune homme leva les bras. Décidément, il avait quelque chose avec cette posture pacifique. Mais au moins, ça signifiait que Lïnko pouvait relâcher sa posture. Bon, mieux valait conserver une certaine méfiance, quand même. De but en blanc, l'homme lui proposa plutôt une discussion. Seigneur. Qu'avaient donc les gens avec le dialogue... Un peu décontenancé, il observa l'inconnu s’asseoir tranquillement, comme innocent de son attitude de fight deux minutes auparavant. Quand il reprit la parole, l'ex détenu tourna la tête en direction de l'extérieur. C'est avec une légère surprise qu'il découvrit plusieurs silhouettes difformes, et surtout bruyantes. Bon sang, il ne les avait même pas remarqué, avec ce petit combat nerveux.

Adressant un coup d'oeil tout de même un peu frais au jeune homme, il désigna le pied de biche de la tête. « On achève ces choses, et on parle ensuite. ». Suite à quoi, il posa un oeil sur sa lame, qui gisait inutilement à l'autre bout de la pièce. S'avançant vers son arme, il la ramassa avant de la glisser à sa ceinture. La hache lui serait beaucoup plus utile pour défoncer les morts, au vu du peu d'espace dont ils disposaient. Ça aurait été bête de blesser le type, en esquissant un revers d'épée un peu trop vigoureux... D'un pas lent et tranquille, il se dirigea vers la porte d'entrée du petit refuge, et posa la main sur la poignée. « Je les fais rentrer, et on s'occupe de leur cas. T'es prêt ? ».

Car bon, ce mec avait dû en tuer pas mal, du moins, selon le Nordien. C'est vrai quoi, il avait pas l'air d'être ce genre de personne qui panique encore à l'idée de fendre un crâne. Et quand bien même il serait en difficulté -après tout, combien pouvait il en avoir...? Quatre, peut être cinq ?- le blond trouverait certainement un moyen de lui sauver la mise. Maintenant qu'il s'était battu avec, il était prêt à lui sauver la vie ! Décidément, les dieux devaient bien s'amuser en traçant son destin... Dès que le survivant au pied de biche eût l'air d'être paré à défoncer du zombie, Lïnko ouvrit grand la porte, et se laissa plaqué derrière, le temps que cinq joli spécimens grognant soient entrés dans la pièce. Suite à cela, il referma rapidement la porte, avant d'envoyer un bon coup de hache à l'arrière du crâne du dernier arrivant. Ce dernier tomba sur le sol, après que le petit "Sfrosh" du cerveau atteint se soit fait entendre.
Avant de passer au prochain, le tatoué avisa la façon dont le type se débrouillait avec les zombies restant, qui semblaient bien décidés à bouffer du jeune brun.

_________________

Monsters are real, and ghosts are real too.
They live inside us, and sometimes, they win.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 62
Points : 571
Date d'inscription : 29/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
I walk a lonely road
Nathan Karlsefni
Matricule n°001
I walk a lonely road
Dim 30 Avr - 15:52

Weapon are not dangerous, survivor are
Linko et Nathan


Nathan Souria, le viking était le genre de personne qu’il appréciait. D’abord on se tape après on se parle. Ça c’était de l’état d’esprit. Mon Dieu, pensa Nathan, seul les plus fous d’entre nous ont survécu. Cette pensée le fit sourire. Il se releva dès que le Viking commença à se diriger vers lui, il n’avait pas l’air de lui vouloir du mal mais on ne sait jamais. Ça se trouve ce mec était un alu envisagea Nathan pendant un moment, puis il effaça cette idée de sa tête en se rappelant le méchant coup qu’il avait pris à la mâchoire. Il l’avait peut-être fêlé, l’enfoiré.
Nan ce mec n’était pas un alu, le Viking passa devant Nathan qui en reniflant, fit mine d’aller chercher son pieds-de-biche. L’autre se dirigeait vers l’endroit ou son épée avait volé un peu plus tôt.

Nathan ne le montrait pas, mais il avait senti une espèce d’aura martiale autour de l’homme. Le genre de chose que tu ressens uniquement face à un champion du monde poids lourd de boxe ou face à un champion d’escrime. Le concerné récupéra son opinel avant de se diriger vers la porte d’entrée où plusieurs corps étaient visibles.
Et il avait décidé de ne pas se comporter hostilement, ce qui était une bonne chose pour le survivant.

Bref, une fois son pied de biche dans les mains Nathan se contenta de suivre mollement le viking. Ce dernier se posta devant la porte d’entré avant de s’assurer que le brun était prêt.
Le survivant pris le temps de s’étirer avant ce combat la, pas envie de rester ici plus longtemps a cause d’une foulure. Il fit donc craquer les os de son coups en le tendant dans une direction puis dans une autre.
Et en guise de réponseau regard pressé du blond, ce dernier remonta les manches de son sweat, laissant apparaître le tatouage de son bras droit a la lumière. Il se mis en position et attendit que le viking ouvre la porte, la pointe inférieur de son pied de biche armé comme une lance vers l’avant.

Lorsque le viking ouvrit la porte, Nathan discerna facilement les 5 silhouettes en face de lui. Il attendit qu’ils soient tous entré avant de commencer. C’est donc avec un simple coup similaire a une estoc a deux mains qu’il élimina ce qui était autrefois un femme. La pointe alla se figé entre les deux yeux de la dame dans un bruit propre a ce genre de situation. Il retira  son arme du crane qui s’affaissa directement après.  Il enchaîna sur un coup avec l’autre coté de son arme, plus contondant, au suivant qui perdit la moitié de ses dents en plus de son équilibre. Le mort fut ensuite renvoyé dans l’au delà par un coup de pieds bien placé alors qu’il était encore au sol.

Le survivant vit par dessus l’épaule de la troisième charogne que le Viking faisait aussi bien que lui. Il en avait eu un et en terminait un deuxième rageusement.
Nathan se décida à lui faire une fleur, il repoussa d’un coup de pied le dernier mort et lui attrapa les bras de manière à ce que sa tête soit visible et facilement atteignable par le Nordien. « Quand tu veux » lança Nathan. Il n’avait pas regardé l’homme combattre, il savait déjà à peu après son niveau. Tous deux étaient de force équivalente au corps-à-corps, mais l’homme était mieux équipé et avait sûrement plus d’expérience que lui dans le meurtre de sang-froid. Mieux valait éviter l’affrontement.
Une fois que l’autre eut terminé le mort Nathan, essuya le sang sur son visage d’un revers de la main avant de lâcher un soupire ennuyé. Encore plus de charognes étaient présentes dehors, pourtant ils n'avaient pas fait tant de bruit que ça. Nathan commença alors à réfléchir à la raison pour laquelle autant de ces monstres étaient présents en oubliant presque son "compagnon" d'infortune.

Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 907
Points : 704
Date d'inscription : 02/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 1 Mai - 9:22

Nathan & Lïnko #1
xxx


Comme le lui avait gentiment remarquer le type, les rôdeurs avaient étés attirés par le bruit de leur bousculade. Il était donc préférable d'éliminer les morts, avant que d'autres ne s'intéressent à l'endroit, et que la situation devienne plus ou moins incontrôlable. De plus, de ce qu'il avait pu voir, l'abri ne possédait aucune autre sortie. Mis à part les fenêtre, bien sûr, mais il ne faudrait guère compter là-dessus si des dizaines de cadavres ou plus décidaient de s'y poster. Organisant tacitement leur stratégie, Lïnko avait fait entrer les visiteurs, et avait refermé la porte juste avant de s'attaquer au dernier entrant. Adressant tout de même un regard à l'autre survivant, il pût constater que ce dernier s'en sortait parfaitement tout seul. Bien, au moins, il n'aurait pas sa mort sur la conscience.

D'un coup de pied rageur, l'islandais envoya le second mort au sol, et il lui assena ainsi un bon coup de hache à l'arrière du crâne. Quand il se redressa, il tomba sur l'occupant des lieux, qui maintenait sagement la dernière victime de la réception imprévue. Sans se faire prier, Ice lui ouvrit la tête, de la même façon que son prédécesseur. Une fois de nouveau seuls, le barbu adressa un signe de tête au jeune homme, qui sembla analyser la situation de son côté. Tout en essuyant la lame de sa hache contre sa cuisse, Lïnko observa l'extérieur, via le carreau poussiéreux d'une petite fenêtre. Bien. Ils avaient dû faire plus de bruit que prévu pendant leur bagarre. l'adrénaline mettait vraiment l'âme en flamme... Esquissant un sourire au souvenir de la rage immense qui l'avait envahit brutalement quelques minutes auparavant, il se retourna vers son ancien adversaire. « Vaudrait mieux que tu prennes tes affaires, et qu'on se tire. ».

Alors certes, il n'était aucunement responsable de la vie du type, mais en venant ici, ils s'étaient battus, et avaient attirés les morts. De ce fait, le nordien était en partie responsable. Aussi, si le mec était partant, valait mieux qu'il se barre d'ici pendant qu'Ice était là. Non pas qu'il serait incapable de s'en sortir seul, mais à deux, il avait quand même plus de chances. Au vu des grognements lugubres qui s'intensifiaient dehors, leurs chances se réduisaient à mesure que le temps avançait. Évaluant de nouveau la situation au dehors, l'ex détenu inspira un bon coup, avant de sortir cette fois ci son épée. « Ok. Je passe devant et j’éclaircis l'horizon. Fais gaffe à tes arrières, et dès que tu vois un chemin plus dégagé, tu fais signe.  »

Comme souvent depuis la fin du monde, la situation avait changé en quelques secondes. C'était aussi ça, la magie de la survie. La mort pouvait choisir de s'acharner sur vous à tout instant, et c'est là qu'il fallait agir et lui faire face. Aujourd'hui ils étaient deux survivants, inconnus l'un de l'autre, et pourtant, ils allaient devoir s'accorder un minimum de confiance mutuelle pour se tirer de se mauvais pas. Une fois que le jeune homme eut rapidement rassemblé ses maigres affaires, le barbare lui tendit la main avant d'ouvrir la porte pour démarrer leur assaut. Lui adressant le même sourire qu'un gosse qui s'apprête à défoncer ses potes au lasergame, il plaisanta « Merci, et désolé pour les droites. C'est là que les meufs ont peut être pas tort. Le dialogue, c'est important pour se comprendre. Ice. »

_________________

Monsters are real, and ghosts are real too.
They live inside us, and sometimes, they win.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 62
Points : 571
Date d'inscription : 29/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
I walk a lonely road
Nathan Karlsefni
Matricule n°001
I walk a lonely road
Lun 8 Mai - 16:01

Weapon are not dangerous, survivor are
Lïnko et Nathan


Ça faisait 5 morts en moins sur plusieurs milliards, mais c’était déjà ça. Nathan prit le temps d’observer les monstres qui restait à l’extérieur avant de commencer à rassembler ses affaires. Le Nordien avait raison, il fallait bougé et a deux ils auront plus de chance de s’en sortir. Il rassembla donc les quelques affaires qu’il avait déballées en venant ici. Il prit aussi la couverture qu’il avait trouvée en venant ici, il avait déjà son sac de couchage mais ça l’aiderait pour la fin de l’hiver qui était quand même sacrement froid.
Une fois son sac fait, il enfila son manteau puis son sac et rejoignit son ancien adversaire qui l’attendait sur le devant de la porte. Ce dernier lui tendait la main comme s’ils venaient de se rencontrer.
" Ne t'inquiète pas pour les droites, c’est moi qui ai tapé en premier aussi, je te suis et essaye de ne pas crever ce serait dommage. Ah, et moi c’est Nathan " Il avait légèrement hésité avant de lui donner son nom vu que lui semblait avoir donné un pseudonyme. Mais il s’était rapidement ravisé, il n’avait pas le temps de penser à ça et ça aurait paru étrange qui lui dise qu’il s’appelait Heat.

Okay cool, il s’était fait un compagnon. Bon, c'etait un copain un peu bizarre et il risquait sûrement de se séparer après, mais c’était déjà ça. Un contact reste un contact dans cette ville.

Dès que le viking ouvrit la porte, ils se lancèrent tous les deux en plein dans les monstres. Il y en avait un sacré paquet, au moins une quinzaine de ces choses étaient présentes dans le jardin à taper contre les fenêtres où à ramper en direction de la maison. Saloperie
Il laissa à Ice le soin d’éliminer la première rangée de charogne qui arrivait de front, il devait en avoir trois ou quatre. Avec son épée il pouvait s’en charger sans l’aide du survivant.
Ce dernier était d’ailleurs occupé à empêcher les morts de déguster le Viking depuis les flancs. L’adrénaline de plus tôt revenue aussi rapidement qu’elle était parti après son petit combat contre Ice. Il transperça la tête d’un mort qui essayait de ramper jusqu à eux et continua à suivre le blond.
Après avoir éliminé encore deux morts, un de chaque côté, Nathan vit un passage où ils pourraient s’engouffrer. Il tapa donc sur l’épaule de son acolyte avant de lui faire signe d’être prêt à courir.

Nathan se mit a courir sur leur gauche avant de littéralement empaler et de soulever à une dizaine de centimètres du sol le seul monstre qui bloquait le passage. La chose n’était pas morte mais ça lui avait permis de l’envoyer valdingué hors de leur chemin.
Il ne manqua pas de trébucher après avoir envoyé le mort à quelques mètres de distance, il avait mangé mais la faim était persistante et il faible. C’est donc dans un cri de rage qu’il prévint son acolyte . " Maintenant Ice, fonce " Il ne savait pas ce que faisait le blond mais il fallait qu’ils se tirent, a moins que l’autre ne préfère tous les tuer.



Dernière édition par Nathan Karlsefni le Jeu 11 Mai - 20:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 907
Points : 704
Date d'inscription : 02/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 11 Mai - 11:23

Weapons are not dangerous, survivors are.
Nathan & Lïnko #1


Après avoir débarrassé la pièce des visiteurs un peu trop curieux, les deux survivants étaient face à un problème plus embêtant. Leur petite bagarre avait attiré de nombreux morts, qui allaient dangereusement finir par encercler le refuge. L'islandais, conscient qu'il allait devoir s'allier au jeune homme s'il voulait assurer sa survie, il se présenta à lui. L'inconnu s'attacha à rassembler les quelques affaires qu'il possédait, avant de lui retourner une poignée de main ferme. C'était bien un truc de mec, ça. Après s'être tapé sur la gueule, on faisait gentiment connaissance. Ainsi donc, il se nommait Nathan. Lui non plus ne semblait pas préoccupé par leur précédente altercation et s'autorisa même une touche d'humour, à laquelle le barbu répondit par un rire « T'inquiètes », répondit-il machinalement avant d'ouvrir la porte.

Immédiatement, les grondements lugubres retentirent, et s'intensifièrent à mesure que les nombreux marcheurs s'avançaient vers les survivants. Adressant un signe de tête à Nathan, comme pour lui donner le top départ, le nordien fonça dans le tas. En premier lieu, il s'attaqua aux cadavres qui menaient le groupe, balançant de larges coups d'épée, en faisant gaffe de ne pas trop trancher vers l'arrière, où son acolyte devait couvrir ses côtés. Lïnko continuait gentiment son petit massacre, sentant parfois un liquide chaud lui couler sur le visage. Un peu plus en retrait, il entendait des petits « sploush », qui indiquaient que Nathan bousillait lui aussi efficacement les rôdeurs inconscients, à grand renfort de pied de biche. Un peu plus tard, il sentit qu'on lui tapait sur l'épaule.

Le brun avait dû repérer une safe zone où traverser la petite horde funèbre, puisqu'il lui fit signe de se tenir prêt. Le blond acquiesça, avant de régler son compte à un mort privé de sa mâchoire inférieure. Quand il jeta un coup d’œil à Nathan, il constata que ce dernier s'acharnait à faire voler un cadavre. Il se prends pour un gladiateur ou quoi ? Ok, ça avait son petit effet, mais à place, il aurait juste donné le signal de rush. Soudain, le survivant disparu de son champ de vision. Pourtant, il lui sembla l'entendre... Putain, ce con s'était viandé. Faisant au plus vite, l'ex-détenu couru vers lui, avant de le redresser. « Putain mais qu'est-ce que tu branles ?! Vas-y, on se tire ! » lui donnant peut-être un peu trop d'élan, il l'envoya au plus loin du groupe de carcasses ambulantes, et s'élança à sa suite.

Une fois à distance raisonnable, le duo s'arrêta, et chacun pu reprendre son souffle. Effectuant un vif mouvement d'épée, Ice débarrassa sa lame du sang pourpre qui allait finir par coaguler. Après s'être accroupi, il arracha une touffe d'herbe pour nettoyer le métal plus convenablement. « Classe, le coup de la brochette de zombie. Mais j'ai cru que t'allais finir en steack. T'as rien ? » Après l'avoir menacé de mort, l'islandais prenait maintenant de ses nouvelles. La magie de l'apocalypse, dirons-nous. Toujours est-il que Nathan lui avait permit de se tirer vivant de cette affaire, ce qui aurait pas été gagné. S'il avait été seul, il aurait été obligé de rester enfermé, dans l'espoir que les morts se lassent. Sauf qu'il ne l'aurait pas supporté. Il aurait pété un plomb, aurait tenté une escape, se serait fait bouffer comme un bleu, et bye bye Valhalla.

Après s'être redressé, il avisa de nouveau le jeune homme, et poursuivit : « Tu vas faire quoi maintenant ? Trouver un coin tranquille ? » Bah ouais, Nathan se retrouvait un peu sans abri désormais, et s'était en partie de sa faute... De mémoire, il lui semblait qu'une cabane se trouvait dans les environs. Un genre de local d'agent d'entretien. Décidément, Bernadette avait bien fait de lui montrer sa carte améliorée, quelques jours auparavant. Et si le survivant se retrouvait un peu démuni, la moindre des choses était de lui parler d'un potentiel nouveau refuge.

 

_________________

Monsters are real, and ghosts are real too.
They live inside us, and sometimes, they win.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 62
Points : 571
Date d'inscription : 29/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
I walk a lonely road
Nathan Karlsefni
Matricule n°001
I walk a lonely road
Lun 15 Mai - 23:19

Weapon are not dangerous, survivor are
Lïnko & Nathan


Aie, Nathan avait mal. Il était mal tombé la première fois et maintenant qu’il était debout la douleur se faisait lancinante. L’autre Viking l’avait quand même envoyé assez loin avec son lancer Olympique. Il devait avoir un sacré score dans le lancée de nain. Toujours est-il qu’il l’avait sauvé d’une mort loin d’être lente.
Quand ils furent assez loin des morts ils purent enfin se poser au calme pendant un petit moment. Sa jambe lui faisait vraiment mal, il s’était sûrement abîmé le muscle en tombant, une ou deux semaines de repos et ça irait. Le viking lui s’occupa de nettoyer son épée d’une manière digne d’un film hollywoodien ce qui était assez classe. Pendant qu’il nettoyait son épée, Nathan releva l’extrémité de son pantalon pour voir l’état de sa jambe. Ça avait une sale tête mais il sentait toujours son pied répondre donc la jambe n’était pas cassée.
" Et Ba ça ce n'est pas vraiment passé comme je le voulais mais, ouai c’était classe. J’ai juste la jambe un peu amochée après m’être viandé c’est tout. Et toi rien à signaler non plus j’imagine ". Répondit-il au Viking.

C’était amusant, vraiment. Qui aurait cru que Nathan tomberait sur une Viking qui essaierait de le dépouiller pour ensuite l’aidé et enfin le sauver. C’était possible de trouver ce genre de scénario uniquement dans des films ou sur des forums internets… " J’ai une question pour toi, j’arrive pas à déterminer si t’es une hallucination ou pas. T’es quand même habillé comme un Danois de l’an 900. On s’est battue puis on a coopéré. Pour moi tout ça c’est assez bizarre. Enfin au pire on s’en fout, on est en vie ".
Il se gratta le nez distraitement. C’est vrai que cette question lui trottait dans la tête depuis un certain temps mais il n’avait pas vraiment le temps de statuer sur son cas. Il n’était pas sur si les boîtes de conserves qu’il avait mangé avant de dormir étaient encore bonne mais il les avait quand même mangé. Qui sait quel effets elles pourraient avoir.

En fait il pensait que ce mec était réel mais son look le bloquait un peu. Il n’avait pas vraiment eu ce doute quand il l’avait vue la première fois car il était en situation de crise mais maintenant qu’il y repensait ça lui faisait bizarre. Il avait d'ailleur des yeux vraiment bleu, ça en était presque hypnotisant mais il ne pouvait rien faire sur point.
" Je n'ai pas vraiment d’endroit ou allé en vrai, mais j’ai un très bon sentiment sur la suite de cette conversation ". Il arriva à lui lâcher petit un sourire avant de se lever à son tour et commencèrent a marché le plus discrètement possible.
Ils devaient bouger avant que les autres morts ne commencent à se rapprocher assez pour les sentir.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 907
Points : 704
Date d'inscription : 02/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 16 Mai - 11:58

Weapons are not dangerous, survivors are.
Nathan & Lïnko #1


Le rush de la fuite passée, les deux survivants étaient pour l'instant hors de portée des mâchoires morbides des rôdeurs. Pendant qu'il essuyait le sang accumulé sur sa lame, l'islandais avisa Nathan, qui regardait visiblement si sa jambe n'était pas cassée. Jugeant finalement qu'il était en état de marcher, il s'enquérit de l'état du barbare, qui lui répondit d'un simple hochement de tête. Non, il n'avait rien. Rengainant son épée, il se redressant, souriant à l'interrogation du jeune homme. Il était clairement pas le premier à lui poser des questions du genre, et pour être honnête, ça le saoulait, en règle générale. L'espace d'un instant, le nordien eut presque envie de le persuader qu'il était bel et bien une hallucination venue de son esprit. Cependant, il se ravisa, et lança sur un ton léger « Les droites que je t'ai collées avaient pas l'air réelles ? Je peux recommencer si tu veux. » Lïnko estima que le survivant méritait tout de même une réponse plus satisfaisante. Le petit fight l'avait sûrement mis de bonne humeur.

« Chui Islandais, à la base. Et disons simplement que j'ai pas été élevé selon le modèle occidental.» Ça devait suffire. Pas besoin de préciser que son Oncle avait fait de lui un Viking du mieux qu'il avait pu. Entraînement, apprentissage des textes anciens, cérémonies, chasses... Ouais, Knüt avait plutôt bien réussi. Et même si auparavant, le fait d'être marginalisé l'affectait, tout cela lui servait énormément depuis l'arrivée des morts. Et quand bien même, il était fier d'être l'héritier de la riche culture scandinave. Quand Nathan se redressa à son tour, Ice vérifia discrètement qu'il ne boîtait pas outre-mesure. Il n'était pas médecin, mais une boiterie ne donnait rien de bon en ce monde. Le brun serait confronté à des situations d'urgences nécessitant de courir, ce qui allait fatalement accentuer la blessure. Continuant leur progression, afin d'augmenter l'espace qui les séparaient de la horde de zombies, son interlocuteur lui avoua qu'il n'avait pas vraiment de plan de secours.

L'ambiance s'était bien détendue, depuis qu'ils s'étaient honorablement mis sur la gueule, quelques minutes auparavant. Nathan finissait même par lui apparaître comme quelqu'un de sympathique. Ce mec avait quand même un certain goût pour la prise de risque, à en juger par sa technique de la brochette de mordeur. Il avait l'air jeune, et semblait pourtant se débrouiller tout seul avec efficacité. La vie de solitaire était plus dangereuse, Ice le savait. Tomber sur un groupe était la pire des choses, et augmentait rapidement les chances de finir plus tôt que prévu à la table d'Odin. «On peut pas toujours tomber sur des brutes épaisses, gamin. Quand à tes jours futurs, j'ai un truc pour toi.» Quelle ironie. Lui qui disait ça ? Alors que quelques mois auparavant, il butait tout ce qui respirait à grand renfort de hache dans le crâne ? Enfin. L'ère sanglante avait prit fin quand il était rentré à la Caserne, grâce à Katherine. Il irait pas jusqu'à proposer au survivant de rentrer avec lui à Fort Hope, mais un instant de sociabilité pouvait pas faire de mal. Après tout, il était plutôt sympa, ce p'tit.

Faisant légèrement dévier leur trajectoire, l'islandais poursuivit « Y'a une cabane, pas très loin d'ici. Je sais par quelqu'un qu'elle est safe. Juste utilisée par des vivants de passage, un peu comme ton ancienne planque. Je promet pas un palace, mais au moins tu crèveras pas sous vingts centimètres de neige. » En effet, le ciel n'allait pas tarder de faire pleuvoir un épais manteau blanc. Valait mieux pour Nathan qu'il soit pas dehors quand sa arriverait. Toutefois, une question essentielle se posait. Aussi, Ice adressa un coup d’œil au jeune homme à côté de lui, et lança « Et... Si c'est occupé, tu penches pour quoi … ?» Le barbare n'était en aucun cas troublé à l'idée de débarrasser la place. Seulement, ils pouvaient toujours tenter la diplomatie teintée de menace genre, « tu vires, ou tu crèves ». Quoi qu'il en soit, il respecterait le choix du futur occupant de la cabane. Ils devaient plus être très loin, maintenant.

 

_________________

Monsters are real, and ghosts are real too.
They live inside us, and sometimes, they win.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 62
Points : 571
Date d'inscription : 29/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
I walk a lonely road
Nathan Karlsefni
Matricule n°001
I walk a lonely road
Jeu 22 Juin - 14:16

Donc Ice était islandais, il venait vraiment de loin. Nathan Souria en continuant à marcher, " j’ai donc à mes côté un Norois pur sang dis donc ". Le survivant était d’assez bonne humeur malgré le fait qu’il avait failli mourir par deux fois en moins de 30 minutes. Il avait rencontré quelqu’un et c'était la première fois depuis qu’il était du coté américain et on avait beau dire mais l’homme reste un animal politique. " Perso je suis ce qu’il y a de plus ordinaire, un ex-habitant de cette ville devenue un enfer ". Il méritait bien une réponse estima Nathan.
Ils continuèrent à avancer en évitant les quelques morts qui se trouvaient dehors et Nathan comprit en marchant que sa blessure n’était pas aussi importante qu’elle voulait le faire croire. Il ne ressentait pas de véritable douleur dans sa jambe même mais c’était plutôt le contact qui lui faisait sentir la douleur.

Le viking semblait être quelqu’un d’honneur, en dehors de tous les préjugés disant que tous les gens du nord ont un comportement honorable, lui semblait faire du mal que quand c’était nécessaire et était aussi capable de filer un coup de main sans demander rien en retour. Ice l’avait aidé et surement sauvé d’une mort qui s’annonçait peu enviable. Nathan ne pouvait que le respecter pour ça.

Et lorsque le viking lui déclara qu’il avait un autre endroit pour lui Nathan l’apprécia encore plus qu’avant. "Tu vois je sentais que l’évolution de cette conversation allait me plaire" lança-t-il en évitant un mort s’approchant d’un peu trop près avant de lui envoyer le pic de son arme dans la tête.
C’était donc une cabane dans même style un peu dans le même style que son ancien trou, c’est sur que ça serait pratique pour la mort sous toutes ses formes.
Lorsque Ice s’arrêta et lui demanda ce qu’il pensait faire si l’endroit était occupé Nathan fit pencher sa tête sur le côté. Il avait la flemme de se battre en tant qu’agresseur là de suite.
" Honnêtement, je sais par on verra ". Le survivant pensa pendant plusieurs secondes avant de continuer. " S'ils sont gentils on sera gentil, sinon on les fume ". Nathan avait sorti cette phrase tellement spontanément que ça l’avait surpris lui-même. Il observa rapidement la réaction d’Ice avant de réprimer un petit ricanement.
Vue comment ils s’étaient foutue sur la tronche il y a pas longtemps ça devrait pas trop gêner le Nordique de remettre ça. " J’imagine que ça dérange pas trop de ton côté vu comment ta essayé de me voler " dit-il en rigolant. En vrai c’était le brun qui lui avait donné ses affaires presque en cadeau, mais il voulait voir la réaction du nordique, pour essayer de le comprendre dirait-on. De toute façon l’endroit serait surement vide comme la plupart des baraques de cette ville.

Toujours est-il qu’ils continuèrent leur chemin en marchant sur une herbe complètement gelée et sous un ciel de plus en plus menaçant.
La meute de deux, car à partir de deux on peut appeler ça une meute, arriva dans une sorte de clairière menant droit sur ce qui semblait être une clairière avec un espace de mini chalet. Ça devait être l’endroit où Ice voulait l’emmener, et c'était super-sympa. Bon par contre il y avait plusieurs points négatifs, aucune barrière ou autres choses pouvant efficacement protéger l’endroit. Seconde chose l’endroit semblait être utilisé très souvent, il n’était pas comme Ice mais pas besoin d’un bac +5 pistage pour voir le petit chemin de terre formé par les traces de pas des passants.
Il devait donc y avoir du passage et il se pouvait même que l’endroit soit habité en ce moment même.
Il allait peut-être falloir se battre finalement pensa le survivant. Il voulait foncer dans le tas en allant directement toquer à la porte mais c’est Ice qui l’avait emmené jusqu’ici c’était un peu à lui de choisir.
Bon il ne semblait pas avoir de mouvement à l’intérieur donc peut-être que le survivant se faisait des films.
Il regarda Ice en lui faisant signe de faire comme il voulait, il le suivrait.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 907
Points : 704
Date d'inscription : 02/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 25 Juin - 18:50

Weapons are not dangerous, survivors are.
Nathan & Lïnko #1
Ainsi donc, Nathan était originaire de la ville même. Intéressant, en soi. Même s'il n'avait actuellement aucun abri, ça voulait dire qu'il connaissait un minimum les alentours. Si les deux gardaient contact, et un lien plutôt positif, y'avait fort à parier que le jeune homme lui soit utile en cas de recherche précise. Pour l'heure, l'islandais remarqua que le natif pliait légèrement le genoux à chaque fois qu'il posait sa jambe meurtrie au sol. Hm. Y'avait fort à parier que ses muscles aient pris un sacré coup, faudrait y faire gaffe s'il voulait pas que ça s'empire. Trouver un endroit tranquille était donc une priorité, trottiner toute la nuit, sur un manteau de neige qui plus est, ça s'annonçait pas le plan de l'année. Le survivant avait l'air de partager son idée, confirmant que l'avancée de la conversation était à son goût, avant d'achever un macchabée un peu trop entreprenant.

En abordant le sujet des visiteurs potentiels, le brun était toutefois plus mitigé. C'est vrai que ça faisait pas mal d'action pour une seule journée, et que sa jambe devait quand même le faire souffrir un minimum... Nathan se laissa à plaisanter en évoquant leur rencontre, plutôt musclée, et Ice lui répondit par une légendaire tape virile sur l'omoplate « Hey, me donnes pas envie de recommencer, tu veux ?» avant de sourire. Reprenant un air plus sérieux, d'autant plus qu'ils approchaient désormais de la planque, il poursuivit « T'as raison, on va voir de quoi ils ont l'air d'abord. Juste, je bute pas les femmes.»

Après, il y avait des tonnes de moyens de les intimider. Mais certaines avaient tout de même un putain de caractère, aussi, une furie épargnée aurait été capable de revenir en nocturne, et si Nathan ronflait innocemment, le barbare donnait pas cher de sa jolie peau... Arrivés à destination, le duo prit le temps d'observer les alentours, analysant l'endroit et en arrivant certainement à la même conclusion : ce truc était un putain de lieu de passage. Merde... Y'avait de grandes chances que la cabane soit occupée en ce moment même. Et puis même, rien était sécurisé quoi... Bon. Avisant son accompagnateur, le nordien eut une idée qui lui fit presque réciter une prière muette pour faire en sorte qu'il y ai au moins deux personnes à l'intérieur. Esquissant un léger sourire en coin, il murmura « Bouges pas, j'reviens. » avant de partir vers le poste, en mode furtif.

Plusieurs minutes et cris plus tard, l'islandais ressorti avec deux têtes figées sous le bras. Faisant un signe au jeune homme, il regagna l'intérieur de la cachette pour tirer deux cadavres encore frais au dehors, avant de les déposer plus loin. Ces deux trucs serviraient d'alarme, en quelque sorte. N'ayant pas eu le temps de muter, les corps attireraient les morts un bon moment si certains passaient par ici, ce qui laisserait le temps à Nathan de s'occuper de leur cas. Quand aux têtes, il restait plus qu'à les foutre sur des pieux devant la porte. Ça faisait toujours son petit effet. Si ça pouvait éloigner les vivants, c'était cool. Réalisant que ces lapins, pris le matin même, étaient toujours accrochés à sa taille, le barbu esquissa un sourire avant de proposer « On fini la décoration, et on bouffe ? »

Pendant que les deux s'affairaient à tailler des pieux, et diverses branches pour réaliser un foyer de feu avec une installation -certes primaire, mais efficace- prévue pour faire cuire un lapin prochainement écorché et vidé, Ice s'autorisa quelques questions, histoire de faire plus ample connaissance. « Je sais plus si je t'avais demandé, mais, tu faisais quoi avant tout ça ? Et t'as survécu tout ce temps dans les environs ? »


_________________

Monsters are real, and ghosts are real too.
They live inside us, and sometimes, they win.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 62
Points : 571
Date d'inscription : 29/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
I walk a lonely road
Nathan Karlsefni
Matricule n°001
I walk a lonely road
Mar 4 Juil - 19:22

Weapon are not dangerous, survivor are
La jambe de Nathan ne ressemblait vraiment à rien avec le mélange bizarre de couleur qu'elle accueillait. Ce n’était pas douloureux, mais ça l’empêchait de se mouvoir de la manière dont il désirait et c’était dangereux d’engager un combat avec une blessure pareil. C’est pour ça qu’il ne broncha pas, du moins a l’extérieur, quand son compagnon lui demanda d’attendre alors qu’il se dirigea vers la petite cabane.
C’était dommage, Nathan voulait se battre maintenant.
Le combat avec Ice l’avait chauffé et la charge épique a l’extérieur de la baraque aussi, il avait vraiment du mal à calmer le sang qui battait au niveau de ses tempes.
Une dizaine de minutes plus tard le viking ressortit l’air tout joyeux avec sous son bras deux têtes fraîchement séparé du reste de leur corps. Nathan s’approcha lorsque l’Islandais lui fit signe. La maison était habitée alors, pas de chance pour les anciens occupants pensa le survivant en regardant Ice tiré deux corps sans tête.

C’était digne d’une œuvre Deviantart, un Viking tirant les corps de ses victimes décapitées. Nathan Souria a cette idée, l’homme avec qui il s’était battue était sauvage, aussi bien en apparence que par son caractère.
Il aida son compagnon à déplacer les corps à une distance raisonnable, sur le moment il ne comprit pas trop ses intentions. Et il les comprit quand il vit la disposition des corps, ils seraient une sorte de leurre leur permettant de ralentir les charognes. Les têtes elles, serviraient d’alarme et puis c’était assez flippant comme déco mais ça avait un certain style.
Lorsque Ice lui parla de tailler un bout de gras les yeux du survivant s’allumèrent d’une lumière reflétant le vice de la gourmandise présent en son âme. Il aurait tué quiconque aurait croisé son chemin avec de telles prises. « J’ai hâte » lui lança-t-il alors que son ventre gargouillait d’avance.

Ice voulait faire un feu pour préparer les lapins, Nathan s’exécuta donc le plus docilement possible. Ça faisait tellement longtemps qu’il n’avait pas mangé un vrai morceau de viande, il était prêt à faire des choses qu'il n'aurait jamais imaginées. Le petit feu prenait forme, les pierres délimitaient la zone de combustion et le niveau de bois qu’ils possédaient devrait suffire pour un certain temps.
Le survivant ne savait pas trop quoi faire pour faire un bon feu, il n’en avait jamais fait. C’était le genre de chose banale que font les familles de classe moyenne quand elles vont au camping comme brûler des chamallows et chercher la grande ourse, qui soit dit en passant ne ressemble pas à un ours.
Enfin, tout ce qu’il n’avait pas connu quoi.

Il se démenait comme il pouvait avec sa jambe fragilisé depuis son escapade avec un mort. Il trouva un peu de neige en bordure de la cabane et l’appliqua sur sa jambe en espérant que ca calmerait un peu la sensation désagreable d'avoir une jambe boiteuse.
En revenant Ice lui posa une question assez banale dans un monde apocalyptique comme celui dans lesquels ils étaient.
"Avant que tous ça commence j’étais dans le bâtiment, enfin, « j’étais ». J’allais avoir une sorte de diplôme qui allait me permettre de bosser pour mon compte. Une histoire vraiment banale comme jt'ai dit." Le ciel commençait à s’obscurcir dehors, sûrement le sale prévue par la météo ce matin pensa Nathan en souriant à son propre humour.

Il commença à bloquer les fenêtres avec des cartons trouvées dans la cabane afin de rendre leur présence invisible de l’extérieur. Il laissa au Nordique le soin de s’occuper du feu tout en continuant à parler. " Quant à ça a commencé, je n'étais pas de ce côté du fleuve. Je suis née et j’ai vécu ici mais l’apocalypse a commencé ailleurs pour moi. Je me suis débrouillé comme je pouvais pendant un certain temps et j’ai un peu appris sur le tas. Et au final j’ai dû revenir dans cette ville pour des raison personnelle et parce que j’étais pas trop apprécié la ou j’étais avant ". Il arrêta de parler un moment en s’acharnant sur un carton qui refusait de rester en place puis continua la conversation. " Et toi ? t’es bien loin de l’Islande dit moi. Qu’est-ce qui a pu se passer pour que t’atterrisse dans le coin ? Enfin si ça te dérange pas trop de me le dire. "

Une fois qu’il eut fini de « boucher » les fenêtres, le survivant s’empressa de s’asseoir face au Viking qui avait terminé le feu depuis un certain temps et semblait s’occuper « délicatement » d’un des deux lapins dont il avait précédemment été question.
" Tu sais t’y faire avec ce genre de truc » la remarque sonnait presque comme une question dans la bouche du blessé."

Dehors le soleil commençait déjà à décliner. La journée avait passé plus que rapidement pour l’ex-stagiaire, le petit somme qu’il avait fait avait rendu la journée encore plus courte qu’elle ne l’était déjà et la neige commençait déjà à tomber annonçant une nuit plus que froide. Nathan regarda le Viking dans le bleu de ses yeux avant de lui demander en pointant l’une des fentes entre les cartons : " Tu comptes faire quoi sinon . Il commence à faire sombre dehors. " À la place du nordique le survivant serait partie depuis longtemps, après son point de vue n’est pas universel et les lapins avaient l’air sacrement bon.
[/center]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 907
Points : 704
Date d'inscription : 02/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Juil - 12:06

Weapons are not dangerous, survivors are.
Nathan & Lïnko #1
Après cette sympathique interlude décoration, suivant les règles de l'art apocalyptique, les deux hommes avaient commencé à prendre leurs marques au sein de la cabane. Le feu réchauffait peu à peu l'intérieur récemment débarrassé de ses anciens propriétaires, et l'islandais se chargeait personnellement de la préparation d'un repas qu'il jugeait mérité. Certes, il se sentait un peu coupable de ne pas ramener les proies à Fort Hope, mais les dieux avaient choisi de croiser sa route avec celle de Nathan. Aussi, le programme un peu rituel de sa journée avait été modifié, et le nordien pensait qu'il y avait une raison à cela. Le jeune homme s'occupait de calfeutrer les fenêtres, ce qui était une bonne initiative. Et pendant ce temps, il s'autorisait à lui livrer quelques brides de son vécu.

Là ou le brun voyait de la banalité, Ice y voyait au contraire un avantage, ce qu'il ne manqua pas de souligner brièvement. « Tu serais capable de fortifier, voir construire un abri, donc. C'est pas vraiment commun, par les temps qui courent, tu sais ? » Tout comme lui, Nathan avait dû voyager seul, bien qu'il ne l'ait probablement pas toujours été, puisqu'il précisait ne pas être apprécié dans l'ancienne zone ou il survivait. Étrange, mais le barbu ne s'en formalisa pas. Quand aux raisons personnelles, il s'agissait sûrement de retrouver quelqu'un. Pourquoi revenir à Détroit, dans le cas contraire... Parce qu'il connaissait les lieux ? Possible. Aussi, il se contenta de finir de vider le premier lapin, avant de lancer « Objectif concernant les raisons personnelles... Atteint ? » Peut-être pouvait-il l'aider à ce sujet... Enfin, il allait pas se lancer dans l'aide sociale non plus.

« Certes, je suis Islandais, mais j'ai grandit en Alaska, à Nenana. J'ai atterri aux States pour faire de la taule. » avoua-t-il en riant sans trop savoir pourquoi. Y'avait aucune raison de se marrer là-dedans... M'enfin, s'était une bonne raison pour débarquer à Détroit, n'est-ce pas ? « Bah ouais, faut bien manger. Si on compte sur les conserves restantes, j'ai pas l'impression que la population va être en hausse. » Ce qui n'était pas forcément pour lui déplaire d'ailleurs, mais bon. A l'interrogation du jeune survivant sur ce qu'il comptait faire, il observa un instant lui aussi le dehors, avant d'hausser les épaules. « Je pense que je vais squatter pour la nuit. Y'a peu de chances que je retrouve mon chemin s'il fait noir. Et puis comme ça, je serais sûr que tu seras toujours en vie demain. » ajouta-t-il en souriant.

Quelques minutes plus tard, alors que plusieurs morceaux de viandes cuisaient adorablement sur les flammes mordorées, l'islandais renifla avant de lancer subitement, « Tu comptes rester seul ? T'es pas sans savoir qu'il existe plusieurs campements, dans les environs. C'est comme pour les loups solitaires, y'a des bons, et des mauvais, mais, ça peut être sympa. » S'il n'avait encore jamais ramené personne à Fort Hope, Ice aurait été disposé à le faire, cette fois-ci. Le duo avait eu le temps de pas mal échanger, et il s'était fiat une idée rapide du genre de survivant qu'était Nathan.



Spoiler:
 

_________________

Monsters are real, and ghosts are real too.
They live inside us, and sometimes, they win.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 62
Points : 571
Date d'inscription : 29/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
I walk a lonely road
Nathan Karlsefni
Matricule n°001
I walk a lonely road
Ven 4 Aoû - 18:25

Weapon are not dangerous, survivor are

Une fois assis face à l’Islandais, le regard de Nathan se perdit dans la folle danse des flammes. Ses yeux reflétèrent pendant une seconde le dangereux spectacle, pensant à la mort autour de lui. Puis, il détourna son regard de l’avant-goût de l’enfer que lui procurait les quelques flammes du feu de camp. Malgré le blanc de son esprit, Nathan avait réussi à écouter les parole d'Ice. Il agrippa son sac et plaça sa nuque dessus, le sac à dos ferait office d’oreiller pour le survivant. Il était fatigué et n’avait aucune envie de s’en cacher. La survie dans un monde apocalyptique était vraiment épuisante parfois…
Enfin, toujours est-il qu’il répondit à son compagnon d’infortune en grommelant. "Oui mais tu sais, tout le monde s’improvise ouvrier de nos jours. Chui légèrement au chômage là avec toutes ces conneries ". Parler de son ex-futur métier lui rappelait sa première rencontre avec des infectés sur le chantier de construction, de l’autre côté de la rivière. Et il n’aimait pas vraiment ça.
Les visages des hommes qu’il avait brièvement connus mais dont la résistance était bien supérieure à la sienne. Ils auraient dû tous survivre avec leur expérience de la vie mais le « destin » où quoi que ce soit d’autre en avait décidé autrement. " Mais ouai ta raison, je sais comment construire un truc qui tienne debout plus longtemps que les autres ".

Le survivant qui s’était installé confortablement sur son sac regardait le plafond de la cabane. De petites toiles d’araignées étaient visibles et on pouvait y voir que l’hiver empêchait les petits prédateurs de bien se nourrir.
" L'objectif personnel est loin d’être accomplie, mais bonne tu m’as déjà assez aidé je ne vais pas te demander la lune non plus, je réserve ça a une prochaine fois " Termina t-il en levant un sourcil. C’était vrai, il considéra que le Nordique avait déjà fait beaucoup plus qu’il n’aurait dû. Et puis il ne voulait pas penser à la possibilité qu’il aurait pu aussi tuer la seule personne pour qui il aurait vraiment tout donné. Vue comment il s’était débarrassé des précédents occupant de l’endroit, il y avait quand même une petite chance. Il regarda les traînées et les deux flaques de sang qui n’avait pas encore séché. Mouai, mieux vaux pas connaître la réponse pensa le survivant.

" De la taule ? Sérieux ? Bienvenue au club, j’en ai fait moi aussi quand j’étais gosse. Comme près de la moitié des natifs de cette ville, enfin avant l’épidémie". Honnêtement il ne s’attendait pas vraiment à ça. L’ex-stagiaire aurait plus vu Ice venir aux US en bateau car il avait tué toutes les charognes de sa petite île.
Nathan hocha la tête en signe de compréhension lorsque le nordique lui fit comprendre qu’il restait pour la nuit. Ça ne le dérangeait pas le moins du monde, sauf si l’autre n’était pas du même bord que lui et qu’il voulait tenter quelque chose. " Tsss, tu devrai envisager de te reconvertir en Garde du corps ".
Il regarda Ice disposé les premiers morceaux prêt à être cuit en imaginant le goût que pouvait avoir un bon morceau de barbaque.
Nathan tilta quand Ice lui parla des multiples camps de survivants des environs. Il n’en avait aperçu aucun depuis son arrivée à Detroit. Il faut dire aussi que ce n’était pas vraiment ce qu’il cherchait malgré ses difficultés à se nourrir. " C’est vrai que c’est bien d’avoir un camp... mais je me vois mal arriver comme une fleur et repartir juste après. Pour l’instant je pense pas à m’installer définitivement dans le coin ".

Le survivant se redressa pour pouvoir regarder son compagnon dans les yeux avant de lui lancer en souriant : " Et toi ? Ta rejoint l’un de ces fameux groupes ? Parce que honnêtement jte voit mal faire partie d’un groupe autre que Viking ".
La viande cuisait toujours alors que Nathan écouta attentivement la réponse d’Ice. Les flammes continuaient à danser et la viande à cuir. Si bien qu’au bout d’un moment il ne restait des lapins que des morceaux de viande cuient et disposée dans un bol trouvé sur place et nettoyé dans la neige extérieure.
Le noir était complet à l’extérieur, on ne voyait rien du tout a travers les petites fentes entre les cartons. Le silence s’était fait aussi bien a l’extérieur qu’a l’intérieur de cette dernière, les deux survivants préférant ne rien dire et manger les morceaux de viande grillée.
L’ex-stagiaire fit un signe de la main au Viking et tenta de dormir. Il en avait besoin même s’il savait que ce seraient sûrement ses cauchemars qui l’accueilleraient.

Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 907
Points : 704
Date d'inscription : 02/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 5 Aoû - 17:32

Weapons are not dangerous, survivors are.
Nathan & Lïnko #1
Maintenant que les deux hommes avaient un abri safe pour passer la nuit, ils taillaient un bout de gras, enfin, l'islandais taillait lui des bouts de viande, du même temps. Du même temps, il en apprenait un peu plus sur Nathan, le jeune homme qu'il avait rencontré il y a quelques heures à peine. De ce qu'il disait, sa "quête personnelle" n'avait, pour l'heure, pas réellement porté ses fruits... Bon, ça en disait pas beaucoup plus au barbare, mais il préféra ne pas poursuivre sur le sujet. Après tout, ça pouvait être personnel, et il se sentait pas de refroidir l'ambiance plutôt apaisée désormais. Quand le brun haussa un sourcil, Ice supposa qu'il en apprendrait davantage une autre fois. Ça le dérangeait même pas. Pourtant dieu sait qu'il appréciait pas vraiment tisser des liens, mais avec le jeuneot, une autre aventure lui faisait pas rebrousser le poil.

La chose à laquelle il ne s'attendait pas, en revanche, c'est que Nathan avait lui aussi passé un petit temps à l'ombre ! Pour quel motif ? Le survivant, à présent confortablement installé, ne le précisa pas, cependant. Là ou il attendait une "vraie" réponse, c'était au sujet de comment il se plaçait à l'idée de rejoindre un groupe. Visiblement, il était pas décidé encore. Probablement à cause de sa quête. Le nordien se contenta d'hausser une épaule en enlevant les morceaux de viande du feu. « J'étais pas vraiment pour, au début. » Et puis, je massacrais tout ce qui bougeais, surtout... « En fin de compte, je m'y suis fait, et je crois que je partirais pour rien au monde. Pourtant, je suis loin de traîner avec tout le monde, mais je me rends utile à ma manière, sans pour autant être confiné là-bas. »

Après avoir déposé leur repas du soir dans un bol, le barbare se rendit compte que son acolyte s'était assoupi. Souriant doucement, il s'octroya un bout de viande avant de s'allonger lui même pour trouver le sommeil. Après un peu de repos, il reprendrait la route au plus tôt. Il pouvait laisser les victuailles à Nathan. Au vu de sa maigreur, et de sa blessure, le jeune homme en avait bien plus besoin que lui. Pendant un instant, il se demanda comment il allait retrouver ce type, une fois partie. Est-ce qu'il allait bouger d'ici ? Probablement. Dans le pire des cas, le nordien s'accorda sur l'idée d'inspecter tous les abris de fortune du coin potentiellement habitables. Il allait bien finir par tomber sur Nathan, tôt ou tard, non ? Comme prévu, après une petite sieste lui ayant permis de bien récupérer, le barbu plia rapidement bagage, et quitta la cabane. Le dehors était suffisamment éclairé pour lui permettre de retourner facilement à Fort Hope, et son nouvel ami n'avait plus besoin de lui, pour l'instant.


Spoiler:
 

_________________

Monsters are real, and ghosts are real too.
They live inside us, and sometimes, they win.
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» Les gros bras(Sybille et Nathan)
» Nathan et Sybille (Pv : Syb' <3)
» Sybille a besoin de se défouler {Nathan
» Présentation Virginie/Nathan.
» Nathan et Syb' (Avant l'enlèvement de Sybille)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum