Art and Museum [Pv Matt]



InformationsContact
avatar
Messages : 355
Points : 1009
Date d'inscription : 27/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 29 Juin - 20:44

Le ciel était morne et gris, la journée promettait d’être longue et pénible. Le froid de l’hiver n’était plus aussi saisissant aujourd’hui que d’habitude, du moins jusqu’à ce que le ciel s’obscurcisse. Une fine couche de neige recouvrait encore les rues de détroits mais visiblement l’hiver laissait lentement mais surement, place au printemps.

J’avais si hâte de retiré ce qui me servais de manteau et me promener en camisole en ressentant une dose de vitamine D. Sérieusement y’avais rien de mieux que du soleil en plein air pour se revigorer un peu, reprendre des couleurs et être heureux.

Leïa était partis, mon oncle sur une affaire et moi tranquille, bah je n’avais aucune envie de rester planter là à attendre que la journée se termine. J’avais passé la nuit dans une vieille clinique dentaire avec mon vélo. Je repris finalement mon sac et mes cahiers de dessins puis partis sur mon nouveau bolide sur 2 roues, tôt en matinée question de me donner assez de temps pour me rendre où j’avais envie d’aller.

Je pédalai rapidement, même en vélo ma conduite était assez confiante, je sautais même par-dessus des rambardes avec un certain style, mais l’atterrissage se faisais en glissant et perdant presque l’équilibre puisque le sol était quelque peu glacé. Je souriais, y’avais pas grand-chose pour me faire changer d’humeur et même en solitaire, je m’arrangeais pour ne pas perdre le moral, pas depuis ma nouvelle vie et mes retrouvailles avec Oncle Barry. C’était un nouveau départ.

Je descendis du vélo alors que devant moi se dressais une énorme bâtisse bleue aux teintes grises et noirs. De vieux drapeaux volaient aux vents difficiles de définir leurs représentations vue les déchirures. En guise de garde deux énormes canons était dressé de chaque côté de la porte rappelant les guerres d’antan.
J’entrai en ouvrant la porte vitrée dans un grincement, un vent pénétra dans l’immense hall illuminer par un toit cathédral et des vitrines sur tout le plafond. Le jeu de lumière de l’endroit était resplendissant, à couper le souffle. Je n’entendais rien pour le moment, ma promenade se fit cependant dans un silence total.

Puis je m’arrêtai net devant une vieille voiture aux roues de bois, d’une couleur verte forêt, tout était en parfait état. Comme j'aurais aimé retourné dans le passé et voir en personne comment vivais ces gens. Comment ils s'habillaient, je regardais autour de temps à autres, observant les écrit historiques et les toiles qui était posé tout autour. Rappelant cet époque en question.

Je m’assied sur une caisse en bois et commença à dessiner l’engin dans mon carnet de dessin, concentrer à refaire la copie conforme de ce véhicule. Entouré de la population et de leur coutûmes d'antan. Question de faire un saut dans le passé à ma façon.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 32
Points : 257
Date d'inscription : 29/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
We have ashes, fire and hope
Matthew Ross
Matricule n°001
We have ashes, fire and hope
Mer 12 Juil - 11:26

Aujourd'hui c'est la première fois que le Ross va tenter l'expérience de sortir en ville avec son cheval. Il se lèvre doucement, après un brin de toilette se met à se préparer pour sa première sortie à cheval. Il enfile sa cuirasse, son carquois accroché dans son dos juste à côté de son sac. Épée spartiate accrochée sur le flanc gauche pour une saisie rapide de la main droite, son arc calé entre son sac et son carquois. Il ajuste une dernière fois sa cuirasse pour qu'elle soit parfaite si jamais il y avait besoin de combattre. En sortant de sa maison de Fort Hope, il referme la porte derrière lui et se dirige d'un pas assuré vers la ou se trouve sa monture. Quelques caresses à ce dernier, Matthew vient alors mettre la selle à son cheval. Les préparatifs terminés, il inspire un bon coup. Il met son premier pieds dans l'étrier, se surélève difficilement et vient finalement s'asseoir sur son Mustang. Il passe son deuxième pied dans l'étrier, puis se saisit des sangles. « Ok. C'est parti ». Il tire délicatement, et après quelques tentatives, le cheval répond à ses manœuvres. Pour le moment, Matthew réussi à quitter Fort Hope sans trop de soucis. Il déambule dans les rues. De la, il croise un marcheur, à quelques mètres de lui. D'une main assurée, il saisit son épée, la tire du fourreau et fait accélérer le Mustang vers cette goule. Il lève son bras droit vers l'arrière, il n'est plus qu'à quelques pas du marcheur. Arrivant à une bonne hauteur de ce dernier, Matthew abat son bras contre le pauvre bâtard. L'épée vient simplement taper l'épaule. Il fait ralentir son Mustang, il retourne à la charge. A nouveau arrivé à hauteur du macchabée, il réussi cette fois à lui trancher la mâchoire. Bordel, il lui faudra du temps pour apprendre à combattre à cheval. Mais bon, au moins, il n'est pas tombé.

Après cette petite passe pour se faire la main, le Ross arrive finalement en ville sans trop de soucis. Il réussi à éviter les marcheurs. Droit devant lui, la porte d'un ancien musée. Sans prendre soin de mettre pied à terre, il rentre par l'arrière du bâtiment. Avançant dans les couloirs perché sur le dos de sa monture, Matthew essaie d'aller le plus vite possible dans les couloirs. Les claquements des sabots du cheval résonnent dans l'enceinte du musée. D'un seul coup, à proximité de la salle principale du musée, le Mustang se met à se raidir, jusqu'à envoyer valser l'ancien joueur de hockey sur glace sur le sol glacé du hall du musée. Dans un brouhaha fracassant, Matthew se tord de douleur, se relève tant bien que mal. Heureusement pour lui que sa cuirasse était bien mise. Ca lui a sûrement évité de finir en chaise roulante. En retrouvant ses esprits, il remarque une jeune femme, assise sur une caisse de bois. Peinant à tenir debout, il vient rapidement s’adosser au premier mur qu'il trouve pour ne pas tomber. « Uhm. Bon... Bonjour. Je suis Matthew Ross, désolé de l'entrée fracassante, j'espère que je ne t'ai pas fait peur au moins ? » Après ces quelques mots, il finit par se diriger vers la survivante. « Je savais pas vraiment que des gens traînaient ici. C'est ma première fois à cheval en fait... »
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 355
Points : 1009
Date d'inscription : 27/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 13 Juil - 4:50

Concentrer a dessiner, un bruit me fit tendre l'oreille, un bruit qui me rappelais quelques choses mais dont je n'arrivais pas a identifier la source exacte.

Je range mon calepin et écoute tout en dégainant ma pioche incertaine de ce que j'entends​.  Est ce un rôdeur ? Je fronce les sourcils en écoutant puis sursaute fortement lorsqu'un homme apparait en tombant de sa monture effrayé. Sa chute me fais grimacer, j'ignore si il s'est blessé, je reste sur ma caisse ma pioche en main, immobile, les yeux fixés sur l'individu.

Se présentant a moi donc lorsqu'il m'aperçoit finalement en ce relevant péniblement il s'excuse pour son entrée spectaculaire.

Ench..anté matthew... Dis-je les yeux ouvert par la stupeur et l'incompréhension de cette entrée catastrophique.

Humm oui vous m'avez foutu la peur de ma vie avouais-je toujours agrippé a mon arme, les yeux fixé sur lui, je me relève doucement puis viens​ finalement a ces cotés. Alors qu'il semble encore secoué de sa chute,  je l'agrippe par le bras doucement comme pour lui donner un coup de main... Sa iras ?  Vous êtes sur?

Demandais-je tâchant de l'aider a rester debout.. Après m'être assuré qu'il se portait bien. Je ne peu m'empêcher d'éclater d'un rire franc lorsqu'il me dicte que c'est sa première fois à cheval.

Mes yeux laisse coulés des larmes de joies. Je me tien le ventre afin d'attenuer mon rire qui se percute sur les murs du musée dans un écho assourdissant.

Oh bon sang... Matt vous me faites bien rire.. Qu'elle idée de faire, pour la première fois de votre vie,du cheval dans l'enceinte d'un musée? Je sourit calmant doucement mon rire.

Vous n'avez rien de cassé, sérieusement c'était toute une chute? Demandais-je en toute simplicité me dégageant doucement de lui pour porter mon regard vers ces yeux finalement, cessant doucement mon amusement pour ne pas l'insulté d'avantages si cela était déjà fait.

Ne vous a-t-on jamais dit qu'il était préférable de monter a cheval dehors? Je me nomme Bess au fait..  Lançais je un sourire en coin planant toujours a mes lèvres.

Je rengaine finalement ma pioche puis retourne chercher mes cahiers de dessin rangeant le tout dans mon sac.

Je n'ai pas l'habitude de traîner ici en fait... Je voulais seulement me changer les idées et dessinée un peu. Et vous première visite ici aussi je suppose ? Demandais-je en revenant de nouveau vers lui.
Revenir en haut Aller en bas

Nouveau
Répondre

 Sujets similaires
-
» Matt Finnegan
» Signature de contrat - Matt Moulson
» KARI LIAM OWENS ► feat. matt lanter.
» suite de : le coin de Matt'
» Palmares Of Matt Morgan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum