Did you like my war painting ?/ Mamou ( Leia )



InformationsContact
avatar
Messages : 251
Points : 426
Date d'inscription : 31/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Little Warrior
Aube Callum
Matricule n°001
Little Warrior
Sam 17 Juin - 16:05



   
Tuto make-up


   
Mon dos tout endolori se « colle » contre le pin qui est dans la propriété d’Alair.
Le vent s’infiltre dans mes vêtements.
Les refroidissant par la même occasion.
Je me sens si bien.
Si je le pouvais, je resterais là à contempler la ville, puis les étoiles remplacées petit à petit le Soleil.
Mais sincèrement, je n’ai pas trop envie de me réveiller avec un Charcuteurs dévorant mes jambes.
Je repense à tous ses livres dans la pièce .
Tant de savoir, tant de choses à lire.
Ces deux dernières années, je n’ai pas eu le bonheur de me poser au moins trois secondes .
Pour lire le Stephen King tout droit sorti de la bibliothèque de mon père.
Je m’étais sûrement dit que le temps que je finisse le livre tout serait rentré dans l’ordre.
Voilà où en est deux ans plus tard.
De toute façon, je n’ai jamais pu lire autre chose que Stephen King.
Les adultes me répétaient sans cesse que ce n’était pas pour mon âge.
Mais, ils voulaient nous abrutir dès l’enfance en regardant des ******* à la télé.
C’est une théorie à envisager avec sérieux.
Mais heureusement pour moi, je ne les ai jamais écoutés.
Je vois Leia sortir de la maison avec un pas pressé.
Ses sortes de tatouages, mais plus colorés, plus vif .
Parcours sa peau dans un enchètrevement complexe
Ses symboles me font penser au guerrier viking qu’on voyait déferler sur les plages françaises et des autres pays européens.
D’ailleurs qu’est-ce qu’est devenue l’Europe ?
Je ne veux pas l’avouer, mais j’espère qu'ils sont autant dans la merde que nous !
Sincèrement !
Une idée aussi fulgurante qu'irréalisable germe dans mon cerveau.
Pourquoi moi aussi, je ne peux pas avoir des pseudo-tatouages ?
J’accours vers Leia.
Toute essoufflée, je m’arrête devant-elle
-Euh, je peux te poser une question ?
N’attendant pas sa réponse, j’enchaîne :
-C’est quoi ces semblants de tatouages sur ton visage ? Et tu peux me faire un tuto make-up sur ça ? Dis-je avec un sourire taquin.
Leia dit que je suis une guerrière alors à moi de la rendre fière en ressemblant à elle.

   

   

_________________

Pensé
La vie, la mort quelle différence dans ce monde Crédit merci à la communauté de Tumblr


Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 468
Points : 259
Date d'inscription : 04/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 18 Juin - 1:50

Ces quelques jours passés en compagnie d'Alair me font le plus grand bien et maintenant que j'ai compris quels chemins prendre pour ne pas croiser sa blonde, je suis plus ou moins tranquille, allant de temps en temps à l'extérieur pour trouver de la nourriture et passant le reste à apprendre à Aube comment se défendre. La petite n'a pas énormément de temps libre mais elle le passe maintenant à lire les livres d'Alair, elle a commencé avec Machiavel. Je souris en y repensant, la routine entraînement et lecture me rappelle quelqu'un.

Ayant pour une fois un petit moment de libre dans l'après-midi, je décide d'aller marcher quelques minutes le long du lac et franchit la porte arrière de la maison pour déboucher sur le jardin. Le lac est magnifique en hiver et j'apprécie la vue avant de reporter mon regarder sur le reste pour avoir une vue d'ensemble. Je remarque alors mon apprentie, installée contre un arbre et lui souris tandis qu'elle approche.

Je me penche et tend l'oreille pour écouter ce qu'elle a à me dire. Mes peintures ? Oui ? Mon sourire s'agrandit et je m'apprête à rassasier sa curiosité. Avant de répondre à sa question, je plie le genou pour me retrouver à sa hauteur et recoiffe une de ses mèches folles.

- D'accord Dawn, viens avec moi.

Elle l'a mérité depuis qu'elle a tué le cannibale à mon sens. Je passe mon bras autour de ses épaules et la conduit à l'intérieur de la maison jusqu'à la chambre que Doc nous a attribué avant-hier et la fait s'asseoir sur une chaise avant de me poser moi-même sur le bord du lit face à elle.

- Ce ne sont pas des tatouages mais des peintures de guerre. À une époque, c'était le meilleur moyen pour signifier à tes alliés dans quel camp tu te trouvais lors d'une bataille. Aujourd'hui, c'est surtout pour effrayer les vivants que c'est utile.

En me penchant, j'attrape le pot de peinture que m'a généreusement offert Rashka ainsi que ma trousse de maquillage et dévoile leur contenu pour la toute première fois à la fillette qui pousse une exclamation devant mes trésors.

- J'ai une préférence pour le noir, mais si tu veux, tu peux choisir une couleur.

J'adore partager ce genre de chose avec la petite qui est en train de devenir un peu plus que ma protégée, se rapprochant de la relation que j'ai avec Alair. J'imagine qu'on a tous des besoins familiaux à combler et le fait qu'elle n'ait plus de mère doit jouer énormément sur les sentiments qu'elle éprouve pour moi. Je suis celle qui la nourrit, l'habille, la protège et l'éduque, même si je refuse qu'elle m'appelle "mère", faut reconnaître que j'en suis pas loin. Je la laisse effleurer les couleurs sur la palette mais refuse qu'elle se les applique elle-même.

- Je vais te montrer, et demain tu les feras toi-même ma puce.

Un nouveau sourire avant que je ne lui demande ce qu'elle aimerait voir sur son visage. Elle a des yeux d'un vert magnifique et j'ai envie de lui dire que ça irait bien avec du vert ou du bleu mais je ne voudrais pas trop l'influencer.

_________________

   I survived because the fire inside me burned brighter than the fire around me
Les crédits de la signature sont pour Tumblr, ceux de l'avatar pour Bazzart
© Joy
   
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 251
Points : 426
Date d'inscription : 31/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Little Warrior
Aube Callum
Matricule n°001
Little Warrior
Dim 18 Juin - 20:07



   
Color ? yeah color !


   

Elle m’amène dans notre chambre à l’étage et ouvre une caisse.
La caisse contenait pratiquement un trésor, il y avait assez de maquillage pour une troupe de clowns en délire.
Elle lance : 
- Ce ne sont pas des tatouages, mais des peintures de guerre. À une époque, c'était le meilleur moyen pour signifier à tes alliés dans quel camp, tu te trouvais lors d'une bataille. Aujourd'hui, c'est surtout pour effrayer les vivants que c'est utile.
Elle prend une pause et prend un pot dans la caisse.
Cela me fait glapir de plaisir .
Génial !
Je vais ressembler à une valkyrie où un truc du genre.
-J'ai une préférence pour le noir, mais si tu veux, tu peux choisir une couleur.
Ne pouvant m’en empêcher, j’effleure les palettes de couleur.
-Euh...je préfère que tu le fasses.
- Je vais te montrer, et demain, tu les feras toi-même ma puce.
Je regarde par-dessus son épaule voyant les rayons du soleil s’infiltrer dans notre chambre.
Le ciel est dégagé et complètement bleu azur.
Je baisse mes yeux vers les palettes .
Mes yeux parcourent les couleurs .
Le noir comme mes vêtements !
Bon d’accord ce n’est pas vraiment une couleur.
Mais les lois et les fondements sont faits pour être brisés ou contournés non ?
Je lève yeux vers le visage de "Maman" qui observe sereinement.
-Tu peux me faire ça avec du bleu azur et noir ? en lui adressant un sourire angélique
Mais quelle forme ? 
Je n'ai pas trop envie non plus de ressembler à une jaguar complexé par ses multiples traits ?
-Euh....je te laisse choisir la forme mais pas trop à partir dans tous les sens ok ?
N’écoutant pas sa réponse, j’observe notre nouvelle chambre.
Le plancher est ciré.
Cela sent le bois fraichement poncé.
Il y règne une fraîcheur agréable.
La commode à côté de mon lit et parsemé de bougies usées et de livre.
Bref, mon petit coin de bonheur.
Attendant la réponse de Leia qui semble dans une intense réflexion.
Je regarde le paysage par-dessus son épaule encore.
La nature à repris, ses droits.
La ville n’est plus qu’une serre à ciel ouvert .
Je vois des feuilles bouger non loin de notre jardin.
Sans le vouloir, je fronce les sourcils et tente de distinguer ce qui se promène dans les feuilles
Soudain, une tête complètement rousse jailli.
Un renard magnifique se dresse fièrement tout en nous observant.
Les peintures, c’est bien, mais ça ne reste pas.
Alors que les tatouages....
Il est peut-être trop tôt pour statuer sur la forme du tatouage mais il m’en faut un !
J’en parlerais à « Maman » un jour.



   

_________________

Pensé
La vie, la mort quelle différence dans ce monde Crédit merci à la communauté de Tumblr


Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 468
Points : 259
Date d'inscription : 04/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 20 Juin - 0:42

Aube me fait trop rire intérieurement et en gardant mon calme, je lui réponds avec un rictus un peu angoissant histoire de la faire flipper un coup.

- Hmm, j’étais très mauvaise en arts plastiques à l’école. Mais je vais essayer.

C’est faux, j’étais la reine du mandala mais Dawn n’a pas besoin de le savoir et en suivant sa décision, je m’empare de la trousse de maquillage et glisse mon doigt sur le bleu avant de la regarder. Du bouts de l’index, je trace une ligne partant d’au dessus de son oeil pour rejoindre sa joue puis une deuxième parallèle à peut-être un ou deux centimètres de distance.

- Ça c’est pour les deux yeux que je garde sur toi Dawn.

Pour terminer ce côté, j’en trace un dernier un peu plus court et affiche un sourire ironique en lui pinçant doucement la joue de l’autre main.

- Ça c’est l’oeil de l’ancêtre comme tu dis. Ahahah.

Je n’ai pas toléré son manque de respect, mais c’était directement à Doc et je ne suis pas la dernière à plaisanter au sujet de son âge. D’ailleurs avec Amanda… oh wait !
Donc ! Je me reconcentre et trempe à nouveau le bout du doigt dans la peinture avant de tracer deux arcs de cercles autours de sa joue droite.

- Tu ne seras jamais seule, à la lumière comme en pleine nuit.

Enfin, je finis par tremper le pouce dans la solution et le pose juste en dessous de ses lèvres inférieures avant de descendre pour dessiner un trait droit sur toute la hauteur de son menton.

- Et ta lance te gardera en vie aussi longtemps que tu te souviendras de ce que nous enseignons.

Ma tâche terminée, je me redresse pour l’observer d’un peu plus loin et même si les peintures sont loin d’avoir effacée la beauté certaine et naturelle de la fillette (qui m’inquiète parfois quand je vois de quoi sont capables certains survivants), mais ils lui ont donné une allure de guerrière celtique qui va très bien avec sa lance.
Une question me vient à l’esprit, une question que j’ai commencé à me poser en amenant ma petite guerrière mais je me suis retenue jusque là surtout parce que j’évite de remuer le passé. Mais il faut que je sache et ça me semble impossible de continuer à l’entraîner dans ces conditions.

- Dawn, je sais que c’est difficile mais… Tu as encore une maman ? Un papa ?

Je m’attends à essuyer ses larmes mais au moins, j’y suis préparée. Et comme ça je saurai quoi faire. Je crois qu’elle m’a dit que son père était mort, mais si sa mère la cherche, et si je l’avais tué ? Cette possibilité me percute assez fort pour fracasser toute ma confiance. Soit je vais avoir des problèmes avec un parent inquiet, soit je suis définitivement la seule chose qu’il lui reste. Dans tous les cas, je ne sais pas vraiment quoi faire mais j’ai besoin de savoir.

_________________

   I survived because the fire inside me burned brighter than the fire around me
Les crédits de la signature sont pour Tumblr, ceux de l'avatar pour Bazzart
© Joy
   
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 251
Points : 426
Date d'inscription : 31/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Little Warrior
Aube Callum
Matricule n°001
Little Warrior
Mer 21 Juin - 12:38

Je sens les pinceaux jongler sur ma peau .
Leia à dit qu’elle n’était pas très forte mais devant son coup précis et confiant .
Je ne le pense pas.
Au fur et à mesure, elle m’explique la signification des peintures, mais je ne l’écoute qu’à moitié
Quand elle posa quelque chose d’affreux que je voudrais enfuir ou jeter de mon esprit
- Dawn, je sais que c’est difficile, mais… Tu as encore une maman ? Un papa ?
Pour.....ourquoi elle a demandé ça !
Je sens quelque chose compresser ma poitrine .
Des larmes brisant ma carapace émotionnelle.
-Elle.....elle morte à cause de moi
Je baisse la tête
Les larmes descendent lentement jusqu’à atteindre mon menton .
Effaçant une partie des peintures de guerre.
J’essaye de me contenir.
Mais cela explosa.
Dans ma colère, je me relève vite trop vite.
Je percute le plafond.
Puis m’affale à terre.
Dans ma tête, tous les barrages érigés.
Se brise.
Je voudrais revenir en arrière ou aller baffer Dieu pour son désintéressement .
Je voudrais revoir mon père.
Et connaître ma mère que je n’ai jamais connue.
Je ne sais même pas à quoi elle ressemble.
Sans le vouloir, je commence à taper du poing sur le parquet.
De plus en plus fort presque hystériquement .
Mes mains commencent à saigner .
Mais je ne m’en rends pas compte.
Et je continue à taper comme si la cause de tous mes malheurs et de ma vie de ****** est ce parquet.
Les lattes craquent.
Alors je continue.
Jusqu’à rencontrer une substance froide .
De la pierre ?
Je continue de taper .
Pratiquement jusqu’au point de briser les os de ma main.
-J’en ai marre de tout ça MARRE !!
Me rendant compte de ce que j’ai fait, je me roule en boule juste à côté du trou maculé de sang.
Leia doit être stupéfaite.
Qu’elle le soit !
Elle vient de briser ce que j’essaye de fuir depuis ma naissance.
-J’ai eu une vie de merde ! Car ma mère est morte à cause de moi ! Je n’aurais pas dû naitre !
Criais-je à pleins poumons

Je sens ses bras hésitant se poser sur me épaules .
Puis me ramener lentement à elle jusqu’à que nos deux corps soit entremellée.
Je me laisse faire, je n’ai même plus la force de me débattre.

_________________

Pensé
La vie, la mort quelle différence dans ce monde Crédit merci à la communauté de Tumblr


Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 468
Points : 259
Date d'inscription : 04/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 21 Juin - 22:35

Si je pouvais me donner des claques je le ferais. Qu’est-ce qui m’a pris de la questionner sur son passé alors que je ne supporte pas les questions sur le miens. La bonne nouvelle, c’est qu’elle ne m’a pas retourné la question, la mauvaise, c’est que le temps que je réagisse, elle s’est à moitié explosé les mains contre le sol. Je l’attrape alors dans les bras et la force à se relever pour l’empêcher de se faire plus de mal en la prenant dans mes bras. Je l’assieds sur mes genoux et la serre contre moi, la laissant arroser de maquillage bleu une grosse partie de mon cou. Tant pis¸ c’est pas du waterproof à la base.

Complètement démunie, je la serre toujours plus fort contre moi. C’est vrai qu’on est un peu ridicules mais au moins, j’arrive à rester forte pour elle. Est-ce que… Ça pourrait l’apaiser.

- Respire, je ne t’abandonnerai jamais mon bébé.

Je la berce doucement et remarque que cela fait diminuer ses sanglots, je continue donc. Elle pleure encore mais je prend son visage entre ses mains et colle mon front contre le sien sans me soucier du liquide bleu qui coule sur mes doigts. Je ne suis pas sûre du tout de ce que j’éprouve pour cette gamine mais je sais que je suis prête à tout pour éviter qu’il ne lui arrive quelque chose.

- Si tu veux, tu peux te considérer comme ma fille dorénavant.

Ouch. Ça fait vraiment bizarre de dire ça mais je suis prête à assumer les conséquences. La petite a vraiment besoin de ça et je l’aime sincèrement comme si c’était la mienne, comme si je lui avais donné naissance. De toute manière, je n’aurai probablement jamais d’autre occasion de solliciter mon instinct maternel. Qui n’a pas rêvé d’avoir la chance d’élever un enfant sans avoir à accoucher ? Bon ok probablement 100% des hommes de la planète, ils s’en foutent eux.
Je ferme les yeux et arrête de parler pendant un petit moment comme pour me lier psychologiquement à elle puis décolle mon front du sien avant de la serrer contre moi, l’étouffant probablement un peu mais bon…

Est-ce que je suis sensée lui demander de se présenter comme une Callum ? Mon père dirait que je devrais parce qu’il a toujours compté sur Luke pour perpétrer le nom de la famille, mais d’un autre côté, je m’en fiche pas mal et c’est bien plus à elle d’en décider. Je reconnais que Dawn Callum, ça sonne vraiment bien. Je suis quand même fière de ma petite guerrière et je ne la crois pas un instant lorsqu’elle me dit qu’elle est morte à cause d’elle. Pour elle peut-être mais la seule mort qu’Aube ait causé, c’était pour me sauver la vie.

- Ne t’en veux pas pour le passer. Ceux qui sont partis ne reviendront pas. J’ai perdu des gens aussi, mes parents, mon jumeau. Mais tu m’as maintenant, et je ne laisserai rien t’arriver.

Je souris vraiment sincèrement ce qui est quand même rare.

_________________

   I survived because the fire inside me burned brighter than the fire around me
Les crédits de la signature sont pour Tumblr, ceux de l'avatar pour Bazzart
© Joy
   
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 251
Points : 426
Date d'inscription : 31/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Little Warrior
Aube Callum
Matricule n°001
Little Warrior
Jeu 22 Juin - 13:15

Je la sens me serrer de toutes ses forces.
Je crois que nous vivons un moment de « symbiose ».
Je m’agrippe un peu à elle comme si elle est ma boué de sauvetage dans ce tumulte d’émotions.
Puis m’expliqua que ceux morts ne reviendront.
Mais qu'est ce qu'elle y connaisait au deuil jamais fait !
Je l’entends vaguement murmurer que je peux devenir sa fille.
Sur le moment, je ne réalise pas très bien le sens de tout ça.
Je la sens inspirer et expirer comme si elle avait quelque chose sur le cœur.
Je lève les yeux vers les siens emplis d’espoir.
-C’est vrai ?
Je me rapproche de son oreille et murmure .
-Merci, merci sans toi, je serais morte depuis longtemps ! Avec une voix cassante.
Je me relève chancelante puis m’assoie sur mon lit encore toute fébrile.
Le matelas est doux .
Petit à petit, je me calme.
-C’est un peu mort pour la peinture ! Dis-je avec un rictus forcé .
Je prends une pause et observe le trou béant à côté de mon lit.
Du sang en parsème les bords.
Sous l’effet de l’adrénaline et de la colère, je n’avais rien senti.
Mais la douleur revint à la charge .
Occupant chaque cellule de mon corps.
Je serre les dents la douleur est terrible.
« Maman » à sûrement vu ma douleur .
Pour la rassurer, je dis :
-T’inquiète ce n’est qu’une égratignure !
J’inspecte le trou.
-Alair va me tuer non ?
Cela va être assez compliqué d’expliquer le trou dans son parquet si bien ciré.
Je regarde de nouveau par la fenêtre.
Le renard n’avait pas bougé !
Ça y est, j’ai mon symbole pour mon tatouage.
Il représentera ma Mère.
Je ne sais pas si tu Leia sera franchement d’accord avec ça, mais autant essayer.
Je me rapproche d’elle pour de nouveau me blottir dans ses bras.
Malgré ses airs de dur,elle sentait bon et avait un grand coeur.
Je rapproche de son oreille est murmure.
-Maman ?
Je continue à me rapprocher de façon à ce que personne sur Terre ne l’entende.
-Je t’aime .
Je me remets dans une position un peu plus normale
-Tu penses que je pourrais me faire un tatouage ?
Mais une question qui commence à faire remonter la colère aveugle en moi.
-Je suis sûr que tu mens et que tu n’a jamais eu de famille à part MOI ! Je hausse le ton malgré moi.
M’en voulant .
J’enchaîne en disant.
-Euh excuse-moi !

_________________

Pensé
La vie, la mort quelle différence dans ce monde Crédit merci à la communauté de Tumblr


Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 468
Points : 259
Date d'inscription : 04/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 22 Juin - 23:18

Qu'une égratignure ? Je tiens ses mains dans les miennes le temps de la consoler mais dès qu'elle ira mieux, je compte bien désinfecter tout ça avant de lui enrouler une bande autour des mains. Au moins, l'entraînement devrait rentrer plus vite si elle est pressée d'en finir. Et vu l'état de ses mains, elle va avoir assez mal pour vouloir terminer les entraînements le plus vite possible.

- J'en parlerai à Alair, t'en fais pas pour ça.

Je me doute que le docteur ne va pas nous virer de chez lui alors qu'il vient de me retrouver pour une histoire de parquet. Je ne sais pas encore quelle excuse je vais trouver mais dans tous les cas, ça devrait bien se passer.
Je la serre encore contre moi quand elle me dit qu'elle m'aime et je fond sur place. C'est vrai que c'est gratifiant de prendre soin d'un enfant. Elle n'attend pas ma réponse pour son tatouage et commence à crier, je ne sais pas pourquoi mais je me crispe tandis que mon regard devient noir. Ses excuses ne suffiront pas à me calmer cette fois et je ne peux pas faire semblant de rien. Toujours figée, je la foudroie du regard sans qu'aucun mot ne sorte de ma bouche.
Puis je finis par parler, lentement mais distinctement.

- Je te parlerai de Luke et mon père plus tard. Crois-moi, j'ai perdu plus que tu ne peux l'imaginer.

Il ne s'agit pas seulement de mes parents, il s'agit de mon jumeau, mon premier souvenir, un repère pour les vingt-cinq première années de ma vie. Un quart de siècle passé ensemble. J'ai eu beaucoup de mal à faire mon deuil, surtout parce que je l'ai forcé en abattant un à un les hommes responsables de sa mort mais maintenant au moins, je suis capable d'en parler sans exploser. J'espère qu'elle ne se remontrera pas aussi curieuse à l'avenir, j'aime garder mes secrets, Alair en connait la plupart mais c'est bien le seul. Quand je me suis éveillée à la bibliothèque, j'ai été forcée de tout lui raconter, il fallait que quelqu'un sache d'où je venais. Je secoue la tête et chausse mon sourire d'apparat en passant une main derrière sa tête pour la rapprocher et la coller contre moi.

- Et pour cette histoire de tatouage, si tu trouves quelqu'un de disposé à en faire, je suis partante aussi.

Accident diplomatique évité avec succès. Heureusement que ça fait deux bonnes semaines que tout ça s'est produit. J'ai été vraiment occupée depuis.

_________________

   I survived because the fire inside me burned brighter than the fire around me
Les crédits de la signature sont pour Tumblr, ceux de l'avatar pour Bazzart
© Joy
   
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 251
Points : 426
Date d'inscription : 31/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Little Warrior
Aube Callum
Matricule n°001
Little Warrior
Ven 23 Juin - 17:54

Je l’entends me rassurer à propos collatéraux de ma petite crise si on peut dire ça .
Après ma deuxième petite crise, je la vois m’adresser un regard noir et lourd de sens puis elle dit distinctement.
-Je te parlerai de Luke et mon père plus tard. Crois-moi, j'ai perdu plus que tu ne peux l'imaginer.
Je lui adresse un regard de chien battu, voulant me faire pardonner pour ça .
Mais rien, comme si ma pomme d’Adam c’est mise en grève.
Au moins quelque chose de bien.
Elle est partante pour de tatouages qui n’ a jamais rêvé d’une mère aussi parfaite ?
Tout le monde !
Mais je crois que...que je l’ai blessé avec la remarque de tout à l’heure.
J’inspire un grand coup.
-Tu sais Maman ?
Je prends le temps de la regarder dans les yeux.
-Comme tu dois le savoir maintenant, je n’ai jamais ma première mère, à cause de ça mon Père est tombé dans l’alcool et les drogues en tous genres.
Des larmes me montent aux yeux.
Se remémorer la passée était terrifiant mais aussi rassurant.
-Les premières années de ma vie même si je ne m’en pas très bien furent génial, mon Père m’amenait au parc et à la fête-forraine .
Il commençait à m’éduquer du mieux qu’il pouvait.
Mais un évènement se produit, je n’ai pas pourquoi, mais du jour au lendemain, il devient lunatique, distant, violent.
Un jour, j’avais un refusé un de ses ordres, rien de très grave.
Mais il réagit très violemment.
Me...me.

J’éclate en sanglots encore de nouveau.
Je renifle puis continue.
-Il m’a donné une dizaine de...de fesser puis m’a enfermée dans ma chambre pendant 1 jour sans eau, ni nourriture
Me traitant sans cesse de mauvaise fille.
Ou que je n’étais pas sa fille .
Sûrement sur le coup de la colère.
J’ai été séparer de lui après ça .
Puis placer dans un pensionnat .
Je passais le voir tous les mois .
Son état commençait à s’améliorer, mais en août juste avant la rentrée des classes.
Il a essayé de me mordre.
J’ai dû l’achever pour de bon.
Je relève ma tête vers la sienne.
Mes joues sont sûrement toute rouges.
-Mais toi...raconte-moi ! Raconte-moi ce qui t’es arrivé !

_________________

Pensé
La vie, la mort quelle différence dans ce monde Crédit merci à la communauté de Tumblr


Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 468
Points : 259
Date d'inscription : 04/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Hier à 6:35


Ne sachant pas vraiment si Aube parle de violences ou de viol, je sais que son père avait l'air d'être un sacré enculé et je suis contente qu'elle l'ait trucidé quand il est devenu rôdeur. Au moins, elle ne traîne aucun cadavre derrière elle. J'hoche la tête d'un air compréhensive, attendrie par le fait qu'elle m'appelle maman, j'avais oublié le fait qu'elle n'ait qu'une gamine de douze ans, je ne lui ai posé quasiment aucune question sur son passé et j'avais tellement peur qu'elle finisse par me retourner la question que j'ai appris plus en une discussion qu'elle a eu avec Alair qu'en toute une soirée.

Forcément, elle revient à la charge, voulant savoir ce qui m'est arrivé. Je n'ai vraiment pas envie mais je me force à partager mon secret, je crois qu'il n'y a que Doc, Barry et Lyuba qui sont au courant.

- Quand je suis revenue à Detroit il y a plusieurs mois, trois hommes nous ont capturé Luke et moi. C'était mon frère jumeau. Ils nous ont conduit à une cabane dans le bois qui bordait la route et leur chef : Johan, a égorgé mon frère avant de trancher sa tête. Puis ils m'ont gardé attachée dans cette cabane, je ne sais pas combien de temps, j'avais un sac en tissu sur la laine et je ne voyais pas la lumière, je sentais seulement les coups.

J'inspire profondément avant de reprendre.

- J'ai réussi à me libérer et à ramper hors de ce trou. J'ai récupéré ma bécane et j'ai tracé vers la maison de mes parents. Là je suis tombé sur mon père, mort bien entendu. Aucune trace de ma mère. Le revenant m'a envoyé à travers une fenêtre et Barry m'a trouvé inconsciente dans la rue. À mon réveil, il y avait Alair qui m'attendais avec une coupe de thé.

Elle comprend probablement pourquoi je tiens tant à ce rituel. Je m'en veux un peu de ne pas lui avoir tout raconté avant mais bon.

- Depuis j'ai retrouvé les meurtrier et j'ai appliqué ma justice. Mon couteau de combat appartenait à Johan. Sinon à avant j'étais étudiante en marketing. Et toi, tu avais déjà terminé l'école primaire ?

Elle ne doit pas vraiment voir en quoi consiste le marketing de toute manière, et ça semble tellement superficiel maintenant... comme le reste de ma vie d'avant en fait.

_________________

   I survived because the fire inside me burned brighter than the fire around me
Les crédits de la signature sont pour Tumblr, ceux de l'avatar pour Bazzart
© Joy
   
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 251
Points : 426
Date d'inscription : 31/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Little Warrior
Aube Callum
Matricule n°001
Little Warrior
Hier à 11:24

Je l’écoute attentivement parler de la vie de **** qu’elle a eu avant que je l'a rencontre
Cela était bien pire
Je me sens encore plus coupable de lui avoir parler comme ça
J’ai été égoîste et égo-centrique
- Depuis j'ai retrouvé les meurtrier et j'ai appliqué ma justice. Mon couteau de combat appartenait à Johan. Sinon à avant j'étais étudiante en marketing. Et toi, tu avais déjà terminé l'école primaire ?
Je réponds du tac au tac
-C’est le couteau que tu allais me donner après le parc

Rien que de ce souvenir de ça de cette expérience aussi proche de la mort c’était déjà bien compliqué
-Euh oui, j’allais passer en 6th Grade, mais bon tu sais bien ce qui c’est passer , de toute façon l’école  c’était trop ennuyant, entre les abrutis qui me servait de camarade, sauf sûrement Mike et Dayle mes meilleurs amis,on a fait les 400 coups ensemble, mais je ne sais pas si il sont encore en vie et je ne préfère pas savoir pour tout te dire
Je sens l’étreinte de la fatigue se déposé petit à petit sur mes épaules
-Mais c’est le quoi le marketting ?
Je l’écoute attentivement me répondre
Mais mes yeux commencent à se fermer
Cette journée avait été pleine d’action
Entre l’entrainement, le maquillage, et mes crises de colère
Mon corp à besoin de se poser un peu au moins 4 heures
Je repars dans les bras de Maman, qui m’accueile les bras ouvert
J’évite tout juste de m’endormir comme si  son odeur était une sorte de somnifères
-Désoler pour tout à l’heure, je voulais pas te dire ça
Je me blottis encore plus
Quelque minutes passèrent sereine et calme
Puis je me lève lentement savourant encore le contact tendre de ses bras
Je me dirige vers mon lit
-Bonne nuit !
Après encore quelque minutes
Mes souvenirs tout fraie continue d’affluer dans mon esprit tel une tempête je n’arrive pas à dormir
Peut être à cause de tant d’émotions
Je me relève légèrement
-Euh....tu peux venir à côté de moi ?
Honnêtement je ne voulais pas montrer à Maman que j’étais faible mais j’adore quand ses bras enveloppe mon  corps
Peut être parce que je n’ai jamais connu ça

_________________

Pensé
La vie, la mort quelle différence dans ce monde Crédit merci à la communauté de Tumblr


Revenir en haut Aller en bas

Nouveau
Répondre

 Sujets similaires
-
» LEIA PETITE X RATIER/CANICHE 13 ANS 1/2 FA CSP 93
» Mon Games Day...
» Soirée Pirates à l'asso Griffon Rouge de Vitrolles le 29 mai
» Smaali Gorli's Waaaagh!!!
» Louis Wain...et ses célèbres chats !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum