Well I've made a mistake - Arizona



InformationsContact
avatar
Messages : 151
Points : 687
Date d'inscription : 03/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 5 Juin - 5:31



Well, I've made a mistake


Certain jour, vous savez rien qu'en vous levant que vous auriez mieux fait de rester au chaud sous votre couette plutôt que d'affronter le monde extérieur et son lot d'emmerdes. Ce jour était l'un de ses jours. Evidemment le lit douillet s'était transformer en matelas presque miteux, la couverture chaude en plaid sentant presque encore le cadavre, mais Taylor n'avait pas à sa plaindre, il avait un toit sur la tête et même une petite cheminée pour se réchauffer.

Trouver cette petite cabane avait été inespéré pour le chasseur qui avait déjà passé plusieurs jours à dormir à la belle étoile espérant tout simplement ne pas mourir de froid pendant son sommeil. Dès lors, il avait viré le dernier occupant des lieux, ou du moins ce qu'il en restait et après une bonne journée d'aération, la pièce était devenue presque vivable. Evidemment Taylor avait l'habitude de se contenter de peu, et là c'était déjà du grand luxe pour lui, il n'avait pas tarder à se mettre à son aise, déchargeant son sac des dernières prises qu'il lui restait, c'est à dire un lapin et deux écureuil, pour les jeter sur la table avant de sortir le bocal dans lequel il gardait les dents des petits rôdeurs qu'il chassait. Ça faisait un moment qu'il n'avait plus fait un collier, et ce petit passe temps arrivait au moins à l'occuper quand il n'avait rien à faire. Après son premier jour, il s'était mis à installer quelques pièges, autant pour les animaux que pour les éventuels rôdeurs puis les jours avaient reprit leur cours, calmement.

Ce jour là Taylor était sortit, armé de son arbalète et de son couteau de chasse. Il avait commencé à faire le tour de ses pièges pour les remettre en fonctionnement et vérifier les prises mais malheureusement pour lui, les proies commençaient à se faire rares, elles aussi devaient lutter contre l'hiver menaçant quoi qu'elles semblaient mieux préparées que lui.
Après ça, le survivant c'était mis en quête de boit qu'il ferait sécher pour pouvoir raviver son feu. Certes la fumée n'était peut-être pas une bonne idée si on ne souhaitait pas attirer l'attention, mais il préférait tomber sur un curieux qu'il pouvait remettre à sa place plutôt que de crever de froid.

La cabane était encore dans son champ de vision lorsqu'il entendit le premier craquement dans la neige. Lâchant immédiatement le bois qu'il avait ramassé; Taylor arma son arbalète pour se retourner et viser le premier rôdeur tirant une première flèche qui s'enfonça entre ses deux yeux. Un grognement attira son attention et lorsqu'il détourna le regard il pu apercevoir d'autres de ses monstres se diriger vers lui. Depuis le début de l'hiver, c'était de plus en plus rare de croiser des rôdeurs solitaires, ils se déplaçaient maintenant en groupe, et voir pire en horde complète.
Le survivant ne mit pas longtemps à réarmer son arbalète pour tirer une seconde flèche avant de bouger, retirant la première de la tête de sa victime avant de se retourner vers l'un des rôdeurs qui avançait dangereusement vers lui en tendant les bras et grognant un peu plus fort.

« vas y approche enfoiré ! »

Il attendit que le zombie soit assez proche pour lui enfoncer sa flèche dans le crane comme ci c'était un couteau. La suite ne fut pas différente, les insultes fusaient comme il en avait l'habitude lorsqu'il abattait ses monstres, arbalète, flèche, couteau, c'était devenu comme une danse qu'il avait apprit par coeur, ses mouvements étaient fluides, net, et sans aucune hésitation, il s'avait où et comment frapper. Il devait l'avouer il trouvait parfois un plaisir malsain à faire ça, comme pour évacuer tout ce dont il avait besoin, mais ça restait avant tout une question de survie.

Lorsque le dernier s'écrasa contre le sol, Taylor cracha à ses pieds avant de récupérer sa flèche pour l'essuyer sur sa manche et la ré-armer mais un autre bruit attira son attention. Un craquement, comme un pas dans la neige. Aussi vite qu'il le pu il fit volt face, arbalète braquée contre cette nouvelle menace et dans la fraction de seconde avant de presser la détente, il pu apercevoir sa cible et décaler de quelques centimètre son tir.

« P'tain ! »

Heureusement la flèche avait sifflé et s'était encastrer dans le tronc à quelques centimètre de la jeune fille. Taylor fronça les sourcils en observant la brunette avant de s'avancer dangereusement vers elle, cet air d'ours mal lécher toujours peint sur son visage.

« T'es complètement folle ou juste suicidaire ! »

Taylor avait craché ses mots aussi poliment qu'il le pouvait, c'est à dire en braillant de sa voix de redneck bien ancrée en lui. Il appuya une main sur le tronc de l'arbre et arracha la flèche de l'autre, observant sa pointe avant de lancer un nouveau regard vers la brunette.

« T'as d'la chance qu'j'sais viser. »



_________________
I ain't no one's bitch.

Lily, you know there's still a place for people like us, the same blood runs in every hand, you see its not the wings that makes the angel, just have to move the bats out of your head, for every step in any walk, any town of any thought, I'll be your guide ♪


Dernière édition par Taylor Jones le Jeu 22 Juin - 1:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 74
Points : 258
Date d'inscription : 04/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Knowledge can change our fate
Arizona Durden
Matricule n°001
Knowledge can change our fate
Lun 5 Juin - 13:49

Dans les faits, aller se promener seule dans cette forêt enneigée était une idée absolument idiote. C'était dangereux, mais malheureusement pour elle son radar à danger était abîmé - ou avouons le hors fonction - depuis bien longtemps. Il faut dire que la faible densité de rôdeurs contrairement aux jours plus chauds renforçait cette impression. Son colt bien fixé dans son étui qu'elle portait sur sa taille et son poignard en main prouvaient qu'elle avait quand même un minimum de considération pour ce qui pouvait sortir à chaque instant. Suivant le chemin, le bruit de rôdeurs attirèrent son attention suivie de cette musique si mélodieuse de bataille parvint à ses oreilles. Se dirigeant dans la direction de l'action, elle se faisait le plus discrète possible afin de pouvoir observer la scène qu'elle atteignit rapidement. Se penchant légèrement, elle fronçait les sourcils comme si cela pouvait affiner sa vision et se sentit sourire en voyant l'inconnu en action. Il dégommait à grande vitesse les nombreux rôdeurs présents et les injures qui quittaient ses lèvres l'amusaient à un point elle qu'elle devait se retenir pour ne pas rire. Il était génial ! Dans la catégorie de survivants qu'elle espérait voir rejoindre son groupe pour le renforcer, il figurait clairement en tête de liste ! Regardant autour d'elle si d'autres créatures en décomposition étaient dans les parages, elle fut heureuse que ce ne soit pas le cas et elle se releva afin d'aller à la rencontre de l'homme qu'elle avait bien l'intention de tenter de convaincre de la rejoindre. Vraiment, il était parfait, en plus d'avoir ce petit quelque chose de terriblement sexy. Elle n'avait pas le temps de faire trois pas qu'une flèche frôla presque son visage pour venir s'écraser dans l'arbre à côté d'elle.

On efface tout ce qu'elle venait de dire, non mais sale petit merdeux ! Outrée, elle se retournait et regardait la flèche en question pendant que le chasseur du dimanche s'avançait vers elle en lui demandant si elle était folle. Oui, clairement, mais malheureusement pour son village sa mère ne lui avait jamais permis d'avoir un véritable diagnostique. Déjà agacée d'avoir failli mourir avec une flèche pile dans le front, l'habitude de l'inconnu ne faisait que l'énerver d'avantage.

« Je pouvais pas deviner que t'étais trop bête pour faire la différence entre un mort et un vivant ! »

Ça y est... Elle était énervée... Et ça donnait rarement quelque chose de bon. Se retenant pour dire miles et une bêtise sans doute un peu décousues, elle le regarda arracher la flèche de son sauveur. C'était l'arbre qu'elle devrait ramener au labo.

« Et je me doute que tu es devenu aussi doué à force de tirer sur n'importe quoi. »

C'est vrai que toutes ses autres tires avaient été fais à la perfection sur les rôdeurs et que c'était justement l'une des raisons pour laquelle elle s'était avancée vers lui, mais pour le moment, elle était bien trop énervée d'avoir passée près de mourir pour penser sérieusement et s'avouer qu'elle avait sa part de responsabilité la-dedans.

« N'empêche, aussi surprenant soit-il, je suis pas venue ici pour que tu me tires dessus. » Et puis parce que c'était comme ça avec elle : Une seconde, elle t'insultait, et l'autre, elle faisait comme si rien n'était arrivé. « À première vue je dirais que tu te la joue solo, l'entraide c'est le genre de truc qui pourrait te plaire ? »


_________________
Cut You Down
Well you may throw your rock and hide your hand But as sure as God made black and white What's done in the dark will be brought to the light You can run on for a long time Run on for a long time  Sooner or later God'll cut you down© alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 151
Points : 687
Date d'inscription : 03/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 22 Juin - 0:08



Well, I've made a mistake


- Pt'être que si la vivant avait pas une gueule de morte j'aurai fais la différence !

Voilà, un jeu de gamin, mais Taylor avait la fâcheuse tendance de s'emporter pour un rien alors si la personne en face de lui avait un caractère à chercher la merde ça risquait de faire des étincelles. Après son autre phrase, le chasseur lui envoya un nouveau regard, transmettant bien le fond de ses pensées, c'est à dire, sale chieuse et casse toi. Tout en lui tournant le dos, le chasseur remit son arbalète sur son épaule, resserrant un peu la sangle qui la maintenait dans son dos avant d'aller à la rencontre des cadavres de rôdeur qui jonchaient le sol.

- Nan c'est vrai ? T'es sûre parce que j'peux recommencer.

Le sarcasme, une répartie qui lui avait apporté plus d'ennuis qu'autre chose jusqu'à présent, mais la politesse n'avait jamais fait parti de ses points forts, même lorsque le monde était uniquement rempli de trou du cul et non de mordeurs.
Taylor vint s'accroupir vers l'un des charognards et lui ouvrit la bouche avant d'inspecter ses dents, en arrachant quelques unes pour les glisser dans la poche de son pantalon. C'était un petit passe temps qu'il s'était découvert au début de l'épidémie. Certes ils étaient mort et leur retirer les dents ne servait donc plus à rien, mais ça lui faisait un souvenir et il s'amusait à les creuser pour en faire des bracelet avec les morceaux de corde qu'il ramassait à droite à gauche.
La voix de la jeune femme vint le sortir de ses pensées. C'est drôle, l'espace d'un instant il s'était presque cru en paix, mais non, la revoilà.
Arquant un sourcil, il se redressa pour la dévisager et croisa les bras contre son torse, retenant presque un sourire. Sérieusement, il avait vraiment l'air d'être taillé pour l'entraide ?

- Hé petite, tu t'occupe de ton cul, jm'occupe du miens, j'ai pas l'temps pour tes conneries.

En réalité il n'avait pas grand chose à faire mais il avait déjà assez donné du sien pour des inconnus auparavant, ça suffit les conneries. Sans plus de cérémonie il lui tourna le dos pour reprendre sa route et retourner dans sa planque du moment. L'entraide ... non mais pour qui elle se prenait, comme ci débarquer dans les bois et ramener le premier inconnu était une bonne idée. Encore une fois, comme beaucoup d'autres avant elle, elle avait de la chance que le chasseur soit "gentil" ou du moins ne soit pas un de ses timbrés qui traîne un peu partout depuis ce merdier, comme ci l'apocalypse avait uniquement laisser les trous du cul sur cette foutue planète.

- Arrête de m'suivre.

Ce n'était pas difficile à repérer, ou bien elle le faisait exprès, mais elle faisait plus de bruit que les rôdeurs qui pourtant étaient loin d'être les as de la discrétion. Non mais qu'est-ce qu'elle lui voulait, à première vue elle avait l'air de se porter plutôt bien, elle ne semblait pas affamé, ni déshydraté et même un peu trop propre, de toute façon à côté de lui n'importe qui aurait pu paraître propre.
Tout en continuant sa route, avançant plus lentement que d'habitude pour éviter d'arriver trop vite et de faire découvrir sa planque à l'inconnue, Taylor fourra ses mains dans les poches de son pantalons, grognant légèrement avant de reprendre la parole.

- Qui t'dis que j'vais pas débarquer et tuer tout ton petit groupe pour vous dépouiller et m'installer chez vous.

Bon il serait en infériorité numérique et de toute façon ce n'était pas vraiment son genre, lui volait aux morts et uniquement à eux, mais il aurait pu trouver n'importe quel prétexte pour que cette fille lui foute la paix, malheureusement elle semblait avoir un sacré caractère et n'avait pas l'air décidée à lâcher prise.!



_________________
I ain't no one's bitch.

Lily, you know there's still a place for people like us, the same blood runs in every hand, you see its not the wings that makes the angel, just have to move the bats out of your head, for every step in any walk, any town of any thought, I'll be your guide ♪
Revenir en haut Aller en bas

Nouveau
Répondre

 Sujets similaires
-
» oops, i made a mistake | olirren
» The Impossible Made Possible. Fè san sòt lan wòch? Lamizè ayisyen
» Asa Made Jugyou chu !
» Comment prendre une douche froide en un instant, même glaciale... | Arizona
» Présentation du 1er prototype de bus «made in Haiti»

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum