I'm steppin' around in the desert of Joy [BFF]



InformationsContact
avatar
Messages : 5853
Points : 6785
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 7 Juil - 23:11

I wonder how, I wonder why, Yesterday you told me 'bout the blue blue sky, And all that I can see is just another lemon-tree

28 Mars 2016 — « Coucou, petite perruche ! » Suivant cette déclaration hautement virile, un géant armé d'un fusil et le visage couvert de poil apparut au-dessus du rebord de la tour qui gardait l'entrée de Fort Hope. Il faisait déjà bien nuit, mais difficile de ne pas reconnaître Logan, bien que cette façon de s'adresser aux gens ne soit pas particulièrement dans ses habitudes. Peut-être pouvait-on mettre ça sur le dos de la fatigue ? C'était après tout la première fois depuis une semaine qu'il ne passait pas sa soirée enfermé dans sa maison, à essayer de calmer sa fille qui passait un temps fou à pleurer. Être un père seul se révélait bien plus compliqué qu'il ne l'avait envisagé, c'était une torture pour ses nerfs, pour ses oreilles et pour son besoin vital de liberté. Fini de sortir dès qu'il en avait envie, de se lancer dans des aventures un peu trop folles qui risquaient de le tuer et d'augmenter d'un le nombre d'orphelins dans ce monde. Il craquait complètement, à force de rester enfermé dans Fort Hope et de ne plus faire grand chose d'autre que de la paperasse pour pouvoir continuer à s'occuper de sa fille seul.

Voilà pourquoi ce soir, il avait supplié Isha de se déguiser en baby-sitter, qu'il avait volé une bouteille dans le placard du salon du gosse et qu'il avait fui comme un lâche pour retrouver Alex pendant son tour de garde. Il avait bien le droit à une soirée pour lui, pas vrai ? Il jouait déjà au papa et au chef toute la journée, alors un peu de repos était bien mérité. Et puis, il avait apporté son fusil, histoire de prétendre qu'il était là pour l'aider à monter la garde et pas seulement pour la déconcentrer. « Comment ça se passe ? Il reste de la place pour un pauvre homme esseulé ? » demanda-t-il en venant s'asseoir à côté d'elle. Il la regarda un instant, parvenant même à lui adresser un vrai sourire. Ça n'était pas encore tout à fait la joie dans sa vie, loin de là. Trop de choses méritaient d'être remises en ordre, mais il semblait déjà plus détendu, plus... serein. Bruce ne lui rendait déjà plus que de petites visites ponctuelles au lieu d'être dans sa tête à longueur de temps. Et ça le soulageait tellement.

Il déposa son fusil et son sac entre eux et ouvrit ce dernier pour lui montrer la bouteille de whisky cachée dedans, avant de relever les yeux vers elle. « J'me suis dit que t'aurais besoin d'un petit remontant. Moi j'en ai besoin en tout cas. » Il poussa un soupir en laissant sa tête reposer contre le bois dans son dos. Il faisait encore un peu frais, mais ça lui remettait les idées en place. « Tu voudrais pas adopter un bébé, par hasard ? » Aucune chance qu'elle accepte, hélas. La fibre maternelle ne semblait pas vraiment l'atteindre. Tant mieux, il aimait ça chez elle. Qu'elle ne se prenne pas la tête et qu'elle dise ou fasse tout ce dont elle avait envie. C'était tout ce dont il rêvait pour passer une soirée en faisant semblant d'être encore la même personne qu'un an plus tôt.

_________________


Bella luna, my beautiful
You're the ghost of royalty imposing love. You are the queen and king combining everything, intertwining like a ring around the finger of a girl. I'm just a singer, you're the world, all I can bring ya is the language of a lover
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 20
Points : 214
Date d'inscription : 30/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
La Vegan de l'Apocalypse
Alexandra H. Collins
Matricule n°001
La Vegan de l'Apocalypse
Mer 12 Juil - 19:39

Une bouffée d’air frais ne fait de mal à personne. C’est ce que c’était dit Alex avant de terminer son tour de garde. Un dernier bol d’air avant la tombée de la nuit. Ces derniers temps furent chaotiques pour tout le monde. La perte de certains membres, l’arrivée de nouveaux membres. Ce sont surement les aléas de la vie. On ne sait jamais à quoi s’attendre. C’est bien ça le problème avec la vie, c’est que rien n’est écrit, rien n’est écrit dans le marbre. Un jour, vous parlez à une personne, le lendemain, vous voyez sa tête exploser durant une stupide guerre de clans. Alex en était presque à se demander : Pourquoi continuer à donner de l’affection aux gens ? Après tout, personne ne sait de quoi sera fait demain. La survivante s’adosse à un mur, souffle un coup. Bordel ce que ça lui faisait du bien de l’air frais. Pour une fois que l’apocalypse avait fait quelque chose de bien , c’était surtout de raser la moitié des véhicules sur Terre. Qui sait, peut être qu’avec le temps, l’air deviendrait pur. Dans quelques années. Ou  décennies.

Une voix tira Alex de ses pensées. Une voix grave, masculine. Petite perruche ? Qui serait suffisamment stupide pour donner à l’ancienne terroriste le surnom de « Perruche » ? Elle leva les yeux,  juste au dessus de sa tête. Un grand bonhomme, larges épaules, longue barbe et cheveux longs. Ca ne pouvait pas être trente six millions de personnes à Fort Hope. « Original ce surnom. Si tu ne m’en veux pas, je préfère quand même « La Vegan de l’Apocalypse. » Ca sonne mieux je trouve. Ca inspire le respect. Non ? Non ? Bon. Ok, va pour Petite Perruche. MAIS que pour ce soir. Attention. » Regardant le colosse terminer  de monter à la tour, Alex s’adossa  à l’un des murs de la guérite.  S’il restait de la place pour un homme seul ? Mh. Pas sur. « Je suis pas sûre qu’il reste de la place pour une deuxième personne. C’est une petite tour, et j’aime avoir mes aises. » Sourire aux lèvres, elle donna un léger coup de poing dans l’épaule de Logan.

Le voila qui sort une bouteille maintenant.  « Boire en service ? Et bien, ce n’est pas très pro tout ça, Monsieur de Maire et notre sauveur de Fort Hope. Mais on ne refuse rien au Maire. Alors je vais devoir boire. Quel dommage. » Sourire aux lèvres, elle piqua la bouteille des mains de son ami. Elle dévissa le goulot et bu une gorgée du précieux liquide avant de la tendre à son ami. « Honneur aux dames, non ? » Se calant à son tour contre le bois de la guérite, elle riat lorsqu’il lui proposa de récupérer sa gosse. « Attends. Tu veux vraiment confier ta gosse à moi, la pire mère, et la plus grande pyrotechnicienne encore en vie ? Enfin, pyrotechnicienne. Terroriste quoi. Tu m’as compris merde. » Elle passa une main dans ses cheveux pour remettre sa tignasse en arrière. Elle remarqua le fusil aux côtés de Logan. « Dis moi… Depuis quand tu sais tirer toi ? » Elle lui fit un clin d’œil, suivit d’un sourire. C’en était presque si elle ne pouvait s’empêcher de rire à sa propre blague vaseuse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 5853
Points : 6785
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 18 Juil - 15:01

Levant les yeux au ciel pour le principe, Logan récupéra la bouteille et avala une bonne rasade d'alcool à son tour. Elle n'avait rien perdu de son humour, au moins et ça faisait quand même un peu de bien d'entendre ses blagues douteuses. C'était plus intéressant que les longues conversations à sens unique qu'il entretenait avec sa fille en ce moment, en tout cas. « Et pourquoi pas ? Peut-être qu'Octavia ferait un malheur comme terroriste ! » répondit-il vaguement en essayant d'imaginer une seconde ce que pouvait donner sa fille dans la peau d'Alex. Hum, elle n'avait peut-être pas tort, finalement... « J'suis pas sûr d'être un meilleur exemple, cela dit. Imagine, avec moi, elle va bouffer de la viande... » Il restait léger aussi, mais seulement en apparence. Dans les faits, l'idée d'élever une gosse tout seul lui semblait bien plus effrayant que de la voir devenir une mini-Alex dans vingt ou trente ans. Personne ne l'avait préparé à ça et Joy leur manquait probablement à tous les deux, sur ce coup-là. Enfin, il finirait bien par s'y faire...

A la nouvelle question de son amie, Logan baissa les yeux sur son fusil, se posant sérieusement la même question avant de tenter la moindre réponse. « C'est pas parce que j'ai un fusil que j'sais m'en servir, tu sais. Après tout, l'important, c'est pas de savoir ce que tu fais, juste que les autres en aient l'impression, pas vrai ? » Bon, il n'était pas non plus un cas totalement désespéré, loin de là. Suffisait presque seulement de savoir viser et puis, pour ce qu'il se servait de cette arme, quelle importance ? Il but encore un peu avant de tendre la bouteille à la jeune femme, reprenant au passage : « Et puis d'abord, qu'est-ce qui te fait croire que tu tires mieux que moi ? C'est censé être les bombes ton truc, pas vrai ? J'suis presque sûr que tu fais semblant toi aussi ! » A moins qu'il y ait une formation de tir dans le cursus de terroriste qu'elle avait suivi à une époque lointaine. Si on lui avait appris à abattre tous les carnivores de la planète, ça expliquait plutôt bien pourquoi elle s'en sortait bien contre les rôdeurs... Cette idée lui arracha un petit rire, mais il ne prit même pas la peine de partager la plaisanterie avec son amie.

« Bon alors, quand est-ce que tu fais tes valises pour t'installer comme jeune fille au pair à temps plein chez moi ? » demanda-t-il à la place, pas vraiment sérieux pour le coup. Il n'était peut-être pas désespéré à ce point, mais c'était quand même étrange de se retrouver seul dans cette grande maison, tout à coup. Encore plus maintenant qu'il y passait presque tout son temps. Il n'avait jamais beaucoup aimé cette maison quand il avait une bonne raison d'y revenir à la fin de la journée, mais en ce moment c'était vraiment pire... « J'devrais être capable de te payer en salade d'ici un mois ou deux, le temps que le soleil se pointe pour de vrai, quoi. D'ailleurs, un jour faudra que tu m'expliques comment tu fais pour survivre en bouffant seulement de l'herbe...C'est un truc qui m'a toujours laissé perplexe chez toi. »

_________________


Bella luna, my beautiful
You're the ghost of royalty imposing love. You are the queen and king combining everything, intertwining like a ring around the finger of a girl. I'm just a singer, you're the world, all I can bring ya is the language of a lover
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 20
Points : 214
Date d'inscription : 30/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
La Vegan de l'Apocalypse
Alexandra H. Collins
Matricule n°001
La Vegan de l'Apocalypse
Ven 4 Aoû - 17:25

Elle saisit la bouteille, porte le goulot à ses lèvres. Non mais sérieusement ? Alex comme mère de substitution pour Octavia ? Ce serait la fin du monde pour cette pauvre gamine. « C'est vrai. Vous, les carnistes, vous êtes très étranges. Vous mangez des cadavres. Hey. Et si en fait, les marcheurs c'était vous, et que eux, ils étaient là uniquement pour vous faire culpabiliser de manger de la viande ? Hein ? Hein ? » Une part d'Alex voulait pouvoir aider cette pauvre gosse. Elle n'avait rien demandé à personne, et elle venait d'arriver sur Terre sans mère. Sûrement l'instinct maternel de la Végan qui venait à prendre le dessus. Elle n'avait pas pu offrir une vie décente à son propre gosse, alors, si elle pouvait essayer d'offrir une meilleure vie à cette petite fille, elle ferait tout son possible. Si elle avait besoin de quoi que ce soit, Alex serait la pour l'éduquer du mieux qu'elle le pourrait. « Bon, après, je te promet, que si je devais t'aider à éduquer ta mioche, je ne lui ferais pas fabriquer d'explosifs. Ou du moins, pas pour le moment. » Elle leva les yeux au ciel. Une petite partie d'elle même s'inquiétait tout de même pour Peter. Elle ne savait pas ce qu'il avait bien pu devenir.

« Impressionner, c'est une chose, mais t'as au moins des balles la dedans ? » C'était vrai, Alex n'était pas réputée comme tireuse d’exception à vrai dire. Logan c'est le corps à corps, elle, les bombes. Elle passe alors la bouteille à son compagnon. « Qui viendrait refuser d'habiter avec le grand Carter ? Je fais mes valises, et je suis la tout de suite. » Elle rigola à sa propre réponse. Même si cela semblait stupide, ce n'était peut être pas une mauvaise idée, et puis, ça pourrait libérer une maison, après tout, avec l’expansion de Fort Hope, une maison de libre, ce ne serait pas trop mal.  « Être payé en légumes... Pourquoi pas. Au moins, je suis sur de ne jamais être à cours de nourriture. Et puis tu sais, on mange pas que de l'herbe. On a du tofu, du soja, du quinoa. Bon en vrai, le quinoa c'est dégelasse, mais ça, chaque végan te diras qu'il aime ça. Bah pas moi, moi j'emmerde le quinoa. Je dois être la quand, hein ? J'te prend au jeu, fais moi une place, j'arrive.»

Alex le regarda, sourire aux lèvres, elle récupérer la bouteille à son tour pour en boire une gorgée. C'est vrai, le truc de la végan, c'était les bombes surtout. Les bombes, et tout ce qui pouvait faire boom, et des dégats, et des trous. Un bel ensemble. Elle donna un léger coup de poing dans l'épaule du colosse. « Bah, ce qui me fait le croire, c'est que je t'ai pas vu tirer depuis un booon moment. Ou alors, tu fais ça quand je suis pas la. Parce que ouais, j'te vois beaucoup,  la, avec ton kuku... Kuri... Kurukri machin. » Alex se relève, le regard fixé sur Logan. « Regardez moi, je suis Logan Léonidas Carter ! » La survivante se retourne, récupère une canette qui traîne sur le rebord de la tour de garde « Logan le grand conquérant des forts des méchants ! Genre celui qui est venu se mettre sur la route du méchant Brucie contre la soumission. » Alexandra fait des grands gestes en parlant. Elle remue les bras, puis d'un seul coup, très calmement, regarde la canette qu'elle venait de poser au sol devant elle. « De l'eau et des terres, tu es venu nous proposer une paix dans notre pays, mais tu nous a traité comme des esclaves ! » La survivante inspire longuement, porte un regard des plus virils au chef des lieux. Elle gonfle la poitrine. Elle monte la voix, hurlant presque à plein poumons « THIS IS FORT HOOOOPE » Un coup de pied des plus grandioses vient s'abattre sur le petit déchet avant de se loger en dehors du bastion. Passant une main dans ses cheveux, elle retourne s’asseoir aux cotés de Logan. « Alors, tu as trouvé comment, mon imitation de Logan Léonidas Carter ? »

_________________


Dernière édition par Alexandra H. Collins le Mer 9 Aoû - 11:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 5853
Points : 6785
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 7 Aoû - 11:51

Waouh... Logan ouvrit des yeux ronds en voyant sa meilleure amie lui faire un remake vraiment très... personnel...d'une scène bien connue de 300. Il se retint de rire aussi longtemps que possible, mais c'était un exercice vain. Mince, il ne l'avait pas vu aussi cinglée depuis un moment. C'était tout de même agréable. Lui-même n'avait pas ris aussi franchement depuis trop longtemps et ça lui avait manqué. En cet instant, il ne pensait pas à toutes les horreurs qui le hantaient depuis des mois, il ne pensait pas au vide immense laissé par Joy dans sa vie, il regardait seulement Alex se foutre de lui et ça lui rappelait Miami, leurs soirées à faire n'importe quoi, l'époque à laquelle tout était tellement simple, tellement bien. « Putain, l'alcool ça te réussi vraiment pas, ma pauvre. » lâcha-t-il quand elle eut terminé son imitation des plus extravagantes en balançant une canette de soda oubliée au-delà des murs de leur petite ville dans la ville. « Et bravo l'écolo qui pollue la planète. J'suis étonné que ton hypocrisie ne t'étouffe pas !! »

S'était-il donc perdu à ce point ? La survie dévorait tout sur son passage : le temps, la santé, le moral... Mais fut un temps où Logan avait été le genre d'homme à lâcher prise aussi, à ne pas s'inquiéter toujours pour un oui ou pour un non. Une personne capable de rire, qui avait des amis et qui passait de bons moments avec eux au lieu de traverser les rues en hurlant des ordres et en reprenant les fautes de chacun. Une personne qu'il aurait aimé que sa femme connaisse avant qu'ils n'en arrivent à devoir se séparer tellement la réalité les rongeait. À cette pensée, le géant se remit debout à son tour, se tournant pour faire face à la jeune femme. S'il en était là aujourd'hui, s'il avait brisé le cœur de la personne qu'il aimait le plus au monde après sa fille, c'était dans ce but précis : se retrouver, redevenir lui-même et se concentrer de nouveau sur les choses importantes. Il aurait voulu que ce ne soit que temporaire et ça semblait mal partie pour l'être, mais ça ne l'empêchait pas de suivre quand même son projet et de le réaliser. Il se pencha pour ramasser son arme et lança un regard de défi à la brune.

« Debout, soldat ! Maintenant que t'as réveillé tout le quartier avec tes bêtises, on va voir qui est le meilleur de nous deux ! » Dans son dos, quelques rôdeurs éparses avançaient difficilement vers les remparts de leur camp. Ils étaient peu, les rangées de goules placées autour des portes les préservaient très souvent de s'approcher trop près, mais ils étaient là quand même. Il faisait noir, trop sans doute, mais Logan avait envie de s'amuser pour une fois et Alex était sa meilleure chance. Il l'avait négligée pour Joy, sans s'en rendre compte, mais il le voyait maintenant en sentant de nouveau cette... normalité entre eux. Dès que la jeune femme fut sur pieds, Logan attrapa la bouteille et fit face à l'extérieur. Il tendit son fusil à son amie alors qu'il se désaltérait un instant et lui expliqua. « 2 cartouches chacun, 3 manches. » expliqua-t-il en comptant rapidement le nombre de rôdeurs présents dans la rue en bas. « Celui qui en dégomme le plus en six cartouches remporte le jeu, le prix est à la discrétion du vainqueur. Honneur aux dames. »

_________________


Bella luna, my beautiful
You're the ghost of royalty imposing love. You are the queen and king combining everything, intertwining like a ring around the finger of a girl. I'm just a singer, you're the world, all I can bring ya is the language of a lover
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 20
Points : 214
Date d'inscription : 30/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
La Vegan de l'Apocalypse
Alexandra H. Collins
Matricule n°001
La Vegan de l'Apocalypse
Dim 24 Sep - 14:14

Ca devait faire un bon moment que la survivante n'avait pas autant rigolé. Le fait de réveiller tout Fort Hope pour une seule imitation qu'une seule personne a pu entendre, ça valait le coup. Clairement. Enfin, pour elle tout du moins. Comment ça, l'alcool ne la réussissait pas ? Et si c'était plutôt l'apocalypse qui ne lui réussissait pas ? « Alors, disons, que je dépollue notre camp. C'est un mal pour un bien, non ? Moi je le vois comme ça. » Petit clin d'oeil. Elle observe alors Logan se relever, plissant les yeux. Cette petite soirée lui faisait du bien. Après toutes les péripéties des mois passés, le fait de se retrouver avec son meilleur ami, autour d'une bouteille, et d'une arme, il n'y avait pas mieux comme remontant. Une petite seconde... Est ce que Logan venait vraiment d'appeler Alex, ''soldat'' ? Si il y avait bien une personne sur terre qui ne supportait pas, et surtout, n'était pas en bons termes avec les forces armées, c'est bien elle. Elle se lève alors quand même de sa place, se plaçant aux cotés de Logan. « De tous les surnoms qui existent au MONDE, tu me trouve celui qui me représente le mieux. J'aurais préféré un truc du genre... ''La Vegan de l'Apocalypse'' par exemple, ouais, ça envoie ça ! »

Elle écoute attentivement les dires de Logan. Est-ce qu'il souhaitait vraiment tirer sur des marcheurs avec une arme à feu ? De nuit ? Bon, après tout, pourquoi pas, et puis, après tout, vu l'état de sobriété de Miss Vegan, ça n'allait pas la déranger pour le moins du monde. Elle s'empare du fusil. « Bien compris Monsieur Leonidas. Mais promis, si je gagne, je cacherais ta défaite aux yeux des autres... » Elle rigole doucement, donne un petit coup de poing dans l'épaule du colosse avant de s'approcher du rebord de la tour de guet. Elle observe longuement le fusil en question. Un deux coups. « hey papy, tu les trouves où tes fusils ? » Elle esquisse un petit sourire avant de se mettre en position du mieux que son état le permet. Jambe droite vers l'avant, buste droit mais pas trop, elle aligne son oeil au canon de l'arme. « Putain tu m'étonne que tu touches personne, t'as même pas de mires sur ton... truc... Machin, fusil. »

Elle retient doucement sa respiration.

La survivante tente tant bien que mal de viser. L'absence de mires la fait grommeler. Elle en voit un qui tente de se rapprocher de Fort Hope. Elle place son doigt sur la détente, aligne les mires, Et dans un brouhaha monstre, fait feu. La balle vient déchiqueter la jambe droite de cette créature. Encore en vie. Elle tourne le regard vers Logan. « Pas. Un. Putain. De. Mot. »   Elle réaligne le tout, gardant la même cible. Une deuxième détonation se fait entendre. Cette voici, le crâne du pauvre bâtard vole en éclats. Elle saute alors de joie, avant d'ouvrir le fusil en deux pour en faire sortir les vielles cartouches.  Elle récupère d'un geste rapide la bouteille des mains de Logan avant de l'échanger contre le fusil en question. Elle boit une gorgée rapide. « A ton tour, Spartiate. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 5853
Points : 6785
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 14 Oct - 15:40

Les bras croisés sur la poitrine, Logan s'adossa contre le rebord de la tour, laissant toute la place à Alex pour prendre le premier tour du petit jeu idiot qu'il venait de proposer. Un petit sourire clairement moquer étirait le coin de ses lèvres, laissant un air supérieur qu'il ne prenait même pas la peine de masquer s'afficher sur ses traits. Il n'était peut-être pas le meilleur tireur du camp, très loin de là même, mais hors de question qu'il laisse Alex s'imaginer qu'il n'était pas parfaitement sûr de lui, en particulier avec les piques qu'elle lui envoyait en ce moment.

« Commence par gagner, on verra après. » lança-t-il en l'invitant à s'y mettre d'un signe de la tête. Il avait quand même des chances de l'emporter, il faisait nuit, elle était plus habituée à utiliser des armes automatiques que son fusil de chasse – comme elle le prouvait d'ailleurs avec une nouvelle moquerie qu'il ne prit même pas la peine de relever. « On a pas besoin de mire quand on a du talent, très chère. » l'informa-t-il d'un ton moqueur. Elle était douée pour faire durer le moment, en tout cas, mais à force d'essayer de se foutre de lui, elle n'avait toujours pas tiré une seule cartouche et Logan commençait à se dire qu'il allait peut-être vraiment l'emporter.

Après une éternité, mademoiselle Collins se décida quand même à se bouger les fesses. La détonation résonna assez durement aux oreilles du géant qui fit une grimace avant de se pencher un peu en avant pour regarder ce qui se passait en bas. Son sourire satisfait s'intensifia en remarquant qu'elle n'avait rien fait de plus que mettre sa cible au sol et il s'approcha un peu, se plaçant à côté d'elle pour ne pas louper une miette de son deuxième tir, retenant difficilement ses rires de se faire trop bruyant. « T'en fais pas, je parlerai pas de ton humiliante défaite aux autres. » assura-t-il entre deux rires. La deuxième cartouche mis fin aux souffrances de cette pauvre créature et il eut enfin le droit de poser les mains sur le fusil. Bousculant légèrement Alex au passage, Logan se mit donc en place, choisissant un rôdeur au hasard dans la petite foule qu'il distinguait assez mal dans le noir. Il prit tout son temps pour inspirer profondément , se positionner correctement et viser. Dès la première cartouche, le crâne de sa cible vola en éclat, laissant le reste de son corps décharné s'écraser mollement sur le sol, alors qu'un fin sourire s'imprima sur les lèvres de Logan. Il baissa son arme avant de se tourner vers son amie et de lancer joyeusement : « Je peux te donner des cours, si tu veux. Ou tu peux déclarer forfait maintenant, c'est comme tu préfères. »

Avant d'avoir une réponse qu'il savait déjà tout aussi cinglante, cependant, il se remit en position, choisissant une autre cible dans le tas. Probablement porté par sa première réussite, il alla un peu trop vite en besogne et rata le rôdeur d'un bon mètre, la cartouche allant exploser contre un mur un peu plus loin. Il poussa un grognement étouffé en baissant de nouveau son arme, mais avait retrouvé son air serein lorsqu'il posa les yeux sur son amie. « J'l'ai fait exprès pour te laisser une chance, tu me connais, ma galanterie me perdra un de ces jours. Allez, à toi! »

_________________


Bella luna, my beautiful
You're the ghost of royalty imposing love. You are the queen and king combining everything, intertwining like a ring around the finger of a girl. I'm just a singer, you're the world, all I can bring ya is the language of a lover
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
Contenu sponsorisé
Matricule n°001

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau
Répondre

 Sujets similaires
-
» so desert....
» 01.03/12.C.Desert Crossing [Jane Aden]
» DESERT DE DALLOL (ETHIOPIE)
» SGU Aliens [SPOILERS]
» [WIP] Blood Axes - Les peaux rouge du Desert !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum