End of War [Intrigue #3 - Solitaires, Groupe 1]



InformationsContact
avatar
Messages : 712
Points : 1577
Date d'inscription : 12/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur http://inyourflesh.forumactif.org
Maître du Jeu
The Death
Matricule n°001
Maître du Jeu
Jeu 18 Mai - 22:56


End of War

Jamais un silence si profond n'avait régné sur la ville la plus peuplée des Etats-Unis. Détroit est calme, comme morte. Pourtant, lorsque le soleil se couche et que la nuit tombe sur la ville, on peut entendre des murmures. Peut-être les avez-vous entendu, vous aussi ? On raconte l'histoire de deux hommes. Deux hommes qui autrefois se ressemblaient plus qu'ils ne l'auraient voulu. Deux hommes bons et sans histoires, vivant à des kilomètres l'un de l'autre et que rien au monde n'aurait pu rapprocher. Et puis, le monde s'écroula, les morts revinrent à la vie, les villes furent incendiées et les cœurs brisés. Détroit était l'une de ces villes. Et ces deux hommes se rencontrèrent finalement. On raconte qu'une haine sans borne s'installa entre eux. Voyez-vous l'un d'eux avait perdu sa bonté à force d'arpenter l'Enfer qu'était devenu la Terre. Leur histoire ressemble à un conte tant elle est banale. Ils avaient suivi chacun leur route sans connaitre l'existence de l'autre et furent finalement liés l'un à l'autre par l'amour d'une femme. Et ils s'affrontèrent pendant des mois, se déchirèrent et se jugèrent la mort, sous les regards médusés, effrayés ou passionnés des survivants. Le Bien contre le Mal, Darth Vader contre Luke Skywalker, Batman contre le Joker.

Le Fossoyeur contre le Fantôme.

Le premier gagna sa réputation en faisant régner la terreur dans les rues déjà dévastées de Détroit, prenant sans demander, tuant quand on osait le contredire. Il était connu de tous, pour sa cruauté, sa folie et ses long discours à réveiller un mort. Le second passait pour une légende auprès de ceux n'ayant jamais croisé sa route. Une victime du Fossoyeur revenu d'entre les morts pour protéger les survivants et hanter le monstre de Détroit, assouvir sa vengeance et obtenir le repos qu'il méritait.

Peut-être avez vous entendu parlé d'eux, peut-être les avez-vous rencontrés. Mais une chose est sûre, on parle encore d'eux dans les rues de Détroit ces jours-ci. Le Fantôme aurait vaincu. Le Fossoyeur serait mort. Personne n'a de preuve, mais personne ne l'a vu depuis des jours. Depuis qu'une explosion assourdissante a fait trembler les rues de la ville et que l'usine General Motors où se cachait le monstre et ses sbires s'est enflammée. On dit qu'il y a eu des coups de feu, que la bataille a duré jusqu'au petit matin, mais qu'au moment où le soleil se levait sur une nouvelle journée, le Fantôme est sorti victorieux de l'usine en flammes.

Cette histoire est-elle vraie ? Nul ne le sait. Mais l'usine General Motors est bel et bien devenu un tas de cendres et plus personne n'a vu Bruce Cameron depuis une semaine. Vous le connaissiez, de réputation ou personnellement. Vous l'aimiez ou non, vous êtes soulagés ou tristes, confiants ou incrédules. Mais vous êtes aussi des survivants dans le besoin et la moindre ration de nourriture en plus, la moindre balle supplémentaire pourrait vous sauver la vie. Alors, au matin du septième jour après la mort du Fossoyeur, vous vous décidez à vous rendre sur les ruines de la bataille, dans l'espoir de trouver votre bonheur dans les décombres. Le premier arrivé sera le premier servi, il n'y a pas une minute à perdre.

Nombre de rôdeurs sur place : 27


Informations Hors RP, à lire obligatoirement:
 
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 89
Points : 470
Date d'inscription : 05/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur
I walk a lonely road
Louis Hartmann
Matricule n°001
I walk a lonely road
Ven 19 Mai - 7:38

La saison de la chasse commençait tôt à Detroit. Et de toute évidence par ici on chassait à l'arme automatique. Louis n'aimait pas croiser la route d'autres humains, vivants comme mort-vivants, c'était presque toujours une source de problèmes, surtout quand le coin avait été le théâtre d'un affrontement entre deux chefs de gang. Mais il savait que dans les ruines de l'ancien repaire, il y aurait des affaires à récupérer et ça c'était une occasion en or. Sans doute que d'autres auraient la même idée aussi devrait il faire encore plus montre de prudence qu'à l'accoutumée, mais il avait été ranger et se glisser dans le décor comme une ombre, il savait toujours faire, la preuve, il était toujours en vie. L'autre problème était que l'endroit allait être ou était déjà infesté de rôdeurs. S'il avait entendu la clameur du combat à plusieurs centaines de mètres, ces foutus cadavres aussi car s'ils avaient bien un atout c'était leur ouïe!

Rampant parmi les décombres, faisant attention à ne rien déplacer qui puisse soit lui tomber sur le crâne soit faire un barouf de tous les diables, l'ancien instructeur pénétra dans le bâtiment principal, évitant trois rôdeurs retardataires qui venaient à la fête. Il gardait bien en main son pied de biche, prêt à écrabouiller la première trogne qui montrerait des signes d'hostilité, décomposée ou non d'ailleurs. Ca allait être une drôle de pièce qui se jouerait ici, tous les vivants à farfouiller, à s'éviter ou s'étriper en silence et les rôdeurs autour à attendre la moindre erreur, le moindre son à même de leur donner une piste à remonter.

Avec d'infimes précautions, Louis se pencha sur un homme allongé, brûlé comme une côtelette sortie trop tard du grill, il pouvait malgré tout avoir des choses utiles sur lui ou son cadavre pouvait avoir couvert une petite trouvaille. Il appuya le bord plat de son outil à la base du crâne et l'enfonça fermement, sectionnant la moelle épinière et perforant le cervelet, s'il était vivant, il lui avait fait une fleur, s'il était mort, il s'était fait une fleur en évitant d'avoir un cadavre ambulant de plus dans la zone. Mais pas de chance, il n'y avait rien d'intéressant, il avait un glock ou du moins ce qui dans une autre vie avait été un glock et maintenant un tas de plastique fondu, inutilisable... C'était le souci avec ces jouets en plastique. Pas découragé pour autant, le croquemitaine des militaires continuait sa quête, il lui fallait trouver quelque chose, le moindre objet pouvait avoir de la valeur.

*Jusque là tout va bien...* pensa t il en se remémorant la petite phrase de l'homme qui tombait de l'immeuble
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 712
Points : 1577
Date d'inscription : 12/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur http://inyourflesh.forumactif.org
Maître du Jeu
The Death
Matricule n°001
Maître du Jeu
Ven 19 Mai - 7:38

Le membre 'Louis Hartmann' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'D12 simple' : 2
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 24
Points : 159
Date d'inscription : 29/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
I walk a lonely road
Andy Rodwell
Matricule n°001
I walk a lonely road
Lun 22 Mai - 16:32

Les rumeurs étaient parvenues jusqu’aux oreilles d’Andy qui, suite à son court périple en cambrousse attenante, était revenu vers la ville même. Détroit, pleine de vie et d’activité devenue la symbolique de l’Enfer sur Terre, avait été le théâtre d’un règlement de compte entre deux des personnes les plus influentes depuis l’Epidémie. Ca, c’était ce que le jeune homme avait entendu, ce  dernier ne sachant que très – ou trop – peu de choses sur les motivations de ces deux personnes, si ce n’était qu’elles étaient grandement néfastes. L’affrontement avait eu lieu dans une vieille usine et même lui, en périphérie, avait ressenti d’étranges – bien que légères – secousses. Loin de ces querelles de puissants ou règlements de compte dont il n’avait cure, l’évadé savait pertinemment une chose : la tempête, sous les gravats, cachait parfois des informations dignes d’intérêt. Et c’était la raison de sa présence aux alentours de General Motors.

Evidemment, des cadavres ambulants comme toujours. Un long soupir s’échappa des lèvres du garçon. C’était la routine, après tout. Une usante et démoralisante routine. Lui qui n’avait jamais tué personne se retrouvait à devoir éradiquer ces choses à la chaîne, pour sa propre survie certes, mais cette vie était tout sauf enviable.

Contournant un bâtiment adjacent à l’ancienne entreprise, Andy parvint à faire le tour et arriver à la porte arrière du théâtre de l’affrontement. Regardant à droite et à gauche, il se décida à tester la solidité de la porte… qui tomba de ses  gonds dans un vacarme infernal à l’intérieur de l’usine. Pour la discrétion, c’était gagné. Plus de raisons d’attendre d’avantage, il se faufila rapidement à l’intérieur de la construction – ou ce qu’il en restait – et se masqua dans l’ombre. Un de ces rôdeurs sans âme vint, attiré par le bruit métallique sans pour autant parvenir à repérer la personne en étant à l’origine.. C’était déjà ça de gagné, il pouvait continuer son exploration des lieux à pas de loup. En essayant d’être plus félin que bourrin…

La poigne fermement serrée autour de son arme, Andy observait difficilement ce qu’il se déroulait autour de lui dans cette obscurité chiante à souhait. Trainant presque les pieds pour éviter de chuter ou de heurter un obstacle qu’il n’aurait pas vu, il poursuivait sa lente marche en plissant les yeux pour essayer d’y voir un peu plus clair. Quelle idée il avait eu de venir ici… Il ne trouverait sûrement rien du tout et risquait simplement sa vie pour des informations qu’il ne trouverait pas en ces lieux. Malgré tout, maintenant qu’il était là autant poursuivre quelque peu dans ce dédale puant la mort et les cendres. Arrivant devant une fine porte métallique, un placard ou autre contenant, le jeune homme brandit son pieu d’acier avant d’agripper  la poignée : s’il y avait quelque chose à l’intérieur qui pouvait encore ce mouvoir, il allait falloir  être vif. En espérant que ce ne soit pas un humain sain – ou presque…

HRP:
 


Dernière édition par Andy Rodwell le Lun 22 Mai - 16:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 712
Points : 1577
Date d'inscription : 12/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur http://inyourflesh.forumactif.org
Maître du Jeu
The Death
Matricule n°001
Maître du Jeu
Lun 22 Mai - 16:32

Le membre 'Andy Rodwell' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'D12 simple' : 6
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 86
Points : 513
Date d'inscription : 28/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 25 Mai - 1:23



   
End of War


   
Les yeux du petit homme s'entrouvrirent. Il venait de passer une nuit épouvantable, incapable de trouver le sommeil. Sa dernière semaine avait été consacrée à une enquête sur les détonations et la bataille qui avait eut lieu dans Detroit il y a a sept jours, et il allait enfin pouvoir éclaircir ce mystère. Et pourquoi pas au passage récupérer un peu de butin. Un regard vers la fenêtre, et il décida que le jour était assez lever pour qu'il puisse y voir quelque chose.

Blotti contre lui, dormait son chiot, Nessie. Ils se mettaient ensemble dans le sac de couchage de Colin pour mieux affronter les nuits d'hiver. L'écossais le secoua un peu, et s'extirpa du sac. Hors de question de laisser le canidé seul dans la camionnette, ils iraient ensemble sur le champ de bataille. Il observa rapidement par les fenêtres, vérifiant que des zombies n'avait pas élu domicile aux alentours. Rapidement, il ouvrit la porte arrière et se glissa dehors.

Il attrapa ses affaires tandis que le petit chien baillait aux corneilles. Ils furent bientôt tout deux prêts, l'un équipé l'autre réveillé. La petite équipe put donc se mettre en route, non sans que Colin est fermé la camionnette. L'homme et le chien parcoururent la centaine de mètre qui les séparait des ruines, sans un bruit.

La lumière de l'aube à peine naissante caressait les ruines, les nappant dans une étrange couleur. La scène était belle, à sa façon, et Colin pris quelques secondes pour l'admirer. Puis il se remit en marche, suivant au plus près le Border Collie. Intrigué, Nessie reniflait tout les obstacles, principalement des cadavres. L'écossais les prenait en pitié, mais il n'avait ni le temps ni la force de les enterrer. Un grognement faible sur sa droite le fit se tourner brusquement.

Un mort à la colonne vertébrale sectionnée essayait de ramper jusqu'à lui, sans vraiment de succès. Soucieux de le faire taire, le petit homme lui décocha un carreau en plein crâne. Il le retira poisseux, et l'essuya. Ils étaient arrivés sur le champ de bataille, il était temps de faire un point. Colin tapa deux fois sur sa cuisse en sifflant doucement, pour rappeler Nessie. Il sortit de sa poche une paire de jumelle, et détailla les différentes silhouettes aux alentours. Zombie. Zombie. Humain. Surpris, il s'attarda sur cette dernière forme. Indéniablement masculine, la personne venait d'entrer dans les ruines. Il décida d'entrer à son tour dans la battisse, et s'approcha de la structure, le plus possible sur ses gardes.


Dernière édition par Colin MacFarlane le Jeu 25 Mai - 1:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 712
Points : 1577
Date d'inscription : 12/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur http://inyourflesh.forumactif.org
Maître du Jeu
The Death
Matricule n°001
Maître du Jeu
Jeu 25 Mai - 1:23

Le membre 'Colin MacFarlane' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'D12 simple' : 8
Revenir en haut Aller en bas

Nouveau
Répondre

 Sujets similaires
-
» [INTRIGUE N°2] Groupe 1 : Au Sommet de la Tour
» [INTRIGUE N°2] Groupe 4 : La fin des temps
» [INTRIGUE N°2] Groupe 2 : La Tempête du Siècle
» [INTRIGUE N°2] Groupe 3 : La Fin d'une Epoque
» Intrigue n°3, groupe 3 : Bienvenue dans la cour du Roi Soleil...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum