all around me ♦ linko&lily



InformationsContact
avatar
Messages : 123
Points : 332
Date d'inscription : 16/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 26 Juin - 20:56




26 février, dans la soirée ▬ Tu commences doucement à te faire à cette vie. Ou en tout cas, tu tentes. Ca fait deux jours que tu es là et tu as déjà fait quelques rencontres. Tu as rencontré Logan, évidement, le chef du fort, la montagne en peau de bêtes. Bon, c’est une façon de parler, mais il a été sympa avec toi, même s’il t’intimide énormément. Tu as rencontré Maddie, une rouquine adorable et très souriante qui t’as souhaité la bienvenue chaleureusement. Elle avait même ramené le petit déjeuné. Tu commences doucement à te faire à cette nouvelle vie, à ce nouveau climat. C’est rassurant, tu dors dans une maison, enfin dormir est un grand mot parce qu’il est rare que tu réussisses à t’endormir vraiment. Tu somnoles, tu as quelques moments d’absence mais tu ne dors pas vraiment. Tu as trouvé un moyen de te rendre utile, à " la ferme ". Tu t’occupes des animaux, de leur soin et de leur bien être. Tes talents de vétérinaire et de gamine de la ferme te servant bien plus que dans l’ancien groupe où tu étais. Vous n’êtes plus que cinq, mais dans le groupe initiale, ceux présent quand tu les as rejoins, ils sont tous morts. Il ne reste que ceux les ayant rejoins ensuite, dans l’année passée. Tu es la seule survivante de ceux là, et tu t’en veux. La culpabilité du survivant, comme dirait les psychologues. Pourtant, t’es pas psy. Et puis les psy, franchement là, tu les emmerde ! T’as besoin de marcher. T’as besoin de prendre l’air, de sortir de ta petite maison. Alors tu avances, tu te balades. C’est calme, les gardes sont en position, les rues sont moins fréquentés on dirait. Mais l’ambiance te glace le sang. T’es juste pas habituée. Le skateboard sous le bras, tu finis par marcher pour ne pas rouler sur un caillou et tomber comme une idiote. Ca ne t’arrêtera pas mais bon. T’as juste besoin d’air, de respirer, de faire le point sur tout cela, sur ton arrivée, et ton avenir. Tu dois retrouver ton frère.

« Lily ? » Tu te retourne, sagement, vers cette fois que tu as entendu t’appeler. Mais ce que tu vois sous tes yeux te fige totalement. Cette silhouette. Ce visage. Tu ne pourras jamais l’oublier. Il est celui grâce à qui tu es toujours en vie, celui qui t’a sauvé des tréfonds de la brutalité et de l’horreur du monde. Il t’a sauvé des griffes d’une mort atroce, où tu aurais finit dévorée, pour finalement devenir comme eux, ces monstres que tu détestes tellement. Tu lui dois tout, ta vie, ton âme. Et pourtant, en cet instant il y a deux sentiments, deux émotions distinctes que tu ressens et qui se battent, qui se confrontent pour savoir laquelle gagnera. Tu fais volte-face pour ne plus avoir que la tête tourner mais bien être là, devant lui, des dizaines de mètres vous séparant. Ou peut être moins, t’es pas sur de la distance qu’il y a entre vous à vrai dire, et puis tu t’en moques. Tu fais un pas. Pendant qu’à l’intérieur ça bouillonne. Tu as envie de hurler. De pleurer. De lui sauter dessus. De le serrer fort. T’as envie de le frapper. De lui mettre ton poing dans le ventre même si tu sais qu’il ne sentirait rien. T’as envie de lui dire que tu le déteste. Que tu lui en veux. T’as envie de lui dire que tu l’aime. Qu’il t’a manqué. Tout se confond dans ton cœur et dans ta tête alors que tu continues de raccourcir les mètres qu’il y a entre vous. Et puis tu es là, devant lui, petite silhouette frêle que tu es, petite tête blonde toujours souriante pourtant. La tu ne souris pas. Tu as l’air grave. Le visage fermé. Tu ne sais pas comment réagir. Tu devrais simplement laisser tes émotions parler comme tu l’as toujours fait finalement, ça serait le plus simple, le moins chiant à comprendre. « Link’… » Ta voix est douce, comme toujours, mais froide alors que tes yeux se remplissent doucement de larme sans pour autant que ça ne coule sur tes joues blanches. Et là, elle part. Cette gifle. Venant claquer d’un coup sec sur cette joue ombrée par la barbe mal rasée. Tu le gifle, parce que tu lui en veux, parce que tu repenses à tous ce que tu as pu vivre depuis qu’il est parti, depuis qu’il t’a abandonné. Mais tu ne peux pas lui en vouloir autant que ça, tu ne peux pas résister à l’envie, et au besoin de le prendre dans tes bras, de te blottir dans ses bras. Alors tu viens passer tes bras fins autour de lui pour ensuite coller ta tête contre lui. Tu fermes les yeux, et les larmes coulent enfin, perlant délicatement sur tes joues. « tu es parti… » que tu finis par sangloter. Te serrant un peu plus contre le corps rassurant de cet homme. Ta main droite finit par le lâcher, pour mieux s’abattre contre son torse, d’un coup de poing, plutôt faible. Tu n’y mets aucune force, c’est juste pour l’engueuler, pour lui faire comprendre qu’il t’a fait mal, que tu n’as pas bien vécu son départ, que tu lui en veux. Alors tu frappes, à plusieurs reprises en laissant tes larmes perler sur tes joues et y faire quelques marques rouges.


_________________
taylor & lily jones.
And I want to hold you Protect you from all of the things I've already endured And I want to show you To show you all of the things that this life has in store for you I'll always love you The way that a father should love his daughter
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 793
Points : 820
Date d'inscription : 02/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 27 Juin - 9:33


All around me
Lily & Lïnko


Les allées de Fort Hope étaient paisibles. Comme le plus souvent, d'ailleurs. Les survivants s'affairaient à leurs tâches quotidiennes, qu'il s'agisse de tours de garde, ou de surveillance des stocks. L'islandais, comme toujours enveloppé de sa fidèle peau de loup grise, et équipé du légendaire trio hache, épée, couteau, déambulait de sa démarche lourde et énergique entre les différentes propriétés de la communauté. Il avait croisé Logan, le matin même, et c'était d'ailleurs un peu fait engueulé... Malgré le fait qu'il ai une place au conseil, le barbare préférait passer le plus clair de son temps à l'extérieur, s'occupant le restant enfermé dans sa maison. Bon, il jouait un rôle dans les expéditions et le ravitaillement, et c'était déjà pas mal, mais le leader s'offusquait parfois de son manque d'implication.

A cela, Ice aurait bien voulu répondre qu'il en avait rien à carrer, mais il respectait beaucoup Logan, et c'était contenter de mettre à sang l'intérieur de sa joue en fusillant l'innocente Nanna d'un regard de feu glacé. A la mention d'un petit groupe de nouveaux, en revanche, les yeux du Nordien s'étaient arrondis. Cinq ? Inutile de préciser que c'était chose rare... D'ordinaire, seuls des solitaires épuisés étaient recueillis. Le barbu n'avait pas relevé, se contentant d'opiner positivement du chef pendant que le Fantôme décrivait succinctement le déroulé des évènements. Le contrôle santé avait été fait, et un abri avait été fourni à chacun. D'une oreille un tant soi peu distraite -il avait des pièges à poser, bordel...- l'islandais avant cependant eu l'écho d'un nom pendant quelques minutes entre les tempes. Lily. Saisi d'un mutisme inquiétant, l'ex-détenu n'avait pas bronché, rattrapé par des dizaines de souvenirs qui le hantaient depuis un bon nombre de temps.

Au final, lorsque sa conscience l'avait habité de nouveau, il ne restait dans ses appartements que Nanna, qui tirait avec avidité sur le pan de son pantalon. Quelques minutes plus tard, le barbu arpentait Fort Hope d'un pas décidé.
Après quelques minutes passées à se diriger vers les bâtiments offerts aux nouveaux, une silhouette fine et légère captura son attention. S'immobilisant aussitôt, le viking d'adoption resta quelques secondes silencieux, avant de prononcer à voix haute un prénom qui restait sécuritairement enfoui dans les recoins sombres de ses méninges. « Lily ? » Ça ne pouvait être vrai. Après tant de jours... Non... Et pourtant, quand la jeune fille détourne la tête, le coeur de glace de l'Islandais semble couler de sa cage thoracique pour s'enfouir à des miles sous terre. Momifié, il reconnaît immédiatement les adorables traits fins de sa protégée d'antan. Celle qu'il a sauvé des griffes de bourreaux envoyés par Loki. Celle qui l'a sauvé d'un bannissement certain d'une vie mortuaire au Valhalla, faute de conduite sanguinaire relevant plus de la folie que de la force juste.

Tout se passe ensuite très vite, et pourtant, il semble au Nordien que la jeune femme met des décennies à effacer la distance qui les sépare. Arrivée à sa hauteur, Lily affiche une expression indéchiffrable, pendant que le barbare fronce les sourcils, tentant de chasser des larmes envahissantes et indésirables. Malheureusement pour lui, ces dernières s'accentuent quand la blondinette souffle le surnom qu'elle lui donne depuis toujours. Sans qu'il n'ai le temps de véritablement comprendre pourquoi, sa joue le chauffe brusquement, et il se retrouve à regarder de côté. Maintenant, il comprends... Avant qu'il ne le fasse de lui même, une pression se fait ressentir contre lui, et le barbu entoure la petite silhouette pour la maintenir ainsi. La joue collée contre sa chevelure d'or clair, il la laisse tambouriner doucement sa poitrine, pendant que ces saloperies de larmes coulent sur la petite tête de sa protégée.

Passablement désemparé, mais surtout heureux, comme ayant retrouvé une partie de lui après tant de jours sombres et tristes, Ice finit par prononcer la seule chose dont il est capable, la voix inhabituellement trouble « Lily... » Redressant la tête pour poser le menton sur les cheveux de la survivante, il respire un bon coup avant de pouvoir poursuivre « Je sais, je sais... Mais... Je voyais pas comment faire autrement. » Si, maintenant, il voyait. Mais de son avis, c'était la meilleure chose à faire. Jamais il n'aurait pu quitter la blondinette après le lui avoir annoncé. Rien que, cette fameuse nuit, il était resté presque une heure à partir, et puis non. Partir, et puis non. Mais cette vie n'était plus possible pour le loup solitaire qu'il était. « Je savais que tu étais en sécurité, avec eux. Je voulais pas te laisser, tu sais ? Mais je pouvais plus rester non plus. C'était au dessus de mes forces. Et, ça aurait pas été une vie pour toi, de rester à me suivre. Trop dangereux. »

© BLACK PUMPKIN

_________________

Monsters are real, and ghosts are real too.
They live inside us, and sometimes, they win.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 123
Points : 332
Date d'inscription : 16/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 27 Juin - 10:05





Tu le déteste. Mais tu l'aimes tout autant. Et c'est un véritable combat qui a lieu dans ta tête et ton coeur pour savoir comment réagir avec lui. Il t'a abandonné, sans un au revoir, sans même une excuse. Tu aurais pu comprendre tellement de chose, mais pas qu'il s'en aille sans toi, t'abandonnant avec des gens que tu connaissais depuis quelques jours seulement. Certes, ils étaient gentils, et le leader de ce groupe avait ete adorable avec toi, afin que tu sois à l'aise. Mais tu t'en fichais bien au final, parce que tu voulais juste suivre Link. Tu aurais pu tenter de le retrouver, mais il était rapide, tu n'aurais pas su le rattraper. Tu as beau avoir appris à pister les animaux, Link etait un solitaire doué et tu n'es pas sur que tu aurais pu le pister longtemps avant d'etre face à des rodeurs. Et eux, tu les aimes pas vraiment. Tu n'es pas une professionnelle dans le combat, même si tu peux te défendre un minimum contre un rodeur, mais pas contre une horde. Non. tu lui en veux bien que tu sois heureuse de le retrouver. Il fait partie de ta vie, de ton âme, quoi que cela puisse faire aux autres, Linko est une partie de toi, il connait ton plus grand secret d'apocalypse, parce qu'il t'a sauvé de tout cela. Mais tu lui en veux. « Lily... » Il bouge, posant son menton sur ta petite tête alors que tu restes blotti contre lui. Tu fermes les yeux, essayant de retenir tes sanglots, frappant son torse par colère. « Je sais, je sais... Mais... Je voyais pas comment faire autrement. » Il ne voyait pas comment faire autrement ? Il aurait pu rester avec toi, attendre que tu te réveille où te réveillé pour te dire qu'il devait partir, pour te dire adieu. Tu aurais tout fait pour le retenir, avant de lui dire que tu le suis et tu l'aurais surement menacé en disant que s'il partait sans toi, tu le suivrais. Tu l'aurais surement taper, en disant qu'il était dingue, vous vous ferez surement disputé un peu à cause de tout cela. Mais peut importe, au moins il n'aurait pas fuit, il ne t'aurait pas abandonné. Tu as réussi à survivre pendant des mois, beaucoup de chance surtout, mais tu espéré à chaque instant le croiser, le retrouvé. Mais finalement, il est là, déjà en sécurité. Déjà à Fort Hope. « Je savais que tu étais en sécurité, avec eux. Je voulais pas te laisser, tu sais ? Mais je pouvais plus rester non plus. C'était au dessus de mes forces. Et, ça aurait pas été une vie pour toi, de rester à me suivre. Trop dangereux. » Tu fulmines. Alors que tu te recules pour te remettre correctement, droite, devant lui.

C'est la meilleure celle là. C'était trop dangereux ? Parce qu'il pense que survivre dans la nature, changeant de camps tout les deux jours n'était pas dangeureux ? Que voir ces hommes et ces femmes mourir n'étaient pas dangeureux ? Que devoir aller chasser n'était pas dangeureux ? Que tenter de trouver un point d'eau potable ne l'était pas également ? Tu secoues la tête, avant de passer un revers de la main sous tes yeux pour les sécher. Non, tu lui en veux. Tu t'es senti abandonnée et trahit cette nuit là. « tu crois que c'était pas dangeureux que de me laisser là ? je les ai tous vu mourir. un par un. j'ai vu des rodeurs attaquer nos campements des dixaines de fois parce qu'on n'était pas assez pour bien surveiller nos arrières. J'ai passé des nuits sans dormir, en espérant que tu me retrouves. » Tu pleures bien que tu tentes de te contenir un minimum. Mais tu pleures, les larmes roulant sur tes joues blanches. « j'étais toute seule Link'. tu m'as abandonné. » souffles-tu finalement en baissant la tête, tentant encore une fois de sécher les larmes. Tu finis par tourner les talons, te mettant dos a lui pour secher tes larmes et tenter de te reprendre un minimum. T'as vraiment l'air faible, alors qu'ici, ils sont tous fort. Tu te demandes bien comment tu vas faire, pour tenter de te faire une place, pour prouver que tu peux vraiment être utiles. Pour montrer que tu n'as pas juste de la chance.

« Puisque te suivre est trop dangeureux.. t'en fais pas.. tu ne m'auras pas dans les pattes. » Craches-tu avant de partir, de reprendre ta route, de reprendre le chemin dans le noir de la nuit, dans ce silence presque pesant. Tu lui en veux, et bien que tu sois heureuse de le revoir, tu ne peux pas simplement t'accrocher a lui comme tu l'as fait il y a un an. Tu es un peu suceptible aussi il faut dire.


_________________
taylor & lily jones.
And I want to hold you Protect you from all of the things I've already endured And I want to show you To show you all of the things that this life has in store for you I'll always love you The way that a father should love his daughter
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 793
Points : 820
Date d'inscription : 02/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 28 Juin - 11:37


All around me
Lily & Lïnko


Serrant toujours le petit corps de Lily contre lui, le barbare avait du mal à reprendre contenance. Quand Logan, quelques minutes auparavant, avait fait mention d'une nouvelle recrue de ce nom, Ice n'avait voulu y croire. Une forme latente d'espoir avait agité son flux sanguin, mais rien d'extravagant. Mais maintenant qu'il avait retrouvé son petit soleil... Toute conscience semblait l'avoir quitté. En effet, il n'avait aucunement pu se préparer à de telles retrouvailles, aussi, et malgré son coeur de glace, les larmes qui envahissaient ses yeux froids étaient bien réelles. Comme il aurait pu s'y attendre si temps de préparation il y avait eu, la blondinette débutait une séquence reproches. L'islandais ne lui en voulait aucunement. Comment aurait-il pu, de toute manière ? Elle avait raison, et en même temps, le nordien savait qu'elle aurait refusé de comprendre son point de vu. Aussi, il laissa la jeune femme cracher ce qu'elle avait sur le coeur. Elle en avait certainement besoin, après tout.

Face à elle, le barbu se contente de fixer ses yeux mouillés de larmes, les sourcils froncés par l'émotion évidente qui le saisit. Il n'écoute que distraitement ses propos rageurs. Le miracle de l'avoir retrouvée, et la peine de la trouver aussi bouleversée suffisent pour l'instant à occuper son esprit perturbé. Quand Lily utilise le terme d'abandon, cependant, le flux de pensée du nordien reprend quelque peu son cours. Bien qu'il désapprouve totalement ce terme, il se contente de serrer les dents, incapable de ne serait-ce qu'hausser la voix avec sa petite protégée. Déstabilisé, il l'est quand la jeune femme opère finalement un demi-tour, visiblement déterminée à lui montrer à quel point son départ nocturne l'avait choquée. La jointure des phalanges prêtes à céder, Lïnko ne sait que trop peu comment réagir. « Je suppose que c'est mieux ainsi, dans ce cas. »

Se mordant férocement l'intérieur des joues, le rythme cardiaque montant en flèche, l'islandais fait de son mieux pour se contenir, mais impossible. Voir Lily se détourner ainsi le met tout simplement hors de lui. Bien sûr, il sait qu'elle est aveuglée par le mélange toxique de ressentis contradictoire, mais ça ne suffit pas à le calmer. Perdant ce qui n'a jamais été son fort : la patience, l'adorateur scandinave rattrape finalement la blonde en quelques pas, avant de lui saisir le poignet pour la faire se retourner vers lui. Le regard électrique, il s'emporte quelque peu, exposant son propre point de vue. « Tu sais très bien que je pouvais pas assumer seul ta sécurité. Combien de fois on s'est sortis de justesse de situations paraissant conduire vers le Valhalla, hein ??! Tu sais très bien comment je suis, Lily. J'en pouvais plus de vivre dans l'angoisse de te perdre. J'ai besoin de sang, de cris et de l'odeur de la mort pour vivre, comment t'aurais vécu ça, hein ?! Ce groupe, tu t'es peut être retrouvée seule, et ça m'as fait aussi mal que toi, mon ange, mais comment t'aurais réagi, en me voyant reprendre mes instincts de massacre ? »

Sa respiration s'étant emballée, Ice redescendit peu à peu, et desserra sa prise sur le poignet nacrée de Lily. Bon. Il s'était un peu emporté, mais au moins, c'était dit. Frottant nerveusement sa barbe en inspirant une bonne bouffée d'air frais, il détailla un instant la petite main blanche, avant de retourner aux yeux clairs de son petit ange, son propre regard s'étant adouci. « Je voulais pas te laisser. Mais j'étais dans une impasse, et je pensais que c'était mieux pour toi, de faire partie d'un groupe. Plus sûr. » C'était la raison première du pourquoi de son départ. A vrai dire, il aurait certainement réussi à contenir ses pulsions meurtrières sur la durée, si la sécurité de Lily n'avait pas été en jeu. Seul avec elle, il redoutait plusieurs fois par jour qu'il ne lui arrive quelque chose. Avoir quelqu'un sur qui veiller, c'était bien la pire des angoisses...

© BLACK PUMPKIN

_________________

Monsters are real, and ghosts are real too.
They live inside us, and sometimes, they win.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 123
Points : 332
Date d'inscription : 16/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 28 Juin - 13:46





Tu lui en veux. D'être partie sans un mot. De ne pas avoir pris la peine de t'expliquer qu'il avait besoin d'etre seule ou que tu n'étais surement qu'un frein.tu lui en veux de t'avoir laissé, et si le mot abandon le fait réagir, c'est ainsi que tu l'as ressenti, comme un abandon, te laissant avec d'autres, alors que tu n'avais besoin que de lui. C'est peut-etre idiot, peut-etre même que tu ne l'aurais pas supporter longtemps, mais actuellement tu ne penses pas à tout cela. Tu es sur consummé par la colère et la peine, alors qu'au fond t'as juste envie de te blottir dans ses bras et ne plus les quitter parce que tu as enfin retrouvé le réconfort que seul lui avait réussit à te donner durant ses heures sombres. Tu t'en vas, finalement, tournant les talons parce que tu veux lui montrer que tu es forte, et que puisqu'il ne veut pas de toi à ses jambes, tu le laisseras tranquille et que tu feras ta petite vie à Fort Hope sans lui. C'est difficile, et tu le regretteras dans quelques minutes, dès que tu seras toutes seule dans un coin pour pleurer sans etre vu. Mais tu es juste trop en colère. Tu pensais qu'il te laisserait partir, que c'est ce qu'il voulait, mais il te rejoind en quelques pas pour attraper ton poignet et te retourner. Tu vois bien qu'il est en colère, mais peut-etre que c'est la seule façon pour vous de vous parler et de vous retrouver pour le moment ? « Tu sais très bien que je pouvais pas assumer seul ta sécurité. (..) mon ange, mais comment t'aurais réagi, en me voyant reprendre mes instincts de massacre ? » C'est pourtant grave à cet instint que tu es encore envie, parce qu'il a massacré ses connards qui t'ont violé, et les rodeurs autour. Vous aviez souvent eu du bol, mais il a toujours été là, tu avais une confiance aveugle en lui, et tu l'as toujours à vrai dire. Les larmes roulent sur tes joues, alors que tu gardes tes prunelles rougies dans les siennes.

« Je voulais pas te laisser. Mais j'étais dans une impasse, et je pensais que c'était mieux pour toi, de faire partie d'un groupe. Plus sûr. » Tu peux comprendre. Tu baisses les yeux, les larmes roulant jusqu'à tomber sur le sol comme une petite pluie. Mais tu ne peux pas le détester, pas lui. Tu finis par revenir contre lui, posant ta tête blonde contre son torse en fermant les yeux. Tu finis juste par marmoner, difficilement entre les sanglots. « moi, j'avais juste besoin de toi. Peu importe les massacres.. c'est ce qui m'a sauvé la vie. » tu finis par repasser tes bras autour de lui pour le serrer. Linko, hormi ton frère, c'est la seule personne a qui tu confierais ta vie sans une hésitation, tu pourrais le suivre sans peur, et tout quitter sans un regard en arrière. C'est peut-etre etrange pour certain, peut-etre que tous pourront imaginer leur propre scénario, mais ces mois sans lui ont été difficile et très dur pour toi. Surtout au début, puisqu'après tu commencais doucement a te faire a cette solitude. Tu etais entourée, mais c'était difficile. Parce que tu te sentais seule. « ne me laisse plus. » c'est une promesse que tu veux, ne plus être séparé de lui, d'une façon où d'une autre. Evidement tu ne parles pas du fait de le voir partir quelques jours ou ce genre de chose, mais bien de t'abandonner, de ne plus te laisser, de ne plus avoir un oeil sur toi. Tu finis par sourire, te lovant contre lui pour etre sur de ne pas le lacher et de ne pas le laisser partir une fois de plus. « la prochaine fois que tu pars sans me dire au revoir, je te frappe. » tu souris, un peu plus tendrement et plus sincérement encore en restant contre lui.



_________________
taylor & lily jones.
And I want to hold you Protect you from all of the things I've already endured And I want to show you To show you all of the things that this life has in store for you I'll always love you The way that a father should love his daughter
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 793
Points : 820
Date d'inscription : 02/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 28 Juin - 14:25


All around me
Lily & Lïnko


Plus il regardait la bouille innocente de Lily, cette mine un peu enfantine qui lui avait tant manquée, tant et si bien qu'il s'était presque efforcé de l'oublier -sans pour autant y parvenir, évidemment-, plus il se sentait coupable, et regrettait du même temps de s'être emporté, quelques secondes auparavant. Elle aurait pu s'offusquer de sa conduite, mal réagir au regard de la manière dont il l'avait un peu violentée, mais pour l'heure, seules ses larmes traduisent la tristesse. Pas de colère. Juste un air blessé de biche esseulée, celui-là même qu'il s'efforçait de faire partir, quand ils vivaient encore tout deux en solitaire. S'avançant à lui pour une nouvelle étreinte, Lïnko place machinalement l'une de ses mains dans sa crinière blonde et soyeuse. A quel point ce geste lui avait manqué...? Impossible à dire. Peu friand de ce genre de manifestations amicales, l'islandais acceptait volontiers celles venant de sa petite protégée. Ainsi collée à lui, il avait l'impression d'être utile, quelque part, ou du moins, pour quelqu'un.

Se remémorant le sauvetage sanglant qu'il avait effectué pour tirer Lily d'un très mauvais pas, le barbare fût de nouveau submergé par une vague d'émotion. Conneries de larmes. Elles ne coulèrent pas, mais l'horreur de ce qu'avait subit la petit lui arracha un frisson, qui glissa le long de sa colonne, faisant ré-apparaître la rage qui avait guidé ses lames lors de ce jour macabre. « Ne me laisse plus. » dit-elle. La serrant davantage contre lui, Ice esquissa un sourire à cette évidence. « Jamais. » murmura-t-il simplement. Seule la mort pourrait réaliser ce prodige. Maintenant qu'ils partageaient leurs jours à Fort-Hope, rien ne les sépareraient. Plus encore, il s'avérait que l'ex-détenu avait pris goût à cette vie là, et qu'il n'avait aucunement l'intention de quitter le campement. Grâce à Katherine, Logan, Joy, Juliet, et d'autres, il avait considérablement habitué ce mode de vie moins axé sur la mise à mort de tous les vivants encore debout. Maintenant que la petite était là, qu'est-ce qu'il pouvait bien arriver de mieux ?

A la réplique de Lily, le nordien s'écarte un peu de cette dernière, affichant un sourire engageant. « Me donnes pas de bonnes idées, tu veux ? » Saisissant le petit visage rougi par les larmes entre ses grandes mains, il reste un moment silencieux, l'observant. Par Odïn, qu'est-ce que tu m'as manqué, petit ange... De ces pouces, il chasse quelques larmes rebelles, reniflant lui même au passage, toujours un chouilla ému, faut l'avouer. Sans trop savoir pourquoi, il hausse les sourcils avant de déclarer : « Quelle chance, quand même. Quand Logan est passé, j'écoutais à peine, et il a parlé d'une Lily... J'avais tellement de mal à y croire que... Enfin, t'es bien là. » Se rappelant d'adresser une énième prière à Odïn concernant la jeune femme, le tatoué descendit ses mains pour les poser sur les épaules de la blondinette. « Toujours mince... Mais globalement, t'as pas l'air trop mal en point. » remarqua-t-il avant d'ajouter :« Tu veux me raconter un peu comment vous êtes arrivés jusqu'à nous ...? »

© BLACK PUMPKIN

_________________

Monsters are real, and ghosts are real too.
They live inside us, and sometimes, they win.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 123
Points : 332
Date d'inscription : 16/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 28 Juin - 18:27





 « Jamais. » Tu ne veux pas qu'il t'abandonne encore, tu ne veux pas qu'il s'éloigne une nouvelle fois de toi. Tu ne veux pas le voir disparaitre une nouvelle fois de ta vie. Et à cette idée, tu te serres un peu plus contre lui, comme si tu avais peur qu'il parte une nouvelle fois. Il finit par reculer un peu à nouveau. « Me donnes pas de bonnes idées, tu veux ? » Ses grandes mains sur tes joues rougies, tu souris doucement, tendrement. t'es vraiment heureuse de l'avoir retrouver. « Quelle chance, quand même. Quand Logan est passé, j'écoutais à peine, et il a parlé d'une Lily... J'avais tellement de mal à y croire que... Enfin, t'es bien là. » Tu souris doucement. la chance. t'as l'impression que tu n'as que de la chance pour toi. Mais tu ne veux pas déprimer et te morfondre pour rien. Tu es une fille courageuse et pleine de ressources et non pas une petite fille faible. Tu es tout de même contente de savoir qu'à l'entente de ton prénom il a tout de suite penser a toi, qu'il a tout de suite voulut que ce soit toi. Tu pourrais de nouveau pleurer, parce que tu es heureuse de le trouver, de le retrouver et voir qu'il va bien.

Il finit par te reculer un peu pour te regarder. « Toujours mince... Mais globalement, t'as pas l'air trop mal en point. » Tu souris légèrement. T'as pas vraiment pris de poids, t'en as même surement perdu un peu mais pas assez pour devenir squeletique. Quand il te regarde de cette façon, comme s'il vérifiait que tu étais en un morceau, que tu allais au mieux selon la situation de cette fin du monde. « Tu veux me raconter un peu comment vous êtes arrivés jusqu'à nous ...? » Tu hausses les épaules. T'as l'impression de raconter tout ça tous les jours. Mais c'est normal qu'il veuille savoir finalement, normal qu'il désir comprendre comment tu es arrivée ici. Tu finis par avancer un peu pour t'asseoir sur quelques marches devant une maison qui n'est pas la tienne mais bon, tant pis. « On est allé chasser, avec Carter et un autre survivant du groupe. C'était la routine. Je piste, ils tuent. » Carter c'est le leader, l'homme qui vous a acceuillit dans le groupe et à qui il t'a laissé. C'était un type bien, compréhensif et suffisement autoritaire pour la sécurité du groupe. Un homme courageux. « On s'est fait avoir par une horde de rodeurs.. J'ai eu le temps de grimper a l'arbre après avoir buter un rodeur. Mais Carter avait déjà été mordu. Il nous a dit de fuir, qu'il s'occupait de la horde, qu'on devait rejoindre le groupe et trouver Fort Hope. » tu soupires, ton coeur se serre en repensant à tout cela mais tu restes forte, tu ne veux plus pleurer, tu ne veux plus repenser a leur mort sous tes yeux. « on a finit a cinq. les autres sont morts sur le chemin quand on cherchait le fort. » Tu reposes tes prunelles sur lui pour ajouter. « et toi, tu as finit ici comment ?  je pensais pas te trouver dans une communauté à vrai dire. »

Tu finis par te redresser, sautillant même pour simplement sauter sur lui, passant tes bras autour de son cou et tes jambes autour de sa taille. Tu passes en mode koala sans avoir peur de voir arriver un rodeur et de ne pas etre assez rapide pour dégainer. Tu viens coller tes lèvres sur sa joue piquante par la barbe, et tu souris. « tu m'as manqué Link'. » Tu lui souris, franchement, sincérement. Link' est là, et il partira plus. Il est le seul a te connaitre vraiment, a connaitre tes secrets et tes plus grandes peurs. Il est le seul a connaitre les cicatrices, que ce soit sur ton corps ou ton âme.


_________________
taylor & lily jones.
And I want to hold you Protect you from all of the things I've already endured And I want to show you To show you all of the things that this life has in store for you I'll always love you The way that a father should love his daughter
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 793
Points : 820
Date d'inscription : 02/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 2 Juil - 10:40


All around me
Lily & Lïnko


L'espace d'un instant, l'islandais avait l'impression d'être revenu des mois auparavant. Quand rien d'autre n'existait pour lui que Lily. Ils avaient leur routine, qui tournait principalement autour de rondes pour trouver de quoi se nourrir, et surveiller les aller et venues des morts et des vivants. La sécurité était un point essentiel. Mais, ce qui restait le plus en mémoire pour Ice, c'était les soirs. Au vu de ce qu'elle avait traversé, la jeune femme peinait réellement à trouver la paix, surtout quand la nuit tombait. Alors le barbare devenait l'ombre de lui même, mais, l'ombre la plus lumineuse qui soit. Faisant du mieux qu'il pouvait, il tentait d'apaiser les craintes de son petit ange, qui finissait par trouver un sommeil correct, blottie contre lui. Tout cela n'était que le passé, mais avec la venue de Lily, cela lui semblait être hier, et pourquoi pas aujourd'hui.

Quittant son doux regard, l'ex détenu avisa l'état général de son ange. Comme beaucoup d'entre eux, le régime apocalyptique l'avait amaigrie, mais pas suffisamment non plus pour qu'elle se retrouve trop faible. Maintenant qu'elle avait rejoint Fort Hope, elle retrouverait des forces. En tant que responsable ravitaillement, sûr que Lïnko y veillerait personnellement. Non pas qu'il était du genre à prioriser les gens, évidement, mais comme il trappait de son côté, il redoublerait d'effort si jamais la blonde ne se requinquait pas assez à son goût. Même s'il se doutait que sa protégée ai du conter son discours un bon nombre de fois depuis son arrivé, il préférait entendre sa propre version.

Comme il pouvait s'y attendre, le récit n'était pas un conte pour enfants. Carter, le leader, avait agit en héros, et il devait probablement discuter avec les guerriers du Valhalla, à cette heure. Passant une main sur la tête de Lily en signe de réconfort, il répondit simplement « Katherine m'a trouvé, l'hiver dernier. Je dormais dans la neige, et j'avoue que je commençais probablement à perdre la raison. Elle m'a invitée à la rejoindre, et j'ai suivi. J'ai d'abord cru qu'elle était une Valkyrie, qui m'enmenait à la table d'Odïn. » avoua-t-il en souriant. Esquissant des petits bons, la jeune femme finit par sauter sur le nordien, dans une étreinte qui ne le surprit même pas. Dire que si n'importe qui essayait de faire de même, il finirait avec une hache plantée dans la cage thoracique. Lily avait gagné son coeur de glace, rien à dire là dessus.

Après un bisou tout doux, Ice retourne un sourire certes moins mignon que celui de son ange. « Tu m'as manqué, mon ange, mais pas tant que ça, puisque tu as toujours été avec moi. » Maintenant Lily contre lui, il se dirigea doucement vers ce qui était désormais son domicile. « Viens, j'ai fait du bouillon de viande hier, ça va te requinquer un peu. Et puis, faut que tu rencontres quelqu'un qui va adorer te suivre partout pendant que je serais à l'extérieur... » Ignorant les regards choqués de quelques habitants de la communauté, le duo insolite aux yeux étrangers de leur complicité finit par débarquer sur le perron de chez Lïnko. Déposant son précieux colis avec précaution, il ouvrit la porte pour la laisser rentrer, arrivant à sa suite. A peine entrés, c'est Nanna qui trottina toute contente aux pieds de Lily. Pendant que les deux faisait connaissance, Ice se chargea de rallumer le feu pour réchauffer la soupe faite la veille.

© BLACK PUMPKIN

_________________

Monsters are real, and ghosts are real too.
They live inside us, and sometimes, they win.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 123
Points : 332
Date d'inscription : 16/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 2 Juil - 12:42





« Katherine m'a trouvé, l'hiver dernier. Je dormais dans la neige, et j'avoue que je commençais probablement à perdre la raison. Elle m'a invitée à la rejoindre, et j'ai suivi. J'ai d'abord cru qu'elle était une Valkyrie, qui m'enmenait à la table d'Odïn. » L'hiver a été difficile pour tout le monde, même si le temps s'adoucie un peu en ce moment, le temps a été dur avec tout le monde et tu te souviens de la difficulté de ne pas mourir de froid. C'est surement pour ça que tu trouves qu'il fait pas si froid que ca dehors, t'es habitué, t'es pas frileuse de toute façon mais la neige a été vraiment le plus difficile. Tu avais tes pensées pour te réchauffer, pour te donner cet espoir qui te faisait avancer sans perdre courage. Il perdait la raison ? C'est possible ? Tu n'étais pas là pour le garder avec toi, tu préféres te dire ça plutot que d'imagine le pire. Mais tu ne veux pas parler juste de mauvais souvenir, de ses moments passés loin de lui, de cette nuit ou tu t'es sentie seule, et de toutes ses nuits où le sommeil ne venait pas. Tu te redresses, sautillant pour lui sauter dessus et tu t'en moque si les autres trouvent ça bizarre. Tu t'en moques qu'on te trouve bizarre. Tu es juste heureuse, pour la première fois depuis des mois, depuis un an, tu es juste heureuse sincérement et véritablement heureuse de le retrouver. C'est comme retrouver une partie de sois, et avec l'aide de Logan, tu sais que tu pourras retrouver la dernière partie de ton âme en retrouvant ton frère. Tu embrasse sa joue, alors que tu te serre pour ne pas glisser et tomber.  « Tu m'as manqué, mon ange, mais pas tant que ça, puisque tu as toujours été avec moi. » Tu hausses un sourcil, ne comprennant pas vraiment ce qu'il veut dire avec ça. Tu étais toujours avec lui ? Il disait perdre la boule, est-ce qu'il avait des hallucinations ? Ou simplement qu'il pensait à toi ? Tu ne sais pas vraiment ce qu'il veut dire mais tu le lui demanderas plus tard. Tu prends une petite moue, posant ta tête sur son épaule en souriant pendant qu'il avance. Tu pèse pas bien lourd, t'es sur que ses armes sont plus lourdes que toi. « Viens, j'ai fait du bouillon de viande hier, ça va te requinquer un peu. Et puis, faut que tu rencontres quelqu'un qui va adorer te suivre partout pendant que je serais à l'extérieur... » Tu n'as pas l'intention de l'abandonner, pas ce soir, pas maintenant. Tu l'as retrouver et tu veux profiter de cet instant au moins le temps que le monde réel te revienne à la figure comme un boomerang.

Tu le laisse te reposer sur le perron avant d'entrer. C'est bizarre d'avoir une maison, tu as tellement eu l'habitude de dire que tu n'avais plus de chez toi, que ta maison, la ferme où tu as grandit, n'éxistait plus. Alors c'est étrange, tout comme d'imaginais Link' vivre ici, parce que tu l'as toujours connu solitaire et ermite. Tu entres, et tu es finalement surprise de voir une petite chévre arriver. tu ris, doucement, en te penchant pour caliner l'animal. Ca fait longtemps que tu n'as pas pu profiter de calin animalier. « tu es trop chou toi ! » tu souris, amusée en calinant l'animal. Tu tournes ensuite les yeux vers la silouette de l'homme avant de reprendre avec amusement. « en fait, tu m'as laissé pour une chèvre ? hm... je peux pas t'en vouloir. j'aurais fait pareil. » Tu plaisantes évidement, alors que tu gratouilles l'animal avant de te redresser pour approcher de Lïnko. Tu te sens comme chez toi, bien plus que dans la maison qu'on t'a attribué. La bas, tu dors dans un coin de la cuisine, impossible pour toi de reussir a dormir dans un lit, ou même de fermer les yeux. Tu somnoles un peu, ce qui t'évite d'avoir des sernes trop présentes. Mais tu n'as pas eu une vrai nuit de sommeil depuis bien longtemps. Tu finis par glisser tes mains dans les poches de son jeans pour reprendre. « dis.. tu voulais dire quoi par "tu as toujours été avec moi" ? » Tu t'inquietes juste, et puis tu enchéris. « Et puis.. quand tu vas a l'extérieur.. fais attention hein. si je devais te perdre une fois encore... j'y arriverais pas. » Ta voix tremble un peu, les yeux humides en imaginant l'horreur que tu ressentirais si tu devais le perdre une nouvelle fois.


_________________
taylor & lily jones.
And I want to hold you Protect you from all of the things I've already endured And I want to show you To show you all of the things that this life has in store for you I'll always love you The way that a father should love his daughter
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 793
Points : 820
Date d'inscription : 02/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 3 Juil - 13:07


All around me
Lily & Lïnko


Après un petit trajet avec Lily dans les bras, le duo récemment réuni arrivait au domicile de l'islandais. Comme ce dernier pouvait s'y attendre, la jeune survivante avait de suite craqué pour la demie-chèvre, et lui avait clairement fait comprendre. La bête en question ne c'était aucunement montrée farouche à l'idée d'avoir une nouvelle copine non plus, faut dire. A la réplique de son petit ange, le nordien esquisse un sourire un peu automatique. Bien sûr, elle plaisante en disant cela. Mais ce qui le fait sourire, surtout, c'est qu'il a l'impression d'être de retour il y a de cela plus d'un an auparavant. La question qui suit le fait froncer les sourcils. Après un regard en coin pendant qu'il achève de faire prendre les braises, il répond du mieux qu'il peut. « Même si tu étais loin mon ange, je pouvais pas t'oublier. Alors ouais, je pensais à toi très souvent. Voir même je te parlais, il me semble. » Haussant un sourcil en souriant, il ajoute : « Comme quoi, j'avais décroché un tantinet de la réalité. »

Pendant que les flammes lèchent l'espèce de marmite improvisée contenant le précieux bouillon, la déclaration de Lily amène l'ex détenu à décoiffer sa petite protégée. « T'en fais pas va, je serais sur ton dos et à tes côtés pendant un bon moment encore. » Ça, c'est le moins qu'on puisse dire. Qu'un abruti fini s'approche de son ange d'un peu trop près, s'il voulait connaître une mort aussi lente que douloureuse. Sentant toutefois que l'humour ne suffirais probablement pas à rassurer la jeune femme, il l'invita à s'asseoir sur le banc ornant l'immense table de cuisine, s'y installant également en tenant ses petites mains. « Rien de réellement dangereux par ici, ne t'en fais pas. Des morts, rien de plus. Nous avons passé le pire, en exterminant un groupe de survivants complètement dingues. » C'était peu être pas rassurant, dit comme ça, mais bon. Les punishers étant ce qu'ils étaient, et ayant détruit leur camp initial, la caserner, ils n'avaient d'autres choix. Sans compter ce que l'enculé à la batte avait fait subir à Logan...

Réprimant un frisson de rage, le barbu retrouva le regard innocent et apaisant de son petit ange. « Tu te plaît, dans ton nouveau chez toi ? Tu es seule, là bas ? » En fonction de sa réponse, le tatoué allait sévèrement avisé. Fouillant les yeux clairs de son interlocutrice, il se leva un peu brusquement pour servir un bol de bouillon tout juste chaud à cette dernière. Si elle n'était pas seule à l'emplacement, il allait devoir faire une visite surprise pour vérifier que tout ce passait bien là-bas. Plusieurs nouveaux étaient arrivés récemment, et, en dehors de Sam', il n'y avait pas grand monde qui lui inspirait un minimum de confiance. Alors, si en plus, cela concernait l'installation de son petit ange... Inutile de dire qu'il aurait l'agressivité facile. Au final, quoi qu'elle ne réponde, il proposa soudainement « Tu veux rester avec moi ce soir ? »
© BLACK PUMPKIN

_________________

Monsters are real, and ghosts are real too.
They live inside us, and sometimes, they win.
Revenir en haut Aller en bas

Nouveau
Répondre

 Sujets similaires
-
» [Fiche d'île] Amazon Lily
» Alvéole De Lily-Miel...
» Lily Black
» Un nouveau matin en douceur. [Lily-Ana Banger]
» Le rêve de Lily [libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum