Meeting, small talks and medicine || Diana



InformationsContact
avatar
Messages : 573
Points : 1180
Date d'inscription : 10/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 22 Juil - 18:18

Meeting, small talks and medicineCharlie & DianaDeux jours. Cela fait deux jours que Charlie est mêlée à la populace du laboratoire. D'après le calendrier, car contrairement à elle des gens continuent de compter jours mois et années, elle est arrivée le 25 février. Elle a était tenue à l'écart des autres jusqu'au 29 (il y a deux jours, donc) dans ce qu'ils appellent "la phase de quarantaine". Un juste et bon système, à ses yeux. Il est bon de tester et se méfier un peu des nouvelles têtes avant de les accueillir officiellement au sein de la communauté. Après tout, qui peut dire et certifier que machin le nouvel arrivant est quelqu'un de confiance ? Personne. Prendre des précautions paraît être une chose justifiée pour la rouquine qui n'en veut, par conséquent, à personne d'avoir pris quelques jours pour la jauger avant de la valider comme étant acceptable.

Deux jours. Cela signifie que la demoiselle ne connaît pas grand monde. Mise à part Abel, celui a qui elle doit sa présence ici, et Rashka, une brunette aux airs faussement agressifs étant venu vers elle dès sa sortie de quarantaine, toutes les visages qui l'entourent lui sont étrangers. D'autant plus qu'à cette heure-ci, les deux personnes citées sont de service. Ils sont tout deux sentinelles et surveillent, actuellement, les environs du camp. Quant à elle, on la définit apte aux ravitaillements. Bien qu'elle ne soit pas encore sortie pour fouiller les boutiques et logis abandonnés.
En gros. La miss Jacobs est relativement seule, sur l'instant.

Assise en tailleur à même le sol, la renarde observe. Tout le monde à l'air de plus ou moins s'entendre. La bonne ambiance est présente, c'est rassurant. Charlie, loin d'être timide, pourrait se lever et s'en aller discuter, mais... Le problème est qu'elle ne sait pas du tout par où commencer. Et puis, elle craint un peu de déranger. Tous ont l'air occupés ou déjà plongés dans des discussions animées. Hmm... Au pire, les relais ne devraient plus tarder. Son parrain de communauté ou sa nouvelle amie peinturlurée telle une guerrière allaient bien finir par quitter leur poste...

C'est sur cette pensée que la petite nouvelle, perdue dans ses réflexions et contemplations, sursaute légèrement en sentant une pression sur son épaule.
Une main venait de s'y poser.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 286
Points : 758
Date d'inscription : 18/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Knowledge can change our fate
Diana Caldwell
Matricule n°001
Knowledge can change our fate
Dim 23 Juil - 16:55

Enfin de retour au laboratoire. Après avoir passé une journée et une nuit à l’extérieur, Diana est vraiment heureuse de pouvoir remettre les pieds chez elle. La première chose qu’elle fit une fois changer et laver, fut d’aller prévenir sa petite Kala qu’elle est enfin de retour. Flash, son malinois lui fit la fête est décida de suivre sa maîtresse jusqu’à son lieu de travail. Une fois à l’intérieur, celui-ci vient à s’allonger devant la porte comme pour monter la garde. Après avoir discuté avec l’un des autres survivants, Diana finit par aller à la rencontre de la fameuse nouvelle dont Rajesh vient de lui parler. Diana a dans l’idée de faire un petit bilan de santé à la nouvelle. Flash vient à suivre sa brune pour rejoindre la nouvelle qui était assisse sur le sol. Diana vient à posé délicatement sa main sur son épaule avec un doux sourire, tandis que Flash vient face à elle pour tenter d’avoir quelques caresses.

« N’est pas peur, Flash n’est pas méchant. Mais, il adore les câlins et faire de bisous bien baveux. » Diana se mit à sa hauteur. « Je me présente, je suis Diana et par la même occasion le médecin du labo. J’aimerais que tu viennes avec moi pour faire un petit bilan de santé. » Propose la brune.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
it’s you and i
we are clumsy newborns with curious hands. we are the stars that caught fire in the cosmos, generations before the earth pressed it’s molten clay together. ▬ once, we were the youngest creatures to ever exist. now, we are poets and landmines. we are volatile and reckless and in love.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 573
Points : 1180
Date d'inscription : 10/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 23 Juil - 18:01

Meeting, small talks and medicineCharlie & DianaTournant la tête, un air curieux peint sur le visage, Charlie découvre l'identité de cette main posée sur son épaule de manière inattendue. C'était une femme, grande, brune, plus âgée de quelques années, arborant un immense sourire. Sourire que la rousse ne tarde pas à lui rendre avec sincérité avant de le perdre brièvement en une expression étonnée. Elle ne s'attendait pas à avoir la face d'un chien à ras du sien, comme ça, d'un coup. Un rire franc lui échappe alors que ses mains se perdent dans le pelage de l'animal, visiblement ravi de recevoir quelques grattouilles affectueuses.
- Coucou, toi !

S'amusant quelques instants avec le malinois, la demoiselle reporte son attention sur celle qui est sans doute sa propriétaire.
- Il est adorable ! J'ai toujours rêvé d'avoir un chien. Lui tendant une main enchantée, elle se présente à son tour. Moi, c'est Charlie. Se redressant avec souplesse, elle s'étire et dégourdit ses muscles avant d'acquiescer. Ok, pas de soucis. Je pense être en bonne santé, mais bon... On sait jamais ! Je te suis parce que j'ai encore du mal à savoir où tout se trouve... Vous avez une grosse infirmerie ? J'ai encore du mal à me dire qu'ici il y a un peu tout à disposition. Ça me change de dehors... Riant légèrement gênée, elle se gratte l'arrière de la tête. Oh ! Hésite pas à me dire si je suis trop bavarde ! Faut dire que j'ai pas rencontré de nouvelles personnes depuis des lustres..
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 286
Points : 758
Date d'inscription : 18/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Knowledge can change our fate
Diana Caldwell
Matricule n°001
Knowledge can change our fate
Ven 28 Juil - 8:27

Flash est un chien très sociable mais, très protecteur. Diana n’as jamais dit le contraire, son chien lui a souvent été d’une précieuse aide depuis le début de l’épidémie. Le malinois prend souvent soin de protégér la petite Kala.

Dans un léger sourire, Diana lui répond : « C’est toujours agréable d’avoir un chien en compagnie. Surtout maintenant que le monde n’est plus le même. » La jeune femme se présente à son tour avant de se levé. La chirurgienne écoute attentivement ce que lui dit la rousse puis, celle-ci finit par rire doucement. La brune a toujours été assez bavarde donc ce n’est pas une chose qui vas spécialement la déranger. « Oh, tu sais les médecins sont réputés pour être de gros bavard eux aussi donc tu n’as pas de soucis à te faire à ce point. Et pour te répondre, vaut mieux être sûre que tu sois en bonne santé puis, entre nous cela te passera un peu le temps aussi. » Puis je finis par rajouter : « Pour l’infirmerie elle est pas trop grande non plus mais, j’ai assez d’espace pour bosser. Dit toi que je suis là depuis Janvier mais, j’ai toujours du mal à m’habituer à cette endroit. J’étais dans un groupe avant mais, j’étais dans une ferme avec un plus petit groupe. » Je commence à prendre la direction de l’infirmerie. « Tu as toujours été seule à l’extérieur ou tu étais avec un groupe ? »

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
it’s you and i
we are clumsy newborns with curious hands. we are the stars that caught fire in the cosmos, generations before the earth pressed it’s molten clay together. ▬ once, we were the youngest creatures to ever exist. now, we are poets and landmines. we are volatile and reckless and in love.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 573
Points : 1180
Date d'inscription : 10/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 28 Juil - 14:53

Meeting, small talks and medicineCharlie & DianaCharlie ne peut qu’acquiescer les dires de son interlocutrice. Dans ce bas monde, n'importe qu'elle compagnie s'avère la bienvenue. Une compagnie étant synonyme de soutien, aussi bien moral que physique. Deux choses cruciales pour ne pas perdre les pédales face à l'omniprésence de la folie et de la cruauté. Et, il faut bien avouer qu'avoir un malinois pour partenaire impose dans la société ! Nul doute que l'animal doit être un bon garde du corps.

Diana se mit à rire en entendant la rouquine s'excuser pour son débit de paroles. Elle la rassure en disant qu'elle n'est pas mieux sur ce point, ce qui arrache un sourire à la plus jeune.
- Nous sommes quittes, alors ! Claquant des doigts, l'air de dire "tout juste" à sa camarade, Charlie glousse en appuyant son constat. Pas faux, ça m'occupera au lieu de rester assise à attendre bêtement.

Sur le trajet, la brune s'ouvre quelque peu à sa cadette en lui racontant vaguement son parcours avant d'arriver ici. Étant encore familière à la douleur de perdre quelqu'un, la rousse n'ose pas demander ce qui est advenu des gens avec qui le médecin résidait dans une grange, de peur d'ouvrir un sujet sensible.
- Une ferme pour refuge ? C'était bien pensé ! Nous, on ne s’arrêtait jamais bien longtemps. Il ne voulait jamais se poser définitivement !
Charlie a parlé naturellement de Donovan, comme s'il était encore avec elle à l'heure actuelle. Déglutissant et passant l'une de ses mèches flamboyantes derrière son oreille, la pauvre demoiselle est soudainement rattrapée par la réalité : elle a perdu de vue Donnie.
Un petit soupir attristé lui échappe alors.
- J'étais pas toute seule, non... Depuis le début, j'étais avec mon meilleur ami. On vivait ensemble quand ça s'est produit, nos familles sont dans l'Ohio alors on avait que l'un pour protéger l'autre... Prenant une profonde inspiration pour ravaler une envie de sangloter et garder un minimum de dignité devant sa nouvelle amie, la Jacobs poursuit : On comptait visiter le labo tous les deux, fouiller puis repartir. On voyait l'endroit comme un vieux bâtiment abandonné, absolument pas comme un camp de réfugiés. Mais... Quelques jours avant qu'on m’accueille ici, on s'est perdu de vue et du coup... Je sais pas si je dois m'attendre, ou non, à le revoir un jour...

Poussant un grand soupir, Charlie s'excuse pour se plombage d'ambiance surprise. Ce n'est pas la première fois qu'elle parle de ce qu'il s'est passé, mais, tout cela est bien trop frais dans son esprit pour ne pas lui donner envie de pleurer.
- C'est pas joyeux, pardon... J'tente de pas trop y réfléchir pour pas avoir une tête de déterrer h24, mais bon...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 286
Points : 758
Date d'inscription : 18/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Knowledge can change our fate
Diana Caldwell
Matricule n°001
Knowledge can change our fate
Dim 30 Juil - 16:30

Par moment la ferme manque cruellement à Diana mais, elle sait très bien qu’à présent il ne reste plus rien là-haut… Et en plus, elle ne sait toujours pas ce qui est advenu des survivants du groupe… Peut-être qu’au finale, ils sont tous mort… « Nous étions bien là-haut. » Dit-elle simplement. Diana écoute la petite rousse dans son récit. Elle comprend qu’elle a été séparée d’une personne qu’elle apprécie. C’est triste mais, à présent c’est bien la triste réalité des choses… Un jour nous sommes avec certaine personne et le lendemain, nous sommes seuls. Heureusement pour elle, Diana a toujours la gamine et son chien. Puis elle a aussi retrouvé Dig et Cale… Chose qu’elle n’aurait jamais pensé… Mais, le pire dans le petit récit de la rousse c’est qu’ils auraient très bien pu rejoindre le groupe ensemble… Lorsque la jeune femme s’excuse, la brune sort de son silence pour dire tout simplement : « Tu n’as pas à t’excuser. » Puis elle finit par rajouter : « C’est normal que tu penses à ton ami, ce n’est pas évident de rester comme cela sans avoir de ses nouvelles. Après peut-être que tu arriveras à le retrouver ou peut être qu’un beau matin, il pointera le bout de son nez au Labo. »

Diana tente d’être rassurante mais, ce n’est pas forcément évident. Elle sait très bien ce que cela fait d’être dans le doute. « Si tu as besoin de parler à une personne, n’hésite pas à venir me trouver. » Annonce Diana avec un sourire maternelle. « Tu sais… Nous avons tous connus différentes galères à l’extérieur… Et je sais ce que c’est de perdre une personne de vue… » Une fois devant la porte de l’infirmerie, Diana ouvrit la porte et fit entrer la rousse à l’intérieur. « Tu peux t’installer sur la table d’examen. Je vais déjà prendre ta tension et tout ce qui vas avec ! » Diana prit le nécessaire puis, elle s’approche de la rousse : « Tu faisais quoi avant la fin du monde ? »

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
it’s you and i
we are clumsy newborns with curious hands. we are the stars that caught fire in the cosmos, generations before the earth pressed it’s molten clay together. ▬ once, we were the youngest creatures to ever exist. now, we are poets and landmines. we are volatile and reckless and in love.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 573
Points : 1180
Date d'inscription : 10/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 30 Juil - 18:05

Meeting, small talks and medicineCharlie & DianaEn reparlant de son vécu dans une grande, Diana se perd brièvement dans ses pensées. Chose aisément devinable pour Charlie qui, naturellement perspicace, a bien remarqué les traits de son visage, sans parler de son regard perdu dans le vague, trahissant le fait qu'elle n'avait, temporairement, pas les pieds sur terre. Sur le coup, la rouquine se demande si la réflexion de son aînée est agréable. Mais, une fois de plus, elle se dit qu'il ne fallait pas tenter le diable en ouvrant, davantage, le sujet. Au risque de blesser plus que de libérer. Après tout... La voilà à peine arrivée au sein de cette communauté. Mieux vaut éviter les questions, comportements et gestes à tendances irritables. Histoire de s'intégrer sans problèmes.

Acquiesçant, Charlie sourit. C'est vrai. L'idée que Donnie débarque ici, comme une fleur, n'est pas impossible. Peu probable, peut être, pour les plus pessimistes. Mais pas impossible.
- Merci, je m'en souviendrai si j'ai besoin de me confier. Répond-elle avec le même sourire franc avant de soupirer. Oui... À ce stade, tout le monde a perdu des êtres chers... C'est devenu quelque chose de normal, dans ce bas monde...

Cordialement invitée à entrer dans l'infirmerie, la rousse passe le seuil de la porte en regardant tout autour d'elle, assez impressionnée. La dernière chose, vue de ses propres yeux, qui se rapprochait le plus d'un milieu médical, pour elle, s'était sa trousse de premier secours planqué dans le fin fond de son sac. Autant dire qu'elle est face à un "léger" changement.
- C'est une caverne d'ali-baba, votre pharmacie, pour moi. Lâche-t-elle en riant avant de s'installer là où on lui a demandé. Redressant sa manche pour faciliter la prise de tension à venir, Charlie se racle la gorge avant de répondre. J'étais étudiante à l'université de Detroit, en psychologie. Et je faisais de l'athlétisme. L'une des meilleures membres de mon équipe sportive, sans vouloir me vanter. Un sourire lui fend les lèvres en repensant à ses années d'études. De bons souvenirs. Dommage que tout cela lui ait été arraché si soudainement. Comme pour tout le monde, dans un sens. Et toi ? T'as toujours était médecin ou tu t'es improvisé comme tel suite aux événements ?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 286
Points : 758
Date d'inscription : 18/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Knowledge can change our fate
Diana Caldwell
Matricule n°001
Knowledge can change our fate
Lun 7 Aoû - 17:13

La vie n’a plus rien à voir avec celle qu’elles ont toujours connu mais, c’est toujours aussi douloureux de perdre contact avec un proche. Voir même pire à présent. Une fois à l’intérieur de l’infirmerie, Diana sourit face à l’émerveillement de la jolie rousse. En même temps, elle peut très bien comprendre la jeune fille. Lorsque Diana est arrivée dans cette endroit, elle était en quelques sortes sur le cul face à cette infirmerie. Tandis qu’elle prépare son matérielle, Diana écoute ce que la rousse lui dit sur son passé. Étudiante en psy ? Peut-être qu’elle peut avoir quelques bases en médecine. Diana place de brassard sur le bras fin de la rousse. Pour prendre sa tension qui visiblement est dans la norme. « 12.4 de tension, c’est bien. » Puis, Charlie finit par lui demander ce qu’elle faisait par le passé, si elle s’était improvisé médecin comme ça. « J’étais chirurgienne cardiaque avant mais, pour mes proches je consulter en tant que médecin généraliste. » Dis-je doucement. « Tu as quelques bases en médecine ? Car si tu veux, je pourrais t’apprendre quelques trucs. » Proposai-je avec de prendre mon stéthoscope pour écouter ses poumons et son cœur.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
it’s you and i
we are clumsy newborns with curious hands. we are the stars that caught fire in the cosmos, generations before the earth pressed it’s molten clay together. ▬ once, we were the youngest creatures to ever exist. now, we are poets and landmines. we are volatile and reckless and in love.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 573
Points : 1180
Date d'inscription : 10/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 10 Aoû - 13:18

Meeting, small talks and medicineCharlie & Diana
Bonne nouvelle, bien qu'elle n'en doutait pas une seconde, Charlie est en pleine forme. Ou du moins dans la norme. Elle sourit, donc, à son médecin. D'un air de dire merci pour l'information.
Après avoir vaguement expliqué ses activités d'autrefois, c'est au tour de Diana d'en parler. Du moins, si elle le souhaite. La rouquine ne l'obligeant absolument à rien.
Tout en s'armant de son stéthoscope, la brune répond. Ce qui vaut un petit sifflement admiratif de la part de sa cadette. Chirurgienne... C'est pas rien ! Et pas qu'au niveau du temps d'études. Il y a aussi la minutie demandée, la patience, etc...
On a de la chance de t'avoir ici, dans ce cas ! Constate-t-elle en souriant. Surtout à ses yeux de nouvelle arrivante qui, jusque là, ne côtoyait plus les luxes du minimum de civilité.
Hochant négativement la tête en appuyant cela d'un '' hm-hm ''.
Pas vraiment. Enfin... Si, les connaissances de bases, que même un enfant sait. Dès que ça ne touche pas au mental, je suis perdue. Déjà que je n'ai pas non plus des connaissances complètes en psycho...
Charlie allait ajouter qu'elle aimerait, cela dit, en savoir un peu plus sur la médecine, mais, elle se tait et respire profondément alors que la brunette l'examine quelques temps. Après ça, elle n'a pas non plus à l'ajouter, car, Diana la prend de cours en lui proposant de lui apprendre quelques trucs. Son visage s'illumine et elle acquiesce vivement.
Ça serait génial, oui ! Enfin... Si tu as le temps, je voudrais pas t'embêter.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

If the world turns too mad, look at the sky, beyond the horizon. Take a breath, close your eyes... And hear you say :
“ i will survive ”

charlie jacobs
— A fox is a wolf who sends flowers : agressive but also kind.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 286
Points : 758
Date d'inscription : 18/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Knowledge can change our fate
Diana Caldwell
Matricule n°001
Knowledge can change our fate
Mer 16 Aoû - 20:08

« Au début le groupe n’avait pas de médecin donc en effet ils ont de la chance que Rajesh m’a trouvée. » Dit-elle avec un léger sourire. « Puis, je dois bien avouée que je suis heureuse que ma fille soit enfin en sécurité. » Continuant à faire les quelques examens diverses, Diana écoute ce que lui raconte la rousse. La phycologie, elle en avait fait aussi un peu. Mais, ce n’était pas vraiment poussé mais, utile pour apaiser les patients ou même les conseillers par moment. Par contre en ce qui concerne les bases c’est déjà beaucoup par rapport à certaine personne qui ne savent même pas le minimum que l’on apprend en général au lycée. « Tu sais, c’est déjà bien ma belle. Tu as au moins quelques bases. Et tu sais, j’ai beaucoup de temps à tuer. Enfin j’ai ma fille Kala mais, depuis qu’elle est ici, la petite fait sa vie comme une grande. » Annonce Diana en rigolant. « D’ailleurs, je te la présenterai si tu veux. Kala sera contente d’avoir une éventuelle nouvelle copine pour prendre le thé ! Je crois que je lui ai trop lu Alice au pays des merveilles. » La brune continue les divers examens. « Je vais te faire une prise de sang puis ce sera bon. »

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
it’s you and i
we are clumsy newborns with curious hands. we are the stars that caught fire in the cosmos, generations before the earth pressed it’s molten clay together. ▬ once, we were the youngest creatures to ever exist. now, we are poets and landmines. we are volatile and reckless and in love.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 573
Points : 1180
Date d'inscription : 10/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 25 Aoû - 13:10

Meeting, small talks and medicineCharlie & DianaPas de médecins avant son arrivée ? Wow. Comme la brunette le dit, en effet, le laboratoire est bien chanceux d'être tombé sur elle et de lui avoir ouvert ses portes. Quoi que, dans un sens, si Charlie était arrivée ici sans qu'il n'y ait de docteurs, elle n'aurait pas était dépaysée. Cela fait, après tout, deux ans que la rouquine arpente Detroit et ses environs désertiques avec rien de plus qu'une petite trousse de secours contenant le strict minimum. Le genre de trucs qui ne soignent pas une grosse maladie et encore moins des cas plus graves du genre fractures et tout le tralala. Depuis ce jour, son meilleur médicament a toujours été le "la prudence est mère de sûreté" ou plutôt, version personnelle de la demoiselle, "la prudence est mère de santé".

Haussant légèrement les sourcils, un air surpris, Charlie demande :
- Tu as une fille ? Souriant faiblement, la rousse se dit que Diana doit être beaucoup plus détendue depuis qu'elle est au sein de la communauté. Avoir de la famille à protéger dehors, c'est un stress quotidien. Maintenant, elles sont toutes deux en sécurité. C'est bien qu'elle devienne déjà à peu près autonome. Même si, dans un sens... Je trouve ça tellement triste de voir dans quel monde les enfants grandissent, désormais. J'veux dire... Ils n'auront jamais une enfance comme la notre. Normale et naïve. Quoi que, remarque... En étant ici et en faisant les choses comme avant, Kala n'a pas encore trop à se modeler à la notion de survie. Un grand sourire franchit, ensuite, ses lèvres. C'est un merveilleux conte ! Je veux bien jouer le rôle du Lièvre de Mars pour elle, ahah !
Même si je dois avouer que m'occuper des enfants n'est pas ma tasse de thé, sans mauvais jeu de mot. Je suis... Pas douée avec tout petit humain de moins de 15 ans.
Et encore, j'étais pas douée avec ma sœur de 15 ans...


Grimaçant légèrement, Charlie acquiesce quand son aînée lui annonce une prise de sang. La rouquine n'a pas une peur inconditionnelle des seringues, mais, il faut avouer qu'elle n'a jamais était férue de ce genre de trucs. Elle regardera le plafond pour ne pas voir ce qu'il se passe, pas grave.
- Sinon... Tout le monde à l'air de s'entendre, ici. C'est vraiment agréable de voir que les gens peuvent, encore, se faire confiance, rire et parler comme si de rien était. Etre ici, c'est un gros changement comparé à dehors.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

If the world turns too mad, look at the sky, beyond the horizon. Take a breath, close your eyes... And hear you say :
“ i will survive ”

charlie jacobs
— A fox is a wolf who sends flowers : agressive but also kind.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 286
Points : 758
Date d'inscription : 18/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Knowledge can change our fate
Diana Caldwell
Matricule n°001
Knowledge can change our fate
Mer 20 Sep - 9:43

« Et oui, une petite fille de 7 ans que j’essaie tant bien que mal à préserver de ce monde… » Dit-elle doucement. La brune écoute Charlie attentivement, elle est d’accord avec elle… Ce monde n’a plus rien à voir avec celui où elles ont grandi toutes les deux. Après peut être que du coup, les enfants auront moins de soucis à s’adapter que les adultes qui justement on vécut qu’à présent avec un certain confort matériel et avec une certaine sécurité. Enfin Diana à toujours connu une part de danger via le club de motard de Cale et Dig’s mais, ce n’est pas encore la même chose. « Je suis d’accord avec toi… J’aurais aimé voir ma fille grandir dans un autre monde que celui-ci mais, le destin en a choisi autrement. Après… Je t’avoue que j’ai peur qu’il m’arrive quelques choses et qu’elle soit désemparée face à ce qu’il se passe à l’extérieur. Si je ne survie pas… Je veux qu’elle puisse survivre. Enfin pour le moment elle est trop jeune pour apprendre mais, dès qu’elle sera en âge… Crois moi que je vais la formé ! » Puis je ris doucement en ce qui concerne le conte que je lis en ce moment à ma princesse. C’est vrai qu’il est vraiment merveilleux comme conte. « Elle adore le lapin de mars et aussi le chat de Cheshire. Oh tu verras, Kala est vraiment formidable. Elle serait bien capable de vouloir s’occuper de toi. Je crois qu’elle a pris une bonne dose de mon caractère. Tu as une petite sœur ? Elle est avec toi ? » Demande Diana doucement.
Diana finit par prendre la seringue pour faire une petite analyse sanguine. Elle préfère voir si la rousse n’a pas de carence ou autre… « Les gens de ce groupe sont vraiment agréable, après ils ont tous leur petit caractère mais, ils sont vraiment cool. C’est sûr que comparée à l’extérieur, il y a une sacrée différence mais, c’est bien de pouvoir pensé à autre chose qu’à la fin du monde. » Puis Diana se mit à rire avant de rajouter : « C’est bizarre mais, j’ai toujours cru que l’humanité serait confrontée à une extinction par le billet d’une attaque extraterrestre ou même pas l’homme lui-même avec des bombes nucléaires ou que sais-je… Mais, je n’ai jamais pensé voir un mort revenir ainsi à la vie. » Non, pas qu’elle croit réellement au extraterrestre mais, l’idée de pouvoir aller vivre ailleurs que sur cette planète aurait été plaisante.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
it’s you and i
we are clumsy newborns with curious hands. we are the stars that caught fire in the cosmos, generations before the earth pressed it’s molten clay together. ▬ once, we were the youngest creatures to ever exist. now, we are poets and landmines. we are volatile and reckless and in love.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 573
Points : 1180
Date d'inscription : 10/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 10 Oct - 20:44

Il est triste de voir que les sujets, de nos jours, tournent toujours autour de la mort. La mort potentielle, la mort imminente, la mort psychologique, la mort physique, la mort... Les enfants nés dans ce monde n'ont pas de chance. Quoi que, peut-être qu'ils en ont plus que leurs aînés ? Contrairement à eux, les petits n'ont pas de "bon et beau passé" auquel se raccrocher. Pas de regrets. Pas de nostalgie. C'est peut-être un certain avantage en soi, face à ce monde-là.

- Je vois. C'est vrai qu'il faudra la "former" un jour... Un petit sourire se dessine sur les lèvres de la rouquine. Elle n'est pas sûre que ce soit une bonne chose, car, d'un certain point de vue si tout le monde est si débrouillard à l'heure actuelle, c'est parce qu'il vit dans des conditions rudes, mais... Charlie juge ses propos un brin rassurant, tout de même. Il faut te dire que ta fille est bien entourée ici. Je suis sûre que pleins de gens seront capables de lui apprendre des méthodes et astuces de survie et elle finira par devenir une vraie Robinson Crusoé de l'apocalypse !
Un rire franc s'échappant de ses lèvres, la renarde sourit à pleines dents.
- Le lièvre de Mars et le chat sont de loin mes personnages préférés avec le Chapelier. Je sens que Kala et moi allons merveilleusement bien nous entendre !

Soudainement, une touche d'amertume se mêle à la salive de la demoiselle qui, chassant au plus vite toutes pensées qui pourraient la rendre morose et nostalgique, secoue la tête.
- J'ai deux sœurs. "Avais" est peut-être le mot juste, à l'heure qu'il est. Je ne sais absolument rien de ce qu'il se passe ou s'est passé du côté de ma famille... Elle n'habite pas à Détroit, tu vois ? En fait, je viens de Colombus. J'ai déménagé ici pour mes études. Paige et Evelyn vivaient toujours dans l'Ohio, comme mes parents. Enfin bref... J'évite de me faire de faux espoirs, mais, j'évite aussi de trop broyer du noir. Je n'y pense qu'au minimum, en quelque sorte !

Détournant les yeux de la seringue lors du prélèvement, Charlie se concentre sur les mots de son médecin. Elle les boit comme du petit lait. Diana parle si bien des membres du labo... Cela ne fait que rendre plus fort le désir d'intégration de la petite nouvelle.
- Eh bien, je tacherai d'être à la hauteur de tous ces gens super cool ! Et... Oui. Je vois ce que tu veux dire. J'crois que j'ai toujours pensé un peu pareil. D'un point de vue plus rationnel, peut-être ? Elle glousse. Bien qu'elle ne prétende pas clamer qu'il est impossible que des extraterrestres existent (au contraire... Ce serait un peu égocentrique de la part des hommes, de dire qu'il n'y a rien d'autre qu'eux dans cet univers infini), elle ne pense pas qu'un jour des soucoupes viendraient assaillir la Terre. Du moins pas de son vivant. Tu sais, un truc du genre... Tests cliniques qui ont foiré et... Bam. Épidémie destructrice. C'est un peu ce qu'il se passe, en fait... Mais avec des conséquences plus flippantes que je ne pensais. Moi j'imaginais une épidémie, mais... Quand t'es mort, t'es mort. Genre... Tu ne te relèves pas...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

If the world turns too mad, look at the sky, beyond the horizon. Take a breath, close your eyes... And hear you say :
“ i will survive ”

charlie jacobs
— A fox is a wolf who sends flowers : agressive but also kind.
Revenir en haut Aller en bas

Nouveau
Répondre

 Sujets similaires
-
» Small talks, strong bounds {Jude}
» Meeting with the infinity [TERMINE]
» Meeting with the infinity
» Diana Dawson, l'ange de l'enfer [Validée]
» LILY C. MORGAN ► Diana Pentovich

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum