I hardly knew ya ft. Lïnko



InformationsContact
avatar
Messages : 373
Points : 827
Date d'inscription : 01/06/2016
Voir le profil de l'utilisateur
L'homme au bonnet
Maxwell Pinkman
Matricule n°001
L'homme au bonnet
Lun 21 Aoû - 12:16



I hardly knew ya


Quelques temps plus tôt, dans le Dojo de Grand Marais, un survivant à l’apocalypse du nom de Maxwell Pinkman avait trouvé un étrange croisement entre une lance et un sabre. S’il avait été un expert en arme asiatique, il aurait su qu’on appelle cet étrange hybride une Naginata. Mais la connaissance de l’Asie du pauvre homme se limitait au restaurant malfamé de sa rue du temps où il vivait dans le centre de Detroit, ainsi qu’à quelques mangas généreusement donné par des bienfaiteurs au centre de redressement pour mineurs dans lequel il avait été détenu.

Bien qu’il ne connaisse rien sur cette arme, elle lui avait semblée digne d’être emportée jusqu’à chez lui, dans une maisonnette de la communauté de Fort Hope. Il s’était vite avéré qu’il était totalement incapable de s’en servir, car il manquait cruellement d’expérience avec les armes. C’était ainsi qu’en ce bel après-midi printanier, ledit Maxwell c’était retrouvé sur le perron d’une autre maison avec une arme hybride, hésitant à toquer à la porte. A vrai dire, il ne savait pas bien comment abordé le sujet.

Finalement, il frappa trois bons coups contre le bois, qui résonnèrent dans la maison. Il rajusta son bonnet dans un geste machinal, dans la tension de l’attente. Quand la porte s’ouvrit enfin, il salua le viking qui venait d’apparaître dans l’encadrement :

« Salut mec. Je euh… J’ai trouvé une arme et je sais pas m’en servir. Tu pourrais m’aider ? »

La demande devait sembler un peu étrange. Après tout, leur dernier contact prolongé s’était soldé par une bagarre à mains nues, qui avait au moins eu le mérite de les défouler tous les deux. Ils ne s’étaient pas beaucoup reparler depuis, mais c’était la première personne à qui Maxwell avait pensé en trouvant cette nouvelle arme. Mais maintenant qu’il était face à Lïnko, l’idée lui semblait beaucoup plus stupide.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 997
Points : 986
Date d'inscription : 02/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 24 Aoû - 18:38


I hardly knew ya
Maxwell & Lïnko


Plongé dans ses pensées, le nordien était allongé sur son lit, et fixait le plafond boisé sans réellement le voir. Nanna, roulée en boule à la manière d'un petit chien, faisait des petits ronflements, calées contre ses côtes. Sans le voir pour autant, l'islandais pouvait entendre le feu crépiter doucereusement dans le petit foyer qu'il avait récemment aménagé dans la cheminée réparée il y a peu. Ça avait pas été une mince affaire, et pour le coup, la petite chèvre comme à son habitude trop curieuse, avait été repeinte, noire de suie. Certes, ça lui donnait un air un peu plus impressionnant, si on pouvait imaginer qu'une mini biquette laineuse puisse faire la moindre impression.

Alors, veillant à ce que personne ne le surprenne à faire une chose aussi futile, le scandinave s'était amusé à lui faire prendre un bain, et avait découvert que la boule de poil nourrissait une aversion féroce pour l'eau. A demie-noyée tellement elle s'était débattue, elle avait fini par se laisser faire, et faut reconnaître qu'au moins, elle foutait la paix maintenant. Au troisième coup qui fût donné à sa porte, le barbare avait sursauté pour finalement de lever, ce qui n'empêchait visiblement absolument pas Nanna de roupiller. Un peu pressé, Lïnko, la choppa pour la coller sur son petit coussin à elle, avant d'arracher la hache qui restait fidèlement plantée dans la table en bois du salon. Ouvrant alors prudemment la porte, les yeux du barbu s'agrandirent de surprise. « Tiens tiens ! T'en as pas eu assez la dernière fois, Pinkman ? »

En effet, l'islandais ne se souvenait pas d'avoir parlé à Maxwell, en dehors d'insultes proférées lors d'un petit combat sympathique. Esquissant un petit rire au souvenir d'une arcade fendue plutôt douloureuse, Lïnko s'écarta de l'entrée pour inviter le nouveau venu. Replantant sa hache dans la même entaille, il se tourna vers le brun, croisant les bras sur sa poitrine. « C'est quoi ce machin...? C'est marrant, j'te voyais pas du tout avec ça. » Tendant une main vers l'objet, il ajouta « Fais moi voir ...? » Mouais, étrange comme truc. Lance, et genre de sabre / poignard en même temps. Enfin, au vu de la portée de l'arme, c'est sûr que c'est pas dans sa piaule qu'ils allaient pouvoir en faire quoi que ce soit. « Ouais, mais on va sortir du camp. Ça évitera de tuer des passants. » Suite à quoi, il lui rendit sa trouvaille, et le duo improbable se dirigea vers l'extérieur de Fort Hope.

© BLACK PUMPKIN

_________________

Monsters are real, and ghosts are real too.
They live inside us, and sometimes, they win.

IYF ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 373
Points : 827
Date d'inscription : 01/06/2016
Voir le profil de l'utilisateur
L'homme au bonnet
Maxwell Pinkman
Matricule n°001
L'homme au bonnet
Jeu 7 Sep - 10:00

En passant la porte, Maxwell ne s'était pas senti très rassuré. D'une part parce que c'était un islandais maussade qui l'avait accueillit avec une hache à la main, et d'autre part parce que Lïnko lui rappelait un ancien codétenu plutôt violent. Il scruta son environnement, rassuré de n'y trouver que des objets plutôt normaux, pour un survivant. Un feu brûlait dans la cheminée, rendant l’atmosphère presque chaleureuse. Seul la petite chèvre endormie sur le canapé attira vraiment son attention, sans pour autant l'inquiéter.

« Je sais pas, je l'ai trouvée dans un dojo. Tient. »

Il lui tendit son arme, presque sans hésiter. Elle était gigantesque, encore plus quand on voyait quelqu'un d'autre la manipuler. Ils tombèrent très rapidement d'accord sur un sujet : ça ne se manipulait pas en intérieur. Sur une proposition de l'islandais, ils décidèrent de sortir du campement. De l'avis de Max aller dehors dans un endroit sans personne aurait suffit, mais il ne protesta pas. Après tout, il n'était pas un expert en la matière.

C'est ainsi que l'étrange cortège quitta l'enceinte du camp, emportant avec eux la Naginata. En passant l'enceinte extérieure, Maxwell fit un petit signe à la personne de garde. Quand ils arrivèrent enfin dans un terrain optimal, assez près au final, ils restèrent un instant face à face, en silence. Max en profita pour analyser son environnement. Pas de zombies aux alentours, pour l'instant en tout cas. Une fois certain d'être en sécurité, il demanda :

« Des idées ? »

Parce que moi non, compléta-t-il dans sa tête. Il supposait que l'autre homme aurait besoin de quelques temps à manipuler l'arme pour en comprendre son fonctionnement, et lui tendit de nouveau l'arme hybride :

« Si tu veux essayer des trucs. »

Quand elle eut changer de main, il recula prudemment. Juste assez pour ne pas se prendre un coup en cas de dérapage.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 997
Points : 986
Date d'inscription : 02/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 10 Nov - 11:23


I hardly knew ya
Maxwell & Lïnko


L'islandais était persuadé d'en avoir vu pas mal dans sa vie, qu'elle soit apocalyptique ou non. Et pourtant, une fois encore, le destin lui avait réservé une surprise de taille, et celle-ci se nommait Pinkman. Après une rencontre mémorable, qui avait valu aux deux survivants de multiples contusions et de bonnes plaies, le type se pointait chez lui comme une fleur. Finalement, le pourquoi de sa visite c'était éclairci assez vite. Le toxico ne souhaitait pas un deuxième round, mais plutôt des conseils en matière de maniement d'arme. C'est pourquoi, d'un commun accord, le duo s'était dirigé à l'extérieur du camp, afin d'avoir l'espace nécessaire à leur disposition. Après une brève vérification sur la non-présence de cadavres un peu trop curieux de la part du brun, le barbare reprit l'étrange lance en main.

La portée était longue, mais même si elle était plutôt encombrante, elle s'avérait légère, et étonnamment maniable... Du moins, c'est ce que le nordien en déduisait après les premiers mouvements d'essai. Ensuite, il s'essaya à quelques passes plus rapides, et plus amples, avant de revenir à sa position initiale. Esquissant un bref sourire quand la lame avait frôlé la cheville de Pinkman, il avait quand même prit soin de se montrer plus sérieux. Si le copain de Bernie avait ravalé sa fierté pour se pointer chez lui, c'était peut être pas le moment de faire des blagues de ce niveau. Haussant finalement une épaule avant de tendre l'arme à son propriétaire, il lâcha « J'avais jamais vu un machin pareil, mais c'est plutôt sympa...» Ce qui était vrai en soi. De là à dire qu'il pourrait lui apprendre concrètement un maniement correct, y'avait une bonne marge...

Marquant un bref silence, le barbu fini par soumettre une proposition à Pinkman « Ça dépend de ce que t'en attends... Si c'est plutôt pour les morts... Ou les vivants. M'enfin, en la faisant tournoyer autour de toi, ça peut être pas mal. Pour les crânes pourris, faudrait voir ça plus en hauteur. Plus de déplacements, d'énergie, et un poil moins de technique. T'en penses quoi ? »


©️ BLACK PUMPKIN

_________________

Monsters are real, and ghosts are real too.
They live inside us, and sometimes, they win.

IYF ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas

Nouveau
Répondre

 Sujets similaires
-
» I knew the pathway like the back of my hand . Le 24/12 à 14h
» IF ONLY YOU KNEW...
» ghosts that we knew (posy)
» 02. Because I knew you I have been changed for good.
» even if I knew my place, should i leave it there ? ~ 23/04 | 10h15

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum