All kids ft. Aube



InformationsContact
avatar
Messages : 63
Points : 492
Date d'inscription : 13/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 4 Sep - 3:59

2 Mai
Il était une fois, dans un pays fort fort lointain, une jeune princesse fière et dégourdit prête à tout pour aider son prochain et délivrer son royaume du mal. Le seul problème qui c’était révélé bien plus complexe aux yeux de la princesse, fut que son royaume se résumait finalement à un palais, les étendues sauvages recelaient le mal, des créatures perfides et sans but et sortir était plus que difficile. Sauf que c’était possible, elle le devait, parce que pour terminer sa quête, elle devait retrouver l’âme du royaume, elle devait parcourir maintes et maintes fois les mêmes dangers et c’est ce qu’elle fit. Encore. Elle avait trouvé la solution la plus adéquate. La princesse se devait d’attendre que le gardien de l’absolu baisse sa garde et quitte le palais, une fois cela fait, la princesse pouvait passer les maillons des filets des plus petits gardiens. C’est surement ainsi qu’elle c’était, une fois de plus, retrouvé à errer dans les terres sauvages…

Bon d’accord, Charlie n’était pas un gardien à proprement parlé, elle n’était pas du genre gardienne de prison non plus, elle tentait surtout d’être mon amie et c’était agréable, mais je n’allais pas abandonner Abby. Il me restait encore trois endroits à faire. Aujourd’hui, je m’étais éclipsée entre mes cours et une soirée en tête à tête avec je ne sais plus qui, surement Charlie, mais je n’en étais pas certaine. J’avais encore fait la tête à Abel le matin en le voyant s’équiper pour partir. J’en avais marre.

Ma pensée fut interrompue par l’arrivée d’un cadavre, j’avais changé de trottoir, tournant une rue dans un silence de mort pour éviter d’être repéré. Je continuais d’avancer ainsi, cherchant des yeux les noms de rues que j’avais finies par mémoriser avec le temps. Je savais où je devais me rendre, je ne savais tout simplement pas comment le faire sans me faire bouffer. Parce que plus le temps allait et plus les morts n’étaient nombreux et vif. On s’entend, la neige ça avait du bon pour cela, mais ce n’était plus le cas maintenant. Un autre mort se pointa et je n’avais aucun endroit pour me cacher alors je ne fis que le contourner avant de courir un peu et de le laisser marcher derrière moi, j’allais finir par le semer, ça ne servait à rien de tenter de le tuer, j’allais risquer ma vie pour rien de toute façon.

Une rue, puis deux. Je continuais de me raconter la vie sous forme d’histoire, ça me détendait et j’en oubliais le danger de la situation. Avancer, si je n’arrêtais pas, rien ne me mangerais. Un regard derrière moi me prouva que j’avais raison de m’inquiéter, ils étaient maintenant deux. Vous saviez que les morts étaient du genre sociable ? Bref, tourner un coin de rue, disparaitre dans une autre le plus rapidement possible, se faire oublier. C’était une excellente idée pour moi en ce moment. Dans une dizaine de minutes, j’allais arriver à l’une de nos caches. Je pourrai lui laisser le petit mot que j’avais laissé partout. Je lui disais que j’allais bien, qu’elle pouvait me retrouver en se rendant à mon endroit préféré au monde. Une fois fait, elle pouvait trouver un cygne en papier, comme elle m’avait appris à le faire et y lire l’adresse du labo. C’était une petite chasse au trésor, mais je ne pouvais pas laisser l’adresse n’importe où non plus. Ce n’était pas gentil pour les gens du labo. Alors, aussi bien tenter de retrouver Abby, encore et encore.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 809
Points : 677
Date d'inscription : 31/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Little Warrior
Aube Callum
Matricule n°001
Little Warrior
Ven 13 Oct - 21:47




All Kids

Aube & Clarice

Les jouets.

Aujourd’hui je dois trouver...des jouets !
Alors comme à ma sale habitude, je suis partie sans prévenir, ce n'est pas que Haley n’est pas gentille ou trop bruyante, mais je sais pertinemment, que si je sors avec elle, il risque d’y avoir plus qu’une simple conversation…Et je préfère être seul dans ces moments-là.
Je me contente de me balader dans cette ville désolée, le calme à quelque chose de réconfortant, si on oublie les affreux, caché dans n’importe qu’elle coin sombre, n’importe qu’elle habitations
La ville est belle maintenant…enfin dans certaines mesures
Tiens prenons l’école ! Ce n'est pas que je m’ennuyais là-bas, mais chaque jour c’était un calvaire de plus, entre mes camarades de classe qui ne savait pas calculer 1+1 et les maîtresses, et professeurs.
Qui nous prenaient pour des bébés sans arrêt !
Alors qui a survécu entre le bébé et l’adulte ? Hein, c’est qui ?! Je vous laisse deviner…
Je l’ai trouver finalement, enfin ! « Le royaume du jouet », il a avait beaucoup d’imagination avant.
Mais pourquoi j’ai besoin de jouet ? Car je m’ennuie et qu'à part me balader dans toutes ses rues déjà visité, ça devient morne. Mais aussi, car j’adore les Legos...La plupart des filles quand j’étais petite me regardait bizarrement quand j’allais jouer avec les garçons au Lego, au lieu de border une poupée, j’ai jamais compris le but de faire ça, franchement à quoi ça sert ?! Alors que jouer au Lego ça améliore... Quelque chose ! Les vitrines sont toutes poussiéreuses, je peine à distinguer les peluches derrière cette poussière. La porte bloque un peu, je pousse dessus avec force, elle se casse au niveau de la poignée finalement. Je rentre, soudain vigilante dans le magasin, rien aucun bruit. C’est toujours aussi bizarre quand c’est aussi calme. Sachant qu’au moins 7 milliards de cadavre déambule partout sur terre, alors ça peut avoir le don de te rendre anxieuse.
A l’intérieur je parcours les allées de jouet, d’un pas joyeux.
Quand tout à coup j’entends la porte d’entrée grincer, je me précipite près d’elle, me plaquant à terre, derrière des caisses de jouets.
Je vois à travers les caisses une autre fille.

-Qui es-tu ? Dis-je en me relevant les mains en l’air, pour ne pas l’inquiéter
(c) DΛNDELION

_________________




Je marche encore et toujours espérant ne pas rencontrer la mort
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 63
Points : 492
Date d'inscription : 13/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 4 Nov - 4:10

Ça me faisait réellement étrange d’entrer dans une boutique de jouet, mais c’était un de mes endroits préférés en ville et on y avait passé quelques jours moi et Abby. C’était la meilleure façon de divertir une gamine comme moi. Bon d’accord, certains jeux faisaient un peu bébé, mais… au moins, j’avais du plaisir avec certains d’entre eux. Ce n’était pas parce que c’était l’apocalypse qu’on devait se laisser mourir d’ennuie. J’avais fini par trouver un endroit sympa pour poser mon petit cygne en papier, je m’y dirigeais doucement quand un bruit me fit sursauter. Je n’avais entendu aucun bruit de mort, mais je n’allais pas prendre la chance de mourir à cause de cela.

Sauf que mon cœur cessa de battre d’un coup. On me parlait. On me parlait à moi. Oh Dieu… un humain. Non, non, non, non. Je n’avais même pas prit la peine de réfléchir trois secondes à la tonalité de la voix, sa jeunesse. Je n’aimais juste pas les humains, assez pour tenter de me perdre dans le magasin loin de la voix. Sauf que sa tête sortie de la ranger et c’était… une fille. Une fille de mon âge. Ce qui ne changea rien au fait que je m’en méfiais. Parce que me croiser moi-même dans une boutique, je m’inquiéterais. Ce qui faisait un peu peur maintenant que j’y pensais.

Bref, je ne savais absolument pas quoi lui répondre parce que bah… je n’avais clairement pas l’intention d’ouvrir la bouche pour lui faire causette. Je ne pouvais pas. Donc… quoi faire ? Soudainement, la meilleure idée du monde me vint. Je partie à la course dans l’allée la plus près, le but était simplement de la semer, de laisser tomber mon bout de papier dans l’arrière-boutique où on avait déjà dormi et partir très loin. Je voulais juste rentrer au labo rapidement et que personne ne s’inquiète de rien. Je ne voulais pas non plus que Charlie se fasse disputer à cause de moi. Donc, rentrer rapidement était une excellente idée. Surement une meilleure idée que de courir, parce que logiquement, l’autre savait courir aussi et surement aussi vite que moi. Espérons qu’elle n’avait pas d’arme à feu, sinon… Sinon tonton Abel m’en voudrait à mort d’avoir risqué ma vie de façon aussi stupide, dans une boutique de jouet en prime…

Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
Contenu sponsorisé
Matricule n°001

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau
Répondre

All kids ft. AubePage 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une bataille à l'aube...
» Mon w.e. Masters-Kids, Hamont , Bastogne !.
» [LIBRE] L'aube d'une grande aventure...
» [Juge]-Brigandage-Aube-(10/01/57) [Retraite]
» Demain, dès l'aube...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum