A lab full of surprises ! || Nora



InformationsContact
avatar
Messages : 174
Points : 481
Date d'inscription : 25/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Knowledge can change our fate
Rashka Reagan
Matricule n°001
Knowledge can change our fate
Dim 2 Juil - 11:32


A lab full of surprises !
Nora & Rashka


De nouveau moi même depuis quelques jours, voilà que j'arpentais les grands couloirs du deuxième étage. Il était encore assez tôt dans la matinée, et malgré mon tour de surveillance nocturne, je me sentais pimpante. Était-ce le fait d'avoir retrouver la sensation de la nourriture de façon quotidienne ? L'idée de bientôt rejoindre la cour du bâtiment pour m'adonner à mon entraînement quotidien ? Ou peut-être, et cumulé au reste, l'agréable sensation du poids de mes armes, dissimulées sous mon long manteau noir... A chacun de mes pas, je sentais la garde de mon katana appuyer sur ma hanche. Dire qu'il y a peu, j'étais encore désarmée. Normal, en même temps, malgré le fait que, sous mes peintures étranges, j'ai l'air d'une gamine parfaitement innocente, les dirigeants du groupes ne pouvaient pas me laisser vagabonder avec des lames, alors que je suis encore nouvelle.

Comme depuis quelques jours donc, j'avais replié mon installation destinée à accueillir mon sommeil, pour me diriger vers la cours. Ouais, malgré l'invitation d'Abel, à dormir dans la même pièce que d'autres, je préfère déplier mon hamac de poche tout les soirs, pour m'installer seule dans une pièce déserte du labo, une ancienne réserve de produits. Passant d'un pas énergique devant une pièce de détente commune, j'ai la surprise de voir une silhouette encore inconnue à mes yeux. Il est vrai que je suis loin de connaître tout le monde, ici, et comme la sociabilité n'est pas vraiment mon fort, ça m'arrange bien, j'avoue... Toutefois, je stoppe brusquement ma progression. Cette couleur de cheveux... Cette peau étonnamment claire et nacrée... Durant quelques secondes ou je reste comme momifiée, je peine à savoir si j'hallucine ou pas. Puis, je me sens bête, autant vérifier par moi-même, histoire de vérifier ma supposition mentale.

Entrant dans la pièce, emprunte d'un calme agréable je l'avoue, je m'approche silencieusement de la jeune femme à la chevelure de jais. Installée dans un coin, elle parcourt pensivement un livre, comme je l'ai déjà vue faire il y a déjà quelques années. Ça alors ! Soit c'est son sosie parfait, soit l'apocalypse me réserve des surprises inattendues, mais agréables ! Mordant ma lèvre inférieure pour calmer la doucereuse sensation de joie qui me saisit bêtement les entrailles, j'annonce ma présence en formulant une question probablement déjà énoncée, avant tout ça. « Miss Castillo... ? » Au moment ou elle quitte sa lecture pour lever les yeux vers, je sais que je ne me suis pas trompée. J'affiche de suite un grand sourire. Mince alors ! Mon ancienne prof de bio ! Je ne sais pas trop comment réagir face à elle, j'ai l'impression de venir la déranger en salle des enseignants pour une énième question technique qui assombrissait mes pensées. Réalisant que pas mal de temps, et d'évènements, se sont passés depuis cette époque qui semble tellement lointaine, j'esquisse un signe de la main un peu débile, avant d'ajouter « Je ne sais pas si vous vous souvenez de moi... Rashka Reagan. »

© BLACK PUMPKIN

_________________


Love would never leave us alone. But it did.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 18
Points : 178
Date d'inscription : 23/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Knowledge can change our fate
Nora M. Castillo
Matricule n°001
Knowledge can change our fate
Lun 3 Juil - 12:34

On ne se rend généralement compte de ce que l'on a que quand on le perd. Je me souviens que je râlais souvent que la télé était abrutissante, que cela ne servait à rien de la regarder pendant des heures et des heures (même si je le faisais, je l'avoue). Que lire un livre était beaucoup plus instructif et divertissant. Et bien je crois pouvoir dire qu'aujourd'hui la télé me manque. Non pas que lire ne me plaise plus. Mais disons que cela devient légèrement... répétitif. Surtout que ce n'est pas comme si je pouvais sortir m'acheter une nouvelle série de bouquins totalement inédits dès lors que je n'ai rien à faire. D'ailleurs ça aussi, ça me manque. Pouvoir sortir boire un verre, faire quelques courses, simplement aller voir des amies pour passer du bon temps en bonne compagnie. Rencontrer des gens qui ne sont pas tout aussi paumés que vous. Cuisiner, inviter des gens à passer la soirée chez soi. Je suis sûre que j'oublie encore beaucoup de choses. Mais je crois que depuis tout ce temps, je n'avais jamais eu envie de penser à tout ce que l'on avait perdu. J'ai perdu mes parents au tout début de toute cette merde. Par le plus grand des miracles j'ai toujours ma soeur à mes côtés. En réalité, elle est la seule raison qui m'a poussée à me battre. A avancer malgré tout. Si j'avais tout perdu ce jour là, si je n'avais pas réussi à arriver à temps avec ma Jeep et à emmener ma soeur dans ce camp qui avait l'air sûr. Si elle ne s'était pas réveillée la nuit où le camp avait été détruit de l'intérieur, si j'avais survécu et pas elle... Je n'aurais même pas essayé de faire un effort. Je sais qu'avec des "si" on pourrait mettre Paris en bouteille, mais comment ne pas penser au fait que tout aurait pu être différent? D'ailleurs, pourquoi est-ce que les choses ont changé si radicalement? J'aimerais bien le savoir... Ou peut-être que non? Et puis merde Nora, arrête de penser à ce genre de choses. Tu es ici, maintenant, et les choses qui se sont passées avant ne changeront plus.

Alors que je n'avais pas levé le nez de mon bouquin pendant tout le temps de ma réflexion, j'ai d'un coup entendu une voix m'appeler d'une façon dont je n'avais plus l'habitude depuis un moment. Miss Castillo? En plus cette voix... Elle m'était bien trop familière pour que cela soit une coïncidence. Je relève les yeux pour voir qui m'a interpelée et je me fige immédiatement. On peut lire la surprise et l'étonnement sur mon visage. J'entrouvre les lèvres, voulant parler, mais je n'y arrive pas pour l'instant. Impossible... Mais de toute évidence, vrai. Comme quoi parfois, le hasard ne fait pas trop mal les choses. Son petit sourire habituel, presque gêné, que j'avais vu si souvent étira ses lèvres alors qu'elle l'accompagnait d'un petit signe de la main. Je la fixais, lèvres entrouvertes et yeux ébahis. Et au moment même où son nom passa dans ma tête, sa voix parvint à mes oreilles pour confirmer ce que je pensais. Rashka Reagan...

Clignant plusieurs fois des yeux comme pour reprendre mes esprits et me rendre compte que je n'étais pas en train de rêver, je posais ensuite mon livre pour me lever de mon fauteuil en m'appuyant sur les accoudoirs. « Rashka... Oh mon dieu tu es vivante!» Ne lui demandant en rien sa permission, je venais de la prendre dans mes bras, la serrant contre moi. Elle n'était peut-être "qu'une ancienne élève" mais en même temps ce n'était pas n'importe qui. C'était resté tout à fait professionnel entre nous, malgré les échos qui s'étaient fait entendre dans les bâtiments de l'université. Mais nous avions passé tellement de temps ensemble, à ce que je lui explique des choses qui n'étaient même pas à son programme, à l'emmener à des expositions et des conférences simplement parce que nous étions toutes deux intéressées. Mais en me souvenant des problèmes que je lui avais attiré de par le fait que je n'ai jamais cherché à cacher le fait que je sois gay, je l'ai relâchée. Elle n'avait pas besoin que les choses recommencent ici. Que l'on s'en prenne à elle pour x raison.

Malgré cela, un sourire étirait mes lèvres. J'étais réellement heureuse de la revoir ici, en vie. Mes mains s'étaient posées sur ses bras, mes pouces caressant sa peau distraitement alors que je la détaillais du regard pour voir si elle n'était pas blessée ou quoi. Une vraie maman poule... Mais j'étais tellement contente de voir qu'elle allait bien. « Comment tu te sens? Tu es là depuis longtemps? Si tu savais comme je suis contente de te voir...»


_________________

   
I'LL ALWAYS BE THERE

   
© signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 174
Points : 481
Date d'inscription : 25/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Knowledge can change our fate
Rashka Reagan
Matricule n°001
Knowledge can change our fate
Lun 3 Juil - 15:13


A lab full of surprises !
Nora & Rashka


Au regard qu'elle me lance, en quittant son livre des yeux, j'ose croire qu'elle reconnaît en moi l'élève un peu chiante que j'ai pu être. Plus encore, à son air aussi surpris que ravi, je me plaît à penser que c'est pour lle une bonne surprise de me voir face à elle. Enfin, j'exagère un peu, c'est toujours bon de croiser quelqu'un que l'on connaissait avant la fin du monde, pas vrai ? J'imagine que même un créancier plutôt tenace serait disposé à fêter des retrouvailles avec un client endetté jusqu'au cou... Encore une fois, je m'avance peut-être de trop. A mon petit sourire un peu coupable, qui me revient comme s'il ne m'avait jamais quitté, la brune papillonne des yeux, pour finalement libérer son siège. Je ne m'y attendais vraiment pas, mais pas le temps de réagir, me voilà d'ores et déjà dans ses bras. Les yeux ronds, la joue collée à son épaule, je fini par sourire et clore mes paupières un moment. « Faut croire que oui ! »

S'écartant de moi sans vraiment couper le contact, j'ai l'impression qu'elle m'avise de haut en bas. A sa déclaration, mes yeux s'étirent sous leur contour sombre. « J'ai rejoint le labo il y a de ça... Un peu moins de deux semaines il me semble ? Le temps passe vite finalement ! » Pendant un court instant, je suis un peu déstabilisée de l'avoir face à moi. C'est Miss Castillo sans l'être. Les traits un peu plus tirés, les joues moins bombées. Toutefois, je suis épatée de constater qu'elle n'a rien perdu de son charme si particulier. Il est vrai que j'ai déjà été amenée à cotoyer la jeune femme en dehors de nos rôles scolaires respectifs, et pourtant, j'ai du mal à être à l'aise en sa présence. Haussant les épaules en souriant, et retrouvant mon aplomb habituel, je fini par répondre. « Je ne m'attendais vraiment pas à vous revoir un jour, ahah ! Il semblerait que les scientifiques que nous sommes aient étés naturellement dirigées vers un labo de plus... »

Je regrette assez vite ma pointe d'humour, cependant. Même si je suis ravie de retrouver mon enseignante préférée, il est vrai que je ne sais rien de tout ce qu'elle a vécu depuis l'arrivée des morts... Ni des raisons de son arrivée ici. Saisissant sans y prêter plus d'attention que ça l'un de ses poignets nacrés, je le secoue un peu bêtement avant de poursuivre « C'est agaçant, faire la conversation est devenu beaucoup plus complexe et risqué, depuis tout ça, pas vrai...? » Ce que je voulais dire par là, c'est qu'en d'autres circonstances, si je l'avais croisé au centre-ville, au rayon charcuterie par exemple, j'aurais pu lui demander des nouvelles de ses proches, sur quelle genre de recherches elle était en train de plancher, quelle conférence l'avait marquée ces temps-ci... Ce genre de choses quoi.

© BLACK PUMPKIN

_________________


Love would never leave us alone. But it did.
Revenir en haut Aller en bas

Nouveau
Répondre

 Sujets similaires
-
» life is full of surprises (jackson)
» L'armée full boîte de conserve du métalkramé
» [2000pts ork]La Band' à Wazdakka (full moto)
» [500 pts] La compagnie grise: Full tir
» Ork full tir feignasse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum