Sauter dans la gueule du loup [Pv : Lïnko]



InformationsContact
avatar
Messages : 53
Points : 243
Date d'inscription : 13/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Knowledge can change our fate
Aaron Blynk
Matricule n°001
Knowledge can change our fate
Lun 31 Juil - 22:11

Être à nouveau dehors… Étrange sensation qui ne me laisse pas indifférent. Tout s’est enchaîné très vite pour moi ces derniers jours. J’étais solitaire encore il y a peu. Mon frère et moi arpentions les bois, deux âmes en peine, terriblement tendus et fatigués, la solitude ayant fini de ronger nos nerfs, finalement mis à vifs. La belle Charlie nous a paraît-il sauvé, c’est ainsi que je vois les choses. Aujourd’hui, et sûrement grâce à elle, je me sens bien mieux. Après quelques nuits pleines, quelques rations de nourriture de façon quotidiennes, et je me sens déjà bien plus dynamique, productif et réactif. Maintenant que mes cernes ont disparues, que je ne suis plus couvert de boue, je pense recommencer peu à peu à apprécier enfin la vie telle qu’elle est. Le lab est mon salut, ils m’ont tous sauvé à leur manière… Je les découvre, chacun d’entre eux, peu à peu, tous ayant leur propre histoire à raconter et je trouve ça plutôt agréable. Nous avons tous traversés d’horribles choses et pourtant, même si certains semblent incapables de rester souriant, d’autres sont déterminés à laisser les petits plaisirs de la vie prendre le dessus. Contrairement aux pessimistes de base, j’étais sûr que dans un contexte sombre comme peut l’être celui-ci, la fin de notre monde connue, les humains s’uniraient pour vivre en paix et en harmonie. Former une communauté soudée, ce qui semble être le cas du lab, n’est pas chose aisée mais tout le monde ici semble avoir quelque chose d’unique et qui peut être utile et profitable pour tous. Après, je ne peux pas forcément juger tout de suite cet endroit. Je suis là depuis trop peu de temps pour en connaître les qualités et les défauts, mais je suis réellement ravi d’avoir trouvé asile auprès d’eux. J’espère que je leur suis aussi utile qu’ils le sont pour moi.

Aujourd’hui est donc la première fois que je ressors réellement depuis que je suis arrivé, seul. J’avais entendu un gars discuter de sortir pour poser des collets, dans l’espoir d’attraper quelques lapins. L’idée m’a plu et aussitôt, je lui ai demandé de m'emmener. Je le protégerais avec Shadow et ma hache pendant qu’il posera ses collets. En échange de quoi, il devra m’apprendre à en poser à moi aussi. D’une poignée de main et d’un sourire, il a accepté de m’apprendre. Je sais déjà pister un animal, mais à quoi sert de savoir pister quelque chose si nous n’avons qu’une hache ? N’importe quel animal un peu intelligent se sera déjà enfui loin de moi avant que je ne puisse l’attaquer. En tant que maître-chien, j’ai eu la chance d’apprendre à viser. Il faudra un jour que je me débrouille pour trouver une arme de tir pour ramener à manger du gibier plus imposant au Lab. Un arc semble être le efficace ; silencieux, efficace, des munitions que l’on peut fabriquer avec minutie si on n’en trouve pas … Un jour viendra où je me débrouillerais pour en avoir un, quitte à m’en fabriquer un et à le modifier jusqu’à ce qu’il soit parfaitement fonctionnel. Mais en attendant, c’est avec calme que l’inconnu m’explique comment faire et pose un collet. Je l’écoute avec attention, alors qu’il me laisse réaliser mon premier collet. Shadow veille sur nous, soudain, elle grogne.

Elle a flairé quelque chose, j’en suis bel et bien certain ! Je lui caresse doucement le dos et souris à mon compagnon de fortune. Au bout de quelques instants, je le convaincs que je peux faire un temps chemin seul. Je ne sais pas vraiment pourquoi, mais mon intention m’informe que ma chienne a peut-être flairé un terrier de lapin non loin, c’est du moins ce que j’espère. Il me laisse alors disposer de quoi faire un seul et unique collet, avant que je ne donne l’ordre à Shadow de se mettre en marche. Tous deux, nous suivons son flaire. J’ai ma hache en main, le collet dans l’autre. A mesure que l’on avance, je remarque que l’on s’éloigne vraiment du laboratoire. Mais qu’importe ! Que sont quelques longues minutes de marches si je peux ramener un lapin bien dodu ? Je la suis donc, très attentif à ce qui nous entourent, reprenant mes habitudes de solitaire alors que nous sommes à nouveau livrés à nous même… Soudain, elle arrête de flairer. Elle détale soudain en avant et bondit sur quelque chose. J’entame alors un sprint pour la rejoindre, alors qu’elle écrase sous son poids ce qui semble être une petite chèvre. J’écarquille les yeux. Elle ne lui fait pas mal mais elle la plaque au sol et tient entre ses crocs sa petite gorge fragile. Je suis épaté de voir qu’elle fait finalement un bon chien de chasse ! Elle agit pourtant comme avec les hommes qu’elle doit immobiliser. Elle sert ses crocs sans blesser, un genre de mise en garde. Que fait cette chèvre toute seule ? Elle s’est peut-être échappée, ou alors je n’ai pas bien regardé, il y a peut-être un troupeau non loin. J’ai foncé tête baissée, cette erreur ne me ressemble pourtant pas ...
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 907
Points : 704
Date d'inscription : 02/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 1 Aoû - 15:58


Sauter dans la gueule du loup.
Aaron & Lïnko


Nanna sur les talons, Lïnko s'était extirpé de l'enceinte de Fort Hope alors que le jour ne pointait même pas encore. Ça faisait plusieurs jours qu'il dirigeait des missions de ravitaillement, et par dessus le marché, il se tapait des accompagnants pour ses sorties trappe. Bon, ok, quand Logan l'avait plus ou moins désigné comme chef de cette section, il avait dit oui. Mais franchement, il avait une tête à supporter autant de monde, aussi longtemps, et ce, de plus en plus régulièrement ? Les rangs de la communauté avaient grandis, ces derniers temps. C'était une bonne chose, excellente même. Sauf que, ce que le barbare n'avait pas calculé, c'est qu'un plus grand nombre de survivants, ça voulait dire plus de personnes sous son autorité pour tout ce qui concernait le ravitaillement. Alors certes, depuis son arrivée dans le groupe, autrefois installé à la caserne, il avait pas mal gagné en sociabilité, mais il était bien loin de se sentir à l'aise en compagnie, surtout lorsque celle-ci devenait trop étouffante.

Aussi, ce matin là, il avait, il faut l'avouer, un peu fuit Fort Hope, pour s'octroyer une journée en solitaire. Faut pas déconner non plus. Quand est-ce qu'il évacuait la pression, maintenant ? Ok, il s'éclatait quand même à butter des morts à tour de bras quand il était accompagné, mais c'était pas pareil... Il pouvait pas de lâcher en mode gros psychopathe, et encore moins face à des vivants... Donc il fallait qu'il se détende, sinon, ça deviendrait dangereux. Sérieusement. A la moindre question sur le positionnement d'un collet, il aurait eu le revers de hache facile. Bref. Cela faisait maintenant plusieurs heures qu'il avait progressé dans une direction encore peu explorée. L'islandais était quand même un peu retardé par sa suivante à courtes pattes, mais aucune importance. Cette dernière semblait d'ailleurs plus que ravie de suivre son papa d'adoption, et commençait à comprendre les enjeux de la survie. Quand elle s'éloignait gambader et brouter paisiblement les premières plantes courageuses sorties de l'hiver, la biquette savait reconnaître les morts, et courrait se planquer derrière le survivant.

Après un bon moment de marche, Ice avait fait une pause. Il avait observé avec attention la manière dont les alentours étaient organisés. Quel type de terrain il avait à faire, s'il existait des fossés, des aplombs... Bref, la zone semblait propice à poser des collets justement. Certes, si lapin il y avait, prédateurs également, mais il n'avait pas pris avec lui de pièges appropriés. Trop lourds et encombrants. Pendant près d'une heure donc, le barbu s'affaira à disposer les pièges qu'il avait apporté, et s'était finalement octroyé une petite pause sieste, sur une branche haute d'un sapin. Pas de soucis pour Nanna, elle savait très bien se faire entendre en cas de danger, et roupillait paisiblement depuis un petit moment maintenant, camouflée dans le creux d'un tronc. A son réveil, en revanche, le barbare eut la surprise de constater que la chèvre bicolore avait disparu.

Un peu inquiet pour elle, il faut l'avouer, le scandinave s'était donc mis à sa recherche, suivant ses petites empreintes de sabots, tout en l'appelant parfois. C'est alors que ses yeux se glacèrent davantage. A quelques mètres à peine du fourré par lequel il était dissimulé inconsciemment, Lïnko reconnu sans mal la fourrure laineuse de sa biquette naine. Étouffée par une saloperie de chien, qui n'avait cependant pas l'attitude d'un prédateur retourné à l'état sauvage. La bête était couchée dessus, et l'immobilisait dans sa gueule, immense par rapport au cou fragile de la chèvre. Le survivant choisi de rester immobile, bien qu'il se mordait de plus en plus sévèrement l'intérieur de la joue pour ne pas s'élancer et massacrer le cabot. Après tout, il avait déjà butté des loups, alors un chien, ça ferait pas grande différence.

Son attente porta rapidement ses fruits. Au bout de quelques minutes à peine, un type, grand, cheveux brun, s'agenouilla vers son chien. C'est à ce moment que l'ex-détenu sorti de sa cachette, pour gentiment annoncer sa présence en dégainant son épée de la main qui ne tenait pas de hache. « T'as pas 36 issues. Tu rappelles gentiment ton clébard, ou je t'enterre avec. » Esquissant un petit maniement de hache significatif, il pencha la tête sur le côté en affichant un sourire mauvais qui s'effaça bien vite pour laisser place à une froideur qu'il était presque content de retrouver. D'un signe de tête, il précisa qu'il n'était pas du genre à patienter. « Dépêches. »

© BLACK PUMPKIN

_________________

Monsters are real, and ghosts are real too.
They live inside us, and sometimes, they win.
Revenir en haut Aller en bas

Nouveau
Répondre

 Sujets similaires
-
» [Environs de St-Jean-d'Angély] Dans la gueule du loup (Amy/Gabie)
» Dans la gueule du Loup
» Dans la Gueule du Loup.
» Event 2 : Dans la gueule du loup (Part 2)
» Comme dans la gueule du loup . . . [PV Shirley, Annabelle, Ayame, Erreur]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum