Well, it seems like I'm trapped



InformationsContact
avatar
Messages : 48
Points : 211
Date d'inscription : 29/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Knowledge can change our fate
Jordan B. Wilson
Matricule n°001
Knowledge can change our fate
Mer 19 Juil - 10:53


Well, it seems like I'm trapped

Matthew & Jordan


La journée était à peine entamée. Le soleil n’était pas à la moitié de sa course dans le ciel quand Jordan mit les pieds dehors. Oui, Liv lui avait déjà dit qu’il fallait éviter de sortir seule - ce qu’elle comprenait aisément - mais ce matin elle avait besoin d’être un peu tranquille. Elle n’était pas habituée ou plutôt plus habituée à voir autant de personnes en un même lieu. Jordan se plaisait au Labo, elle n’avait rien à dire contre l’endroit et les gens qui y vivaient. La blonde aurait déjà empaqueté ses affaires et reprit la route si ça n’avait pas été le cas. Non, c’est juste qu’elle n’avait plus l’habitude d’entendre du bruit un peu partout et ça la rendait quelquefois nerveuse. C'est la raison principale à sa virée solitaire. Puis elle ne s’éloigne pas que pour être seule avec elle-même, elle compte bien rapporter toutes sortes de choses utiles qu’elle espère trouver durant son petit périple. Après presque une demi-heure de route, elle jette son dévolu sur une building aux allures de siège de grosses entreprises. Les vitres les plus proches de la rue sont presque toutes cassés mais pas celle dans les étages. Il est moins grand que les bâtiments qui l’entoure mais ça fera l’affaire. Une fois à l’intérieur du bâtiment c’est toujours le silence qui domine. C'est toujours comme ça. Le silence précède les grognements, les hurlements… à ces choses qui ne font qu’attendre pour dévorer le cerveau et le corps de la première personne qui passera à leur portée. Immobile, les mains refermées autour de sa barre de fer, Jordan reste sur le qui-vive pendant quelques secondes de plus. Elle s’est déjà fait avoir pour avoir eu trop confiance quant aux squatteurs de bâtiments désertés. Ça ne lui reprendra plus. À présent un peu plus certaine quant à l'agitation de l’étage la jeune femme commence son avancée dans l’immeuble. Après 5 minutes à arpenter les pièces vides, elle arrive à la conclusion qu’il n’y a personne ici. Ni vivant, ni.. autres. Étant donné que le lieu est un ancien local d’entreprise, il y a peu de chance qu’elle trouve quelque chose d’intéressant mais sait-on jamais.

Au centre du bâtiment elle tombe rapidement sur des ascenceurs mais ne se laisse pas tenter à appuyer sur le bouton d’appel. Des escaliers ouverts sur l’espace grimpent tout autour de cette structure centrale et elle opte pour ça. Maintenant qu’elle est ici et qu’elle a du temps, autant aller fouiller quelques bureaux. Jordan tombera peut-être sur quelques barres de céréales ou autres collations qui n’aurait pas pourri rapidement. Après avoir monté quelques étages pour augmenter ses chances, parce qu’Il est sûr que l’endroit a déjà subi une inspection et donc la blonde fera certainement chou blanc aux premiers étages. Débarquant dans un open space, ce qui l’aide à remarquer l’absence de toute personne, elle commence à ouvrir tous les tiroirs et les retourne pour chercher un petit quelque chose d’intéressant. Elle passe de bureau en bureau en tentant d’ignorer les portraits de famille qui trônent sur les tables. L’ancienne pilote était sur le point de désespérer lorsqu’elle tombe nez à nez avec un plan de l’immeuble. Son visage s'illumine rapidement en découvrant l’existence d’une cafétéria mais rapidement l’idée que celle-ci a déjà été vidée la traverse. En tout cas, c’est par là qu’elle doit aller voir si elle veut espérer ne pas rentrer les mains vides.

La jeune femme se dirige d’un pas décidé vers l’endroit indiqué. Elle traverse quelques bureaux et doit même grimper un peu dans les étages. Elle ne croise toujours personne et pour une fois l’absence de ces créatures la trouble légèrement. C’était presque devenue une habitude que d’en croiser. Elle longe un couloir quand finalement un encart avec écrit en lettre rouge indique la cafétéria. Elle pousse les portes battantes dans un bruit assourdissant et entre dans l’immense salle. Jordan comprend rapidement son erreur et avant de faire quoi que ce soit la porte s’est déjà refermée derrière elle.  —  Oh mon dieu... Plusieurs dizaines de ces monstres se trouvent ici réunis - comme si quelqu’un les y avait coincés - et elle vient de se jeter dans la gueule du loup. Sa main cherche immédiatement la poignée mais c’est autre chose qu’elle rencontre. Elle sursaute brusquement laissant une exclamation de surprise franchir ses lèvres. Stupides revenants ! S’écartant d’un bond, elle profite de la distance entre elle et ce monstre pour lui asséner un violent coup à la tête à l’aide de sa barre de fer. Elle n’est pas sûre de l’avoir eu, mais elle n’allait pas attendre une seconde de plus pour le vérifier. Ces choses l’ont remarqué et s’avancent déjà vers elle. Elle enjambe celui qu’elle a cogné et se faufile dans le couloir avec plusieurs de ces choses à ses trousses. Sa petite balade se transforme alors en course effrénée vers une issue, n’importe laquelle. Le palpitant de la jeune femme s’accélère et l’adrénaline coule déjà dans ses veines. Ce n’est pas le moment de paniquer. Jordan a l’habitude des situations de crise. Elle peut gérer celle-là aussi.

Sauf qu’elle remarque vite que quelques-unes de ces choses se baladent librement dans l’étage. elle en croise deux qu’elle esquive en accélérant le rythme. La jeune femme commence légèrement à stresser en apercevant 4 créatures au fond du couloir. Elle se fige une seconde. La situation est très très mal barrée.  — Fais chier, merde ! Elle jure et s’en fiche un peu. Jordan craint la confrontation - parce qu’ils sont bien trop nombreux pour elle toute seule - mais ses yeux se posent sur la led verte qui annonce une sortie de secours. La blonde fonce sur la porte, poussant au passage un revenant et se hâte de l’ouvrir. Une fois une ouverture disponible, elle plonge à travers pour déboucher sur une cage d’escalier rustique. Une fois en sécurité elle plaque ses mains contre la porte pour que celle-ci se referme correctement et se sent rassurée d’entre le petit “clic” du verrou. Un long soupir franchit ses lèvres tandis qu’elle pose son front contre la structure de la porte, entendant sans gêne les grognements et autres tambourinement de l’autre côté. Au bout de quelques secondes, elle se retourne et se fige. Ses doigts se resserrent sur son arme : elle n’est pas seule ici.


Jordan: ‘seagreen’

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau
Répondre

 Sujets similaires
-
» [Terminé] Shiro #005-Déjà-vu: Trapped in a staircase well [Kaname X Inoue X Kondō].
» trapped in a box.
» [Intrigue] Trapped in Mirkwood
» 07. Trapped in Mirkwood
» Trapped by the Captain's responsabilities [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum