Vote au top-site, sauve une licorne !
In Your Flesh
Depuis l'été 2014, l'Apocalypse règne sur le territoire américain. Dans la région de Détroit, les survivants s'organisent seuls depuis des mois pour sauver leurs vies et résister aux rôdeurs. Quand, après trois ans sans nouvelles du gouvernement, l'armée revient à Détroit, un nouvel espoir semble possible pour les survivants. Mais à quel prix ?
Vote au top-site !
Nous sommes en Novembre/Décembre 2017
En ce moment sur IYF :

× [Intrigue 5.2]
RP commun en cours

× [Animation #10]
La Coupe des 4 Maisons, jeu de course et RP multivers

Intrigue #5 : What lies ahead
Moment de vérité

Après plusieurs mois de cohabitation entre civils et militaires, la tension monte au point de menacer la paix précaire autant au sein de Fort Hope qu'avec l'extérieur.

[Lire l'intrigue] [Jouer un soldat]

 Pris la main dans la cervelle... [PV Isha]
In Your Flesh :: Last pub before the end of the world :: Archives :: RPs

InvitéInvité
Anonymous
Carte d'identité

Pris la main dans la cervelle... [PV Isha] Empty
MessageSujet: Pris la main dans la cervelle... [PV Isha]   Pris la main dans la cervelle... [PV Isha] EmptyVen 25 Aoû - 19:04
Encore une journée ennuyante à l'infirmerie. Il ne se passait pas grand-chose dans la finalité. Ce n'était pas comme autrefois avec son métier envahissant qui lui faisait faire des journées de 15h. Et voir plus avec les heures supplémentaires. Ou encore quand l'agent pathogène débarqua et qu'il fit 20h non stop de nettoyage a sa façon. Enfin bref. Peut importait vraiment maintenant. La seule chose qui comptait maintenant, c'était de survivre au jour le jour et pour le moment il y arrivait parfaitement. Donovan ferma les portes de l'infirmerie et plaça une pancarte notifiant qu'en cas d'urgence il fallait aller chez lui. Mais bon… il ne voyait pas quelle genre d'urgence il y aurait, ici, dans la communauté.

Le médecin rentra tranquillement chez lui, laissant la porte entrouverte, car il ne voyait vraiment pas qui viendrait le faire chier de toute manière. Il savait bien que les membres de la communauté se méfiaient de lui. Et cela ne le dérangeait pas. Logan était sans doute le pire de tous. D'ailleurs… Comment allait sa fille ? Bonne question. Il n'était pas revenu pour un contrôle de routine. Faudra qu'il aille le voir pour la gencive de la petite et voir si un arrachage de dents serait nécessaire ou pas. Que le Chef ne l'aime pas était une chose, mais mettre ainsi en danger la santé d'un bébé de cette façon c'était idiot. Oh il ne pensait pas que c'était un mauvais père. Non loin de lui cette lugubre pensée. Non. Mais, il pensait surtout que même s'il n'y a aucun symptôme, une infection ne frappe jamais a la porte avant de venir faire sa merde. Ne jamais se fier aux apparences.  

Arrivé à destination, il jeta les clés sur un guéridon en bois, posa son blouson sur le dossier d'une chaise et fila en cuisine ou reposait dans un coin près du lavabo une bassine d'eau froide où barbotait un récipient. Il la prit et la posa sur la table. Ensuite, il s'alluma des bougies pour une meilleure luminosité. Mais comme son estomac criait famine, il se fit un sandwich avec ce qu'il avait : de la viande en boite et s'ouvrit une bière. Sa soirée ? Elle était toute tracée. Il allait poursuivre ses études aussi mince pouvaient elles être, pour le moment. Le chirurgien posa son cahier et son stylo sur le côté. Relis rapidement ses dernières notes. Installa une vieille toile cirée en cuisine de protection sur la table. Sortie le récipient de la bassine et l'ouvrit. Une cervelle puante reposait dedans.

Le bruit d'un gent poudré claquant sur la peau résonna, de la main droite il sortit l'organe et le posa sur le bout de toile cirée. De la main gauche, il but une gorgée de bière et se croqua un bout de casse croûte avant de prendre son scalpel et écarter lentement avec la lame de ce dernier les deux lobes du cerveau. Il n'aimait pas ce qu'il voyait déjà rien d'en apparence. Et encore moins ce qu'il pouvait constater dans son ensemble.
Maître du Jeu
Isha CornwellMaître du Jeu
Isha Cornwell
Carte d'identité
Occupation actuelle : Champion d'Arene
Messages : 5732
Points : 8066
Date d'inscription : 26/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Pris la main dans la cervelle... [PV Isha] Empty
MessageSujet: Re: Pris la main dans la cervelle... [PV Isha]   Pris la main dans la cervelle... [PV Isha] EmptySam 26 Aoû - 11:52
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


23 mars 2016


La soirée avait été à l’image de cette journée désolante. Avalohn me tolère à peine dans la maison et je n’arrive pas à comprendre sa réaction. J’imagine que c’est les séquelles du drame qu’elle a vécu, mais j’ai beau n’être qu’un chien a ses yeux, je commence à me lasser d’être confondu avec un paillasson. Je la connais assez pour savoir qu’il ne vaut mieux pas insister, elle m’a déjà tiré dessus une fois parce qu’elle n’était pas ravie de me voir. Je commence à me dire qu’il faudrait que je trouve au moins une licorne pour réussir à entrer dans la maison, sauf qu’après les aveux de Declan je crois que je n’ai pas vraiment envie de faire les efforts qu’elle attend de moi. Je me sens vraiment trahis et je commence à douter de toutes ses paroles. Je n’ai pas vraiment l’expérience d’un couple, mais il me semble que cela n'est pas très bon.

En attendant je passe mes nuits dans le garage a détendre mes nerfs en travaillant sur les véhicules que l’on veut bien me confier. Je crois que sans ce travail de garagiste en plus de mes pseudo activités de ravitailleur, je deviendrais encore plus fou que je ne le suis. La traque des ex Punishers a déjà commencé à m’user, tuer de sang-froid n’est pas simple et j’aurais intérêt à me roder pour le jour où je serais face a face avec Jude. En repensant à boucles d’or, mon outil ripe sur le joint que j’essayais de retirer et vient m’entailler le bras.

Putain de journée de merde bordel de sa mère la pute !

Ca pisse bien le sang, et j’ai beau fouiner dans mon bordel, à part un chiffon, je ne trouve rien de bien utile. J’essaye de regarder l’étendu des degats... je ne me suis pas raté… fais vraiment chier.

D’habitude c’est Ava qui me recoud en cas de "gros bobo", mais là, je pense qu’elle serait plus tentée qu’autre chose de m’achever si je risquais de salir sa belle maison ou de la réveiller en pleine nuit. Mon cœur se serre a cette pensée mais je me reprends vite, ma génitrice aurait fait pareil qu’elle si je l’avais déragé pendant ses télènovelas pour lui demander de l’aide. Je m’en veux même d’être aussi débile pour espérer une autre réaction de ceux et celles qui partagent mon quotidien. Logan m’a vraiment donné de mauvaises habitudes et des espoirs à la con.

Par contre ca saigne quand même beaucoup… je crois que je vais être bon pour aller demander de l’aide, en espérant que quelqu’un, ici, à cette heure, accepte sans m’envoyer des cailloux à la tronche. Je sors dans la rue hésitant… et puis, mes yeux se porte dans la baraque d’en face ou il y a de la lumière. C’est presque un château pour moi, c’est là qu’habite le toubib. Je crois que je lui ai jamais parlé, mais j’imagine que, ce soir, je ne vais pas avoir le choix.

Je suis interpelé en arrivant chez lui, la porte est entrouverte. Immédiatement, malgré ma blessure et le sang, je sors mon couteau en pensant au pire. Il y a bien un connard dans le camp qui a bousillé ma camionnette et ma moto… Avec mon pas de voleur et profitant de l’obscurité je me glisse dans la maison aux aguets. J’avance vers la source de lumière. Les années de cambriolage sont plutôt précieuses pour être discret et savoir se diriger dans une baraque que l’on découvre.

J’avoue que je m’attendais a pas mal de trucs, j’ai de l’imagination, mais pour le coup, quand je trouve le fameux docteur en train de faire je sais pas quoi avec une cervelle dégueu, je suis surpris.

« Doc ? »

Je fronce les sourcils en regardant cette scène que je ne comprends pas mais qui pue a mort. En tout cas, une chose est sure, c'est qu'à moins que ce mec ne soit suicidaire ou qu'il est perdu un sacré pari, c'est pas son diner qui est sur la table.

« Mais vous faites quoi là ? »

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
❝I'm a survivor ❞
    Isha Cornwell


Spoiler:
 
InvitéInvité
Anonymous
Carte d'identité

Pris la main dans la cervelle... [PV Isha] Empty
MessageSujet: Re: Pris la main dans la cervelle... [PV Isha]   Pris la main dans la cervelle... [PV Isha] EmptySam 26 Aoû - 17:08
Il était tard… ses bougies offraient un ballet d'ombres chinoises sur les murs de la cuisine. Les branches des quelques arbres de la rue qui ressemblaient à des mains monstrueuses aux puissantes griffes. Et Donovan se surpris a sourire le temps d'un regard sur l'une de ces dernières. Il était tard, mais cela ne le dérangeait pas. Debout devant la table, son cahier ouvert, son stylo dans la main gauche, il notait au fur et à mesure l'état du cerveau de Zombie qu'il avait sous le nez. L'odeur ne le dérangeait nullement. Et agilement, du bout de la pointe de sa lame de scalpel, il ouvrait lentement mais sûrement chaque partie de cette matière grise contaminée.

En médecine, on avait toujours des valeurs de référence. Par exemple pour le foie, on avait droit à l'état d'un foie sain, un foie d'alcoolique, etc. … Le cerveau avait droit au même bilan. Du haut de toutes ses années d'expérience dans le domaine de la chirurgie neuronale, il connaissait ses bases par cœur. Et la cervelle qu'il avait sous les yeux était dans un état. Misère l'agent pathogène n'y allait pas de main morte. Il faisait un vrai ravage dessus. Il se demandait même si Parkinson n'était pas un enfant de choeur en comparaison. Sauf que pour Parkinson à la base des premières opérations qui dataient du début des années 1900, on trépanait et implantait de la cervelle saine d'agneau. Cela ralentissait considérablement la dégénérescence qu'elle engendrait. Cependant dans le cas présent, il lui était impossible de vérifier si cela pouvait avoir un effet similaire ou pire… Toutefois, le virus rejetait assez violemment le cerveau des animaux, puisqu'ils mourraient dans les 4h… La génétique de cet agent pathogène ne survivait aisément que sur l'humain. Alors, mettre de la cervelle animal cela risquait juste de tuer le cobaye. Pas que cela soit une grande perte… Un Zombie en moins… personne ne pleura dessus.

Il aurait pu continuer son étude si un intrus qu'il n'avait pas entendu ne s'était pas pointé avec un couteau dans sa cuisine. Il posa un regard froid dessus… alors qu'il posa les yeux sur le bras qui pissait le sang. Il ne répondit pas sur l'instant. Il ne fit que défaire son gant de latex sale, se lava les mains, se les sécha, avant d'en remettre une paire. Il s'approcha de l'intrus avec une assurance à toute épreuve. Pris son bras d'une main… le leva et observa la blessure. Il ne s'était pas raté. Cependant rien de grave. Quelques points de sutures et cela serait un vieux souvenir.

Chaque chose en son temps, on va d'abord soigner cela.

Il lui fit signe de prendre place sur une chaise alors qu'il alla dans le salon pour sortir d'un sac de sport une boite de premier secours. Fil, aiguille, alcool, gaz, bandage, et anti hémorragique. Il revint rapidement avec et l'ouvrit. Il prit sa ceinture, et la serra fortement plus haut au bras de son patient pour couper partiellement la circulation sanguine et rendre les choses plus simple.

Il nettoya l'ensemble avec minutie en prenant l'alcool. Vérifia l'état de la peau. Un « Hum oui c'est bon » fut murmuré, puis il prit le fil et l'aiguille pour recoudre l'ensemble. Il y allait doucement. Avec précision. Sa main faisait le geste sans aucune fausse note. On sentait l'habitude derrière chaque mouvement. Quand il eut fini, il sortit l'anti hémorragique de sa trousse, cassa l'ampoule et au lieu de lui en faire une injection, se contenta d'en imbiber une compresse, qu'il posa sur la plaie suturée. Il lui fit ensuite un bon bandage et se redressa. Il prit le temps de desserrer lentement la ceinture pour que la circulation reprenne progressivement. Bref… c'était fini et lui remit sa ceinture tranquille pépère en jetant ses gants a la poubelle.

Alors vous voulez savoir quoi à propos de ça ? Dit-il en posant un regard en coin à la cervelle qui était loin d'avoir la capacité de se barrer.

Maître du Jeu
Isha CornwellMaître du Jeu
Isha Cornwell
Carte d'identité
Occupation actuelle : Champion d'Arene
Messages : 5732
Points : 8066
Date d'inscription : 26/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Pris la main dans la cervelle... [PV Isha] Empty
MessageSujet: Re: Pris la main dans la cervelle... [PV Isha]   Pris la main dans la cervelle... [PV Isha] EmptyDim 27 Aoû - 9:49
Bon, soyons honnête, je vais pas faire ma gonzesse, quand j’étais à Jéricho, j’ai connu des trucs plus glauques et flippants pour avoir accès a quelques soins. Les Outlaws veillaient sur les leurs, mais trouver des gens plus ou moins autoproclamés médecins pour les rafistoler venait parfois à se faire soigner dans des squattes, des refuges pour animaux, voir même une morgue une fois… Mais quand on a mal, on ne fait pas sa fine bouche, sauf que là, je trouve qu’est une peu trop « creepy » par rapport au cadre rassurant de Fort Hope. C’est un peu comme si j’avais changé de dimension juste en passant sa porte.

Mais le truc le plus fou dans tout ça, c’est la réaction du Doc. Genre, « tout est normal, j’aime faire mon saucisson de cerveau faisandé a pas d’heure et à part ça, beau temps pour la saison ? » Du coup, je range mon couteau un peu désarçonné par la tournure que prennent les évènements. J’essaye de me rassurer en me disant que s’il faisait vraiment un truc moche, il aurait fermé sa porte et j’aurais certainement dû titiller un peu sa serrure pour venir lui faire coucou.

Je me laisse donc faire en tentant de ne pas avoir l’air d’une chochotte. Vous aussi vous avez remarqué que se faire mal est toujours vachement plus supportable que de vous faire titiller la plaie pour la soigner après ? Par contre quand il sort sa piquouze j’en même pas large, l’héro c’était plus pour ma vieille et j’ai toujours fait un amalgame, seringue = drogue à éviter. Sans compter que ça me rappelle une partie affreuse de mon adolescence ou Logan, dans sa grande mansuétude, a voulu me mettre à jour dans les vaccins que je n’avais jamais eus. Autant dire que ça avait été un carnage. Au moins, le Doc a l’air de savoir ce qu’il fait et n’hésite pas. De toute façon, moi j’évite de trop le regarder.

Il attend que la séance de torture soit finie pour remettre le sujet de la cervelle sur la table, sans mauvais jeu de mot. Je reste à regarder le truc dégueu qui trône devant moi. Mais putain, il se rend au moins compte que c’est pas normal d‘avoir ce genre de morceau de barbaque en décomposition dans une cuisine ?

« J’imagine que répondre "tout" c’est trop vaste ? »

Ok, je suis stressé, maintenant je le sais, je viens de lâcher ça avec un sourire façon « c’est une bonne blague ». Putain ! Ce réflexe de dire des conneries quand je suis sous tension commence à me gaver sévère. Heureusement je me reprends rapidement en me levant et en adoptant un ton plus approprié à ce qui se passe ici.

« Sans rire, c’est la cervelle de qui ? Ça fout quoi dans v’tre cuisine ? Et ne me dites pas que vous en pleine séance de préparation de petits plats, sinon je vous gerbe dessus. »

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
❝I'm a survivor ❞
    Isha Cornwell


Spoiler:
 
InvitéInvité
Anonymous
Carte d'identité

Pris la main dans la cervelle... [PV Isha] Empty
MessageSujet: Re: Pris la main dans la cervelle... [PV Isha]   Pris la main dans la cervelle... [PV Isha] EmptyJeu 31 Aoû - 16:50
Donovan observa la réponse d'Isha comme il aurait pu scruter le cerveau d'un patient alors qu'il le lui ôtait une tumeur. En gros avec une froideur d'un reptile. Rien de rassurant en soit pour son interlocuteur qui pourra voir un grand sourire glacial étirer les lèvres du médecin chirurgien dont la question posée l'amusait et le laissait tellement de marbre que l'on aurait pu se demander s'il n'était pas une bestiole à sang froid. Il détourna les yeux de ce dernier pour prendre a nouveau un gant et l'enfiler. Saisissant son scalpel et pose la question qui tue :

– Dites moi… Connaissez vous les bases de la médecin neurologique ? Ou du moins le fait que certaines maladies ou mode de vie, provoquent à divers degrés une altération, d'une ou plusieurs parties du cerveau ?

Sans attendre une réponse de son interlocuteur, il enchaîna directement.

– Par exemple, une personne alcoolique alterne son liquide encéphalique et le cerveau, au lieu d'avoir un renouvellement en eau saine, se retrouve noyé dans de l'alcool. Son apparence sera donc différente.

Il marqua une pause et posa le cerveau sur le côté pour exposer plus visiblement le bulbe rachidien et le cervelet.

– Ici, c'est le cervelet et le bulbe rachidien. Donc la partie reptilienne de notre cerveau. Donc la partie archaïque de notre existence en soi. Pourquoi ? C'est primaire à 100 %. Notre instinct de survie. La faim… la procréation… le sommeil… Les besoins de base… Même tuer quand votre vie est en jeu. Quand pour la première fois j'ai pu constater rien qu'avec des images à la télévision le début de tout ce merdier de zombies, j'avais pu dire dire sans hésitation que seule la partie reptilienne du cerveau fonctionnait. Ce qui voulait dire que tout le reste était… en quelque sorte « en panne ». Ce cerveau de Zombie qui est malheureusement un peu trop ancien, me montre une décomposition avancée de la partie principale cependant, j'y note que la partie reptilienne y est en meilleur état. Et surtout plus grosse que la normale.

Il marqua une pause avant de reprendre mais surtout il voulait que son interlocuteur digère ce qu'il venait de lui dire.

– Toutefois, ce diagnostique ne vaut rien car c'est un seul cerveau de Z que j'ai réussi à avoir. Je ne peux donc pas savoir si c'est une généralité. Si l'agent pathogène s'y loge comme je le pense et provoque tout le reste. Ou si c'est par la suite… il s'y loge. Ou encore si c'est seulement le propriétaire de ce cerveau qui avait un problème a son cervelet…

Donovan soupira profondément. Il était dans l'impasse et encore plus avec Logan sur le dos. Il ne pouvait pas trancher de la tête de Z à volonté et ramener cela chez lui pour prendre le temps de les ouvrir à la scie sans faire trop de dégât pour les étudier. Surtout déjà que cette cervelle lui avait quatre heures pour l'extraire sans la coller en miettes.
Maître du Jeu
Isha CornwellMaître du Jeu
Isha Cornwell
Carte d'identité
Occupation actuelle : Champion d'Arene
Messages : 5732
Points : 8066
Date d'inscription : 26/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Pris la main dans la cervelle... [PV Isha] Empty
MessageSujet: Re: Pris la main dans la cervelle... [PV Isha]   Pris la main dans la cervelle... [PV Isha] EmptyVen 1 Sep - 17:39
Je reste silencieux et en fait… bah je ne sais pas trop quoi dire ni quoi faire là. Putain, ce mec me parle, mais je ne suis pas sûr de biter vraiment ce qu’il essaye de me dire. Bon, ok je ne capte juste rien du tout. Mais pour le coup je suis tellement surpris que quelqu’un essaye de m’expliquer un truc que je ferme ma gueule en essayant de m’accrocher aux branches pour suivre. La plupart du temps les gens ne perdent pas leur temps a tenter un truc aussi stérile que d’apprendre quelque chose à un abruti comme moi.

Mon père nous a fait vite sortir de l’école et comme le disait un des éducateurs qui s’est cassé les dents avec moi et les frangins : c’est à peine si on sait lire et écrire. Pour le coup il en rajoutait un poil ce connard. Bon au moins avec mon géniteur, j’ai vite appris à compter, que ça soit les roustes ou le fric à ramener…

En tout cas, mes maigres compétences ne me sont pas d’un grand secours face au docteur et son étrange cervelle, même en essayant de traduire ça avec des termes mécaniques. D’ailleurs il l’a trouvé ou son bout de viande ? Et puis pourquoi il fait mumuse avec ? C’est une zarbe comme passe-temps le soir non ? En fait heureusement que je suis habitué à voire des trucs gerbant au point que ça ne me fasse ni chaud ni froid ce spectacle.

Y’a des termes qui emploient qui me ramènent à mes vieilles conversations avec le gérant de la boutique de BD, qui a fini par se faire bouffer malgré son bouclier made in Hong Kong de Capitaine America et son épée brillante du seigneur des anneaux. Il voulait à tout prix savoir pourquoi on en était là. Comme si ça allait changer les choses de savoir si une divinité avait fait mumuse ou si des militaires avaient foiré un truc. Reptilien ? Lui aussi pense que c’est des extraterrestres genre V qui ont manigancé tout ça ? D’ailleurs le héros de la série c’était pas un Donovan aussi ? Coïncidences ?

Par contre la fin de la conversation ne m’échappe pas. Combien de mecs m’ont dit des trucs pas limpides sur ce ton quand j’étais juste un baudet pour me faire comprendre qu’ils en voulait « encore plus »

J’ai plein de questions même si je devine que je ne vais pas comprendre les réponses.

« Je sais pas si vous savez doc, mais question cervelles de moisis, vous avez un buffet a volonté dehors… même si je ne vois pas l’intérêt de faire votre truc. C’est cool de savoir que ça fait ça aux têtes des moisis mais bon… je sais pas votre truc a vous c’est pas plutôt de me balancer des niaiseries de "la vie c’est précieux j’ai juré de la défendre en soignant les vivants" avec tout le blabla qui va avec ? »

Le truc des toubibs bisounours quoi. Ce que la plupart des gens font ici d’ailleurs: se battre pour les vivants, alors triturer une tête de cadavre, je suis pas sûr que ça soit le concept de tous les médecins du coin.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
❝I'm a survivor ❞
    Isha Cornwell


Spoiler:
 
InvitéInvité
Anonymous
Carte d'identité

Pris la main dans la cervelle... [PV Isha] Empty
MessageSujet: Re: Pris la main dans la cervelle... [PV Isha]   Pris la main dans la cervelle... [PV Isha] EmptyMer 6 Sep - 17:29

Donovan avait bien vu que Isha n'avait rien compris a ce qu'il lui avait dit. Mais il avait fait l'effort d'écouter. De se concentrer pour capter le sens de ses mots et c'était louable de sa part. Pour sa part, le beau sudiste qu'il était, ne faisait pas partie des avares sur la connaissance. Au contraire, il faisait partie de la catégorie qui aimait la transmettre. Et puis tout le monde ne pouvait pas tout comprendre a la médecine. Sinon tout le monde finirait médecin. Non ? Enfin bon… Il l'écouta… quand il lui posa la question qui tue… Mais qui enterre directement six pieds sous terre avec la mention bisounours sur l'épitaphe. Il arbora un grand sourire carnassier, avant de rire. Non pas ces rires genre doux, aimable ou joyeux. Non le sien n'avait rien de rassurant. Dans la lignée du Joker quand il rigole et que vous savez qu'il va vous arriver une merde. Ben la… vous avez authentiquement le même sentiment.

Il s'avança pour venir se placer sur son côté droit et approcha ses lèvres de son oreille :

– Je suis médecin chirurgien spécialisé en neurologie… J'ai tout vu passé sous mon scalpel dans ma vie… tout. J'ai même payé moi même des opérations a des gens qui n'avaient pas d'argent… pourquoi ? Pour avoir le plaisir de m'attaquer a encore plus dur. De passer plus de 15h a faire l'opération d'une tumeur mal placée…

Ensuite il se retira pour s'accouder contre le frigo… avec un sourire.

– Je soigne. Je sais faire cela mieux que personne ici… mais de l'autre, tu ne prends pas en compte un point important. Il t'arrivera quoi si tu es mordu ? Une belle dans la tête et affaire classée ? Cet agent pathogène ne possède sans aucun doute, aucun vaccin… aucun remède pour le guérir. Mais une chose est sûre pour moi… on peut le rendre inactif ou un truc dans le genre… l'endormir dans l'organisme. Rien est impossible. Mais il faut que je puisse bosser. Que je puisse identifier les vrais dégâts finaux de l'agent pathogène. Je m'en fous de savoir que cela se contamine par morsure, salive et autre… ce que je veux savoir où l'agent pathogène se loge… Et sincèrement qui va venir me foutre un procès pour torture et expérimentations médicales sur des zombies ? Personne… A part Logan sans doute… il ne peut pas m'encadrer…

Le beau Sudiste avait dit cela avec une telle légèreté a la fin que l'on pouvait voir combien il s'en branlait que Logan le haïsse. Il n'était pas là pour plaire. Et comme dirait la bonne expression : « on n'est pas Louis d'or pour plaire a tout le monde ».

Maître du Jeu
Isha CornwellMaître du Jeu
Isha Cornwell
Carte d'identité
Occupation actuelle : Champion d'Arene
Messages : 5732
Points : 8066
Date d'inscription : 26/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Pris la main dans la cervelle... [PV Isha] Empty
MessageSujet: Re: Pris la main dans la cervelle... [PV Isha]   Pris la main dans la cervelle... [PV Isha] EmptyMer 6 Sep - 23:35
Au moins la question de savoir si Logan est d’accord est rapidement balayée. Bon si mon père l’aime pas, je ne suis pas censé ne pas l’aimer de base ? Ouai mais pourquoi il l’aime pas ? C’est vrai qu’il a pas le profil la petite maison dans la prairie et que je ne le vois pas vraiment dans la parodie de ville parfaite et bienheureuse qui se joue ici. Sauf qu’il faut de tout pour faire un monde et que mine de rien, si ce qu’il dit est vrai, c’est super utile.

Bon ok, le mieux c’est pas de se faire mordre. Mais on est jamais a l’abris d’un accident. Ensuite, j’ai presque envie de lui dire que survivre a la morsure est quand même un fait rare. D’habitudes les moisis ont tendance a se la jouer piranhas en groupe et quand ils attaquent ils ne se contentent pas d’un petit bout de viande mais engloutissent la bête avec.

En tout cas si le doc essaye de me mettre mal à l’aise, pour le coup, c’est raté. A côté de mon géniteur, il a l’air d’un saint. En fait, il a juste un côté junkie un peu malsain avec son taff. Après tout, y’a pire comme came que de découper des cervelles de morts non ?

« Ok, je pense que je vois le délire… écoute, je ne vais pas me faire l’avocat de mon père, mais s’il est pas chaud pour ton truc c’est que ça doit aller plus loin que du délit de sale gueule. Crois-moi, je suis bien placé pour savoir que ce n’est pas le genre à s’arrêter à ça, sinon on aurait pas cette conversation. »

Parce que niveau sale gueule, quand il m’avait ramassé, des années plus tôt, je battais des records. Mais il l’avait quand même fait sans rechigner là ou d’autre m’aurait rapidement rebalancer dans le caniveau d’où je venais.

« Mon géniteur me disait toujours qu’il ne fallait jamais chier là où on dort, que même les clebs avaient capté ça. Bon ça, l’a pas empêché de se faire coffrer plein de fois, mais jamais pour les trucs qui l’aurait fait rester trop longtemps… »

Au moins une leçon que j’avais retenu et que j’appliquais à la lettre avec mes activités déviantes. J’avoue que je ne suis pas un prix nobel dans presque tous les domaines scolaires mais question débrouillardises, s’il y avait un diplôme, je suis sûr que j’aurais pu l’avoir.


« Si t’as besoin de faire sans chier dans les bottes du règlement, t’as qu’a faire ça en dehors du camp. C’est pas les lieus qui manque pour disséquer des cervelles dans Detroit, en plus, question fraicheur: "les bons poissonniers restent près de la criée".»

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
❝I'm a survivor ❞
    Isha Cornwell


Spoiler:
 
Contenu sponsorisé
Carte d'identité

Pris la main dans la cervelle... [PV Isha] Empty
MessageSujet: Re: Pris la main dans la cervelle... [PV Isha]   Pris la main dans la cervelle... [PV Isha] Empty

 Pris la main dans la cervelle... [PV Isha]
In Your Flesh :: Last pub before the end of the world :: Archives :: RPs

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Vous allez poster avec

Outils de modération