A game can still be a good way to recover | Jordan



InformationsContact
avatar
Messages : 18
Points : 178
Date d'inscription : 23/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Knowledge can change our fate
Nora M. Castillo
Matricule n°001
Knowledge can change our fate
Lun 10 Juil - 11:08

Des cris. J'entends des cris. Ils ont l'air de provenir de partout et de nulle part à la fois. Je suis perdue, je le sais. Le plus intelligent serait de me mettre à l'abri mais cette voix qui résonne dans les airs, je sais que je la connais. Je sais que je ne pourrai jamais l'ignorer. Alors je continue de courir dans les rues qui semblent étrangement désertes cette nuit. Je ne vois pas grand chose, je heurte une poubelle que je renverse et qui manque d'ailleurs de me faire tomber mais je continue mon chemin. Un coup à droite, un coup à gauche, je contourne obstacles et allées désertes jusqu'à entrer dans un bâtiment qui se dresse devant moi. Il est imposant, isolé, et les cris sont de plus en plus forts ici. Cet endroit me rappelle quelque chose. Il me serait presque familier. Et malgré tous les efforts que je fais pour ne pas y penser, les poils se dressent sur mes bras alors qu'un fort frisson parcourt mon échine. Ma main se pose sur la poignée de la porte et je la tourne pour débloquer la serrure et entrer. D'abord tout était noir, puis une forte lumière apparut et me força à mettre ma main devant mes yeux pour ne pas être totalement éblouie. D'un coup, tout était devenu calme. Clignant des yeux plusieurs fois le temps de m'habituer à la luminosité de l'endroit, je continue d'avancer. Puis quelque chose me bloque. Comme si j'étais engluée dans quelque chose d'invisible. La lumière perd de son intensité et des ombres apparaissent. Celles de plusieurs hommes que je n'arrive pas à reconnaître, puis une que je ne peux absolument pas ignorer. Olivia. Ma petite soeur. En voulant avancer, je remarque avec surprise que mes poignets et mes chevilles sont attachés fermement par des chaines qui retiendraient sans mal un taureau enragé. Alors moi... Pourtant je n'ai pu m'empêcher de me débattre, voulant aller voir ma cadette. M'assurer qu'elle allait bien. C'était elle que j'avais entendu crier dans la rue. Que lui avaient-ils fait? Au bout de quelques secondes qui m'ont paru être des heures, elle s'avance vers moi. Elle est blessée et à peine son visage parvient à s'approcher assez près de moi pour que je puisse l'effleurer, une balle vient traverser son crâne, m'éclaboussant du sang de ma soeur avant que son corps inerte ne tombe au sol. Instantanément je tente de hurler. Je donne toute la voix que j'ai, tout mon air. Mais aucun son ne sort. Je me débats de toutes mes forces pour essayer de me libérer de mes entraves. Mais rien n'y fait. Alors j'essaie encore de hurler. D'exprimer mon désespoir.

« Olivia! » Je me redressais en sursaut, balayant malgré moi les affaires que j'avais laissé en tas sur le bureau qui m'avait servi d'oreiller. Il me fallut bien quelques longs instants pour que je me rende compte que tout ce que je venais de vivre n'était qu'un mauvais rêve. Encore un. Ces derniers temps, dès que je fermais les yeux c'était pour faire des cauchemars de ce type. Autant dire que j'étais loin d'avoir ce sommeil réparateur dont tout le monde vantait les bienfaits il y a quelques temps encore. Me laissant tomber contre le dossier de ma chaise, je soupirais tout en passant mes mains sur mon visage. Mes doigts se frayèrent un chemin sous mes lunettes pour aller frotter mes yeux fatigués. « Et encore un cauchemar... Sérieux faut que ça s'arrête... » Comme à chaque fois, un soupir s'échappa d'entre mes lèvres alors que je me levais de ma chaise en appuyant l'une de mes mains contre le bois froid du meuble. Je devais aller me changer les idées. En soit je n'avais pas la moindre idée de l'heure qu'il pouvait être, mais en soit j'avais besoin de marcher un peu même si c'était toute seule. Instinctivement, mes pas me guidèrent vers là où je supposais que ma soeur devait se trouver. J'avais raison, mais elle était en train de dormir. Lentement et en toute discrétion, je me suis approchée pour déposer un léger baiser sur sa tempe avant de repartir en m'étant assurée que je ne l'avais pas réveillée. Glissant mes mains dans mes poches tout en marchant, cette fois ci je ne savais pas du tout où aller. Ce n'est qu'au bout d'une bonne dizaine de minutes de marche je crois que je suis tombée sur quelqu'un. Et par chance ce n'était pas n'importe qui. Essayant de me faire discrète dans l'optique où je n'aurais pas déjà été vue ou entendue, je m'approchais de la jeune femme pour finalement aller déposer une rapide bise sur sa joue. J'étais dans son dos et sans même demander mon reste, au risque de me faire remballer, je l'entourais de mes bras et je posais mon front contre son épaule. Un nouveau soupir s'échappa d'entre mes lèvres alors que je fermais les yeux, tout de même rassurée par le fait d'être tombée sur elle. Jordan. Une belle jeune blondinette pour qui il me serait difficile de cacher l'attirance que je ressens. Mais en soit il est fort possible que cela soit réciproque. En tout cas ce qui est sûr c'est qu'on en joue. C'est peut-être con mais ça fait du bien parfois de s'amuser, et faire croire au gens qu'on est ensemble nous amuse. Même s'il m'est déjà arrivé de me demander s'il allait encore s'agir longtemps d'un jeu... Enfin bref.

Je redressais ma tête pour poser mon menton sur l'épaule de Jordan, la gardant dans mes bras pour l'instant étant donné qu'elle n'avait pas encore décidé de m'envoyer balader. « J'espère que je te dérange pas. J't'avoue que j'avais vraiment besoin de pas rester seule là... » Et en toute franchise, sa présence me faisait vraiment du bien. C'était comme si le fait d'être seule allait m'empêcher de refaire des cauchemars. Allait m'aider à comprendre ce qui se tramait dans ma tête ces temps ci. Tous ces rêves plus horribles les uns que les autres... D'où venaient-ils? Et pourquoi maintenant? C'était peut-être idiot mais j'avais besoin de tirer ça au clair... Un jour peut-être.


_________________

   
I'LL ALWAYS BE THERE

   
© signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 33
Points : 108
Date d'inscription : 29/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Knowledge can change our fate
Jordan B. Wilson
Matricule n°001
Knowledge can change our fate
Mar 11 Juil - 20:42


A game can still be a
good way to recover

Nora & Jordan


Voilà des heures que la nuit était tombée. Avec elle Jordan aurait dû sentir la fatigue et sombrer dans le sommeil. Hélas, c’était une insomnie qui empêchait la jeune femme de s’endormir. Elle avait beau se tourner et retourner dans tous les sens. De changer de position, de sortir une jambe hors de son duvet : rien n’y faisait, le sommeil ne semblait pas être au programme de cette nuit. Elle soupire bruyamment. Personne n’est dans la pièce alors elle peut se le permettre. Après tout c’est son espace - du moins c’est ce qu’on lui a dit. La blonde a encore du mal à se faire à l’idée. Chez elle, sa chambre. Avec les autres. Elle ne connaît pas encore tous les habitants du Labo, mais en a croisé déjà quelques-uns. Evidemment, Jordan garde ses distances. Elle n’est pas du genre à entamer les discussions et se contente de répondre à celles qu'on lui pose. Même si elle a cette apparence froide, elle est reconnaissante envers ces gens de l’avoir accepté. Jordan cherche même à leur prouver que malgré ses silences, elle veut s’intégrer et sort aussi souvent que possible
pour ramener toutes sortes de choses utiles à leur groupe. Elle aurait l’air un peu con de se retrouver seule à nouveau. Jordan se redresse et s’extirpe de son sac de couchage. Elle a déjà retourné vingt fois le coussin de canapé qui lui sert d’oreiller. Elle sait que cette nuit elle ne se reposera pas. Elle se lève et s’habille un peu plus que le simple t-shirt qui lui sert de pyjama. Une fois un peu plus présentable aux yeux des autres, elle sort de sa chambre.

En réalité elle ignore si quelqu’un est encore debout. L’heure n’est pas très précise, elle n’a pas de montre mais elle estime être en plein milieu de la nuit. La blonde ignore qui est de garde ce soir là, mais décide qu’il est préférable de ne pas aller déranger cette ou ces personnes. Les tâches à accomplir sont tout de même importantes et ce n’est pas une bonne idée de distraire ceux qui y sont contraints pour le moment. Jordan se laisse aller jusqu’aux salles qui servent de lieu commun. Elle a vite compris que les personnes d’ici se retrouvaient souvent là, que ce soit pour manger ou pour passer un peu de temps ensemble. L’ambiance semble bonne et elle ne regrette pas du tout d’avoir accepté d’entrer dans cette grande famille. En tout cas l’endroit est désert. Un sourire étire doucement ses lèvres tandis que sa main effleure l’une des table qui leur sert de table à manger. Elle reprend sa route et son exploration de cet endroit. Elle ne va pas voir le labo, de peur de déranger les personnes qui s’activent avec grands soins sur un potentiel antidote. Jordan n’est pas très optimiste, elle est loin de mettre tous ses espoirs dans ce futur vaccin. Non qu’elle ne croie pas les gens capables d’en trouver un… c’est plutôt cette épidémie qu’elle croit quasi invulnérable.

Jordan prend une nouvelle direction mais les couloirs sont toujours vides. Tant pis ou tant mieux elle va pouvoir observer plus tranquillement. Elle marche d’un pas lent, perdue dans ses pensées quand des lèvres se posent aussi légère qu’une plume sur sa joue. Elle tourne la tête pour découvrir qu’il s’agit de Nora. Ses bras viennent rapidement entourés son corps et même si Jordan a eu tendance à couper court à ce genre de contact, elle la laisse faire. Son front se pose sur l’épaule de l’ancienne pilote et un soupir franchit ses lèvres. Vu l’heure, la brune n’arrive certainement pas à fermer les yeux. —  T’as du mal à dormir toi aussi ? C’était une question simple mais qui semblait assez justifiée. Avec tout ce qui se passait dans le monde et tous les problèmes auxquels ils devaient tous faire face. Jordan s’était arrêtée à l’instant même où les bras de Nora s’étaient posé sur elle. Les propos qu’à celle-ci interloque légèrement Jordan. Ses sourcils se froncent et elle demande naturellement : — Ca va ? Il y avait des tas des raisons qui pouvaient donner une réponse négative à cette question. De plus la blonde n’était pas vraiment sûre que Nora aurait voulu en parler. Cherchant alors à la détournée de ce qui la tracassait, la jeune femme ajoute : — Et si tu me faisais voir les recoins que je ne connais pas encore ? Histoire de voir les endroits où s’isoler. Jordan plaisantait même si elle devinait plus ou moins l’attrait qu’elle représentait pour la brune. Elles en jouaient aux yeux des autres mais la blonde était perdue. Nora était une belle femme mais ne sachant pas quoi penser, Jordan préfère pour l’instant rester loin de ce genre de sentiment.

Jordan: ‘seagreen’

Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» 01. Spy Game in McKinley High [CLOS]
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» Eyeshield 21 saison 2 Sur Game One en mai
» Good Morning England - Demande de partenariat
» Game of Thrones

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum