back from the dead (logan&lily)



InformationsContact
avatar
Messages : 123
Points : 332
Date d'inscription : 16/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 22 Juin - 18:44



« logan & lily »


le 25 février 2016, après midi ▬ Ca fait combien de temps que tu es là ? Quelques heures à peine ? Cinq ou six ? Pas plus que cela, enfin tu ne le penses pas. Le soleil n'est pas encore couché depuis que vous êtes arrivés. Le petit groupe et toi, quelques hommes, quelques survivants, pas plus que cela. Votre groupe a été exterminé par les rodeurs, par ses marcheurs affamés et contaminés. Tu es la dernière fille, enfin, plus maintenant que tu es là. Vous avez réussis à trouver Fort Hope et c'est un soulagement. Tu peux te poser un peu, avant de voir ce que tu peux faire pour te rendre utile. Tu ne sais pas par où commencer, tu ne sais pas vraiment comment tu vas pouvoir te rendre utile, tu as cette impression de ne rien savoir faire, pourtant tu es toujours vivante. Mais tu sais que c'est uniquement grave a Linko et aux autres qui ont été à tes cotés durant tous ces mois passés. Tu soupires, tes yeux sur tes mains rugueuses. Tu soupires, t'es couvertes de terre encore, et de sang. Mais tu y es habituée maintenant, après tout ça doit faire un an que certaine tache persistes et ne veulent pas partir avec un peu d'eau. Mais bon, t'as jamais eu vraiment le temps de laver ton t-shirt, tu préfère laver les fringues vraiment indispensables.  Tu ne sais pas encore comment tu vas pouvoir t’adapter à cette nouvelle communauté, dans l’autre, t’as pas vraiment eu le choix parce que Linko t’a laissé avec eux, toi qui voulait le suivre, il est parti comme ça, sans même un au revoir, sans même te prévenir. Tu lui en veux malgré l’année passée, tu lui en veux d’être partie et de t’avoir abandonné parce qu’à tes yeux, c’est bien un abandon. Tu ne sais pas quelles sont les raisons qui l’ont poussé à faire ça, surtout après les semaines passées ensemble. Tu avais l’impression que ça allait bien, que vous réussissiez a gérer mais tu étais peut-être un gros boulet finalement. Tu dois l’être pour toutes ses personnes que tu as pu croiser durant ta survie. Au final, maintenant que tu ne cours plus, que tu ne guettes pas toutes les cinq secondes ce qu’il y a autour de toi, tu commences à réfléchir, à penser et ce n’est pas bon pour le moral. Tu regardes autour de toi, une habitude qui ne partira pas de si tôt après tout, pourtant tout ce que tu vois c’est… qu’il n’y a aucun rodeur et ça te rassure. Pourtant il y a toujours cette peur au fond de tes trippes, t’as beau etre une fille courageuse, d’avoir eu de l’entrainement de chasse et de pistage quand tu étais jeune, d’avoir ton frère qui a t’a tout appris, tu n’es pas une chasseuse, toi t’es une amie des animaux alors effectivement, t’as l’impression de ne servir à rien. Tu ne peux pas t’empêcher de penser a ton frère. T’es sur qu’il est toujours vivant, vous avez toujours été proche alors tu le sentirais, tu sentirais le vide s’il n’était plus là et s’il n’est plus la, tu n’aurais plus vraiment de raison de te battre, de survivre. Il est tout ce qui te reste, parce que tu sais bien que ta mère ou ton oncle n’ont pas du vraiment survivre à la ferme. Coupé de tout, ou presque, ils n’ont pas du comprendre ce qu’il arrivait parce que même toi t’en sais toujours rien. Mais ton frère, c’est différent, c’est un chasseur, et il a un instinct de survie développer, tu sais qu’il est toujours vivant, tu sais qu’il est quelque part et qu’il te cherche. Enfin, tu l’espère ! Tu ne sais pas ce que tu ferais si tu apprenais que ton frère ne te recherche pas, qu’il te pense morte.

_________________
taylor & lily jones.
And I want to hold you Protect you from all of the things I've already endured And I want to show you To show you all of the things that this life has in store for you I'll always love you The way that a father should love his daughter
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 4464
Points : 4335
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 23 Juin - 14:04

Depuis la fenêtre de son bureau, Logan observait le peu qu'il pouvait voir du camp, suivant avec attention les moindres faits et gestes des nouveaux venus. Ils étaient un peu plus nombreux que d'habitude, quand les survivants arrivaient généralement par groupe de deux ou trois, ceux-là s'étaient pointés à cinq et ils savaient très exactement ce qu'ils cherchaient. C'était ça, sans doute, qui intriguait le plus Logan. Que des inconnus dont il ne savait rien puissent connaître l'existence de son camp. Ils ne leur semblaient pas dangereux et Alex s'était chargée de poser les questions et de juger de leur mérite à rester parmi eux, alors le géant ne s'inquiétait pas tellement de leurs motivations. Son amie connaissait son travail, elle savait imposer le respect et déceler les signes chez les nouveaux, il ne lui avait pas confié ce rôle au hasard. Mais elle n'avait pas réussi à lui fournir suffisamment d'informations pour qu'il sache vraiment d'où venaient ces gens. Leur chef leur avait dit de trouver Fort Hope. C'était plutôt vague, non ? Il voulait en apprendre plus, alors, il devrait y aller par lui-même.

Avant de sortir de son bureau, il récupéra un paquet qui traînait sur le meuble, une sorte d'offrande pour prouver sa bonne foi et pour inciter la personne qu'il allait interroger à parler. Il avait déjà sélectionné sa « victime » depuis qu'Alex lui avait fait son rapport. Il avait donné ses intentions à son amie et elle s'était chargée de lui trouver le contenu du paquet -des vêtements propres, deux barres de chocolats- et de demander à la petite blonde repliée sur elle-même, la seule femme de ce groupe, d'attendre dans le coin que le chef soit prêt à la recevoir. Il s'attendait à ce qu'elle entre au moins dans la maison, il y faisait plus chaud, il y avait des chaises, même un canapé au rez-de-chaussé, mais elle était restée dehors, alors...

Il alla à sa rencontre, tout simplement, traversant la rue d'un pas tranquille, son paquet dans les bras, aussi souriant que pouvait l'être un Logan sauvage dans l'espoir de ne pas trop l'effrayer et il se planta devant elle en se raclant doucement la gorge avant de lâcher : « Bonjour et bienvenue à Fort Hope. Tu es Lily, c'est ça ? » Alex lui avait donné toutes les informations de base sur la jeune femme, il avait donc un petit coup d'avance sur elle. « Je suis Logan, le chef de cette communauté. La jeune femme qui t'as accueilli ici a du te parler de moi. Tu veux bien me suivre ? On va seulement se mettre au chaud dans la maison là derrière » l'invita-t-il en pointant la maison d'où il venait de sortir d'un signe du pouce. « Ce sera plus confortable pour discuter. Je crois qu'on a beaucoup de choses à se dire. » Il attendit patiemment son approbation avant de tourner les talons et de reprendre le chemin de la maison, pour la conduire jusque dans le salon qui leur servait plus ou moins de salle d'attente ou de coin détente pour ceux qui avaient un bureau ici. La cheminée qu'entouraient les deux canapés était allumée, afin d'économiser l'électricité, il ne faisait pas si chaud que ça, mais c'était toujours mieux que de rester dehors en plein mois de Février.  Logan invita la jeune femme à s'installer dans l'un des canapés et déposa le paquet près d'elle. « Je t'ai apporté ça, ce sont seulement des vêtements propres et de quoi manger, je me suis dit que ça te ferait du bien. » Il lui adressa un sourire poli avant de s'installer dans le canapé d'en face. « Alors, si tu me parlais un peu de ce qui vous a conduit ici, tes amis et toi. »

_________________


Makau mea naʻaupō. Pela ka mihi nui ihola
Keep calm and let Logan handle it

Mes Awards **:
 
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 123
Points : 332
Date d'inscription : 16/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 23 Juin - 14:52



« logan & lily »


Le chef du Fort veut te parler, c'est ce qu'on t'a dit, mais t'es pas sur de savoir si c'est une bonne ou une mauvaise nouvelle finalement. Tu ne sais pas ce qu'on te veut, tu ne sais pas ce que les autres ont pu dire de toi. Peut-etre qu'ils ont dit que tu etais le boulet du groupe, celle qui servait à rien. Bien que c'etait tout de même grace à ton pistage que vous arriviez à avoir de quoi manger quand vous le pouviez. Pour cuisiner aussi. Et puis, tu as toujours été là pour calmer les tensions, pour atténuer les peurs et remonter le moral des troupes. Mais, est-ce que ça fait de toi quelqu'un d'indispensable ? Tu ne le penses pas. « Bonjour et bienvenue à Fort Hope. Tu es Lily, c'est ça ? » Tu acquiesces simplement d'un signe de tête en te redressant. C'est pas polie de rester assise quand on te parle après tout. Et puis, il t'acceuille dans sa communauté alors tu ne peux pas avoir l'air d'être... comme ton frère. Non, contrairement à lui, toi t'es souriante et toute douce, un petit ange comme il le dit si bien mais actuellement tu es surtout intimidée plus qu'autre choses. « Je suis Logan, le chef de cette communauté. La jeune femme qui t'as accueilli ici a du te parler de moi. Tu veux bien me suivre ? On va seulement se mettre au chaud dans la maison là derrière » Logan ? Oui, tu avais entendu parler de lui, le strict minimum pour savoir où tu etais arrivée. T'es pas bien chiante dans le fond, sauf quand tu es habituée aux gens mais pour le moment tu vas obéir sagement et répondre à ces questions. Parce qu'il ne veut pas te voir uniquement pour te faire un sourire et montrer qu'il fait trois têtes de plus que toi.. à tout cassé. Peut-etre quatre têtes même. Mais le froid ne te gêne pas, ça fait un an que tu vis dehors, a survivre comme tu le peux avec ton groupe, alors une journée de plus où de moins dans le froid de l'hiver ne te tuera pas. « Ce sera plus confortable pour discuter. Je crois qu'on a beaucoup de choses à se dire. » Mais tu acceptes par politesse, le suivant pour rejoindre la batisse où il était sortie quelques minutes auparavant. Tu regardes un peu autour de toi, il ne fait pas une chaleur ettouffante mais c'est déjà plus agréable que l'extérieure tu ne peux pas le nier. Tu prends place, les mains sur les genoux, n'osant même pas le regarder dans les yeux parce que, il faut avouer, il te fiche un peu la trouille ce type. Mais il n'a pas l'air méchant, pas volontairement tu veux dire, et tu ne peux pas croire qu'un homme qui aide les autres puisse être une brute épaisse. Il finit par poser un petit paquet devant toi, tu hausses un sourcil en fixant le colis. « Je t'ai apporté ça, ce sont seulement des vêtements propres et de quoi manger, je me suis dit que ça te ferait du bien. » Vraiment ? Tu souris alors et tu le remercie d'un signe de tête, mais tu fais bonne figure et tu ne sautes pas sur la nourriture comme une sauvage. En plus c'est du sucré, ça te fait penser à ton frère et sa folie du sucre. Tu baisses les yeux à cette pensée, mais tu te reprends bien vite, ce n'est pas le moment de broyer du noir. « Alors, si tu me parlais un peu de ce qui vous a conduit ici, tes amis et toi. » Tu hausses les épaules, tu ne sais pas trop quoi dire, tu avais tout dis a cette fille qui vous a acceuillit. Peut-etre pense-t-il que tu seras plus apte à discuter que les hommes de ton groupe ? C'est pas faux, t'es pas méchante et toi, tu veux juste ne pas etre toute seule.

Tu finis par prendre une bonne inspiration avant de répondre. « Merci, c'est gentil. » Dis-tu pour les fringues et la nourriture évidement. Tu regardes de nouveau autour de toi, c'est chaleureux finalement cette pièce, presque apaisant. « On etait partie chasser. Il y avait le leader de notre groupe, un des survivants et moi. Je pistais, et eux tuer. Mais on s'est retrouvé avec une horde de rodeur. J'ai eu le temps de grimper a l'arbre, mais notre leader avait déjà été mordu. Pour ne pas faire de victime en plus, il nous a dit de fuir, de retrouver les autres et de trouver Fort Hope. On savait pas trop ce qu'on chercher en fait. » Marmones-tu, y repenser fait mal, comme la culpabilité du survivant. « On a cherché, sans savoir ce qu'on cherchait. On ne savait pas si Fort Hope etait réel, ou si c'était la fièvre de la maladie qui reagissait. Je sais pas trop comment on est arrivé ici, on a eu de la chance. je pense.» Tu soupires un peu, baissant la tête pour fixer tes pieds. « on a perdu d'autres gens en route. on est les cinq derniers. » Finis-tu par dire en glissant une main derière ton oreille pour replacer une méche blonde poussièreuse. « vous pouvez demander ce que vous voulez, j'ai rien a cacher. » Tu espère juste que tu n'auras pas a parler de ce que tu as subit il y a un an. Tu n'y arriverais pas, tu ne pourras pas parler de cela avec le sourire, tu ne pourras pas garder ton sang froid.


_________________
taylor & lily jones.
And I want to hold you Protect you from all of the things I've already endured And I want to show you To show you all of the things that this life has in store for you I'll always love you The way that a father should love his daughter
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 4464
Points : 4335
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 26 Juin - 22:12


Sans dire un mot, Logan observait la jeune femme devant lui sous toutes les coutures, en essayant de ne pas être trop déplacé. Elle lui semblait étrangement jeune, peut-être même plus que Joy. Enfin, quelle importance au fond ? Elle avait réussi à tenir jusqu'à maintenant et après un an, il ne croyait plus au hasard et à la chance. Quoi qu'elle était accompagnée d'hommes uniquement, donc... peut-être bien qu'il y avait une part de chance là-dedans.

Il écoutait avec attention son histoire, mais rien à faire... Elle ne lui apprenait pas grand chose de plus que ce qu'Alex lui avait déjà dit, à savoir presque rien. Leur chef leur avait dit de trouver Fort Hope, mais il ne comprenait toujours pas comment il pouvait les connaître. Quelqu'un qu'il avait rencontré ? Il y en avait eu tellement... Quand il jouait encore le Fantôme à temps complet ou presque, il avait croisé des dizaines de personnes qui avaient eu le malheur de croiser Bruce ou d'en entendre parler. Il ne leur avait pas tous parlé de Fort Hope, pourtant. Enfin, en tout cas, s'il avait réussi à faire un peu de bien dans la peau du Fantôme, tant mieux pas vrai ? Ça n'était peut-être pas grand chose, mais à côté de tout le sang que son alter-ego pouvait avoir sur les mains... Cinq vies de sauvées, ça changeait tout. Même s'il n'arrivait pas à se souvenir de cet homme.

Un sourire, sincère, presque amusé, étira les lèvres de Logan lorsque la jeune femme l'autorisa à poser toutes les questions qu'il voulait. Il n'avait pas eu l'intention de se retenir, de toutes manières, mais il appréciait l'aveu et que la conversation se fasse de manière directe au lieu de jouer à se tourner autour pour s'apprivoiser. Il ne disait jamais non à gagner un petit peu de temps. « Déjà, je suis désolé pour les autres membres de ton groupe. On a tous beaucoup perdu dans ce monde et ça ne devient jamais plus facile, pas vrai ? » lâcha-t-il d'abord d'un ton compatissant. Que leur conversation soit directe ou non, il était sincère au moins sur ce point et il voulait bien lui faire comprendre que le temps de l'interrogatoire était passé et qu'il venait là en paix. « Et pour tout te dire, je sais déjà le principal, Alex m'a raconté ce que vous vous êtes dit. Ce qui m'intrigue dans tout ça, c'est la manière dont ton chef a pu entendre parler de Fort Hope. Je suis content qu'il vous ait conseillé de venir ici si ça a pu vous sauver, mais... Je suis curieux, qu'est-ce qu'on y peut. Comment il s'appelait ? » Il y avait peu de chances, mais peut-être se souviendrait-il de son nom ? De toutes manières, il n'y avait que ça pour comprendre le fin mot de cette histoire. Ensuite, ça resterait un mystère probablement à tout jamais.

« Et sinon, est-ce que tu as eu le temps de faire un petit tour dans le quartier ? On va t'assigner une maison. » reprit-il en sortant une feuille de la poche de son manteau pour la déplier et l'observer un moment. Il restait encore beaucoup, beaucoup de place pour les nouveaux venus. Il déposa la feuille sur la table basse entre eux et l'inspecta un instant. « Tu préfères rester avec quelqu'un de ton groupe, peut-être ? On a encore largement la place pour vous mettre chacun dans un coin, alors c'est comme tu veux. »

_________________


Makau mea naʻaupō. Pela ka mihi nui ihola
Keep calm and let Logan handle it

Mes Awards **:
 
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 123
Points : 332
Date d'inscription : 16/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 27 Juin - 10:24





Tu n'as rien à cacher. Alors il peut bien te poser toutes les questions qu'il veut, tu ne mentiras pas. Même s'il vient a vouloir connaitre tes plus grands secrets, tu le lui diras, avant de lui faire promettre de ne rien dire puisque personne n'est au courant à part toi et ton sauveur. Sauveur qui t'as abandonné à tes yeux. Mais tu ne veux pas paraitre bizarre ou suspecte de quoi que ce soit. T'es une fille bien, une gamine qui a grandit entre les chévres, les vaches et les cochons. Se réveillant à l'heure du chant du coq et qui a finalement quitter tout cela pour faire ses études de vétérinaire. Tu n'es qu'une gosse dans leur Fort. Parce qu'à part la ferme et les animaux tu ne connais pas grand chose de la vie. Tu as eu un petit copain, jusqu'à ce que vous rompiez quand il a voulu te bouffer. Tu n'as pas de talents particuliers. Tu sais pister parce que ton frère t'as tout appris, mais tu n'es pas aussi douée que lui. Tu sais grimper parce que tu passais ton temps à cela à la ferme. Ton seul véritable atout, c'est bien cet amour pour les animaux et tes études de vétérinaire accomplies. Tu ne veux pas passer pour une fille faible, t'es pas doué en combat mais tu sais planter ton couteau dans le crane d'un rodeur, et lui écraser le crane avec une poele à frire. Mais pour le reste, tu as simplement eu de la chance, tu étais aussi bien entouré. « Déjà, je suis désolé pour les autres membres de ton groupe. On a tous beaucoup perdu dans ce monde et ça ne devient jamais plus facile, pas vrai ? » Tu acquiesces. On se dit que finalement, on s'habitue mais quand ça arrive, c'est jamais facile à gérer. Tu ne comptes plus le nombre de litre de larme que tu as pu versé pour les morts de votre groupe. « Et pour tout te dire, je sais déjà le principal, Alex m'a raconté ce que vous vous êtes dit. (..) Comment il s'appelait ? » Ha bah ça tu t'en doutais un peu. Tu te doutais bien que les questions et conversations avec "alex" n'était pas uniquement pour te mettre à l'aise. Tu hausses les épaules a nouveau, avant de simplement répondre. « Carter. » Tu ne connais pas son nom de famille, vous l'appelliez juste carter tout comme on t'apellait juste lily. Mais il est mort, alors tu ne sais pas comment il a entendu parlé de Fort Hope.

« Et sinon, est-ce que tu as eu le temps de faire un petit tour dans le quartier ? On va t'assigner une maison. » T'as pas trop fait le tour, tu es restée dans le coin à vrai dire. Mais tu hausses un sourcil quand il parle de maison. Tu vas avoir une maison ? Tu es surprise, presque choquée de cette nouvelle. C'est bizarre de se dire que tu as enfin la maison que tu voulais durant tes études pendant la fin du monde. « Tu préfères rester avec quelqu'un de ton groupe, peut-être ? On a encore largement la place pour vous mettre chacun dans un coin, alors c'est comme tu veux. » Tu secoues la tête pour dire non, tu les aimes bien mais ça fait des mois que tu en supportes certain. Et bien que tu les adores, pouvoir peut-etre être juste Lily pourrait juste te faire du bien. « Une maison ? vraiment ? heu.. je veux bien etre seule.. enfin.. sans eux. » tu grimaces mais tu reprends. « je les adores, mais, je viens de passer des mois avec eux dans les parages.. » Tu grimaces, tu ne sais pas s'il comprend ce que tu veux dire finalement. Mais tu veux juste avoir un peu d'intimité et ne pas devoir compter sur eux, encore, pour faire des choses simples qui, en pleine nature avec des trucs qui bouffent les gens, devient compliqué.

Tu regardes autour de toi, et puis finalement tu reprends. « vous etes beaucoup ici ? Je veux dire.. en fait.. disons que je recherches mon frère, alors, je me demandais si lui aussi il aurait pu trouver votre Fort. » Tu recherches Linko aussi, mais tu ne l'imagines pas du tout ici. Ouai, bah, tu devrais revoir ton imagination quoi. Tu plonges ta main dans ta poche de jeans pour en tirer une photographie que tu garde précieusement, Tu te redresse pour lui montrer alors la photo de famille. Ta mère et ses deux enfants, Taylor et toi. C'était il y a quelques années, vous n'avez pas vraiment changé.


_________________
taylor & lily jones.
And I want to hold you Protect you from all of the things I've already endured And I want to show you To show you all of the things that this life has in store for you I'll always love you The way that a father should love his daughter
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 4464
Points : 4335
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 30 Juin - 10:00

Le nom du chef de ce groupe dont Logan savait si peu lui fit relever les yeux, un petit sourire relevant le coin de ses lèvres. Carter ? Tout simplement. C'était... Amusant. Inattendu. Il lâcha un petit rire en haussant les épaules, mais ne s'expliqua pas plus que ça. Au moins, il était certain d'une chose : il ne connaissait pas cet homme et il ne l'avait jamais rencontré où que ce soit. Un type portant son propre patronyme, il s'en serait souvenu, c'était sûr et certain. Quelqu'un d'autre avait fait la publicité de leur communauté. Il se demandait qui. Peut-être justement parce que ce type portait le même nom que lui ? Il n'en savait rien et peu importe. Le plus important, ce que Logan réalisait tout à coup était un peu plus... étrange. Enfin, ce que ça lui faisait ressentir était étrange. Un genre de malaise. Il n'avait pas sauvé ces cinq personnes. Il s'était contenté d'en tuer des dizaines, sans aucune petite contrepartie, sans rien pour équilibrer le mal fait. Ça le rendait triste, un peu. Angoissé. Mais il gardait le sourire, il conservait son air détendu et son calme indifférent. Il était Logan Carter. Il était le Fantôme. On lui avait forgé un personnage, il n'avait pas le droit d'être faible, de lâcher la pression et d'être un humain. Il était un héros maintenant, le personnage principal de ce qui serait la première trilogie de romans graphiques post-apocalyptiques. Et ni Superman ni Batman ne perdaient jamais la face, pas vrai ? Pas quand ils portaient leur costume et Logan n'était malheureusement jamais autorisé à enlever le sien.

Alors, au lieu de s'étendre sur cette douloureuse déception, il changea de sujet. Tournant plutôt l'attention de la jeune femme vers Fort Hope, vers son avenir proche où la mort et son groupe n'auraient plus leur place. Des questions simples, des propositions encore plus. Il observait son plan du quartier griffonné approximativement sur une feuille plus ou moins blanche, avec la liste des habitants au dos, face à un nombre. Il restait tellement de place. Tellement de gens qu'ils pourraient encore aider et peut-être sauver. Mais il se détourna rapidement en entendant la réponse de Lily, relevant des yeux étonnés vers elle, un sourcil relevé. « Sans eux ? » C'est... étrange comme réponse. Pendant une seconde, Logan ne put se retenir de se demander si tout s'était réellement bien passé pour elle. Une femme seule avec quatre hommes... Il n'avait pas envie de penser à ça, mais... ça faisait partie de leur monde. Et puis, elle s'expliqua un peu mieux. Il lui offrit un sourire sympathique, sincère. « Je comprends. » Oui, il comprenait vraiment. Aussi fort qu'il aimait chacun des membres fondateurs de ce groupe, ça avait parfois été un Enfer pour lui de vivre à la caserne. De passer chaque heures de chaque jour et de chaque nuit avec cinq personnes constamment sur le dos. Ils étaient sa famille, mais l'intimité... Dieu ce que ça lui avait manqué, pendant cette période. De pouvoir faire l'amour à sa femme sans que tout le monde ne soit au courant au petit-déjeuner. De pouvoir prendre un semblant de douche sans personne à côté dans la même pièce. De pouvoir juste... être seul quand il en avait envie ou besoin. « Il n'y a aucun problème, on va te trouver ça. Ce ne sera peut-être pas permanent, ça va dépendre de la population du groupe... Si on commence à manquer de place, il faudra sûrement offrir une chambre à des nouveaux, mais en attendant... Tu seras seule. » assura-t-il en replongeant le nez sur sa feuille, tirant un stylo de sa poche pour ajouter le nom de la jeune femme face au numéro cinq.

Il releva le nez une fois de plus quand elle reprit la parole, sans rien montrer de spécial, cette fois, attendant simplement la suite. De comprendre ce qu'elle voulait exactement. « On est une petite vingtaine, à peu près. » l'informa-t-il alors qu'elle tirait un truc de sa poche. Mais il ne se souvenait pas que quiconque lui ait parlé d'une sœur disparue. Lui en avait une, enfin en quelques sortes, mais il ne la recherchait pas pour l'instant. Il baissa les yeux sur la photo, déjà certain que ça ne servirait à rien, qu'il ne connaîtrait jamais la personne sur le papier glacé. Et puis... et puis ses traits se tirèrent d'un coup et il se redressa soudainement. « C'est ton frère ? Ce type ? » demanda-t-il comme s'il ne connaissait pas la réponse à cette question. L'homme sur la photo semblait un peu plus jeune, mais Logan l'avait reconnu tout de suite. Il n'avait pas tellement changé, si on effaçait de son visage les stigmates d'un survivant. « Je le connais ! » s'exclama-t-il. Malheureusement... Logan abandonna la photo pour scruter le visage de la jeune femme, prenant un air un peu plus soucieux, presque contrit. « Il y a quelques mois... C'était peu de temps après que ma fille... Enfin, je suis tombé sur lui dans un garage en périphérie de la ville. Il était seul, il semblait aller bien. On a passé un peu de temps ensemble. C'est un mec assez... spécial. » expliqua-t-il comme si elle en aurait quoi que ce soit à faire de ce que Logan avait pensé de lui. Ils avaient vécu une sacrée aventure en très peu de temps. Le barbu ne l'avait pas spécialement apprécié, mais cet homme était un survivant comme on en fait peu. Un type taillé pour ce genre de monde qui devait s'y plaire plus qu'il ne se plaisait dans l'ancien. Un type que, à la fin de leur petite aventure, Logan hésitait sérieusement à ramener avec lui à Fort Hope. Hélas, il ne l'avait pas fait. « Je ne l'ai pas revu depuis Décembre. » lâcha-t-il finalement en baissant les yeux. Peut-être qu'il était resté dans la maison où ils s'étaient réfugiés le temps que Logan ne répare sa Aston. Mais probablement que non.

_________________


Makau mea naʻaupō. Pela ka mihi nui ihola
Keep calm and let Logan handle it

Mes Awards **:
 
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 123
Points : 332
Date d'inscription : 16/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 30 Juin - 12:01





Etre seule, t'as presque l'impression de trahir tes compagnons de route, mais t'as besoin d'un peu d'intimité, peu importe ce que tu feras, que ce soit pour dormir, pour manger ou même pour te laver, t'as juste besoin d'etre seule, de te remettre de tes émotions. « Il n'y a aucun problème, on va te trouver ça. (..) Tu seras seule. » Tu le remercie d'un signe de tête. Ca ne t'embête pas d'avoir des colocataires dans le fond, mais tu avoues qu'avoir un peu d'intimité est appréciable plus que de raison. Parce qu'etre entouré de mecs quoi que tu fasses, c'est parfois pas forcement bon pour le moment. Tu sais que c'est ce qui t'a surement garder en vie pendant des mois, mais tu aimerais pouvoir rester dans ton coin et pleurer, pour les morts que tu as vu, sans avoir Declan qui vient te dire que c'est inutile de chialer, ou que tu es faible. Sans avoir un autre qui tente de te rassurer. Tu sais bien que ce n'est pas contre toi, qu'ils t'apprecient et ne veulent surement pas te voir déprimer ou tu ne sais quoi. Mais t'aimerais vraiment pouvoir passer un peu de temps seule.

Il releva le nez une fois de plus quand elle reprit la parole, sans rien montrer de spécial, cette fois, attendant simplement la suite. De comprendre ce qu'elle voulait exactement. « On est une petite vingtaine, à peu près. » une petite vingtaine. Ca serait vraiment un miracle si tu retrouvais des personnes ici. Il y a des visages que tu veux revoir, des gens que tu veux de nouveau toucher, etre dans leur bras comme tu as pu le faire auparavant. Des gens qui comptent pour toi, et que tu crois partie à jamais. Linko, tu ne le trouveras pas ici, c'est un solitaire, comme ton frère finalement. Et les autres ne pourront jamais être ici, parce qu'ils sont mort, simplement, horriblement. Tu changes rapidement de sujet pour expliquer que tu cherches ton grand frère, prenant la photo de ta poche pour le lui montrer. Tu te doute bien que ce serait vraiment de la chance que tu les retrouves, ou que Logan connaisse ton frère mais t'as toujours été une fille chanceuse finalement. C'est surement ton plus grand talent, même si ce n'est pas vraiment un talent. « C'est ton frère ? Ce type ? » Tu hausses un sourcil en relevant les yeux vers lui. Bon tu sais qu'entre Taylor et toi il n'y a pas de grandes ressemblances mais c'est ton frère, ton héro. Tu acquiesces simplement d'un signe de tête. Tu espéres le retrouver, ou que lui te retrouve parce que tu sais qu'il te cherche, il est obligé de te chercher. Sauf s'il te pense morte. Peut-etre qu'il te pense morte finalement, après tout il sait à quel point tu n'es pas vraiment forte physiquement, bien que tu ais un mental d'acier dans le fond. Il connait tes compétences, tu peux survivre facilement a la ferme et la forêt, mais pas avec des rodeurs partout. « Je le connais ! » Des étoiles dans tes yeux, tu le fixe, impatience de connaitre la suite de l'histoire qu'il a bien pu avoir avec ton frère. Il le connait, tu savais qu'il était vivant, parce que tu le sens, t'es pas sa soeur jumelle mais il y a un lien spécial entre vous deux, tu ne peux pas l'expliquer. « Il y a quelques mois... (..) C'est un mec assez... spécial. » Tu ne peux t'empêcher de lâcher un petit rire. Pas étonnant que ce grand type trouve Taylor spécial, parce qu'il est parfois vraiment bizarre ton frère. mais tu t'en fiche, c'est ton frère justement et tu trouves toujours ça amusant de savoir la premiere impression qu'il peut faire. Les gens, quand ils vous connaissent, n'arrive jamais a comprendre comment vous pouvez être frère et soeur, comment vous pouvez avoir grandit et vécu ensemble, comment tu as pu admirer cet homme sans pour autant devenir totalement comme lui. « Je ne l'ai pas revu depuis Décembre. » Ton grand sourire s'étteind finalement, mais tu ne te laisses pas prendre pas la peur ou la tristesse. Tu sais qu'il est vivant, tu le sens au fond de tes tripes si tu puis dire.

« je sais qu'il est vivant. avant même que le monde ne plonge dans l'horreur.. c'était un chasseur, aucune bête ne pouvait le fuir. C'est un type bizarre ouai, dans le fond, mais c'est mon frère. Je sais qu'il est vivant, quelque part et qu'il me cherche... » Tu baisses les yeux, ton frère te cherchera jusqu'à te retrouver, et jamais il ne pourrait te croire morte, sans avoir ton corps sous ses yeux. « j'suis du genre optimiste comme fille. il parait. » Dis-tu avec un léger sourire en reposant tes prunelles sur le chef du groupe. « Je n'ai pas de talent particulier. Je ne suis pas une combattante hors pair, ni même une tireuse d'elite. J'ai des connaissances en pistage, j'suis la pro du dépeussage de lapin. enfin, auto-proclamée ça compte pas. j'suis vétérinaire. j'suis costaud même si on le dirait pas. que ce soit mental ou physique. donc.. si je peux me rendre utile, à quoi que ce soit.. » Tu ne veux pas rester la à rien faire, tu sais qu'ils ne le permettront pas de toute façon mais autant prendre les devant et montrer que tu veux vraiment bien faire.


_________________
taylor & lily jones.
And I want to hold you Protect you from all of the things I've already endured And I want to show you To show you all of the things that this life has in store for you I'll always love you The way that a father should love his daughter
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 4464
Points : 4335
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 2 Juil - 11:22

Logan restait assez admiratif de la manière dont le destin arrangeait parfois les choses. Il se souvenait encore à peine de sa rencontre avec cet homme, il ne se souvenait même pas de nom, d'ailleurs. Ça n'avait été qu'un moment assez désagréable à passer avant qu'il ne reprenne le chemin de sa propre vie sans plus jamais penser à tout ça. Il se souvenait du visage de cet homme, il se souvenait de ses pompes crasseuses posées sur le tableau de bord de sa précieuse Aston Martin, de la manière désinvolte dont ce crétin s'était mis à trifouiller l'autoradio en réclamant de la musique, de comment il s'était imposé dans l'intimité de Logan en posant ses doigts dégoûtant sur le seul souvenir encore palpable qui lui restait de sa fille décédée... il se souvenait qu'il n'avait pas aimé cet homme, pas du tout et qu'il était quand même bien heureux de le laisser derrière lui en retournant à Fort Hope, même si la journée s'était relativement bien terminée malgré leur coopération forcée. Plus jamais il n'avait pensé à ce type et plus jamais il n'imaginait qu'il aurait à le faire. Et tout à coup, sans que rien ne puisse le présager, ce visage entrait dans son champ de vision une fois de plus.

Un regard grave, Logan reposa la photo sur la table basse pour la pousser du bout des doigts vers Lily, dont il inspectait le visage en lui annonçant qu'il n'avait plus vu son frère depuis le mois de Décembre. Ça ne pouvait paraître rien du tout, mais dans leur monde deux mois, c'était vraiment long. Presque toute une vie avec tout ce qui pouvait se passer. Logan n'avait pas eu l'impression que cet homme soit suffisamment perdu dans cet univers pour ne pas survivre à l'hiver, mais ça restait une possibilité très importante et il ne voulait pas donner de faux espoir à la jeune femme. La réponse qu'elle lui offrit lui tira un sourire tendre. « Une optimiste, en effet. » lâcha-t-il. « Mais on a besoin d'optimistes pour continuer à voir le bon dans toute cette merde. » C'était très étrange pour lui, mais c'était exactement le genre de personne dont il appréciait être entouré depuis l'apocalypse. Des gens capables de sourire malgré tout, d'être sincèrement heureux et de voir le bien en toutes choses. Des gens capables de lui mettre du baume au cœur et de le rendre optimiste à son tour, même pour une petite seconde. « Il faudra absolument que je te présente ma femme, j'ai l'impression que vous allez vous entendre à merveille. Elle aussi, c'est une incorrigible optimiste. » ajouta-t-il, toujours souriant. Elle ressemblait beaucoup à Joy, en fait. Ou du moins, à l'image de Joy auquel le barbu se raccrochait de toutes ses forces. La jeune femme optimiste et souriante, prête à tout pour lui arracher un sourire et lui faire partager sa joie de vivre, dont il était tombé fou amoureux en un rien de temps. En grande partie parce qu'il serait mort sans cette petite étincelle d'espoir qu'elle lui avait donné. Aujourd'hui, il ne restait pas grand chose de la Joy pétillante et heureuse. Une copie fade qui se forçait à sourire quand son géant de mari croisait son regard éteint. Peut-être qu'une nouvelle amie lui ferait du bien. Il ne savait plus vraiment quoi faire pour l'aider, mais il essayait encore.

Mais en attendant de pouvoir lui présenter sa charmante épouse, ils avaient encore des choses à discuter et la petite blonde était motivée à se vendre auprès du chef pour trouver sa place dans le groupe. Il n'avait pas vu ce genre d'enthousiasme à participer depuis un petit moment et ça aussi, c'était agréable. Son sourire amusé s'agrandit un instant avant qu'il ne l'arrête. « Tu nous seras très utile, je n'en doute pas. Mais avant qu'on ne te mette au charbon, tu vas me faire le plaisir de te reposer un peu. Tu viens de traverser un moment difficile, mais ici tu ne risques plus rien, je m'y engage personnellement. Alors prends quelques jours pour te reposer, pour te détendre et juste profiter un peu du calme après la tempête, d'accord ? »  Il rangea le plan du quartier dans sa poche où il était habituellement et se releva pour se mettre debout entre la table basse et son fauteuil. « En attendant, je vais t'emmener jusqu'à ta nouvelle maison et quand tu seras bien installée, on te montrera notre petite collection d'animaux, si ça te tente. Ils auraient bien besoin d'une paire de mains en plus pour prendre soin d'eux. » Il hésita un instant, pas très sûr d'avoir envie de donner de faux espoirs à cette gosse qui semblait tellement adorable et tellement fragile à la fois. Ce n'était sans doute que l'image qu'elle renvoyait, elle ne pouvait pas avoir survécu aussi longtemps en étant réellement fragile, mais ça lui donnait quelques scrupules quand même. « Pour ton frère... Je pourrais retourner voir à l'endroit où je l'ai vu pour la dernière fois, si tu veux. Et tu peux m'accompagner si tu t'en sens capable. » Il s'était habitué à l'idée de sortir affronter le monde avec des gens, même si pour le coup, il le proposait plus par politesse qu'autre chose. Mais ça ne lui coûtait presque rien de s'absenter une journée pour aller jeter un coup d’œil à cette maison et ça ne lui coûtait rien non plus de prendre un passager, du moment qu'elle suivait ses ordres une fois dehors.

_________________


Makau mea naʻaupō. Pela ka mihi nui ihola
Keep calm and let Logan handle it

Mes Awards **:
 
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 123
Points : 332
Date d'inscription : 16/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 2 Juil - 13:42





« Une optimiste, en effet. Mais on a besoin d'optimistes pour continuer à voir le bon dans toute cette merde. » Tu es surprise d'entendre une telle chose parce qu'à force tu etais en train de croire que tu énervais tout le monde avec ton sourire et ton optimiste. T'es même un peu trop naive selon certaines personnes mais tu es comme ça, tu n'arrives pas à croire que les gens peuvent etre totalement mauvais, tu veux voir le bon dans chaque chose, et malgré ces temps de fin du monde, du ne veux pas que tout devienne noir. Tu veux sourire et te dire que demain ne peut pas être pire qu'hier. Tu as vécu le pire dans ta vie il y a un an, depuis, même si tu ne trouves plus le sommeil et que les cauchemars reviennent bien trop souvent à ton gout, tu ne veux pas t'empêcher de profiter les petites choses de la vie. Une rencontre, un petit repas, une douche ou même juste une discution. Tu ne veux pas te priver de ces choses qui te font sourire parce qu'il y a un an, des enfoirés ont détruit ton innocence et une partie de toi. Tu ne veux pas sombrer alors que le monde autour de toi est déjà tellement noir. « Il faudra absolument que je te présente ma femme, j'ai l'impression que vous allez vous entendre à merveille. Elle aussi, c'est une incorrigible optimiste. » Sa femme ? Tu ne pensais pas qu'il serait marié. Non pas que tu n'imagines que personne ne l'aime, mais tu te disais seulement que part son allure, il serait du grand gros nounours solitaire. Mais peu importe, tu n'es pas là pour juger qui que ce soit. Tu souris doucement, tu n'oses pas trop demander des infos sur sa femme, t'as peur que ce soit mal interprêter ou même que ça paraisse suspect. Mais toi, tu veux juste parler aux gens, te faire des amies, pouvoir parler de tout et de rien, avec les gens dans cette communauté, te faire accepter. Alors tu laches un simple. « avec plaisir. » avec un sourire.

Tu finis par tenter de te vendre. Tu ne veux pas qu'on te vois comme une fille faible, même si tu n'as pas énormement de compétences qui pourraient leur etre utile selon toi. Mais tu n'es pas spécialement objective avec tes propres qualités. Tu ne te trouves que des defauts finalement. Tu veux juste faire comprendre que tu es motivée à t'intégré, que tu ne veux pas rester là à rien faire et juste à attendre. « Tu nous seras très utile, je n'en doute pas. (..) Alors prends quelques jours pour te reposer, pour te détendre et juste profiter un peu du calme après la tempête, d'accord ? » Tu inclines la tête simplement, le remerciant presque de se repos accordée. Il va te falloir quelques jours pour que tu puisses prendre tes marques, que tu découvres les environs et rencontre les gens présents. « En attendant, (..) Ils auraient bien besoin d'une paire de mains en plus pour prendre soin d'eux. » Tu souris, sincérement en secouant la tête à la positive pour dire que tu acceptes. Bien que dans ce qu'il te dit c'est surtout la rencontre avec les animaux qui t'interesse. Il pourrait t'offrir un petit coin sous un arbre pour vivre que tu serais contente, il ne t'en faut pas plus pour dormir après tout. Mais tu es curieuse de voir les animaux qu'ils peuvent avoir.

« Pour ton frère... Je pourrais retourner voir à l'endroit où je l'ai vu pour la dernière fois, si tu veux. Et tu peux m'accompagner si tu t'en sens capable. » Logan est vraiment quelqu'un de bien. Il est gentil, prévenant, et il tente vraiment de te mettre à l'aise alors qu'il est hyper impresionnant. Et en plus, il veut t'aider a retrouver ton frère, ou au moins a voir s'il n'est pas la ou il l'a vu la dernière fois. « vraiment ? vous feriez ça ? » Dans ta voix, il y a de la surprise mais aussi tout les sentiments positifs que tu pourrais avoir pour lui en ce moment. tu le remercie sans le lui dire vraiment, mais le regard et ta voix suffisent à lui faire comprendre. « ça serait super de votre part, mais je veux pas abuser de votre gentillesse. » Tu n'es pas du genre a partir à l'aventure, encore moins toute seule, mais tu veux bien sortir d'ici et l'accompagner et lui montrer par la même occasion que tu n'es pas la petite blonde frêle et qui attend qu'on la protége. « Comment s'apelle votre femme ? Que je ne fasse pas de boulettes si je l'a croise.. » Tu souris doucement, un peu amusée aussi. Et puis, tu veux aussi apprendre a le connaitre, ce Logan.


_________________
taylor & lily jones.
And I want to hold you Protect you from all of the things I've already endured And I want to show you To show you all of the things that this life has in store for you I'll always love you The way that a father should love his daughter
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 4464
Points : 4335
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 4 Juil - 22:59

Un sourire sur les lèvres, Logan observa la jeune femme, visiblement surprise par la proposition qu'il venait de lui faire. Qu'est-ce que ça avait d'étonnant ? Il n'était pas certain d'être un partenaire de balade très passionnant en ce moment, mais il aurait trouvé n'importe quelle excuse pour sortir de Fort Hope sans avoir à culpabiliser parce qu'il laissait femme déprimée et enfant en très bas âge derrière lui le temps d'une journée. Avec une bonne excuse comme celle d'aider quelqu'un à retrouver un peu de bonheur, on lui pardonnerait, n'est-ce pas ? « Bien sûr, pourquoi pas ? » lâcha-t-il en haussant les épaules. Tant qu'ils y trouvaient tous les deux leur compte, il ne voyait aucune raison de se prendre la tête avec ça. « T'en fais pas, ce sera marrant. » assura-t-il, d'un ton qu'il espérait convaincant. Ils verraient bien, de toutes manières, ça n'était pas pour maintenant.

Aussi, Logan se remit en mouvement, invitant la jeune femme à le suivre à l'extérieur pour aller trouver cette fameuse maison qu'il lui proposait. Ça n'était pas très loin et le géant se forçait à marcher d'un pas aussi tranquille que possible pour ne pas semer la jeune femme derrière lui. Il se sentait un tout petit peu plus léger aujourd'hui, sans trop savoir pourquoi. Peut-être parce qu'il avait l'impression que personne ne le regardait au travers d'un microscope pour une fois. Ou peut-être qu'il avait seulement besoin de la présence d'une personne... heureuse auprès de lui pour se sentir bien. Lily ne transpirait pas la joie de vivre, mais sa douceur l'apaisait. « Ma femme s'appelle Joy. » répondit-il à la question qu'elle lui avait finalement posé sur son épouse. Il essaya de sourire de nouveau en regardant la petite blonde, mais c'était un peu plus difficile que prévu. Dire que six mois plus tôt, il pouvait parler de sa femme pendant des heures, des étoiles dans les yeux. Aujourd'hui, il ne savait plus trop quoi dire... Je viens d'assassiner son psychopathe de cousin et on ne se parle presque plus depuis. Ou encore : c'était une chouette fille, pleine de vie et d'optimisme avant qu'elle n'accepte de m'épouser ? « On habite dans la maison près du lac, celle avec les volets verts. » lâcha-t-il à la place. « Si tu veux la rencontrer, tu sais où chercher. » Peut-être que d'avoir une nouvelle amie qui lui ressemblait un peu aiderait Joy a redevenir qui elle était autrefois. Il ne savait pas quoi faire de plus qu'espérer. « C'est une jeune femme très... positive. Enfin, elle l'était à une époque. C'est difficile pour tout le monde en ce moment, mais je suis sûr que tu l'aimeras. »

Il n'ajouta rien jusqu'à ce qu'ils arrivent dans Grand Marais Street et qu'il ne s'arrête devant la maison destinée à son interlocutrice. Là, il se stoppa net en pointant la maison du doigt. « Tu peux prendre celle-ci. Il y a l'électricité, mais essayes de ne pas en abuser s'il te plait. Une cheminée, trois chambres. Tout l'équipement nécessaire... Pour l'eau, c'est encore un peu compliqué, mais on a des réserves grâce au lac. » Il se tourna finalement vers elle pour la regarder un instant. Il se sentait moyennement de lui faire une visite guidée de l'intérieur de la maison, surtout parce qu'il n'y avait pas grand chose à voir de particulier. C'était une maison comme une autre, c'était désormais chez elle aussi longtemps qu'elle voudrait y rester. « Fais comme chez toi, que ce soit sur la déco ou... tout le reste. Je te laisse t'installer tranquillement, mais si tu veux passer chez nous un peu plus tard, ce sera avec plaisir. »

_________________


Makau mea naʻaupō. Pela ka mihi nui ihola
Keep calm and let Logan handle it

Mes Awards **:
 
Revenir en haut Aller en bas

Nouveau
Répondre

 Sujets similaires
-
» {Flashback} Back From The Dead [Klaus, Kol & Elijah]
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» Road accident leaves at least 32 dead in Haiti. ANMWE!!!!!!!!!!
» Présentation de Logan Echolls
» [Fiche d'île] Amazon Lily

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum