The funfair, or in that case, the fair. ft Rajesh



InformationsContact
avatar
Messages : 183
Points : 952
Date d'inscription : 04/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur http://presleycash.tumblr.com/
Knowledge can change our fate
Arizona Durden
Matricule n°001
Knowledge can change our fate
Dim 11 Juin - 16:42

La jeune femme ne comptait plus le nombre de fois depuis son arrivé dans ce groupe où elle s'était rendue ici. Pour elle qui avait très peu étudié, tout ce qui s'y trouvait semblait provenir d'un autre monde tant elle n'en connaissait rien. Depuis le début de l'infection, Arizona avait pris sa vie en main et avait appris de nombreux trucs pour survivre. Elle s'était surtout concentrée sur des domaines plus "physiques" mais présentement, elle tentait d'augmenter ses connaissances dans un tout autre domaine. Même si elle ne comprenait pas la moitié de ce qu'il tentait de lui expliquer, Arizona adorait passer du temps avec Rajesh au laboratoire. Elle avait le plus grand des respects pour ses facultés intellectuelles et souhaitait apprendre de lui ne serait-ce que d'infimes petites choses. Pourtant aujourd'hui, la brunette avait surtout envie de sortir à l'extérieur. À dire vrai, elle avait du mal à rester en place.

« Raj... C'est l'heure de la pause ! Viens avec moi faire un petit tour, s'il te plaiiit. »

Clignant des paupières de manières absolument exagérées, elle se levait de la chaise prête à le trainer de force si nécessaire ou à faire comme elle faisait toujours avec cette pauvre Hannah, lui inventer n'importe quelle raison bidon pour qu'il se sente coupable de la laisser sortir seule. Sans même savoir s'il avait l'intention de le garder ou de l'enlever, Arizona ne pouvait s'empêcher de lui faire remarquer que son sarrau était d'un blanc bien trop pur pour qu'il revienne dans le même état.

« Je sais que ce que je te demande doit être aussi pénible que de t'arracher un rein, mais il faut que tu retires ton sarrau. Tu risques de l'abimer dehors ou de le salir... enfin surtout que je l'abîme ou le salisse. »

Parce qu'elle était surement bien plus dangereuse que lui a ce niveau. Vérifiant du bout des doigts qu'elle avait bien son colt et son poignard, elle lui fit signe de la suivre à l'extérieur du laboratoire pour se diriger vers la porte de sortie.

« Il y a un pâté de maison que j'ai aperçu l'autre jour, mais j'avais trop traînée pour avoir le temps de m'y rendre avant la tombée de la nuit. J'ai cru voir une drôle de structure de métal et je suis curieuse. Ça te dis d'aller y faire un tour ? »

Ou comment poser une question pour laquelle elle se fous un peu de la réponse puisque qu'il le souhaite ou non, elle avait bien l'intention de l'amener par là quand même ! N'empêche que l'idée qu'il en ait envie aussi lui semblait beaucoup plus amusante et elle espérait au fond qu'il partage son envie ne serait-ce qu'un peu.

_________________




Cut You Down
© alaska.

Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 106
Points : 561
Date d'inscription : 02/09/2016
Voir le profil de l'utilisateur
@ Knowledge can change our fate
Rajesh Manjrekar
Matricule n°001
@ Knowledge can change our fate
Mar 13 Juin - 11:49

Aujourd'hui, et pour la première fois depuis longtemps, Rajesh ne travaillait par sur la pandémie. Oh, il était bel et bien dans sa chambre, assis devant sa paillasse et penché sur du matériel de recherche, mais rien de ce qu'il avait sous les yeux ne concernait l'horreur frappant le monde. Depuis quelques jours, il avait commencé des cultures dans des boites à pétris et maintenant, il attendait tranquillement de voir des résultats apparaître et même s'il devait faire des observations tous les jours, ça ne lui prenait pas assez de temps. Et puis, depuis quelques temps maintenant, le scientifique s'était trouvé une sorte d'apprentie. À dire vrai, il n'avait jamais vraiment l'impression qu'Arizona comprenne réellement ce qu'il tentait de lui expliquer, mais elle passait beaucoup de temps avec lui à le regarder travailler et il aimait avoir un public restreint et parler à voix haute de ce qu'il faisait, ça l'aidait à le concentrer. Pour aujourd'hui, alors que la jeune femme était encore en train de gigoter sur une chaise à côté de lui, il avait décidé de lui montrer comment il pouvait fabriquer de l'alcool à partir de vraiment pas grand chose. Si cette expérience avait semblé intéresser la jeune femme pendant un petit moment, là elle commençait sérieusement à s'impatienter et elle déclara qu'il était l'heure de la pause.

Le chercheur, dans sa naïveté, poussa un soupir en levant les yeux au ciel, mais il ne refusa, persuadé que par « faire un tour dehors », la jeune femme entendait une promenade dans le parc sécurisé par les habitants du groupe. « D'accord, si tu veux, mais... » Mais rien du tout. Il n'avait pas le temps de lui exprimer sa vision d'une balade qu'elle insistait déjà pour qu'il retire sa blouse. Mais... Il ne voulait pas retirer sa blouse... C'était... Oui, comme elle disait, la même chose que de s'arracher un rein. Et puis, comment pourrait-il se salir juste en allant marcher un peu dans le parc ? « Attends, attends... où est-ce que tu veux qu'on aille se balader ? » demanda-t-il, cachant difficilement la panique qui commençait à monter dans son esprit. D'accord, il commençait à sortir de plus en plus souvent, mais.... Mais ça n'était pas une raison pour le faire sans arrêt, pas vrai ? Il pouvait rester dans son labo, à se dire que s'il avait eu envie de sortir, il en aurait été capable, mais décider de ne pas le faire. C'était ce qu'il faisait pratiquement tous les jours et tout se passait treès bien comme ça ! Pourquoi chercher à s'attirer des problèmes ? Il contribuait au groupe d'une autre manière et tout le monde y trouvait son compte !

Pourtant, Rajesh se laissait faire. Il ne comprenait pas pourquoi, mais il s'était levé quand la jeune femme l'avait fait et maintenant qu'elle lui faisait signe de la suivre en lui expliquant leur destination, il marchait près d'elle dans le long couloir menant au hall principal sans même chercher à la retenir, même s'il n'avait pas retiré sa blouse, il suivait le reste de ses ordres sans rechigner. En fait, il essayait surtout d'absorber les informations qu'elle lui donnait et de s'y préparer mentalement. Une drôle de structure de métal. De la simple curiosité. Elle était sérieuse ? Bon, l'indien était carrément mal placé pour donner des leçons sur la curiosité mal placée. Après tout, il l'avait été lui aussi, c'était ce qui l'avait mené sur la voie de la science. Mais il y avait une sacrée différence entre de la curiosité scientifique et vouloir sortir dans l'Enfer qu'était devenu la Terre pour jeter un coup d’œil à il ne savait trop quoi, juste pour voir. D'un autre côté... Rajesh observa la jeune femme, un peu hésitant, partagé. Il avait envie de sortir avec elle, ça pouvait être drôle, non ? Il s'amusait toujours beaucoup avec Arizona et puis, elle faisait partie des gens ici qui s'en sortaient toujours. Ceux capables de passer une journée -ou beaucoup plus- dehors, loin du labo, loin de tout, et revenir le soir sans une égratignure. « D'accord, on va jeter un œil. » concéda le chercheur, plus ou moins persuadé qu'elle ne lui demandait son avis que par pure politesse. La preuve, elle se sortait déjà du bâtiment alors qu'il avait tout juste accepté l'invitation. Il soupçonnait même qu'elle serait sortie en le traînant par la manche s'il avait osé répondre non.

Le jeune indien se lança donc à la suite de la jeune femme, essayant de ne pas la perdre et surtout de ne pas paniquer. « Tu as une idée de ce que ça pouvait être, cette structure métallique ? » demanda-t-il en passant en revu les possibilités dans sa tête. Peut-être un échafaudage pour un bâtiment en construction ? Auquel cas, il n'y avait pas grand intérêt à aller voir, si ? En fait, en pleine ville, Rajesh imaginait mal ce que ça pouvait être d'autre. Preuve, sans doute, que son imagination était loin d'être développée. Du moins, elle ne l'était pas sur les possibilités de leur destination, mais côté dangers et choses qui pouvaient mal tourner, il s'en donnait à cœur joie, imaginant déjà le nombre improbable de malades qu'ils trouveraient une fois sur place, les différents endroits d'où ils pourraient débarquer tout à coup pour leur sauter dessus, la manière dont il mourrait. Mordu, bien entendu. C'était comme ça qu'il finirait sa vie : infecté à son tour, succombant au mal qu'il avait participé à créer. On le laisserait se transformer pour lui faire payer d'avoir brisé la vie de tant de personnes ou alors, il consentirait enfin à utiliser le revolver laissé par l'armée pour mettre fin à ses jours avant de devenir un malade à son tour et d'assumer pleinement sa responsabilité. L'un ou l'autre. Ça arriverait aujourd'hui et il n'était pas prêt à ça. Il n'était même tellement pas prêt qu'il réalisa tout à coup, alors que le duo improbable arpentait les rues dans la direction donnée par Arizona, qu'il n'avait même pas pensé à prendre son arme. Il n'était absolument pas habitué à se balader avec ce pied-de-biche qu'Abel l'avait forcé à adopter. La plupart du temps, la barre de fer restait dans sa chambre et ne bougeait pas du coin de mur contre lequel il l'avait posée. Et il avait enfin réussi à l'oublier...

Pourtant, Rajesh garda cette information pour lui aussi longtemps que possible. Il n'assumait réellement pas d'être un tel cas et encore moins quand il s'agissait d'Arizona. Drôle, d'ailleurs. Pourquoi cela le dérangeait-il tellement qu'elle le voit comme un parfait crétin ? Probablement parce qu'habituellement, elle semblait presque l'admirer. Lui et toutes ses connaissances, son talent imbattable pour la biologie moléculaire... Il aimait ça, que quelqu'un le voit comme une personne intéressante plutôt que comme le taré en blouse blanche. Mais là, il allait vraiment baisser dans son estime s'il parlait. Cela dit, quand la jeune femme s'arrêta et que Rajesh posa enfin les yeux sur la fameuse construction métallique... Tout à coup, il était à la fois un peu excité et totalement effrayé. « Arizona... J'ai oublié mon pied-de-biche au labo. » murmura-t-il en observant l'entrée de la fête foraine avec des yeux ronds.

HRP:
 

_________________
Trust me, I'm a doctor !
To the scientist there is the joy in pursuing truth which nearly counteracts the depressing revelations of truth. ▬ H. P. Lovecraft
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 183
Points : 952
Date d'inscription : 04/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur http://presleycash.tumblr.com/
Knowledge can change our fate
Arizona Durden
Matricule n°001
Knowledge can change our fate
Ven 30 Juin - 22:11

Cette structure métallique lui faisait de l'oeil et de plus en plus pour être honnête. Elle ne savait pas ce que c'était exactement et Arizona était consciente des risques qu'une fois arrivée sur place, elle se retrouve être très déçue, mais c'était plus fort qu'elle, elle devait aller voir. Son instinct ne mentait pas après tout ! Elle était hyper douée pour repérer des trucs dingues ! Pour être plus précis, son radar interne lui servait à deux choses : trouver des endroits hors du commun - et souvent dangereux - et être inexorablement attirée par les vilains garçons. Arizona aurait préféré avec ce même talent avec les numéros gagnants de la loterie, ça aurait été tellement plus pratique. L'esprit divaguant sur de multiples pensées dans cette lignée, Arizona continua d'avancer en compagnie de Raj tout en tentant un minimum de rester concentrée et de regarder autour d'elle afin de repérer de possibles rôdeurs souhaitant gâcher sa journée. Pour l'instant, il n'y avait rien à signaler. Seuls quelques puants dispersés ici et là avançaient doucement et ils étaient à trop grande distance pour qu'il ne représente un véritable danger.

« Oh my god ! Oh my god, oh my god !!!!  »

Arizona trépignait de joie en découvrant ce que cachaient véritablement ces fameuses structures. D'accord, le fait que l’électricité soit indisponible rendait tout ça vraiment moins excitant, mais quand même ! Ils venaient de trouver une fête foraine !!! Elle continuait de sautiller pendant un moment jusqu'à ce qu'elle prenne conscience de l'air tout sauf rassuré qui était dessiné sur le visage de Rajesh. Se calmant et faisant comme si elle ne venait pas d'agir en enfant de six ans, elle posa ses mains sur ses hanches et le laissa dire ce qu'il avait en tête. Il n'avait pas son arme principale alors qu'ils étaient à l'extérieur ? Sérieusement Raji...

« Tu as autre chose ? Sinon on trouvera peut-être de quoi de défendre ici... Ce n'est pas grave, je serai les muscles et tu seras le cerveau, un duo parfait, rien ne peut nous arriver. »

Avouons-le, le plus sage et surtout le plus intelligent auraient été de retourner au labo pour soit chercher l'arme, soit y rester tout simplement, mais Arizona n'avait jamais particulièrement aimé les choix sages et intelligents. Là, elle avait envie d'aller dans la fête foraine et faire demi-tour leur ferait perdre un temps beaucoup trop précieux. Faisant comme si finalement, il venait simplement de lui annoncer que le ciel était bleu, la jeune femme retrouva son excitation.

« RAJESH ! On fait comme si c'était dans la vie d'avant et tu tentes de me gagner une peluche s'il te plaiiit ?!! »

Bon, il n'y avait personne pour dicter les règles et après tout, ils ne devraient pas avoir trop de difficulté à trouver une peluche aussi crade, soit-elle ! Et qui sait avec chance, il y en aurait encore des géniales ! Remettant le problème du pied-de-biche à plus tard, Arizona sauta par dessus l'une des courtes clôtures métallique pour se diriger vers l'un des rares jeu pour lesquels ils ne devraient pas avoir de problème lorsqu'elle réalisa qu'un carrousel complètement flippant se trouvait un peu plus loin. Reportant son attention sur le stand, elle sauta de l'autre côté et vint prendre des fléchettes qu'elle tendit à Raj avant de regarder partout dans les bacs qui jonchaient le sol à la recherche de la peluche de ses rêves.



_________________




Cut You Down
© alaska.

Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 106
Points : 561
Date d'inscription : 02/09/2016
Voir le profil de l'utilisateur
@ Knowledge can change our fate
Rajesh Manjrekar
Matricule n°001
@ Knowledge can change our fate
Dim 2 Juil - 4:52

Comme un petit garçon pris en faute, Rajesh baissa les yeux devant l'air de la jeune femme. Il devait bien avouer que, lui aussi, l'idée d'entrer dans cette fête foraine le tentait. Beaucoup plus qu'il ne l'avait imaginé en sortant du labo. Ça ne pouvait qu'être passionnant, non ? Un endroit incroyable laissé à l'abandon... L'excitation d'un enfant devant un manège. Sauf que ça semblait aussi incroyablement glauque. Et un peu effrayant, aussi. En fait, l'idée qu'ils puissent se retrouver dans un parc d'attractions rempli de malades lui filait des frissons. Et de ne pas avoir son arme, ça prouvait seulement qu'il n'était pas du tout prêt pour ce genre d'expérience qui serait sans doute forte en émotions.Il fit quand même mine de chercher dans ses poches quand elle lui demanda s'il avait autre chose, mais il connaissait déjà la réponse. « J'ai du chocolat. » annonça-t-il en brandissant la tablette devant les yeux de son amie. « C'est l'armée américaine qui me l'a donnée, alors ça peut peut-être tuer quelqu'un. » Il ne retint pas du tout le petit sourire amusé qui pointa au bout de ses lèvres à sa bêtise. Il doutait quand même que l'armée se soit donnée tant de mal pour essayer de les tuer.

Enfin, même si ça semblait vraiment loin d'être une bonne idée, il acquiesça à la proposition de la jeune femme. Techniquement, être le cerveau, c'était censé être sa grande spécialité. Il voyait encore mal comment cela s'appliquait à la survie en territoire hostile, mais plus il passait de temps devant cet endroit, plus il avait envie d'y entrer lui aussi. Et puis avec Arizona, qu'est-ce qui pouvait mal tourner ? Elle savait y faire, il lui faisait confiance pour que tout se passe bien.

Aussi le chercheur suivit la jeune femme sans faire d'histoire, sautant à son tour par-dessus la barrière, avec beaucoup moins d'aisance cela dit. Il prit une petite seconde de pause pour s'assurer qu'il ne s'était pas fait trop mal en se réceptionnant sur le sol et il reprit son chemin, essayant de ne pas se faire distancer par Arizona qui filait déjà vers un stand de fléchettes. Tout cet endroit filait les jetons, sérieusement. Même ce pauvre petit stand avait un côté inquiétant, avec les jouets et les peluches un peu partout par terre. Le vide, surtout, c'était ça qui faisait le plus peur à Rajesh. C'était trop calme et il n'avait jamais rien vu d'aussi étrange qu'une fête foraine sans personne dedans. « Je vais faire ce que je peux pour te gagner la plus belle peluche du stand. » assura-t-il en prenant une première fléchette pour se placer face aux cibles de l'autre côté du comptoir. « Mais je te préviens, je suis loin d'être un tireur d'élite, alors ne m'en veux pas si on ne rentre qu'avec un petit diadème de princesse en plastique ! »

Finalement, Rajesh s'amusait bien plus qu'il ne l'aurait cru. Il lâcha un petit rire à sa propre plaisanterie et se mit bien droit pour viser la cible devant lui. La première fléchette se planta sans mal dans la cible, mais pas suffisamment au centre pour que ce soit qualifié de joli coup. « Raah, pas mal ! » lâcha-t-il quand même en prenant une autre fléchette. Il recommença son petit manège plusieurs fois, mais il n'était vraiment pas excellent. Plusieurs fléchettes atterrirent directement sur le sol ou se plantèrent carrément ailleurs que dans la limite établie officiellement par le jeu. Heureusement, il n'avait pas à vider son porte-feuille pour en avoir d'autre et il parvint quand même à faire un score acceptable, en utilisant au moins le total de trois parties dans l'ancien monde. « Et voilà, miss Durden ! » s'exclama-t-il quand il eut atteint un score de 100. « Quelle peluche te ferais plaisir ? » Il regarda un peu l'étalage de jouets près des cibles, mais il n'y avait pas grand chose de très propre... « Tiens, comment tu trouves cet ours ?! » demanda-t-il en désignant un énorme ours en peluche qui tenait un cœur beaucoup trop gros entre ses bras. « C'est bien ce genre de truc qu'on est censé gagner pour une fille, pas vrai ? »

_________________
Trust me, I'm a doctor !
To the scientist there is the joy in pursuing truth which nearly counteracts the depressing revelations of truth. ▬ H. P. Lovecraft
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 183
Points : 952
Date d'inscription : 04/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur http://presleycash.tumblr.com/
Knowledge can change our fate
Arizona Durden
Matricule n°001
Knowledge can change our fate
Ven 21 Juil - 23:04

« Tuer ? Non... mais torturer oui alors cache ça vilain garnement ! »

Avait-elle ordonné alors qu'il brandissait une palette de chocolat devant ses yeux. Il y avait tant de situations qu'elle avait autrefois réglée avec du chocolat.... Toutes celles qu'elle ne réglait pas avec de l'alcool à dire vrai. Elle en aurait sans doute besoin d'une caisse aujourd'hui pour apaiser ce manque dont Hannah ne cessait de se moquer. Heureusement, pour elle, autre chose valait d'avantage son attention que son estomac ou sa libido. Il était intelligent, elle était excellente pour se sauver des situations pas possibles dans lesquelles elle se mettait grâce en partie à ses armes et son intuition, du coup... Il n'y avait sans doute pas de raison de s'inquiéter et ils pouvaient profiter pleinement de cet effrayante mais si merveilleuse fête foraine ! Enfin, si ça devait mal tourner, elle aurait amplement de temps pour regretter plus tard, pour l'instant ce qui l’intéressait vraiment était ce glorieux stand de fléchette vers lequel elle se dirigeait rapidement.

La jeune femme aimait bien se dire que le monde d'avant ne lui manquait pas, mais au fond elle aurait bien aimé pouvoir être celle qu'elle est aujourd'hui sans risquer de se faire bouffer par des monstres en décomposition à chaque instant et en ce moment même, elle le réalisait. Profitant néanmoins pleinement du moment, son regard se mit presque à briller quand Raj lui confirma en une simple phrase qu'il avait l'intention d'embarquer dans sa folie. Se mordillant légèrement la lèvre alors qu'elle souriait tout en tentant pour une rare fois d'être silencieuse en le voyant se concentrer, elle ne put s'empêcher d’éclater de rire devant son avertissement.

« T'es le meilleur ! Peu importe, tu seras mon héros. Ce sont les autres du N.I.H. qui risquent de t'en vouloir si tu me gagnes un diadème, car tu peux être certain que je vais le porter. »

Retrouvant son parfait mutisme, elle suivit la première flèche des yeux et se mit à sautiller en la voyant arriver pile là où il le fallait. Même si les coups suivant ne furent pas tous aussi précis, elle avait une exclamation pour chaque fléchette, comme s'ils avaient vraiment une obligation de respecter les règles et de ne pas simplement continuer d'observer la moindre parcelle de ce stand.

« Yeah ! Je savais que tu serais mon héros ! Aide moi à trouver la plus jolie peluche. »

En déplaçant certaine pour pouvoir mieux voir les autres, mais surtout parce qu'elle avait deviné que celles de derrière seraient sans aucun doute moins salles que celles de devant, elle arrêta sa recherche en entendant la voix de Rajesh l'interpeller et dirigea son regard dans la direction qu'il lui tendait.

« Aoooonnnn » Un son étrange et aigu quittait ses lèvres alors qu'elle parvenait tant bien que mal à le sortir d'entre les autres. « Il est génial ! »

Le tenant difficilement entre ses bras tout en le serrant contre elle afin d'être capable de voir son ami, elle hocha la tête lorsqu'il lui demanda si c'était bien le genre de peluche parfaite pour le moment.

« C'est exactement ça ! Tu as tout compris ! Garde cet endroit en tête, quand tu auras envie d'impressionner une fille, s'est hyper efficace ! »

Et elle était bien décidée à ne jamais lâcher cette peluche aussi encombrante soit-elle. Sortant difficilement du stand, elle venait lui déposer un rapide baiser contre sa joue. Elle adorait déjà cette journée ! En plus, tout était toujours aussi silencieux... Peut-être que les morts-vivants trouvait cet endroit trop creepy même pour eux.

« Je sais que c'est une horrible idée de s'encombrer d'avantage... mais c'est pas comme si c'était la pire chose que j'allais faire de toute façon, notre prochaine mission est de trouver la peluche la plus effrayante. S'il y a une poupée à quelque part, ce serait encore mieux ! T'imagines toutes les bêtises que je pourrais faire avec... »

Déclarait-elle non pas sans rire imaginant la tête d'Hannah si elle la posait au pied de son lit pendant qu'elle dormait. L'immense ourson derrière lequel se cachait Arizona se mit à avancer à nouveau pendant que la petite brunette cherchait des yeux un jeu toujours utilisable qui leur permettrait de faire un concours. C'est d'ailleurs celui qu'elle n'osait même pas espérer qui se présenta à un.

« Le bowling !! Allez on va jouer ! Il faut se trouver un truc à miser... Ah je sais ! Si tu perds, tu me laisses porter ton sarrau pendant une journée. » Décrétait-elle en rigolant à cette simple idée. « Et moi ? Que dois-je faire si je perds ? »

Ce jeu qu'elle appelait le bowling n'en était clairement pas un, mais elle ne connaissait pas d'autre manière de le nommer. Quelques boules se trouvaient éparpillées dans le stand et le gagnant du jeu devait cumuler le plus de point possible en trois lancé, en les faisant rouler pour qu'elles s'engouffrent dans les trois cercles de la cible.


_________________




Cut You Down
© alaska.

Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 106
Points : 561
Date d'inscription : 02/09/2016
Voir le profil de l'utilisateur
@ Knowledge can change our fate
Rajesh Manjrekar
Matricule n°001
@ Knowledge can change our fate
Mer 26 Juil - 13:52

L'exclamation stridente qui s'échappa des lèvres d'Arizona quand le scientifique lui montra l'ours en peluche devait sans nul doute exprimer son approbation. Un grand sourire illumina le visage de Rajesh alors qu'il aidait la jeune femme à extirper l'ours en peluche de l'étalage et qu'il la regardait le soulever difficilement dans ses bras. Elle disparaissait presque totalement derrière l'ours, ce qui donnait un peu l'impression au jeune homme qu'il avait eu une terrible idée en lui proposant ce gain, mais il s'amusait un peu trop pour se permettre le moindre commentaire désobligeant et il laissa donc son amie s'encombrer d'un jouet inutile. Son visage pâle se teinta d'un rouge affreusement vif quand il sentit les lèvres d'Arizona sur sa joue. Devait-il lui dire que ce qu'ils vivaient en ce moment ressemblait à tout ce qu'il aurait comme rancard probablement jusqu'à la fin de sa vie ? Il n'était pas doué avec les femmes et ce geste, aussi inoffensif soit-il, suffisait presque à le faire tourner de l’œil. S'il n'avait pas été convaincu qu'il ne méritait pas autant d'égards et qu'il n'avait pas droit à la moindre distraction ou au moindre bonheur dans ce monde, il serait probablement tombé amoureux d'elle juste là, après ce baiser furtif et sans arrière-pensée.

« Qu'est-ce que tu veux faire avec une poupée ? » demanda-t-il en tâchant de retrouver le calme dont il manquait légèrement. La réponse l'intéressait moyennement, à vrai dire, mais il sentait ses joues retrouver une chaleur plus accommodante et il s'élança une nouvelle fois derrière la jeune femme alors qu'elle continuait son inspection de la fête foraine. Il y avait pas mal de jeux et de manèges partout, dont certains que Rajesh aurait adoré faire, mais sans l'électricité, tout ça n'avait hélas aucune chance d'arriver. Ils se retrouvèrent finalement devant un autre jeu où le courant n'était pas nécessaire et qui mettrait sans doute à l'épreuve les talents dont le scientifique manquait cruellement et il fit une grimace quand Ari l'informa de la récompense qu'elle souhaitait si elle le battait.

« Toute une journée ?! » Il ne s'imaginait pas une seule seconde passer une journée entière sans sa blouse et ses doigts recommençaient à trifouiller nerveusement l'ouverture d'un bouton, automatiquement, prouvant bien que c'était une horreur ce qu'elle lui demandait là. Heureusement pour elle, il était plutôt joueur. « Très bien, très bien. Dans ce cas, si tu perds, tu m'apportes mon petit-déjeuner au lit demain matin ! » C'était donc une question d'honneur que de gagner cette partie et Rajesh ne perdit pas plus de temps avant d'aller récupérer les boules éparpillées un peu partout et les placer dans deux grands bacs posés sur le rebord du stand.

S'il n'était déjà pas très doué avec les fléchettes, ce n'était rien comparé à sa maladresse dans ce jeu qu'Arizona appelait un bowling. Il avait partagé les boules équitablement, mais il perdit la moitié des siennes sans parvenir à atteindre un cercle. « J'te parie que les trous sont plus petits que les boules. » grinça-t-il après son troisième lancé infructueux. C'était souvent le cas dans ce genre de truc, non ? Les jeux étaient truqués pour assurer au forain de ne pas perdre trop et de se faire un max d'argent. L'autre problème auquel il n'avait pas spécialement pensé, c'était le bruit causé par les entrechoquements de leurs lancés. Dès que sa boule revint s'écraser assez bruyamment contre le rebord du stand, un autre son, plus désagréable se fit entendre non loin du petit duo. Un rôdeur coincé derrière un stand à quelques mètres de là venait de réaliser qu'il n'était plus seul et essayait vainement de passer au travers de son stand pour s'approcher de la source du bruit. Rajesh releva les yeux vers la créature en faisant la grimace. Il n'en voyait pas d'autres aux alentours, mais il y avait fort à parier que ce spécimen ne serait pas seul. Pourtant, loin de l'effrayer, la créature esseulée lui semblait plutôt inoffensive bien qu’écœurante et elle lui donna une idée encore plus affreuse, qu'il s'empressa de partager. « Quand tu m'auras mis une bonne raclée à ce jeu, si on allait faire un tour de train fantôme ? » Ce serait une balade à pieds, sans doute, mais ça pouvait être encore plus drôle, non ?

_________________
Trust me, I'm a doctor !
To the scientist there is the joy in pursuing truth which nearly counteracts the depressing revelations of truth. ▬ H. P. Lovecraft
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 183
Points : 952
Date d'inscription : 04/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur http://presleycash.tumblr.com/
Knowledge can change our fate
Arizona Durden
Matricule n°001
Knowledge can change our fate
Ven 11 Aoû - 20:54

Arizona n'avait pas pu s'empêcher de regarder Rajesh en souriant alors qu'il lui demandait ce qu'elle pouvait bien vouloir faire avec une poupée. Elle n'avait pas remarqué avant cet instant le pourpre qui se répandait sur ses joues et bien qu'elle aimait la majorité du temps être pénible, cette fois-si elle préféra fait comme si elle n'avait rien remarqué tout en ne pouvant s'empêcher de trouver ce petit malaise qu'il ressentait adorable.

« Ça dépend quel genre de poupée.... Pas le type qui nécessite du souffle et qui a de drôles d'orifices. Ça, je ne l'amène pas au labo.. sauf si bien entendu, tu la souhaites, je ne te jugerai pas ! Par contre, si je trouve une poupée creepy, je vais te faire découvrir à quel point nous pouvons tout faire avec ça ! J'ai tellement d'idées ! Tu veux savoir ? Bon de toute, tu vas les savoir quand même. Alors en gros, j'ai bien l'intention de foutre une peur bleue au plus grand nombre de personnes possible ! À commencer par Hannah... Parce qu'elle est privilégiée. Parce que bon, avant mon idée t'aurait peut-être paru ridicule et absolument pas effrayante, mais aujourd'hui les morts se lèvent et tentent de nous manger alors c'est tout à fait plausible qu'une poupée puisse être habitée par un être diabolique ! Pas vrai ? »

Déblatérant ses bêtises tout en continuant d'avancer, Arizona ne perdait pas de vue l'objet de sa quête qu'elle trouva enfin pour sa plus grande satisfaction. Gager quelque chose allait d'ailleurs rendre tout ça encore plus intéressant et elle n'avait pas eu besoin de réfléchir bien longtemps pour établir ce qu'elle souhaitait mettre en jeu de son côté. N'étant pas très convaincue qu'il accepterait, il l'a surpris en lui confirmant que oui et la défia à son tour. Un défi d'ailleurs assez soft qui ne manqua pas de la faire sourire. Rajesh était véritablement à part, il aurait pu lui demander quelque chose un peu humiliant ou encore lui dire de le faire pendant plusieurs semaines, mais il se contentait d'une journée.

« Parfait ! Alors t'es prêt ? »

Si au départ elle s'était moquée de lui légèrement alors qu'il mettait sa maladresse sur le dos des anneaux trop petits, elle du rapidement reconnaître quand ce fut son tour qu'il avait sans doute raison. Heureusement, pour elle, son habitude de chose joua en son avantage, car elle parvint à l'emporter avec une boule d'avance.

« Ouaiiiiiiiiiiisss »

Criait-elle peu de temps avant que la boule ne fasse à son tour du fracas et qu'un gentleman décomposé ne s'approche espérant leur croquer les fesses. Attrapant son poignard, elle ne lui laissait pas le temps de s'approcher trop d'eux qu'elle lui enfonçait en pleine tête, le laissant s'écrouler à ses pieds. Après tout ce temps... elle en venait presque à s'habituer à l'odeur. Revenant près de lui, l'envie de lui proposer une partie revanche lui traversa l'esprit, mais disparu bien vite alors qu'il lui proposait un quelque chose d’inattendu.

« J'aime quand tu me dirty talk comme ça. » Éclatant de rire clairement trop enthousiasmer par l'idée, elle posait sa main contre son poignet afin de l'entrainer avec elle. « Est-ce que tu l'as repéré ? »

Partant à sa recherche, ils ne mirent pas beaucoup de temps avant d'arriver enfin devant l'entrée. Jetant un regard autour d'eux pour s'assurer qu'aucun infecté ne s'y trouvait, Arizona chevaucha les débris qui se trouvaient devant jusqu'à pouvoir atteindre la fameuse porte.

« Je compte sur toi pour me rappeler que si on tombe sur quelqu'un qui bouge là-dedans, ce n'est pas un acteur. Rajiwan Kenobi, you're my only hope. »

Pour la main sur son poignard - parfois elle est prudente - elle entra finalement à l'intérieur, constatant avec satisfaction que ce ne serait pas trop difficile de le faire à pied. Quelques ouvertures dispersées ici et là laissaient filtrer un peu de lumière, mais Arizona regrettait de ne pas avoir de lampe torche.


_________________




Cut You Down
© alaska.

Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 106
Points : 561
Date d'inscription : 02/09/2016
Voir le profil de l'utilisateur
@ Knowledge can change our fate
Rajesh Manjrekar
Matricule n°001
@ Knowledge can change our fate
Hier à 12:07

Le scientifique venait de se prendre une petite raclée qui arracha un cri encore une fois trop aiguë de la part de sa comparse. Les bras croisés sur sa poitrine, l'indien lui lançait un regard faussement vexé, se mordant les lèvres pour éviter à un petit sourire amusé de gâcher son effet. Elle l'avait battu à presque rien et il passait un bon moment, peut-être le meilleur depuis des années. En fait, monsieur commençait même à se sentir plus qu'à l'aise, allant jusqu'à proposer une petite balade dans le train fantôme. Ces trucs-là ne l'avaient jamais fait vraiment flipper, contrairement à de trop nombreuses personnes. Heureusement, cela dit, car il résistait mal à l'angoisse. Mais tout le monde semblait adorer et il n'avait jamais connu cette joie de se faire peur volontairement. Aujourd'hui, il y avait de grandes chances que ça fonctionne, c'était le moment idéal. Et puis Arizona gérait tellement bien les rôdeurs, comme elle venait de le prouver en se débarrassant de celui qui avançait vers eux avec une facilité déconcertante, que l'indien ne craignait même pas que ça tourne mal.

De nouveau, les joues du scientifique se colorèrent alors que la jeune femme acceptait sa proposition d'un ton enjoué et il se secoua un peu pour se tenir bien droit, les épaules relevées, comme s'il cherchait à lui prouver quelque chose. Encore aurait-il fallu qu'il sache quoi. « Oui, quelques mètres par là-bas. » informa-t-il en pointant la direction de son index. Ils s'engagèrent sur le chemin qui menait à leur destination du pas rapide des gosses qui s'élancent vers une aventure excitante et c'était un peu le cas.

La peur commença à gagner Rajesh quand ils se retrouvèrent devant l'installation et qu'Arizona s'engagea là-dedans sans la moindre hésitation. Il ne pouvait se retenir d'être impressionné par la façon qu'elle avait d'être toujours calme et enthousiaste pour tout. « Et je compte sur toi pour ne pas me perdre là-dedans ! » Il entra à sa suite, se retrouvant dans la pénombre toute relative de l'endroit. « Attends ! » s'exclama-t-il tout à coup en retenant la jeune femme avant qu'elle n'aille trop loin. Il la relâcha rapidement et retira le sac posé sur ses épaules pour le poser sur le sol. Il retira ensuite sa blouse et la tendit à la jeune femme. « Tiens, chose promise, chose due. » Un grand sourire qu'elle ne devait même pas vraiment voir dans le noir étirait ses lèvres et dès qu'elle eut récupéré la blouse, il se pencha au-dessus de son sac pour fouiller dedans et en sortir sa lampe de poche. Il l'alluma, faisant apparaître un large faisceau de lumière devant eux et remit son sac en place pour se mettre en route.

Les premiers mètres étaient tranquilles, seulement encombrés de wagons vides et poussiéreux menant jusqu'au premier virage derrière lequel attendait le vrai intérêt de cet endroit. Les décorations dignes d'un mauvais film d'horreur donnaient quand même froid dans le dos dans ce contexte. Rajesh avançait lentement en regardant autour de lui, tâchant de diriger le faisceau de la lampe dans la bonne direction pour leur dévoiler le plus possible de cet endroit. Il venait toujours de le braquer sur une silhouette cartonnée d'une immense chauve-souris fixée au plafond quand le faisceau se détourna soudainement. « AAAAAH ! » Le jeune homme s'étala de tout son long sur le sol et se mit à se secouer comme un ver alors qu'il sentait des doigts glacés refermés autour de sa cheville.

_________________
Trust me, I'm a doctor !
To the scientist there is the joy in pursuing truth which nearly counteracts the depressing revelations of truth. ▬ H. P. Lovecraft
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» 07. Strange Case of Dr Jekyll and Mr Hyde
» Zack Fair.
» Ryoko’s Case File
» (TERMINE) Un piège pas très fair-play [PV Zack]
» The CASE for REPARATIONS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum