Water was calm and the sky was clowdy FT. SIOBHAN O'DELL



InformationsContact
avatar
Messages : 39
Points : 176
Date d'inscription : 12/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Knowledge can change our fate
Daemon Blynk
Matricule n°001
Knowledge can change our fate
Mar 1 Aoû - 14:36

Un beau début de matinée, il doit être entre 9h30 et 10h00. Le mois d'avril montre son nez avec un jour timide. Mon frère et moi sommes arrivés à trouver un endroit pas trop mal sécurisé pour passer la nuit, même si elle fut tout de même assez courte. A l'aube Aaron vient me bousculer pour m'éveiller de mon demi-sommeil, même si je me contentais à vrai dire juste de somnoler. Il me dit gentiment de m'activer car il faut bientôt reprendre la route. Je me lève difficilement, faisant craquer mon dos en grognant, pas très confortable comme d'habitude... J'observe les alentours, ce lieu m'est familié mais familié que de vue, comme une rue qu'on aurait dût traverser une ou deux fois. Je sais qu'il y a un magnifique lac à un petit quart d'heure à pied. J'y aller pour regarder les étoiles du temps où je travaillais encore, comme je finissais tard, il arrivait que je m'arrête un peu pour regarder le ciel. Une envie soudaine d'aller me tremper me prend, c'est vrai que les beaux jours arrivants la transpiration a tendance à faire sentir sa présence, au sens propre du terme. Autant vous dire simplement que je ne sens pas la rose. Je soumets donc à mon frère mon idée. Il râle un peu, justifiant le fait qu'il refuse de bouger par une grosse flemme. Je hausse les épaules en lui disant que j’essaierais de revenir le plus vite possible. Je prends donc mes vêtements et mon poing américain au cas où j'ai besoin de me défendre. J'enfile mon perfecto d'un geste des épaules et je fais un signe de la main à mon frère avant de partir. Je me penche vers Shadow, lui offrant une caresse et lui demandant de veiller sur mon frère pour moi.

Les rues sont plutôt paisibles, le mentaux brumeux d'une nuit de printemps enveloppe encore les murs en ruine des maisons aux alentours. La semelle de mes chaussures frottent contre les gravillons de la routes. Je dois avouer que cette tranquillité de ne rassure pas vraiment... La gorge un peu serrée, je saisi nerveusement mon armes et laisse glisser mes doigts dans les trous. Je passe mon pouce sur le tranchant des pointes, essayant de me rassurer. Autant dire que je n'ai pas traîné la patte j'y suis arrivé en dix minutes.

La devant moi s’étend un magnifique paysage, l'air frai passe dans les feuilles et sur ma peau. Un frisson me parcourt, je respire un bon coup. Je laisse me yeux détaillé ce qu'il se passe autour de moi, traquant chaque recoins et chaque bruits. Rien, tout est calme. Les oiseaux sifflotent au virevoltent au creux des arbres. L'eau reflète le soleil, lui donnant une couleur très clair, la mélodie de ses mouvements est douce et relaxante.  Sur ma droite un tronc creux s'étend, il est nu, sans feuille. Il possède seulement quelques branches. Je m'approche du rivage, regardant à l'horizon. Un sourire nait sur mon visage. Tout est si paisible, la nature est si belle.

Je me dirige ensuite vers le restant de l'arbre mort. Je pends sur une des branches mon perfecto, glissant dans la poche intérieure mon poing américain. Je me redirige vers l'eau, j'enlève un a un mes vêtements. Je laisse glisser mon tee-shirt le long de mes bras, laissant à l'air de muscles de mon torse. L'air mord immédiatement ma peau, je frissonne à nouveau. Je fais sonner un peux ma ceinture quand mon jean tombe sur mes chevilles. Puis je me retrouve vite en sous-vêtement. Je m'approche un peu du bord de la rive et commence à y tremper mes vêtements salis. Je brise ce silence qui c'était installer bien avant mon arrivé en agaçant l'eau de mes mouvements. J’essore mes affaires de nouveau à peu près présentables et je les étant sur le tronc que j'ai déjà alourdi de mon lourd manteau de cuir.

L'humidité du sable en dessous de la plante de mes pieds est agréable, j’entends celui-ci grincer sous mes pas. Mes chevilles viennent briser l’immense miroir d'eau devant moi. Elle est glacée ! Je rentre un peu le ventre et crispe mes épaules. Je prends ma respiration et serre les dents, je m'enfonce doucement en couinant. Je tremble légèrement, elle est vraiment gelée. Je nage quelques minutes espérant me réchauffer.
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» Shark in the water
» Personnages tournant souvent dans le monde du Water Boy...
» Je pars... Je ne reviendrais jamais... [Pink Water, Indochine]
» ♪ Baby there's a Shark in the water ♪ [Nat' PV Ethan]|| END||
» KEEP CALM AND KILL ZOMBIES ✗ le 21/02 vers trois heures du matin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum