Pretty pretty please, i need you help - Hanari ♥



InformationsContact
avatar
Messages : 74
Points : 258
Date d'inscription : 04/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Knowledge can change our fate
Arizona Durden
Matricule n°001
Knowledge can change our fate
Lun 5 Juin - 0:54

Cette journée était tranquille et si pour certain cela était synonyme de bonheur, Arizona, elle ne pouvait s'empêcher de tourner en rond. Ce n'était pas qu'elle avait quelque chose contre les congés, mais elle ne pouvait supporter de n'avoir rien à faire. Rester au laboratoire était sans aucun l'idée la plus sécuritaire, mais la sécurité n'avait jamais pleinement guidé ses choix. Attrapant son colt, elle jonglait avec lui pendant quelques instants avant de quitter sa chambre. Elle ne savait pas vraiment ce qu'elle allait faire - ce qui n'était absolument pas nouveau - mais elle allait sortir s'amuser un peu ! Attachant rapidement ses cheveux alors qu'elle attachait ses cheveux, elle s'immobilisait soudainement et reculait de quelques pas, un sourire aux lèvres après avoir aperçu l'un des visages qu'elle préférait.

«  Hannah ! T'es disponible ? » Ne prenant même pas la peine de lui laisser le temps de répondre elle continuait. « Génial ! Suis-moi ma belle, on va s'amuser un peu. »

Ne lui laissant toujours pas le temps de s'opposer à son idée où encore de poser trop de questions, elle s'approchait d'elle et saisissait sa main dans la sienne afin de l'attirer à sa suite. La jeune femme devait surement se demander où est-ce qu'elle avait bien l'intention de l'apporter et à dire vrai, ce n'était pas pour rien qu'Arizona n'osait pas dévoiler son plan. Elle connaissait sa bonne amie et savait qu'elle n'était pas facile à trainer à l'extérieur, elle comptait lui dire uniquement lorsqu'elle serait arrivée près de l'escalier menant au rez-de chaussé... Un escalier qu'elles allaient atteindre dans trois... deux ... un.

«  On va dehors ! Je sais que tu n'aimes pas ça... mais j'ai hyper besoin de toi.  »  Prenant une pause de quelques secondes à peine, elle se dit qu'elle ne se montrait peut-être pas assez convaincante.  « En vrai... Il n'y a plus de tests de grossesses et je crois que je suis enceinte... Tu es la seule en qui j'ai confiance s'il te plait aide moi.  »  

Enceinte du saint esprit oui... Cette zone était restée inexplorée depuis bien trop longtemps pour son plus grand désespoir, mais elle tentait de rester loin des hommes et des bêtises qu'ils pouvaient trop facilement lui faire faire. Était-ce honteux de mentir de la sorte ? Clairement, mais au rythme où elle le faisait, c'était plutôt quand elle disait la vérité qu'elle culpabilisait. Et puis, elle allait bien avouer à Hannah qu'elle avait dit n'importe quoi une fois qu'elle aurait amené les jolies fesses de la blonde à l'extérieur. La jeune femme attendit la réponse de son amie avant d'annoncer leur sortie au garde qui se trouvait près d'elle.

_________________
Cut You Down
Well you may throw your rock and hide your hand But as sure as God made black and white What's done in the dark will be brought to the light You can run on for a long time Run on for a long time  Sooner or later God'll cut you down© alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 456
Points : 264
Date d'inscription : 18/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 5 Juin - 2:36

Hannah aurait presque dit que la bonne humeur régnait au laboratoire – en prenant compte de la situation dans laquelle ils étaient bien évidemment. Ce n’était pas une chose qui déplaisait à la jeune femme, qui se laissait prendre à une certaine joie de vivre qu’elle ne pensait jamais retrouver. C’était comme si ses mauvais souvenirs n’étaient en réalité qu’une multitude de cauchemars. Or les rôdeurs, dehors, prouvaient bien le contraire. Mais, c’était un de ces jours où elle pouvait presque s’en foutre totalement, tant elle voulait profiter des bonnes ondes qui l’envahissait. Ses salutations étaient enthousiastes, et elle était semblable à une réelle pile électrique. L’infirmerie avait été rangée une fois, remise en désordre, puis rangée une nouvelle fois par ses soins. Et elle devait bien avouer qu’au fil des heures qui passaient, l’ennui prenait le dessus.

Refermant la porte derrière elle, elle chercha l’un de ses compagnons du regard pour lui taper la causette. Apercevant Abel au loin, elle établit de le rejoindre, cependant elle fut vite stoppée par une autre présence. Hannah ! T'es disponible ? Se tournant vers la voix féminine qui venait de l’interpeller, ses yeux croisèrent ceux de son amie Arizona. Ce petit bout de femme, avec laquelle elle s’entendait à merveilles malgré le fait que l’une comme l’autre, elles pouvaient parfois être insupportables à la limite du désagréable. Pourtant, elle avait toujours fait abstraction de ça et savait parfaitement qu’au fond, ce n’était pas une mauvaise fille. Et Dieu savait que ses premières impressions ne la trahissaient jamais. Et elles s'étaient avérées justes.

Génial ! Suis-moi ma belle, on va s'amuser un peu. La blondinette n’eut même pas le temps de répondre. Avec Arizona, c’était toujours pareil, mais c’était également une qualité qui lui plaisait chez elle et qui, elle devait bien l’avouer, l’amusait aussi, bien qu’elle ne sache jamais dans quel merdier elle allait l’entraîner. Hannah se laissa entraîner par cette véritable tornade, alors qu’elles descendirent les marches et qu’elles rejoignirent le hall du laboratoire. Tant pis pour Abel, ils discuteront une autre fois. La brune se stoppa enfin, se retourna vers l’infirmière. On va dehors ! Je sais que tu n'aimes pas ça... mais j'ai hyper besoin de toi. Besoin d’elle ? Haussant un sourcil, elle l’écouta reprendre. En vrai... Il n'y a plus de tests de grossesses et je crois que je suis enceinte... Tu es la seule en qui j'ai confiance s'il te plait aide moi.

Inspirant profondément, Hannah leva les yeux au ciel. Elle se doutait bien que ce n’était qu’un prétexte pour la faire sortir de ce trou, mais soit. Elle allait se prêter au jeu. Et puis très honnêtement, il y avait peu de chances qu’elle soit enceinte. Rien que le fait d’avoir un homme pour, alors que ce n’était pas son cas, la décrédibilisait. Un sourire vint fendre les lèvres de la demoiselle, alors que sa main alla à l’encontre de sa ceinture où elle vérifiait que sa massette soit belle et bien présente. Ça ne lui ferait sûrement pas de mal de sortir un peu d’ici. J’accepte de t’aider. Furent les seuls mots qu’elle adressa à sa demande, mais son ironie révéla qu’elle avait bien compris sa supercherie. Adressant un signe de tête au garde, elle emboîta le pas et sortit la première. S’arrêtant devant le laboratoire, elle se tourna ensuite vers sa complice, alors qu’elle prit un timbre de voix rauque et un accent des plus douteux. Je vous fais visiter ma jolie ?

_________________
and i find it kinda funny, i find it kinda sad. the dreams in which i'm dying are the best i've ever had. i find it hard to tell you, i find it hard to take. when people run in circles it's a very mad world. ⊹ barton.

abelrajesharizonaavalohntaylorcale


Dernière édition par Hannah O'Conor le Ven 9 Juin - 18:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 74
Points : 258
Date d'inscription : 04/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Knowledge can change our fate
Arizona Durden
Matricule n°001
Knowledge can change our fate
Lun 5 Juin - 13:08

Le mouvement de ses iris lui fait rapidement croire qu'elle n'embarquait absolument pas dans son histoire de grossesse et Arizona se promit de ne plus jamais se plaindre de son absence d'activité sexuelle auprès d'elle afin de rendre cette excuse plus plausible si le besoin se représentait de l'utiliser. La brune ne put d'ailleurs pas s'empêcher de sautiller légèrement de joie en la voyant vérifier malgré tout si elle avait toujours son arme sur elle. Elle acceptait de l'aider, bref de la suivre dehors et voilà que sa journée était faite ! Arizona allait devoir faire en sorte de lui faire passer un super moment, enfin assez cool pour qu'elle n'ait plus à chercher à la convaincre de la suivre à l'extérieur du laboratoire.

« Super ! On y vas »

Elle avait tout compris et ses simples paroles venaient confirmer l'impression que son expression faciale lui avait laissée, mais le fait qu'elle la suive quand même la rendait des plus heureuse. Arizona adorait sentir l'air contre son visage, elle ne parvenait jamais à rester bien longtemps enfermée. Descendant les quelques marches, elle s'immobilisa tout aussi rapidement que la blonde et lui jeta un regard légèrement inquiet. Elle n'avait pas intérêt à changer d'idée ! Aussi surprenant que ce puisse être, c'est tout l'inverse qui se produisit et ce ton de voix eu pour effet de la faire éclater de rire instantanément.

« Avec plaisir monsieur ! Guidez-moi ! »

Hannah venait malheureusement pour elle - et heureusement pour la brune qui n'avait à la base aucune idée d'activité précise à faire à l'extérieur - de se faire prendre aux mots. C'était officiellement elle qui allait établir le déroulement de cette journée et comme Arizona en était sans doute venu à connaître les environs beaucoup mieux qu'elle, ça s'annonçait amusant !

« Je suis sérieuse... Je te suis ! »

Le regard légèrement moqueur, elle faisait un léger signe avec son bras pour l'inviter à passe à choisir une direction. Au fond, Arizona ne savait pas vraiment à quel point son amie connaissait les environs, après tout peut-être parviendrait-elle à la surprendre ! Une part d'elle espérait que non, question que ce soit avouons le beaucoup plus drôle.

« Je suis ouverte à toute proposition de destination. Partons à l'aventure ! Et je refuse de revenir les mains vides. Il me faut ce test... Ou une autre découverte moins utile, mais au combien amusante... Des vivres aussi ça peut toujours faire en dernier recours.»

Lui adressant un petit clin d'oeil, Arizona commencerait à marcher dans la direction indiquée par la jeune femme dès qu'elle le dirait. Il n'y avait pour l'instant aucun rôdeur en vue, mais elle savait qu'elles en croiseraient très certainement plusieurs et qu'il y avait certaines sections de la ville qu'il était tout bonnement inexplorables à moins d'être hautement armé ou suicidaire.

_________________
Cut You Down
Well you may throw your rock and hide your hand But as sure as God made black and white What's done in the dark will be brought to the light You can run on for a long time Run on for a long time  Sooner or later God'll cut you down© alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 456
Points : 264
Date d'inscription : 18/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 6 Juin - 4:19

Qu'est-ce qui pourrait bien se passer, après tout ? Elle en avait déjà vu de toutes les couleurs, Hannah. Alors excepté se faire attraper par une horde de revenants, elle ne craignait plus vraiment ce nouveau monde. En fait, ce qui l'effrayait plutôt, c'était d'explorer des endroits emplis de souvenirs comme des photos dont les cadres avaient été brisés ou encore quelques notes qui traînaient par-ci par-là. Les rues dévastées et sans vie ne la rassuraient pas non plus. Ce qu'elle craignait, c'était le passé. Hors, le temps essayait de faire les choses pour Blondie qui parfois pouvait retrouver goût à la vie, comme aujourd'hui. Et puis il fallait bien avouer que le temps qu'elle passait avec Arizona, elle ne le regrettait pas et bien au contraire même. Elle ne pouvait pas se passer de ce petit brin de femme. Malgré le fait qu'elle puisse se montrer parfois difficile à vivre, elle n'en demeurait pas moins attachante et Hannah se fiait plus à ce côté de sa personnalité que l'autre. Sans compter qu'au fond, les demoiselles se complétaient bien. Toute blonde avait besoin de sa brune et inversement. Sûrement l'une des seules personnes en ce monde en qui on pouvait avoir confiance et qui restait un minimum sain d'esprit, du moins à sa façon.

Elle n'a par ailleurs pas été très difficile à convaincre. Elle qui avait pour habitude d'éviter les escapades, aujourd'hui elle semblait d'humeur à accompagner sa chère amie hors du laboratoire. Qu'est-ce qu'elle ne ferait pas pour lui faire plaisir franchement. Sans compter que ça allait sans doutes lui faire du bien, à Hannah, de sortir pour une fois. Au fond, elle était bien contente que Arizona lui ait proposé de prendre l'air, même s'il lui avait fallu utiliser une excuse bidon comme quoi elle était enceinte alors que tout le monde savait qu'elle n'avait pas été touchée depuis -470 avant Jésus Christ. Et puis Hannah n'était pas facile à duper. Mais, bien qu'elle joua le jeu sur le moment, elle ne lui en tint pas rigueur. Inspirant profondément l'air frais de l'hiver, elle passa légèrement ses mains sur ses bras en tentant de se réchauffer un brin. Peut-être qu'elle aurait dû s'habiller plus chaudement en se levant ce matin. Puis, c'était d'un ton humoristique qu'elle lui avait proposé de lui faire visiter. Avec plaisir monsieur ! Guidez-moi ! Manque de chance pour la blondinette, Arizona le prit au pied de la lettre. Je suis sérieuse... Je te suis ! Pinçant les lèvres en se disant intérieurement qu'elle aurait dû fermer sa bouche, elle s'avoua vaincu face à l'enthousiasme et son amie et se décida de faire de ses désirs une réalité.

Je suis ouverte à toute proposition de destination. Partons à l'aventure ! Et je refuse de revenir les mains vides. Il me faut ce test... Ou une autre découverte moins utile, mais au combien amusante... Des vivres aussi ça peut toujours faire en dernier recours. Un sourire en coin prit place sur les lèvres de Hannah, alors qu'elle haussait un sourcil lorsqu'elle évoqua de nouveau le fameux test. Et bien nous verrons bien ce que nous allons trouver lors de cette sortie. Mais, ce serait tellement dommage qu'on ne trouve pas ce que tu cherches. Lui répondît-elle d'un ton sarcastique. Si vous voulez bien me suivre... Rajouta-t-elle alors qu'elle se mit en marche afin de quitter la zone protégée du laboratoire. Instinctivement, la main de la blonde rejoint l'arme accrochée à sa ceinture, demeurant de toute évidence sur ses gardes. Il était rare qu'elle sorte mais encore plus lorsque c'était pour faire cavalier seul. Pourtant, le peu de fois où elle l'avait fait, elle avait pu prendre ses marques mais avait également pu établir quelques repères. Ses yeux se plissèrent alors qu'elle croisa un premier arbre qu'elle reconnut, et la ville se présenta sous leurs yeux. Elle lança un regard furtif à sa compagne, avant de s'y diriger. Alors, qui est l'heureux élu ? Lui demanda-t-elle. Son visage se retourna de nouveau vers le sien, exprimant un je t'ai cramée, mais Hannah voulait voir jusqu'où elle était prête à s'enfoncer... Une chose qui l'amusait chaque fois. Confrontant désormais un pâté de maison, la paume de sa main se resserra sur le manche de sa massette, visiblement plus tendue qu'elle ne l'était au camp. S'il y avait des rôdeurs, alors c'était sûrement par ici qu'ils devaient... et bien, rôder.

_________________
and i find it kinda funny, i find it kinda sad. the dreams in which i'm dying are the best i've ever had. i find it hard to tell you, i find it hard to take. when people run in circles it's a very mad world. ⊹ barton.

abelrajesharizonaavalohntaylorcale


Dernière édition par Hannah O'Conor le Ven 9 Juin - 22:50, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 251
Points : 427
Date d'inscription : 31/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Little Warrior
Aube Callum
Matricule n°001
Little Warrior
Mer 7 Juin - 7:26

HRP:
 

Je marche.
Dans la neige, des traces de pas me suivent.
Dante toujours fidèle était à ma droite trépignant de joie.
Ma mentor m’avait avec beaucoup de réticente laissée en ravitaillement seul .
Mais maintenant je me sentais libre.
La neige mordait mon nez qui ressortait timidement de la capuche.
Le calme sauf quelques râles  de temps en temps.
Bon dieu que je déteste le silence maintenant.
Cette apocalypse à dû faire le bonheur de nos chers amis «Bouddhiste ».
J’observe des vitres détruites, des croix sur les portes sans aucun doute une zone déjà explorée.
Je ne m’était jamais enfoncé aussi loin dans la ville.
Au loin un charcuteurs n’ayant plus de jambes se traînait lamentablement.
-Oh le pauvre ! Dis-je en me moquant
Dante me regarde et tourne la tête , je vois bien qu’il a envie d’y aller.
Il commencent à s’élancer dans cette directionm mais je le stoppe net en :
-Dante , au pied tout de suite ! Dis-je en haussant la voix
Il revient la tête baissée.
Je m’agenouille et lui gratte le dessous du menton .
Il m’adresse un regard reconnaissant .
Soudain au loin, deux silhouettes, pas encore assez pour savoir si c’est des hommes ou des femmes.
J’aperçois un petit groupe de Charcuteur approché lentement d’eux.
L’un d’eux lève  un objet brillant et tire .
//Pan// un charcuteur se fait fauché par la première balle
//Pan// Un autre.
Le troisième se fait trancher le haut de la tête par un autre objet tranchant.
Plus que deux.
Sentant que la situation pouvait dégénérer, je me rapproche au pas de course .
Le quatrième est « tué » encore une fois par une balle.
Je peux les distinguer maintenant.
Deux femmes qui n’ont pas l’air de sortir souvent au vu de leur habit et arme.
Le dernier  s’approche .
la première femme lève ce que je distingue maintenant comme un pistolet .
Mais un déclic se fait entendre plus de munitions et sûrement pas le temps de rechargé .
La deuxième s’élance mais elle percute quelque chose et trébuche.
Le charcuteur avance et fais tomber la première tombant par la même occasion sur elle .
Comme moi il y a quelque temps dans ce fameux parc.
J’accours et à moins de un mètre j’enfonce ma lance dans son cou
Elle remonte jusqu'à sa bouche
Et atteint son cerveau
Je retire ma lance.
A la première de se débrouiller pour bouger ce cadavre définitivement mort.
La blonde me regarde ahuris et choqué.
Je la comprends .
Vu ma silhouette, mes vêtements....
Ce satané sentiment malsain mélange de peur et de nausée
Arrive à la charge.
Je ne m'y suis pas préparer.
Je vomis sûrement tout ce que j'avais encore dans mon corps.
La blond accourue auprès de son amie pour l'aider puis se rapprocha lentement de moi

_________________

Pensé
La vie, la mort quelle différence dans ce monde Crédit merci à la communauté de Tumblr


Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 74
Points : 258
Date d'inscription : 04/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Knowledge can change our fate
Arizona Durden
Matricule n°001
Knowledge can change our fate
Ven 9 Juin - 22:33

C'est avec un sourire qui ne quittait pas ses lèvres qu'Arizona se mit à suivre son amie dans la direction qu'elle décida d'emprunter. Même si elle disait des bêtises plus qu'autre chose, Arizona ne voyait rien de mal à véritablement trouvé un test de grossesse, après tout ça pouvait toujours être utile au laboratoire si quelqu'un trouvait que l'idée de tomber enceinte dans ce monde de fou était judicieuse... Ou le faisait par inattention. Suivant la jeune femme sans dire un mot, Arizona ne pouvait s'empêcher d'être impressionnée de voir qu'elle prenait directement la bonne direction. Elle était finalement peut-être bien plus douée qu'elle ne l'aurait cru ! Hannah l’impressionnait et elle ne se gêna pas pour le démontrer dans une expression avouons le, un peu similaire à un grimace alors que cette dernière croisait son regard. Elle venait de faire leur entrée dans la ville lorsqu'Hannah lui posa une nouvelle question qu'elle aurait dû éviter... Non pas parce qu'Arizona en était gênée, mais parce que comme toujours, elle allait en profiter pour s'enfoncer dans ses bêtises tout en créant un malaise encore plus fort.

« Cale... Tu sais les nuits entre sentinelles ça rapproche. »

Si son amie avait scruté son visage pour voir sa réaction à cette question, l'inverse était maintenant tout aussi vrai. Arizona suspectait la jolie blonde d'avoir un faible pour Cale et quelle meilleure manière de le découvrir qu'en énonçait en toute innocence son nom dans une question pouvant s'avérer intime. La jeune femme n'avait par contre, pas tenté un seul instant d'être convaincre et adressait plutôt à son amie une expression de " Je sais tout. Je vois tout. " Pour lui faire comprendre qu'elle était convaincue qu'elle par exemple ne dirait pas non à une partie de jambes en l'air avec cet homme. Convaincue qu'elle avait bien compris où elle voulait en venir, elle ajouta.

« Sois prudente quand tu le feras ma belle... et sinon je shot gun le rôle de marraine. »

L'atmosphère devint par contre beaucoup moins à la rigolade lorsqu'elles atteignirent enfin un pâté de maisons qui à en juger par leur état avait explorés à de nombreuses reprises à la fois par des humains et des rôdeurs. Des rôdeurs qui apparemment étaient bien décidés à se pointer à ce moment.

« Merdouille ! Il faut vraiment que je me trouve un nouveau poignard. »

Annonçait-elle tout en faisant un hochement d'épaule désolé à l'égard de Hannah. Les flingues, c'était badass, mais ce n'était pas ce qui était le plus utile si on ne voulait pas se retrouver avec une colonie de charogne aux fesses. Sans prendre la peine de trop s'avancer, elle levait son arme en direction d'eux et les deux premiers tombèrent contre le sol sans problèmes, puis un troisième. Loin de rester cachée derrière elle, Hannah était aussi parvenue à faire exploser la tête de l'un d'entre eux ce qui l’impressionna bien qu'elle se garda de dire des bêtises pour une fois. Beaucoup trop en confiance, le bruit cauchemardesque d'une munition manquante se faisait entendre, mais refusant de laisser Hannah seule contre la bête, elle s'élançait près de cette dernière prête à lui rentrer l'embout de son colt dans la tête si par chance son état était suffisamment détérioré. Tout ensuite se passa en une fraction de seconde et elle se contre le sol, à se battre contre cette horreur qui était beaucoup trop proche d'elle pour qu'elle se sente à l'aise. Ce n'est qu'en sentant et en voyant un fluide dégoutant lui asperger le visage qu'elle réalisa que quelque chose venait de traverser le rôdeur. Le repoussant un peu plus loin, elle passait une main contre son visage alors qu'Hannah l'aidait à se relever.

« Tu n'as rien ? La prochaine fois avertie moi de fermer la bouche. »

Le bruit de vomissure lui fit par contre réaliser en retard qu'elle n'était plus seule et Arizona se retourna en direction de la gamine qui tenait entre les mains l'arme qu'elle avait vue de près il y a quelques instants. C'était donc elle ? Les enfants dans cette apocalypse avaient une vie de dingue ! Se sentant mal pour elle, elle s'approchait en compagnie d'Hannah.

« J'ai de l'eau, tu en as besoin ? » Demandait-elle en tendant la bouteille, après tout, si la pauvre n'avait rien pour s'hydrater après ça c'était la moindre des choses qu'elle pouvait faire. « Tout vas bien ? Merci pour ton aide. »



_________________
Cut You Down
Well you may throw your rock and hide your hand But as sure as God made black and white What's done in the dark will be brought to the light You can run on for a long time Run on for a long time  Sooner or later God'll cut you down© alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 456
Points : 264
Date d'inscription : 18/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 9 Juin - 23:18

La ville se faisait voir de loin, et Hannah s’était retournée pour avoir plus d’informations à propos de toute cette histoire de femme enceinte digne de la Vierge Marie. Malheureusement pour la demoiselle, la question qu’elle lui posa lui fit immédiatement regretter d’avoir cherché à en savoir plus. Cale... Tu sais les nuits entre sentinelles ça rapproche. Son cœur rata un battement et elle crut mal entendre. Hein ? Quoi ?! C’est un visage surpris et presque offensé qu’elle retourna vivement vers son amie la brune. Mais l’expression moqueuse et son rictus en coin lui fit bien vite comprendre que ce n’était qu’une ruse et que Hannah était tombé dans le piège sans réfléchir. Embarrassée, c’était le mot pour décrire à quel point elle se sentait mal à l’idée qu’Arizona ait découvert les sentiments qu’elle développait pour son collègue sentinelle. Sentiments qu’elle insulta par ailleurs intérieurement. Sois prudente quand tu le feras ma belle... et sinon je shot gun le rôle de marraine. Hannah eut un léger rire alors qu’elle haussa les épaules. Du calme. On n’est même pas ensemble. Puis elle leva un sourcil, son regard fixant celui de son amie. Mais promis, si jamais je devais ravoir des enfants – que ça soit avec Cale ou avec un autre – tu le seras. Rajouta-t-elle avant de lui lancer un clin d’œil.

Désormais, les rôdeurs se présentaient à elles. Il y en avait peu, le reste de la rue demeurait – pour le moment – déserte. Ce qui ne fut pas compliqué aux monstres de repérer les deux jeunes femmes faites de chair fraîche. Merdouille ! Il faut vraiment que je me trouve un nouveau poignard. Hannah baissa les yeux vers l’arme à feu de Arizona avant de reporter son regard de nouveau sur le sien, haussant les sourcils. Tu crois ? Question rhétorique. Les armes à feu, ça faisait du bruit. Et qu’est-ce qui attiraient les rôdeurs ? Le bruit, justement. Il était clair qu’Arizona devait vraiment songer à une deuxième arme de prédilection dans ces situations-là, sans compter qu’il n’y avait pas beaucoup de rôdeurs. Un coup de feu retentit, et plusieurs tombèrent. Hannah n’eut pas le temps d’y faire attention, puisqu’elle retira la massette de sa ceinture pour exploser le crâne de l’un d’entre eux également. Par la suite, essayant de venir en aide à son amie, elle trébucha sur l’un des corps en décomposition – mais qui cette fois-ci ne bougerait plus jamais – et tomba la tête la première. Merde alors, erreur de débutant. Ça se voyait tant que ça qu’elle sortait rarement du labo ?

Arizona ! Elle appela son amie, espérant qu’elle fasse attention et qu’elle s’en sorte le temps qu’elle se redresse mais, avant qu’elle ne puisse faire quoi que ce soit, une jeune fille était déjà parvenue jusqu’ici et avait enfoncé ce qui ressemblait à une lance dans le crâne du rôdeur qui tentait de dévorer son amie. Quelque peu ahuri sur le coup, Hannah se précipita sur Arizona, l’examina rapidement pour vérifier qu’elle n’ait pas été mordue, et attrapa sa main pour l’aider à se relever. Tu n'as rien ? La prochaine fois avertie moi de fermer la bouche. Elle lui aurait bien répondu, mais son regard fut attiré vers la fillette qui maintenant les dévisageait. Il fallait avouer que c’était totalement inattendu. Elle s’approcha à son tour alors qu’Arizona fit le premier pas vers elle. J'ai de l'eau, tu en as besoin ? La blonde resta pour le moment silencieuse, alors que ses yeux scrutèrent la petite brune de haut en bas. Elle la jaugeait, essayait de déterminer qui elle était, ce qu’elle était exactement. Déjà, si elle leur voulait du mal, elle l’aurait déjà fait. Tout vas bien ? Merci pour ton aide. Finalement, un sourire vint fendre les lèvres de Hannah. Il ne fallait pas qu’elle la sous-estime, elle avait l’air d’être une sacrée badass. Mais, derrière ses traits de grande dure, elle restait malgré tout une enfant en préadolescence. Arizona avait parlé pour deux, elle n’aurait pas donné cher de la peau de son amie si la jeune fille n’était pas intervenue. C’est quoi ton nom ?

_________________
and i find it kinda funny, i find it kinda sad. the dreams in which i'm dying are the best i've ever had. i find it hard to tell you, i find it hard to take. when people run in circles it's a very mad world. ⊹ barton.

abelrajesharizonaavalohntaylorcale
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 251
Points : 427
Date d'inscription : 31/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Little Warrior
Aube Callum
Matricule n°001
Little Warrior
Sam 10 Juin - 16:26

-J'ai de l'eau, tu en as besoin
Elle marqua une pause
-Tout va bien ? Merci pour ton aide.
Je lui fis non de la tête tout en prenant celle dans mon sac.
Mon parti rationnel me criait de prendre l’eau si rare soit-elle qu’elle me propose.
Mais je ne l’écoute pas.
-Euh....oui je vais bien
Gardant la tête haute malgré le flot d’émotions me submergeant.
Les deux femmes me scrutaient, cherchant sûrement à savoir si je voulais leur faire mal.
-C’est quoi ton nom ?
Machinalement, je passe ma main dans mes cheveux .
Un peu embarrassé par cette question pourtant si banale, bon dieu quelle cruche je suis !
D’une voix un peu chancelante, je répondis .
-Euh moi c’est euh Aube!
Dante à mes pieds se lèche les pattes.
Complètement indifférent à ce monde.
Si seulement je pouvais être comme lui.
Encore un peu nauséeuse, je m’appuie sur la manche de ma lance.
Tout en adressant un regard interrogateur aux deux femmes.
Elles commencèrent à chuchoter entre elles .
Les ignorants, j’observe les alentours .
Une tour au loin n’a pas l’air en mauvais état .
La plupart des verres ne sont pas brisés ce qui est un véritable miracle par ces temps .
Prochaine étape cette tour.
Je n’ai pas fait tout ce chemin, rien que pour sauver les deux devant moi .
Je me dirige vers un des bancs disposés sur le trottoir .
M’assoie dessus.
Tout en prenant ma tête dans mes mains.
J’essaye de refouler ce sentiment de malaise qui m’assaille tant à chaque fois
en pensant à quelque chose de plus joyeux.
Les deux se tenaient à distance de moi .
Que pensé d’elle et que pensait de moi ?
Sur ça, je m’en fichais pas mal .
Pour elle, je ne dois être qu’une gosse, se promenant avec une lance et ayant un sacré coup de chance
Je me relève douloureusement .
Qu’est-ce que je donnerais pour pouvoir rester là tranquille, à observer Detroit.
Je n’aurais sûrement pas dû intervenir .
J’ai perdu bien trop de temps à cause de ça.
Je me détourne d’elle sans leur adresser un regard .
-Je....je dois partir, heureuse de vous avoir rencontré.
Une main se pose sur mon épaule .

_________________

Pensé
La vie, la mort quelle différence dans ce monde Crédit merci à la communauté de Tumblr


Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» Pretty Little Liars [Drame]
» 04. Pretty little liars.
» 05. It's a pretty little liars [PV Dakota]
» I met this pretty boy in Paris, he used to tell me that i'm jolie - Juliette
» ♪ Pretty Women ♪

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum