Buffalo Soldier Ft. Logan



InformationsContact
avatar
Messages : 608
Points : 774
Date d'inscription : 04/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 11 Aoû - 23:43

Il m'aura fallu dix minutes pour arriver sur le toit du vieux Drive-in à l'entrée de Cornerstone. Il y a deux ans, c'était probablement l'endroit le plus animé de ce bled et il y a encore cinq, six, sept camions stationnés sur le parking en dessous de l'autoroute. Trois d'entre eux ont déjà étés ouverts par l'arrière et vidés de leur contenu. Enfin... plutôt deux parce que de ce que j'ai vu, le troisième contenait seulement des électroménagers. Et enfin, il y a un huitième camion que j'observe de mon perchoir, complètement basculé sur le côté gauche et la paroi droite éventrée par une explosion. Qui irait exploser comme ça un camion ?

En tous cas, il n'a pas été vidé et je viens seulement de le remarquer. Si ça se trouve, il y a des boites de conserves dedans mais je ne peux plus lire le nom de la compagnie, toute la surface d'affichage ayant été brûlée par l'explosion. Ce camion vient de devenir mon objectif numéro un lorsque je serai redescendue mais je n'oublie pas la raison de mon escalade à l'échelle de service complètement branlante : la repérage.

Je dois essayer de comprendre comment marche la périphérie de Detroit et si je préfère ne pas sortir du centre-ville, il semble que les communautés de survivants se soient installés dans ce coin donc j'observe, et j'essaie de repérer tout ce qui peut représenter un signe de vie, comme la colonne de fumée au loin visible malgré la distance. Probablement Fort Hope, je sais que le camp du Fantôme est dans ce coin là, c'est probablement eux.

Dans tous les cas, j'irai vérifier plus tard mais pour le moment, je profite des premiers jours de vrai soleil pour collecter un maximum de ressources. Depuis que les tempêtes ont cessé, la ville semble sortir de sa léthargie et même les morts sont plus agressifs qu'avant. En plus de ça, les bikers maintenant privés de leur camp sont plus virulents que jamais et même s'ils sont désorganisés, je n'ai pas d'autre choix que de me planquer quand j'entends une Harley arriver. Tous n'ont pas été assassinés et les ruines de l'usine GM sur laquelle je suis tombée avaient beau grouiller de morts et de provisions, il n'y a rien qui puisse prouver que certains ne s'en sont pas sorti non plus. Mais le motard que j'ai croisé il y a deux jours était déterminé à prendre sa revanche sur la vie, même s'il pend maintenant au dessous d'un pont et fait "coucou" aux voitures qui passent.

Dix minutes pour monter, vingt pour redescendre en touuuuute sécurité et me voilà les deux pieds sur le plancher des vaches tandis que je m'approche du fameux camion renversé. J'ai les deux mains agrippés à un coin de la porte arrière et un pied déjà posé en appuis pour monter.

_________________

   I survived because
the fire inside me burned
brighter than the fire around

Les crédits de la signature sont pour Tumblr, ceux de l'avatar pour Bazzart
©️ Joy
   
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 5496
Points : 6260
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 14 Aoû - 3:21

Après une seule sortie, Logan avait repris goût à la liberté, au point de se retrouver déjà dehors seulement trois jours après sa dernière petite escapade. Il tentait d'étouffer la culpabilité d'avoir laissé sa fille en se disant qu'elle serait entre de bonnes mains avec Alex. Sa meilleure amie lui était d'une aide précieuse, à la fois pour l'aider avec le bébé que pour gérer Fort Hope et il adorait l'idée de pouvoir profiter de l'extérieur en sachant que tout irait bien quand il rentrerait. D'ailleurs, il n'avait même pas de raison précise de se retrouver dehors aujourd'hui. Il était sorti pour sortir, tout simplement et il marchait un peu au hasard vers les endroits qui lui étaient familiers, sans chercher à se fixer un objectif. Pourtant, il n'aurait pas eu de mal à en trouver un qui tienne la route, des raisons de traîner les rues, il en avait à revendre. Mais à quoi bon mentir ? Il désirait seulement se changer les idées et perdre son temps loin de la vie oppressante d'un père célibataire. Deux sorties en deux mois, ça ne ferait pas de lui un mauvais père, pas vrai ?

Cette quête parfaitement valable l'avait conduit jusqu'à l'orée de Cornerstone Village. Quartier dans lequel il n'avait pas remis les pieds depuis le sauvetage improvisé de sa belle-fille, presque quatre mois plus tôt. Les portes de Fort Hope n'étaient qu'à une heure de marche dans son dos et il espérait bien aller encore plus loin que ça, du moins jusqu'à ce qu'un mouvement n'attire son regard à plusieurs mètres devant lui. La silhouette du vivant, ou plutôt de la vivante de ce qu'il en voyait, ne l'intéressait guère, mais les camions oubliés sur un parking disposaient de plus d'intérêt. S'il rentrait avec de quoi nourrir le groupe, on lui pardonnerait plus facilement d'avoir délaissé sa fille pendant quelques heures. Ça valait toujours mieux que les pères abandonnant leur progéniture pour aller traîner dans les bars.

Son pas s’accéléra alors qu'il prenait la direction du parking. Il sortit son khukuri, poussant même jusqu'à faire tourner l'arme entre ses doigts le temps d'arriver sur place. Il était plutôt détendu, pas vraiment inquiet de devoir affronter un être vivant en pleine possession de ses moyens, surtout pas à mesure qu'il se rapprochait et que la silhouette relativement menue de la jeune femme se précisait. Ce fut avec assurance et discrétion qu'il se faufila jusque derrière elle. Il appuya sa lame dans le dos de la jeune femme et s'approcha un peu plus que nécessaire pour murmurer : « Alors Skywalker, on oublie de surveiller ses arrières ? Tu me déçois... » Il l'avait reconnue un peu avant d'arriver à sa hauteur. Cette sortie risquait d'être plus drôle que prévue, finalement, sauf si elle exigeait encore un échange, auquel cas il n'avait rien à lui offrir cette fois.

_________________


No Keia La
No Keia Po, A Mau Loa






Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 608
Points : 774
Date d'inscription : 04/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 14 Aoû - 4:44

L'impulsion n'est pas encore arrivée dans mes jambes pour m'élancer au dessus du camion que je sens un truc pointu dans mon dos. Mes muscles se figent et je me retrouve paralysée par la surprise jusqu'à ce qu'une voix familière parvienne à mes oreilles. Je n'ai pas besoin de me retourner pour reconnaître le Fantôme et je relève la tête, relâche un peu ma prise sur le camion et souris pour moi même, faisant toujours face au métal froid.

- Tu es bien le premier.

Doucement, je me retourne pour observer l'homme déçu et ne suis pas surprise d'avoir vu juste. Il fallait au moins un fantôme pour me surprendre comme ça. J'ai presque envie de sourire en le voyant comme ça mais même ma position désavantageuse puisque je n'ai pas de possibilité de replis et que sa lame pourrait me trancher la gorge trop rapidement pour que j'ai le temps de faire quoi que ce soit.

- Tu baisses ton arme? Ou tu as peur de moi?

C'est vrai que je peux faire peur avec mes peintures de guerre, heureusement, j'ai laissé la fourrure de loup sur la selle de ma moto à cause de la chaleur et je prie pour qu'il n'ait pas entendu parler de mes récents coups d'éclats. J'ai quand même laisser un cadavre avec le dos ouvert en deux et les cottes séparées de la colonne dans une exécution à l'ancienne comme on dit il n'y pas très longtemps et peut-être pas si loin de son territoire...
Espérant voir la lame s'abaisser, je continue quand même à le provoquer, plus par habitude que vraiment pour l'énerver.

- Tu sais que j'adore la forme de ta lame, mais pour une fois, une fille va te dire qu'elle en a une plus grosse que toi.

Et cette fois, j'affiche un rictus très fier en pointant du pouce l'arme dans mon dos : un khukuri également mais plus long et imposant que le sien. J'aime cette arme depuis que mon regard s'est posé dessus et c'est avec celui-ci qu'Alair m'a appris a me battre. Je me permet donc de m'en vanter ouvertement devant le guerrier avéré même en plaisantant.

_________________

   I survived because
the fire inside me burned
brighter than the fire around

Les crédits de la signature sont pour Tumblr, ceux de l'avatar pour Bazzart
©️ Joy
   
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 5496
Points : 6260
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 17 Aoû - 1:27

Avec précautions, la jeune femme se retourna pour lui faire face et même si le sourire de Logan osa s'agrandir, il ne baissa pas son arme tout de suite. Il ne comptait pas lui faire de mal, après tout de ce qu'il en savait,elle n'en méritait pas tant. Ils ne s'étaient rencontrés qu'une fois et bien que Logan ne croyait pas en avoir besoin ce jour-là, elle l'avait aidé. Il l'avait appréciée assez rapidement et elle appartenait désormais officiellement à la catégorie des gens qu'il ne tuerait pas sans y réfléchir à deux fois. Mais ça avait quelque chose... d'amusant, de l'avoir à sa merci et en ce moment, il appréciait peut-être un peu trop de ne plus vraiment se prendre au sérieux. Pas au point de faire n'importe quoi, juste celui de bousculer une jolie fille de temps en temps et en rester là.

Un rire franc quoi que léger s'échappa de sa gorge à la remarque de la brune. « Tu sais ce qu'on dit... C'est pas la taille qui compte, mais la façon d'en servir. » répondit-il en forçant un peu sur le son roque qui lui servait de voix. « Quoi que c'est bien la première fois qu'une nana me reproche de ne pas être assez bien outillé pour elle... » Il accepta cependant de baisser sa lame et de la ranger dans son étui, poussant même le zèle jusqu'à se reculer de quelques pas pour laisser de l'air à la jeune femme.

Il oublia Skywalker quelques secondes, le temps d'observer plus en détails le camion dans lequel elle comptait venir faire ses courses. Vu de l'extérieur et l'état du bazar, il n'aurait même pas su dire ce que contenait ce camion, mais tout était devenu intéressant désormais, à part peut-être les téléphones portables et les connexions internet. « Alors, qu'est-ce que tu trafiques ? » s'enquit-il en s'éloignant un peu plus pour faire le tour du véhicule et regarder un peu mieux. Il espérait sincèrement qu'il y aurait de quoi manger là-dedans, même s'il aurait sans doute besoin de convaincre la brune de partager avec lui, quand bien même elle n'avait pas les capacités physiques de tout emporter avec elle. « Besoin d'aide, peut-être ? »

_________________


No Keia La
No Keia Po, A Mau Loa






Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 608
Points : 774
Date d'inscription : 04/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 17 Aoû - 4:10

- Owh... pauvre chou!

J'éclate d'un rire franc, le premier depuis des jours et relâche ma garde en le voyant ranger son arme. Le Fantôme a au moins le même sens de l'humour que moi et une chose est sûre, l'anéantissement du groupe de bikers ne semble pas l'avoir changé outre-mesures. À sa question, je lève les bras pour m'accrocher à une barre de maintient de la porte en me suspendant quasiment après pour m'étirer le dos.

- Je suis juste revenue réquisitionner quelques trucs. J'ai une commande Amazon qui n'est jamais arrivée chez moi et dieu sait que j'avais besoin de cette coque rose-fushia pour mon smartphone!

Un sourire innocent que je suppose bien imité et je relâche ma prise pour m'approcher de lui. J'ai cette façon de discuter au ras du visage des gens afin de les déstabiliser. Des fois ça marche, des fois non mais le plus souvent, la tension qui en résulte rend la discussion bien plus intéressante et pousse mes interlocuteurs à choisir leurs mots avec attention.

- Qui suis-je pour refuser l'aide du Fantôme? J'espère que tu as ajouté "destructeur de biker" à ton cv. Votre petit coup d'éclat ne m'a pas échappé.

Le coup d'oeil que je lui lance en dit long sur la source de mes informations puisque j'ai vu de mes propres yeux les ruines fumantes de l'usine GM devant laquelle étaient alignées des rangées de Harley jusqu'à ce que le Fantôme décide de s'en occuper. Il a quand même rendu un sacré service aux gens du coin en faisant ça et qualifié sa guerre de "coup d'éclat" est ma façon de lui rappeler que c'était une belle manière de faire respecter la justice à sa façon.

En disant ça, je me rappelle de ma propre situation et j'espère que sur le coup, il n'a pas remarqué la qualité décroissante de mes tresses donc certaines commencent à s'éparpiller puisque j'ai moins de temps pour m'en occuper. Même si les bikers ne font plus partie de ce monde, il reste d'autres menaces comme celui qui a fait exploser la bibliothèque, m'envoyant au tapis un moment. Maintenant que je n'ai plus de camp, je suis obligée de vivre un peu au jour le jour heureusement avec Barry. Je pourrais rester chez Alair mais le coeur n'y est pas, j'adore mon père d'adoption mais j'ai besoin de bouger et de me sentir libre, il y a bien trop de monde là-bas pour que je m'y sente bien.

- Tu viens?

Que de paroles pour si peu d'actes! Me voilà désormais en train de grimper sur la porte pour finalement arriver sur le flanc du camion. Par curiosité, je check la manière dont mon acolyte du moment me suit puis me dirige vers l'ouverture. À l'intérieur, une flaque qui ne semble pas si imposante et des cartons qui n'ont aps été ouverts. Sans prévenir, je saute dans l'ouverture et atterris dans l'eau qui m'arrive aux chevilles.

- Alors, tu suis?

Il est probablement moins rassuré que moi à l'idée de s'élancer dans un trou sombre dont le sol est recouvert d'eau mais je doute que mon allure lui fasse peur. Il me connait maintenant et je ne risque pas de l'agresser. Un allié comme le fantôme, c'est un partenaire de choix et je m'écarte un peu pour qu'il ait la place de descendre.

_________________

   I survived because
the fire inside me burned
brighter than the fire around

Les crédits de la signature sont pour Tumblr, ceux de l'avatar pour Bazzart
©️ Joy
   
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 5496
Points : 6260
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 20 Aoû - 13:09

Terminant son inspection loin d'être minutieuse du camion, Logan revint se planter dans le champ de vision de la jeune femme, affichant le même sourire amusé qu'il n'avait finalement plus besoin de forcer, même quand elle faisait référence à ses affaires avec les Punishers. Belle avancée dans sa vie, à croire que sa psychothérapie improvisée avec Wakeman lui servait réellement. « Destructeur, non, j'ai essayé de la jouer un peu plus humble et j'me suis contenté de 'dératiseur'. Ça revient au même, pas vrai ! » Même sa plaisanterie, quoi qu'un peu acide, restait sincère. C'était terminé, maintenant, alors à quoi bon se torturer et se gâcher la vie avec des remords ? Il essayait de voir tout ça du même œil que les autres : comme un bénéfice pour leur monde et pas comme un meurtre immonde qui aurait du l'envoyer droit en Enfer. Il n'était même pas surpris que Skywalker se soit pointée sur les lieux du désastre elle-même et il l'imaginait assez bien l'avoir fait le soir-même en plein milieu du carnage. Elle l'avait prévenu dès la première rencontre qu'elle était du genre à aller vers l'action, c'était bien pour ça qu'il l'avait mis en garde contre l'attaque imminente et qu'il lui avait gentiment 'conseillé' de ne pas se balader dans le coin quand ça arriverait. Il leva quand même les yeux au ciel, ne serait-ce que pour le principe. « Heureusement que tu devais rester à l'écart. » lâcha-t-il, taquin. Au moins était-elle restée suffisamment loin pour ne pas se faire blesser ou tuer dans l'opération.

Elle retourna à ses affaires, soit essayer d'entrer dans le camion pour voir ce qu'il contenait réellement et Logan resta un peu en arrière au moins le temps qu'elle parvienne sur le dessus. Il la suivit rapidement, dès qu'elle l'y invita, en fait, s’agrippant à son tour sur la porte pour se hisser jusqu'à l'ouverture. Jusque là, rien d'insurmontable. Le trou ouvrait sur une scène un peu moins engageante, mais à part qu'il aurait à faire la lessive en rentrant et que ça ne lui disait vraiment rien, Logan ne se fit pas prier pour descendre dans le camion. L'eau glacée devait stagner là depuis un moment, ça ne sentait pas vraiment la rose dans ce truc comme en témoignait la grimace du barbu qui tenta quand même de l'ignorer. C'était toujours mieux que l'odeur de mort sans arrêt présente désormais et s'il avait réussi à s'habituer à ça, il pouvait le faire maintenant aussi.

Il tourna le dos à la jeune femme sans montrer plus d'inquiétude. Elle ne l'effrayait vraiment pas, pourtant il se doutait que si elle avait voulu lui faire du mal, elle l'aurait pu malgré la différence de corpulence importante entre eux. Mais pourquoi l'aurait-elle fait ? Il la voyait plutôt comme une femme d'action que comme une vile et subtile créature attendant qu'il ait le dos tourné pour attaquer.  Il se pencha au-dessus d'un carton qu'il éventra d'un coup de lame et plongea sa main à l'intérieur. Un soupir dépité accompagnait son geste quand il ressortit une paire de palmes encore sous plastique. Ça n'allait pas être très utile, malheureusement... « Hum... » soupira-t-il en se retournant pour faire face à Skywalker. « Si tu cherches du matériel de plongée, j'crois que tu viens de trouver le Saint-Graal... Malheureusement, va falloir attendre encore un peu pour ta coque rose fuchsia. » Il lâcha les palmes qui tombèrent dans l'eau, sans vraiment s'en soucier. « Une balade, ça te tente ? » proposa-t-il en s'approchant un peu de la jeune femme. Il n'avait pas besoin de palmes et il doutait qu'elle en ait besoin elle-même. Ils n'allaient donc pas rester ici très longtemps, mais c'était quand même dommage de croiser quelqu'un qui ne soit pas du groupe et de ne pas lui parler plus de trois secondes, surtout quand il s'agissait de cette nana qui avait décidément son nez partout et qui pourrait lui apprendre des trucs intéressants. « Tu pourras me raconter ce que tu as fait depuis la dernière fois ! »

_________________


No Keia La
No Keia Po, A Mau Loa






Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 608
Points : 774
Date d'inscription : 04/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 8 Sep - 4:07

"Rester à l'écart", l'expression à elle seule impose un rictus à mon visage et une envie irrévocable de répondre :

- Rester à l'écart? Ça se mange ça?

Incapable de me retenir, mon rictus se transforme rapidement en sourire. J'ai quand même eu l'intelligence d'attendre la fin du combat plutôt que de me ruer sur deux groupes qui me sont de toute manière totalement inconnus pour la plupart malgré mes soupçons sur l'appartenance au groupe du Fantôme de Ice le guerrier viking. Si je n'en ai pas eu encore confirmation, nos rencontres étaient dans des zones trop proches pour que deux groupes y vivent sans que je ne les ai trouvé rapidement et Lïnko se promène à pied, peut-être en drakkar qui sait?

------
Le camion? Je ne sais même pas si c'est la peine d'en parler tellement ça m'énerve au plus haut point de n'avoir rien trouvé. Un geste de rage m'amène même à mettre un grand coup de pied dans une des caisses avant d'étouffer un cri de douleur au fond de ma gorge. À la limite, si jamais j'ai besoin d'appareils de plongée, je sais où je peux en trouver, si ça se trouve, il y a une caisse de respirateurs. Mais ça n'a pas d'utilité et absolument trop loin de mes espérances pour me calmer. Un dernier ruminement m'échappe avant que je me retourne vers le Fantôme qui se fout ouvertement de ma gueule, ou peut-être que non mais à ce moment, je prends ça mal sur le coup de la colère, jusqu'à ce qu'il me propose une virée.

- J'espère que tu as une voiture qui me fera oublier ce trou, je veux pas attaquer la tequila et conduire après.

Me dirigeant vers le trou dans le "plafond" du container, je dégaine mon khukuri et le lance. Le bruit de métal contre la taule me garantit que j'ai réussi mon coup et qu'il a bien atterri sur le toit improvisé. Ravie de quitter l'ironie qui m'a fait mettre les pieds dans l'eau pour trouver des masques et des tubas, je rechausse finalement un demi-sourire et une attitude plus aimable en m'adressant au type qui doit faire une bonne tête de plus que moi.

- J'accepte volontiers, elle a quoi sous le capot?

À nouveau c'est plus fort que moi : dès que j'entends parler d'un véhicule, je ne peux pas m'empêcher de retrouver mon air de garçon manqué qui a passé son adolescence dans un garage avec son frère. J'ai même fini par mettre les mains dans le cambouis à la fin tellement j'aimais piloter ma moto. À l'époque, j'avais une belle sportive, pas mon tas de ferraille que j'aime malgré tout, principalement parce qu'elle avale toute l'essence que je lui donne sans sourciller et ne m'a jamais lâché.

- Je suis accro à l'adrénaline, même si mon truc c'est les deux roues. Personne ne dira que j'ai déjà refusé une promenade.

Franchement, j'espère qu'il n'est pas venu à pieds parce que si c'est encore un randonneur à la Lïnko, je vais finir par aller faire une expédition punitive dans leur camp. Quitte à vider tous les réservoirs de la ville, autant rouler tant qu'on le peux non? La ville est sympa mais tout autour c'est du bois et je déteste ça depuis que je suis petite même si ça a empiré avec la fin du monde. La forêt, c'est un truc que j'évite au maximum à part à certains coups de tête.

Une fois à l'extérieur du wagon, j'attends que ce mec qui n'a concrètement qu'a lever les bras pour attraper les parois contrairement à moi qui ai du sauter pour réussir à trouver une prise. Très vite redescendus, je remarque un caddie qui traîne un peu plus loin, probablement le fruit de la récupération d'un survivant malchanceux par les morts qui aura laissé quelques affaires sans valeur au bord de la route. Le bruit de l'ours derrière moi me tire de mes pensées et je me reconcentre sur lui en arrachant cet air d'oiseau tombé du nid de mon visage. Le khukuri revenu à sa place pendant ma quatrième et dernière session de foutue escalade alors que j'avais atteint le dessus du toit du camion, je réajuste tout mon attirail qui a quelque peu bougé pendant tout ça en priant pour que le Fantôme ne comprenne pas exactement ce que je fais. Il faut reconnaître que j'ai de l'équipement à réajuster entre l'épée dans le dos, le couteau à la ceinture, celui dans la manche, mon talkie à la ceinture et ma montre de survie que j'affectionne particulièrement depuis que j'ai découvert que je pouvais charger de la musique dedans et que la bibliothèque en plus d'offrir un peu d'électricité quand le système voulait bien, disposait d'une supère médiathèque.

- Eh bien... mon groupe a volé en morceaux quand un autre nous a attaqué. Concrètement, nous sommes trois à avoir survécu et la bibliothèque a volé en morceaux. Mon père a perdu un oeil, j'ai failli y passer. Et toi?

Me voici maintenant en train de le suivre vers qui-sait-où?

[HRP] J'ai fait une petite ellipse pour répondre au début du rp, le passage m'inspirait encore mais t'es pas obligé d'y répondre c'est comme tu veux, le reste du RP peut être suffisant. Smile[/HRP]

_________________

   I survived because
the fire inside me burned
brighter than the fire around

Les crédits de la signature sont pour Tumblr, ceux de l'avatar pour Bazzart
©️ Joy
   
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 5496
Points : 6260
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 13 Sep - 1:46

Mademoiselle Skywalker ne semblait pas vraiment contente de leur découverte et ça pouvait se comprendre. Alors au lieu de traîner là à contempler l'inutilité de ce camion, Logan proposa plutôt d'aller voir ailleurs.Il ne savait pas encore quoi, ni même où, mais ce serait toujours mieux que de patauger dans l'eau, même si pour le coup, ils disposaient de tout le matériel nécessaire pour y passer des heures. Logan ne prit même pas la peine de répondre à sa question par des mots, se contentant de sortir son trousseau de clé de sa poche et de le laisser pendre entre ses doigts devant le visage de la jeune femme. Oui, il avait une voiture et oui, il serait même prêt à la laisser monter dedans pour l'emmener en virée à l'autre bout de la ville si ça pouvait lui faire plaisir. « Mais j'te préviens, fais attention aux sièges, ils sont en cuirs. »

Il la laissa passer devant et attendit patiemment qu'elle ne s'extirpe du camion pour faire de même, avec un peu plus de facilité peut-être, du moins jusqu'à ce qu'il faille atterrir avec grâce sur le bitume. Là, clairement, la jeune femme s'en sortait mieux que lui. Enfin, peu importe, c'était déjà oublié quand il toucha le sol et qu'elle revint à la charge avec la voiture. Elle ne pouvait pas le savoir, mais elle lui faisait plaisir en lui permettant de parler un peu du grand amour de sa vie. « C'est une 6 cylindres, 240 chevaux... » Il cachait mal le petit sourire fier qui soulevait le coin de ses lèvres, mais contrairement à la plupart des gens, elle semblait réellement intéressée par ce qu'il avait à en dire. « J'te laisse la surprise pour la suite, j'ai l'impression que tu vas aimer. Par contre, je l'ai laissé un peu plus loin, va falloir marcher un peu, la route était bloquée. » Inutile de préciser qu'il en prenait soin comme à la prunelle de ses yeux et que les obstacles en chemin étaient un non catégorique, même rayer la carrosserie lui était insupportable.

« Sans blague. » lâcha-t-il simplement quand elle lui avoua être accro à l'adrénaline. Elle l'avait déjà prouvé depuis longtemps, depuis l'instant même de leur rencontre, en fait. « Allez, suis-moi. » Il leva les yeux au ciel et lui tourna le dos pour reprendre la route en sens inverse. Il y en avait pour un petit quart d'heure avant de retrouver le garage dans lequel il avait abandonné sa si précieuse voiture, il faudrait seulement trouver un endroit où aller qui ne serait pas bloqué par Dieu sait quoi en chemin et ça, c'était un peu plus compliqué en pleine ville.

Tandis qu'ils avançaient tranquillement dans la direction imposée par Logan, la jeune femme accepta de lui donner les dernières nouvelles. Et comme il aurait du s'y attendre, ça n'avait rien de très joyeux. « Désolé pour ton groupe. Vous avez réussi à trouver un autre endroit où vous poser ? » Il parlait sans réelle émotion, à vrai dire, comme un automatisme. Et réalisait surtout qu'il n'avait pas de meilleure nouvelle à lui donner, quoi qu'il ne se soit rien passé d'extraordinaire dans le petit monde de Fort Hope depuis la chute du Fossoyeur. « Moi, eh bien... Depuis qu'on s'est débarrassé des autres, c'est plutôt tranquille... Mais tu seras sûrement ravie d'apprendre que ma femme m'a quitté. » Il tourna la tête une seconde pour lui jeter un regard en coin, retenant un sourire amusé. Leurs adieux avaient été pas mal précipités par l'existence de Joy, la dernière fois, mais aujourd'hui, il n'y avait plus aucune rouquine qui l'attendait à la maison pour le retenir de faire n'importe quelle bêtise. « Ce sera tout droit pendant encore un bon quart d'heure, elle est rangée dans le garage d'une petite maison avec des volets verts. » ajouta-t-il, changeant de sujet sans en donner l'air.

_________________


No Keia La
No Keia Po, A Mau Loa






Revenir en haut Aller en bas

Nouveau
Répondre

 Sujets similaires
-
» Présentation de Logan Echolls
» Alignement des Sabres de Buffalo
» Buffalo
» Alice Logan [validée]
» Logan Wright

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum