Coucou petite perruche ft. Logan



InformationsContact
avatar
Messages : 106
Points : 935
Date d'inscription : 09/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Administrateur
Jude Monroe
Matricule n°001
Administrateur
Dim 11 Juin - 17:26

26 janvier

Elle en avait marre, tout simplement. Son bras l’élançait, mais ça allait. Elle avait un bandage sur la jambe, mais même si ça lui faisait mal, c’était tolérable. C’était même mieux que la cicatrice qu’elle avait maintenant dans le dos. Celle-là, elle était vieille, mais encore douloureuse parfois. Rien de facile, mais elle en avait vu d’autre. Elle était clairement apte à partir et elle n’allait pas s’attardée. Elle c’était déjà imposée un peu trop à cette pauvre fille et son… singe ? Wtf une fille avec un singe. Non mais sérieusement… un putain de singe, un vrai, un vivant, un qui existe quoi… sérieusement, toi, en pleine apocalypse, tu te dis « Oh, un singe, c’est un ami de choix ». La zoophilie, c’était mal quand même… Bref.

Elle était partie, cherchant un peu son chemin pour retrouver un pick up, elle ne se souvenait plus trop où elle l’avait laissé. Elle était encore faible, mais pas comme hier. Faudrait qu’elle se nourrisse, qu’elle se repose et ça irait. Elle allait s’en sortir, ça serait difficile, mais c’était de sa faute. Elle n’aurait pas dû aller dans une saleté de groupe au départ, son erreur, fallait assumer un peu. Elle continuait de marcher, la batte de Bruce en main, juste au cas. Elle resserra sa prise sur cette dernière quand elle entendit un râlement. Un mort s’approchait d’elle, puis deux et trois. Elle détestait les morts, elle haïssait les vivants, elle exécrait la vie. Elle avait tellement de colère, de rage, de haine qu’elle frappa violemment la tête du premier dans un coup de circuit indécent. Elle frappa deux fois sur le second avant qu’il ne bouge plus. Pour le troisième, elle lui éclata d’abord le genou pour le faire tomber au sol. Elle lui en voulait, elle avait besoin de le faire payer, elle avait besoin de faire payer quelqu’un pour tout ça. Alors, elle le frappa une première fois, une seconde. Elle avait besoin d’évacuer. Elle frappa encore et encore. Elle en avait marre, elle ne comptait pas baisser les bras, mais comment il pouvait être assez imbécile pour se faire avoir comme un taré. Comment est-ce qu’ils avaient réussi à passer, à entrer. La barricade avait été faite, elle tenait, tout le monde était en poste. Qu’est-ce qui avait mal tournée ? Elle repassait encore et encore le moment dans sa tête, mais elle n’avait rien vu, elle c’était barrée avec Gertrude et c’était surement le mieux comme ça. Elle retrouverait Bruce, elle lui rendrait Gertrude, ils trouveraient un moyen de survivre. C’était un groupe de connards, elle ne les regrettait pas. En fait, elle était dans la merde, parce qu’elle n’avait plus Bruce pour la protéger du dit groupe de connards et elle c’était fait des ennemis. D’accord, fallait penser, fallait arrêter de taper sur ce cadavre, mais déjà, elle en cherchait un autre du regard. Elle avait une soif de vengeance à assouvir et un cadavre, c’était bon pour ça. En prime, ça aiderait la brunette qui n’aurait pas à s’en occupé… c’était une façon comme une autre de dire merci… non?


Inventaire du moment:
 
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 5475
Points : 6210
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 13 Juin - 19:20

Cela faisait tout juste une ou deux heures que Logan et les autres membres du groupe étaient rentrés à Fort Hope. On les avait attendu avec impatience, pratiquement personne ne dormait dans le camp quand le convoi était revenu aux portes de la petite communauté. Comme le reste des combattants, Logan avait été envoyé à l'infirmerie pour faire soigner quelques blessures, mais il n'avait pas tellement souffert au cours de cette bataille. Beaucoup moins que d'autres, en tout cas. Il pensait beaucoup aux gens du labo, aux corps qu'il avait aidé Cale à mettre à l'arrière du fourgon avant que chacun ne reprenne sa route... était-ce mal de se sentir soulagé de n'avoir subi aucune perte de son côté ? Il avait passé tout le voyage du retour à y penser, mais il n'arrivait pas à culpabiliser réellement. Toutes les personnes qui comptaient encore pour lui étaient là, blessés pour certains, mais ils respiraient.

L'autre problème était arrivé après sa sortie de l’infirmerie. Le contre-coup, probablement. Le vide soudain qui s'était imposé alors que le barbu réalisait pour de vrai que c'était terminé. Bruce n'était plus qu'un vieux souvenir, les Punishers avec lui... Qu'allait-il faire maintenant ? Ça avait été son seul but depuis des mois, une raison de se lever le matin, de tenir le coup malgré les horreurs que la vie lui envoyait, une personne vers qui diriger sa colère et sa frustration. Et c'était terminé. Il avait essayé de se reposer un peu, mais avait passé une bonne demi-heure à se tourner et se retourner dans son lit, sans oser parler à Joy qui devait probablement faire semblant de dormir elle aussi en sachant ce que son cher mari venait de faire. Le visage de Bruce le hantait. Il se repassait sans cesse la scène dans sa tête. Leur ultime affrontement. Leur toute dernière conversation. Le sang de son ennemi recouvrant ses mains après qu'il ait finalement enfoncé la lame de son khukuri dans sa gorge. Se laver les mains avait d'ailleurs été son premier geste en arrivant à Fort Hope. Mais même si elles n'étaient plus rougies par son crime, il n'arrivait pas à se débarrasser de cette sensation étrange. Ça ne l'apaisait pas. Pourquoi ? Il avait fait ce pourquoi il existait depuis six mois et il ne se sentait pas mieux du tout.

Finalement, quand faire semblant de dormir était devenu trop insupportable, Logan s'était décidé à laisser tomber pour de bon. Il s'était extirpé du lit avec autant de discrétion que possible, avait passé un peu de temps avec Octavia sans arriver à y trouver plus de réconfort que cela et puis, il avait récupéré ses affaires et celles du bébé pour s'en aller pour de bon. Il n'avait pas la moindre idée d'où il voulait aller, mais il commença par laisser sa fille aux soins de Katherine qui tenait toujours son poste à l’infirmerie et avait quitté Fort Hope sans un regard en arrière.

Marcher aidait, un peu. Il pouvait laisser ses pensées aller où elles le souhaitaient, ne se concentrait sur rien en particulier et il pouvait aussi passer ses nerfs sur les quelques rôdeurs qu'il croisait en chemin. Ça n'était pas grand chose, mais au moins, ces morts-là étaient déjà morts avant qu'il ne les touche et il préférait que ça se passe comme ça. Pourquoi se sentait-il à ce point coupable d'avoir pris toutes ces vies ? Ces hommes n'en avaient rien eu à faire quand ils tournaient dans la ville sur leurs motos et détruisaient toutes les vies qu'ils rencontraient. Ils méritaient d'être punis, d'être arrêtés. Pourtant, même dans ce genre de cas, la conscience se révélait une malédiction que Logan aurait pourtant du voir venir puisque c'était loin d'être la première fois qu'il tuait des vivants. Il devait exister un moyen pour que ça passe, il fallait juste qu'il trouve lequel.

Malheureusement, Logan n'eut pas l'occasion de réfléchir plus longtemps à cette question. Son périple en ligne droite s'arrêta alors qu'il approchait doucement de la maison de Bernadette. C'était comme un point de repère pour lui, à force. Quand il atteignait cette maison, il se considérait comme aux dernières limites de son « territoire » officiel. Ce qui signifiait donc que la jeune femme occupée à frapper sur des rôdeurs à quelques mètres devant lui était encore dedans. En soi, rien de grave, elle ne pouvait pas le savoir, n'est-ce pas ? Et en d'autres occasions, Logan n'aurait rien dit du tout, peut-être l'aurait-il abordé ne serait-ce que pour la détourner de sa route avant qu'elle n'atteigne les remparts de Fort Hope. Sauf que cette femme... non, il ne la reconnaissait pas. Mais il reconnaissait la batte qui lui servait à finir ses victimes. Il l'aurait reconnu entre mille. Sa joue droite était encore couvertes des griffures causées par les barbelés recouvrant son sommet. Ça ne faisait que quelques heures qu'il s'était fait frapper par cette arme, quelques heures qu'il l'avait abandonné sur le sol du bureau de Bruce, juste avant de le poursuivre dans une autre pièce quand il avait tenté de fuir. Juste avant de le tuer.

Une simple voleuse semblait improbable. Elle n'aurait pas eu le temps d'aller fouiller les ruines de l'usine et revenir jusqu'ici ensuite... Elle était forcément l'une des leurs. Et elle leur avait échappé, pour venir se pointer ici. La rage recommença à monter d'un seul coup. Il se fichait bien de savoir qui était cette nana, c'était une Punisher et elle aurait du être morte depuis des heures. Un rictus de haine déforma le visage de Logan avant qu'il ne se remette en marche, venant se planter devant la jeune femme qu'il bouscula un peu violemment pendant qu'elle continuait de s'acharner sur son rôdeur déjà mort. « Où as-tu trouvé ça ? » demanda-t-il pour toute présentation. « Cette batte. D'où tu la sors ? Réponds-moi ! Qu'est-ce que tu fais avec ça ?! » Il tenait toujours son khukuri dans sa main gauche, mais il ne le levait pas vers elle pour le moment, attendant simplement qu'elle le détrompe, qu'elle arrive à lui faire croire que ça n'était pas la même batte ou... N'importe quoi ?

_________________


No Keia La
No Keia Po, A Mau Loa






Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 106
Points : 935
Date d'inscription : 09/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Administrateur
Jude Monroe
Matricule n°001
Administrateur
Mer 14 Juin - 4:25

C’était presque salvateur. Presque. Elle n’avait pas encore tout à fait ce qu’il fallait pour se sentir mieux, mais c’était sur la bonne voie. Du moins, jusqu’à ce qu’elle se fasse bousculé et pour la peine, elle avait vraiment cru que c’était un mort. C’était tellement le plus logique, mais non. C’était un bipède, même pas un singe. Bon presque… plutôt gorille quand on y pense. Bref, un géant, pas très sympa qui commençait déjà à lui crier dessus. Bon, encore là, pas tout à fait, mais c’était tout comme. Fallait pas se faire chier de midi à quatorze heures. Il était de trop et il était armé. Alors, elle se mit en position défensive, batte devant. Elle s’éloignait de lui, il avait un méchant couteau. Sérieusement, il était un adversaire… elle n’était surement pas de taille. Sauf s’il était nul à se batte, mais elle doutait. Un géant, une lame… nah… impossible. Peut-être… elle était chez son ennemi, non ? Yep. Elle n’allait pas sauter aux conclusions, mais les rumeurs qui courraient dans le camp depuis des mois lui revenait en tête. Dieu qu’elle c’était marrée de la gueule des mecs qui pissaient dans leur froc juste à l’entente du nom du Fantôme, mais… elle comprenait peut-être un peu finalement. Avec de la chance, c’était pas ça, elle se trompait. La peur, ça ne servait à rien, si c’était ça, il l’avait attaqué et elle allait lui en mettre plein la gueule. Il lui demandait oû elle avait trouvé sa batte. Sérieusement ? C’était une vraie question ?

-De ton cul. Non sérieusement… tu veux que je la sorte de où ? Du magasin post-apo au coin de la rue ? Je l’ai trouvé sur le cadavre d’un mec cramé à moitié… Pourquoi ? Tu veux la même ? Faudra peut-être attendre noël prochain mec.

Son regard était noir, méfiant, elle s’attendait à ce qu’il attaque. Il ne voulait pas vraiment de réponse. Il avait reconnu Gertrude et elle se ferait plaisir de lui défoncer la gueule avec. Ce n’était pas parce que Bruce n’était pas là que Gertrude n’avait pas soif de sang. Elle le savait très bien.

-Et si tu aurais pris le temps de regardé… Je tuais un mort avec ça…

Non mais sérieusement… il en avait d’autres des questions comme ça ? Elle n’avait pas toute la journée. Elle comptait bien se barrer tant qu’elle le pourrait, mais ce n’était pas le bon moment. Lui exploser le genou, réduire sa possibilité d’avancée et partir. C’était surement sa seule chance de survie, mais s’il faisait partie de l’attaque de la veille… il avait peut-être des réponses à ses questions… merde. Elle soupira. C’était mal parti là. Roulant des yeux comme si c’était lui qui avait dit de la merde, mais pour le coup, c’était clairement elle. Comment elle pouvait rattraper le coup ?

-Ok. On a besoin tous les deux de réponses… je suppose que ça peut s’arranger…

Voilà, elle tentait d’établir un dialogue très… hm… Jude. Oui bon, c’était mal parti, mais il l’avait agressé, c’était son foutu problème à lui. S’il voulait lui faire du rentre dedans, fallait pas le faire par surprise oh. En plus, fallait demander la permission à Bruce maintenant. Elle avait encore des bleus de la dernière fois qu’elle avait tenté le coup…

Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 5475
Points : 6210
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 23 Juin - 14:07

Une marrante... Il avait fallu qu'il tombe sur une petite maligne qui se sentait tellement fière d'elle en répondant des conneries aux questions de Logan. Malheureusement pour elle, ça n'était pas le jour pour le chercher. Le Fantôme était encore là, caché dans l'ombre, juste quelques millimètres sous la surface, prêt à reprendre le contrôle à la première occasion. Logan ne l'avait jamais laissé se déchaîner à ce point et maintenant, il avait soif. Soif de sang et de vengeance. Et cette pauvre fille qui voulait la jouer dure à cuire était tout ce qu'il lui restait à se mettre sous la dent...

« Arrête de te foutre de moi... » grinça-t-il entre ses dents serrées. Ses doigts se crispaient de plus en plus sur le manche de son arme, jusqu'à lui faire mal. Il crevait d'envie de l'égorger sans plus lui laisser une occasion de parler. Mais alors, il ne saurait jamais qui elle était et pourquoi elle avait la batte de Bruce entre les mains. Et s'il faisait erreur ? Et si elle n'avait rien à voir avec ces hommes, ces monstres et qu'elle était seulement passée là par erreur ? Aurait-il supporté un meurtre de plus à son actif ? Peut-être qu'il pouvait juste lui filer quelques coups, un genre d'avertissement, mais la laisser vivre et s'enfuir. Ce serait comme s'il lui faisait une fleur et s'il l'effrayait assez, elle n'oserait jamais remettre les pieds ici.

Il l'envisageait très sérieusement, quand bien même c'était totalement contraire à tout ce qu'il était depuis toujours, tout ce qu'il s'était promis de ne jamais devenir. Mais après avoir tué, blessé, détruit, il n'était plus à ça prêt, pas vrai ? Sauf que la jeune femme reprit la parole et qu'elle semblait décidée à faire un petit effort de communication, cette fois. Logan l'observa une seconde sans rien répondre. De quelles réponses pouvait-elle avoir besoin ? S'il voulait le découvrir, il n'avait qu'une seule solution : accepter de répondre à ses questions aussi... Si elle était réellement une Punishers, Logan avait déjà une bonne idée de la manière dont cette conversation allait se dérouler et il n'avait vraiment pas envie de voir ça arriver, alors... « D'accord, on va parler. Mais on range nos armes, personne ne mourra ici aujourd'hui. Deal ? » Pour prouver sa bonne foi, il rangea son khukuri dans son étui avant d'enjamber le cadavre que la jeune femme venait de tuer pour se placer un peu plus près d'elle. « Qu'est-ce que tu veux savoir ? » Il l'observait de toute sa hauteur, l’œil mauvais. Peut-être pas la meilleure technique pour attirer la sympathie de la jeune femme, mais bon, il faisait de son mieux, c'était déjà bien...

_________________


No Keia La
No Keia Po, A Mau Loa






Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 106
Points : 935
Date d'inscription : 09/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Administrateur
Jude Monroe
Matricule n°001
Administrateur
Sam 8 Juil - 3:45

Elle n’allait pas s’en laisser imposer par monsieur muscle. Musculator était peut-être effrayant, mais elle avait une grande gueule et elle aimait bien s’en servir. Elle tentait par le fait même de ne pas mourir par la main de monsieur. Il voulait qu’elle arrête de se foutre de lui, elle le ferait surement, peut-être. Il n’était pas bien content, mais elle cherchait ses options. Arrêter de l’emmerder et poser les cartes sur table était surement une bonne idée quand on y pense. Alors, elle le fit et il sembla apprécier l’idée, un peu du moins. Il offrait même un marché plus qu’acceptable, ne pas mourir, ranger les armes, parler. Alors, elle serra les dents, méfiantes. Elle savait se battre, elle avait des réflexes, mais elle était épuisée, son corps était douloureux, elle pouvait lui casser la gueule, peut-être… avec beaucoup de chance et du positivisme… mais pas maintenant. Elle rangea donc son arme, sachant qu’elle était quand même à portée s’il y avait quelque chose, la portant comme Bruce avant elle.

-Je veux savoir ce qui s’est passé, y a eu les explosions, mais je sais pas pour le reste… il est mort ? Ils sont tous morts ?  

Elle n’allait pas le nommer, si elle voulait passer pour un sbire comme un autre… elle devait craindre Bruce le tout puissant… elle devait craindre le Fossoyeur et elle devait faire comme tous les autres un minimum. Elle n’allait pas se cacher, il était loin d’être un imbécile et il avait reconnu Gertrude… cette batte allait lui attirer des ennuis, mais elle n’allait pas l’abandonner. Encore moins s’il lui disait que non, Bruce n’était pas mort ou qu’il ne semblait pas satisfaisant quand il se venterait que oui. Parce que ce soit le cas ou non, il allait tenter de s’en vanter… c’était ça le principe non ? Elle ne savait pas du tout comment aborder les choses, comment expliquer, mais elle allait tenter en tout cas.

-Parce que… je n’étais pas spécialement apprécié là-bas… je soude des palissades comme personne, mais j’ai pas le genre de caractère qu’on apprécie… J’aimerais bien savoir si je dois craindre en croiser un Punisher au détour d’une rue ou pas en fait…

Et le pire, le pire, c’est que c’était vrai. Elle était la salope du patron, elle avait pris du grade rapidement comme ça, alors oui, les gens ne l’aimaient pas et oui, elle en avait profité, fallait bien l’avouer. Elle pouvait jouer avec Gertrude et pas eux, elle avait le dernier mot une fois les lumières éteintes et finalement… elle s’en était bien sortie comme ça. Sauf que là, tout changeait et elle voulait savoir à quel point.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 5475
Points : 6210
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 12 Juil - 11:53

Si Logan avait eu un quelconque espoir que cette femme ne soit en réalité qu'une malheureuse tombée par hasard sur le carnage qu'il avait produit au cours de la nuit, cet espoir s'envola dès que la jeune femme reprit la parole. Il serra les dents un peu plus fort, à s'en exploser les mâchoires, pour retenir toute parole malheureuse de s'échapper et de mettre à mal le semblant de paix dont ils venaient de convenir. Pourquoi était-elle ici ? Il ne comprenait simplement pas ce point de détail et ça ne corroborait pas avec ce qu'elle lui disait. Il ne comprenait pas non plus ce qu'elle avait comme besoin de lui raconter sa vie, de préciser sa place dans le groupe, sa relation aux autres... Les bribes d'une conversation qu'il avait eu avec Joy des siècles plus tôt lui revint en mémoire. Il ne savait plus comment ou pourquoi ils avaient eu cette conversation, mais elle lui avait parlé de ses cours et il se souvenait bien des petits signes pour reconnaître un menteur. Peut-être que ça avait rapport avec le fait qu'ils accueillaient pas mal de nouveaux à la caserne, à l'époque ? Peu importe, ce qui comptait, c'était qu'elle lui avait dit que quelqu'un en train de mentir avait cette tendance à ajouter des détails inutiles pour ajouter plus de réalisme à son histoire. Et c'était bien ce qu'était en train de faire cette nana en ce moment, pas vrai ?

« Si tu t'en es sorti, j'suppose que tu dois pas être la seule. Alors à ta place, j'éviterais de me balader avec une veste de cuir et une batte à la main. » lâcha-t-il simplement. « Mais Bruce est mort, ça j'peux te l'assurer. J'm'en suis occupé moi-même. » Il ne la lâchait plus des yeux, cherchant un petit signe de malaise, un regard fuyant, n'importe quoi qui lui donnerait un indice plus clair sur la véracité de ses propos. Mais c'était déjà trop tard, il ne parvenait plus à la croire. Ça ne servait même probablement à rien de continuer cette conversation dans ces circonstances, il se persuaderait qu'elle mentait même si elle lui disait la vérité. « Comment t'as fait pour récupérer la batte et sortir de là sans être vue ? » demanda-t-il quand même. Ce point, surtout, l'agaçait particulièrement. Il avait arraché cette arme des mains de Bruce lui-même. Il l'avait balancé sur le sol comme si ça n'était rien, rien de plus qu'un petit morceau de bois qui n'avait pas détruit la vie de tant de personnes, y compris la sienne... il avait espéré qu'elle finisse par n'être qu'un petit tas de cendres en plus dans ce carnage. Mais cette nana avait réussi à la ramasser et surtout, elle avait réussi à échapper à tous les yeux braqués sur le moindre visage ennemi au cours de la nuit. Ils avaient gagné, peut-être, mais elle s'en était sortie et il y avait des chances qu'elle ne soit pas la seule. Comme si son cauchemar ne pourrait jamais prendre fin, comme s'il y en aurait toujours un autre à attraper, un autre à remettre à sa place. Un autre à tuer. Il ne voulait plus faire ça, plus jamais. « Et surtout, qu'est-ce qui t'a fait croire que tu serais la bienvenue ici ? J'sais pas trop ce que tu foutais avec les Punishers, mais tu dois avoir compris qui je suis maintenant, pas vrai ? Alors au cas où ce serait pas assez clair, t'es sur mon territoire, ici et tu sais ce que je fais aux Punishers qui ont le malheur de croiser ma route, n'est-ce pas ? »

Il n'y croyait pas vraiment, mais il espérait que la menace serait suffisante pour la convaincre de garder ses distances une fois pour toute. Elle avait échappé à la mort ce soir, tant mieux pour elle. Qu'elle craigne le Fantôme et qu'elle aille finir ce qu'il lui restait de vie aussi loin que possible.

_________________


No Keia La
No Keia Po, A Mau Loa






Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 106
Points : 935
Date d'inscription : 09/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Administrateur
Jude Monroe
Matricule n°001
Administrateur
Lun 31 Juil - 1:07

Elle n’allait pas non plus raconter un mensonge plus gros que nécessaire. Elle ne savait même pas comment faire pour qu’il la croit sur un tout petit. Elle n’était pas en position de force, elle était totalement crevée. Elle avait besoin de partir loin, de lécher ses plaies, panser ses blessures et peut-être qu’elle aurait la force de lui faire face, dans quelques mois, mais pourquoi ? Elle ne pensait même pas que c’était nécessaire, elle n’avait pas d’envie de vengeance, rien. Elle avait juste envie de survivre et si ça impliquait de ne pas repasser dans le coin, elle pouvait bien se le permettre. La ville était grande, elle pouvait vivre dans la même ville que lui sans faire de merde.

Sauf qu’il avait rajouté un détail qui lui fit l’effet d’une douche froide. Il avait tué Bruce, il avait tué son Bruce. Elle avala de travers, son monde chavirait un peu. Tout serait différent. Elle s’en était doutée, mais de se tenir là, devant l’homme qui avait tué son… c’était tellement… et il s’en ventait. Elle sera le poing, elle n’était pas en mesure de faire quoique ce soit. Elle pourrait bien finir par démolir ou mettre le feu à ses palissades, mais pour le moment, elle ne pouvait rien, elle n’en avait pas la force. Alors, elle ne le lâchait pas du regard, ne rajoutant rien. Cherchant simplement à décrisper ses doigts, mais elle y mit du temps. Même lorsqu’il lui demanda comment elle avait fait, elle n’y arrivait toujours pas. Se calmer, prendre sur elle, tenter au moins. Répondre à la question… allez, un petit effort, juste un petit…

-Magie.

Et elle avait roulé des yeux. D’accord, ce n’était pas l’effort qu’elle avait en tête avant d’ouvrir la bouche, mais elle n’arrivait pas à se dire que Bruce était mort, que ce mec l’avait tué et qu’il se tenait devant elle à s’en vanter. Il n’y avait qu’un monstre pour en tuer un autre. C’était ça, sa réputation chez les Punishers de toute façon et il confirmait. Elle côtoyait assez de prédateurs pour savoir qu’elle n’allait pas faire mumuse avec celui-là. Elle soupira. Survive, c’est ce qu’elle voulait non ?

-C’est moi qui ai dirigé la construction des palissades. Je les connais par coeur… sortir était facile. Je m’étais arrangée pour. Pour la batte… je sais me faire discrète et je suis passée après vous… J’ai eu de la chance.

Ça, elle le reconnaissait. Elle en avait eu. Elle finissait avec des brulures, des écorchures, mais rien de bien méchant. Elle était en vie, elle, pas comme les autres. Il avait continué en parlant de son territoire, il se vantait. Il aurait pu se noyer dans son orgueil qu’elle n’en aurait pas été étonné. Dieu que les hommes et leur égo… Sérieusement, il avait fait pipi tout le tour ? Il c’était tapé chaque tronc d’arbre ? Surement…

-Je ne me suis pas posé la question, j’avais un rencart avec un macaque. On fume des clopes ensemble parfois, pour se rappeler de la vie d’avant. Je sais parfaitement la réputation que tu as, je sais que les Punishers se pissait dessus à y penser et que tu es surement plus fort et plus habile, mais aussi plus humain que ce que les rumeurs disent. J’ai pas l’intention de faire de la merde, j’avais juste besoin d’une paire de main pour m’aider avec une blessure et tous ceux que je connais son mort. Laisse-moi une chance s’te-plait. Je compte pas m’installer.

Non mais sérieusement, elle était fatiguée là, fatiguée de lui. Elle avait envie de le massacrer, elle avait envie de lui faire ravaler sa fierté, mais c’était la sienne qu’elle contenait le plus en ce moment. Elle la gardait dans un coin le temps de s’en remettre au moins. Juste le temps de passer par-dessus, ensuite, elle tirerait à vue en ville sans aucun remord, c’était à lui de ne pas recroiser sa route, pas le contraire.

-Et techniquement, Bruce est mort… je ne suis donc plus une Punisher… tu tuerais une survivante lambda qui ne t’a rien fait que pour protéger un territoire sans délimitation claire… Y a pas de mur, je ne peux pas deviner. On se demande bien qui est le méchant dans l’histoire au final… Le mec qui a commis un massacre ou la fille qui était au mauvais endroit, au mauvais moment…

Et son regard se fit sombre. Parce qu’il n’avait aucune preuve qu’elle fût méchante, un monstre, une tueuse. Sauf qu’elle, elle en avait des preuves, des Punishers morts, blessés, apeurés, même Bruce à l’écouter parler. Il avait massacré tout un groupe pour flatter son égo… qui était le pire dans tout ça au final ? Elle s’attendait à ce qu’il réplique, qu’il se fâche, qu’il réagisse.


Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 5475
Points : 6210
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 6 Aoû - 15:59

Elle avait de la chance d'être une femme, elle avait de la chance de tomber sur lui alors qu'il se trouvait encore trop secoué par les événements de la nuit, abattu par la fatigue et dans le besoin désespéré de se racheter de ses crimes. Sans tout ça, Logan jurerait qu'il aurait collé son poing en plein visage de cette pimbêche qui trouvait drôle de se moquer encore de lui quand elle était supposée répondre à une question toute simple. Bruce avait définitivement le chic pour ramasser les gens les plus insupportables de cette planète...

Il se contenta de serrer les dents et les poings pour s'éviter de ternir encore un peu plus son âme, qui en prenait déjà un sacré coup ces temps-ci. Son seul rêve était d'en finir avec tout ça, de rentrer chez lui pour retrouver sa famille et voir tout rentrer dans l'ordre. Mais il restait là et il écoutait la blonde lui offrir enfin des réponses un peu plus détaillées. À vrai dire, en l'écoutant s'expliquer, Logan réalisa surtout qu'il se fichait totalement qu'elle ait survécu ou non à leur attaque. Il n'y avait même participé que très sommairement lui-même, se contentant de s'occuper de Bruce et de partir avant de se sentir exploser. Des survivants, il était certain qu'il y en aurait dans les deux camps. Son seul désir en écoutant la voix de la jeune femme, c'était de parvenir à un accord tacite qui la garderait aussi éloignée que possible de lui et que plus jamais il n'ait besoin de se souvenir de cette période de sa vie.

Cependant, les sourcils du géant se froncèrent alors qu'elle parlait d'un macaque avec qui elle prenait l'habitude de fumer. Il n'eut pas à réfléchir beaucoup avant de voir l'image de Marley s'imprimer dans son esprit. Le singe de compagnie de Bernadette était plus accro à la clope que Logan lui-même. Mais tout ça le laissait assez perplexe. Cette nana connaissait la hippie ou s'agissait-il encore d'une blague douteuse dont il ne comprenait pas le sens ? Il décida d'ignorer cette réponse aussi, de plus en plus certain du but qu'il espérait atteindre par cette conversation et lorsque la jeune femme arrêta de parler, non sans rajouter un peu au fardeau qui pesait déjà sur les épaules du barbu, il décida qu'il prendrait encore un peu sur lui pour ne pas partir d'ici avec plus de sang sur les mains. Dieu ce qu'il était fatigué de tout ça. Non, il ne comptait pas la tuer, il avait même dans l'intention de ne plus jamais tuer personne, de ne plus jamais faire de mal à quiconque. Il n'aspirait plus qu'à une vie tranquille et normale aux côtés de sa femme et de sa fille, il n'aspirait plus qu'à se faire oublier une fois pour toute. Mais il ne pouvait rien dire de tout cela à cette gonzesse, il ne pouvait pas se permettre de lui montrer une faille quelconque et qu'elle décide d'en profiter pour jouer un peu plus avec ses nerfs.

« Je tuerai quiconque représente une menace pour les miens, Punisher ou pas. » répondit-il froidement. « C'est quelque chose que tu dois comprendre, non ? C'est bien l'une des excuses que balançait Bruce pour justifier ses agissements ? » Il n'attendait pas de réponse, ce sujet avait été abordé maintes et maintes fois par le passé, avec Joy, avec Isha, avec le conseil de Fort Hope au complet. Ils avaient pris une décision malgré tout et il était trop tard maintenant, que cette excuse soit vraie ou non. « Contente-toi de ne pas t'approcher de mon camp et je te foutrais la paix, c'est bon ? » tempéra-t-il tout de même. C'était tout ce qu'il cherchait, au fond. Qu'elle ne revienne plus, qu'elle fasse comme le reste des Punishers et qu'elle cesse d'exister pour lui tout comme il cesserait d'exister pour elle.

Maintenant, il allait partir, rentrer chez lui, prendre le risque de réveiller Joy et prier les Dieux pour qu'elle parvienne à l'apaiser un peu. Il n'aurait pas la cruauté de lui demander de lui remonter le moral pour avoir commis un crime qu'elle désapprouvait et qui la blessait sans doute plus que lui, mais il espérait qu'elle arriverait juste à remplir le vide en étant là. Cette rencontre, la façon dont elle lui rappelait une fois de plus que tout ça ne prendrait jamais fin le mettait sur les rotules et il ne pouvait plus. Mais il ne bougea pas tout de suite et alla même jusqu'à ouvrir la bouche une fois de plus, pour la refermer presque aussitôt. Il hésitait, il ne savait plus comment agir et qui être au milieu de tout ça. De nouveau, ses lèvres s'entrouvrirent, mais il parvint à aller jusqu'au bout cette fois.

« J'étais sérieux, tout à l'heure, tu ne devrais pas te balader en balançant trop clairement d'où tu viens. Avec ce qui vient de se passer, tu risques de tomber sur des gens beaucoup moins enclins que moi à te laisser filer. » Son ton était vide, cette fois. Il ne la menaçait pas, c'était plutôt un genre de conseil en tout bien tout honneur. Sans Bruce et la peur de subir sa colère en s'attaquant aux mauvaises personnes, Logan ne se serait pas étonné de voir des petits malins profiter de la situation pour nettoyer les restes des Punishers, par vengeance, par sadisme, par peur.

_________________


No Keia La
No Keia Po, A Mau Loa






Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 106
Points : 935
Date d'inscription : 09/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Administrateur
Jude Monroe
Matricule n°001
Administrateur
Lun 4 Sep - 4:04

Peut-être qu’elle avait de la chance, mais il en avait aussi qu’elle soit de presque bonne humeur, qu’elle soit blesser et que sa confiance soit tellement faible. Parce qu’elle venait de tout perdre, qu’elle venait de se sortir de l’Enfer et qu’elle devait reprendre un peu du poil de la bête. Elle se décida donc à répondre, c’était le mieux à faire pour le moment. Elle tenta donc, à sa façon, de dialoguer. C’était chiant, elle préférait généralement l’idée de taper, mais parler était moins douloureux pour le moment. Elle avait encore l’épaule qui lui faisait un mal de chien, la cuisse aussi. Alors, aussi bien prendre le thé avec monsieur et jouer à la dinette. Elle haussa finalement les épaules à sa réponse quand il parla de Bruce. Elle n’était pas Bruce, elle était même nulle comme Punishers, donc bon. Sauf qu’il en rajouta. Un accord tacite entre eux en quelque sorte. Si elle ne s’approchait pas de ses palissades, il lui fichait la paix. C’était un bon plan.

-Ça me va, mais que ton camp ne m’approche pas non plus. J’ai pas envie de me faire chier à devoir respecter un accord si je dois me la jouer chien en cavale du mien. Ça va dans les deux sens. Je resterai sagement dans mon coin, vous du votre. On est d’accord ?  

Parce qu’elle ne comptait pas devoir éviter des Punishers, des Hopiens et des crétins toute sa vie. Elle préférait faire ses petites choses de son côté, tranquillement. Comme ce qu’elle faisait avant de tomber sur Bruce et c’est ce qu’elle ferait maintenant. Elle n’avait pas le choix.

Il en rajouta un peu, parlant cette fois de façon plus… elle n’aurait su dire. Il était plus ordinaire, plus humain et ce n’était pas pour lui plaire. Elle avait envie de le voir comme un ennemi, pas seulement comme un vieux fatigué. Sauf qu’il la mettait en garde et il avait raison. Elle le saurait pour la prochaine fois, elle avait appris. Au moins, elle savait maintenant ce qu’il en était. Elle avait besoin de détails sur l’attaque, mais elle savait désormais le plus important, elle était maintenant seule avec Gertrude, elle ne pourrait la rendre à personne. C’était son job maintenant.

-J’en prend note, j’avais surtout besoin de savoir pour l’attaque. Maintenant que je sais, je me ferai discrète, tu n’entendras plus parler de moi. C’est mieux comme ça.

Elle ne capitulait pas totalement, mais un peu quand même. Ils en arriveraient peut-être à un terrain d’entente, peut-être pas. Elle n’en saurait surement jamais rien, mais elle aimait bien l’idée de disparaitre dans la nature et se refaire peau neuve, elle était douée pour ça. Elle haussa les épaules vaguement, comme pour chasser ce petit côté « devons ami » qui semblait vouloir s’installer.

-Bon, tu me dis de où à où s’étend ton territoire ? Être certaine qu’on se comprend bien et qu’il n’y aura pas d’erreur à ce niveau. Je disparais après.  

Parce que ce serait franchement de la merde si elle rompait leur traité de paix simplement parce qu’elle ne savait pas qu’il avait fait pipi autour de tel ou tel rue. Elle n’allait pas renifler chaque poteau non plus. Elle comptait juste suivre ses indications et basta.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 5475
Points : 6210
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 7 Sep - 23:46

Cette conversation donnait à Logan la désagréable impression de tourner en rond, encore et encore, sur le même sujet central : évitons-nous. Il n'arrêtait pas de lui dire que du moment qu'elle restait hors de sa vue, il ne lui ferait rien, madame Bruce continuait de lui prendre la tête avec cette éternelle question à laquelle il ne savait même plus comment répondre. À la place, le géant se passa une main sur le visage dans l'espoir d'y chasser la lassitude et la fatigue. Le jour n'était plus une simple possibilité, il était bel et bien levé désormais et il s'annonçait long, vraiment long. Et pourtant, le seul espoir de Logan en ce moment, c'était de se dire que cette Punisher serait la dernière qu'il croiserait de toute sa vie. « On est d'accord. » souffla-t-il tout de même pour masquer un soupir. Si elle s'imaginait qu'il allait passer le reste de sa vie à la chasser, pour le sport ou pour se venger d'on ne sait quoi, alors elle n'avait probablement rien écouté de tout ce qu'il venait de lui dire depuis cinq minutes...

« Contente-toi de rester hors de portée d'un sniper... Je sais pas, cent mètres des barricades ? Et tout ira bien pour nous deux, ok ? » Il usait de ses dernières forces pour lui répondre sans méchanceté, non pas que la vexer ait la moindre importance à ses yeux, seulement que la nuit blanche commençait à être vraiment douloureuse. Mais une fois cette information donnée, Logan n'attendit même pas d'avoir confirmation que la jeune femme s'y tiendrait, ni même qu'elle acceptait ce marché qu'il tournait déjà les talons. Si elle refusait de coopérer et qu'elle passait trop près de leur ligne de mire, alors tant pis pour elle. Lui n'aurait pas les capacités de l'abattre sur cent mètres, mais il comptait sur Kaneki pour le faire et avec classe, s'il vous plaît. Alors tant pis, elle avait toutes les cartes en main pou survivre de façon optimale, à elle de voir ce qu'elle comptait en faire.

Heureusement, elle l'avait retenu d'aller vraiment trop loin du camp et il se retrouva assez rapidement devant les hautes palissades protégeant les lieux. Juste le temps que la personne de garde ne se bouge pour l'aider à ouvrir la porte et qu'il subisse ses quelques petites félicitations et tape sur l'épaule. Tous ceux qu'il croisait en remontant la rue pour rentrer chez lui semblaient soulagés, heureux de ce petit miracle accompli pendant la nuit. Comme si l'on pouvait féliciter qui que ce soit de commettre un meurtre.

_________________


No Keia La
No Keia Po, A Mau Loa






Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 106
Points : 935
Date d'inscription : 09/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Administrateur
Jude Monroe
Matricule n°001
Administrateur
Sam 7 Oct - 16:32

Là, c’était plutôt calme non ? Oui, ce l’était. Bon ils n’allaient pas devenir amis, boire des verres et tout ça, mais ils arrivaient presqu’à être… sur la même longueur d’onde, ils étaient même d’accord. Ce qui était une tarnation de bonne chose, parce qu’elle n’avait pas envie de mourir, vraiment pas. Du moins, pas maintenant et comme ça. C’était mieux de mourir dans une grande bataille ou en amenant le plus de gens possible avec elle, ça c’était mieux.

Elle voulait simplement qu’ils soient sur la même longueur d’onde. Il avait peut-être prit sa retraite de meurtre, mais on ne sait jamais. Maintenant que tout était clair, ne manquait que quelques précisions et elle foutrait le camp, elle n’avait qu’une envie, c’était de retrouver son pick up et de partir loin, ensuite elle aviserait.

-C’est bon, pas bien compliqué en plus.

Elle haussa les épaules, désinvolte, avant de tourner les talons comme lui, sans réellement regarder en arrière. Elle voulait simplement sa voiture, sa tarnation de voiture et s’éloigner de cette saloperie de ville, village, rue. Elle n’en avait rien à faire de ses gens à la con, qui avait besoin de gens pour survivre de toute façon ? Personne, les faibles. Pas elle en tout cas. Elle n’avait pas réellement le choix maintenant de toute façon.

Une fois arrivée à son pick up, elle balança ses trucs cotés passager, rageuse. Elle se cala dans son siège rapidement, comme pour s’effacer de la surface de la terre, réveillant sa blessure au passage. Elle grimaça, frappant le volant une première fois, puis une deuxième, une troisième, extériorisant sa colère contre le monde entier, contre la connerie humaine, balançant des « tarnation » à tout va, pour elle, pour tout. Elle ne saurait surement jamais combien de temps elle avait pris pour passer ses nerfs, mais elle avait fini par quitter les lieux dans un crissement de pneu. Il fallait recommencer à zéro, trouver un endroit, des ressources, guérir et se faire oublier. Ensuite, elle déciderait bien de la suite des choses. Elle y arriverait hein ? Ce n’était pas comme si elle avait maintenant une réputation de merde d’avoir couché avec l’ennemi numéro 1… Eh merde…
Revenir en haut Aller en bas

Nouveau
Répondre

 Sujets similaires
-
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» [Ruelles] Petite Mendiante
» ROXANNE petite caniche parfaite 9 ans CCDM (30) ADOPTEE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum