Audaces fortuna juvat Feat. Isha



InformationsContact
avatar
Messages : 521
Points : 940
Date d'inscription : 05/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur
I walk a lonely road
Louis Hartmann
Matricule n°001
I walk a lonely road
Mer 16 Aoû - 8:53

Cela faisait maintenant deux jours que Louis avait fait la malheureuse rencontre qui avait laissé de multiples hématomes sur son corps. il avait l'impression d'avoir passé deux heures dans une concasseuse et à le regarder, c'est aussi l'impression qu'il donnait. Croiser la route d'un cerf c'est généralement bien pour se remplir la panse de viande. Croiser la route ou plutôt être sur la route d'un cerf, là par contre c'est une autre histoire. Il avait eu de la chance de s'en sortir avec des égratignures et des bleus. Le seul problème était l'impact à la gorge. Il n'avait quasiment pas pu déglutir pendant une journée, boire ou manger était un supplice au point qu'il avait abdiqué après la troisième gorgée d'eau manquant de s'étouffer. L'animal lui avait fait faire un soleil spectaculaire en le prenant totalement par surprise, un bruit derrière lui l'avait fait se retourner vivement, marteau à la main... Tout ça pour entendre le cervidé le charger par derrière. Il avait été percuté alors qu'il se tournait par pur réflexe, l'animal était massif, sans doute plus de cent kilos et il s'était débarrassé du bipède lui gênant la route comme on vire un roquet d'un coup de pied.
S'il pouvait maintenant boire et avaler de la nourriture consciencieusement mastiquée, parler était un vrai supplice, chaque mot lui donnait l'impression qu'on lui enfonçait un poignard dans le larynx. Mais bon, vu qu'il n'avait que Rosket pour auditoire, ça n'avait guère d'importance.

C'est en ruminant sur sa mésaventure qu'il tomba sur une scène pas banale, un gars, sur le toit d'un pick-up des gardes forestiers. Il était recroquevillé, les mains sur les oreilles et on comprenait facilement pourquoi, il était entouré par une bonne trentaine de rôdeurs, pressés contre le véhicule, essayant de l'agripper. A voir la neige qui les recouvrait partiellement , lui et le véhicule, ça faisait un moment qu'il était là. A certains endroits la neige avait était balayée et le capot du véhicule était maculé de sang. Visiblement il n'avait pas été le seul à se retrouver coincé par la horde, mais il était le dernier des mohicans et les rôdeurs ne se fatiguaient pas eux...

Louis était partagé. La façon la plus simple de le sauver eut été de s'éloigner, monter sur un bâtiment et lui coller une balle entre les deux yeux. Ca lui coûtait une précieuse balle, mais au moins il évitait au pauvre diable de finir comme ses camarades. Cela dit, il n'aimait l'idée pas devoir en arriver là. C'était une personne, un survivant, si on devait reformer le pays ce n'est pas en liquidant les autres quand ils étaient dans le besoin. Elliot lui avait rabâché que c'étaient à eux, les combattants de protéger les civils.
Avec un soupir, il opta pour la méthode "pain in the ass". Ce qu'il allait faire était plutôt stupide et dangereux, mais d'une efficacité redoutable pour distraire des zombies, il allait les attirer vers lui. Ca donnerait l'occasion au gars de se barrer, lui n'aurait qu'à se taper un petit footing pour semer les cadavres et voilà.
S'approchant d'un panneau de signalisation, il prit son pied de biche et frappa trois grands coups qui résonnèrent dans toute la rue. Vu la masse de cadavres, il ne risquait pas vraiment d'en voir sortir d'un peu partout, les macchabées du secteur étaient déjà tous là, ça ne l'empêcha pas jeter des regards prudents alentours. Son petit tour de magie à la con avait fonctionné, la petite armée des morts s'arrêta, se tourna d'un bel ensemble dans sa direction et "chargea". A reculons en restant un mètre devant eux, il aurait pu leur faire faire le tour de la ville, mais il savait très bien que ce serait un plan parfait pour finir en steak tartare aussi il recula, s'éloignant d'une bonne dizaine de mètres et tapa sur le flanc d'une camionnette puis tournant il recommença en explosant le pare-brise d'une voiture qui n'en demandait pas tant.

Et c'est ainsi qu'il joua le flûtiste d'Hamelin ou plutôt le batteur de Detroit se coltinant dans son sillage une petite horde qui avait tendance à grossir. Il mit quasiment une demie journée à la semer, ces saletés étant plutôt têtues et n'étant pas soumises aux impératifs biologiques et de discrétion.

Par acquis de conscience, l'ancien instructeur repassa voir si le gaillard s'était fait la belle... pour le trouver toujours prostré sur le toit. Au sol se trouvait les cadavre de deux personnes. Vu leur état il ne pouvait même pas se prononcer sur leur sexe mais une chose était sûre, l'un d'eux était relativement petit, un mètre cinquante environ, ils avaient été réduits en charpies. Le reste d'une flèche dépassait de l'orbite droite de l'un, l'autre avait un poignard enfoncé dans la tempe droite de ce que l'ancien ranger pensa être un ou une pré-ado. Le rescapé avait donc vu deux de ses compères se faire agripper et pris la lourde décision de les achever avant d'assister à leur massacre. Pas étonnant que le pauvre bougre soit en état de choc.

Louis monta sur le véhicule, s'approcha prudemment de l'inconnu et claqua des doigts pour attirer son attention, en pure perte, il restait là, prostré, marmonnant quelque chose d'inintelligible. Un prénom? Un lieu? Un simple babillement dû à un cerveau parti en vrille?
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 2915
Points : 1235
Date d'inscription : 26/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 21 Aoû - 23:22

1er fevrier 2016


Il y a des jours comme ça ou tout va de travers, et le hic, c’est qu’en ce moment j’ai bien l’impression qu’il "y a des jours tous les jours."  La fin des Punishers m’avait laissé un gout de cendre. La fin de Bruce ne m’a apporté aucun réconfort. Le mal qui a été fait ne se réparera pas de même que celui que j’ai fait à Logan qui me bat à froid depuis notre retour de General Motor. Ma femme ne décolère pas non plus, au point que notre dernière rencontre elle a quand même essayé de me tirer dessus.

Ce matin je me suis levée avec l’idée de génie qui allait causer ma perte. Enfin, je veux bien faire genre c’est MON idée, mais non c’est celle de Maddie en fait que me fout dedans. Comment reconquérir une femme ? Lui acheter une bague et lui faire une demande pour la saint valentin.  Bref, me voilà en train de braver le froid pour trouver LA bague qui fera que mon Avalohn aura d’autres envies que de m’éclater la tronche.

La neige, c’est comme la campagne ou la flotte, c’est pas mon kiffe. Déjà parce que trouver des chaines a neige de nos jours, c’est la fête du slip, mais en plus rouler avec dans une neige qui cache la moitié des trucs qui peuvent nous tuer, c’est juste la cerise sur le gâteau de merde.

Mais comme quand on a la poisse c’est pas qu’à moitié, avec ce temps de chiotte, j’ai réussi a me paumer en pleine cambrousse. J’arrête mon véhicule pour essayer de redresser des panneaux histoire de retrouver mon chemin mais je suis interrompu par un bruit, enfin trois grands bruits au loin. Finalement, en tendant bien l’oreille, y’a aussi des grognements de fond pas engageant. Mue par un de ces stupides réflexes qui me tueront un jour ou l’autre, je m’approche avec précaution de l’endroit présumé des sons. Alors, la bonne nouvelle c’est que ça ressemble à une zone qui a été habitée. La mauvaise c’est qu’il y a une horde pas loin.

Je repère immédiatement deux types, un sur le toit d’une voiture, l’autre qui semble aller vers lui. Bon bah pas besoin de moi finalement, et puis… il y a un truc qui d’un coup me saute aux yeux. Le machin pas prévu qui fait que ça pu les emmerdes. Il y a d’autres mecs, mais eux ont plus l’air de sortir direct d’un mad max croisé Ken le survivant et de pas être là pour compter fleurettes aux deux autres gusses.

Merde merde merde….

Je sors mon arc, y’a moyen que j’arrive a attirer l’attention des types qui sont en train de se faire piéger… pourquoi je veux les sauver ? Pourquoi je m’en mêle ? C’est une question qui est excellente mais comme je ne suis pas du genre à me poser des questions avant de faire des conneries, je me pencherais dessus quand il sera temps de me reprocher de pas avoir réfléchi plus tard.

Je tire ma flèche qui va se ficher sur la voiture et commence à gueuler un :

« ATTENTION !!! »

Sauf que j’ai a peine le temps de finir ma phrase que je sens un coup violent sur ma tête et un rideau noir tombe sur la scène. Aurais-je pas fait gaffe que moi aussi j’étais cerné ? Putain de journée de merde. Je sens vaguement qu’on me traine mais tout est flou avant que je plonge pour de bon dans les ténèbres.

_________________

Born to be forsaken
Revenir en haut Aller en bas

Nouveau
Répondre

 Sujets similaires
-
» Audaces fortuna juvat * FICHE TERMINEE *
» Papa ? [feat Isha]
» {feat. Isha} Come on and get it !
» «Show Yourself.»│Entrainement Feat Isha│
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum