Chasing some ghost [Leïa]



InformationsContact
avatar
Messages : 4225
Points : 4199
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 20 Mai - 23:12


22 Janvier 2016

Sales petits fils de chien... Bon d'accord, c'était peut-être un peu sa faute. Le géant s'était approché d'un peu trop près des clôtures de General Motors. Il était supposé faire un simple repérage, d'accord, mais c'était tellement tentant... D'être juste là, à quelques mètres de la porte. Juste quelques mètres. Et d'accord, Isha lui avait fourni un plan précis quoique pas vraiment à l'échelle de l'intérieur, mais... Il avait eu envie de voir ça de ses propres yeux. Il connaissait l'emplacement exact des vigies, ça n'aurait pas du être compliqué. D'ailleurs, personne ne l'avait repéré à l'intérieur de l'usine. Non, le problème était venu de derrière, quand un duo de types en vestes de cuir s'était pointé pour rentrer à la maison. Oh, s'occuper d'eux n'avait pas été trop compliqué. Il aurait sûrement quelques bleus et un bel œil au beurre noir pendant quelques jours, mais il était quand même assez content d'avoir déjà réduit l'armée qu'il aurait à affronter dans quelques jours. Et encore plus d'avoir laissé leurs cadavres devant la porte, comme un joli cadeau sur le paillasson de son cousin préféré. Oui, sauf que ça, c'était un peu trop d'orgueil de la part de Logan et qu'on l'avait finalement vu alors qu'il se délestait de ses deux victimes devant l'entrée principale.

Et ces abrutis avaient donné l'alerte. De manière particulièrement bruyante. Logan n'avait pas la moindre idée de ce qui leur prenait d'agir comme ça, mais quelqu'un avait déclenché une putain d'alarme qui sifflait depuis bien cinq minutes, ameutant au passage tout le quartier, alors que lui tentait de fuir tant bien que mal dans les larges rues de Détroit. Il arrivait plus ou moins à passer inaperçu pour un œil humain et visiblement pas tout à fait sobre, mais pour les rôdeurs... Quelle belle brochette de cons. Il remontait Harper Avenue au petit trot, entendant encore l'alarme et le mélange de râles et de coups de feu dans son dos. Ça aurait pu bien se passer, il arrivait même à distancer ses opposants, ils auraient pu en rester là et attendre sagement encore deux ou trois jours qu'il ne revienne avec ses potes pour un face à face digne de ce nom. Mais non, bien sûr que non. Et quand Logan arriva enfin devant la grille d'un immense terrain vague servant autrefois au recyclage des métaux, il entendit le bruit caractéristique des motos de ses ennemis dans son dos. Génial.

Il parvint à escalader la clôture juste au moment où un petit groupe de motards entraient dans la rue et s'arrêtaient, abandonnant leurs bécanes pour se mettre à sa recherche. Ils l'avaient vu tourner dans cette rue, mais il arriva à se cacher entre les blocs rouillés de métal assez rapidement pour ne pas se faire repérer tout de suite. « Hé, le Fantôme ?! Montre-toi ! » C'était vraiment un mystère pour Logan de savoir comment ces mecs parvenaient à survivre. Ils étaient tellement bruyants. Même en escaladant la grille à leur tour, il fallait qu'ils se fassent remarquer. Et maintenant, Logan se retrouvait à se jouer une partie de cache-cache au milieu d'une ville de métal. Son arme à la main, à l'affût, il se faufilait entre les blocs en regrettant profondément de ne pas être doté de tous les pouvoirs à la con que lui prêtaient ses ennemis. Lancer des lasers avec les yeux, ça aurait pu être vachement pratique, là, non ?

_________________


Makau mea naʻaupō. Pela ka mihi nui ihola
Keep calm and let Logan handle it
Mes Awards **:
 
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 486
Points : 241
Date d'inscription : 04/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 21 Mai - 1:50

Toujours plus de bruit. Ça fait quelques jours que les motards ne se gênent plus pour retourner la ville dans tous les sens en faisant un boucan incroyable. C'est d'ailleurs comme ça qu'on a fini par clairement identifier l'emplacement de leur camp. Et donc, me voilà à crapahuter de ruelle en ruelle pour suivre les motards jusqu'à ce qu'ils se décident enfin à s'arrêter pour passer un grillage donnant sur une sorte de déchetterie.

Ces motards ne sont pas encore venus nous emmerder, probablement parce que nous sommes trop peu nombreux pour les intéresser. Cependant je ne les aime pas pour autant, c'est pour ça que je grimpe au grillage pour passer de l'autre côté à mon tour tout en dégainant mon khukuri. Ces idiots ne se promènent pas souvent avec quelque chose d'utile, mais il y a toujours moyen de trouver un truc de valeur.

Ils cherchent quelqu'un, quelqu'un qu'ils appellent fantôme. Barry me vient immédiatement en tête à ce moment mais c'est impossibles qu'ils le cherchent, il ne me l'aurait pas caché. Et la forme que je remarque entre les épaves d'un autre temps est bien plus imposante que mon amant. De toute manière, ça ne m'empêchera pas de chercher à en savoir un peu plus. Après avoir rapidement grimpé sur une pile de déchets métalliques, je m'immobilise pour mieux observer cet environnement qui m'est inconnu. Les décharges, ça n'a jamais été mon délire et de toute manière, le monde entier en est devenu une.

Les abrutis en blousons en cuir se sont séparés et commencent à fouiller les carcasses à la recherche de l'ombre que je viens de voir se faufiler un peu plus loin. Et merde ! Ce sera sur lui que je vais jeter mon dévolu, son surnom de fantôme m'intrigue un peu trop.
Aucuns des vivants ne soupçonne ma présence et je vais tenter de conserver cet avantage, de toute manière, ils n'ont pas l'air déterminés à quitter l'endroit avant qu'un des deux camps ne soit anéanti. Cette solution pourrait survenir un peu trop vite à mon goût à cause d'un type armé qui se dirige dans le bonne direction. Si l'ombre continue de courir tout droit comme un con, il va lui tomber dessus sans l'avoir voulu à cause d'un léger angle dans l'alignement de la décharge qui lui a fait faire un virage à angle presque droit sans qu'il ne s'en aperçoive. Je vois mieux les agresseurs mais les autres ne vont de toute manière pas dans la bonne directions.

Il me faut quelques secondes pour redescendre de mon perchoir en faisant plus de bruit que je ne l'aurais voulu. Cela reste suffisamment discret pour ne pas alerter le type qui marche vers un couloir de déchets. Quelques pas silencieux, une lame qui tranche une gorge sur toute la largeur et me voilà débarrassée de ce gêneur qui s'effondre au moment où le type poursuivi arrive devant moi. Je lève mon épée pour lui bloquer la voie, en garde est prête à frapper.

- C'est toi le fantôme ?

Je ne peux pas m'empêcher d'esquisser un rictus, ce nouveau monde est définitivement rempli de fantômes, mais celui-ci est bel et bien de chair et d'os au même titre que Barry. Il est cependant plus impressionnant, bien plus grand que moi avec des cheveux longs en bataille et mon visage se fige lorsque mon regard tombe sur son arme. C'est la même que la mienne, en à peine plus court je crois mais difficile à dire maintenant.

- Suis-moi.

Il n'a probablement aucune idée de qui je suis mais je viens d'égorger un de ses poursuivants et j'ai une bien meilleure idée de l'endroit depuis que j'ai obtenu ma vision d'ensemble des lieux. Je ne le perd pas du regard en continuant de le guider jusqu'au grillage afin de sortir de cet enfer et ne m'arrête qu'après avoir tourné dans une ruelle, nous portant hors de vue des motards pour finalement pointer à nouveau mon arme vers lui.

- C'est à cause de toi tous ces coups de feu ?

Une question simple mais j'espère bien comprendre pourquoi il est venu jusqu'ici. Ces glands ne vont probablement pas retourner tout le quartier pour le retrouver mais des survivants sur leurs gardes et agressifs, c'est jamais bon pour personne.

_________________

   I survived because the fire inside me burned brighter than the fire around me
Les crédits de la signature sont pour Tumblr, ceux de l'avatar pour Bazzart
© Joy
   
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 4225
Points : 4199
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 22 Mai - 16:06

Finalement, les quelques idiots encore à ses trousses s'étaient décidés à la fermer. Logan entendait encore quelques bruits de pas et quelques appels à son encontre de temps à autres, mais dans l'ensemble, un retour au calme se présentait enfin. C'était peut-être pire, ça voulait dire qu'ils le cherchaient sérieusement, avec la motivation nécessaire pour le saigner une fois pour toute. Et même si Logan avait une piètre opinion de ces hommes, il n'en restait pas moins assez réaliste sur un point : leur supériorité numérique aurait raison de lui s'il faisait une erreur. Aussi, il se contentait plutôt de rester caché en tâchant de leur échapper, tournant en rond entre les blocs de ferraille. Ils finiraient bien par se lasser, un jour ou l'autre... Probablement avant que lui-même ne se décide à renoncer à rester en vie.

Il tenait toujours son khukuri bien fermement dans son poing, tendu à l'extrême tant il se concentrait pour écouter les mouvements de ses adversaires. Raison pour laquelle il sursauta plutôt violemment quand une jeune femme se dressa devant lui, épée dressée devant elle et l'air prête à en découdre. Il recula d'un pas, levant sa propre arme devant lui, prêt à riposter même si sa lame n'était pas aussi longue que l'épée. Une épée, d'ailleurs... Sérieusement ?! C'était pour le moins... original. Elle le tira de ses pensées en posant une question qu'il n'avait pas vu venir et il cessa de loucher sur son arme pour la regarder dans les yeux. Donc, elle ne faisait pas partie de la bande des Punishers ? Vu le corps en veste de cuir saignant derrière elle, la réponse semblait assez évidente. « Il paraît. » répondit-il en la jaugeant. Elle n'était peut-être pas dans le camp adverse, ça ne voulait pas dire pour autant qu'elle était dans le sien. Il finirait par se détendre quand il serait certain qu'elle n'allait pas essayer de lui trancher la gorge avec sa foutue épée.

Pourtant, il la suivit sans rechigner quand elle le lui ordonna. C'était bien un ordre, hein ? Parce qu'elle avançait assez vite pour qu'il n'ait pas trop l'impression d'avoir le choix. Enfin bon, si elle avait voulu le tuer, elle aurait pu le faire ici, au lieu de l'inviter à aller ailleurs. Alors, il s’exécuta et sortit après elle de la décharge, laissant dans leurs dos les autres types qui continuaient probablement de le chercher partout comme une aiguille dans une botte de foin. Il sursauta une nouvelle fois quand ils s'arrêtèrent enfin et qu'elle se tourna de nouveau vers lui pour lui pointer sa lame sous le nez. Bon, ça commençait à devenir un peu agaçant, là !

« Si je dis oui, tu vas m'enfoncer ça dans la gorge ? » demanda-t-il en pointant son arme du doigt. Il ne venait pas d'échapper à la cavalerie de Bruce pour se retrouver égorgé dans un coin par une parfaite inconnue trois minutes plus tard, quand même ! « Écoute, désolé si mes petits copains t'ont foutu dans la merde aussi, mais m'égorger ne changera vraiment rien, alors baisse ton arme, tu veux. » Lui, il avait la politesse de garder la sienne dans sa main et de ne pas la lui foutre sous le nez. Les jeunes de nos jours, plus aucunes manières ! « J'te rassure, ils sont pas très malins, t'auras aucun mal à leur échapper si c'est ce qui t'inquiètes. La moitié de ces crétins sont persuadés que je peux balancer des boules de feu par le cul, alors si tu sais encore te servir de ta cervelle, t'as vraiment aucune raison de t'en faire. » Un rire amère lui échappa à cette pensée. Il ne savait pas trop d'où ces idiots sortaient la moitié des histoires qu'ils racontaient sur son compte, mais Isha lui en avait balancé quelques unes un soir, au coin d'un feu avec une bonne bière, et il y avait vraiment de quoi se marrer parfois...

_________________


Makau mea naʻaupō. Pela ka mihi nui ihola
Keep calm and let Logan handle it
Mes Awards **:
 
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 486
Points : 241
Date d'inscription : 04/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 23 Mai - 4:05

Sans le vouloir, je laisse échapper un rictus avant de rengainer mon arme et de répondre à l'homme qui se tient fièrement devant moi, au moins, il a le mérite d'avoir le sens de l'humour je ne peux pas lui retirer ça.

- Ne t'en fais pas, je peux éviter ces crétins. Qui est assez idiot pour chasser un fantôme de toute manière ?

J'hausse un sourcil avant de conclure. Ce n'est pas la meilleure technique de sauver un type pour le tuer juste après. À moins de lui en vouloir énormément.

- Et je ne compte pas t'égorger. Ce serait dommage de mettre du sang sur ton drap blanc huh.

C'est qui ce type ? Les motards je commence à connaître mais lui... lui ils en ont peur, ils lui ont donné un nom et des pouvoirs qu'il n'a évidemment pas. Pas besoin d'avoir fait Harvard pour savoir qu'il ne doit pas lancer des missiles avec son cul non plus. Mais au moins, il n'a pas l'air agressif. Je le guide dans une autre rue histoire de mettre encore un peu plus de distance entre eux et nous et enfin pouvoir nous reposer un peu. Une fois chose faite, je me met un peu plus à l'aise, et dans l'encadrement d'une fenêtre.

- Qu'est-ce que t'as fais pour mériter ce nom ? De ce que j'ai vu, la discrétion c'est pas ton fort.

En tous cas, j'ai jamais vu un fantôme courir aussi vite. Il est rapide et son manteau le recouvre bien, mais ce n'est pas difficile de deviner qu'il a plus d'une arme dessous. Mais rien de tout cela ne m'inquiète vraiment, je lui ai évité de tomber directement sur un de ses poursuivants et de toute manière, je suis probablement aussi bien armée que lui.
Je tire le couteau balistique de son étuis à ma jambe et commence à jouer avec en l'observant sous toutes les coutures. Il a l'air fatigué, si je n'avais pas moi-même entendu ces types l'appeler fantôme, j'aurais juste pensé que c'était un dépressif qui voulait mourir, mais il a quand même l'air d'être un peu plus que ça ce grand gaillard qui possède, dieu sait comment, un khukuri.

- Pourquoi tu essayais de te faire tuer ?

Ma question doit lui sembler bizarre, mais après tout, lui non plus ne doit pas être des plus malins pour venir ici, dans la base même des motards, et surtout se faire piquer. En général, j'évite cette zone et sans tout le boucan, je ne serais probablement jamais allée aussi loin dans cette direction.

_________________

   I survived because the fire inside me burned brighter than the fire around me
Les crédits de la signature sont pour Tumblr, ceux de l'avatar pour Bazzart
© Joy
   
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 4225
Points : 4199
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 24 Mai - 20:39

Loin d'en être mécontent, Logan observa la jeune femme ranger finalement son arme et redonner un peu plus de légèreté à cet échange pour le moins surprenant. Mais même sans la menace immédiate d'une arme pointée dans sa direction, le barbu n'arrivait pas encore tout à fait à se sentir plus serein face à cette jeune femme. Elle affichait un air bien plus féroce que la plupart des survivantes qu'il avait rencontré jusque là, ce qui lui avait probablement sauvé la vie plus d'une fois, mais qui n'enchantait guère son interlocuteur. Cette sortie était supposée être tranquille, du simple repérage... Il s'était peut-être un peu trop perdu en route.

En tout cas, l'inconnue ne s'encombrait pas de politesse et ça, il appréciait un peu plus. Aller droit au but au lieu de se la jouer mielleuse pour obtenir ses informations, qu'y avait-il à redire à ça ? Il la jaugea un instant, prenant tout son temps pour répondre à ses questions vraiment indiscrètes. Il ne voyait vraiment pas ce que ça pouvait lui faire qu'il ait envie de taquiner une bande de motards ou qu'ils veuillent lui donner un surnom ridicule. Mais bon, elle avait un petit quelque chose qui lui donnait envie d'être généreux et de se plier à son interrogatoire. « T'es vachement curieuse, dis-moi. » D'accord, il comptait répondre, mais cela ne l'empêchait pas de lui dire sa façon de penser aussi. « La version officielle dit que je serais mort il y a de ça six mois et que je serais sorti de ma tombe pour les emmerder. Une bonne histoire de vengeance sans un petit côté surnaturel, ça vaut rien, pas vrai ? M'est avis qu'ils ont juste un genre de fétiche avec les petits noms et qu'ils sont facilement impressionnables, mais bon. »

Il lui tourna le dos une seconde, juste le temps d'aller s'adosser contre le mur d'un bâtiment longeant la rue dans laquelle ils se cachaient et il tira son paquet de clopes de sa poche pour s'en allumer une. Il poussa même la politesse jusqu'à tendre le paquet ouvert devant la jeune femme, l'invitant à se servir si elle le désirait. Elle n'en fit rien, ce qui fit se froncer les sourcils de Logan. Il aurait parié sur une fumeuse... Mais si elle n'en voulait pas, tant mieux, ça en ferait plus pour lui. Il prit le temps de recracher une première bouffée de sa cigarette avant de répondre à sa seconde question. « Et pour ton information, j'suis pas venu pour me faire tuer. J'voulais juste leur faire un petit coucou, pour qu'ils ne m'oublient pas, tu vois ? Faut rester en contact avec ses proches, surtout dans des moments aussi difficiles. » Sa propre nonchalance le surprenait un peu, mais d'un autre côté, il commençait à être si fatigué de cette histoire de Fantôme que les abrutis de Bruce prenaient tant au sérieux que ça ne faisait pas de mal de pouvoir en rire, pour une fois. « Bon et toi ? Qu'est-ce qui te prend de venir te jeter dans la gueule du loup comme ça ? Va pas me faire croire que t'avais pas entendu que ça bardait par ici, j'te croirais pas. On cherche les ennuis ? »

_________________


Makau mea naʻaupō. Pela ka mihi nui ihola
Keep calm and let Logan handle it
Mes Awards **:
 
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 486
Points : 241
Date d'inscription : 04/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 26 Mai - 8:11

Après avoir refusé sa proposition de cigarette, je me permet de reposant la tête en arrière en souriant légèrement, pointant mon couteau en direction du Fantôme tandis qu'il me renvoie mes questions. Je souffle avant de répondre.

- Je suppose que je vais me contenter de ces demi-vérités, ça en dit déjà assez. Toutes les légendes ont un fond de vérité non ? Même si je ne veux pas savoir ce que t'as fait pour que ces types pensent que tu peux chier des boules de feu.

Je marque une pause avant d'offrir une vraie réponse sans détourner la discussion.

- Disons que j'aime me tenir au courant de l'actualité locale. Y a plus la télévision donc... je me renseigne par moi-même.

Ça m'amuse de lui lancer un clin d'oeil comme pour souligner ma réponse. Mais je ne peux pas être plus honnête, j'ai surtout entendu le bruit, la curiosité n'a jamais été un crime sinon j'aurais tué plus de personnes. Par contre, la clope qui est en train de se consumer à son bec me rappelle un truc. Je sors le paquet que j'ai trouvé il y a de ça plusieurs mois pendant ma première sortie solo de la librairie et le tiens en évidence devant le survivant.

- J'ai trouvé ça, il est encore sous blister. T'as du stuff à troquer ? Si ça t'intéresse...

Pitié faites que ce ne soit pas encore un sentimental comme Ice dont le seul truc qui puisse avoir de l'intérêt à mes yeux est un cadeau de sa famille et gnagnagna ou pire, une espèce de chèvre lilliputienne que pareil je n'ai pas pu bouffer parce que monsieur voulait la garder... Mais celui-là a l'air plus raisonnable, c'est un barbu aussi mais il reste poli.
D'un geste vif, je lui lance le paquet pour qu'il puisse s'assurer lui-même de ce que je dis et l'observe, déjà pour voir ce qu'il peut éventuellement me proposer en échange et aussi pour surveiller qu'il ne l'ouvre pas. Le tabac peut sécher et après elles seront moins bonnes ou bien il faudra les fumer dans le mois au moins.

Alors qu'il regarde le paquet, probablement pour déterminer la marque des cigarettes, des bruits se font entendre à peut-être un croisement de rue de là. Des bruits de mecs bien bourrés et très agressifs, probablement les idiots de tout à l'heure qui sont sortis de la décharge, je me demande s'ils ont trouvé leur copain. Je regarde la fenêtre dans l'encadrement de laquelle je suis assise et range mon couteau avant de dégainer mon épée pour mettre un sale coup à la poignée de la fenêtre. Un second coup et elle cède. La deuxième vitre intérieure n'est pas fermée et j'ouvre les deux avant de me retourner vers le Fantôme.

- On dealera après, viens on va les semer dans le bâtiment.

Je m'engouffre par l'ouverture et visite l'appartement jusqu'à arriver dans le couloir. La poussière est importante et nos traces seront visibles si les abrutis ont l'idée de venir voir par ici. D'un coup de pied, je casse un peu nos traces pour ne pas qu'on puisse compter le nombre de personnes et ouvre en grand une porte qui était déjà entrebâillée.

- Sors par l'autre côté du bâtiment, je te rejoins dans quinze secondes.

Je lui pique mon paquet de clope des mains pour le fourguer dans ma poche et ferme la porte derrière lui avant de prendre la direction de l'entrée du building. Deux long couloirs et me voilà à l'entrée principale du bâtiment. C'est parfait, ces cons vont probablement suivre mes traces, arriver ici et ne pas comprendre où je suis passée parce qu'ils ne s'attendront pas à ce que je reste aux alentours du bâtiment et probablement pas d'un côté par lequel j'aurais directement pu sortir.
Je file donc sur la droite en direction du barbu que je retrouve finalement au lieu convenu. Je le suis jusqu'à un endroit un peu plus sûr et attend à nouveau sa proposition d'échange s'il y a lieu, un peu essoufflée mais satisfaite.

- Alors ces clopes ?

_________________

   I survived because the fire inside me burned brighter than the fire around me
Les crédits de la signature sont pour Tumblr, ceux de l'avatar pour Bazzart
© Joy
   
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 4225
Points : 4199
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 28 Mai - 1:04

Des semi-vérités ? Cette remarque eut au moins le mérite de faire rire Logan, ce qu'il n'aurait jamais cru possible pendant l'une de ses désormais célèbres chasse aux Punishers. Cette fille lui plaisait bien, définitivement. Et il appréciait d'autant plus qu'elle lui réponde sur sur le même ton et avec le même humour à la question qu'il lui avait retourné. Il ne lui aurait quand même pas conseillé de rester informée en traînant par ici, c'était peut-être un peu trop dangereux pour seulement rester au courant de ce qui se passait dans le quartier. Enfin, elle lui semblait plus que capable de s'en sortir toute seule et il préféra se cantonner à cet avis.

Elle remontait dans son estime à chaque seconde et il aurait presque eut envie de l'épouser, s'il n'avait pas déjà été marié, quand elle lui balança un paquet de clope pas encoure ouvert dans les mains. En plus d'être débrouillarde, elle était donc maligne. Parce qu'il ne fallait pas être un génie pour deviner qu'une non-fumeuse en possession d'un paquet de cigarette, ça n'était pas pour rien et elle le lui confirma rapidement en lui demandant s'il avait quelque chose à troquer. Hum... Tout aussi rapidement, Logan fit l'inventaire dans sa tête des maigres possessions qu'il avait emporté avec lui. La plupart de ses affaires restaient désormais à Fort Hope, il ne partait plus qu'avec le nécessaire en cas de problème et il aurait sûrement un peu de mal à se défaire de tout ça. Vingt clopes de plus ou le minimum vital pour survivre ? C'était une question épineuse. Mais il parviendrait sans doute à rentrer jusqu'à son camp sans embrouilles, maintenant, alors... Il pouvait bien accepter de se défaire de quelques trucs qu'il n'aurait qu'à remplacer une fois rentré.

Le barbu s'apprêtait donc à lui faire part de son accord et à lui présenter la liste de ce qu'il pouvait lui offrir, quand le capharnaüm de ses ennemis le stoppa en pleine course. Il jeta un regard circonspect à l'origine des bruits. Fallait toujours qu'ils viennent le faire chier, c'était incroyable ! Bon, d'accord, pour une fois, c'était lui qui avait commencé, mais quand même... Il la suivie dans l'ouverture de la fenêtre, poussant même le zèle jusqu'à la repousser derrière lui. Avec un peu de chance, les autres seraient assez stupides pour se laisser avoir avec ce simple subterfuge, même s'il n'avait pas pris le temps de la refermer convenablement, il avait envie de faire confiance à ses copains, pour une fois. Et là où il se serait sans doute contenté de ce simple geste, sa nouvelle amie, elle, était bien plus prévoyante. Il commençait à comprendre un peu mieux à quoi elle devait sa survie jusque là. La différence entre un tas de muscles et un esprit aiguisé. Les deux fonctionnaient, puisqu'ils étaient tous les deux en vie, mais le barbu n'était pas mécontent d'augmenter ses chances avec un acolyte un peu plus réfléchi.

« Ça marche, on se retrouve de l'autre côté. Mais évite de perdre tes clopes en chemin. » Il lui fit un clin d’œil et s'engouffra dans le couloir poussiéreux pour retrouver la sortie qu'elle lui avait indiqué, notant au passage la route qui l'avait mené jusque là. Des fois qu'ils aient besoin d'une solution de repli lors de l'attaque qui allait venir, ça ne ferait pas de mal de connaître un peu les alentours. Il arriva le premier dehors et attendit tranquillement que la jeune femme le retrouve avant de s'éloigner encore un peu. Mieux ne valait pas tenter leur chance, des fois que l'alcool ne suffise pas à abrutir les autres. Il entendait encore vaguement leurs appels au loin, mais jouer à cache-cache commençait à le fatiguer sérieusement. Il s'arrêta devant un autre bâtiment quelques mètres plus loin et ouvrit la porte pour inviter la jeune femme à entrer. C'était un autre endroit sombre et poussiéreux, qui leur laisserait sûrement le temps de mener à bien leur petit échange avant de pouvoir reprendre leur route. Et peu à peu, Logan commençait même à caresser l'idée de la ramener avec lui à Fort Hope. Un combattant de plus dans ses rangs ne lui ferait vraiment aucun mal.

« J'ai de la nourriture, si ça t'intéresse. » l'informa-t-il d'abord. Il n'avait pas l'intention de lui faire l'inventaire complet de ses possessions, il aimait son style, mais il n'écartait pas la possibilité qu'elle la lui mette à l'envers. « Une lampe torche, mais j'suppose qu'une survivante comme toi doit déjà avoir ce qu'il faut de ce côté-là. Une couverture pour les froides nuits d'hiver ? » Il n'allait pas lui offrir sa trousse de secours, ça ne laissait donc pas grand chose. « En fait, j'dois dire que j'ai pas grand chose sur moi, les trucs vraiment intéressants, je les garde dans mon camp. Mais peut-être que ça te tenterait de te faire de nouveaux amis et de profiter de nos installations ? »

_________________


Makau mea naʻaupō. Pela ka mihi nui ihola
Keep calm and let Logan handle it
Mes Awards **:
 
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 486
Points : 241
Date d'inscription : 04/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 29 Mai - 0:56

Une fois adossée plus confortablement contre un mur, les genoux pliés, je prends le temps d'estimer ce dont il me parle. Une lampe torche, c'est sûr que je ne risque pas d'en vouloir une de plus à moins de débuter une collection. Je laisse passer une pause pour ménager le suspens, le jaugeant du regard autant que je jauge ce qu'il me propose. Je me relève finalement, une décision prise.

- Ok ! Je prends la couverture et trois conserves.

Je sais qu'il n'acceptera jamais et que mon paquet de clopes a bien moins de valeur que ce que je prétends. Mais sait-on jamais, des fois que je tombe sur un pigeon. Mais évidemment que ce n'est pas le cas et un sourire traverse mon visage, lui laissant bien voir que je ne suis pas sérieuse, malgré mes intentions. Je me reprends avant de faire une offre acceptable.

- Bon d'accord, la couverture et une conserve.

Là c'est plus acceptable, même si la couverture ne doit pas être incroyable, c'est toujours intéressant d'en avoir une pas trouée et sans animal ayant élu domicile à l'intérieur. La ration de bouffe, c'est toujours intéressant même si je ne m'attendais pas à ce qu'il en propose de but en blanc.

- Merci pour l'offre, c'est généreux. Mais mon papa m'a dit de ne pas suivre les inconnus.

J'hausse un sourcil, le rictus de la réponse pile-poil à côté affiché sur mon visage. Comme si j'allais m'amuser à suivre un type qui va emmerder des bikers dans leur propre camp tout seul. Et Alair m'en voudrait vraiment d'avoir suivi un type comme ça par curiosité, quand je dis que mon père me l'interdit, ce n'est pas totalement faux. En revanche, des infos pourraient être utiles même s'il y a peu de chances qu'il me donne ce que je veux.

- Il est où ton camp ? C'est toi le chef ?

Des questions simples et je saurai s'il répond à côté ou pas, sauf s'il me donne une fausse information mais je pense qu'on a dépassé ce stade. Maintenant que je suis debout, le paquet de cigarettes dans ma main tendue, je réalise la différence de taille entre nous deux, il est à un mètre ou deux et je suis obligée de me briser à moitié la nuque pour pouvoir le regarder dans les yeux, même en me tenant droite. C'est assez impressionnant de se retrouver face à quelqu'un comme ça, avec un surnom, connu des gens... Et ça me stress, du coup j'agite le paquet d'un geste nerveux.

- Deal ?

J'aimerais bien pouvoir reculer rapidement, ce que je ferai sans aucun doute s'il accepte de me donner la couverture.

_________________

   I survived because the fire inside me burned brighter than the fire around me
Les crédits de la signature sont pour Tumblr, ceux de l'avatar pour Bazzart
© Joy
   
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 4225
Points : 4199
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 29 Mai - 13:39

Un sourire moqueur suivit la première offre de la jeune femme. Trois conserves, sérieusement ? Logan ne lui fit même pas le plaisir de la prendre au sérieux, il n'allait pas cracher sur quelques cigarettes en plus, mais ça ne valait quand même pas autant de nourriture. D'autant plus qu'il n'en avait pas autant sur lui, il ne sortait qu'avec de quoi survivre quelques jours si ses expéditions tournaient mal, pas avec assez de rations pour nourrir toute une famille pendant un mois ! Mais elle redevint rapidement raisonnable et il en fut presque déçu. Cette fille aurait pu leur être vraiment utile, du peu qu'il pouvait en avoir, elle savait se débrouiller et se battre et c'était exactement ce dont il avait besoin en ce moment. Mais si elle pouvait se contenter d'une couverture et d'un peu de nourriture...

« Ton père m'a l'air d'un homme sage. » lui lança-t-il sur le ton de la plaisanterie quand elle lui expliqua son refus de le suivre. En même temps, ça aurait été trop beau, mais même si cette information apparaissait désormais comme inutile, il la conserva dans un coin de son esprit. Deux personnes, au minimum. Probablement ne vivaient-ils pas très loin d'ici si elle avait entendu le remue-ménage des motards et décider de venir voir de plus près. Si le père était aussi débrouillard que sa fille, ça faisait une double perte pour Logan et pour Fort Hope. Triste journée...

Cela dit, la demoiselle ne perdait pas de sa curiosité et ça, ça le dérangeait un peu plus. Il pouvait la ramener avec lui si elle le voulait, mais il ne l'aiderait pas à le retrouver si facilement. Son père et elle pouvait bien n'être que la partie visible de l'iceberg et cacher tout un groupe de survivants dont il doutait légèrement des intentions. Sa gentillesse autrefois naturelle et son désir de sauver la veuve et l'orphelin étaient morts avec le temps et les rencontres qu'il avait fait ces derniers mois. La confiance à outrance ne lui avait rien apporté de bon. Et puis de toutes façons, dans peu de temps, elle risquait d'entendre de nouveau du vacarme dans le quartier, elle finirait par entendre parler de lui une fois de plus et sûrement pourrait-elle retrouver Fort Hope si elle changeait d'avis. « Je suis le chef, oui, tu comprendras donc pourquoi je vais m'abstenir de te donner nos coordonnées précises si tu ne souhaites pas nous rejoindre. » Il lui adressa un sourire poli et retira le sac sur son dos pour l'ouvrir tranquillement. « Mais tu peux peut-être essayer de prononcer mon nom trois fois devant un miroir, si jamais tu veux me trouver un jour. C'est comme ça qu'on invoque les fantômes, non ? » Un petit rire amusé lui échappa alors qu'il regardait à l'intérieur de son sac et se mettait à fouiller pour chercher ce qu'il lui avait promis. « Je ne vais pas te dire où on se trouve exactement, seulement que notre communauté s'appelle Fort Hope. Si ton père et toi, vous cherchez un endroit où vous installer un jour, tu devrais nous retrouver facilement. Demandez le Fantôme et on vous mènera à moi sans trop vous secouer. On trouvera facilement de la place pour quelqu'un comme toi. »

Et avant qu'elle ne s'impatiente vraiment, il lui tendit la couverture et la boite de conserve qu'elle réclamait, tendant ensuite sa main paume ouverte pour qu'elle y dépose le paquet de clopes. Il était un peu déçu, c'est vrai, mais il allait considérer qu'il venait de faire une bonne affaire si elle restait sage et n'essayait pas de lui faire les poches avant qu'il ne s'en aille. « Avant de te libérer... Tu connais mon nom, mais j'ignore encore le tien. Alors ? » Bon, elle ne connaissait pas réellement son nom, mais il ne devait pas y avoir cinquante personnes se faisant appeler par le même surnom dans les alentours et il suffisait généralement de suivre les hommes en cuir pour s'assurer qu'on avait le bon Fantôme sous les yeux.

_________________


Makau mea naʻaupō. Pela ka mihi nui ihola
Keep calm and let Logan handle it
Mes Awards **:
 
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 486
Points : 241
Date d'inscription : 04/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 31 Mai - 20:51

Le chef de son groupe hein ? Ça commence à devenir intéressant. Je m'empare avec avidité du matériel nouvellement acquis et observe du plus près la couverture qu'il me tendais un instant avant. Il me propose de le rejoindre et je redresse la tête à la fin de sa proposition. Quelqu'un comme moi ? Ça veut dire quoi ça ? Il me prend pour une arme ou quoi ? Je n'ai aucune idée de quoi penser, il ne pensait probablement pas à mal, peut-être aussi que je suis trop susceptible... De toute manière, il voudra une réponse à sa proposition même s'il n'a aucun humour, ma blague sur le fait de parler aux inconnus étant totalement passée par dessus sa tête alors qu'il me propose d'accueillir aussi mon père.

- Le prends pas mal mais je ne pense pas que ton groupe soit prêt à accepter "quelqu'un comme moi" et pour le moment, j'ai tout ce qu'il me faut.

Après tout, après les difficultés que j'ai eu à m'intégrer un minimum dans la communauté de la librairie, je ne risque pas de me sauver comme ça du jour au lendemain pour rejoindre des gens dont je ne sais rien, à part que le seul groupe que je connaisse est rempli de gens incapables de se défendre tout seuls. C'est d'ailleurs cette raison que j'estime est le facteur de motivation pour pousser les gens à s'entendre. Malgré tout, le Fantôme n'est pas quelqu'un de désagréable et tout en inspectant le pot en verre contenant des tomates séchées dans de l'huile ou quelque chose du genre, je l'écoute, mon regard passant des tomates que j'ai vraiment envie de goûter immédiatement au barbu qui me demande maintenant mon nom. Le temps semble se figer tandis que je réfléchis à ma réponse. Après tout, je n'ai eu qu'un surnom.

- Tu peux m'appeler Skywalker.

Il a même droit à un sourire en prime avant que je ne reporte mon attention sur mes possessions, vérifiant la date de péremption de la conserve et la couverture, décimètre par décimètre pour vérifier la qualité. Bon il bien gentil mais son camp, même avec le nom, ça ne me donne pas vraiment d'indice sur leur localisation.

- Si jamais tu me cherches, allumes un feu sur l'échangeur entre la soixante quinzième et la quatre-vingt quatorzième, je viendrai.

Si jamais il lui vient l'idée de faire un feu sur un échangeur d'autoroute, ce sera le signal pour me dire que j'ai quelque chose à faire dans ce coin là. De toute manière même sans idée de qui pourrait lancer un feu, j'irais voir quand même juste pour être sûre de ne pas passer à côté de quelque chose. Je crois que lui aussi commence à en avoir marre de ma trogne et finalement, je fourre mes affaires sous le bras avant de prendre la direction de la porte, accompagnant le grand homme jusqu'à la sortie.

_________________

   I survived because the fire inside me burned brighter than the fire around me
Les crédits de la signature sont pour Tumblr, ceux de l'avatar pour Bazzart
© Joy
   
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 4225
Points : 4199
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 5 Juin - 12:34

Skywalker ? Original, comme nom. Enfin, peut-être tout autant que « Fantôme », après tout. Cette réponse, cela dit, arracha un sourire à Logan. Elle avait beau prétendre que son groupe ne parviendrait pas à s'habituer à une personne comme elle, il ne pouvait s'empêcher de penser que des personnes comme elle, c'était exactement ce dont ils avaient besoin en ce moment. Des gens capables de se débrouiller, mais aussi capable de le mettre de bonne humeur même dans des moments tendus. Peut-être qu'il était encore un peu trop sérieux, carrément obsédé par son petit projet de vendetta, mais peu de gens à Fort Hope essayaient réellement de l'en détourner aussi...

Son sourire s'accompagna d'un haussement de sourcil quand elle lui donna une indication sur la manière de la joindre. Il restait sans doute trop peu de temps pour qu'il puisse inviter de nouvelles personnes à rejoindre leur groupe, mais ça lui donnait encore quelques indications sur la zone dans laquelle elle se planquait. Et ce serait probablement suffisamment près de General Motors pour qu'elle soit mise au courant lorsqu'ils passeraient à l'attaque. Si elle débarquait tout à coup pour « se tenir au courant », elle risquait fort de se prendre une balle perdue d'un camp ou de l'autre...

« J'y penserais, alors. Écoute... » Il pouvait bien la mettre au courant, non ? Ne serait-ce que pour la convaincre de garder ses distances ce soir-là, même si elle semblait tout à fait capable de s'en sortir et qu'elle n'avait pas hésité à se pointer aujourd'hui... Ce serait probablement très différent en pleine bataille quand plus personne ne ferait attention à rien. Et si elle ne portait pas le signe distinctif d'un groupe ou de l'autre, il ne garantissait pas qu'on n'aurait pas l'idée de la descendre. « Dans quelques jours, je vais revenir ici avec un bon nombre de mes amis. Ça risque d'être carrément bruyant et carrément dangereux, alors... tu devrais sans doute éviter de venir jeter un œil. Un crétin, c'est dangereux de base, mais imagine un crétin sous tension avec un flingue dans les mains. » Il espérait surtout qu'elle ne mettrait pas Bruce et ses potes au courant, puisqu'une bonne partie de leur plan reposait sur l'effet de surprise, mais il lui faisait étrangement confiance sur ce point. À tort, peut-être.

Enfin, même s'il l'aimait bien, il lui avait dit à peu près tout ce qu'il avait à lui dire et il ne voyait donc plus vraiment de raison de rester à traîner dans les parages à tailler le bout de gras quand on l'attendait à Fort Hope. Aussi, il remit son sac sur ses épaules et lui fit face une fois de plus. « Bon eh bien, j'crois qu'on a fait le tour. » Il s'approcha de la porte pour la pousser un peu et regarder à l'extérieur. La voie semblait libre, du moins pour le moment, il voyait quelques voitures garées pas loin. Plus qu'à en trouver une qui soit à peu près potable et il pourrait l'utiliser pour rentrer rapidement et éviter de croiser quelqu'un d'autre. D'un signe de la tête, il invita la jeune femme à le suivre et sortit de nouveau sur le trottoir, cherchant rapidement la voiture qui l'inspirait le plus. Son regard s'arrêta sur une Toyota en pas trop mauvais état, dont il s'approcha en sortant un fil de sa poche. « Je vais emprunter cette caisse pour rentrer. Tu veux que j'te dépose quelque part ? » demanda-t-il à la jeune femme avant de se pencher sur la portière verrouillée. Il fit passer le fil noué à l'une des extrémités à l'intérieur et tira sur le loquet après avoir coincé la boucle autour. En tirant un coup sec, la porte fut déverrouillé en un rien de temps et il se tourna donc vers sa compagne pour attendre sa réponse.

_________________


Makau mea naʻaupō. Pela ka mihi nui ihola
Keep calm and let Logan handle it
Mes Awards **:
 
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 486
Points : 241
Date d'inscription : 04/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 6 Juin - 6:45

Son conseil me donne envie de sourire mais il n'a pas tort et si c'est vraiment une guerre qu'il prépare, je vais éviter de revenir trop traîner dans les parages. Vu le bruit qu'ils font quand ils ne se battent pas, je n'ose pas imaginer ce qui va se produire quand ce grand barbu va aller là-bas avec ses copains. Au moins si je sens la terre trembler, je saurai pourquoi...

- Merci du conseil, promis je ne viendrai pas mettre mon grain de sel dans tes affaires. C'est pas vraiment mon genre de toute façon.

Dit la fille qui vient d'interférer avec la tentative de meurtre à l'encontre du Fantôme. Ouais... c'est vrai que je n'aime pas du touuuut me mêler des affaires des autres. Essayant d'intégrer son conseil comme quelque chose d'utile, je note dans un coin de ma tête de prévenir Barry et Lyuba de cette histoire, sait-on jamais, si le fantôme gagne, il y aura un paquet de trucs à récupérer à l'avenir, même après les vagues de rapaces. (oui je parle de post-event mais ça me semble une bonne idée de rp même après et parfaitement logique que des survivants continuent d'aller se ravitailler en matériel là-bas en récupérant des trucs de moins en moins utiles).

Il sort finalement du bâtiment et je le suis, mes nouvelles possessions sous le bras. Il propose de me ramener dans la voiture qu'il est en train de forcer et après l'avoir observé ouvrir la porte, j'agite mes clés sous son nez.

- Sinon je t'offre le ride. Si t'as pas trop peur pour ta fierté. Et comme ça je verrai "Fort Hope".

J'agrandis les yeux en parlant de son camp pour ironiser le paradis promis et souris, assez fière de moi. C'est vrai que Lïnko n'a pas beaucoup apprécié d'être derrière moi pendant la conduite, mais ce type ne supporte pas tout ce qui est plus évolué qu'un moulin donc... Je m'explique quand même pour ne pas trop porter mon collaborateur du moment à confusion.

- Ma moto est garée pas loin, vous avez de bons lits à "Fort Hope" ?

Un clin d'oeil et je tend le bras pour indiquer la direction dans une semi-révérence, un rictus affiché sur mon visage. Après tout, si ce type est vraiment qui il prétend, pourquoi pas ? Il est grand, il court vite, il doit avoir du cardio. Et puis une nuit au chaud, ce n'est jamais de refus. Cependant, une idée me vient et vu que le Fantôme, en donnant tous ces conseils et ces indications, semble être un homme totalement étouffé par sa droiture, je me dis qu'il est peut-être déjà avec quelqu'un et ça, ce serait vraiment con.

- Me dis pas que t'es exclusif. Un grand garçon comme toi.

Je le tente, avec un peu de chance, il va craquer. Sinon tant pis, j'ai déjà eu ce que je voulais, seule ma fierté en prendrait un coup mais je ne vois pas pourquoi il refuserait l'offre. À moins que les habitants de "Fort Hope" aient élu un demeuré pour les diriger et qu'il n'ait pas compris mes allusions mais quand même.

Code:
Voilààà :P Libre à toi mais dans les deux cas, soit ce sera très drôle après avec Joy, soit ce sera très drôle à jouer parce que j'ai besoin que quelqu'un rabatte un coup l'aplomb de Leïa ^^ Soit pas trop mauvais quand même. Ahahah

_________________

   I survived because the fire inside me burned brighter than the fire around me
Les crédits de la signature sont pour Tumblr, ceux de l'avatar pour Bazzart
© Joy
   
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 4225
Points : 4199
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 8 Juin - 11:24

Rapidement, Logan ouvrit la portière qu'il venait de déverrouiller et récupéra son morceau de fil, l'enroulant autour de ses doigts pour pouvoir le ranger sans trop de mal dans sa poche. Ses pensées vagabondèrent un instant vers le passé, quand Joy lui avait demandé pour la première fois ce qu'il faisait dans la vie avant tout ça et qu'il lui avait fait croire qu'il volait des voitures pour revendre les pièces détachées. Il aurait rêvé de voir sa tête aujourd'hui, si seulement il n'avait pas fini par lui avouer la vérité. Enfin, qu'importe, le géant se tourna vers la jeune femme, prêt à l'inviter à prendre place dans son carrosse du jour, mais elle avait sortie un trousseau de clé qu'elle s'amusait à agiter devant lui. Ahlala... Et elle ne pouvait pas lui dire avant qu'il ne fasse montre de son incroyable talent pour voler des voitures ?!

Cette nana... Un sourire s'imprima au coin des lèvres de Logan alors qu'il l'observait, relevant un sourcil. Était-il en train d'halluciner ou proposait-elle réellement ce qu'il pensait ? Elle ne doutait de rien, celle-là ! Dommage, il n'aurait pas été contre une petite balade en moto, mais mieux valait en rester là, elle allait rompre le charme de cette rencontre, à force. « Mon lit est très confortable, mais ça manque de place entre ma femme et moi. »

Tant pis, leurs chemins devraient se séparer ici et ça n'était pas plus mal. De toutes manières, l'idée de lui donner l'itinéraire exact jusqu'à son camp ne l'enchantait pas plus que ça, une balade en moto ne valait pas le risque de se retrouver avec Dieu sait qui devant leur porte dans quelques jours, prêt à en découdre. Et puis, si elle cherchait réellement à les retrouver, elle n'aurait vraiment pas de mal à le faire : une immense palissade en plein milieu de la ville, ça passait difficilement inaperçu. « Dommage pour la balade, mais je vais partir de mon côté. Mais qui sait, on se recroisera peut-être. » Il lui fit un clin d’œil et se glissa sur le siège de la voiture qu'il venait d'ouvrir, ajoutant simplement avant de fermer la porte : « Ravi de t'avoir rencontré, Skywalker. » En espérant que l'ego de la demoiselle n'en prenne pas un coup, il ne croyait pas non plus qu'elle le prendrait si mal que ça. Et puis, il lui avait donné bien assez de sa personne pour aujourd'hui. Tranquillement, Logan se pencha donc sous le volant et se débarrassa du plastique qui masquait les câbles pour faire démarrer la voiture. Quant à cette nana, elle pouvait bien faire tout ce qu'elle voulait maintenant, il s'assurerait juste de ne pas l'avoir sur les talons avant de rentrer chez lui pour de bon.

_________________


Makau mea naʻaupō. Pela ka mihi nui ihola
Keep calm and let Logan handle it
Mes Awards **:
 
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 486
Points : 241
Date d'inscription : 04/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 12 Juin - 18:28

Je déglutis difficilement quand il refuse ma proposition en énonçant sa femme. Comment ça sa femme ? Comment il peut encore y avoir des types avec une femme, pourquoi pas ses deux gosses et son chien aussi ? Ça me semble hautement improbable, à moi qui ai perdu tout le monde. Bon je fais semblant de rien, affichant un demi-sourire sarcastique en lui répondant, agitant toujours la clé de ma moto.

- Dommage, ça ne me dérangeais pas de me serrer avec vous...

Ç'aurait pu être aussi une façon de faire redescendre la pression et c'est bien la première fois que quelqu'un ne veut pas de moi. Moi qui pensais que les chefs de groupes ne devaient pas se poser avec une seule personne, me voilà bien déçue.

- Je suppose que ta décision restera définitive ?

Nouvelle réponse négative et je le regarde s'asseoir dans la vieille auto qui ne doit pas sentir très bon. Un vieux relent de poussière et d'animal crevé me parvient, le pauvre va au moins devoir ouvrir les fenêtres s'il veut survivre au retour. Avant qu'il ne ferme la portière, je lui dis quand même au revoir.

- De même le Fantôme. Je croiserai les doigts pour toi quand je verrai de la fumée monter de General Motors.

Un clin d'oeil lui est adressé, il a l'air capable de mener sa gueguerre quand même. Je me demande combien il a de personnes sous ses ordres, probablement une petite dizaine... Les gros groupes ne sont pas nombreux dans le coin.

Après un dernier signe de la main, je ravale ma fierté de m'être faite éconduire de la sorte et retourne chercher ma moto, la couverture sous le bras. Ma Kawa m'attend bien sagement là où je l'ai laissé et je fixe mes nouvelles possessions dessus avant de démarrer. Je file en vitesse, ayant un peu peur d'attirer les bikers avec le bruit maintenant qu'ils sont attentifs à ce qu'il se passe autour d'eux. En général, le bruit de ma moto fait qu'ils ne me cherchent pas plus que ça contrairement au son caractéristique des moteurs de voiture.

Après une petite heure à tourner dans Detroit en cherchant un truc qui bouge et qui pourrait s'avérer intéressant sans rien trouver, je retourne à la bibliothèque. Cette journée était bizarre, je me sens à la fois contente et vexée.

_________________

   I survived because the fire inside me burned brighter than the fire around me
Les crédits de la signature sont pour Tumblr, ceux de l'avatar pour Bazzart
© Joy
   
Revenir en haut Aller en bas

Nouveau
Répondre

 Sujets similaires
-
» GHOST ISLAND
» Animation Ghost Stories
» GHOST IN MY HEAD (ft. THE peacekeeper)
» Ghost in the shell : un remake en live ?
» Ghost in the Shell Arise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum