Will the Circle be unbroken ? [Abigail ♥]



InformationsContact
avatar
Messages : 4225
Points : 4199
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 4 Juin - 17:31

13 Février 2016

Satisfait, Logan rangea dans sa poche le petit baladeur MP3 qu'il avait trouvé quelques jours plus tôt dans une maison abandonnée et qu'il venait de passer une heure à remplir de musique en tout genre grâce à l'aide précieuse de Samara. Il était content d'avoir trouvé cette idée pour offrir un cadeau à Joy qu'elle adorerait certainement et surtout d'avoir pu mettre dessus de la musique qui ne lui donnerait pas envie de s'arracher les cheveux. Le seul truc un peu moins génial dans tout ça, c'est que Samara était une vraie bavarde. Ça en était presque maladif tellement elle parlait... Il l'aimait beaucoup, vraiment, elle était un vrai rayon de soleil dans ce groupe, mais bon sang ! Il était planté debout devant la porte du salon à essayer de s'échapper depuis cinq minutes sans oser lui couper la parole.

« Oui, je suis sûr qu'elle adorera. Encore merci de ton aide. » tenta-t-il une nouvelle fois en faisant un pas ou deux en arrière. À force de reculer, il finirait par se retrouver dehors un jour ou l'autre ! Ou coincé entre un mur et la métisse et piégé à jamais, au choix. Enfin, il souriait quand même et il faisait un vrai effort pour qu'elle le trouve plus sympa. Maintenant que la guerre contre Bruce était derrière lui, il pouvait redevenir quelqu'un de plus détendu, pas vrai ? « Faut vraiment que j'y aille, par contre. J'aimerais passer voir ta coloc, avant de filer, si tu permets. »

Elle permettait et il se décida enfin à s'échapper franchement, mais monta les escaliers au lieu de fuir en courant vers la porte d'entrée. Il avait prévu cette visite depuis tellement longtemps, sans jamais avoir le temps de la mener à bien. Il y avait eu tant de choses à faire depuis que la petite blonde avait rejoint leur groupe qu'il avait eu tout juste le temps d'échanger quelques mots avec elle. Les banalités d'usage, la promesse de venger les gens qu'elle avait perdu lors de l'attaque de l'hôpital et l'assurance qu'ils prendraient soin d'elle ici, voilà tout ce que Logan avait eu l'occasion d'offrir à cette jeune fille depuis bientôt un mois qu'elle était là. Mais puisqu'il était déjà chez elle, autant en profiter pour aller prendre des nouvelles. Parce que malgré son manque de temps, il l'avait observé de loin et il s'inquiétait un peu pour elle. Une adolescente aurait du être pleine d'énergie, pleine de vie et peut-être un peu tête en l'air. Celle-ci lui semblait surtout éteinte et triste. Il comprenait pourquoi, bien entendu, après ce qu'elle avait vécu à l'hôpital... Il osait à peine l'imaginer et le récit qu'on lui avait fait à ce sujet quand les trois derniers survivants du groupe avaient débarqué à leurs portes suffisait à lui faire froid dans le dos. La placer sous la protection de Samara avait paru à Logan comme une bonne idée pour lui remonter le moral, mais il commençait à douter un peu de l'efficacité de son plan...

Il arriva rapidement jusqu'à la porte de la chambre d'Abigail et frappa deux coups bien clairs, attendant quelques secondes d'entendre sa voix de l'autre côté du battant pour ouvrir. Il resta cependant sur le pas de la porte, se contentant d'ouvrir assez grand pour voir la jeune fille à l'intérieur. « Salut, Abigail, c'est bien ça ? J'espère que je ne te dérange pas, je voulais voir comment tu vas, on a pas eu trop d'occasions de se parler, dernièrement... Je peux entrer ? » Il tenta un sourire et attendit sagement qu'elle l'invite à entrer. Ou non, d'ailleurs. En fait, elle ne le connaissait pas plus que ça, elle devait savoir quelle place il occupait ici, mais peu de chances qu'elle l'ait trouvé sympathique depuis qu'elle le voyait arpenter tous les coins du camp avec sa mine renfrognée et sa motivation hors pair à tuer des Punishers à tour de bras...

_________________


Makau mea naʻaupō. Pela ka mihi nui ihola
Keep calm and let Logan handle it
Mes Awards **:
 
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 31
Points : 273
Date d'inscription : 05/10/2016
Voir le profil de l'utilisateur
We have ashes, fire and hope
Abigail Hammond
Matricule n°001
We have ashes, fire and hope
Jeu 8 Juin - 0:53


Depuis que tout a commencé, j’ai mené une vie dans la solitude. Pourtant le hasard et la chance avait frappé à ma porte lorsqu’une personne était entrée dans ma vie. Ce fut cette même personne qui me donna la vie 17 ans auparavant. Mais aujourd’hui, plusieurs semaines s’étaient écoulées depuis qu’elle s’était éteinte, abattu par de gens qui ne méritaient pas de vivre.

Parfois au réveil, quand les jours étaient difficiles, assise en tailleur sur mon petit lit, je dénichais de mon sac à dos en toile, un livre écrit par ma mère biologique. Ce livre représentait un souvenir, écrit par ma mère, je l’avais dévoré d’innombrable fois. Je suis de celle qui se raccroche au moindre souvenir pour ne pas en oublier la personne, ni les moments passés avec elle. Je réalisais que la tournure des événements passés ne m’avait pas permise de demander un autographe à la personne que j’admirais tellement.

Ce fut dans un moment comme celui qu’un individu vint frapper à ma porte, un homme ouvrit la porte de ma chambre sans toutefois entrer. C’était un homme dont je ne connaissais que le prénom, Logan. Pour ce faire, je lui adressai un signe de la tête afin de l’inviter à entrer dans la pièce. Cet homme était une montagne, avec des muscles et une chevelure impressionnante. Je n’avais guère eu le temps de me renseigner sur les habitants de Fort Hope mais il était clair qu’il avait une place importante au sein de la communauté. Autrefois, ma mère était notre leader et je respectais sa fonction car elle était confrontée à des choix difficiles. Logan prit place au milieu de la petite chambre. Je m’assis face à lui afin de pouvoir répondre à ses questions. J’avais peur d’avoir à faire à un interrogatoire comme je l’avais vécu lors de mon entrée à l’hôpital St John.  

- Je vais bien, merci de vous en préoccuper.

Afin de lui montrer que je me portais bien, je lui adressai un sourire en coin. Ce sourire ne représentait qu’une façade car au plus profond de mon être, j’étais meurtrie par le chagrin et la perte d’être cher. Pourtant, le désir ardent qui m’envahissait et qui me poussait à me lever chaque matin réclamait vengeance. Les gens malhonnête devaient payer pour les atrocités commises. Justice devait être rendu en l’honneur de ses innombrables personnes, le monde est assez horrible pour mourir ainsi.

- Monsieur, j'ai une requête à vous demander. Je voudrais vous aider dans ce combat, je suis rester longtemps enfermer dans cette chambre.

Sans en avoir l’intention, j’avais bondis hors du lit pour me trouver face à lui et lorsque mon discours prit fin, je n’étais plus à mon aise. Sans quoi je m’assis aussitôt pour ne pas montrer la gêne que cet instant avait occasionné.




_________________
Let me breathe !
Tu sais, la peur, la terreur, c’est dans la tête que ça se passe. C’est l’imagination qui fait tout, alors vide ta tête, essaye de ne pas imaginer, tu serais étonné à quel point tu peux être courageux.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 4225
Points : 4199
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 10 Juin - 14:14

Officiellement invité à entrer, Logan fit quelques pas à l'intérieur de la chambre, laissant la porte entrouverte derrière lui. Ses yeux papillonnèrent quelques secondes, son regard se promenant un peu partout sur la pièce. Quel meilleur moyen d'apprendre à connaître quelqu'un que d'observer l'endroit où il passait tout son temps ? Hélas, le barbu ne vit rien qui attira particulièrement son regard, ce qui ne le rassurait pas vraiment, d'ailleurs. Bon, il ne s'attendait pas non plus à voir des posters sur les murs, mais... Il n'aurait pas été contre voir quelques preuves que la jeune fille se sentait assez bien ici pour envisager d'y rester.

Enfin, qu'importe. Rapidement, l'homme reporta son attention sur la blondinette et répondit à son sourire, moyennement convaincu par la sincérité de celui d'Abigail. À vrai dire, il ne la connaissait pas du tout, alors c'était un peu présomptueux de sa part que d'imaginer qu'il arrivait à la comprendre. Qu'est-ce qui lui disait qu'elle n'avait pas toujours été aussi discrète et effacée ? Toutes les adolescentes du monde ne ressemblaient pas aux plus bruyantes qu'on pouvait croiser dans les rues autrefois. Mais il continuait de croire que tout n'allait pas aussi bien que ça.

Et quand la jeune fille reprit la parole, faisant froncer les sourcils à Logan au passage, il fut convaincu une fois pour toute qu'il ne se trompait pas du tout. Hum... Il comprenait très bien sa requête. Tout le monde ici avait formulé la même, Logan le premier, après tout ce qui venait de se passer. Il n'y avait qu'un tout petit problème... D'un geste un peu nerveux, le barbu passa une main dans ses cheveux trop longs avant d'oser une réponse, cherchant ses mots. « J'aimerais beaucoup que tu sortes prendre un peu l'air, mais... On a déjà réglé le problème de ces salauds. Ils ne feront plus jamais de mal à personne. » Peut-être n'avait-elle pas vraiment remarqué l'effervescence des dernières semaines dans Fort Hope, les visites de Cale et de ses hommes, les préparatifs qui avaient pris tellement de temps... Dans tous les cas, il n'y avait plus un seul Punisher debout pour passer ses nerfs dessus et assouvir une soif de vengeance. Du moins, pas à la connaissance de Logan, mais il ne se faisait pas trop d'illusions sur le fait que certains lâches s'étaient enfuis au moment de l'attaque.

Toujours est-il que ça n'aiderait probablement pas Abigail de savoir qu'elle arrivait trop tard pour participer à la fête. Mais Logan devait trouver quelque chose à lui dire quand même. Bon sang, ça faisait beaucoup trop longtemps qu'il n'avait plus eu un ado à la maison... Lentement, il se tourna vers la petite blonde et prit une profonde inspiration. « Je ne suis pas sûr de comprendre exactement  ce que tu ressens, mais j'ai perdu quelqu'un d'important à cause d'eux, moi aussi. Je ne vais pas te mentir, sur le coup, ça m'a soulagé un peu de me débarrasser d'eux, mais maintenant... » Il marqua une pause, faisant encore un pas ou deux pour rien, si ce n'est gagner un peu de temps pour trouver une manière de l'aider. « Ça ne change rien, tu vois ? La mère de ma fille est toujours morte et rien de ce que je pourrais faire n'arrangera ça. Enfin... Tout ce que je veux dire, c'est que je comprends ta colère, mais le mieux que tu puisses faire maintenant, c'est essayer d'avancer malgré ce que tu as traversé. » Il osa s'asseoir sur le bord du lit, assez loin de la jeune fille pour ne pas trop s'imposer et se tourna vers elle. « Est-ce que tu veux en parler ? Je peux aussi te trouver des trucs à faire si ça peut te changer les idées, c'est comme tu préfères. »

_________________


Makau mea naʻaupō. Pela ka mihi nui ihola
Keep calm and let Logan handle it
Mes Awards **:
 
Revenir en haut Aller en bas

Nouveau
Répondre

 Sujets similaires
-
» Haiti: The corporate vultures circle
» Peinture P3 Circle of Orboros
» Abigail Blackson, la petite fille du Diable...
» Wyatt, Triple H, and Sister Abigail..
» Abigail Storm

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum