Liberé, délivré, c'est décidé je m'en vais...




Aller à la page : Précédent  1, 2
InformationsContact
avatar
Messages : 3887
Points : 4044
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 18 Mai - 11:16

Voyant Isha obéir comme un automate à ses ordres et se reculer du rebord, Logan poussa un soupir de soulagement. Il n'arrivait quasiment pas à comprendre comment la situation avait tourné à ce qui se passait en ce moment. Il s'était attendu à devoir en découdre en venant ici, à devoir se battre une fois de plus avec le gamin pour avoir une chance de repartir avec Juliet, mais ça... Il n'était même pas certain de ce qui arrivait exactement, tout ce qu'il savait réellement, c'est que sa colère s'était envolée comme elle était venue. Un Robin sanguinaire décidé à se venger, il pouvait plus ou moins gérer, mais un Isha au bord du gouffre -dans tous les sens du terme, pour le coup- ça le mettait beaucoup moins à l'aise.

Pourtant, il avait eu ses mauvais moments, lui aussi. Ses grosses déprimes et il avait été plus que prêt à abandonner aussi. Mais il y avait une différence entre comprendre et savoir quoi dire pour rassurer quelqu'un. Le jeune homme semblait dans un très sale état. À peine cohérent, tremblant. Pas vraiment là. Il prit un sacré temps avant de répondre à ce que venait de lui dire Logan, aux paroles qu'il espérait rassurantes. Mais ça ne marchait pas, c'était même probablement de pire en pire. En réalité, à peu de choses près, ça n'était pas la première fois que Logan entendait ce genre de discours de la bouche du jeune homme. Comme souvent ces temps-ci, ils traversaient une phase qu'ils avaient déjà traversé et dont ils s'étaient bien mieux sortis des années auparavant. Mais maintenant que le barbu lui-même trouvait difficilement des raisons de s'accrocher à cette existence de merde, il ne savait plus tellement comment convaincre le jeune homme. Autrefois, c'était facile. Les morts restaient morts et Logan, même s'il n'était pas l'homme le plus heureux de la planète avait tout pour se montrer optimiste. Aujourd'hui... Qu'est-ce qu'il restait de tout ça ? Pas grand chose. Sans Eulalie, il aurait même eu envie de dire rien.

Mais c'était faux, il ne restait pas rien. Ni pour lui, ni pour le gosse. Plus mesuré encore, Logan appuya de nouveau sur le talkie qu'il porta à ses lèvres. Il ne savait pas comment il allait arranger ça, mais il était bien obligé d'essayer. « Isha, il faut que tu arrêtes de penser comme ça, putain. Je ne veux pas me la jouer martyr et j'ai aucune intention de te dire au revoir aujourd'hui. Calme-toi, s'il te plaît. On parle, là, non ? Je te promets que tout peut s'arranger. Il faut juste que tu me fasses confiance. J'ai toujours été là, non ? » Il marqua une pause, fermant les yeux une seconde en repensant à la seule fois de sa putain de vie où il n'avait pas été là. « Enfin, non, je sais, pas toujours. Et je serais désolé pour ça toute ma vie, mais je te lâcherais plus, tu m'entends ? Je sais bien que le séjour à ma cave n'était pas la meilleure idée du monde et t'as le droit de m'en vouloir, mais je voulais seulement t'aider à décrocher de la coke. Tu sais aussi bien que moi que t'aurais rien voulu entendre si je t'en avais juste parlé sans aller jusque là. Et j'ai fait ce que tu m'as demandé, j'ai pris soin d'Ava et d'Harvey aussi. Ils vont bien. Alors, s'il te plaît, s'il te plaît, calme-toi, ramène-moi Juliet et on ira les voir d'accord ? Tout se passera bien. »

Il craignait un peu que le gosse ne le croit pas. Peut-être qu'il n'aurait pas du sortir cette carte tout de suite, mais il ne cherchait plus à la jouer stratégique, là, seulement à calmer le jeu. Ramener le gosse sur le droit chemin, vers l'homme qu'il était sur le point de devenir avant que tout ne parte en vrille. Même si ça ne se voyait pas en ce moment, c'était encore possible. En tout cas, il fallait bien essayer d'y croire...

_________________


Keep calm and let Logan handle it

No Keia la, no keia po, a mau loa
Mes Awards **:
 
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 1704
Points : 1759
Date d'inscription : 26/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur
I walk a lonely road
Isha Cornwell
Matricule n°001
I walk a lonely road
Sam 20 Mai - 16:55

C’est un peu hagard et les yeux rouges de larmes que j’écoute Logan en opinant mollement du chef lorsqu’il prétend qu’il n’est pas trop tard. Pense t’il vraiment ce qu’il dit ? Je n’en sais rien. D’habitude je suis bon pour deviner ces trucs-là. Mais là, tout de suite, dans le bordel de ma tête et de ce que ressens, je crois que je suis incapable de deviner quoique ce soit, ni d’avoir une seule certitude.

Par contre il a raison, malgré ma merde en barre, au moins, on discute. Quelques soit la suite, il saura, il aura vu, il n’aura pas a vivre en se posant des centaines de questions sur moi.

Je reste de marbre quand il me promet que tout va s’arranger, j’ai dû mal a voir comment mais j’aimerais vraiment qu’il dise vrai. Que d’un coup de baguette magique les choses soient moins compliquées. Je me sens tellement épuisé de tout ça, pas seulement des moisis, de Bruce… mais aussi qu’on ne sache pas se voir avec Logan sans que ça explose encore plus qu’un film d’action hollywoodien.

J’opine, à nouveau, de la tête quand il me demande de lui faire confiance. J’ai ‘impression que c’est la seule chose de censée à faire pour le moment. A vrai dire je me sens tellement mal que je ne suis pas sûr d’être capable de prendre une décision par moi-même. Et quand on voit le résultat de celles que j’ai prises depuis mon évasion…

Je me raidis quand il affirme avoir toujours été là. Vue sa réaction, il a peut être perçu mon malaise. Pendant quelques minutes je repense au garage ou je l’attendais bêtement, croyant encore que le pire truc qui pouvait me tomber sur la gueule c’était de crever avant qu’il ne revienne…

Je n’écoute plus vraiment a suite a nouveau perdu dans mes sombres pensées, pourtant deux noms viennent me heurter le cerveau.

Ava… Harvey…

J’essaye de comprendre ce qu’il me dit, c’est un peu comme si on venait de me brancher une petite batterie de secours. Je me souviens que je suis responsable d’eux et que je dois les sauver. Sauf qu’il est en train de me dire qu’ils sont en sécurité ? En même temps il n’a pas arrêté de me dire ça depuis que je suis son prisonnier non ?
Mais ça veut dire quoi qu’ils sont en sécurité ?

Aller les voir… je redresse ma tête en le scrutant avec autant d’intérêts qu’un type qui vient de passer 3 jours sans boire et manger devant un distributeur de boissons et de bonbons.

« Tu… tu veux dire que tu sais où ils ont… ? »


L'espoir qui dégouline de ma voix me surprend. J’ai a peine prononcé cette phrase que je percute le ton suppliant du Logan sur ce qu'il demande.

Ah !! Merde ! Godiche !

J’avais oublié la chenille qui rouille derrière moi et le pourquoi il va repiquer une crise. Non, tout ne va pas bien se passer, déjà parce que je ne suis pas sûr d’avoir les forces et l’équilibre de redescendre les étages avec elle en sac à patate sans risquer « un renversement de situation» ou, tout simplement, parce qu’il va bien falloir que je lui dise que j’ai dû lui défoncer la tronche.

« Logan… je… il y a eu un souci avec Godiche. Je… je voulais juste qu’elle me ramène chez toi mais… elle voulait pas de Punishers dans votre camp… j’ai… je… c’est parti en vrille… J’ai pas eu le choix, elle allait se faire du mal, enfin, encore plus quoi… Je... je ne voulais pas ça...».

J’ai du mal a trouver mes mots pour expliquer que j’ai dû l’assommer. Assez mécaniquement j’arrête ce suicide verbal, lui fait un signe de « en bas » et va vers Juliet comme je peux. Je galère a la reprendre sur l’épaule pour tenter l’exploit de la descente.

Mais j’ai bien réussi a monter avec elle jusqu’ici non ?

_________________
A déposer son cœur et son âme au pied d'une magnifique Louve.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 3887
Points : 4044
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 21 Mai - 11:29

Comme souvent avec ce gosse, Logan avait un peu l'impression de parler dans le vide. Il distinguait grossièrement le jeune homme s'agiter sur le toit d'en face, ça pouvait ressembler à des acquiescements aussi bien qu'à un simple tic nerveux ou à des tremblements à cause du manque. Pourtant, il continuait de parler, aussi calmement que possible, d'un ton égal et le plus neutre qu'il puisse dans l'espoir d'obtenir une réaction un peu plus... marquée. Une réponse, surtout, qui prouverait que le gamin l'entendait et se laissait convaincre par ses arguments.

Mais le jeune homme ne se réveilla pas avant que Logan ne fasse mention de sa nana. Là, il releva la tête immédiatement et il se décida enfin à parler. Le barbu poussa un soupir. Heureusement qu'il n'était pas trop susceptible, parce qu'il aurait presque pu être vexé. « Oui, il sont chez moi tous les deux. » informa-t-il quand même. Au moins, il y avait de grandes chances que le gamin accepte de retourner à Fort Hope avec lui, comme ça. Sauf s'il commençait à croire qu'il s'agissait d'un pitoyable petit mensonge pour le piéger, auquel cas, ils étaient encore dans une belle merde. Surtout que cette fois, il n'avait aucun moyen de contacter Ava à moins d'aller frapper directement à la porte de la maison qu'ils lui avaient prêtée dans le camp.

Le cœur de Logan se mit à battre un peu plus vite dans sa poitrine quand le gosse reprit la parole. Son premier réflexe avait été de lui passer un savon pour avoir encore une fois appelé Juliet par ce surnom peu flatteur, mais il fut coupé dans son élan par les mots qui continuaient d'être crachés dans l'appareil. Qu'était-il en train de dire, là ? Pourtant, il avait assuré tout à l'heure qu'elle n'aurait rien de plus qu'un mal de tête. Alors pourquoi son discours de maintenant sonnait comme une confession plutôt morbide ? « Isha... Qu'est-ce que tu lui as fait ? » demanda-t-il finalement, retenant difficilement son ton de devenir plus désagréable. Mais pour toute réponse, le gosse lui fit un signe de la main et il s'éloigna du talkie pour aller attraper ce qui devait être Juliet.

Pendant quelques secondes, Logan resta immobile à regarder Isha se mouvoir sur le toit d'en face. Il n'arrivait pas encore à décider s'il allait s'énerver ou seulement s'inquiéter. En fait, il commençait déjà à faire les deux. Et puis, le jeune homme commença à descendre la façade du bâtiment et le barbu tourna les talons, se mettant à courir pour retourner vers le trou béant supposé accueillir les escaliers lorsque ce bâtiment aurait été fini de construire. Il arriva sur le trottoir avant Isha et attendit, trépignant qu'il ne pose enfin le pied sur le sol. Il lui sauta dessus immédiatement pour récupérer la jeune femme sur son épaule. Elle était inconsciente, mais elle ne semblait pas trop amochée. Logan lança un regard noir à Isha en soutenant la jeune femme dans ses bras. « Bordel de merde ! Mais qu'est-ce qui t'es passé par la tête ? » demanda-t-il d'un ton glacial. Foutus gosses ! « Va falloir que t'arrêtes tes conneries maintenant, ça commence à bien faire. » Un autre coup d’œil assassin se posa sur le jeune homme quand Logan réalisa qu'il avait carrément été jusqu'à lui attacher les mains dans le dos. « Amène-toi. » grogna-t-il en tournant le dos au jeune homme pour traverser la rue et retourner vers sa voiture. Il déposa la jeune femme sur la banquette arrière, prit le temps de l'installer confortablement et d'observer les menottes qui retenait ses mains et de s'assurer qu'elle respirait vraiment. Ce petit crétin avait totalement défoncé la serrure à force de la trifouiller, mais Logan essaya quand même de l'ouvrir avec la clé qu'il gardait sur lui. D'accord, il força, insista, jusqu'à ce que la serrure n'accepte de coopérer et de libérer les poignets de son ex. Il replaça le duvet sur la jeune femme avant d'aller se glisser derrière le volant. « On rentre, mais je te préviens que t'as intérêt de te faire discret pendant quelques jours si tu veux pas que je t'en colle une. »

_________________


Keep calm and let Logan handle it

No Keia la, no keia po, a mau loa
Mes Awards **:
 
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 1704
Points : 1759
Date d'inscription : 26/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur
I walk a lonely road
Isha Cornwell
Matricule n°001
I walk a lonely road
Lun 22 Mai - 9:06

La descente me semble durer des heures tellement c’est un enfer. Le sol ne veut pas rester stable et sans le mur je pense que l’on serait arrivé en bas plus vite que prévu. Néanmoins, avec quelques pauses et pas mal de tangages, j’arrive enfin au sol.
Je pensais être épuisé, mais en fait je me rends compte que je ne l’étais pas tant que ça au regard de l’état ou je me trouve maintenant. Je ne sais même pas comment je tiens debout qua Logan déboule pour presque m’arracher Godiche des bras.

Une petite partie de mon cerveau accepte de se rebrancher, j’imagine que c’est celle de mon instinct de survie, et je recule vivement quand il a récupère son ex. Je ne me sens pas assez en forme pour encaisser une pluie de gnons comme il sait si bien le faire.

Mon vieux était sadique, il tapait là où ça faisait mal. Logan ne fait pas dans le subtile quand il cogne, mais c’est beaucoup plus brutal que le père Cornwell. Une partie de moi me hurle même de fuir tellement je le sens en colère après moi.  

Je voudrais lui expliquer ce qui s’est passé, que je ne voulais pas la cogner mais que je lui ai fait trop peur et que ca devenait ingérable. En même temps, ça reste de ma faute non ? Mais je ne pouvais plus rester dans cette cave. Il ne sait pas, il ne comprend pas ce que ça veut dire pour moi d’être attaché comme ça. Il ne peut pas deviner dans quels cauchemars cela me plonge, la douleur de mes poumons, atroce, qui refusent de fonctionner comme je le veux, cette lente asphyxie sans fin qui ne m’apporte même pas la délivrance de la mort mais juste l’impression d’une torture sans fin ni repos.

Je reste planté là, comme un con, sur le trottoir où il m’a laissé, pendant qu’il s’occupe de Godiche. Le suivre ? Oui il le faut car il y Avalohn et Harvey avec lui. Mais en même temps est ce qu’ils veulent me voir ?

Est-ce que pour eux je peux franchement envisager de retourner dans cette affreuse cave ?

Je me rends compte que je viens de reculer et que je suis dos au mur. J’ai ma réponse. Je ne peux pas y aller, je ne supporterai plus, je vais être détruit et mourir, pas forcément physiquement, mais je ne saurais pas subir ce châtiment, qu’il soit mérité ou non.

« On rentre, mais je te préviens que t'as intérêt de te faire discret pendant quelques jours si tu veux pas que je t'en colle une. »


Je sursaute à l’idée qu’il m’en colle une. Je suis trop épuisé pour être plus que ce que j’ai toujours été : un gamin qui a peur. Et, là, tout de suite, Logan me fait peur. Je reste à le regarder avec horreur en repensant à la dernière correction que je me suis prise. Machinalement je touche les meurtrissures qui n’ont pas voulu partir.
Je suis tendu à l’extrême de peur qu’il vienne m’attraper et me piquer avec son machin qui me fait dormir pour me retrouver dans sa cave. Mais j’essaye quand même de sauver les apparences.

« Je… je ne peux pas Logan… »

J’ai du mal à expliquer le pourquoi je ne peux pas, une fois de plus toutes les idées veulent sortir en même temps avec autant de cohérences qu’un de ces tableaux modernes où on a l’impression qu’un type a vomi plusieurs fois dessus.

Il y a la cave, il y a le fait que Juliet a raison: je suis dangereux, incontrôlable, et que je ne m’en rends pas toujours compte, il y aussi le fait que j’ai peur et que je sais que je dois finir un truc pour que le merdier s’arrête pour de bon.  

Robin essaye de hurler en moi, sauf que mon degré de fatigue l’impacte aussi visiblement. Je ne comprends que le sentiment d’urgence qu’il m’inspire. Lui veut fuir Logan. Mais si je voulais vraiment fuir je pense que je serais déjà parti.

En fait qu’est ce que je veux ?

Me trouver une excuse pour échapper à une correction certainement amplement méritée et a une confrontation avec la femme qui m’a offert à ce châtiment horrible ?

Je regarde Logan nerveusement, conscient que si je n’arrive pas à lui dire les choses ça ne servait vraiment à rien tout ce putain de cirque.

« Je ne peux pas t’expliquer mais … »

Je baisse honteusement les yeux en me touchant le poignet, sérieusement blessé par les menottes. Je n’ai pas envie qu’il comprenne à quoi ça me renvoi. Je me sens tellement sale et impuissant.

« … je ne peux pas retourner me faire enchainer dans ta cave, même si c'est justifié, je préfère crever pour de bon que subir ça encore et encore… »

Je me rends compte que je suis sincère. J’ai tenu le coup grâce à Robin et le besoin d’aller sauver Ava et Harvey. Robin n’est plus là, du moins pour le moment, ma femme et le gosse sont en sécurité. Je n’ai plus rien pour m’accrocher et espérer survivre à ça.

« … et puis… il faut bien que quelqu’un aille régler le problème Bruce, et je suis le mieux placé pour y arriver… »

J'essaye de dire ça avec un petit sourire sans trop de certitude sur l'effet que cela peut rendre avec mes tremblements, ma fatigue et ma peur.

_________________
A déposer son cœur et son âme au pied d'une magnifique Louve.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 3887
Points : 4044
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 22 Mai - 14:55

Logan cachait mal sa colère, il n'avait jamais été connu pour sa subtilité et son tact, mais il y avait de quoi quand même ! Il voulait bien comprendre qu'Isha ait perdu les pédales et un peu plus que ça, surtout en découvrant violemment la mort d'Eulalie, mais ça n'était pas une excuse valable pour s'en prendre à Juliet et ça ne le serait jamais. Du moins pas aux yeux du barbu, mais peut-être manquait-il légèrement d'objectivité sur ce sujet. Et mieux que quiconque, Isha était censé savoir l'importance que son substitut de père portait à la jeune femme, non ? Alors, non, il ne se forçait pas à garder sa colère pour lui, même si le moment était peut-être mal choisi de jouer le papa grognon qui réprimande son gosse. Malheureusement, il ne le réalisa qu'en remarquant que, même si lui s'était installé prêt à rentrer à Fort Hope, le gosse se trouvait encore à trembloter sur le trottoir.

Il manqua de pousser un soupir, mais ne se retint pas de lever les yeux au ciel, quand Isha lui annonça qu'il ne pouvait pas. Il ne pouvait pas quoi ? Bon sang... était-il forcé d'en rajouter une couche ? Ils avaient fait le tour du sujet, Logan venait de lui dire qu'il n'allait pas l'abandonner, qu'il le ramenait auprès de sa gonzesse. D'accord, il était un peu -beaucoup- en colère qu'il ait fait du mal à sa précieuse Juliet et peut-être que la menace de lui en coller une était un peu trop forte pour le moment, mais ça dépassait clairement sa pensée. Enfin bon... Le barbu sortit de la voiture et la contourna pour s'approcher du jeune homme. « Comment ça, tu peux pas ? » demanda-t-il en ravalant sa colère.

Pas sûr que le gosse l'ait entendu, mais il répondit quand même, du moins il essaya, se lançant dans un semblant d'explication plutôt difficile. Logan se passa une main sur le visage avant de jeter un rapide coup d’œil à Juliet derrière lui. Il avait besoin de rentrer et vite, histoire de pouvoir la conduire à l'infirmerie et s'assurer qu'elle ne craignait rien. Et cette simple idée le stressait considérablement. « Qui a parlé de cave ? Je vais seulement te ramener auprès d'Ava et si tu respectes mes règles, tu pourras terminer ta désintox dans une maison. Ok ? » Il avait l'impression d'avoir parlé calmement, mais à ce niveau, il n'excluait pas que le gamin le prenne mal quand même et qu'il trouve des traces de Dieu sait quel sentiment négatif dans ces mots. « Faut juste que tu me jures que tu ne vas plus toucher à cette saloperie et que tu respectes les mêmes règles que les autres. Quant à Bruce, j'en fais mon affaire. T'as mieux à faire que de t'occuper de ce connard. » ajouta-t-il en priant pour que ces quelques mots suffisent. « Tu veux bien monter dans la voiture, qu'on puisse y aller, maintenant ? Je sais que tu ne voulais pas que ça se passe comme ça, mais je m'inquiète pour Juliet, je voudrais bien l'emmener voir un médecin rapidement. S'il te plaît, Isha, même si je ne le mérite probablement plus, fais-moi confiance. »

_________________


Keep calm and let Logan handle it

No Keia la, no keia po, a mau loa
Mes Awards **:
 
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 1704
Points : 1759
Date d'inscription : 26/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur
I walk a lonely road
Isha Cornwell
Matricule n°001
I walk a lonely road
Lun 22 Mai - 16:26

Je l’écoute avec attention. Le fait qu’il me dit que je ne retournerais pas dans la cave me détend un peu. Non, en fait beaucoup. Je sens que rien que d’avoir pensé y retourner j’avais retenu mon souffle. Je ne me leurre pas, dans mon état, si Logan veut me forcer à faire quoique ce soit, je ne saurais pas faire grand-chose pour me défiler.

Oui je veux voir Avalohn… plus que tout au monde. J'ai besoin de la sentir vivante contre moi. J'ai besoin d’entendre sa voix, de sentir son odeur....

Bruce devra attendre, mais pas trop longtemps non plus. Robin voulait le tuer pour le pouvoir, moi je dois le tuer pour rattraper mes bêtises. J’ai mis en route un truc épouvantable avec du racket organisé digne de gang. Le Fossoyeur n’y aurait jamais su le faire sans mon aide. Il faut que j’arrête ça.

Un caillou de plus dans mon sac à dos des trucs qui font de moi un enfoiré. Pas sûr que je trouve le courage de le dire à Logan. Je pense que je l’ai déjà tellement déçu…

Je lui fais oui de la tête pour la drogue. Je n’arriverais pas à verbaliser tellement que, rien qu’au mot drogue, j’ai envie de me rouler par terre et de chialer pour avoir une dose qui ferait enfin taire la douleur.

J’ai fait mon malin, j’ai cru que j’étais plus solide que cette merde, que je n’allais pas replonger. Bref, une connerie de plus à mon palmarès déjà bien chargé. J’ai les boules d’être dans cet état là et ça réveille une petite partie combative que j’avais perdu.

Pourtant c’était elle qui m’avait fait redresser la tête, même quand mon père me tabassait, c’était elle qui faisait que je n’avais jamais céder aux débilités des assistantes sociales, que même après que des connards aient confondu mon anus avec Disneyland, j’ai réussi a serrer les point pour les piner au final. Non je suis plus qu’un petit garçon craintif, il faut que je me secoue. Je suis plus fort que ça.

Et même si je fais de la merde, c’est la mienne et je vais pas rester à trembler en attendant que Logan nettoie derrière moi. Ça me donne un peu plus de lucidité.

D’un côté je comprends son inquiétude pour l’ex femme de sa vie. Ça serait Ava je serais déjà en route vers un docteur. De l’autre je viens d’un camp ou c’est monnaie courante de régler ses comptes. Aussi, je suis plutôt sûr de moi quand à savoir qu’elle aura juste une grosse bosse.

Je viens mollement vers lui. C’est avec une voix un peu plus sure que j’arrive a lui dire.

« Godiche est juste assommée… si tu la secoues un peu en lui parlant fort elle va se réveiller, avec mal au crane, mais elle sera consciente. Après si tu fais ça, attends-toi à te faire hurler dessus d’avoir ramené un Punisher chez toi… et de vouloir récidiver… je.. je vais vous suivre avec sa bagnole. Ca évitera d’aggraver les choses avec elle… »

J’attends son consentement pour aller chercher la dite voiture. Depuis quand je fais ça moi ?

Dans tous le cas je le sens moyen d’être dans a même voiture qu’elle si elle est réveillée. Comme j’aimerais pas être a celle de Logan, car, qu’elle soit en mode Miss Vulcano ou Frigida, il peut être sur qu’il va s’en prendre dans la tronche.

_________________
A déposer son cœur et son âme au pied d'une magnifique Louve.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 3887
Points : 4044
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 22 Mai - 19:52

Un regard noir suivit la réponse d'Isha. C'est qu'il commençait à devenir sérieusement fatiguant, à force de refuser de montrer un minimum de respect aux gens. Il venait d'enlever et d'agresser une nana qu'il connaissait depuis des années et il trouvait encore le moyen de faire le malin. Il y avait de quoi lui retourner des claques, parfois. Mais après les durs moments qu'ils venaient tous de traverser, Logan s'abstint et se contenta de le réprimander comme le gamin qu'il pouvait être : « Arrête de l'appeler comme ça. Va falloir que je te le répète combien de fois ? » Enfin bon, il était assez d'accord avec le plan proposé par le gosse, en fait l'idée de ne pas se retrouver en tête à tête avec lui pendant le temps que durerait le voyage le soulageait même un peu plus que de raison. Leur épargner les silences gênants et les remontrances serait un repos bienvenue et puis, le voyage ne durerait pas plus d'une heure s'il tablait large et qu'il roulait vraiment doucement. Il ne croyait pas une seconde que Juliet puisse l'engueuler s'il arrivait à la faire revenir à elle, aussi, il ne s'attarda pas sur cette pensée et se contenta de lancer un dernier regard noir au gamin et de le gronder encore un peu. « Je compte sur toi pour rester derrière tout le long, si tu me la mets à l'envers, j'arrête les frais, ok ? » Il voulait bien être patient, mais si le gosse décidait encore de se tirer après tout ça, grand bien lui fasse. On ne pouvait aider personne contre sa volonté, malheureusement.

Cette dernière recommandation faite, Logan laissa le jeune homme retourner à la voiture de Juliet et retourna au volant de la sienne, ajustant le rétroviseur pour s'assurer d'avoir une bonne vue sur l'arrière, que ce soit sur son passager endormi que sur la route. Il attendit seulement de voir Isha au volant de l'autre voiture avant de se mettre en route, jetant sans arrêt des regards nerveux dans le rétroviseur.

Juliet ne semblait toujours pas vouloir émerger et il commençait à douter sérieusement de ce que lui avait dit Isha. Il pouvait bien avoir frappé plus fort qu'il ne le croyait, auquel cas de très mauvais moments l'attendaient à Fort Hope... En même temps, assommer des gens à tour de bras n'étant pas l'activité principale du barbu, il conservait un doute qu'il décida d'éclaircir après quelques kilomètres seulement. Il se mit à ralentir considérablement et s'assura qu'il n'y avait rien devant lui avant de se retourner et de poser une main sur le genou de la jeune femme. « Juliet ? » appela-t-il en la secouant doucement. « Jules ? Tu m'entends ? Réveille-toi ! » Il continuait de surveiller la route d'un œil distrait, secouant un peu plus fort pour réveiller son ex.

_________________


Keep calm and let Logan handle it

No Keia la, no keia po, a mau loa
Mes Awards **:
 
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 435
Points : 1354
Date d'inscription : 08/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
We have ashes, fire and hope
Juliet I. Whitman
Matricule n°001
We have ashes, fire and hope
Lun 22 Mai - 22:06

Malgré l’ultimatum posé par Isha, Juliet n’était pas disposée à le faire entrer dans le camp, pas même en sachant qu’il était le fils adoptif de Logan. Il n’était plus ce gamin paumé que la jeune femme n’avait fait que croiser quand elle déposait Eulalie chez son père, il n’était désormais plus qu’un Punisher. Elle se fichait pas mal des raisons qui l’avaient poussé à faire un tel choix, pour elle, il avait vendu son âme, et tout se résumait à ça. Alors non, il n’entrerait pas à Fort Hope, pas grâce à elle en tout cas. Elle leva les yeux au ciel face à sa nouvelle remarque, ne comprenant même pas comment le jeune mécano pouvait avoir des idées aussi tordues à cet instant précis, quand la situation semblait aussi bloquée et désespérée. Elle n’eut pas le temps de faire la moindre remarque qu’il prononça le prénom de Logan, tandis qu’instinctivement elle se retournait pour voir arriver le barbu, qui parviendrait sans doute à démêler cette situation improbable. Mais Logan n’était pas là, et il n’y avait d’ailleurs personne pour sauver Juliet des menottes qui entravaient ses poignets, et du cynisme d’Isha. Elle ne comprit pas vraiment la suite, un choc sourd à l’arrière de sa tête, elle n’eut pas vraiment le temps de ressentir la moindre douleur d’ailleurs, et puis le noir. Rien d’autre que le noir, et le silence autour d’elle.

Quand est-ce qu’elle était montée dans un bateau ? Ça tanguait allègrement autour de Juliet, qui n’arrivait pas vraiment à comprendre ce qu’il se passait. Pourquoi est-ce que tout s’agitait comme ça ? Elle était dans le brouillard, comme dans du coton, et ses paupières lui faisaient l’effet de peser trois tonnes. La brune n’arrivait pas à ouvrir les yeux, et malgré tous ses efforts, elle se sentait glisser une nouvelle fois vers l’obscurité. Lorsqu’elle revint à elle, Jules fut bien incapable de dire combien de temps s’était écoulé. Elle ressentait une vive douleur à l’arrière de la tête, mais son esprit était encore bien trop embrumé pour qu’elle puisse penser de façon cohérente. Etait-elle couchée ? Et pourquoi est-ce que tout continuait de bouger comme ça ? Venait-on de prononcer son prénom ? Elle ne voulait pas qu’on la dérange, elle était bien dans cette espèce de bulle nuageuse dans laquelle elle se trouvait. Mais la voix retentit une nouvelle fois, dans laquelle résonnait une certaine forme d’urgence qui la poussait à lutter contre l’engourdissement qui s’était emparé d’elle. D’autant plus qu’elle était certaine de connaître la voix de celui qui s’adressait à elle.

Péniblement donc, Juliet se força à ouvrir les yeux, papillonnant bien malgré elle face à la lumière qui inondait la pièce. La pièce ? Non, c’était autre chose. Elle était en voiture, et fixait le toit de celle-ci, se sentant légèrement nauséeuse. Jules porta la main à l’arrière de sa tête, sentant sous ses doigts une vilaine bosse qui lui filait un mal de crâne dont elle se serait bien passée. C’était bizarre, elle ne se souvenait même pas de s’être cognée. Elle tourna légèrement la tête vers la gauche, avant de se redresser brusquement en reconnaissant la tignasse qui dépassait du siège conducteur. « -Logan ? » demanda-t-elle d’un air étonné, regardant tout autour d’elle sans comprendre ce qu’il se passait. Comme était-elle arrivée sur la banquette arrière de Rooney ? Elle fronça les sourcils, et essaya de rassembler les souvenirs qu’elle avait. La disparition de sa petite tour Eiffel, ses recherches frénétiques dans toute la maison, puis dans sa voiture, et…et soudain, la petite ampoule dans sa tête s’alluma brusquement. Elle regarda ses poignets, comme pour se persuader qu’elle ne déraillait pas, et qu’elle n’avait pas imaginé le kidnapping d’Isha, et les marques sur sa peau lui confirmèrent qu’elle n’avait pas encore totalement perdu l’esprit. « -Il s’est passé quoi là ? Il est où Isha ? » demanda-t-elle d’un ton anxieux qu’elle cachait mal, détestant se sentir aussi larguée qu’à cet instant présent. Dans ses derniers souvenirs, Juliet était menottée au volant de sa propre voiture, un Isha psychotique et menaçant à ses côtés, qui voulait à tout prix qu’elle le fasse entrer dans leur camp fortifié. Et maintenant, elle se retrouvait par miracle dans la voiture de son ancien compagnon, délivrée de toute entrave, sans la présence du jeune Punisher, mais avec un énorme vide dans la tête qu’elle ne parvenait pas à combler.

_________________
"I see humans, but no humanity"
On nous apprend à compter les secondes, les minutes, les jours, les années...mais personne ne nous explique jamais la valeur d'un instant. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 3887
Points : 4044
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 23 Mai - 21:26

Doucement, Logan tentait de réveiller Juliet, peut-être un peu plus inquiet que ne le demandait la situation. Il l'avait senti bouger, faiblement, mais assez pour chasser un peu la panique. Tant qu'elle remuait, elle n'était pas morte, pas vrai ? Raison pour laquelle il se permit de se tourner de nouveau vers la route, histoire de ne pas leur faire percuter un mur et en rajouter une couche à cette journée déjà bien difficile. Il avait hâte qu'elle se termine, d'ailleurs, cette foutue journée. Il faudrait probablement faire encore pas mal de chemin pour qu'Isha se calme une fois pour toute et qu'il laisse de côté sa crise d'ado pour regarder la réalité en face, mais s'il pouvait au moins leur laisser une soirée de repos... Logan priait sérieusement pour que le simple fait de retrouver sa copine parvienne à le calmer un peu. Il aurait tout ce qu'il voulait, non ? Plus de cave, plus de menottes, sa nana à ses côtés... était-ce être trop optimiste que de croire que tout ceci suffirait à le faire grandir un peu ? Enfin, s'il s'y refusait encore, Logan gardait une botte secrète et il n'hésiterait pas une seule seconde à lui faire remarquer que même Joy faisait preuve de plus de maturité que lui.  La comparaison serait forcément douloureuse pour le jeune homme, sûrement assez pour qu'il se sorte enfin la tête de l'eau !

Il sursauta presque en entendant la voix fatiguée de son ex l'appeler et la chercha du regard dans le rétroviseur. Elle parlait, elle s'était même redressée, les choses s'arrangeaient doucement. « Il est derrière, avec ta voiture. » répondit-il d'une voix mesurée à la première question qui fusa. Donc elle se souvenait aussi d'avoir eu une petite altercation avec le gosse. La conversation risquait de devenir difficile, mais il prenait ça comme une bonne nouvelle quand même. « Il m'a laissé un message pour que je vienne vous retrouver. On a parlé un peu et j'ai réussi à le calmer. » expliqua-t-il. Il n'avait pas la moindre idée de ce que ces deux-là s'étaient dit en son absence. Ils avaient parlé d'Eulalie, bien sûr, mais il devait s'être passé autre chose pour que ça tourne aussi mal... Il lui avait dit qu'il bossait avec Bruce, non ? Le barbu n'en aurait pas juré, sa propre conversation avec Isha avait été assez difficile et il devait bien admettre que son agacement lui avait fait manquer quelques détails.

« Comment tu te sens ? Tu peux venir à côté de moi ? » demanda-t-il, toujours un peu inquiet. « Je t’emmènerais voir Katherine dès qu'on sera à la maison, d'accord ? » Du coin de l’œil, il s'assura qu'Isha était toujours derrière. Espérons que c'en soit enfin terminé avec les drames pour aujourd'hui...

_________________


Keep calm and let Logan handle it

No Keia la, no keia po, a mau loa
Mes Awards **:
 
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 435
Points : 1354
Date d'inscription : 08/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
We have ashes, fire and hope
Juliet I. Whitman
Matricule n°001
We have ashes, fire and hope
Mer 24 Mai - 12:49

Du bout des doigts, Juliet parcourait les contours de la bosse à l’arrière de sa tête. Quand est-ce qu’elle s’était cognait aussi violemment ? Elle grimaça, avant de tourner de nouveau son regard vers Logan lorsqu’il reprit la parole. Comment ça, Isha était derrière avec sa voiture ? C’était quoi ce bordel ? Par réflexe, Juliet se tourna pour constater de ses propres yeux que le jeune protégé de son ex se trouvait bien derrière eux, au volant de la voiture de la jeune femme. Elle resta là, à le fixer pendant de longues secondes, se creusant vraiment les méninges pour comprendre ce qu’il s’était passé. Mais la voix de Logan dans son dos la détourna rapidement de la vue de sa voiture, tandis qu’elle reprenait sa place sur la banquette arrière, ne lâchant pas le barbu du regard tandis qu’il lui expliquait de façon très condensée ce qui s’était visiblement passé. Jules hocha distraitement la tête, tandis que des bribes de sa conversation avec Isha lui revenait brusquement en tête. Il n’avait pas arrêté de lui répéter qu’il voulait juste parler avec Logan, il semblerait qu’il ait finalement réussi à obtenir ce qu’il voulait.

La brune sembla être ailleurs pendant quelques instants, durant les quelques brèves secondes que dura le silence entre eux. Elle plissa les yeux lorsqu’il lui demanda comment elle se sentait, tandis qu’elle semblait sérieusement réfléchir à la question. Elle était en vie, elle allait bien, donc. Venir à côté de lui ? Oui, ça devait être faisable. Elle se tortilla pour se sortir du sac de couchage dans lequel elle se trouvait, fronçant les sourcils en essayant de se souvenir comment elle était entrée là-dedans, et il lui suffit d’une seconde pour décider que ça lui importait peu. Finalement, elle se redressa, et tant bien que mal, elle se faufila vers l’avant du véhicule, tâchant de ne pas donner de coup à Logan au passage, pour éviter qu’il ne les envoie par mégarde dans le décor, puis elle s’installa sur le siège passager, aux côtés du barbu. « -Je…ça va. Pas besoin d’embêter Katherine avec si peu… » lui répondit-elle, tandis qu’elle bouclait sa ceinture. Elle poussa un petit soupir, avant de s’installer plus confortablement dans le siège auto de cette voiture dans laquelle elle était déjà monté des milliers de fois. Pendant quelques instants, Juliet se contenta de regarder droit devant elle, l’esprit embrumé, la tête comme dans un étau. Elle essayait de tout remettre bout à bout, chaque geste, chaque parole échangée aussi. Elle se souvenait de l’aveu qu’elle avait dû faire au jeune mécano, et qui avait bouleversé ses plans. Doucement, elle tourna finalement son regard vers Logan, hésitant une demi-seconde avant de finalement prendre la parole : « -Il sait, pour…Eulalie… » finit-elle par dire à voix basse, même si elle se doutait que dans la conversation que le père et le fils avaient eu, l’information avait bien dû fuiter. Le changement radical de comportement d’Isha suite à la nouvelle lui revint en tête, tout comme cette impression qu’elle avait eu de s’adresser parfois à deux personnes différentes. Dire qu’il était complètement paumé était sans doute un doux euphémisme, mais si Logan avait réussi à le calmer, c’était une bonne chose. La brune espérait juste que ça durerait plus de cinq minutes.

Elle aussi, elle avait naïvement cru qu’elle avait réussi à calmer Isha, mais désormais, elle n’était plus certaine de rien. Tour à tour, il avait semblé calme et froid, prêt à tout pour rejoindre sa copine, avant de devenir soudainement agité, psychotique, incompréhensible. C’était à n’y plus rien comprendre. Juliet se souvenait des menaces, des éclats de voix, des pleurs aussi, de la lame dans sa main qu’il avait serré si fort dans sa paume qu’il s’était entaillé la peau. Elle se rappelait aussi qu’ils avaient été si proches de retourner à Fort Hope, la brune parvenait à les imaginer clairement devant les portes du camp, et pourtant, ils n’avaient pas été plus loin.  Ils n’avaient pas pu, pas après la petite révélation d’Isha. Et à cette simple pensée, Jules sentit la colère qu’elle ressentait à cet instant refaire brusquement surface. « -Il m’a assommée, pas vrai ? » demanda-t-elle d’une voix dure, que la colère rendait légèrement tremblante. Bien sûr que c’était lui, il n’y avait pas d’autre explication à la bosse à l’arrière de sa tête. Elle ne se rappelait pas précisément de cet instant, mais elle était sûre d’elle sur ce point. Elle ragea à voix basse, avant de détourner le regard en se focalisant sur l’extérieur de la voiture qui défilait sous ses yeux, espérant que ça la calmerait. Mais la vue des habitations, des jardins, des arbres qui défilaient sous ses yeux lui firent soudainement prendre conscience de ce qui lui avait échappé jusque-là. « -Attends…on va à Fort Hope, là ? T’es en train de le ramener chez nous ?! » demanda-t-elle d’un air incrédule, sans chercher à cacher son étonnement.

_________________
"I see humans, but no humanity"
On nous apprend à compter les secondes, les minutes, les jours, les années...mais personne ne nous explique jamais la valeur d'un instant. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 3887
Points : 4044
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 24 Mai - 21:26

Du coin de l’œil, Logan observa la jeune femme se contorsionner pour venir s'installer à côté de lui. Elle ne semblait pas vraiment en forme, mais ça n'était peut-être pas aussi grave qu'il le croyait. Enfin, si elle s'imaginait échapper si facilement à une visite à l'infirmerie en rentrant, alors elle connaissait bien mal l'homme installé à ses côtés. Mais il se garda bien de lui rappeler tout de suite qu'il était plutôt du genre têtu et surprotecteur -pour ne pas dire autre chose- et il se contenta de regarder la route en serrant les dents.

De toutes façons, la conversation avait déjà dévié sur un autre sujet quand Juliet reprit la parole, confirmant ce que Logan savait déjà. « Je sais, il m'en a parlé. Je me doutais qu'il était encore trop... instable pour l'entendre. C'est pour ça que je ne lui ai rien dit. » s'expliqua-t-il, comme s'il prévoyait déjà qu'elle lui reprocherait d'avoir gardé ce secret. Et elle aurait eu de quoi... C'était un problème récurrent chez lui, visiblement, il fallait toujours qu'il se taise en pensant bien faire. Ça ne fonctionnait jamais comme prévu, mais il continuait quand même, incapable d'apprendre de ses erreurs. « Je suis désolé que tu aies eu à le faire. » Il était surtout désolé que ça se soit passé si mal et il ne comprenait pas encore exactement comment le gosse avait réussi à s'échapper de sa cave si facilement. Il pensait pourtant avoir pris toutes les précautions pour que le jeune homme soit dans un environnement aussi épuré que possible. À part quelques comics qu'il refusait de lire et la nourriture qu'il ne voulait pas manger, il n'y avait rien dans ce sous-sol qui expliquait comment il était parvenu à ce miracle... Mais même s'il y avait de grandes chances qu'Isha ait dit à Juliet d'où il sortait quand il l'avait attaqué, Logan ne s'égara pas à parler de la cave ou de quoi que ce soit d'autre. Il le ferait si Juliet posait la question, sans doute même sans qu'elle n'ait besoin d'aller jusque là, il lui devait bien une explication, mais pour l'instant... L'ambiance dans la voiture lui paraissait assez tendue. Peut-être simplement parce qu'il s'en faisait tout seul, mais ça ne changeait pas grand chose.

Et si ça n'avait pas été le cas jusque là, ça le devint quand la jeune femme réalisa enfin où il l'emmenait. Logan serra ses doigts sur le volant, prenant une profonde inspiration alors qu'elle lui balançait deux questions problématiques à la suite. Là, ça ne venait plus de son imagination, il était réellement tendu. « Bien sûr que je le ramène à Fort Hope. Où est-ce que tu veux qu'on aille d'autre ? Il a besoin d'aide, Jules, je peux pas le laisser retourner avec Bruce. Il prend de nouveau de la drogue, il est vraiment mal, je peux pas lui tourner le dos maintenant. » Même si Juliet et Isha n'avaient jamais été de grands amis et qu'ils ne le deviendraient pas après aujourd'hui, Logan espérait sincèrement qu'elle comprendrait son point de vue. L'étiquette Punisher ne saillait pas très bien à un habitant de Fort Hope, mais il n'avait pas d'autre solution. Et puis, tout le monde faisait des erreurs, pas vrai ? Il avait envie de croire que ce ne serait qu'une rechute passagère avant que le gosse ne redevienne lui-même et il estimait lui devoir au moins ça. « T'en fais pas, d'accord ? Je le laisserais pas s'en sortir aussi facilement après ce qu'il t'a fait, ni foutre la merde dans notre camp. Mais... Je dois lui laisser une nouvelle chance. Une dernière chance. S'il fait quoi que ce soit pour nous mettre en danger, il partira, je te le promets. » Ça lui arrachait un peu le cœur de dire ça, malheureusement, il était aussi sincère. Il avait eu bien des misères à aider Isha au fil des années, mais il y avait une différence entre se retrouver au poste de police tous les week-ends ou devoir travailler comme un forcené pour payer des cautions et gérer un tueur en série en herbe. Même s'il souhaitait de toutes ses forces ne jamais en arriver là, il savait parfaitement qu'il ne pourrait plus repasser derrière Isha à chaque nouvelle erreur et encore moins si cela mettait son groupe en danger.

_________________


Keep calm and let Logan handle it

No Keia la, no keia po, a mau loa
Mes Awards **:
 
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 435
Points : 1354
Date d'inscription : 08/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
We have ashes, fire and hope
Juliet I. Whitman
Matricule n°001
We have ashes, fire and hope
Jeu 25 Mai - 12:30

Elle n’avait toujours pas quitté Logan du regard, tandis qu’il s’excusait que ce soit elle qui ai dû annoncer à Isha la nouvelle de la mort de leur petite fille. Juliet hocha simplement la tête, ne voulant pas s’étendre sur le sujet. Ça n’avait pas été la chose la plus aisée du monde à dire, ça ne l’était jamais quand il fallait apprendre à une tierce personne la mort de son enfant, mais Juliet préférait avoir été celle à annoncer la nouvelle à Isha, plutôt que Logan ai eu à subir cela. C’était sans doute stupide, parce que ce n’était pas pour autant que cela apaiserait la douleur du père, mais cela n’empêchait pas Juliet d’au moins essayer. C’était plus fort qu’elle, si elle avait la moindre petite chance d’éviter de l’abîmer encore un peu plus, elle était preneuse, quoique cela implique. Mais elle ne dit rien, ne lui répondit même pas, elle ne voulait pas parler de la mort d’Eulalie, elle espérait peut-être même ne plus jamais à avoir à en parler à qui que ce soit.

Le nuage dans sa tête semblait s’évaporer peu à peu, et puis brusquement, toutes les pièces du puzzle s’emboîtèrent. L’arrivée de Juliet et Isha devant Fort Hope, la tentative du brun d’entrer coûte que coûte, le refus catégorique de Jules, qui avait fini assommée sans même s’en souvenir. Elle ne se souvenait pas non plus de comment elle avait atterri dans la voiture de Logan, en revanche, elle n’avait désormais plus aucun doute sur le lieu où il les emmenait, Isha et elle. Et autant dire qu’elle n’avait pas changé d’avis, et qu’elle estimait toujours que la place d’un Punisher n’était pas derrière les protections de leur camp. En revanche, le barbu, lui, ne semblait pas partager son opinion sur le sujet, et Juliet se tourna immédiatement vers lui, le fixant d’un air presque choqué tandis qu’il lui confirmait qu’il comptait bien ramener Isha dans leur camp, parce qu’il avait besoin d’aide. Il ne lui laissa pas l’occasion de répliquer qu’il enchaîna une nouvelle fois, sans doute pour essayer de l’apaiser. Ou peut-être de l’amadouer. Elle pouvait entendre à travers ses paroles l’attachement que Logan avait pour son petit protégé, à qui il offrait une autre chance après toutes les conneries qu’il avait déjà accumulé jusque-là. Juliet l’écouta néanmoins, incapable de répondre quoi que ce soit. Elle détourna difficilement le regard au bout de quelques instants, pour regarder droit devant elle. « -T’as déjà essayé de l’aider. Dans ta cave, c’était bien ce que tu faisais, non ? » dit-elle, avant de tourner ses yeux bleus vers Logan. Elle se sentit un peu mal à l’aise en réalisant la surprise qui se peignait sur les traits du mécano, qui n’avait visiblement aucune idée que Juliet était au courant de ce petit détail. Isha ne lui avait rien dit de la petite visite surprise que Juliet lui avait faite. « -J'avais besoin de te parler, un jour, mais quand je suis rentrée dans votre maison, y'avait personne. Je voulais te laisser un mot, mais j'ai entendu des bruits, et...c'est là que j'ai trouvé Isha. Et puis, il m’en a parlé pendant notre petit road-trip…» finit-elle par lui révéler. Elle n’avait pas vraiment eu l’intention de lui cacher sa visite chez lui, et le fait qu’elle avait trouvé Isha dans le sous-sol de la maison de Logan. Mais avec tout ce qu’ils vivaient à l’époque, Juliet avait relayé ça dans un coin perdu de son esprit.

Elle soupira légèrement, avant de chercher le meilleur moyen de continuer sur sa lancée. « -Il est dangereux…mais je suppose que ça tu le sais déjà. Je parle même pas du fait évident qu’il soit un Punisher, juste…du manque. C’est un danger pour nous, et…pour lui aussi… » dit-elle en fronçant doucement les sourcils en se souvenant d’un Isha en proie à elle ne savait quoi, qui se tenait la tête à deux mains, semblait entendre des voix, et s’était entaillé la paume de la main volontairement. Elle fit une petite pause, pas certaine d’avoir commencé exactement comme elle l’aurait voulu. Elle n’était plus en colère, il n’y avait plus qu’une certaine forme de lassitude dans sa voix, à croire qu’elle avait tout donné durant ses éclats de voix avec Isha, et que maintenant, elle n’aspirait plus qu’à un peu de tranquillité. De toutes façons, Logan tenait bien trop à Isha pour accepter de le larguer sur le bord d’une route, et elle ne se faisait aucune illusion, s’il avait décidé de le ramener à Fort Hope, personne ne parviendrait à le faire changer d’avis. « -C’est peut-être lui que tu devrais emmener à Katherine. Elle aura peut-être des trucs à lui donner pour l’aider dans sa désintox. Toi aussi t’as besoin d’aide, si tu veux l’aider à aller mieux… » acheva-t-elle, en essayant d’esquisser un petit sourire encourageant, sans être toutefois certaine que ses lèvres avaient bougées. Il fallait bien avouer que la méthode Carter n’avait visiblement pas très bien fonctionné, et que menotter Isha dans une cave n’avait pas forcément été très salutaire pour le jeune homme. Ils avaient une médecin au camp, c’était sans doute l’occasion parfaite pour demander à la jeune femme quelques bons conseils.

_________________
"I see humans, but no humanity"
On nous apprend à compter les secondes, les minutes, les jours, les années...mais personne ne nous explique jamais la valeur d'un instant. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 3887
Points : 4044
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 26 Mai - 16:45

Le regard de Juliet posé sur lui rendait Logan nerveux. Elle avait refusé de ramener le gosse à Fort Hope et il comprenait pourquoi, mais il n'aimait pas avoir l'impression de devoir se justifier et encore moins qu'être du côté d'Isha puisse signifier qu'il était contre elle. Il ouvrit la bouche quand elle lui parla de la cave et qu'elle lui expliqua comment elle était au courant, mais ne trouva rien à répondre. Alors elle savait depuis tout ce temps et elle n'avait rien dit ? En fait, elle avait bien fait de garder le silence jusque là, il y avait fort à parier que Logan n'aurait rien voulu entendre. Il s'était convaincu avoir toutes les cartes en main pour aider le jeune homme, ça n'avait pas fonctionné, mais il était bien trop têtu pour admettre ses fautes avant qu'elles ne lui tombent dessus. Dommage que ça ait affecté Juliet aussi au passage.

Il savait bien qu'Isha était dangereux et que le manque leur causerait bien des soucis, mais il continuait de penser que ça restait la meilleure solution. Le laisser livré à lui-même ne ferait qu'empirer les choses. « Il retrouvera sa copine à Fort Hope et je ne le lâcherais pas d'une semelle s'il le faut. Tout se passera bien. » répéta-t-il d'un ton résolu. Il le faudrait de toutes façons et sinon, d'une manière ou d'une autre, Logan accepterait d'admettre sa défaite et de le laisser gâcher sa vie ailleurs. Du moins essayait-il de s'en convaincre. « Mais t'as sûrement raison, je l’emmènerais voir Kath. » Dans son esprit, les médicaments ne restaient qu'une autre forme un peu plus légale de drogue, mais... si ça pouvait aider Isha à rester en place le temps qu'il se remette sur pieds, ça valait peut-être le coup d'essayer. Des jours difficiles s'annonçaient pour lui et pour le gamin et cette idée le stressait. Au moins, il n'avait pas grand chose d'autre à faire en ce moment à part s'occuper l'esprit d'une façon ou d'une autre. Il aurait tout le temps du monde pour être collé aux baskets d'Isha et lui apprendre les bonnes manières...

En tout cas, il avait tout intérêt à trouver les mots et à ne pas merder s'il voulait convaincre le reste du groupe de le suivre dans ce plan plus que discutable, car ils arrivaient en vue de Fort Hope et que le gosse suivait toujours dans la voiture derrière eux. Logan commença à ralentir bien avant d'arriver devant la porte du camp. Peut-être qu'il n'était pas si sûr de lui, finalement... Il avala sa salive en avisant du mouvement dans la tour de surveillance. Le garde les avait repérés, ce qui était une bonne nouvelle concernant leurs mesures de sécurité, mais ce qui signifiait aussi qu'il aurait bientôt à retrouver son masque de froide assurance de chef pour se faire entendre. Il tourna le regard vers Juliet une dernière fois. « Tout va bien se passer.... hein ? » Elle ne pouvait pas le lui promettre et il doutait qu'elle le croit elle-même, mais bon... Il s'arrêta pour de bon devant les portes closes, attendant avec une certaine impatience que la porte ne leur soit ouverte, jetant des coups d’œil nerveux dans le rétroviseur pour surveiller Isha.

_________________


Keep calm and let Logan handle it

No Keia la, no keia po, a mau loa
Mes Awards **:
 
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 435
Points : 1354
Date d'inscription : 08/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
We have ashes, fire and hope
Juliet I. Whitman
Matricule n°001
We have ashes, fire and hope
Ven 26 Mai - 21:48

Au fond d’elle, Juliet savait bien que discuter avec Logan sur un sujet aussi sérieux qu’Isha était peine perdue. Il était têtu, ils l’étaient tous les deux, et c’était sans doute pour cela qu’il y avait eu tant d’étincelles entre eux par le passé. Qui plus est, Logan était le chef de Fort Hope, et elle savait bien qu’elle ne serait pas celle qui aurait le dernier mot face à lui. De toutes façons, elle n’avait plus envie de lutter contre qui que ce soit, elle estimait avoir déjà fait sa part pour la journée. Elle comprenait malgré tout la décision du mécano, Isha était de la famille, et il n’y avait rien que Logan n’aurait pas fait pour sa famille. Même accorder une chance supplémentaire, quand Isha avait merdé tant de fois. Il était un bon père, et ça, personne ne pourrait jamais le lui enlever. Elle prit une petite inspiration, avant de se tourner brusquement vers Logan. Quoi ? Comment ça, sa copine était au camp ? Elle avait dû manquer une partie de l’histoire, parce qu’aussi loin qu’elle pouvait s’en souvenir, aller trouver la femme d’Isha, c’était bien le but de toute cette opération foireuse. « -Attends, sa copine est à Fort Hope ? Mais alors pourquoi…non, tu sais quoi, laisse tomber. Je veux pas savoir. Ça attendra demain. » dit-elle en levant la main pour arrêter Logan dans toute explication qu’il aurait pu lui fournir à ce sujet. Elle ne voulait pas savoir, pas dans l’immédiat, et elle jugea que l’information pourrait bien attendre le lendemain, que ce mal de tête effroyable qui lui vrillait le crâne se calme enfin. Tout ça, pour au final, rien du tout.

Elle ne put retenir un petit soupir de soulagement en voyant au loin les portes de leur camp, mais son soulagement fut de courte durée lorsqu’elle remarqua que Logan commençait à ralentir. Qu’est-ce qu’il se passait, encore ? Elle se tourna vers lui en fronçant les sourcils, ne pouvant s’empêcher de repenser à ce qui s’était passé la dernière fois qu’elle s’était retrouvée devant les portes de Fort Hope. Pourquoi n’avançait-il pas ? Juliet scruta attentivement le visage du barbu, se demandant ce qui le retenait. Il semblait nerveux, ça ne lui ressemblait pas vraiment, et la brune tâcha de cacher sa surprise face à cette question qu’il lui posait soudainement. Logan devait bien savoir qu’elle n’avait pas la réponse à cette question, mais elle comprit aussitôt que ce n’était pas la vérité qui l’intéressait, et qu’il avait peut-être juste besoin d’être rassuré sur ce qui allait se passer à présent. Il avait besoin de son soutien à cet instant précis, et elle se sentit minable de s’être opposée à lui alors qu’il essayait de soigner son fils, et qu’il devait être tiraillé entre ses devoirs de père, et ceux de leader. Alors pour toute réponse, elle hocha la tête d’un air ferme, avant de répondre, d’un ton sans appel : « -Ça ira pour nous. On survivra, comme on l’a toujours fait. » Ils s’en sortiraient, parce qu’ils n’avaient pas d’autre alternative. Il fallait qu’il s’en sorte, point. Elle lui lança un nouveau regard qui se voulait confiant, avant de détacher sa ceinture.

Les portes du camp ne tardèrent pas à s’ouvrir, et après quelques secondes d’hésitation, Juliet serra doucement la main de Logan, comme pour lui donner un peu de courage. L’Aston ne tarda pas à redémarrer, tandis qu’ils franchissaient les fortifications, Isha juste derrière eux. La voiture franchit les protections à son tour, puis les portes se refermèrent une nouvelle fois, assurant la sécurité de leur camp. Une minute plus tard, et ils se retrouvèrent devant la maison de Logan, Isha garant la voiture de la jeune femme juste derrière. Pendant quelques secondes, elle ne put détacher son regard du rétroviseur, dans lequel elle pouvait voir le jeune homme, qui venait de couper le contact. Malgré elle, Juliet ressentit une nouvelle pointe de colère la traverser quand elle constata qu’ils avaient laissé l’ennemi infiltrer leur camp. Sans opposer la moindre résistance. Elle secoua doucement la tête de droite à gauche, avant de se décider à sortir de la voiture. Ce n’était pas l’ennemi. C’était Isha, il allait mal, et il avait besoin de l’aide de son père. Peut-être qu’à force de se le répéter, elle finirait par y croire. « -Dis-lui de rester loin de moi… » dit-elle à l’intention de Logan, sans accorder le moindre regard à Isha. Elle doutait réellement qu’ils parviennent à s’éviter éternellement, mais ce serait sans doute mieux s’ils pouvaient ne pas se voir pendant quelques temps, le temps que la colère et la rancœur de Juliet puissent se dissiper un peu. Puis sans attendre, elle s’excusa, prétextant qu’elle voulait s’allonger un peu pour se reposer. Au fond, Jules voulait juste se retrouver un peu seule, se retrouver avec elle-même et mettre cette affreuse journée derrière elle.

_________________
"I see humans, but no humanity"
On nous apprend à compter les secondes, les minutes, les jours, les années...mais personne ne nous explique jamais la valeur d'un instant. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» C'est décidé , je quitte la taverne définitivement!!!
» Je suivrais le chemin que j'ai décidé de tracer !... Eliaë
» C'est décidé, tu seras mon padawan! | Ft. Liam
» Dévouée comme une fille envers sa mère
» Bush avait décidé d'envahir l'Irak bien avant le 9-11

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum