End of War [Intrigue #3 - Solitaires, Groupe 2]



InformationsContact
avatar
Messages : 712
Points : 1577
Date d'inscription : 12/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur http://inyourflesh.forumactif.org
Maître du Jeu
The Death
Matricule n°001
Maître du Jeu
Jeu 18 Mai - 23:01


End of War

Jamais un silence si profond n'avait régné sur la ville la plus peuplée des Etats-Unis. Détroit est calme, comme morte. Pourtant, lorsque le soleil se couche et que la nuit tombe sur la ville, on peut entendre des murmures. Peut-être les avez-vous entendu, vous aussi ? On raconte l'histoire de deux hommes. Deux hommes qui autrefois se ressemblaient plus qu'ils ne l'auraient voulu. Deux hommes bons et sans histoires, vivant à des kilomètres l'un de l'autre et que rien au monde n'aurait pu rapprocher. Et puis, le monde s'écroula, les morts revinrent à la vie, les villes furent incendiées et les cœurs brisés. Détroit était l'une de ces villes. Et ces deux hommes se rencontrèrent finalement. On raconte qu'une haine sans borne s'installa entre eux. Voyez-vous l'un d'eux avait perdu sa bonté à force d'arpenter l'Enfer qu'était devenu la Terre. Leur histoire ressemble à un conte tant elle est banale. Ils avaient suivi chacun leur route sans connaitre l'existence de l'autre et furent finalement liés l'un à l'autre par l'amour d'une femme. Et ils s'affrontèrent pendant des mois, se déchirèrent et se jugèrent la mort, sous les regards médusés, effrayés ou passionnés des survivants. Le Bien contre le Mal, Darth Vader contre Luke Skywalker, Batman contre le Joker.

Le Fossoyeur contre le Fantôme.

Le premier gagna sa réputation en faisant régner la terreur dans les rues déjà dévastées de Détroit, prenant sans demander, tuant quand on osait le contredire. Il était connu de tous, pour sa cruauté, sa folie et ses long discours à réveiller un mort. Le second passait pour une légende auprès de ceux n'ayant jamais croisé sa route. Une victime du Fossoyeur revenu d'entre les morts pour protéger les survivants et hanter le monstre de Détroit, assouvir sa vengeance et obtenir le repos qu'il méritait.

Peut-être avez vous entendu parlé d'eux, peut-être les avez-vous rencontrés. Mais une chose est sûre, on parle encore d'eux dans les rues de Détroit ces jours-ci. Le Fantôme aurait vaincu. Le Fossoyeur serait mort. Personne n'a de preuve, mais personne ne l'a vu depuis des jours. Depuis qu'une explosion assourdissante a fait trembler les rues de la ville et que l'usine General Motors où se cachait le monstre et ses sbires s'est enflammée. On dit qu'il y a eu des coups de feu, que la bataille a duré jusqu'au petit matin, mais qu'au moment où le soleil se levait sur une nouvelle journée, le Fantôme est sorti victorieux de l'usine en flammes.

Cette histoire est-elle vraie ? Nul ne le sait. Mais l'usine General Motors est bel et bien devenu un tas de cendres et plus personne n'a vu Bruce Cameron depuis une semaine. Vous le connaissiez, de réputation ou personnellement. Vous l'aimiez ou non, vous êtes soulagés ou tristes, confiants ou incrédules. Mais vous êtes aussi des survivants dans le besoin et la moindre ration de nourriture en plus, la moindre balle supplémentaire pourrait vous sauver la vie. Alors, au matin du septième jour après la mort du Fossoyeur, vous vous décidez à vous rendre sur les ruines de la bataille, dans l'espoir de trouver votre bonheur dans les décombres. Le premier arrivé sera le premier servi, il n'y a pas une minute à perdre.

Nombre de rôdeurs sur place : 32


Informations Hors RP, à lire obligatoirement:
 
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 324
Points : 993
Date d'inscription : 01/02/2017
Voir le profil de l'utilisateur
I walk a lonely road
Bernadette Mackenzie
Matricule n°001
I walk a lonely road
Dim 21 Mai - 2:02

Une semaine, ça fait une semaine que le groupe de Logan comptant parmi eux Maxwell a attaqué celui de Bruce alias le Fossoyeur. Il paraît que Logan aussi s'est trouvé un surnom pendant leur guerre. C'est quand même triste d'en arriver à se battre comme ça mais ce matin. C'est une autre mission qui m'attends à l'endroit de leur confrontation. Le combat a du laisser d'énormes brèches et je ne suis pas sûr d'avoir un jour une meilleure occasion de faire des stocks.

C'est pour ça que ma Ford Fiesta est garée à seulement deux rues de là tandis que je me tiens debout face à la fenêtre donnant sur une brèche dans un des murs de général motors, mon arc à la main, les flèches rangées dans mon sac. S'il faut que j'aille là-dedans, je préfère ne pas le faire toute seule. Non seulement il y a probablement un paquet de morts tous frais là-dedans, mais en plus, Robert a prévu de venir aussi et doit me rejoindre bientôt.

Le trou dans le mur ayant mis à découverte les salles de deux étages différents, partiellement défoncés à la suite d'une explosion me fait penser à l'entrée d'un asile hanté. Mais si je veux trouver de quoi être contente ce soir, il va falloir que je me bouge. Personne n'a encore essayé de s'y aventurer mais je préfère éviter d'attendre trop et de risquer de perdre mon exclusivité temporaire. Je n'attends plus que Robert pour partir, mes armes en main et Marley sur mon épaule en regardant les mort-vivants dans la rue. Si j'arrive à entrer par là, ils ne suivront pas et je pourrai explorer à mon aise, c'est probablement la meilleure opportunité.

_________________

  Beauty's in everything.

Les crédits vont aux membres de la belle et grande communauté de Tumblr qui
ne cesse de nous offrir du contenu de qualité.

© Joy
 


Dernière édition par Bernadette Mackenzie le Dim 21 Mai - 2:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 712
Points : 1577
Date d'inscription : 12/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur http://inyourflesh.forumactif.org
Maître du Jeu
The Death
Matricule n°001
Maître du Jeu
Dim 21 Mai - 2:02

Le membre 'Bernadette Mackenzie' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'D12 simple' : 1
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 1412
Points : 1257
Date d'inscription : 23/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 22 Mai - 6:12

Le colosse balafré avait laissé l’oncle et l’ange au bon choix de son ami fidèle, le chiot Rocky. Les deux Britannique étaient blessées et avaient besoin de repos. Le refuge provisoire étant d’une sûreté relative de par sa hauteur, un loft dans au troisième étage dont l’unique accès était l’échelle d’incendie, le géant au cœur d’or avait décidé d’accompagner sa chère amie Bernadette. Celle-ci lui avait fait part de son entreprise, de farfouiller les cendres de l’ancien repaire des Punishers. Lieu qui était synonyme de souffrance et de douleur pour le golem de chaire couvert de cicatrices ignobles. Il s’était porté volontaire, mit sur le devant de la ligne, pour apaiser le Fossoyeur et éviter qu’il s’en prenne à sa famille d’adoption. Il avait travaillé d’arrache-pied pour ce groupe en grande partie doté d’une méchanceté approfondie. Bobby avait subi moquerie, humiliation, de nouvelles balafre et brûlures de cigarettes ainsi souffrance lors de la morsure de l’infecté qui aurait dû être fatal. Mais peu de gens savait pour l’immunité de la bête de foire devant ce fléau. Mais dans le doute il n’avait pas revenu vers le laboratoire. L’esprit lent et pathétique de l’homme difforme avait été en partie lavé par les discours du chef charismatique des Punishers. Personne de son groupe d’origine n’avait essayé de le sauver. Ils avaient laissé le martyr seul devant son destin. Il n’était qu’un outil utile, mais jetable. Bruce lui avait dit que si ça aurait Santana ou n’importe qui, le lendemain les gens auraient fait une attaque ou bien une négociation pour ravoir les gens importants. Robert n’était important pour personne en fait.

Maintenant il se sentait utile, responsable qu’un vieux médecin et de sa nièce qui était un ange tomber du paradis. C’était pour eux, ainsi que pour protéger la seule personne qu’il considérait comme son amie dans cet enfer, qu’il acceptait de combattre ses démons. Il rejoignit alors de son pas pesant et gauche la jeune femme accroupit en train de regarder quelques goules erratiques. Se penchant tout près de l’ange de la miséricorde, l’homme difforme parla avec une douceur infinie.

Robert- Coucou Bernadette et Marley… Euh… Tu es sûr que les méchants sont partis? Je ne veux pas revoir plusieurs d’entre eux qui ont été méchants… Euh… Mais je ne veux pas te laisser y aller sans quelqu’un pour surveiller tes arrières… Euh… On fonce dans le tas c’est ça?

Des fois le géant n’avait aucun sens tactique à part on frappe tout ce qui passe près de nous et qui pue la viande avarié. Mais à force de patience et de gentillesse, l’être honni de plusieurs semblait développer des plans dignes d’un tacticien sénior de sa promotion à West Point. C’était son côté protecteur qui agissait alors à ce niveau. De leur point de vue, le golem de chaire indiqua des endroits de la base qu’il avait connu durant sa captivité…

_________________

Perdre les gens qu'on aime vous affecte en profondeur. La douleur est ensevelie dans votre corps, votre âme et votre cœur. Et en résulte alors un énorme gouffre de souffrance et de douleur. Ce gouffre peut transformer un être de lumière en ténèbres...


Badges qui font chaud au coeur:
 
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 712
Points : 1577
Date d'inscription : 12/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur http://inyourflesh.forumactif.org
Maître du Jeu
The Death
Matricule n°001
Maître du Jeu
Lun 22 Mai - 6:12

Le membre 'Robert Smith' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'D12 simple' : 4
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 1704
Points : 1759
Date d'inscription : 26/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur
I walk a lonely road
Isha Cornwell
Matricule n°001
I walk a lonely road
Jeu 25 Mai - 10:53

Je ne sais pas encore pourquoi j’ai eu besoin de revenir ici, dans les ruines d’un rêve, d’une vie, peuplé de tellement de fantômes qu’elle s’apparente presque à un cimetière. La vie est un peu comme une feuille qui tombe d’un arbre, avec les coups de vents elle peut virevolter, mais au final, c’est bien toujours vers le sol qu’elle va. Quel que soit ses espoirs, ses hauts et ses bas, elle finira fatalement par s’écraser.

Il n’y a pas de mots ou de pensées cohérentes pour expliquer ce que je ressens. Je sais que ce qui devait être fait l’a été, je sais que c’est par la peur que j’ai été amené à devenir le fils de Bruce et je pensais tout ce que je lui ai balancé à la face. Mais pourtant c’est ici j’ai quand eu une meute où ma violence avait sa place, où j’étais accepté, c’est aussi ici que j’ai cru à l’avenir avec Avalohn… rien que de penser à elle je ressens le vide douloureux et nostalgique qui attire vers le sol la petite feuille ballotée que je suis.
Je regarde les morts qui marche dans le camp sans but autre que d’attendre qu’un être répondant à leurs critères gustatifs ne viennent faire de l’animation. J’ai mal de voir les couleurs des Punishers sur des moisis, dont certaines têtes me sont familières.

C’était des animaux, des monstres mais pas que, certain ont agis seulement pour survivre. Ils n’avaient pas plus le choix que moi, avec Gertrude sous le nez. Putain… je me hais… j’ai beau me répéter qu’il fallait faire ce que j’ai fait, ça n’enlève pas le rocher de culpabilité qui m’écrase. Mais au moins, maintenant je pense savoir ce que je suis venu faire ici.

Mes anciens camarades même détestés… je ne peux pas les laisser comme ça. Avec souplesse et la connaissance des ruines des lieu, je me hisse sur la poutre d’un toit de l’usine ayant survécu à l’explosion. J’ai les larmes aux yeux en me souvenant que c’est sur cette même poutre qu’Ava et moi étions entrés, que Bruce était avec Julia de l’autre côté à s’inquiéter pour moi et la Louve.
C’est avec toute la rage que j’éprouve et la douleur de trop de deuils en si peu de temps que je commence à flécher les morts de mon perchoir. Si je n’étais pas dans l’illogisme de ma douleur, peut être aurais-je vu qu’il y avait des vivants qui n’étaient pas si loin que ça. Mais pour le moment seules mes flèches qui s’enfoncent dans des cranes putrides captent mon attention.

HRP:
 

_________________
A déposer son cœur et son âme au pied d'une magnifique Louve.


Dernière édition par Isha Cornwell le Jeu 25 Mai - 10:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 712
Points : 1577
Date d'inscription : 12/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur http://inyourflesh.forumactif.org
Maître du Jeu
The Death
Matricule n°001
Maître du Jeu
Jeu 25 Mai - 10:53

Le membre 'Isha Cornwell' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'D12 simple' : 4
Revenir en haut Aller en bas

Nouveau
Répondre

 Sujets similaires
-
» [INTRIGUE N°2] Groupe 1 : Au Sommet de la Tour
» [INTRIGUE N°2] Groupe 4 : La fin des temps
» [INTRIGUE N°2] Groupe 2 : La Tempête du Siècle
» [INTRIGUE N°2] Groupe 3 : La Fin d'une Epoque
» Intrigue n°3, groupe 3 : Bienvenue dans la cour du Roi Soleil...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum