And the livin' is easy ! Ft. Logan & Lïnko




Aller à la page : 1, 2  Suivant
InformationsContact
avatar
Messages : 146
Points : 468
Date d'inscription : 29/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
We have ashes, fire and hope
Samara Gibson
Matricule n°001
We have ashes, fire and hope
Lun 1 Mai - 21:40


Je dois bien l'avouer, je suis un peu dans la mouise depuis quelques jours. En fait, c'est surtout parce que j'ai pas d'endroit stable où m'établir que ça me dérange. Je me suis finalement rendue à mon ancien appartement pour récupérer quelques affaires comme mon sac à dos dans lequel j'ai fourré des babioles allant de mon album de photos de famille jusqu'à ma bague de fiançailles mais je ne pourrai pas y retourner. Il y a eu comme qui dirait un petit problème causé par mon propre système son qui a démarré quand j'ai lancé le générateur alternatif de l'immeuble, déclenchant une mega-rave pour les stonés des environs. Maintenant je ne peux même plus y retourner sans devoir affronter des hordes de fille et de gars déjà morts depuis plusieurs mois et de plus en plus dégueulasses.

Du coup ! J'ai décidé de ne pas y retourner ! Comme on dit : haters gonna hate, and walkers gonna walk. Peut-être que mon appartement sera à nouveau disponible d'ici quelques mois. Mais je ne pense pas vraiment attendre tout ce temps et si je ne trouve pas très vite une solution, je ne sais pas si c'est une bonne idée pour moi de rester à Detroit. Déjà, je me suis éloignée dans la campagne histoire d'avoir des routes un peu mieux dégagées pour ma voiture et j'ai fini dénicher de l'essence dans une station pas loin de l'autoroute.

C'est avec mes écouteurs dans les oreilles me balançant LA musique dont j'avais besoin que je commence à danser dans le salon. Toute la maison a été fouillée il y a un moment mais j'ai trouvé des patates dans le jardin et c'est endroit n'est pas pire qu'un autre pour se défouler avant de réfléchir à la suite, au moins je suis tranquille. Ma playliste change la musique et mon rythme s'adapte à Max Romeo. Il me faut deux répliques avant de trouver le rythme exacte et je me lance :

- I'm gonna put an iron shirt ! And chase Satan out of Earth !

On m'a toujours dit que j'avais une belle voix et comme l'endroit est assez calme, je monte le ton jusqu'à chanter comme une folle en agitant la tête pour faire décoller mes tresses, mais ma chanson diminue en intensité à la vitesse de l'éclair jusqu'à terminer par un glapissement devant les deux types que je découvre en me retournant vers la porte d'entrée. Je leur souris en levant mon fusil devant moi. C'est contradictoire je le sais mais je n'ai toujours pas trouvé la bonne solution pour aborder d'autres survivants sans avoir l'air méchante et en restant en sécurité. Un bonjour semble un peu banal maintenant qu'ils m'ont entendu chanter à tue-tête et je reprends ma chanson.

- ...And chase the devil out of Earth. À toi le grand barbu !

Aucune idée de s'il a la référence, aucune idée de s'il a envie de me tirer dessus ou juste de se casser ou de chanter qui sait. Mais je me suis adressée au plus grand et brun des deux survivants. De toute façon, je les ai en joue aussi et rien ne pourra me déprimer en cette magnifique journée ensoleillée malgré le vent froid qui pique encore un peu trop à mon goût. Contrairement à beaucoup de gens, je ne suis pas terrorisée à l'idée de croiser des vivants, je fais juste un peu gaffe mais il ne m'est encore jamais arrivé de merde alors je suppose que c'est la bonne technique. De ma main libre, je retire les écouteurs pour les laisser pendre au col de mon blouson et ainsi pouvoir entendre ce que disent les nouveaux venus.

Je souris en me rendant compte que tous les deux sont bien plus grands que moi mais aussi tous les deux barbus. Est-ce qu'ils ont compris à qui je m'adressais au moins ? Je me tiens comme à mon habitude bien droite dans une attitude pacifiste prête à baisser mon arme à leur demande, estimant que je serais probablement déjà morte s'ils avaient eu l'intention de débarrasser la Terre de ma présence. Je ne refuse jamais une trêve, préférant discuter avec les gens comme quelqu'un de civilisé plutôt que de m'enfermer dans mon délire de "si tu me tires dessus je te tires dessus aussi". En signe de paix, je lève ma main gauche et replie tous mes doigts avant de tendre l'index et le majeur face à eux. C'était ça ou lever le pouce.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 4802
Points : 4410
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 2 Mai - 18:25


17 Janvier 2016

Le plan était simple : prévoir toutes les éventualités possibles et pour ça, Lïnko et Logan devraient fouiller chaque recoin de la ville et trouver la moindre ressource exploitable. Nourriture, médicaments, armes. Tout serait un avantage dans la guerre sans merci que le chef de groupe préparait. Il avait quitté Fort Hope aux aurores, amenant avec lui son acolyte armé de sa hache et ils arpentaient les alentours sans relâche depuis les premières heures du jour. Leurs sacs se remplissaient un peu, jamais assez aux yeux du brun, mais il ne crachait sur rien aujourd'hui. Pas même sur le sachet de bonbons qu'il était en train d'ouvrir distraitement pendant que les deux hommes quittaient une autre maison fouillée de fond en comble pour aller à la suivante. Les oursons en gélatine à l'intérieur du sachet n'étaient pas ce qu'il préférait dans le monde, mais il en attrapa quand même deux qu'il fourra dans sa bouche avant de tendre le paquet à Lïnko. Ils formaient un duo sacrément inquiétant tous les deux, avec leurs airs de barbares, raison pour laquelle Logan l'avait invité lui d'ailleurs. Pas le temps de se faire emmerder par les survivants qu'ils pourraient éventuellement croiser en chemin. Mais là, peu de chance qu'une personne avec toute sa tête se décide à venir tailler le bout de gras avec les deux barbus à l'air bourru qui arpentaient les rues de Grosse Pointe.

Ce fut l'histoire de quelques mètres avant qu'ils n'entrent dans la maison suivante. Tout semblait calme de l'extérieur, comme la plupart des habitations visitées aujourd'hui. Malheureusement, s'il n'y avait que peu de rôdeurs, il y avait peu d'armes ou de trucs vraiment utiles aussi. Peut-être que celle-là serait mieux. Logan n'y croyait pas tellement, mais ça ne l'empêcha pas d'entrer quand même dans la maison quelques pas derrière son partenaire. Pas de grognements en entrant, premier bon point. Mais le silence qu'ils rencontrèrent d'abord laissa rapidement place à... Un chant ? Fronçant les sourcils, l'hawaïen croisa le regard de son ami, entre étonnement et déception. Si cette maison était habitée, ce serait assez compliqué de s'emparer des quelques trésors qu'elle pouvait contenir sans risquer un affrontement musclé avec le propriétaire. Enfin, la, à en croire la voix qu'ils entendaient. Et pourtant, cela ne suffit pas à convaincre Logan de faire demi-tour. Habitée ou pas, ils fouilleraient cette maison. Quitte à devoir trouver un arrangement avec la squatteuse. De toute façon, ils auraient besoin de tout ce qu'ils trouveraient.

Il désigna donc la pièce de laquelle semblait venir la voix d'un geste du menton, indiquant à Lïnko qu'ils y allaient et ils se faufilèrent jusqu'à la source, armes sorties et mines menaçantes. Ils débarquèrent dans un salon relativement intacte et une jeune femme en pleine représentation en son centre. Elle ne semblait pas particulièrement menaçante, du moins jusqu'à ce qu'elle se mette à pointer un fusil sur eux. Et même s'ils étaient plus grands et bien plus poilus qu'elle, leurs armes blanches ne faisaient vraiment pas le poids face à l'artillerie lourde qu'elle leur opposait. Il faudrait la jouer pacifiste, donc. Génial. Ça ne faisait pas partie de l'ordre de mission et Logan se prenait presque à regretter qu'ils ne puissent pas en venir aux mains et régler ça rapidement. Pas besoin de discuter, pas besoin de s'en vouloir de racketter une pauvre survivante esseulée pour le « plus grand Bien ». Mais là, cette nana était carrément trop détendue et trop armée pour qu'il ait envie de jouer au con. Il fallait qu'ils rentrent à la maison ce soir, sans aucun trou supplémentaire de préférence.

« Je connais pas les paroles, désolé... » répondit-il donc à son invitation enjoué, d'une voix relativement neutre. « Et si tu baissais ce truc avant de blesser quelqu'un, mh ? » demanda-t-il en faisant un geste vague vers son fusil. Lui-même se contentait de tenir son khukuri, pointé vers le sol, le long de son corps, sans la moindre menace. Il ne lui servirait à rien de toute manière, alors autant ne pas se fatiguer. Il observa les deux survivants tour à tour, un peu hésitant. Il n'avait absolument pas la motivation de jouer au gentil aujourd'hui, mais ils allaient bien devoir négocier alors... « T'aurais une minute pour discuter avec nous ? » Il se sentait presque comme un témoin de Jéhovah venu faire du porte à porte chez ses voisins. Presque.

_________________
The Ghost
Logan Carter
Now I know what a ghost is

Alack, there lies more peril in thine eye
Than twenty of their swords. Look thou but sweet,
And I am proof against their enmity.






Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 907
Points : 702
Date d'inscription : 02/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 4 Mai - 9:13

De bon matin, les deux hommes avaient quittés l'enceinte de Fort Hope, bien déterminés à farfouiller la moindre rue afin d'y trouver un quelconque objet pouvant être utile, ou comestible. Après plusieurs maisons, on pouvait dire que leur récolte était respectable en soit. Logan et lui ne discutaient que peu, mais après tout, ils n'étaient pas du genre à être gêné par un temps de silence. Cela faisait un moment qu'ils ne s'étaient pas retrouvés seuls en expédition. D'ordinaire, le leader préférait former une équipe plus conséquente, mais peut-être que ces derniers s'étaient vu chargés d'une mission tout autre. Avisant une bouteille d'alcool vide, il esquissa un sourire, avant d'interpeller le costaud pour la lui montrer. Le même contenant que lorsque les deux survivants avaient bu un peu trop de verre lors d'une de leurs premières discussions.

A la maison suivante, Logan tomba sur un paquet de bonbons. Les sourcils à moitié froncés, l'islandais l'observa chopper les minuscules gommes avec ses grosses mains. Si un jour on lui avait dit que Carter allait bouffer des petits trucs colorés du style, il aurait bien rigolé à s'imaginer le truc. Quand il lui tendit le paquet, Ice l'imita et se laissa tenter par les oursons. Si quelqu'un les observait en ce moment même, il devait pas trop savoir quoi penser. Un mec carré, style Conan le barbare, et un viking à fourrure, en train de se passer placidement un sachet de friandises, c'était assez difficile à catégoriser.

Le duo se décida à passer à la maison voisine. Lïnko s'avança à l'intérieur, étonnement silencieux, et donc potentiellement vide de tout cadavre ambulant. Toujours un peu méfiants, les barbus continuent leur progression, quand finalement, une voix retenti nettement. Par réflexe, ils s'arrêtent, et le nordien s'assure d'un regard qu'il n'est pas le seul à avoir entendu le chant inconnu. Le leader désigne alors la pièce semblant être l'origine du bruit, et Lïnko remarque alors une chose nouvelle : Logan est plus grand que lui. Fuck alors. Sans trop savoir pourquoi il se soucie d'être plus petit, ni pourquoi il pense à ça maintenant, il suit finalement son acolyte. Ce dernier se saisi également de sa lame. Ice comprit qu'il n'avait pas l'intention de faire dans le détail si les choses tournaient mal. Ils visiteraient cette baraque coûte que coûte. Hésitant un moment, le nordien opta pour la hache. Quoi qu'on en dise, une épée, c'était un peu plus classique...

Côte à côte, les deux survivants débouchèrent sur un salon, visiblement occupé par... Une jeune femme ? Qui chantait et dansait ? ... Bien ? Un peu décontenancé par la scène, Lïnko se contenta d'observer la fille, qui prit conscience de leur présence après un moment. L'intensité de son chant baisse légèrement, mais le canon d'un fusil s'élève, lui, en direction des deux hommes. Un frisson d'adrénaline traverse le blond, et ce dernier reste sur le qui-vive quand la brune inconnue s'adresse à son ami. Ce dernier semble lui répondre quelque chose, sur un ton formel, mais neutre. Ignorant un peu l'échange, le nordien restait sur ses gardes, évaluant leurs chances de s'en sortir face à une arme à feu. Si cette fille se décidait à tirer, un des deux se prendrait une balle. Ces derniers temps avaient étés durs pour les vivants du groupe, aussi, une simple blessure n'arrangerait rien, surtout en vue de ce qui se profilait à l'horizon.

Et quand bien même. Après le tir, faudrait se jeter sur la survivante, et espérer la massacrer avant qu'elle n'appuie de nouveau sur la gâchette. Du coin de l'oeil, il comprit que Logan devait avoir fait le calcul, lui aussi, et devait lui avoir demandé de baisser son arme. Portant de nouveau son attention sur la survivante, il tomba en revanche des nues quand le brun finit sa phrase. Bon. Ok. D'un côté, Logan avait pas tort. Il valait certainement mieux discuter un peu avec la jeune femme, se mettre d'accord sur le fait qu'ils pillaient la maison quoi qu'il arrive, et qu'ils se cassaient gentiment. Pas bête, au fond. N'attendant pas la réponse de l’intéressée, il posa la question fatidique « Tu vis ici ? » avant de ranger sa hache.

Elle avait pas l'air de vouloir les tuer. Pour l'instant. Autant montrer qu'ils n'étaient pas obligés d'être en désaccord, et qu'ils savaient discuter sans avoir besoin de trancher de la chair fraîche, pas vrai ? Puis, fronçant les sourcils, il s'inquiéta alors d'une chose tout autre. « Pourquoi tu chantais, en fait ? » Retournant un regard à Logan, il se justifia rapidement avec plus ou moins d'efficacité « Sérieux mec, avoues, c'était limite encore plus bizarre que de tomber sur un mort. » Adressant un signe de tête à l'inconnue, il précisa tout de même « No offense. » avant de s'intéresser rapidement aux alentours.

_________________

Monsters are real, and ghosts are real too.
They live inside us, and sometimes, they win.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 146
Points : 468
Date d'inscription : 29/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
We have ashes, fire and hope
Samara Gibson
Matricule n°001
We have ashes, fire and hope
Ven 5 Mai - 2:31

Je souris à la proposition de l'ours devant moi et lâche mon fusil qui glisse sur le côté grâce à la bandoulière, un peu déçue par sa méconnaissance de la chanson, ça doit encore être des rockeurs.
"I'm gonna send him to out of space !"
La musique me trouble et ayant à nouveau ma main droite disponible, je récupère mon iphone dans ma poche arrière et coupe la musique avant de le remettre à sa place. Puis je reporte mon attention sur les deux homme tandis que le blond dit au brun que je suis bizarre après m'avoir demandé pourquoi je chantais.

- D'ac ! Mais je ne veux pas voir une arme sortie ! C'est la règle. Tout le monde reste cool, même toi le blond.

Je reprends un peu de sérieux pour répondre à leurs questions.

- Je suis arrivée il y a une petite heure je pense. Mais vous pouvez visiter si vous voulez, j'ai juste checké qu'il n'y avait pas de stoner à l'intérieur.

Une bouffée d'air emplit mes poumons et me permet de reprendre. Je parle toujours très vite mais heureusement pour mes interlocuteurs, ça me fatigue vite aussi.

- Et pour répondre à ta deuxième question je n'attendais pas de visite et j'adore chanter ! Ça fait du bien de décompresser un peu.

Même si leur présence ne me détend pas vraiment, j'ai envie de dire que ça fait du bien de croiser des vivants. Même si j'en ai vu quelques uns dans les alentours, la plupart semblent éviter les vivants comme la peste et avec mon fusil, j'ai vu plus de gens s'enfuir en courant que venir me prendre dans leurs bras. Je ne peux pas vraiment m'empêcher de les détailler, ils sont grands, barbus, le brun a un drôle de couteau que j'espère voir rapidement disparaître parce qu'il me semble bien trop tranchant pour être destiné à faire ses tartines le matin tandis que le blond avait une foutue hache en mains ce qui ne m'a pas rassuré non plus vu sa dégaine. J'avoue que ses cheveux tressés en arrière sont vraiment cool ! Mais ses habits... on dirait qu'il sort de Game of Thrones.
Résistant à la tentation de lui demander s'il porte ces vêtements de sa propre volonté ou non et me rappelle ce que le brun a dit.

- Vous vouliez me parler de quoi au fait ? Vous allez me donner un petit fascicule aussi ?

Et avez vous entendu parler de notre sauver Jesus Christ ? Je me montre aimable même si se moquer de sa façon de me demander si je suis ok pour ne pas me casser sur le champ est drôle en soit. Après tout, je n'ai rien de mieux à faire de ma journée et après cette interruption, je vais être stressée jusqu'à demain.
En attendant qu'il me raconte ce dont il veut me parler, je retire les écouteurs pour les enrouler et les mettre dans ma poche. Puis rapidement, je dégage mes cheveux vers l'arrière pour ne plus les avoir devant la figure.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 4802
Points : 4410
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 7 Mai - 11:35

Puisque la jeune femme accepta de ranger son arme sans se faire prier, Logan suivit le mouvement. Ice aussi. C'était déjà ça de gagné, dirons-nous. Quelques secondes de répit avant un possible retournement de situation, quand ils se décideraient à annoncer à cette inconnue qu'ils venaient d'entrer chez elle pour lui prendre tout ce dont ils auraient besoin. C'était la partie qui inquiétait le plus Logan. Il manquait fortement de patience, en ce moment, alors l'idée qu'elle puisse se rebeller le fatiguait déjà. Et il n'était pas prêt à parier sur la réaction qu'il aurait à force de devoir argumenter. Peut-être que Lïnko saurait se montrer plus sympathique et jouer les médiateurs, aujourd'hui.

Visiblement, oui et Dieu merci. Le blond posa la question la plus importante, laissant tout le temps à son partenaire pour observer les alentours sans sembler trop impoli. Il écoutait d'une oreille distraite, tellement persuadé qu'il n'aimerait pas la réponse. Malheureusement, il ne voyait rien de particulièrement passionnant, si on oubliait l'arme plutôt intéressante de la jeune femme. Mais il n'irait probablement pas jusque là... Autant la tuer directement s'il voulait faire ça, ça reviendrait au même. La réponse de la jeune femme l'étonna quand même, le stoppant dans son observation pour relever les yeux vers elle. Oh, donc ce n'était pas chez elle, ici... ça allait arranger leurs affaires, ça. C'était même trop beau pour être vrai.

« Vraiment bizarre... » confirma-t-il à Lïnko. « Mais chacun ses problèmes, pas vrai ? J'en connais qui se baladent dans les rues fringués comme des vikings, alors tu sais, plus rien ne m'étonne. » Petite taquinerie lancée au passage, rien de bien méchant, juste histoire de détendre l'atmosphère. Maintenant qu'il n'avait plus à envisager de jouer les connards pour pouvoir fouiller cette maison en paix, Logan se sentait libéré. Finalement, même s'ils n'avaient encore rien ramassé de merveilleux, cette journée se passait plutôt bien. La brune était même encore motivée à écouter ce qu'ils avaient à dire. Ça n'avait plus grand intérêt si elle les laissait fouiller sans rien dire, mais bon... Le barbu lança un regard à Ice, comme pour voir ce qu'il en pensait. Après tout, peut-être qu'elle ne se contentait pas de se balader avec un énorme fusil pour impressionner les curieux, mais qu'elle savait aussi s'en servir ?

« Désolé, on a plus de tracts, problème d'imprimante... Enfin, peu importe. T'es dans la région depuis longtemps ? Si c'est le cas, t'as du entendre parler de notre sauveur le Fossoyeur. Un gros dur armé d'une batte, qui aime extorquer son prochain et défoncer les crânes des morts comme des vivants. » Il en avait rencontré, des survivants effrayés par le seul nom de cet homme. Pas de quoi, d'après lui, mais encore fallait-il connaître toute l'histoire et Bruce n'appréciait pas trop de la raconter. Enfin, ça n'était pas la question, aussi, il reprit rapidement. « On a un petit désaccord idéologique avec lui. Alors, tel que tu nous vois, on tente de rassembler du matos avant de partir en croisade. Du coup, si tu veux bien, on va regarder ce qui se cache dans cette maison et on repartira sans te faire chier. Ça marche pour toi ? »

Il attendit qu'elle réponde avant de se détourner quelques secondes pour s'approcher de Lïnko et demander à voix basse : « T'en penses quoi ? Tu crois qu'elle sait se servir de ce truc ou c'est juste pour le show ? » Le blond savait comme lui qu'ils étaient encore trop peu nombreux pour lancer un assaut digne de ce nom contre les Punishers. Même avec l'aide promise par Cale et les quelques personnes capables de tenir une arme dans son groupe, ils n'étaient pas encore suffisamment pour affronter ce qu'il restait des 50 hommes de Bruce. Une seule personne ne ferait pas forcément la différence, mais un par un, ils pouvaient éventuellement se construire une petite armée. Même si ça devait mettre des mois, Logan avait toute la motivation nécessaire.

_________________
The Ghost
Logan Carter
Now I know what a ghost is

Alack, there lies more peril in thine eye
Than twenty of their swords. Look thou but sweet,
And I am proof against their enmity.






Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 907
Points : 702
Date d'inscription : 02/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 7 Mai - 12:23

Le léger pic d'adrénaline passé, la situation semblait doucement se détendre. Ça n'empêchait en rien de rester prudent, après tout, cette nana n'en avait peut-être pas l'air, mais si l'arrivée des morts avait ancré quelque chose dans l'esprit collectif de survie, c'est qu'il était imprudent de se fier aux apparences. Aussi, Lïnko restait sur ses gardes, prêt à intervenir si la demoiselle aux nattes se trouvait finalement ennuyée de leur présence.
Pour l'heure cependant, ça ne paraissait pas être le cas, puisqu'elle répondait docilement à leurs questions. C'est de cette manière que la métisse leur appris qu'elle ne connaissait pas mieux l'endroit qu'eux, mais qu'il avait le mérite d'être clean de toute carcasse ambulante. Ce qui expliquait son petit spectacle musical...

La survivante qualifiait cela comme un "moyen de décompresser". Ça serait certainement pas venu à l'idée du barbare, de faire des trucs du genre, mais il comprenait le principe. Elle avait tout l'air d'assumer son quotidien seul, et l'islandais connaissait inévitablement l'enjeu de la survie pour une femme isolée. Hors cliché machiste, bien sûr. Simplement, certaines situations devaient être particulièrement stressantes. Un peu comme si, là, tout de suite, Logan et lui la choppaient pour se la faire à tour de rôle jusqu'à ce qu'elle en crève. C'est de ce genre de mauvaises rencontres, auquel le barbu pensait.
Mais, heureusement pour la jeune femme, les deux costauds ne faisaient pas partie des ordures du genre.

Adressant un coup d'oeil blasé au leader, il ne releva pas sa pique. Pas la peine. Le mécano avait dû balancer ça pour confirmer que le trio entretenait une discussion cordiale, et qu'il n'y avait aucune raison pour que cela ne bascule. Ice laissa le soin à l'humoriste du jour de poursuivre l'échange avec l'inconnue aux nattes, après avoir répondu à son œillade par un discret clignement prolongé de ses propres yeux, en guise de soutien.
Il savait très bien quel sujet serait abordé. Et si Logan se décidait à l'évoquer, il y avait une bonne raison. A la mention du Fossoyeur, Lïnko s'appliqua à observer les réactions de la chanteuse. Si elle niait le connaître, elle avait intérêt d'être crédible. Beaucoup préféraient faire comme si cette vermine leur était inconnue, tout ça parce qu'il les effrayaient. A la fois logique et révoltant, ça avait surtout le don d'énerver l'islandais.

Esquissant un léger rire au mot "croisade" employé par Logan, il s'appliqua ensuite à entendre les propos de la survivante, se grattant pensivement la barbe. Le leader le prit un instant à part, afin d'obtenir son avis sur la capacité de l'étrangère à se servir de son arme à feu. Sûr que si tel était le cas, la métisse aux nattes pouvait se montrer utile, dans les semaines à venir.  Peut être même qu'elle possédait d'autres habiletés appréciables ? Après tout, beaucoup de survivants abritaient un savoir faire différent, pouvant être précieux.
Haussant, les épaules, il répondit sur le même ton : « Qu'est-ce que j'en sais, tu demandes à un mec qui se balade déguisé en Viking n'ayant jamais tiré à l'arme à feu, j'te rappelle. » Esquissant un début de sourire, il s'avança vers la demoiselle, et désigna simplement son fusil d'un signe de tête.

« Je suppose que tu te sers de ça, pour te débarrasser des gens gênants, pas vrai ? » Au risque de mettre un froid, ça avait au moins le mérite d'être clair, comme question. Est-ce tu buttes des vivants en leur tirant dans le crâne, avec ton fusil, quand ça te saoules ? « Aucun jugement. Chacun sa méthode. Si ton truc c'est les flingues, c'est cool. » Parce que certes, les deux baraqués avaient un visu sur le fusil, mais qu'est-ce qui leur garantissait qu'elle avait pas genre une putain de machette planquée quelque part, ou des petites lames bien camouflées ? Rien du tout. Quoi qu'il en soit, si la jeune femme daignait sortir les armes, non pas contre eux, mais à l'intention de ce salopard à batte, ce serait une bonne journée pour Fort Hope, et les survivants alliés à leur "désaccord idéologique".
Qu'est-ce qu'il parlait bien, ce Logan.

_________________

Monsters are real, and ghosts are real too.
They live inside us, and sometimes, they win.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 146
Points : 468
Date d'inscription : 29/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
We have ashes, fire and hope
Samara Gibson
Matricule n°001
We have ashes, fire and hope
Dim 7 Mai - 19:15

Le grand brun a l'air convaincu de son truc même si perso, le fossoyeur ça me dit vraiment que d'al. Ils ont l'air sérieux quand même en me disant ça, je sais pas un connard avec une batte ça doit pas être si terrible que ça.

- Je vais être franche avec vous. J'ai grandi à Detroit mais je suis revenue il y a deux semaines seulement. J'ai été embarquée dans un camp de réfugiés dès le début de l'épidémie et j'ai mis un moment pour réussir à revenir. Pis là mon ancien appart est envahi par les stoner parce que j'ai oublié de débrancher mon enceinte en lançant l'alimentation de secours. Donc votre Fossoyeur, j'ai pas encore eu le temps de le rencontrer mais je ne vois pas ce qui vous empêche de buter un mec avec une batte. Il vous faut un fusil ?

Après tout, peut-être que ces deux glands n'ont juste pas d'arme pour buter le type à la batte. Si c'est le cas je peux m'en charger. Je vise pas bien mais l'avantage du fusil d'assaut, c'est qu'il suffit d'appuyer sur la gâchette pour mitrailler tout ce qu'il y a devant. Bon c'est aussi cette méthode qui fait que je suis partie du camp militaire avec un sac plein de cartouches et qu'il ne me reste plus que les balles déjà dans mon chargeur mais ils n'ont pas besoin de le savoir.
Le barbu se tourne vers le viking pour lui demander s'il pense que je sois capable de me battre et ce dernier lui répond quelque chose qui me fait tiquer de suite.

- Alors tu as vraiment choisi de porter ça ?! Sans offense hein ! Mais t'aimes pas les jeans ?

C'est sûr que face à lui, je suis vraiment flashy avec mon T-shirt dont l'imprimé est un champignon qui brille dans le noir, mes lunettes de soleil roses et mes chaussures de skate rouges. Au moins j'ai du style sans ressembler à... à ça.

- Mon truc c'est la musique. Le gun, c'est pour me défendre. Je ne tue pas les gens sans raison et j'ai pas de... - J'encadre ma tête de guillemets réalisés à l'aide de mes doigts - "truc". Quant à la maison, vous pouvez la faire exploser si vous voulez, tant que je ne suis pas dedans.

J'ai pas trop aimé sa remarque sur la façon de tuer que je devrais préférer mais comme ça c'est dit. Par contre, ils ont l'air quand même de vivre assez bien, leurs vêtements ne sont pas troués ou sales et ils n'ont pas les cheveux gras. Je viens de réaliser que c'est peut-être des membres d'une communauté plus grande. Et si ces deux bonhommes ont de l'eau, ils ont peut-être aussi de l'électricité, et quand il y a du courant, il y a de la vie.

- Honnêtement, vous faites partie d'un groupe non ? Il y a des odeurs qu'un déo ne peut pas effacer et vous sentez juste le gel douche. Je vous le dit tout de suite, si vous avez l'électricité, je suis prête à vous filer le gun pour en profiter.

Après tout pourquoi pas. J'ai rencontré un couple une fois sur la route qui me menait à Detroit et on s'est arrêtés pour échanger des trucs utiles, à la fin, chacun est reparti avec la moitié des affaires de l'autre et la moitié des siennes tellement on a échangé de choses. J'ai jamais eu de problème avec les gens tant qu'il ne s'agit pas de dérangés mentaux genre cannibales ou... un viking. Ouais je vais quand même faire gaffe à pas me faire arnaquer mais on verra ce qu'ils ont à me proposer. Je suis quand même pas encore assez dans la merde pour accepter de me faire pigeonner et je ne suis même pas sûre que leur histoire de fossoyeur soit vraie. Qui est assez narcissique pour se faire appeler le fossoyeur ? Rien que son nom et anti-karmique.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 4802
Points : 4410
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 9 Mai - 20:16

Une chanceuse, donc. Pas là depuis assez longtemps pour avoir eu le malheur de traîner au mauvais endroit. Elle était d'une décontraction assez étonnante, ça laissait Logan perplexe, mais d'un autre côté il appréciait assez. C'était simple, la conversation allait vite, pouvait même être amusante si tant est qu'on dispose d'un peu d'humour, et elle ne les faisait pas chier sous prétexte qu'ils veuillent fouiller une maison qu'elle avait vu en premier. Tout ce qu'il aimait chez une inconnue, quoi. Il alla même jusqu'à répondre par un petit rire à sa question sur Bruce. Elle ne voyait pas ce qui les empêchait de tuer ce type ? Oh, pas grand chose, juste une cinquantaine de mecs armés jusqu'aux dents...

« Lui, ça va. Le problème, c'est qu'il est loin d'être tout seul. » répondit Logan en lui adressant un sourire poli. Non, ils n'avaient pas besoin d'un fusil, il leur fallait une armée. Mais pour le moment, ils s'occupaient déjà de ramasser de quoi nourrir, armer et soigner cette armée s'ils la trouvaient un jour. Et avec de la chance, ils continueraient de tomber sur des gens, comme cette nana, qui ne connaissait pas encore Bruce et qui accepteraient de se ranger à leur cause. Un à un, ils recruteraient leurs soldats pour parvenir à leurs fins. C'était en tout cas une partie du plan de Logan et la raison pour laquelle il demanda son avis à Lïnko sur la question de cette jeune femme. Lui, honnêtement, il en était arrivé à un point où sa soif de vengeance était telle qu'il aurait embarqué n'importe qui avec un flingue. L'islandais était supposément plus réservé sur cette question, Logan comptait donc sur lui pour l'aider à prendre la bonne décision.

Le blond, cela dit, n'y allait pas par quatre chemins. Logan semblait déceler une certaine politesse dans sa question, mais il demandait ce qu'il voulait savoir sans trop s'encombre de lui être agréable. Malheureusement, la réponse de la jeune femme n'éclairait pas tellement la lanterne des deux hommes. Ok, elle n'avait pas de truc pour les armes, mais ça ne disait pas si elle était capable de s'en servir correctement ou pas. Est-ce qu'il fallait qu'ils l'agressent pour le découvrir ? S'il n'y avait que ça, Logan se portait volontaire... Bon, ok, peut-être pas. Elle les laissait quand même fouiller dans la maison sans poser de problème, il allait faire un effort aussi. Alors, au lieu de se jeter sur elle pour voir ce qu'il en était, il se détourna de la conversation et alla jeter un coup d’œil un peu plus précis sur les quelques meubles réunis dans la pièce. Il ouvrit un tiroir, pour ne trouver rien d'autre qu'une pile de factures d'AT&T au milieu des babioles du précédent propriétaire. Il était ravi de savoir que monsieur avait une connexion haut-débit avant la fin du monde, mais il referma quand même le tiroir en poussant un soupir.

Il s'apprêtait à en ouvrir un autre quand la jeune femme le tira en plein geste par une nouvelle question, ce qui le poussa à s'éloigner pour se ré-intéresser à leur petite conversation. Eh bien, elle non plus, elle n'y allait pas par quatre chemins. Et elle n'était pas stupide, visiblement, bien qu'il n'en ait pas tellement douté. « Disons qu'on fait effectivement partie d'un groupe. » commença-t-il, vaguement. « Ça te coûterait un peu plus qu'un flingue d'y entrer. Tu sais t'en servir ? Qu'est-ce que tu faisais, avant tout ce bordel ? » Honnêtement, en ne se basant que sur ce qu'il voyait d'elle, il aurait parié sur fumer des joints en refaisant le monde avec ses potes dans une rave ou une connerie du genre. Mais qui sait... Ils pouvaient peut-être trouver un arrangement. En tout cas en ce moment, Logan se sentait un peu moins enclin à ramener des gens à Fort Hope sans une certaine utilité derrière. Ils se préparaient à une guerre, ce n'était pas le moment d'avoir de nouvelles bouches à nourrir si elles ne servaient à rien d'autre.

_________________
The Ghost
Logan Carter
Now I know what a ghost is

Alack, there lies more peril in thine eye
Than twenty of their swords. Look thou but sweet,
And I am proof against their enmity.






Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 907
Points : 702
Date d'inscription : 02/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 11 Mai - 11:53

Le trio continuait de s'évaluer, de se jauger du regard, et de discuter. Du moins, c'est comme ça que le voyait l'islandais. Plus il observait la brunette, plus il trouvait qu'elle détonnait du morbide contexte apocalyptique quotidien. Un peu comme lui, en somme ? Non, cette fille avait l'air plutôt posée, amicale. Pour l'heure, en tout cas. Mais, il y avait peut-être une raison au fait qu'elle se conduise de manière pacifique. Elle affirmait ne pas avoir connaissance du Fossoyeur, et Lïnko la croyait. Alors certes, d'autres cintrés survivaient, y'avait pas que le con à la batte... Toutefois, si l'inconnue avait eu ne serait-ce qu'un contact avec lui, il était possible qu'elle se soit montrée davantage sur la défensive, voire l'offensive.

Innocemment, elle les interrogea sur la raison qui pouvait bien les empêcher de se débarrasser du Fossoyeur. Douce innocence. Logan se chargea de lui répondre, et le nordien senti que, malgré le ton formel qu'il employait, évoquer l'armée du sociopathe le rendait nerveux... Ce qui était bien normal. Le leader avait plus de raisons que lui de vouloir l'égorger lentement avec une lame mal aiguisée. La jeune femme ajouta une remarque à sa tenue, mais Ice ne s'en formalisa pas, et se contenta de continuer de la fixer. Elle était vraiment bizarre. Mais bon, si on se fiait à ses propos, elle n'avait pas la gâchette facile, ce qui pouvait être un bon point. Tuer sans raison, impossible ? Tuer pour accompagner des dizaines de survivants, et augmenter leurs chances de réussite, ça pouvait devenir une raison, ça, ou pas ?

Pendant que Logan commençait tranquillement d'explorer davantage la pièce, la survivante fit preuve d'une capacité d'analyse louable, en supposant qu'ils appartenaient à un groupe. D'un côté, l'inverse aurait paru étrange. Deux types à mauvais genre qui survivaient seuls, ça faisait très bizarre. Brunette semblait s'intéresser à leur Fort Hope, aussi le leader commença à la questionner sur ce qu'elle pouvait apporter au groupe. Des soldats qui rejoignaient la guerre, c'était cool. Mais si on pouvait éviter de rameuter des survivants pas forcément débrouillards, ça serait cool. Cependant, cette fille avait l'air plutôt capable d'assurer sa survie seule, et dans le cas contraire, elle possédait sûrement les capacités pour.

Laissant à la métisse le temps de répondre, il s'approcha un peu d'elle, pour analyser l'arme à feu. Certes, il y connaissait pas grand chose, et n'avait même jamais tiré avec un truc du genre, mais un point lui paraissait quand même essentiel à éclaircir. « Il te reste combien de munitions ? » Bah ouais. C'était beau de vouloir partager un gun, mais si y'avait rien à en sortir, c'était tendu... D'autant plus que les balles, c'était loin d'être chose commune. Et puis, si on réfléchissait un peu... La brune avait quitté un certain confort, et une sécurité satisfaite, en se retrouvant ici. Elle s'était donc exposée à un danger plus important, avait dû se défendre, et par conséquent, s'était servie de son fusil, réduisant le nombre de projectiles mortels.

Pendant qu'il se tenait face à elle, il l'évalua rapidement. Comme beaucoup, elle était très mince, mais ne paraissait pas malade pour autant. Ses jolis yeux étaient vifs, et à en juger par la danse qu'elle avait effectuée avant qu'ils ne tombent sur elle, elle avait une certaine forme. Adressant un coup d'oeil à Logan, il se tourna de nouveau vers la jeune femme, et en lui tendant la main, il s'autorisa une rapide présentation. « Le costaud renfrogné, c'est Logan. Le leader de notre communauté. Moi, c'est Ice. ». Serrant la main fine de la survivante, il lui adressa un bref sourire avant de s'éloigner. « Autant se présenter. Là, ça fait trop interrogatoire pour moi. » Suite à quoi il quitta la pièce pour inspecter les lieux. C'est vrai quoi, ils avaient pas la semaine, et Logan était plus doué que lui pour le blabla.

_________________

Monsters are real, and ghosts are real too.
They live inside us, and sometimes, they win.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 146
Points : 468
Date d'inscription : 29/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
We have ashes, fire and hope
Samara Gibson
Matricule n°001
We have ashes, fire and hope
Jeu 11 Mai - 22:59

Le type avec la tresse me demande combien de munitions il me reste tandis que mes yeux suivent le barbu brun qui commence à fouiller dans les tiroirs. Comme si on pouvait encore trouver des trucs utiles dans ce genre de baraque. Elle a été retournée de font en comble à tel point que certains meubles ont même étés déplacés. Mais bon, il a peut-être raison, j'ai pas tenté. Mon attention se reporte sur le blondinet avant que je ne réponde.

- Baaaaaah, je vais être honnête avec toi, il me reste juste ce chargeur et deux autres dans la voiture. Ça fait quand même beaucoup trop de balles à mon goût ah ah !

Et du brun de rétorquer avec une autre question sur mes capacités à m'en servir.

- On peut pas vraiment dire que je sois douée, j'ai juste suivi une micro formation par un ami mais pas de quoi casser trois pattes à un canard. Ça doit expliquer la dégringolade de mon stock de cartouches ah ah ah ! Mais franchement j'ai bien plus intéressant.

Je vois déjà qu'ils n'ont pas l'air de vouloir trop en dire mais si j'ai demandé s'ils avaient l'électricité, ce n'est pas pour rien, mais je vais quand même rester gentille sait-on jamais. Ils n'ont peut-être pas de rasoirs mais la lumière s'est cool quand même. Tout en souriant aux deux bonhommes qui me fixent, je reprends la parole en souriant à l'espèce de viking qui a trouvé ça sympa de faire les présentations, c'est vrai que ça détend, merci Ice !

- Enchantée ! Moi c'est Sam ! En fait j'étais DJ, mais je suis franchement bien meilleure en escalade qu'en meurtre je vous le dis tout de suite. Après ça m'a plutôt bien servi pour récupérer des trucs et justement ! Éviter d'avoir à me servir du fusil. Et si vous voulez un CV complet...

Je prends un air sérieux malgré le rictus qui s'inscrit indéniablement sur mon visage, le mensonge n'ayant jamais été une de mes compétences.

- Niveau qualifications, j'ai grandi ici, donc si vous voulez aller quelque part, je sais comment on y va, si c'est le centre-ville, je peux même vous vous guider rue par rue et le métro, j'ai même fait des concerts dedans. Sinon, j'ai pas mal manipulé tout ce qui est système électrique et électronique pour les concerts. Donc si vous avez de l'énergie, je peux probablement vous faire un truc cool avec. À part ça... j'ai la main verte et Trax Mag a écrit que ma musique était "transcendante" ahah.

Je suis pliée rien qu'en leur disant ça. C'est clairement pas mon genre de public et même s'ils se sont détendus, leur appréhension est palpable. Il faut reconnaître que la solitude commence à vraiment me peser et ce serait nice de voir à quoi ressemble le camp. J'imagine que ça doit être une cercle de caravanes dans un trou perdu mais j'ai probablement regardé trop de western et il y a plus de chances qu'ils vivent dans le métro comme Metro 2033.

- Mais parlons un peu de ce que j'y gagne. Vous avez l'électricité oui ou non ? Si c'est le cas, je veux trois heures de charge sur mon ordi par jour. Le cellulaire, j'en fais mon affaire. Si vous avez de quoi m'offrir ça, je veux bien vous aider, j'offre ce que j'ai à offrir, et en plus je vous raccompagne chez vous. Je suppose que vous êtes à pieds j'ai pas entendu de voiture.

C'est possible aussi qu'ils soient venus en véhicule vu que ma musique bloquait de toute manière tout autre bruit mais ils n'ont pas l'air du genre à rouler des mécaniques. Et de toute manière, si ça peut me permettre de faire ma petite vie avec eux tranquillement, je ne devrais pas avoir trop de problèmes à l'aider pour buter un mec qui apparemment fait peur à beaucoup de monde. Me voilà en train de dégainer les clés de l'auto accrochées à l'énorme scoobi-doo souvenir de ma soeur en souriant.

- Qu'est-ce que vous en dites ? Je vous promet que si vous n'avez pas vu ma voiture, vous allez l'adorer ! Elle est vraiment nice.

Et pas du tout adaptée à la survie post-apocalyptique... Mais que voulez-vous on ne se refait pas et il n'y avait aucun Hummer à cette exposition. Le fait est que même si je ne peux pas sortir des chemins goudronnés, ma BMW est une supère voiture, et elle a de la gueule ! Même si ça me donne vraiment l'air d'une geek entre le véhicule qui aurait très bien pu être utilisé pour Tron, celui de 2010, pas des années 80, le smartphone et l'ordinateur bourré de logiciels de musiques et quasiment déchargé depuis que je me suis laissée aller à composer un petit truc, qui est sur le siège passager.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 4802
Points : 4410
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 13 Mai - 11:31

Ça ne se voyait probablement pas, mais Logan faisait un effort, là... Et cette nana avait presque réussi à gagner son intérêt en prétendant avoir mieux à offrir que le fusil d'assaut et les quatre chargeurs allant avec. Il ne voyait vraiment pas ce qu'il pouvait y avoir mieux que ça, sauf si elle leur sortait toute une artillerie et des hommes pour aller avec. Il en doutait fortement, mais il continua quand même de la regarder avec intérêt, impatient de savoir ce qu'elle pouvait faire pour eux. À la seconde où elle l'aurait convaincu, il la ramenait avec eux à Fort Hope et elle vivrait comme une reine pendant qu'il s'occuperait de son fusil, c'était une promesse. Quelque part, il était content d'avoir fait cette expédition avec Lïnko. Plus de chance que le blond ne s'offusque pas s'il refusait de ramener la jeune femme avec eux.

Pourtant, ce fut lui qui rappela les bonnes manières au chef de son groupe en faisant les présentations. Logan l'observa un instant et leva les yeux au ciel. Ça va, il pouvait faire bien pire comme interrogatoire. C'était seulement de petites questions, là. Et il était poli ! Mais l'islandais s'en sortait beaucoup mieux pour obtenir des réponses avec sa méthode, évidemment et dès que les présentations furent faite, la jeune femme devint intarissable sur ses nombreuses qualités. Tout ce qu'elle avait à offrir, ça ne serait pas sur le champ de bataille, évidemment... Mais Logan arrivait à se laisser convaincre. Une paire de mains en plus pour aller ramasser des armes ou autre, quelqu'un qui ne se perdrait pas dans Détroit et qui rentrerait à la maison avec ce qu'on lui avait demandé. Oui, il pouvait accepter ça.

« On a l'électricité, oui. » concéda donc le barbu. Lïnko était partie faire son propre tour des environs, ce qui laissait donc Logan seul pour mener les négociations. « Si tu viens avec nous, on te laissera charger tes trucs, t'auras même droit à un repas chaud tous les jours, un lit confortable toutes les nuits et la sécurité. Mais en échange, tu devras bosser pour le camp. Des sorties pour renflouer nos réserves, ça me semble correct, non ? Puisque tu prétends connaître la ville comme ta poche et pouvoir t'en sortir sans arme. Si ça te convient, parfait, on te suit et on te ramène chez nous. »

Oui bon, « négociations » était peut-être un bien grand mot. Ils ne parviendraient pas à s'entendre autrement que si elle acceptait ses termes. Ils ne pouvaient pas se le permettre en ce moment, malheureusement. Mais il ressemblait peut-être à un con, en ce moment et même pour le droit de charger son fichu ordi, pas sûr qu'elle ait envie de se taper toute une bande de personnes comme lui au quotidien. Aussi, il se sentit obligé de préciser : « Je sais qu'on ne doit pas paraître très aimable, là tout de suite, mais les gens de mon groupe sont des gens biens. J'ai juste pas envie de leur rapporter des problèmes en ce moment, tu comprends. » Il n'ajouta pas qu'il n'hésiterait pas à réagir si ce n'était pas son cas à elle aussi, pas besoin de balancer des menaces pour le moment. En fait, elle semblait même assez cool... Seulement elle n'avait pas l'âme d'une guerrière et il ne pouvait s'empêcher d'être un peu déçu de ce fait. Il l'observa encore une seconde et se détourna finalement pour lancer : « Ice, prêt à rentrer ? »

LINKO:
 

_________________
The Ghost
Logan Carter
Now I know what a ghost is

Alack, there lies more peril in thine eye
Than twenty of their swords. Look thou but sweet,
And I am proof against their enmity.






Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 907
Points : 702
Date d'inscription : 02/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 15 Mai - 12:26

L'Islandais avait choisi de laisser les deux survivants pour inspecter les lieux. Si on en croyait la brune, y'avait rien à récupérer, ou du moins, pas grand chose d'utile. Mais selon lui, deux coups d'oeil valaient mieux qu'un, d'autant plus qu'ils ne cherchaient sûrement pas la même chose. Le blond s'attaqua d'abord à l'étage. Farfouillant dans la pièce faisant certainement office de bureau avant l'apocalypse, ses yeux tombèrent principalement sur ce qu'il supposait être de la paperasse poussiéreuse. Quelques tâches noircies au mur laissaient penser que l'endroit avait été nettoyé, et pas qu'un peu. Aucun cadavre n'était ici. Étrange... Soit le survivant qui avait le ménage s'était troué le cul à sortir le rôdeur, soit... Sa victime était encore vivante lors de l'assaut. Immédiatement, il pensa au groupe du fossoyeur, et eût un grognement de mécontentement. Fallait pas tout leur attribuer non plus, mais cette possibilité n'était pas à exclure.

Les sourcils froncés, Lïnko poursuivit sa recherche. Il se demandait ce qu'ils pouvaient bien se dire, en bas... D'ordinaire, Logan était plutôt doué pour les échanges sociaux, mais en ce moment, on pouvait pas dire qu'il était pleinement lui même. Faudrait sûrement qu'ils aient une petite discussion d'ailleurs... Ice avait connaissance de son projet d'assaut du campement du Fossoyeur, évidemment. Dès qu'il y avait une occasion de faire couler une bonne quantité d'hémoglobine, le nordien était pas le dernier à offrir sa hache. Cependant, l'ardeur avec laquelle le leader du groupe menait sa quête lui semblait étrange. Usuellement, quand il prenait une décision qui concernait Fort Hope, il réfléchissait un bon moment, et c'était bien normal.

Quoiqu'il en soit, l'islandais aurait suivi Logan dans n'importe quelle quête, alors l'idée de parlementer plus en détails sur les convictions profondes de l'ex-mécano concernant l'anéantissement d'un groupe ne lui paraissait pas urgent. Il avait pleinement confiance en lui, et en l'avenir qu'il envisageait pour leur communauté.
Découvrant un tiroir de rangement sous le lit de la chambre parental, le blond eut la surprise de tomber sur une paire de chaussures hautes, visiblement en cuir. Bon. Elles n'étaient certes pas à sa taille, mais ça ferait sûrement le bonheur de quelqu'un, aussi il les prit avec lui avant de finir son tour de fouille. Regagnant le rez-de-chaussé, le barbare prêta furtivement l'oreille aux négociations qui se déroulaient dans la pièce à côté. Décidément, Logan ne semblait pas très ouvert, aujourd'hui. Pour sa part, Lïnko était disposé à penser que la fille aux nattes, bien qu'un peu étrange, s'intégrerait et deviendrait un bon élément pour leur communauté.

Il lui sembla qu'elle présentait l'idée de les ramener en voiture. Sam disposait d'un véhicule ? C'était toujours ça. Le leader du groupe l'interpella, aussi, l'ex-détenu acheva rapidement son tour de fouille, avant de refaire surface. Paire de chaussures style rangers à la main, il avisa le duo insolite du géant baraqué et de la métisse élancée. « Ouaip, on est partis. Rien d'intéressant dans cette baraque. » Avisant la jeune femme, il lui adressa un léger sourire. Bon, à part elle, quoi, fallait pas être complètement rustre non plus. Analysant les clefs qu'elle détenait, il adressa un regard à son acolyte, avant d'ajouter « On rentre en bolide avec la petite alors, c'est décidé ? » Parce que oui, la décision lui incombait entièrement. Certes, il pouvait toujours donner sa vision des choses pour faire peser la balance d'un côté ou de l'autre, mais il se plierais à l'avis du brun. Un peu mal à l'aise par rapport à l'humeur enjouée de la brune, il s'avança vers elle, comme pour l'intégrer virtuellement au groupe qu'ils formaient à tous les deux.

_________________

Monsters are real, and ghosts are real too.
They live inside us, and sometimes, they win.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 146
Points : 468
Date d'inscription : 29/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
We have ashes, fire and hope
Samara Gibson
Matricule n°001
We have ashes, fire and hope
Lun 22 Mai - 23:30

Un immense sourire éclaire mon visage. J'ai enfin trouvé de l'électricité ! Je tends mon poing devant moi en attendant que le barbu frappe le sien contre.

- Deal !

Puis il m'explique ce qu'ils attendent de moi par la suite. Pourquoi pas, ce ne sera pas vraiment différent de ce que j'ai actuellement, juste que ce sera plus confortable, et j'aurai mon énergiiie...

- Pas de souci, franchement j'en demandais pas autant !

Je passe en souriant devant le blond qui a l'air un peu dégoûté de ne rien avoir trouvé de vraiment intéressant pour lui et les emmène vers l'arrière de la maison où j'ai garé mon auto ainsi que la moto cross que j'ai trouvé dans la remise.
Après avoir déplacé mon ordinateur du siège passager vers le coffre, j'invite un des deux bonhommes à s'installer à côté de moi.

- J'ai trouvé la moto tout à l'heure, vous tombez bien ! La BM, je m'en occupe.

En un instant, je me glisse dans l'habitacle et souris au copilote en allumant le contact, lançant à nouveau de la musique, plus électronique cette fois et toujours aussi forte. Un peu obligée de hausser la voix pour me faire entendre tandis que je suis le type à moto, j'essaie quand même d'engager la conversation.

- Alors t'es du coin ? Tu faisais quoi avant tout ça ?

Wouh, le motard a décidé de rentrer vite à la maison. Je passe la troisième avant d'accélérer pour être sûre de ne pas le perdre avant d'arriver à leur camp.
La grande porte en bois est assez impressionnante je dois le reconnaître, on ne voit pas à l'intérieur et la tour de garde est intéressante. On avance de quelques mètres dans la rue avant de nous arrêter sous les yeux de quelques personnes présentes et assez curieuses pour stopper leurs tâches histoire de voir ce qu'il se passe. Je me penche alors vers mon copilote.

- Ça va ! Ils n'ont pas l'air méchant vos copains !

Un grand sourire à l'homme assis à côté de moi pour lui signifier que je suis rassurée et ma portière s'ouvre rapidement pour me laisser sortir et fouler le sol de cette communauté. Je tend le bras en l'air et l'agite devant les quelques personnes qui me regardent de loin.

- Coucou !! - avant de reporter mon attention sur Logan et Ice - Donc ça marche comment ici ? Y a un règlement à signer ? Est-ce que je peux rester là ? Sinon je peux trouver un coin sympa dans les environs.

L'idée de pouvoir enfin utiliser mon ordinateur me boost et j'ai envie de faire le tour de quartier juste pour voir les installations. Ça a l'air solide quand même...
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 4802
Points : 4410
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 25 Mai - 16:10

Les trois comparses semblant d'accord sur leur avenir ensemble, ils se dirigèrent donc vers l'extérieur où la jeune femme les emmena devant une voiture qui fit ouvrir de grands yeux à Logan. Elle mentionna la moto, mais il n'écoutait plus vraiment ce qu'elle disait, trop occupé à faire le tour de sa BMW en caressant la carrosserie du bout des doigts. Il était un peu plus porté sur les vieux modèles, mais il aurait fallu être difficile pour ne pas reconnaître la beauté de celle-là. À tel point qu'il ne parvint à retenir un petit sifflement admiratif avant de relever les yeux sur la jeune femme. « Belle voiture. Si tu as besoin de quelqu'un pour en prendre soin, viens me voir, je suis mécano. » l'informa-t-il, bien que son invitation sonnait peut-être un peu plus comme une supplication. À part réparer les vieilles carcasses traînant autour de Fort Hope et bichonner sa Aston plus que de raison, il n'avait plus tellement l'occasion de s'amuser, en ce moment...

Cela dit, il se résigna quand même à monter sur la moto quand il fut temps de choisir comment se répartir pour rentrer, Lïnko n'étant pas vraiment à l'aise à l'idée de la conduire. Une petite pointe de déception vrilla Logan, mais il ne fit aucun autre commentaire que d'annoncer aux deux autres qu'il passait devant pour leur montrer le chemin et que Samara n'aurait qu'à la suivre pour découvrir leur camp. Il n'était pas un expert non plus, mais une fois sur la route, il ne perdit pas de temps et accéléra peut-être un peu plus que de raison. Tant et si bien qu'ils arrivèrent dans Fort Hope après un voyage plutôt court. Leur entrée fut remarquée et le garde qui venait de leur ouvrir la porte ne prit même pas la peine de retourner à son poste de surveillance dans la tourelle, préférant s'approcher timidement du trio qui se retrouvait au milieu de leur grande rue, où la jeune femme demandait déjà des précisions sur le fonctionnement du groupe.

« Y a pas grand chose à en dire, juste la base de la vie en communauté : on est gentil ou au moins respectueux entre nous et surtout pacifistes, tout manquement à cette règle te renverra à la porte illico. Tu peux te rendre à l'infirmerie si t'es malade et quand tu reviens d'une expédition, on te montrera où c'est. Par contre, interdiction d'entrer dans l'entrepôt sans y avoir été invité, les rations sont livrées à domicile. Il y a un registre à remplir pour sortir et une visite médicale obligatoire quand tu remets les pieds à l'intérieur du camp après une trop longue absence. T'auras droit à la maison de ton choix, y a des chances que tu sois seule pour le moment, mais ça peut changer si on accueille d'autres survivants. Et on te filera du boulot en même temps que ta maison. Ice ou moi, on pourra te servir de guide, si tu veux. »

Il avait lâcha tout ça d'une traite ou presque. Elle savait tout et si elle faisait le minimum syndical pour s'intégrer à la communauté, il ne doutait pas une seule seconde qu'elle parviendrait à s'en sortir sans mal.

« Mais comme tu le sais en ce moment, on prépare une attaque, alors te laisse pas impressionner par l'effervescence, je suis certain que t’arrivera à prendre le train en marche. Ice crèche dans la maison juste à l'entrée. » Il lui montra ladite maison et se tourna de l'autre côté de la rue. « Quant à moi, c'est la dernière au bord du lac. Tu peux venir nous déranger quand tu veux. D'autres questions ? »

_________________
The Ghost
Logan Carter
Now I know what a ghost is

Alack, there lies more peril in thine eye
Than twenty of their swords. Look thou but sweet,
And I am proof against their enmity.






Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 907
Points : 702
Date d'inscription : 02/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 25 Mai - 17:12

Quand la brunette parle du bolide à deux roues, le souvenir d'une virée à fond les ballons avec une autre brune lui revient de suite en mémoire. Quelle chance qu'elle l'est trouvée, en effet... Par Odïn, faites que le sort ne lui destine pas un second trajet sur l'un de ces engins de malheur. Aussi, pendant que Logan reluque la voiture comme s'il reluquait Joy pour la première fois, l'islandais se contente de le suivre du regard, un peu en retrait. Il connaît l'amour inconsidéré du leader pour les belles mécaniques, et il ne fait aucun doute que le costaud bave d'envie de monter dans la BM. Comme il s'y attendait, il entends son acolyte avancer sa maîtrise en entretien et réparation de voiture. Faut dire que c'est pas déplaisant de le voir s'intéresser à autre chose qu'à l'anéantissement du groupe du Fossoyeur.

Finalement, le destin semble jouer en sa faveur pour une fois, et Logan enfourche le deux-roues sans plus de cérémonie. C'est lui qui ouvre la marche, pendant qu'eux deux suivront la cadence pour rejoindre Fort Hope. Aucun soucis, Samara n'a pas l'air du genre à soudainement lui flanquer un flingue sous la mâchoire, ou à siffler pour demander à une bande de mecs louches de régler leur compte en plein trajet. Pas forcément hyper à l'aise dans l'habitacle de la voiture, Lïnko affiche un semblant de sourire pour répondre à celui de la survivante, mais esquisse un véritable sursaut quand un bruit tonitruant sort du poste pour lui massacrer les oreilles. Faisant fi de ce qui s'apparente sûrement à de la musique, la fille au look décalé brise le silence.

Décidant de s'amuser un peu, Ice lui répond le plus simplement du monde « Nan, j'habitais dans un petit village, en Alaska. Je suis venu aux states pour faire de la taule. Mais t'inquiètes, on aura tout le temps de faire connaissance plus tard, si t'es du genre à papoter. » C'est vrai quoi. Ça faisait pas une heure qu'elle les avait rencontrés, et elle aurait limite voulu connaître leur parfum de glace préféré ? Enfin bon, le barbare comprenait aussi qu'elle souhaite faire baisser le stress qui montait sûrement à l'idée de faire partie d'une communauté de parfaits inconnus. Qu'elle se rassure, si elle merdait pas, y'avait de grandes chances qu'elle s'intègre rapidement à leur petit groupe. Une fois devant Fort Hope, il eut envie de rire en la voyant analyser son nouveau foyer. On aurait dit une gosse devant une vitrine de confiserie.

L'arrivée du trio est remarquée, et la métisse ne semble pas s'en offusquer, bien au contraire. « Pas pires que nous, en tout cas, alors t'as pas à t'en faire. » Et finalement, les voilà de nouveau tout les trois réunis. Samara adresse un bonjour ultra-jovial aux survivants intrigués par leur venue, puis elle s'inquiète des règles établies à Fort Hope. C'est un Logan très professionnel et visiblement rôdé à l'exercice qui lui répond, n'oubliant aucune règle de sécurité, et n'oubliant pas non plus de préciser qu'ILS sont disposés à lui montrer les lieux, et tailler le bout de gras si l'envie lui chante. Bon, il était pas obligé de l'inclure dans le truc non plus, il avait une tête de baby-sitter, sans rire ? Comme pour se dé-investir de la chose, Lïnko lui tendit la paire de godasses style rangers qu'il avait à la main. « Cadeau de bienvenue. Remercies pas, t'as un service à me rendre en attente, du coup. »

_________________

Monsters are real, and ghosts are real too.
They live inside us, and sometimes, they win.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 146
Points : 468
Date d'inscription : 29/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
We have ashes, fire and hope
Samara Gibson
Matricule n°001
We have ashes, fire and hope
Dim 28 Mai - 16:58

Comme les deux hommes sont en train de m'expliquer le fonctionnement du camp, je me tiens devant eux, les mains croisées dans le dos avec l'air de les écouter le plus sérieusement du monde mais l'histoire des rations livrées à domicile me fait vraiment tripper, c'est un peu le même système que les paniers de fruits et légumes bio que tu payais au mois et qui arrivaient chaque semaine devant ta porte avant l'apocalypse, sauf qu'ici en plus c'est gratuit !

- Oui une question ! Je peux prendre cette maison ?

Je désigne du doigt une maison qui semble inhabitée vu l'état mais c'est celle à côté de chez le barbare et j'aime bien l'allure de l'entrée, ça a l'air ultra-moderne. Puis Ice me tend une paire de bottes de militaire.

- Aaaaah merci ! C'est pas ma couleur mais ça me sera utile quand même.

Après avoir jeté un regard à mes propres chaussures, je reporte mon attention sur le blond habillé comme au moyen-âge et pour lui faire remarquer qu'on est en 2016 eh !

- Tu sais, je suis sûre que je pourrais te trouver une petite paire de Vans rose et bleu, ça t'irait comme un gant et tu découvrirais que c'est bien plus confortable que ces monstruosités ! Ahahahah

Ils ont l'air d'être prêts à me laisser mener ma petite vie et c'est vraiment cool, du coup je range la BMW dans l'allée de ma nouvelle maison avant de proposer à Logan de récupérer la moto pour le groupe, après tout je m'en fous pas mal. Il reste une question en suspens et j'attends qu'elle soit réglée pour poser mes sacs. Je me tourne alors vers Ice, un grand sourire sur le visage.

- Une dernière chose... Est-ce que je peux voir le générateur ? Curiosité personnelle.

Et c'est aussi pour ça que je suis là. Après ça je pourrai enfin être tranquille mais je veux être sûr que quand ils parlent d'électricité, ils ne parlent pas de deux morceaux de métal plantés dans une pomme de terre... Souriante, je montre toutes mes dents au viking, c'est plus dur de refuser quelque chose à une jolie fille amicale, en tous cas plus difficile qu'à refuser à une connasse.
Tout en marchant en direction de l'installation électrique, je commence à faire la discussion avec le blond.

- Et du coup la taule c'était dans ce coin ? Rassure-moi t'étais pas du genre à aller te tripoter dans les parcs ?!

Je lui fais ma tête de choquée même si ce serait étonnent de sa part. Après quand on s'appelle Ice... Je crois me rappeler que les enfants ne courent pas après les camions de churros...
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 4802
Points : 4410
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 29 Mai - 9:49

Une fois les réponses aux questions de la jeune femme données, Logan commença à se sentir de trop entre le duo qu'elle formait avec Ice. En fait, il aurait pu aussi bien tenir la chandelle pendant qu'ils discutaient tous les deux, malheureusement il n'était pas aussi serviable que cela. Le brun jugeait cette petite préférence de la nouvelle venue un peu étrange, Lïnko n'étant habituellement pas le plus bavard de leur bande, mais ça le faisait sourire : une petite-amie pour le viking ? On aurait tout vu. Dans tous les cas, il n'avait plus rien à faire là, si ce n'était servir de chaperon et vu comme plus personne ne semblait l'entendre depuis au moins dix bonnes minutes et que Sam ne s'adressait déjà plus qu'à Ice, il y avait fort à parier que sa présence ne soit pas désiré. Elle aurait pu lui dire dès le départ qu'elle ne voulait pas de lui pour la visite, il avait franchement mieux à faire que de parler dans le vent, mais bon...

« Tu peux prendre la maison que tu veux. » tenta-t-il quand même en observant les deux autres tour à tour, pas bien certain qu'ils l'entendraient cette fois non plus. La jeune femme se gara dans l'allée et il laissa la moto à côté malgré son offre, surtout parce qu'il ne savait pas trop où la mettre d'autre pour le moment. Mais à peine une minute plus tard, c'était repartie pour jouer le rôle de la cinquième roue du carrosse et, retenant difficilement un rire, Logan se décida à s'éclipser pour de bon.

« Je vous laisse faire... connaissance. » minauda-t-il avec un regard entendu au blond, peut-être un peu moqueur aussi. Les commérages n'avaient jamais été son truc, mais il suivrait cette histoire de près, juste pour avoir une petite raison de sourire une fois par jour, rien de bien méchant. Toujours est-il qu'il les laissa là et retourna directement à l'entrepôt où Maddie devait être assise sur sa chaise à faire semblant de surveiller leur réserve d'armes quand, en réalité, elle passait plus de temps à griffonner Dieu sait quoi dans un cahier. Lïnko était bien assez grand pour trouver les panneaux solaires, difficiles à manquer, tout seul.

_________________
The Ghost
Logan Carter
Now I know what a ghost is

Alack, there lies more peril in thine eye
Than twenty of their swords. Look thou but sweet,
And I am proof against their enmity.






Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 907
Points : 702
Date d'inscription : 02/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 4 Juin - 13:21

Le coup du cadeau de bienvenue, c'était peut être pas l'idée en fait. Pour une fois qu'il tentait de faire bonne impression, il déchantait très vite. Certes, bien que la couleur de la paire de chaussures ne semble pas au goût de la nouvelle, elle les accepta de bonne grâce. Ce qui n'était pas du goût du nordien, en revanche, c'est la maison qu'elle désignait, toute enjouée. Celle juste à côté de la sienne. Par Odïn... Y'avait juste à espérer que Nanna se montrerait pas curieuse d'aller là-bas, histoire qu'il n'ait pas à la récupérer tous les quatre matins en train de se faire chouchouter par Samara. Bon. Avec un peu de chance, elle aimait pas les biquettes. Ouais. Fallait compter là-dessus. Ce qu'elle semblait apprécier en revanche, c'était le faire chier au sujet de sa tenue. Haussant un sourcil, Ice se contente d'un « Ahah. » un peu sévère, avant de fusiller Logan du regard. Il compte sérieusement le laisser tout seul avec cette... Fille ?!

Impuissant, Lïnko avise le sourire éclatant de la curieuse, puis la haute silhouette du leader de Fort Hope, qui s'éloigne, doucement... Le voilà parti pour une visite rapide du campement. Y'a des jours comme ça, vaut mieux rester coucher. Inspirant un bon coup, et le plus discrètement possible quand même, l'islandais finit par acquiescer avant de se lancer d'un pas décidé vers les panneaux solaires. Comme l'ex-détenu le redoutait, l'ouragan métisse ne peut s'empêcher de lui parler. Bordel, ça existe encore, les gens qui sont naturellement enclins à garder un silence confortable ? Les yeux ronds qu'elle lui lance suite à sa pique lui arrache un léger sourire en coin. Ok, elle à de l'humour la petite.

Très sérieusement, il acquiesce quand à la proximité du centre de détention, et réponds du tac au tac « Nan. Y'a pas de parcs, en Alaska.» avant d'hausser les épaules pour poursuivre, « J'ai juste buté un mec. Alors, si ça te fais plaisir, tu peux considérer qu'en effet, j'ai le manche facile. » Bien sûr, il parlait de sa hache, toujours fidèlement à portée de main, glissée dans sa ceinture. Peut-être que le sous-entendu pervers allait la refroidir, qui sait ? Valait mieux pas trop rêver, mais bon... Sait-on jamais. Arrivés au lieu de curiosité, le barbare s'immobilisa pour laisser la fille aux nattes observer le générateur. « Ça va, ça conviendra à mademoiselle ?» lança-t-il ironiquement.

Tout ce qu'il espérait, en fait, c'est qu'elle soit satisfaite, mais pas trop non plus. Maintenant qu'il l'avisait plus sérieusement, elle avait bien une tête à avoir une idée, et la trouver bonne quoi qu'il en coûte pour la réaliser. Si, par le plus grand des hasard, il lui prenait l'envie nocturne de détourner l'électricité du groupe pour démontrer ses capacités de DJ, Lïnko donnait pas cher de leurs peaux... Pouvait-elle se montrer à ce point dé-raisonnable...? A voir. « Rassures-moi... Le tapage qui sonnait dans ta voiture, tu vas pas nous le resservir ici, pas vrai ? »

_________________

Monsters are real, and ghosts are real too.
They live inside us, and sometimes, they win.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 146
Points : 468
Date d'inscription : 29/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
We have ashes, fire and hope
Samara Gibson
Matricule n°001
We have ashes, fire and hope
Lun 5 Juin - 21:00

La maison que je veux sérieux ?

- Youhouuuuu !

Et Logan s'en va pour me laisser faire connaissance avec son pote l'inadapté social qui me répond tout à fait simplement qu'il a buté un type pour aller en prison et que c'était en Alaska.

- Brrrrh, fait froid là-bas non ? D'accord je vais considérer ton...

Je marque une pause avant de crier "MANCHE FACILE" et de mimer une fessée devant moi en faisant des mouvements du bassin et en rigolant. Je continue pendant quelques secondes en me foutant de sa gueule. Je m'en fous pas mal qu'il soit allé en prison. Maintenant, tout le monde irait en taule donc bon... Sauf moi parce que je suis un ange et que tout le monde m'aime !

J'arrête de me moquer et le suis jusqu'au générateur, bon ok c'est un peu minable comme installation mais je ne m'attendais pas à une ferme solaire non plus. Je jette un oeil à l'installation, tripote quelques câbles pour voir s'ils sont bien fixés ce qui est aussi un témoin de qualité du système au complet. Bon c'est pas ouf mais ça fera l'affaire et au pire je poserai un ampli de tension.

- Oui la demoiselle est satisfaite ! Let's go ! Y a quoi d'autre à voir dans le coin ?!

Tout en marchant en direction de ma nouvelle maison, j'éclate de rire quand il me parle de mettre de la musique chez moi.

- Je vais être honnête Ice, j'adooooooore la musique ! Mais promis, à moins qu'il y ait déjà une sono digne de ce nom à l'intérieur, je ne vais pas organiser une rave pour toute la ville.

Et de croiser les mains dans mon dos en faisant les yeux de biche.

- Je serai saaaaaage !

J'explose d'un rire joyeux à nouveau en suivant le viking dans la rue. Les gens ont l'air très occupé et chacun a une tâche à lui. Je regarde le guerrier blond en souriant.

- Et toi t'habites où ? Si jamais je fais un cauchemar ou que j'ai pas envie de boire le thé toute seule !

Il m'indique alors sa maison et... bah c'est celle qui est à côté de celle que je visais. Trop cool ! Je pose mes mains sur mes épaules en sautillant sur place.

- Aaaaah mais on va être voisiiiiins ! Ahah ! C'est pour ça que tu t'inquiétais de la musique ?

Écroulée de rire, je suis vraiment contente d'être arrivée ici et je fais encore coucou aux gens qui me regardent donc certains font les gros yeux, probablement surpris de me voir agir comme ça avec le guerrier viking. Je soulève mes mains pour ne plus toucher ses épaules et me recule.

- Désolée, je suis toujours comme ça !
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 907
Points : 702
Date d'inscription : 02/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 13 Juin - 13:51

Fallait voir les choses en face, l'islandais était coincé avec Samara. Logan s'était lâchement tiré, le laissant seul avec la tornade aux nattes. Évidement, il faut que ça tombe sur lui. La métisse imite une posture étrange, en hurlant une expression fort inadaptée. Après avoir tressauté un instant, les muscles de la mâchoire du nordien finissent par se détendre, probablement aidés par la bonne humeur de son interlocutrice extravagante. Cette dernière, après l'avoir analysée un moment, semble satisfaite de l'installation électrique du groupe. Si elle s'en était plainte, le barbu lui aurait très gentiment rappelé qu'elle pouvait se barrer si ça lui convenait pas, mais malheureusement pour lui, elle paraissait s'en contenter.

Elle lui déclare alors son amour pour ce qu'elle appelle de la musique. Sans rire. Il avait réussi à comprendre ça tout seul. Imitant la posture des enfants, mains derrière le dos, Samara lui annonce qu'elle sera sage. Décidément, cette fille est une vraie pile électrique, et son énergie semble inépuisable. Finalement, sa venue apportera peut-être un coup de jus au groupe. Lui exclu, bien sûr. Il était pas le genre à se secouer inutilement dans tous les sens comme elle, et heureusement. Avisant ces yeux de biches, il haussa un sourcil se voulant sévère, mais esquissa tout de même un sourire en répondant « Y'a intêret, que tu sois sage. Donner la fessée, c'est dans mes cordes. » L'intéressée part naturellement d'un éclat de rire sonore, si bien que les survivants jettent des coups d'oeils un peu choqués vers le duo. Tu m'étonnes.

Quand le barbare désigne sa maison, voisine de celle tristement choisie par Samara, cette dernière manifeste une nouvelle fois son contentement, mais en pire. Elle n'hésites même pas à sautiller sur place en appuyant sur ses épaules. Esquissant un mouvement de recul de la tête, Ice affiche un sourire crispé, avant de la considérer les sourcils froncés. « Tu m'en vois ravi.» Seigneur. Encore un jour ou il aurait mieux valu rester couché. « J'ai pas pour habitude de butter des femmes, mais c'est pas le cas de tout le monde. Comment tu faisais avant, t'es jamais tombé sur des enculés qui sont pas trop dans le délire amical ? »

Faut dire qu'il imaginait clairement mal la brunette péter un plomb et descendre tout ce qui bougeait, mais qui sait, les gens étaient pleins de surprises, surtout depuis l'arrivée des cadavres ambulants. Jetant un coup d'oeil discret à sa maison, l'islandais effectua une petite prière intérieure pour que Nanna ne se décide pas à pointer son museau. Il avait eu sa dose d'humiliation pour le restant de ces jours, et, même s'il soupçonnait que son calvaire ne soit pas encore terminé, c'était toujours bon d'espérer. Plus sérieusement, il re-lança un sujet déjà abordé par la nouvelle recrue. « T'as pas l'air bien baraquée, mais je suis sûre qu'on trouvera quelque chose ou tu pourras te rendre utile. Tu te sentirais d'attaque pour quelles genre de tâches ? »

_________________

Monsters are real, and ghosts are real too.
They live inside us, and sometimes, they win.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 146
Points : 468
Date d'inscription : 29/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
We have ashes, fire and hope
Samara Gibson
Matricule n°001
We have ashes, fire and hope
Jeu 15 Juin - 8:19

Après avoir croisé les bras sur mon bomber histoire de garder ma chaleur corporelle, je m'apprête à raconter mon histoire au viking.

- Alors en fait j'ai été envoyée vers un camp de réfugiés pas mal au sud. C'était pas de mauvaises personnes mais quand le général est mort, un ami militaire m'a conseillé de partir et je ne me suis pas faite prier ! Il paraît qu'il ne reste plus rien de ce camp maintenant donc j'ai dû prendre la bonne décision vu que je suis toujours là moi.

Un grand sourire, de toute façon ce camp était merdique. En tant que civile, mon rôle était de faire les corvées de ménage et de plonge et de respecter le couvre-feu.

- Donc je me suis barrée avec mes affaires, un fusil, une jeep et une caisse de munitions. C'était il y a un bon mois je crois. J'ai... un peu abusé des munitions je crois et quand la jeep est tombée en panne, je me suis trouvée mon bolide. Sinon...

Comment j'ai fait pour survivre ? C'est une très bonne question mon cher monsieur.

- Bah j'ai eu de la chance je crois. J'ai mis des coups d'accélérateurs de temps à autres et je suis bonne en escalade donc j'ai toujours réussi à me sauver.

Globalement c'est tout et je me rends compte que je raconte beaucoup ma vie mais il a posé des questions très vagues quand même. Je me dois d'éclaircir tous les passages de mon histoire.

- Mais concrètement, tout ce qui touche à l'électricité je peux jeter un oeil, sinon j'ai toujours aimé me promener donc je pourrais te montrer des coins pour trouver des trucs plutôt pas mal à manger.

Je me trouve vraiment sérieuse et le petit lutin me glisse dans l'oreillette que je n'ai pas fait de blague depuis au moins cinq minutes. Il est temps de se ressaisir.

- Et si vous chercher une dj pour la fête du village, mon agenda est vide pour toute la période estivale !

Et oui ! Même si j'imagine très bien la fête du 4 juillet de Fort Hope, je ne suis pas sûre que cette bande de grincheux soit vraiment feux d'artifices et concerts.

- Sinon, dites-moi ce que vous attendez de moi et je vous dirai si je m'en sens capable ! J'aime bien tout ce qui touche un peu à la mécanique aussi même si je n'ai jamais suivi de vraie formation.

Au moins il sait tout mais je reste curieuse et avec toutes ces questions, je n'ai toujours pas eu le temps de les lui retourner.

- Et toi Ice ? Tu fais quoi ici ?
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 907
Points : 702
Date d'inscription : 02/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 25 Juin - 21:50

Maintenant qu'il se retrouvait coincé avec la nouvelle recrue de Fort Hope, autant tailler le bout de gras, comme on dit. Après tout, Logan s'était tiré. De cette manière, c'était donc à l'islandais de s'assurer de l'accueil convenable de Samara. C'est clair, elle était plutôt mal tombée. Il aurait mieux valu pour elle que Joy, ou une fille en tout cas, soit chargée de son intégration... Mais bon, c'était comme ça, point final. La jeune femme aurait tout loisir d'être enchantée en rencontrant les autres par la suite, du coup. Après avoir croisé les bras sur sa poitrine, adoptant une posture étrangement plus sérieuse, la métisse lui raconte sans rechigner comment elle en est arrivée là. Elle évoque le facteur chance. Beaucoup en bénéficient effectivement, mais Ice pense que pour en être arrivée là, la brunette à certainement dû faire preuve d'instinct et de justes décisions. Obligé.

Quand elle évoque les munitions chopées à son départ, le barbare ne peut s'empêcher d'esquisser une grimace. C'est pourtant pas le genre à envier armes à feu et balles, mais faut reconnaître que pour faire face à la véritable guerre qui les attends, c'était pas haches et épées qui allaient leur donner l'avantage. Mais bon, fallait pas se plaindre non plus, Sam' débarquait avec son fusil, c'était déjà un très bon point. En ce qui concerne ses capacités, c'est plutôt intéressant. Comme elle l'avait dit, elle connaît les environs. Et elle s'y connaît en électricité et en mécanique. A la mention de ses dons en matière d'ambiance, le nordien esquisse un sourire avant d'hausser les épaules. « Si une telle occasion se présente un jour, c'est sûr qu'on pensera direct à toi. Un peu de bonne humeur, ça fait jamais de mal, j'imagine. »

Revenant sur un sujet beaucoup plus important, à ses yeux du moins, il poursuivit « T'iras voir Logan, une fois que tu seras installée. Il te trouvera forcément des trucs à faire. Dans le pire des cas, je suppose que tu viendras avec moi quelques fois, je cherches de nouvelles zones où poser des pièges à gibier. » Pour l'heure, le barbu ne préfère pas imaginer de telles sorties insolites, mais faut reconnaître que ça pourrait être pas mal. « Je passe le plus clair de mon temps au dehors. Butter des morts, surveiller les alentours, chopper de la viande fraîche, du poisson. » Reniflant avant de sortir sa hache pour en admirer un instant l'éclat, il avisa son interlocutrice d'un air sombre. « Ça m'aide à pas démembrer des survivantes qui disent courir vite. » Laissant un petit silence planer, il finit par esquisser un léger rire gras, content de sa vanne.

Rangeant sa fidèle arme, il tapote l'épaule de la nouvelle avant de se diriger vers sa future demeure. « Viens, j'te fais visiter. » Arrivant sur le pas de la porte, il ouvre avant de se décaler pour s'incliner légèrement afin de laisser passer la propriétaire. Entrant à son tour, il détaille rapidement la pièce, un peu plus en retrait que Sam. Reconnaissant un clopinement familier, le barbare se baisse pour chopper son idiote de mini chèvre, qui sautillait gaiement sur le sol, contente de retrouver son papa d'adoption. Un peu blasé de l'apparition de la biquette il la tends tout de même vers la nouvelle arrivante. « Nanna. Je suppose que vous allez bien vous entendre... » Reniflant pour changer de sujet, il poursuit finalement « Ta demeure te conviens ? » C'est pas comme si elle avait vraiment le choix, mais bon.

_________________

Monsters are real, and ghosts are real too.
They live inside us, and sometimes, they win.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 146
Points : 468
Date d'inscription : 29/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
We have ashes, fire and hope
Samara Gibson
Matricule n°001
We have ashes, fire and hope
Jeu 29 Juin - 5:09

Quand il me dit ce qu'il fait pour le camp, j'hoche la tête et ajoute un "oui monsieur, bien monsieur" à moitié ironique en me disant qu'il est un peu plus malade que je ne le crois. J'agite mes bras quand il me menace carrément de me buter s'il me surprend à courir trop vite.

- Wouhouuuu !! Tu sais que tu commences à me faire un peu peur quand même ? Je t'aime bien et t'es le premier survivant que je rencontre en plus d'un mois, donc je veux qu'on soit potes tu vois !? Je veux pas que tu me menaces de me tuer ! Je t'aime bien moi !

J'ajoute à cela une tête de chien battu en le suivant sur le palier de ma nouvelle maison. Histoire de l'agacer un peu plus, je pose mes mains sur mes épaules et me repose un peu sur lui en marchant derrière. Remarque perso : pourquoi les gens dans la rue nous regardent comme ça ? Faudra que je comprenne si c'est à cause de moi ou de lui...

- Oh mais c'est joli ici !

Je commence à courir un peu partout en m'émerveillant des objets laissés à l'abandon dont un vieux tourne-disque qui doit probablement encore marcher avec un peu d'électricité. Il suffit d'une fraction de seconde pour que je me retrouve à genoux devant le meuble en train de fouiller dans la collection de vinyles qui est maintenant à moi avant qu'une biquette naine entre par la même porte que nous. Mes yeux passent de la biquette à Ice, puis de Ice à la biquette avant que je ne déborde d'amour pour la biquette. Ouais je m'en fout s'il est malade, on ne peut pas être quelqu'un de mauvais quand on a un animal aussi adorable. Je colle mon nez contre son museau lorsqu'il la tend et souris.

- Nannaaaaa ! Trop cool !!! Tu peux l'emmener ici quand tu veux ! Elle est trop cute !

Trop chouette ! Tandis que je jette des regards joueurs à la biquette en me demandant si elle ramènerait une balle, une petite balle comme celles pour le ping-pong... Est-ce que ma demeure me plaît ? Je jette un dernier regard général à l'entrée.

- Franchement... Mon loft en centre-ville était mieux mais je vais savoir m'en contenter ! Et puis... j'ai un super voisin maintenant !!

En souriant de toutes mes dents, je lui mets une grande claque sur l'épaule. C'est drôle cette manière qu'il a d'être à la fois gêné et agressif. Mais ça me donne envie de le faire parler encore plus. Et pour cela, je ne connais qu'une technique et c'est de relancer la conversation.

- Sinon tes tatouages sont extras ! T'en as d'autres ? C'est vraiment cool ! Perso je suis plus piercing mais je comprends le trip. Ceux sur ton crâne représentent quoi ? T'es trop grand je vois pas !

Comme un signe de paix qui dirait que je suis du même peuple, je soulève une partie de mes tresses sur la gauche pour montrer les marques inscrites à la base de mes cheveux rasés sur la partie gauche de ma tête ainsi que mon piercing en demi-lune encerclant mon oreille. Entre copains de salons de tatouages, on se comprend ! J'ai quand même un doute sur la provenance de ses tatoos et mon perceur aurait probablement fait un dégradé de couleur là-dessus mais bon. J'ai cru comprendre qu'il ne venait pas d'un monde ou un apéritif se fume plus qu'il ne se boit. Sauf s'il est trippé encens, vu comment il est habillé c'est le plus susceptible de la bande d'après ce que j'ai vu et je n'ai jamais appris à en faire, peut-être qu'il sait.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 907
Points : 702
Date d'inscription : 02/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 1 Juil - 15:15

Si sa petite vanne de "je suis un méchant viking usant de la hache à tout va" avait fonctionné un temps, le peu d'emprise qu'il aurait pu avoir sur la métisse avait bien vite disparu après les présentations avec la mini-chèvre. Sans surprise, la tornade brune s'entiche direct et va même jusqu'à lui faire un genre de bisou. Priant intérieurement pour que la biquette ne se sente pas de faire des virées quotidiennes chez la voisine, Ice dû reconnaître que Nanna avait tout de même l'air plutôt contente d'avoir une amie potentielle. Fais chier. A tout les coups, Odïn faisait un somme, et Loki s'autorisait des petits plaisirs. L'islandais eut la confirmation de cette idée quand il reçu une bonne claque sur l'épaule, affublée d'une appellation style "super-voisin". Bon, il allait devoir s'y faire, de toute évidence.

Il esquissa tout de même un sourire à la mention de ses tatouages. Décidément. Un vrai moulin à parole cette fille. Elle était jamais fatiguée ou quoi ? Peut-être qu'elle aspirait l'énergie restante des zombies qu'elle butait ? Ou elle volait l'énergie de son entourage à mesure qu'elle... Restait... Elle-même ? Quoi qu'il en soit, il se lança dans une réponse un peu évasive. « Je sais pas trop. Rien sûrement. Les Vikings se dessinaient ça avant d'aller en guerre, mais faut dire qu'ils prenaient des trucs qui donnent des hallucinations aussi. » Ça cassait un peu la légende, mais bon... « Ouais. Des runes sur les côtes, et une aile dans le dos. »

Montrant ses propres marques, ainsi qu'un bijou qui lui allait en effet très bien, le nordien dû reconnaître : « T'es vraiment bizarre comme fille. Mais tu te démarques clairement des autres qui sont encore en vie, j'avoue que c'est sympa. » C'est clair qu'elle avait son style, et elle le portait bien. Un peu gêné de sa remarque, il souhaita pourtant poursuivre dans son élan. « C'est sûrement con c'que j'vais dire mais... T'étais comme ça aussi avant la fin du monde ? » Bah quoi ? Des filles comme Samara, il en avait pas vu des tonnes. Voir... Bah aucune en fait. Inspirant un bon coup, comme pour se décharger du sentiment oppressant d'être en train de créer du lien social, Lïnko passa le pas de la porte pour gagner l'extérieur.

« Hésites pas à aller voir les gens, ils seront certainement plus accueillants et causants que moi. J'ai des trucs à faire, et si tu te fais chier, je t'enmenerais avec moi.» Pour sûr, il allait regretter ça. Mais au fond, il la trouvait marrante cette nouvelle. Et puis, fallait bien évaluer ses capacités sur le terrain, non ? Comme pour conclure l'échange sur une note qui signifiait qu'il n'était pas si méchant que ça -même si clairement, Samara n'avait pas l'air de chopper la frousse aussi facilement- il lança en souriant : « Je viendrais te présenter ma hache de façon plus personnelle si tapage nocturne il y a. Mais t'inquiètes, on peut m'acheter avec ce qui ce boit. » Esquissant quelques pas de recul, le barbu souhaita tout même s'assurer : « Ça va aller ? » Bordel, il était pas son père, qu'est ce qui le prenait ?!

Spoiler:
 

_________________

Monsters are real, and ghosts are real too.
They live inside us, and sometimes, they win.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 146
Points : 468
Date d'inscription : 29/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
We have ashes, fire and hope
Samara Gibson
Matricule n°001
We have ashes, fire and hope
Jeu 10 Aoû - 23:00

J'ouvre des yeux gros comme des billes quand il m'annonce avec une aile dans le dos. Mon cerveau va un peu trop vite et j'en viens à l'imaginer avec des ailes ce qui n'est pas très difficile en soit pour quelqu'un comme moi. Ses compliments me font rougir cependant et je recoiffe un coup mes tresses vers l'arrière pour mieux le voir avant de répondre mais il a l'air à demi-sérieux. C'est donc avec tout l'entrain du monde que je poursuis sur ma lancée et commence à lui raconter ma vie.

- Eh bien cher viking! Je pense que tu aurais eu un infarctus si tu m'avais vue avant ahahah! En fait, les morts qui se relèvent m'ont plus calmé qu'autre chose mais ça ne m'a pas empêché de profiter de la vie.

Bien entendu, je lui ai fait peur et il commence à reculer de plus en plus vers l'extérieur avant que je ne l'attrape par le bras pour le retenir un peu plus.

- Quand tu veux! Je suis pas forcément une fille de la forêt mais j'adore la rando et je connais la région de Detroit comme si j'y étais née ahah. Et je te promets que je t'infligerai plus d'engin à moteur, j'ai vu que tu kiffais pas forcément...

Autant être franche, de toute manière, je ne sais pas faire autrement. Et puis le guerrier aux cheveux tressés doit quand même savoir que je ne lui veux pas de mal et il le confirme en me menaçant à nouveau de sa hache.

- Le tapage ne dérange que ceux qui n'aiment pas la musique! Et si c'est une invitation à boire un verre, j'adore la tequila, le rhum et le vin! J'ai pas encore checké la cave mais ramène une bouteille si la musique te donne envie de venir me voir.

Je soulève ensuite la mini-chèvre pour lui faire un bisou d'esquimau avec mon nez.

- Et toi aussi tu peux venir quand tu veux ma joliiiie!!!

La petite bête fait un bruit rigolo et je la repose sur ses pattes avant de sourire de toutes mes dents à son propriétaire coincé qui me regarde avec méfiance on dirait.

- Ahah oui papa ! Mais reviens me voir ! Tu verras qu'on va finir par s'entendre! Et je suis sûre qu'avec les bons champignons, on pourra comprendre la signification de tes tatoos !
Revenir en haut Aller en bas

Nouveau
Répondre

Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Présentation de Logan Echolls
» Alice Logan [validée]
» Logan Wright
» easy come easy go ♠ jesse st james
» Logan(X)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum