Yes we can ! Ft. Béatrice



InformationsContact
avatar
Messages : 524
Points : 291
Date d'inscription : 04/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 28 Juin - 5:06

Ma matinée ? Supère ! Je l'ai passé à astiquer ma moto dans l'entrée de la librairie depuis ma glissade, le carter râpe et c'est désagréable, mais après deux bonnes heures à poncer le morceau de plastique avec toutes les précautions du monde, j'ai réussi à rendre le plastique bien plus lisse même si la couleur est passée pour la partie poncée de noire mat à grise. Mais qu'importe ? J'ai déjà fait chauffer le moteur et suis en train d'enfiler mes gants de conduite par dessus mon blouson de motarde renforcé avec la cotte de maille troquée il y a deux jours à ce type, Abel. Un mec un peu louche mais sa cotte de maille, c'était de la bonne came et aucun mort vivant ne pourra me croquer aux endroits renforcés ce qui me permet quand même de sacrifier un bras en cas d'attaque de chien par exemple. Je me sens toute puissante avec ce nouveau blouson.

Tout en avançant dans les couloirs, je me remémore les paroles de Barry, il a dit que je trouverai Béatrice dans une des chambres de cette allée et j'avance d'un pas décidé, bousculant les gens sur ma route. Finalement, j'arrive devant la chambre de la nièce de mon amant et frappe trois fois à la porte avant de m'annoncer.

- C'est Leïa.

Comme d'habitude lorsqu'on n'est pas attendu, j'entends un remue-ménage de l'autre côté de la porte avant de la voir s'entre-ouvrir. Je recule d'un pas dans le couloir pour lui signifier que je ne suis pas venue prendre racines et désigne la direction d'où je viens en pointant le couloir derrière moi des deux pouces.

- Ma moto est chaude comme l'enfer ! Enfile ton manteau j'ai quelque chose pour toi !

Sans vraiment attendre, je lui laisse à peine le temps d'attraper ses affaires essentielles avant de l'attraper par la main comme une gamine pour l'emmener vers mon bolide encore brûlant pour taper sur le moteur de ma main gantée. De l'autre, je profite d'avoir encore les doigts libres pour refermer la fermeture éclair de mon blouson en cuir et lui lance un casque de moto que Barry utilise régulièrement.

- Tiens ! C'est celui de Barry, il sera probablement un peu grand mais au moins tu craindras pas les poux.

Je lance un sourire aguicheur au garde de l'entrée qui ne peut pas s'empêcher de faire le malin en nous voyant le regarder.

- Comme celui-là, je te conseille pas de t'en approcher on les vois sauter à deux mètres.

J'éclate de rire et lui tape dans le dos comme une bonne copine avant d'enfin enfourcher ma Kawasaki dont le réservoir est plein à ras bords et fais chauffer les gaz en attendant qu'elle s'installe derrière moi pour démarrer.

_________________

   I survived because the fire inside me burned brighter than the fire around me
Les crédits de la signature sont pour Tumblr, ceux de l'avatar pour Bazzart
© Joy
   
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 355
Points : 1009
Date d'inscription : 27/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 29 Juin - 5:09

Sa faisais déjà quelques jours que je me trouvais à la bibliothèque et je m'y sentais bien. Je n'avais pas dormi ainsi depuis tellement longtemps. J'étais reposé et prête à toute éventualité. Assise dans mon lit mon calepin et mes crayons en mains, je dessinais pour me changer les idées. Sa faisais longtemps que je ne m'y avais pas consacrer et reprendre un peu de temps pour exercer cet art me vidais l'esprit.

Je revoyais enfin le visage de mon frère, de thomas dans quelques croquis passé puis vint les nouveaux que je croisais ces derniers temps, Andy, Leïa, mon oncle et sa famille, louis et logan, chaque nouvelle rencontre y était dessinée comme pour immortalisé le tout. Bon nombre de fois j'avais failli dessiner des zônards parce que chaque jour j'en croisaient mais je n'avais pas envie de me souvenir d'eux. Pas envie de revoir cela alors qu'il hantait déjà mes nuits dans certains cauchemars.

On cogna à ma porte me sortant de ma rêverie et je lançai les croquis divers sur mon matelas, entendant la voix de Leïa j'ouvris doucement la porte affichant déjà un sourire ravie.

M'indiquant devoir enfiler mon manteau pour faire une ride de moto, je ne me fis pas prier. Je mis ce qui me servais de manteau pour l'heure soit une grosse veste de chasseur a carreau rouge et bleu, Ô combien chaude et trop ample pour moi, mais confortable à souhait.

Je la suivis avec autant d'enthousiasme qu'elle, curieuse de voir ce qu'elle voulait me montrer aussi prestement.

Elle me tendit le casque de mon oncle et je souris à son commentaire tout en pouffant de rire en ajoutant
C'est encore drôle! Amusé je le mis sur ma tête et embarquai sur la moto je regarde le garde à mon tour et éclate d'un rire franc.

Beurk!! En secouant la tête négativement visiblement dégoûtée, je tente de chassé l'image des poux et ne peut m'empêcher de me gratter frénétiquement la nuque. C'était immanquable chaque fois que l'on parlait de poux ma tête me démangeait...  


Je suis prête bella
dis-je alors qu'elle enfourcha à son tour le bolide. Je m’agrippai doucement à elle avec un woohooo lorsque le moteur se mis en marche et que nous avançons dans les rues de détroit. Cette fois je tenta de retenir la route que nous empruntions et de reconnaître les environs, révélant quelques points de repères.

Qu'est-ce que tu veux me montrer hein? avais-je crier alors que le vrombissement du moteur ce faisais entendre et que le casque coupais ma voix, je n'étais même pas certaine qu'elle m'est entendu.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 524
Points : 291
Date d'inscription : 04/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 3 Juil - 21:02

Je souris sous mon casque quand elle me demande où je l'emmène mais pas le temps de répondre que le bruit assourdissant du moteur résonne dans l'entrée de la bibliothèque tandis que nous démarrons pour descendre la rampe autrefois dédiée à l'accès pour les handicapés et qui maintenant me serre de rampe d'accès motorisée. Les suspensions de ma bête grincent un coup lorsqu'on atteint la route et que la tête du véhicule se redresse et j'attends que la roue arrière ait aussi touché le bitum pour vraiment décoller.

Où je l'emmène ? Dans un quartier complètement désert du périph' de Detroit. Quelques rues à traverser à toute vitesse et le premier virage l'oblige à vraiment se tenir à la moto. Ils pensent tous pouvoir se tenir derrière moi mais... quand arrive le moment du virage, personne n'a jamais résisté à l'envie de s'agripper à moi de peur de chavirer. Faut reconnaître que même mon jean est troué aux genoux à cause des fois où ça glisse un peu contre le macadam.

Nous arrivons finalement devant l'objet de notre sortie et je m'arrête en claquant la béquille au sol, garées sans ménagement en plein milieu de la route devant le garage automobile Nickie's. Tout en retirant mon casque je recoiffe rapidement mes cheveux et souris à Béatrice qui doit probablement commencer à voir où je veux en venir. La vitrine est tellement crasseuse qu'on ne voit plus l'intérieur mais je sais ce qu'on va y trouver, Nick était un bon ami à mon frère, surtout parce que c'est lui qui a assemblé ma JP8 avant que Luke ne me l'offre.

- Tu te souviens des courses de Detroit ? Nicky était un bon ami et c'était le mécano d'un ami qui participait.

Nick était surtout un plan cul pour moi mais c'était un mec adorable et un mécano hors-pairs, la preuve je n'ai encore jamais eu de problème avec ma moto. Plutôt que d'avancer en direction de la boutique où on ne trouvera rien d'autre qu'une vieille machine à café dont j'ai récupéré tous les filtres, je préfère marcher vers la grande porte en taule du garage avant d'attraper la poignée d'une main, glissant une clé dans la serrure de l'autre avec un clin d'oeil à ma compagne du jour.

- J'espère que t'es prête !

Je me tiens prête à ouvrir la grande porte métallique du garage, la main gauche sur la poignée et l'autre tenant la clé que j'ai obtenu il y a plusieurs années déjà.

_________________

   I survived because the fire inside me burned brighter than the fire around me
Les crédits de la signature sont pour Tumblr, ceux de l'avatar pour Bazzart
© Joy
   
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 355
Points : 1009
Date d'inscription : 27/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 7 Juil - 16:07

La route fût rapide et je dû me tenir à la moto bien rapidement pour ne pas foutre le camp en bas de la bécane. J’adorais la vitesse et je souris sous le casque, l’adrénaline du moment montant en cran. Lorsque la moto se stoppe alors,  je saute en bas, comme une gamine devant un magasin de jouet. Lire en toute lettre Garage Automobile Nickie’s me fais ouvrir la bouche avec un large sourire, je retire le casque rapidement les cheveux en bataille, Sans toutefois les replacé trop curieuse de la suite.
Je regarde Leïa avec satisfaction… Le casque sous le bras, je m’avance avec elle vers l’énorme porte de garage en taule qu’elle débarre.

J’espère que t’es prête… me lance-t-elle… Je la regarde avec un large sourire puis je sautille sur place, je ne sais pas pourquoi j’agis ainsi mais ressentir un bonheur intense dans les tripes me semble vraiment loin, les anniversaires, noël pour moi je ne recevais plus de cadeau depuis bien avant l’apocalypse.

Est-ce que c’est ce que je crois ???? dis-je avec excitation, sérieusement, je n’avais même pas pensé que Leïa puisse vouloir me montrer quelques choses qui aurait pu me plaire. Pourquoi voulait-elle me faire plaisir ?  Plus les jours avançaient, plus je la côtoyais et plus je ressentais pour elle une affection amicale.  C’était un cadeau de bonne foi et je me promis intérieurement de lui rendre la pareille un de ces jours par ne sait-on qu’elle moyen. La porte grinça en montant et la pénombre finis par laissé place à un bolide sous une bâche en toile.

Ohhhhhhh dis-je en tapant dans mes mains en me rapprochant du bolide beaucoup trop enthousiaste. Une magnifique Subaru Brz, se cachais là-dessous et en retirant la protection de toile je mis les deux mains sur ma bouche, j’avais envie de crier tellement sa me ravissais mais je retint se crie et un large sourire s’afficha à nouveau sur mon visage je vint faire une énorme accolade a Leïa pour cette trouvaille !

Oh my god ! tu ne sais pas comment tu me fais plaisir et wwwoooowww elle est Ma-gni-Fi-Que. Dis-je en venant caresser la carrosserie d’un bleu éclatant. Une Subaru Brz et un énorme aileron arrière donnant un look de course à faire couper le souffle. Plusieurs collant à l’effigie de compagnie populaire probablement des commanditaires était afficher sur le bolide. Même en regardant à l’intérieur, les bancs et le tableau de bord s’agençais parfaitement avec le design et les couleurs, noir et bleuté pour les sièges en cuir.

De magnifique Mag d’une couleur foncée harmonisais l’extérieur d’avantages. C’était le parfait modèle pour moi et j’étais vraiment ravie. Cependant, comme je n’avais pas de planque stable je regardai de nouveau Leïa.

Merci énormément, tu ne sais pas comment ça me rend heureuse.. je pris une pause avant de poursuivre comme pour reprendre mon souffle.
Mais compte tenu que je ne vie nulle part et que je bouge sans cesse en théorie tu crois que je peux t’emprunter ce garage comme entrepôt ? Dis-je en rapportant mon attention sur la voiture, les yeux brillants posé sur le véhicule.



Revenir en haut Aller en bas

Nouveau
Répondre

 Sujets similaires
-
» SADIE ALICIA EVPRAKSIYA ► béatrice martin
» Lindsay River ♥« Je suis l'unique créatrice de mes Désirs »
» La vie de Serge Gainsbourg
» Que de beaux souvenirs vos photos
» Fics crossover remake sur Kuroshitsuji : quand les Enfers et le Purgatoire s'en mêlent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum