Murder she wrotes ft. Lyana



InformationsContact
avatar
Messages : 588
Points : 658
Date d'inscription : 04/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 13 Aoû - 3:59

La lame du khukuri glisse le long de la gorge du chien qui a planté ses crocs dans mon blouson. Heureusement pour mon bras et moi, le blouson en cuir que je porte est renforcé à l'avant bras gauche avec de la maille d'acier tirée d'une cotte que j'ai troquée pour en enrouler un morceau et le coudre au blouson. Je peux donc "sacrifier" une main comme on dit en dressage, sans me soucier des conséquences puisque l'animal a beau serrer sa mâchoire de toutes ses forces et tenter d'agiter le museau, je tiens bon le temps de l'égorger, le vidant de son sang sur le sol jusqu'à ce qu'il cesse de s'agiter.

- Le dîner est servi.

Il fait déjà noir et maintenant que j'ai épuisé mes réserves de loup, je dois bien trouver quelque chose pour manger puisque j'ai accepté de quitter le refuge de Yinsheï pour tenter de trouver des âmes perdues en quête de salut. Ça fait deux jours et bien sûr, toutes mes réserves sont épuisées mais avec la bête morte à mes pieds, je vais avoir de quoi manger pour plusieurs jours. Il est assez lourd, mais je parviens quand même à le traîner jusqu'à l'intérieur d'une vieille boutique de prêteur sur gage pour l'étendre sur le comptoir. Quelques minutes plus tard, un feu lancé grâce à ma pierre brûle dans le cercle de pierre et de poussière fait au milieu de la pièce et à la lumière des flammes, je commence à vider l'animal de ses abats pour en tirer ensuite un maximum de viande comme j'ai vu Ice le faire.

Après plusieurs minutes, je tire des sacoches de ma moto rentrée vers moi pour la nuit un vieux chiffon et essuie le sang sur mes mains, enlevant un maximum, pour aller m'asseoir près du feu me reposer un peu avant de commencer à manger. Finalement pas tant affamée que ça, je dégaine l'harmonica du fond de la poche intérieure de mon blouson et commence à en jouer, assez bien il faut l'avouer avec sept ans d'expérience. Je suis un peu déçue de ne pas avoir revu Iris et ses supers accords de guitare mais en toute franchise, l'harmonica seule donne un petit air de western que j'apprécie bien même si je n'aime ni les chapeaux, ni les armes à feu, et je commence à jouer l'air de l'homme à l'harmonica de Once upon a time in the west. Les portes sont de toute manière fermées et je doute qu'une horde de morts m'entende dans cette ville déserte.

_________________

   I survived because
the fire inside me burned
brighter than the fire around

Les crédits de la signature sont pour Tumblr, ceux de l'avatar pour Bazzart
© Joy
   
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 138
Points : 393
Date d'inscription : 25/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
We have ashes, fire and hope
Lyana Torrès
Matricule n°001
We have ashes, fire and hope
Ven 18 Aoû - 22:11

Depuis ce matin, je suis à l’extérieur de Fort Hope dans l’espoir de remettre la main sur Declan. Je suis bien motivée à le retrouver, puis peut être que je finirai par le suivre. Façon mise à part Ahiga qui peut me retenir à Fort Hope… Et encore, si je viens à partir je n’ai pas envie de le laisser derrière moi. C’est tout simplement hors de question. Enfin, pour le moment je n’ai vraiment aucune idée d’où il peut se trouver ou même par où il est parti. Après tout Detroit n’est pas vraiment une petite ville et il y tellement de possibilité. La nuit commence à tomber sur la ville et je suis bien trop loin du campement pour repartir là-haut. Surtout que personne, mise à part Ahiga et Isha sont au courant que je suis sortie depuis le petit matin. Enfin, certain on bien dû s’apercevoir de mon absence mais, bon. Je me suis réfugié dans une boutique qui était ouverte et visiblement vide de toute forme de vie.

Une fois à l’intérieur de celle-ci, je fais rapidement le tour et je trouve l’entrée de l’arrière-boutique. Je me pose dans un coin isolé, à l’abris des yeux indiscrets et je m’adosse contre le mur froid derrière une étagère. Je sors de mon sac une bouteille de tequila que j’ai trouvé un peu plus tôt dans la journée, ainsi qu’une barre de chocolat. Je regarde les deux trucs que j’ai en main et j’eus un petit sourire. Bizarrement cela me rappelle tellement de souvenir avec Lorenzo ! Je bois un coup de téquila puis je mange range ma barre de chocolat, je vais la garder pour le réveille.


Après m’être endormis pendant un petit moment, j’entends un bruit venant de la boutique. J’écoute un peu mieux et entends de l’harmonica. J’ai limite l’impression d’entendre la musique d’un vieux western. Je finis par me lever en récupérant mon arc et mon sac. Je me dirige vers la porte qui donne sur la boutique. J’observer un court moment la brune qui est assisse auprès d’un feu, qui joue de l’harmonica. J’eus un léger sourire puis, je finis par m’avancé : « J’ai toujours voulu apprendre à jouer de l’harmonica. Mais, je m’en sors plutôt bien avec une guitare. »
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 588
Points : 658
Date d'inscription : 04/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Hier à 6:15

Une femme entre et sans geste brusque, je la met en joue avec le berreta en tenant mon harmonica d'une main. Une fois le morceau d'une petite minute terminé, je décolle mes lèvres de l'instrument pour m'adresser à la femme qui semble vouloir faire amie-amie et la regarde en fronçant les sourcils malgré moi. Je n'aime pas trop les inconnus et être interrompue alors que je pensais être seule n'est pas la chose préférée des paranoïaques.

- T'es seule?

J'imagine, enfin si un tireur l'accompagnait, je suppose que je serais déjà morte. Enfin bon, il paraît que je suis capable de me défendre, du moins c'est ce qu'en disent mes tatouages tous frais et le flingue pointé dans sa direction me rassure quand même.

- Si tu as ta guitare, tu es la bienvenue, sinon, tu peux toujours faire cuire la viande. Comment tu t'appelles ?

Pas que je sois une chasseuse mais j'aime partager ma nourriture et Alair comme Yinshei me colleraient une baffe si je laissais une jeune femme crever la bouche ouverte alors que je viens de collecter plus de nourriture que je ne pourrai en conserver. Je la regarde découvrir l'espace aménagé par mes soins en reprenant mon air d'harmonica pour combler le silence. Au moins, cet instrument me permet de ne pas avoir à parler.
Elle peut s'installer, je ne dirai rien et même si elle ne dispose pas d'instrument intéressant, j'espère qu'elle pourra me donner des informations sur d'éventuels groupes ou même me rejoindre, qui sait?

- Tu fais quoi dans le coin? De la récup'?

Fort probable après tout, c'est le but de tous les survivants maintenant. C'est un peu ridicule de se dire qu'on vit sur les réserves d'un monde passé et que nous sommes même incapables de chasser convenablement. D'un autre côté, la chasse ne me pose que rarement des problèmes et il m'est arrivé de dégainer mon arme à feu pour ne pas avoir à me battre avec un animal trop sauvage ou trop rapide pour moi. Une douleur passive au flanc, à ma morsure plus exactement, me tire un sifflement d'énervement tandis que je me penche pour attraper une grille au sol, la placer sur le feu et balancer un morceau de viande crue dessus. Saloperie de zombie, et dire que je pensais que j'allais enfin mourir. La fille en face de moi a l'air d'apprécier un peu plus la vie, je me pense quand même qu'elle vient d'un groupe, elle a l'air propre ou du moins ne sent pas la morte et ses habits ne sont pas trop abîmés. Il y a toujours une nette différence entre les vagabonds comme moi et les sédentaires. Mais d'où elle vient? On est quand même pas à côté de Fort Hope, pas assez pour que je pointe cette communauté du doigt en tous cas, et le laboratoire dont m'a parlé Dawn a l'air d'être dans le même coin.

- Alors Detroit, toujours la ville où tout est possible hein?

Si j'avais l'habitude de dire ça aux nouveaux arrivants avant l'apocalypse, il faut bien avouer que ce soir, la scène dénote entre moi qui m'apprête à dévorer mon morceau de chien avec appétit en jouant de ma petite cochonnerie métallique et elle qui déboule de je ne sais où avec un air tout droit descendu du ciel car il faut l'avouer, elle n'est pas moche et le fait qu'elle ne pue pas renforce l'effet. Je reconnais qu'il arrive que je ne sois pas de première fraîcheur non plus mais heureusement pour moi, les rivières n'ont encore pas changé de direction et je trouve toujours un point d'eau quelque part pour prendre un bain contrairement à bon nombre de survivants qui ne doivent pas avoir conscience des risques qu'ils prennent en se négligeant ainsi. Je sais que mourir de faim n'est pas génial, mais mourir parce que ton pied à moisi dans ta botte et que tu as été obligé de le couper sans moyens médicaux ou même chirurgien à disposition, ça doit quand même être pire.

_________________

   I survived because
the fire inside me burned
brighter than the fire around

Les crédits de la signature sont pour Tumblr, ceux de l'avatar pour Bazzart
© Joy
   
Revenir en haut Aller en bas

Nouveau
Répondre

 Sujets similaires
-
» Murder Party "Apothéose"
» Murder Party Harry Potter
» [Murder] Dieu est mort ! - Chez Octavio - 19h-epsilon
» Lyana 30 octobre
» DYP organise sa murder party!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum