Friend liiiiiiike meeeeee



InformationsContact
avatar
Messages : 323
Points : 357
Date d'inscription : 21/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
We have ashes, fire and hope
Maddie Purple
Matricule n°001
We have ashes, fire and hope
Ven 23 Juin - 10:49



Maddie chantonnait joyeusement « je serais ton meilleur ami » en imitant avec un réalisme très discutable la voix du génie d’Aladdin, devant le miroir de la salle de bain.

Elle avait mis des petits talons sages, trouvé le moyen de se donner bonne mine en se pinçant les joues et se peignait avec soin pour dompter sa tignasse dans une queue de cheval impeccable. En fait elle ne savait pas trop pourquoi mais elle s’imaginait que cela serait plus rassurant pour la jeune nouvelle arrivée d’avoir un archétype d’une desesperate housewife pour lui souhaiter la bienvenue.

Elle regarda avec une certaine satisfaction son reflet dans la glace. Elle réajusta son chemisier Channel crème repassé, certes au dictionnaire, mais c’était toujours mieux que rien. Et puis au regard du laisser-aller déprimant de pas mal de survivants, c’était même très remarquable. Et bien elle était prête.

Malgré ses nuits à écrire et à rêvasser a Rajesh, elle s’était levée tôt pour faire ce qui ressemblait le plus a des cookies. Mais sans chocolat, avec du sucre de betterave, ça restait assez approximatif. Au moins c’était sucré et qui n’aimait pas le sucre ?

Elle en laissa quelques-uns pas loin de la tasse à café de Juliet. Elle les trouverait quand elle se lèverait. Les autres allèrent tous avec soin dans un panier avec du café soluble et une espèce de compote de pommes acides maison. Bon c’était loin du panier de bienvenue qu’elle aurait aimé faire mais, une fois de plus, elle avait composé avec les moyens du bord.

Quand Logan hier lui avait dit qu’il y avait une toute jeune fille, Lily, qui était arrivée, elle s’était sentie le devoir d’aller l’accueillir en se doutant que cela ne devait pas être simple pour la nouvelle arrivante.

Maddie repensa à son arrivée ici. Elle n’allait pas se mentir, se retrouver dans une petite banlieue calme à mourir, avec des gens plutôt marqués par la fin du monde, après plus d’un an d’aventures violentes pour survivre. Ça avait été un choc. Elle s’était sentie perdue, désorientée… Mais certainement que son choc à elle n’était rien comparé à celui des habitants de Fort Hope qui n’étaient peut-être pas prêts à subir la rouquine. Trop Franche, toujours joyeuse, riant fort, parlant encore plus fort, se mêlant de presque tout et ayant une logique souvent désarmante. Mais elle avait fini par trouver sa place et elle avait l’impression d’avoir été acceptée, voir même de faire partie des murs.

C’est donc le plus joyeusement du monde qu’elle sautilla presque jusqu’à la maison de Lily. Elle croisa et salua gaiement quelques habitants qui ne pouvaient pas ignorer qu’elle allait voir Lily et qu’elle était folle d’un homme merveilleux qui s’appelait Rajesh. D’ailleurs, qui a Fort Hope n’avait pas entendu parler de lui?

Elle prit une minute devant la porte pour se donner une contenance plus sérieuse avant de sonner à la porte de Lily. Mais elle n'y pouvait rien si elle était rayonnante de bonheur.


Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 123
Points : 332
Date d'inscription : 16/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 23 Juin - 14:15



« maddie & lily »


26 février 2016, dans la matinée ▬ Ca fait vingt-quatre heures que votre petit groupe a mis les pieds dans cette... banlieu ? Tu ne sais pas trop comment décrire cet endroit à vrai dire. C'est comme une mini-ville, un endroit en sécurité et gardé pour que vos vies ne s'abrégent pas rapidement. Vingt-quatre heures que tu es là, et tu ne sais pas encore vraiment ce que tu vas faire. Ho, tu ne partiras pas, faudrait être totalement dingue pour vouloir repartir et toi, t'es pas si dingue que ça. Au fond t'es juste une gamine de vingt-sept ans qui cherche un endroit ou elle pourrait dormir. Mais au final, tu n'as pas fermé l'oeil de la nuit. C'était calme, trop calme peut-etre. Tu aurais pu en profiter et dormir convenablement sans avoir pu qu'un rodeur se régale de ta jambe pendant ton sommeil. Pourtant tu n'as pas fermé l'oeil, tu es restée sagement assise sur le sol, contre un mur de la maison, les genoux remontés vers toi. Tu es restée ainsi pendant toute la nuit a réfléchit et a pleurer. Au fond, tu préféres pleurer à l'abris des regards, pour ces hommes qui n'ont pas pu survivre jusqu'à ce que vous trouviez Fort Hope, pour ces hommes et ces femmes qui pensaient que rien ne pouvait leur arriver et qui ont finis avec une machoir de rodeur dans leur cou. A ces gens, ces amis, que tu as perdu. C'est peut-etre idiot pour certain, beaucoup ont finit par ne plus rien ressentir, habitué par les pertes mais pas toi. T'as toujours été une fille sensible, et tu pleures pour chaque âme qui n'a pu être sauvé.

Tu as passé la nuit ainsi, sans prendre la peine de vraiment visiter les lieux, sans prendre la peine de comprendre le fonctionnement de la maison. Tu n'as rien sortie de ton sac, pas même ton skateboard, t'as rien sortie, comme si tu avais peur qu'au petit matin, les gens viendraient te chercher pour te remettre dehors. La peur fait partie de toi, parce que depuis que le monde est devenue ce qu'il est aujourd'hui, tu n'as fait que souffrir. Tu ne sais plus t'endormir calmement, même avec la technique que Linko t'a apprise. Parce que lorsque tes prunelles se ferment, tu revois ces hommes sur toi, leur main sur ta bouche pour t'empêcher de crier, les mains sur tes poignets pour t'empêcher de frapper, les mains sur tes chevilles pour t'empêcher de bouger. Parce que la corde ne te retenait pas suffisement. Tu les vois, eux et leur sourire, avant de revoir le visage de l'homme que tu as aimé, de ton petit ami, défiguré par le sang et la faim. Il n'était devenue d'une bête, que le chasseur et toi la proie. Sans l'intervention de Linko ce jour là, tu ne serais plus ici pour profiter de ce calme, et de ce moment de répis.

Alors non tu n'as pas dormi. Et quand le jour se lève tu n'as pas encore bougé. Tu es encore perdue, tu n'as pas encore pris tes marques mais tu ne feras bientot. Tu es sur que tu trouveras bien quelqu'un pour t'aider à te faire une place dans cette communauté. Le temps passe et tu sursautes quand on frappe à la porte. Tu te redresse, la main sur le manche de ton couteau de chasse. Mais rapidement tu te reprends, tu n'as pas besoin d'etre constament sur tes gardes, tu n'as pas besoin d'avoir peur pour ta vie. Tu baisses les yeux vers ton corps frêle et aux apparences fragiles et tu grimaces. Tu ne t'ais pas changé, autant dire que tu es toujours crade. Tes cheveux sont enmêlés et ça ferait presque peur mais ils sont attachés et ça se remarque beaucoup moins. Tu finis par quitter ce mur pour te rendre à la porte que tu ouvres et tu es surprise de voir une jeune femme, rousse, magnifique d'ailleurs, sur le seuil de la porte.. de ta porte. C'est encore trop étrange, cette maison est la tienne, enfin, là où tu vas vivre et c'est encore tout.. Trop nouveau pour toi. Mais elle est toute souriante, elle semble de bonne humeur et c'est presque contagieux. Tu ne peux que sourire à ton tour, tu te sens moins seule à sourire dans ce monde finalement. « Bonjour. » Marmones-tu, un peu intimidée il faut le reconnaitre. Surtout qu'elle ne semble pas être venue les mains vides et tu te sens complétement idiote. Parce que toi, t'as rien à lui offrir.


_________________
taylor & lily jones.
And I want to hold you Protect you from all of the things I've already endured And I want to show you To show you all of the things that this life has in store for you I'll always love you The way that a father should love his daughter
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 323
Points : 357
Date d'inscription : 21/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
We have ashes, fire and hope
Maddie Purple
Matricule n°001
We have ashes, fire and hope
Sam 24 Juin - 14:07

Si Maddie fut surprise de se retrouver devant une jeune femme plus qu’une toute jeune fille elle ne le montra pas. Effectivement le petit colibri maigrichon devant elle pouvait laisser planner un doute, mais elle était prête à parier que la blondinette avait, depuis longtemps, l’âge de boire de l’alcool et de lire ses romans.

Par contre Maddie ne manqua pas, aussi, de relever sa pâleur, ses cernes, et son air de petit animal traqué. Même si Fort Hope était une petite oasis, en dehors des murs c’était l’enfer et pas seulement du fait des morts. Tous les habitants de cette petite communauté étaient arrivés avec un sac bien rempli de souvenirs odieux et d’évènements traumatisants.

Ensuite il y avait ceux qui arrivaient à passer outre, à se rendre compte que leur vie était encore devant eux, et les autres. La rouquine ne faisait définitivement pas partie de la seconde catégorie et elle avait tendance à secouer tous ceux qui avaient le malheur de se laisser aller.

« Bonjour Lily, Moi c’est Maddie, je viens de la maison là-bas. On est presque voisine ! D’ailleurs, si tu as besoin de quoique ce soit, tu n’as qu’à toquer à la porte. Je vie avec mon amie d’enfance, Juliet, il y aura forcément quelqu’un pour toi. Je me suis dit que tu n’avais pas eu le temps d’aller chercher de quoi manger et donc je fais livraison de petit déjeuner a domicile spécialement pour toi ! »

Après avoir montré plus haut dans la rue sa maison elle porta devant elle, triomphalement son panier bien garni.  

« Je peux rentrer ? »

Maddie étant Maddie elle ne laissa pas vraiment, ni le temps a la jeune bonde de répliquer ni le celui de l’inviter à entrer pour aller d’office dans la maison vers la cuisine et commencer à disposer le petit déjeuner.

« Si tu veux après manger je pourrais te faire visiter le camp, je saurais même te faire le circuit avec l’option potins mondains si ça te dit… Mais si tu préfère, tu peux aussi rester à te reposer tranquillement. J’irais te chercher tes rations si tu as besoin de temps pour t’acclimater au calme et a la sécurité de Fort Hope. Je te rassure on a tous eu une période d’adaptation… Et si tu as des questions je suis là. D'ailleurs, tu veux du sucre avec ton café ? »

En un clin d’œil la rouquine avait dressé une table et présenté savamment ce petit déjeuner post apocalyptique de luxe. L'eau était chaude et le café prêt a être dissous. Il ne manquait plus que le nombre de sucre a y mettre et tout serait aussi parfait que possible.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 123
Points : 332
Date d'inscription : 16/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 24 Juin - 17:23



« maddie & lily »


On ne peut pas dire que tu attendais de la visite ni même à ce qu'on vienne te souhaiter la bienvenue au fort. Tu te disais que tu serais surement la petite nouvelle, débarquant avec son petit groupe de survivants, celle dont on se méfie parce qu'on ne connait pas les intentions. Toi, tu veux juste survivre, et tenter de retrouver un certain équilibre. Tu veux pouvoir être comme avant, la petite blonde souriante qui met tout le monde de bonne humeur et qui donne un sentiment de réconfort et de douceur. Mais tu sais bien qu'il te faudra un peu de temps pour t'aclimater et prendre des repères. Mais dans tous les cas, tu ne pensais pas avoir de la visite, tu n'es pas présentable, même pas un coup de peigne passer. Bon t'as pas de peigne mais t'es sur que tu aurais trouver un truc pour te coiffer un minimum. Tes yeux se posant sur elle tu finis simplement par dire bonjour, tu ne vois pas quoi dire d'autres finalement, encore un peu surprise de cette visite. « Bonjour Lily, Moi c’est Maddie, je viens de la maison là-bas. (..) livraison de petit déjeuner a domicile spécialement pour toi ! » Maddie.. Tu dois retenir le prénom, mais ça ira, tu peux le faire. Tu la suis des yeux sans un mot pour le moment, tu cherches juste à savoir si c'est normal ce comité d'acceuil. Logan ne t'a jamais parlé de ça à ton arrivée après tout. Elle finit par te montrer son petit panier avec fierté et tu ne peux pas faire autrement que de sourire. « Je peux rentrer ? » Tu aurais bien acquiescer ou même simplement parler pour l'inviter à entrer mais elle a déjà pris le devant.

Elle installe le tout dans la cuisine et tu l'as suit sagement. « Si tu veux après manger je pourrais te faire visiter le camp, (..) D'ailleurs, tu veux du sucre avec ton café ? » Elle est accueillante et chaleureuse, ça fait du bien de voir une fille aussi. Tu es restée des mois comme etant la dernière fille du groupe alors c'est plaisante de pouvoir peut-etre discuter avec elle. Bon pour ça il faudrait que tu réussisses à en placer une. Parce qu'elle parle beaucoup, mais ça te va. Tu finis par te relacher un peu, le sourire sur tes lippes. Avec tout cela, tu n'ose même pas lui dire que tu détestes le café, mais en période d'apocalypse tu ne vas pas refuser de boire quelque chose, et s'il y a du sucre, tu pourras aténuer le gout amer du café. « Je veux bien du sucre s'il te plait. » Tu lui souris, l'invitant a prendre place alors que tu fais de même, ça te fait encore tout drôle finalement. « Excuse moi pour mon peu de réactivité, j'avoue que je tentes encore de me dire que je suis pas en train de rêver. » tu lui souris un peu plus, pour ensuite reprendre. « Merci pour le petit dej. c'est très gentil. » Tu ne quittes plus ton sourire, sincére et tendre. « C'est plaisante de parler a une femme. Etre la seule fille d'un groupe, c'est vraiment pas amusant. Ca fait longtemps que tu es ici ? »

Pas amusant, c'est une façon simple de voir les choses, moins grave, plus légère. Parce que ce n'était pas drôle même quand les autres femmes etaient encore vivantes. Mais tu veux tenter d'oublier tout cela, les moments difficiles, douloureux. Après tout ça fait un an que tu tentes d'oublier ce qui s'est passé quand tu etais encore avec ton petit ami, tu ne veux plus repenser a tout cela, même si ça hante tes rêves et cauchemars. Mais tu ne veux pas en parler, à personne, même à ton sauveur. Il t'a aider, protéger mais jamais vous en avez reparler. Un sujet tabou, parce que tu ne veux pas de pitié, où qu'on te pense faible. « Je veux bien le forfait potins, ça a l'air instructif. » Reprends-tu avec un petit air amusé.


_________________
taylor & lily jones.
And I want to hold you Protect you from all of the things I've already endured And I want to show you To show you all of the things that this life has in store for you I'll always love you The way that a father should love his daughter
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 323
Points : 357
Date d'inscription : 21/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
We have ashes, fire and hope
Maddie Purple
Matricule n°001
We have ashes, fire and hope
Lun 26 Juin - 23:43

Maddie lui sourit avec chaleur en l’entendant demander du sucre. C’était une petite technique un peu basse pour être sure qu’elle mange de lui faire choisir le café avec sucre ou sans, les gens répondaient rarement, pas de café. Le petit colibri avait grand besoin de se remplumer et c’était une mission que Maddie comptait bien relever.

Elle resta un peu pensive sur le fait que c’était compliqué de réaliser qu’on l’on pouvait enfin dormir quasiment sur ses deux oreilles. Elle-même avait pris pas mal de temps avant de réussir à laisser son arme, certes toujours à porté de main, mais surtout hors du lit. Donc elle comprenait parfaitement ce que Lily était en train de lui exprimer.

« Ne t’excuse pas, on est tous passé par là. »

Visiblement elle avait d’autre point commun. Maddie aussi avait été la seule fille de son équipe. Quand elle disait ça, une fois sur deux on la regardait avec pitié comme si elle avait été le défouloir sexuel du groupe. Pourtant ca avait été des compagnons de route formidables et c’était navrant de voir qu’avec l’enfer qui s’abattait sur leur tête, certain oubliait qu’ils pouvait rester des gens biens et humains en dehors du camps. Sauf que Lily semblait se renfermer en parlant de son groupe ce qui intriguait la rouquine qui n'était pas du genre a garder ses questions pour elle bien longtemps.

Elle s’assit en remerciant Lily de son invitation mais se contenta de grignoter. Elle avait préparé ce petit déjeuner pour la jeune fille et elle ne comptait pas l’en priver de la moindre miette. Elle avait un bon feeling avec cette petite blonde visiblement partante pour la virée potin.

Et s’il y avait une chose dans laquelle Maddie Purple avait une confiance quasiment aveugle, pour le meilleur comme pour le pire, c’était son instinct.

« Je suis arrivée fin décembre et j’ai bien mis un mois à m’adapter et à me sentir à ma place… bon d’accord deux mois ! »

Elle s’assura que la tasse de Lily ne soit pas vide et qu’elle ait toujours un cookie a porté de mains.

[color:a33d=purple« Ce midi tu pourrais venir manger à la maison si tu veux, il me reste des lasagnes maison si tu aimes ça. Et puis, si tu as envie d’un bain ou d’une douche, tu verras que c’est bien d’avoir un binôme pour ramener de l’eau, pour le moment nous n’avons pas encore l’eau courante mais j’ai des idées en tête pour arranger ça… oups, excuses moi, notes a toi-même, ne jamais me lancer sur des travaux, je suis encore plus intarissable dès qu’on aborde le sujet. Ici je suis un peu "responsable de chantier" . Mais bref, si tu as envie d’un bain, je t’aiderais à remplir la baignoire, je commence à avoir la pratique pour faire bouillir l’eau rapidement. »

Il fallait vraiment qu’elle en discute avec Logan. Si certains survivants n’avaient visiblement pas d’odorat, ce n’était pas le cas de tout le monde ici.

« Tu sais que moi aussi j’étais la seule fille de mon groupe avant d’arriver ici… j’imagine que si tu es la seule à être arrivée ici, ça ne s’est pas bien fini… ? »
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 123
Points : 332
Date d'inscription : 16/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 27 Juin - 13:03



« maddie & lily »


« Ne t’excuse pas, on est tous passé par là. » Tasse de café en main, tu laisses Maddie mettre un sucre. Tu l'as remercie d'un signe de tête et un sourire avant de simplement la laisser continuer son histoire et répondre à tes questions. « Je suis arrivée fin décembre et j’ai bien mis un mois à m’adapter et à me sentir à ma place… bon d’accord deux mois ! » Tu souris doucement, la tasse de café entre tes mains. Deux mois pour se sentir à sa place. C'est beaucoup et si peu à la fois. Tu ne sais pas vraiment comment tu vas faire et à quelle frequence tu réussiras a te faire doucement une place ici. Au fond, tu te dis que tu as de la chance, encore, de croiser des gens gentils comme maddie. Des gens qui viennent vers toi pour voir si tu vas bien. Tu aimerais aller vers les autres, vers ces gens que tu ne connais pas, toi qui es très sociable ça devrait le faire mais actuellement tu n'es que la petite nouvelle dont la plupart se méfient. Tu peux les comprendre en fait, c'est même logique à tes yeux et c'est bien pour ça que tu as été surprise en voyant la rouquine débarquer. « Ce midi tu pourrais venir manger à la maison si tu veux, il me reste des lasagnes maison si tu aimes ça. (..). Mais bref, si tu as envie d’un bain, je t’aiderais à remplir la baignoire, je commence à avoir la pratique pour faire bouillir l’eau rapidement. » Tu souris doucement, amusée de voir tellement d'aplombs dans ce qui semble être son métier. La tasse de café toujours dans tes mains, tu finis par prendre un nouveau biscuit que tu grignottes. Tu n'as pas vraiment faim mais tu ne veux pas paraitre mal polie ou mal aimable envers son attention adorable. Tu as bien pris notre de son invitation et les lasagnes, tu adores ça, pourtant tu ne veux pas t'imposer, tu ne veux pas faire croire que tu as besoin d'assitance continuellement.

« Tu sais que moi aussi j’étais la seule fille de mon groupe avant d’arriver ici… j’imagine que si tu es la seule à être arrivée ici, ça ne s’est pas bien fini… ? » Tu relèves les yeux vers elle, le biscuit entre les dents. Elle a été la seule fille de son groupe ? Tu finis par secouer la tête, baissant les yeux a nouveau. T'aime pas parler de tout ça, c'est triste et douloureux, pourtant tu ne peux pas juste etre silencieuse. « ils sont tous morts.. un à un. la plupart sous mes yeux.. j'ai juste... eu toujours de la chance finalement. » La culpabilité du survivant, encore et toujours. tu finis par poser ta tasse de café à peine entamèe, et le biscuit que tu avais encore en main. « les garçons ont tous été gentil avec moi. Mais j'avais juste l'impression d'etre un boulet à leur pied. » Tu hausses les épaules, terminant enfin ton biscuit pour ne pas le gacher et décevoir Maddie. Elle est gentille avec toi et tu ne veux pas qu'elle te déteste. Tu relèves les yeux vers elle, rougis par les larmes que tu retiens cependant. Tu lui souris en te reprennant. « j'adore les lasagnes. Et vu que tes biscuits sont très bon, je suppose que tu cuisines bien. j'aime bien cuisiner aussi, mais j'suis plus douée pour la viande que pour les patisseries. » Tu souris, t'as appris ça a la ferme après tout. Quand ton frère partait chassé c'est toi qui etait de corvée. Entre retirer la peau de l'animal et le faire cuir, même si tu adores les animaux, aujourd'hui c'est de votre survis que tout cela dépend. Alors forcement tu ne fais plus la fine bouche et tu ne déprimes plus quand tu dois gratter un lapin. « je suis vétérinaire. pas du tout la même chose. j'adore les animaux. mais si... on est obligé d'en cuisiner certain. »


_________________
taylor & lily jones.
And I want to hold you Protect you from all of the things I've already endured And I want to show you To show you all of the things that this life has in store for you I'll always love you The way that a father should love his daughter
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 323
Points : 357
Date d'inscription : 21/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
We have ashes, fire and hope
Maddie Purple
Matricule n°001
We have ashes, fire and hope
Dim 2 Juil - 18:04

Maddie ne put résister et pris Lily dans ses bras sans un mot. Son histoire était un triste écho a la sienne. Elle aussi avait dû assister impuissante à la mise à mort de ses frères d’armes. Elle était restée muette à genoux à devoir regarder les jeux sadiques de leurs bourreaux à croire à leurs fausses promesses et à se retrouver saisies lorsqu’ils continuaient le massacre. Elle n’avait survécu que parce qu’ils comptaient sur elle pour s’amuser autrement après et qu’ils l’avaient sous-estimée.

« Je suis désolée pour toi ma belle, je sais que ça ne ramènera pas tes amis, mais au moins, tu es vivante et tu te souviens d’eux, ils ne sont donc pas morts en vain et ne seront pas oublier. Et tu n’es pas un boulet crois moi, si tu es là, c’est bien que tu es tout sauf un boulet »

Elle relâcha son étreinte doucement en essayant de lui lancer un regard pour lui confirmer que tout allait bien se passer maintenant. Elle retourna a sa place contente de voir Lily manger et consciente que tout devait lui paraitre surnaturel, a commencé par avoir des cookies dans son assiette, une inconnue qui l’invite a manger des lasagne devant elle et un endroit calme où débuter sa nouvelle vie.

« On va dire que je me débrouille dans une cuisine, je n’ai pas été mariée seulement pour mes beaux yeux… »

Elle lui fit un clin d’œil. Bon la vérité était qu’elle avait user d’autres de ses qualités qui n’avaient pas fait hésiter trop longtemps ses prétendants. Mais elle pouvait difficilement avouer que le Yoga lui avait plus apporter que la cuisine dans sa vie amoureuse.

« Si tu veux on fera des ateliers cuisines papotages toutes les deux. »

Quand Lily lui indiqua sa profession, Maddie écarquilla les yeux.

« Vétérinaire !! Comme la femme d’Isha ! C’est formidable !! Je crois qu’elle est en train de monter une sorte de ferme, en tout cas j’ai commencé a avancer sur les plans, mais tu pourrais peut être voir avec elle pour faire partie de l’aventure si tu as envie de travailler avec des animaux encore ! Bien sûr tu peux aussi avoir d’autres envies. J’ai trop hâte que tu termines pour te montrer ou habite qui !!!! Surtout si je parle trop ou que tu as le sentiment que je te bouscule, dis-le ! Je ne me fâcherais pas, je sais que je suis un peu… »
Revenir en haut Aller en bas

Nouveau
Répondre

 Sujets similaires
-
» Goodbye my old friend...
» Hey my friend [PV]
» 01. My friend, mes amis ♪ [Fe Brittany]
» It's a carousel my friend - Défi {Vera}
» Goodbye my friend

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum