Vote au top-site, sauve un poney !
Aide

Vous trouverez ci-dessous une collection de liens qui vous seront utiles tout au long de votre expérience de jeu parmi nous !
  1. Boutique du forum
  2. Archiver un sujet
  3. Pimenter les RPs
  4. Lancer un dé [Règles]
  5. Demandes administratives [Général]


Vous êtes nouveau ? N'hésitez pas à consulter notre "Guide de Survie" dont vous retrouverez le lien sur l'index ou à contacter un admin en cas de problème !
Placer votre recherche sur la PA
Newsletter #30 : Août 2018
Animation trimestrielle #1 Changez de sexe !
Recherche de RP Consultez les demandes de RP

Intrigue #5 Signalez vos RPs ici !
Cet été sur In Your Flesh, réalisez votre rêve d'enfant et devenez dresseur Pokémon ! Pour les attraper tous, ça se passe ici
Scénarios du mois (+60pts) | Groupes dans le besoin
(Intrigue #5) What lies ahead - préambule : Welcome to Detroit > A lire ici

In Your Flesh :: The Surrounding Wasteland :: Les alentours :: Villes abandonnées

 La quête de trois petites fées | Robin & Kennedy

I walk a lonely road
Axel EnriquesI walk a lonely road
avatar
Messages : 92
Points : 582
Date d'inscription : 13/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: La quête de trois petites fées | Robin & Kennedy   Mer 27 Sep - 14:14
Je laçais mes boots en attendant mes sœurs, fixant le ciel qui rosissait à peine. Bon on avait pas dormit très longtemps, mais on avait apprit au fil de l'eau qu'il valait mieux se déplacer à l'aube ou la nuit. Ne serait ce que pour éviter les groupes d'humains inconnus au bataillon qu'on risquait de croiser. C'était plus handicapant si y avait des cadavres. Les mecs étaient parti au ravitaillement et il était carrément hors de question pour nous, pauvres femelles, que nous restions sagement en arrière.  Je me redressai en nattant rapidement mes cheveux avant de me tourner en entendant des pas derrière moi. J'avisai le rose bonbon de Kenny suivit de prêt par la blondeur de Robin. Y a pas, dans le genre bariolé on se posait là, une pancarte pour la gay pride presque. « Bon, on a plus ou moins trois heures pour trouver ce qu'on veut, ça devrait le faire nan ? » Après tout, on était dans une ville dite de bourges. On était sûr de trouver des villas dans les hauteurs, même un ou deux chalets dans les bois. Je ne sais pas ce qui était préférable et le plus sécuritaire en fait. On avisera sûrement en trouvant non ? Je glissai ma machette a ma ceinture. « Si je tombe, je m'embroche la cuisse...C'est totalement con cette façon de la porter...Kenny tu aurais de quoi faire une espèce de harnais à mettre autour de la cuisse ? Façon Lara Croft ou truc du genre ? » De nous trois, c'était encore elle la plus douée avec ses doigts. Moi j'étais pas foutue de faire un point de croix, alors coudre même sommairement un truc...c'était mort de chez mort. Je balançais mon sac à dos sur une de mes épaules. « Résumons, on cherche quoi exactement ? Isolée, ni trop petite ni trop grande, et, si on prie très fort, quelques meubles pas défoncés ? »

En gros on cherchait un paradis sur terre apocalyptique. J'avais toujours voulu savoir ce que ça faisait de squatter une baraque pas a moi, et ben depuis deux ans, j'étais au taquet, y a pas. Malgré tout, je crois qu'on avait envie, tous, de se poser quelque part, enfin.  Drew nous faisait bouger régulièrement et a raison, mais...Je sais pas, l'illusion d'avoir de nouveau un foyer sûr...C'était si idiot que ça ? Je croisai le regard des filles, attendant des précisions ou des idées. Trois cerveaux valent mieux qu'un paraît il et dans notre cas, ça marchait plutôt bien. « On est partie ? » J'ouvris la marche en marmonnant «  Et on ferait mieux d'être rentrées avant les mecs où ils vont nous faire une jaunisse. » C'était fou ce qu'ils pouvaient être devenu hyper protecteur avec nous. Oh ils l'avaient toujours été, chacun a leur façon mais depuis deux ans, c'était pire que tout. Il faut dire que contrairement à eux, nous étions des cibles de choix pour groupe en manque de femelles a s'envoyer. J'avais entendu des rumeurs sur des groupes qui réduisaient carrément les femmes en esclavages et se les refilaient comme nous nous refilions nos jouets en étant gamins. Rien que d'y penser, j'avais comme qui dirait envie d'égorger un lapin innocent. Pourtant toutes menues étions nous, on était pas les dernières a savoir se battre bec et ongle, après tout nous avions été élevées a la dure d'une certaine façon. « On va passer par les bois, on trouvera peut être un chalet encore en état, on sait jamais. » Je pris donc la direction des bois, traversant ce qui avait dût être un jardin luxuriant il fut un temps, de notre demeure du moment. Au fond s'élevait un mur d'arbres un peu rachitique annonçant une forêt sur flanc de colline. On ne sortait pas du périmètre de la ville mais j'espérais avoir la chance de trouver quelque chose d'intéressant. « La première qui voit un truc crie Goldorak ! » fis je en riant légèrement. Je me faisais régulièrement vanner avant parce que j'étais une fana de dessin animé. Enfin quand il y avait encore la télé quoi. J'avais même dût abandonné mon pyjama pikachu fétiche. Robin était tombée dessus une fois et j'en avais entendu pendant trois jours.
I walk a lonely road
Kennedy LancasterI walk a lonely road
avatar
Messages : 471
Points : 883
Date d'inscription : 13/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: La quête de trois petites fées | Robin & Kennedy   Dim 1 Oct - 16:58
Ce qui est marrant, c’est que même avec la fin du monde, certains trucs ne changent pas. Enfin non, ça aurait pu être marrant. Mais ça l’est pas vraiment. Je sais bien qu’ils veulent juste prendre soin de nous, mais franchement c’est gavant d’être traité comme une petite chose fragile. Alors oui le monde est devenu encore plus dangereux, surtout pour des nanas, mais ça reste relou. On a pas besoin d’être surprotégés, moi en tout cas, j’en ai pas besoin… Je finis de faire mes tresses et j’enfile ma veste avant d’attraper ma batte. Oh tiens, une écharpe et des gants, ça devrait pouvoir se trouver ça non ? Même si c’est pas ça qu’on va chercher. Je souris alors que je gambade vers Axel.

« Et nous leur avons laissé un mot, au cas où, qu’il s’imaginent pas qu’on s’est fait enlevées par des extra-terrestres pendant leur absence. »

Trois heures s’ils se perdent pas, ce qui peut tout à fait arriver avec eux. Mais ça nous laisse du temps pour faire le tour de quelques maisons. Ce serait bien, qu’on trouve un endroit où se poser. Un vrai endroit à nous, où on puisse rester. Je regarde la machette d’Axel et acquiesce.

« Ouep, Kenny peut regarder ça. Avec des lanières en cuir, nous devrions pouvoir faire un truc classe, façon Lara Croft donc. » Du cuir et de quoi poser des rivets… ouais, ou du fil et une aiguille assez grosse, ça fera l’affaire au pire. Je fronce un peu les sourcils et hoche la tête. « Les meubles, on pourra toujours en trouver ailleurs au pire, même si je tuerais pour avoir un vrai lit… Mais pas trop isolée non plus, on attirerait trop l’attention non ? »

Et plusieurs chambres, même si j’aime pas dormir toute seule. Mais ce serait bien de pouvoir vraiment se poser, de pouvoir espérer retrouver un endroit connu et rassurant le soir. Je vais pas me plaindre, malgré tout ce qui s’est passé, malgré tout ce qui nous entoure, ces deux dernières années sont moins pires que l’année que j’ai passé toute seule dehors… Ou presque. Enfin, ils sont là, avec moi, et ça change tout. Je peux pas m’empêcher de grimacer et de jeter un regard en coin à Axel. Mais je retiens la réponse qui me vient, parce que ce serait pas hyper sympa.

« Ils nous on laissé toutes seules... Ils s’imaginent pas qu’on va rester sans rien faire, pas vrai ? » Si bien sûr que si… « On fait gaffe, on est toutes les trois, on gère. »

Je sais, je sais. Ils ne s’inquiètent pas pour rien et ce n’est pas si stupide. Il n’y a plus de règles, les femmes sont faibles, les hommes sont cons, suffit de faire A+B... Mais malgré ça, savoir que je peux compter sur eux, c’est cool, qu’ils nous surprotègent, c’est simplement insupportable. Pour moi en tout cas, pour elles, je sais pas trop, mais je doute qu’elles apprécient beaucoup plus. Je suis Axel à travers les arbustes et branches non sans grimacer. J’aime pas la forêt, c’est plein de bestioles et d’animaux, y a du bruit tout le temps et… ouais, je m’y perds en deux minutes. En ville au moins, c’est ordinaire, commun, je connais… Même si les morts ont remplacés les vivants, et que les bruits des voitures ont été échangés avec les râles… Je fronce les sourcils, le nez plissés, et je regarde Axel.

« Quoi ? Goldorak ? Encore un truc tout pourri ? Non, je gueulerai pas ça, je gueulerai pas tout court d’ailleurs… »

J’ai un mouvement pour chasser une nuée de moustiques et j’accélère le pas. Ils devraient pas mourir avec le froid qu’il fait ces trucs ? Je désigne une barrière un peu plus loin.

« On tente déjà là ? Doit y avoir plusieurs baraques non ? Y en a peut-être une qui conviendra. »

_________________

Ohana means family, family means nobody gets left behind or forgotten
I walk a lonely road
Robin AustenI walk a lonely road
avatar
Messages : 1682
Points : 1748
Date d'inscription : 14/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: La quête de trois petites fées | Robin & Kennedy   Dim 22 Oct - 12:00
Robin soupira, en entendant Axel les restreindre sur le temps qu’elles avaient. Elle était tentée, plus que de raison, de dire que les trois « mâles » - crétins – avaient qu’à se mettre en tête qu’elles n’étaient pas des petites choses fragiles, mais elle les aurait sûrement choqués plus que de raison, alors qu’elle gardait habituellement le silence et ses revendications pour elle. Sauf qu’elle avait l’impression d’être une poupée de porcelaine, qui allait se casser à chaque pas qu’elle faisait, à leurs yeux. Aux yeux des filles aussi, d’ailleurs. Elle s’était fait un chignon resserré, qui ne laissait pas trop de prise, et avait enfilé trois pulls par-dessus son t-shirt – elle avait pas de graisse qui l’empêchait de les mettre ou qui la réchauffait, après tout. Son couteau était rangé dans son étui, toujours avec elle et facilement accessible, même si elle l’avait déjà vérifié quinze fois pendant que ses sœurs parlaient. Elle n’entendait que des blablablas, mais ça la concernait pas vraiment, tant qu’elles parlaient de la machette d’Axel. Ou presque pas. « Si tu pouvais éviter de te couper les doigts en essayant de la choper si tu ripes, par contre, ça serait sympa. Genre si tu pouvais trouver un étui pour la ranger, quoi, plus que les lanières. »

Ben quoi ? C’était vrai quand même. Ça aurait pas été cool, qu’elle finisse par se couper des doigts, se vider de son sang, ou que ça s’infecte, ou… Ouais bon, Robin devait arrêter de penser à des choses comme ça, au risque de faire encore plus de cauchemars. Bref, elles avaient continué d’avancer, Robin arrivant difficilement à oublier ces pensées dérangeantes, pas vraiment concentrée. Pas assez concentrée du tout, en fait, alors qu’elle acquiesçait sommairement à ce qu’elles disaient concernant les meubles. « Faut qu’ils arrêtent de nous couvrir comme si on était des poupées qu’on pouvait démembrer en tirant un coup sec. C’est bon, on peut se défendre aussi, on vit comme eux dans ce merdier depuis deux ans. »

Elle soupira, lasse de leur attitude, elle n’était pas en sucre. Distraite, par contre, peut-être… Elle avançait devant elle, observant les alentours, mais ne regardant pas l’endroit où elle mettait les pieds… Pieds qui se prirent dans une liane, la faisant trébucher, et se prendre une branche dans la face, ornant sa magnifique chevelure de feuilles qui n’auraient jamais du se trouver sur cet arbre avec le froid. Frottant ses cheveux pour tout faire partir, rouge de honte, elle jeta un œil à la maison à la barrière que montrait Kenny, l’air de rien. Comme si rien ne s’était passé. « On y va ? »
I walk a lonely road
Axel EnriquesI walk a lonely road
avatar
Messages : 92
Points : 582
Date d'inscription : 13/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: La quête de trois petites fées | Robin & Kennedy   Sam 4 Nov - 19:25
Je ris a la remarque de Kenny. « Ouais, on sait jamais et ils seraient foutu de retourner toute la ville pour nous chercher. » Mais c'était pour ça qu'on les aimait. Et qu'ils nous agaçaient aussi. M'arnachant ma machette, je demandai a Kenny si elle pouvait pas me faire un truc et sa réponse me fit hausser les deux sourcils. « Tu t'es faite couronnée dans la nuit ou j'ai raté un truc ? » Je secouai légèrement la tête avant de claquer des doigts en écoutant Robin. « Oh bien vu ! Je tâcherais de te trouver ce qu'il te faut, Kenny, tu me donneras une liste et pour le reste, je te fais confiance. » Robin ne parlait généralement pas beaucoup, mais j'avais appris a écouter le peu qu'elle disait assez rapidement. Notre petite sœur était loin d'être idiote et ses remarques étaient généralement très justes. En plus, elle voyait des trucs qui nous passaient sous le nez la plupart du temps. Bref, une fois la question de ma machette réglée, nous nous mîmes en route.

Je me mis a marcher a reculons en les regardant tour à tour, un sourire jouant sur mes lèvres. « Bah on a beau leur dire, ça change pas grand chose.. Un truc en rapport avec moi homme fort, toi faible femelle. » plaisantais je avant de pivoter une nouvelle fois sur mes pieds, continuant tranquillement. Bon vrai qu'on pouvait paraître fragile, faut dire qu'on avait perdu une paire de kilos. Dans mes souvenirs, on était déjà pas très épaisses alors j'imagine que maintenant c'était encore pire. Mais Kenny avait raison, nous aussi, ça faisait deux ans qu'on se battait avec eux pour survivre. Et on se débrouillait pas mal puisqu'on était encore en vie. « Tu as quelque chose contre Goldorak ? Pourtant il est swagg comme type, j'crois que je devais avoir un petit crush pour lui gamine. » Bon, Kenny ne dira donc rien, enfin dans un sens elle a raison.

Nous enfonçant dans la forêt, je me baissai légèrement pour éviter une branche...Branche que se prit Robin. Fronçant un peu les sourcils, je la regardais. « Ca va ? » Manquerait plus qu'on se blesse bordel ! Ca c'était la hantise, fallait éviter même la moindre coupure si on voulait pas se retrouver avec une infection sur la tronche.

Déboulant dans une espèce de clairière, nous tombâmes sur une maison, amusée, je jetai un coup d'oeil a Robin, rouge comme une pivoine. « Nature : 1 Robin : 0 » Et dire qu'elle avait été une gymnaste de haut niveau...Parfois sa proportion a se prendre les pieds n'importe où me laissait perplexe. « Ouais, on tente. » On était les trois d'accord alors inutile de tergiverser. Vaillamment, nous nous approchâmes de la bâtisse. La porte d'entrée était branlante et surtout le couloir envahit de meubles pour bloquer le passage. Je soupirai. « Evidemment, ça pouvait pas être facile... » Je reculais un peu pour avoir une vision globale. « Sois on peut passer par la porte de derrière sois... » Je levai l'index. « Y a le balcon. » A trois mètre de hauteur donc...Fastoche.
I walk a lonely road
Kennedy LancasterI walk a lonely road
avatar
Messages : 471
Points : 883
Date d'inscription : 13/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: La quête de trois petites fées | Robin & Kennedy   Dim 19 Nov - 17:15
Si Axel rit, Robin semble plus agacée qu’autre chose par l’attitude des mecs. Enfin, ça doit tout autant irriter Axel, tout comme c’est le cas pour moi, mais au bout d’un moment, qu’est-ce que vous voulez y faire ? Bon, perso, je pète un câble de temps en temps et je les envoie bouler, mais pour ce que ça a comme effet… Je tire la langue à Axel quand elle se moque de moi, avant d’acquiescer en entendant Robin.

« Un étui, c’est faisable, je vais réfléchir à ce qu’il faut oui. »

Sans machine, ça va être un peu chiant de travailler et coudre du cuir, mais du tissu, ça peut être carrément chouette aussi si tant est que je trouvais un truc résistant qui me satisfaisait. Je souris de nouveau, soufflant un rire quand elles enchainent sur l’attitude des trois mâles.

« Disons qu’à proprement parler, ils sont quand même plus résistants et plus costauds que nous… Et on me jette pas de pierre, je dis pas ça pour leur donner raison, mais on risque quand même plus qu’eux en général. » Je sais, venant de moi, ça pourrait porter à rire. Mais j’ai raison. « N’empêche qu’il faut qu’ils pigent qu’on va pas rester enfermées pour autant à attendre leur accord ou qu’ils daignent bien vouloir sortir les trois poupées fragiles… »

Oui, bon, perso, j’ai beau savoir qu’on est moins résistantes qu’eux et qu’on risque plus à tomber sur des gens, c’est pas pour autant que j’arrive à me faire à leur comportement, même si j’essaie de les comprendre…
Je plisse le nez en regardant Axel.

« Je suis sensée connaître surtout ? C’est un dessin animé tout pourri des années 80 c’est ça ? »

J’essaie de me souvenir de dessins animés que j’ai pu regarder petite, d’un duquel j’aurais pu craquer sur le héros, mais rien ne me vient. Pourtant, je regardais la télé hein, juste que je sais pas, y a rien qui me vient. C’est moche un peu non ? Y a bien un crush dont je me souviens, mais lui, je préférerais l’oublier. Bref. Robin a le bon goût de se manger une branche, ce qui me ramène à la réalité. Je m’approche d’elle et retire deux feuilles ayant décidé d’élire domicile au milieu de ses cheveux.

« Tu t’es pas fait mal ? » Je retiens un sourire quand Axel reprend. « Dame Nature est une garce, c’est pas nouveau… »

Et je vais pas trop me moquer, parce qu’autant je suis capable de me retrouver n’importe où en ville, autant en forêt, je risque de me perdre au milieu de trois arbres… Bon, moins maintenant quand même heureusement, j’ai fini par réussir à acquérir un peu de sens de l’orientation là aussi.
Je finis par lever les yeux quand on arrive devant la maison et que forcément, c’est pas aussi simple.

« Ouais, alors le coup de rester bloquer sur le balcon, avec peut-être de la compagnie à l’intérieur, ou pire, d’y être suspendue sans savoir monter, avec de la compagnie dehors et dedans, ça me dit moyen perso… » Je regarde sur les côtés de la maison. « On va tenter derrière non ? Sinon, je suis sûre je peux me faufiler là sur les côtés du meubles. »

Là, le petit interstice, je dois pouvoir passer non ? Oui, bon, rester coincer, avec peut-être de la compagnie, blablabla… Je reprends donc la route et fait le tour de la maison, m’arrêtant en voyant la porte de derrière bien ouverte quant à elle… Parsemée de débris à l’extérieur, comme si on avait cherché à s’enfuir de l’intérieur plutôt qu’à y rentrer. Hum.

« Ce qui les a fait fuir se trouve encore à l’intérieur vous croyez ? »

Je hausse les épaules comme unique réponse à ma propre question et commence à faire quelques pas dans la maison, aussi silencieuse que possible, m’arrêtant quelques secondes le temps que mes yeux s’habituent à l’obscurité ambiante… Et le temps d’écouter aussi un peu oui.

_________________

Ohana means family, family means nobody gets left behind or forgotten
I walk a lonely road
Robin AustenI walk a lonely road
avatar
Messages : 1682
Points : 1748
Date d'inscription : 14/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: La quête de trois petites fées | Robin & Kennedy   Dim 10 Déc - 11:35
Robin fronça les sourcils, en entendant Axel plaisanter sur le fait qu’ils pourraient retourner toute la ville pour les chercher… Elle n’avait pas tort. Et ça agaçait la gymnaste, à vrai dire. Elles étaient peut-être confrontées à plein de dangers, mais depuis plusieurs mois, maintenant. Ils devaient arrêter de faire comme si elles étaient en sucre ! Elle soupira excessivement, quand la chinoise enfonça le clou en parlant du fait qu’eux ils étaient forts, et elles faibles. Blablabla. Oui elle plaisantait, oui elle tournait ça à la dérision, mais ça n’était pas le cas. Pas pour elle, en tout cas. Même si elle devait reconnaître qu’elle n’avait pas tort, comme le lui faisait remarquer Kenny. Et surtout, Robin se savait être l’une des moins aptes à se défendre du groupe, ce qui les poussait tous à la couvrir plus que nécessaire, et qui l’agaçait un peu. C’était peut-être vrai, mais pas forcément facile à accepter. Et puis, elle avait raison : elles avaient le droit de vivre, elles aussi.

Bref. Elle préférait autant les entendre parler de Goldorak, et surtout du béguin de leur aînée pour lui. « Craquer pour un robot… Y’a que toi, pour faire ça ! » Parce que c’était bien un robot, non ? Elle passait plus de temps en entrainement de gym qu’ailleurs, alors elle regardait pas franchement la télé… Voir pas du tout, pour tout dire, mais bon. Et une fois adoptée, si on pouvait dire ça comme ça… Bah, une fois adoptée, leurs parents d’accueil avaient autre chose à leur faire faire, que de flâner devant la télé.

Elle grimaça, alors qu’elle avançait un peu distraitement, trop sûrement, en se mangeant une branche pile à hauteur de sa tête. Saloperie. Elle aurait mieux fait de s’entraîner en montant à l’arbre, et à tester son équilibre. Soupirant, elle hocha la tête, à l’attention de ses sœurs. « Ça va, juste un peu surprise. J’arracherai bien cette saleté de branche, mais si y’a du monde, ça va attirer l’attention sur nous… » Elle la laissa donc derrière elle, non sans un regard mauvais.

De toute façon, elles avaient repéré des habitations, même espacées, et jetèrent leur dévolu sur l’une d’elles rapidement. « Je peux monter au balcon, moi. Et ressortir aussi rapidement, sans forcément qu’on ne me voit. » Elle avait moins d’endurance qu’avant, avec les privations, et certainement moins de force, mais elle en était encore capable. Elle s’entrainait, autant qu’elle le pouvait, pour ça.

Elle haussa les épaules, en entendant la question de Kennedy qu’elle avait suivie, pourtant. « On verra bien, non ? Autant y aller, en envisageant le pire, et en étant prudentes… Ça pourrait être le cas partout, même si on ne voit pas de traces aussi flagrantes. »

_________________
I walk a lonely road
Axel EnriquesI walk a lonely road
avatar
Messages : 92
Points : 582
Date d'inscription : 13/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: La quête de trois petites fées | Robin & Kennedy   Mer 20 Déc - 20:07
Une moue entre bouderie et réfléchissement jean-pierre passa rapidement sur mon visage. « Ouais, génétique de merde, pourquoi la nature a décrété que les mâles seraient plus résistants que les femelles ? » Je soupirai. « Enfin dans l'absolu, c'est vrai on craint plus qu'eux, paraît qu'il y a des groupes qui prennent les filles pour en faire des esclaves sexuelles ce genre de truc, histoire de repeupler la planète ou une autre connerie divine de ce genre...Ca m'fait mal de le dire et même si ça me gonfle, je comprends les mecs sur le coup. » lâchais je en avisant la mine pas du tout d'accord de Robin mais elle dût convenir qu'on avait raison puisqu'elle n'ajouta rien.

« Ouais c'était assez vieux. » Reprenant notre marche nous finîmes par traverser une forêt pas très dense. « Je craquais sur le type qui contrôlait le robot, nuance...Je suis pas...robotphile ? Bref, on a compris. » Enfin Robin connaissait certainement pas, elle passait plus de temps sur un tapis de gymnastique qu'a la maison devant la télé et elle avait bien eu raison d'ailleurs, son sport l'avait sauvée, elle et Luke en y songeant. N'empêche que là, j'avais un doute sur sa souplesse quand je la vis se prendre une branche. Inquiètes, Kenny et moi on s'approcha pour voir si il n'y avait rien de grave mais a voir l'humeur du lutin, y avait pas de mal. Amusée, je laissai filer un rire en la voyant assassiner du regard la branche en question.

Finalement, on fit face à une baraque assez imposante, quelque chose me disait qu'on pourrait peut être y trouver quelque chose d'intéressant...Seul soucis ? On savait pas trop comment y entrer en fait. J'avais deux options pour le coup. Je grimaçai à la remarque de Kenny. « Ouais mais on ferait moins de bruit...Enfin faut voir si la porte arrière est aussi barricadée que celle de devant. » Je tournai les yeux vers Robin tandis qu'elle observait la façade et hocha la tête a son commentaire. « Bon, on peut tenter les deux côtés ça coûte rien...J'aime pas trop qu'on se sépare mais au moins on couvrira plus de pièce de cette manière... » Je scrutais un instant le balcon. « Robin tu passe par le balcon, j'peux t'aider pour l'impulsion, ça ira pour le reste ? Kenny tente le petit passage, je vais tenter l'arrière. Au moins danger, on dégage ça marche ? » Bon l'idée était pas la plus top du moment, mais la plus rapide non ? J'attendis donc les remarques de mes sœurs avant de décider quoique ce soit.
I walk a lonely road
Kennedy LancasterI walk a lonely road
avatar
Messages : 471
Points : 883
Date d'inscription : 13/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: La quête de trois petites fées | Robin & Kennedy   Mer 27 Déc - 19:30
Je grimace en entendant Axel. C’est même pas qu’il paraît que à mon avis… La loi du plus fort n’a jamais vraiment joué en faveur des femmes, et sans loi ni justice, on est un peu retombé à l’âge de pierre. Je te vois, j’ai envie de te baiser, je t’attrape par les cheveux pour le faire et peut-être même que je te garderai en vie pour recommencer. Oui, je suis une vraie romantique avec des rêves plein la tête, c’est adorable. Donc oui, je les comprends aussi, il veulent nous préserver, même si Robin a l’air encore plus sceptique que nous. Ça me saoule aussi, vraiment, mais à choisir, je ferai la même chose qu’eux… et si un jour je peux les protéger aussi… Enfin, je vais pas continuer dans ce débat stérile qui va tourner en rond de toute façon…
Je retrouve le sourire alors qu’on commence à parler dessin animé et qu’on se moque gentiment d’Axel et du contrôleur de robot donc.

« Il était mignon ? Genre Ken ? Je me souviens pas d’avoir eu des crush sur des héros de dessins tiens... » Je fronce les sourcils en réfléchissant. « Les acteurs ouais, mais sinon... »

Je hausse les épaules et je jette un coup d’œil à Robin qui va bien donc, soufflant un rire en l’entendant.

« Tu risquerais de t’écorcher la main pour de bon en plus, ce serait le drame. Laisse-la, elle réussira peut-être à éborgner le prochain qui passera. »

Et si je me fais dubitative en arrivant devant la maison et les barricades, je hoche la tête avec hésitation. Me mettre en danger ne me posait aucun problème, vraiment, mais je me retrouvais côté mec quand il s’agissait d’Axel et Robin. Comme quoi, j’ai un côté macho et hyper protecteur du haut de mes 21 ans et de ma crinière rose… ça craint je sais, mais à ma décharge, j’ai eu plus d’emmerdes sans doute qu’elle, j’espère, et par ma faute je sais, donc je me dis bêtement et prétentieusement que je saurais plus gérer qu’elle. Des conneries ouais. Bref. Tout ça pour dire que je regarde Axel les yeux un peu ronds à sa proposition.

« Faire des groupes de un ? Pourquoi quand je propose moi on m’envoie balader ? » Je soupire et grimace un sourire. « Oui. Si t’arrive à monter là-haut, en faisant gaffe hein… Et toi aussi. » Je plisse un peu les yeux en les fixant et je secoue la tête. « Je peux passer de mon côté, j’ai pas gagné un surnom de merde pour rien. Toute façon, comme dit, ce sera dangereux partout et faut bien qu’on visite, donc… Si y a le moindre truc, on se barre en courant, et/ou on gueule pour avoir de l’aide. Promis ? »

Et toute façon, elles sont presque aussi têtues que moi l’une comme l’autre, donc ça sert à rien de se prendre la tête. D’autant que je leur fais confiance en vrai. Je vais juste tendre l’oreille et faire hyper gaffe de mon côté. Serrant ma batte d’une main, j’entreprends de passer les premiers meubles effondrés dans l’entrée, stoppant pour faire passer mon sac sur le côté et le tenir d’une main, alors que je commence à me glisser entre les murs et l’espèce d’armoire. Et clairement, heureusement que je suis vraiment pas grosse… si je dois ressortir en vitesse, je suis dans la merde… Mais voyons le bon côté,il n’y a pas de bruit pour le moment…

(lançage de dééééé)

_________________

Ohana means family, family means nobody gets left behind or forgotten
I walk a lonely road
Robin AustenI walk a lonely road
avatar
Messages : 1682
Points : 1748
Date d'inscription : 14/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: La quête de trois petites fées | Robin & Kennedy   Dim 21 Jan - 1:42
Elle haussa les épaules, en entendant Axel, plutôt lasse. Il y avait bien des hommes faibles, c’était de la connerie, tout ça. Même si elle comprenait ce que disait sa sœur, frissonnant à entendre ses précisions sur ce qui pouvait leur arriver. Comment ne pas la croire ? C’était pas nouveau, et elle pouvait pas la contredire à ce sujet – pas sans faire preuve d’hyper mauvaise foi. « Ouais je sais… Et je sais qu’ils pensent pas à mal. Mais c’est aussi en pensant comme ça, qu’on sera jamais capable de se défendre par nous-même. » Elle se leurrait pas, en plus. Elle savait bien qu’on la pensait plus faible que les autres, à elle aussi. Elle soupira avec lassitude, secouant la tête.

Heureusement qu’Axel avait toujours ses goûts bizarres, pour les distraire. Et que Kenny se moquait d’elle, un peu. « Robotophile ? Et il ressemblait à quoi, du coup ? » C’était un peu l’essentiel. Elle l’avait sûrement vu, parfois, rarement, à la télé quand elle passait à la maison, mais pas forcément en y prêtant suffisamment attention pour le remarquer vraiment. « J’ai pas trop eu le béguin pour des gens que je connaissais pas, moi… » Elle parlait pas trop de ça, de manière générale, avec les filles, si bien que ses joues se colorèrent légèrement. Elle avait souvent craqué pour des gymnastes connus – par elle, en tout cas. Les filles n’avaient sûrement aucune idée de leur identité.

Elle grimaça à cause de la branche, et laissa tomber de se battre avec elle, en entendant les filles, souriant à ce que Kenny disait. « Pourvu qu’eux se vengent et aient le dessus contre elle, dans ce cas ! Et ma main ira très bien, je t’assure. » Mais oui, très bien. Elles marchaient vivement, pour ne pas risquer de tomber sur de mauvaises surprises, et elles arrivèrent finalement en vue d’une maison qui, si elle s’avérait pas dangereuse, pourrait être bien. Peut-être. Elle sourit, en regardant Kenny. « Parce que tu le dis quand les mecs sont là, et que jamais ils accepteront. Mais je fais gaffe, promis. »

Elle s’approcha donc, regardant donc les filles. « Ok, Axel, tu m’aides à monter ? Je me débrouille après. » Elle attendit qu’elle lui fasse la courte échelle, et s’agrippa au balcon, s’y hissant tant bien que mal. Elle écarta en essayant de ne pas faire de bruit le volet qui cachait l’intérieur, pour se glisser dans la maison, sans toutefois l’ouvrir entièrement. Même si elle devait être dans la pénombre, cela lui permettrait peut-être de ne pas signaler sa position. Elle grimaça, en trébuchant contre… quelque chose, se figeant en attendant du bruit qui trahirait un ennemi, quel qu’il soit. Elle compta les secondes, avant de se pencher, et de remarquer que c’était des chaussures. Elle les regarderait plus tard. Elle les ramassa pourtant, nouant les lacets autour de la bretelle de son sac à dos, descendant doucement pour ouvrir aux filles.

Spoiler:
 

_________________
I walk a lonely road
Axel EnriquesI walk a lonely road
avatar
Messages : 92
Points : 582
Date d'inscription : 13/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: La quête de trois petites fées | Robin & Kennedy   Ven 9 Fév - 16:05
« On sera toujours capable de se débrouiller seules....Nan moi s'que je propose c'est de leur laisser croire qu'on a besoin de protection, ça les rassure et ça les flatte...Ego de mâle à la con. » Je fis un clin d'oeil à Robin. De nous trois, elle était sans doute la plus discrète et la plus réfléchie. Parfois, on pouvait prendre ça pour du dédain, mais ce n'était pas le cas, Kenny et moi la connaissions bien donc on ne s'y laissait plus vraiment prendre, mais je me souviens avoir dût calmer une paire de meuf prêtes a refaire le portrait de notre gymnaste préférée pour une connerie.

Repoussant une branche, je haussai une épaule amusée. « Je suis chinoise, moi, y a que les persos de dessins animés qui me font fantasmer.... Mince, grand brun à l'air torturé, le parfait ténébreux. » Et un putain de frère ainé....Puis je gloussai : « Non je plaisante, j'ai craqué aussi sur Chris Hemtruc là....Thor. Blond, musclé comme il faut, RrrRRr » mais je pense plus aux hommes quand je vois Robin se manger une branche...Nan sérieux, elle est où la gymnaste ? Bon allez, je suis pas mesquine de nature et je vois bien qu'elle a mal, même si elle nous rassure en promettant mille mort à la dites branche. « Kenny a raison, laisse lui la vie, fais preuve de générosité tout ça.... » fis je en cachant mal mon rire avant que nous ne déboulions sur une clairière et une maison....En piteux état la maison, mais pas grave, il y avait peut être des trucs a récupérer.

Je fis donc mes propositions et je haussai un sourcil devant les mots de Kenny. « Y avait ton frère, tu voulais que je dise quoi ? » je roule des yeux pendant que Robin m'appuie avant de reprendre. « Bon je suis pas fan des groupes de 1 mais je sais aussi qu'on est super efficaces....Nous....Alors...Et puis on est pas loin. » Puis je fis une croix sur ma poitrine avec la main devant Kenny. « Croix de bois, croix de fer, bla blabla...On sortira toute d'ici sans un bobo, promis. Et personne ne prend de risque à la con. » Je les regardai tour à tour puis je regardai le balcon et  hochai légèrement la tête pour Robin avant de me placer dessous et de joindre mes mains. « Vas y championne. » J'étais à peine plus grande que Robin, mais l'impulsion que je donnais a son saut fut suffisant pour qu'elle s'accroche au balcon.  Kenny s'enfila dans l'entrée et moi je trottinais vers l'arrière....Super, des planches.  Branlantes cela dit, c'était bon signe, je réussis a en détacher deux avant de me contorsionner pour entrer, prête a explorer l'étage.

Et je choppai donc une boite d'allumette. S'con mais je savais pas que ça pouvait presque vous faire pleurer ce truc... «Yes ! Sid arrêtera de faire son Prince du feu inutile...» marmonnais je en empochant ma trouvaille. Machette en main, je continuai. De toute façon, logiquement, je finirais par tomber sur Kenny.

Lançage de dééééé
I walk a lonely road
Kennedy LancasterI walk a lonely road
avatar
Messages : 471
Points : 883
Date d'inscription : 13/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: La quête de trois petites fées | Robin & Kennedy   Mer 21 Fév - 20:10
Je souris en les écoutant. C’est le moment où je leur dis que je suis un peu d’accord avec les deux parties ou pas ? Je me rends pas trop compte.
 
« En l’occurrence, je doute fortement que quiconque, mec ou nana, puisse vraiment se débrouiller seul. On va vouloir nous sauter, mais eux, on voudra les buter parce que justement ils sont plus dangereux. Donc techniquement, on se fera violer, mais on sera toujours en vie. Chacun sa croix. » Je leur jette un coup d’œil. « Mais je suis d’accord avec Axel. Ils en ont besoin, de veiller sur nous et de nous protéger. Ça les aide à tenir et à avancer. »
 
Je hausse les épaules. Non mais oui, ça me gave aussi, mais faut pas non plus se leurrer… Et non, évidemment que non j’aurais pas le même discours en face deux. Esprit de contradiction, tout ça… Je secoue la tête en soufflant un rire en entendant Axel.
 
« N’importe quoi. Mais je dois avouer que Chris Hemsworth donc est… était canon. Son frangin aussi d’ailleurs. » Dommage qu’ils soient sans doute morts. Comme si ça m’importait ouais. Je jette un coup à Robin et j’ai un sourire en coin.  « Et pour des gars que tu connaissais ? »
 
Et j’ai autant de mal à ne pas rire qu’Axel alors que Robin se bat avec une branche. Bah, faut bien se détendre et pouvoir déconner. Profiter des petits plaisirs de la vie, ce genre de trucs, et elle s’est pas vraiment blessée, heureusement, donc ça va. Quant à la maison, je crois qu’on a toutes les trois la même tête dépitée en la voyant. Certes, il peut rester quelques trucs, mais en général, ça craint quand elles sont dans cet état. Enfin, si les précédents occupants ont dû fuir, on ne sait jamais… Et je grimace.
 
« Tu veux dire que je suis imprudente tout le temps et pas seulement quand on est qu’à trois ? Ou que je suis pas hypocrite ? » Je lui tire la langue en souriant, avant de soupirer. « T’aurais pu me soutenir, et en plus, je plaisantais, la piscine était flippante. Mais ouais, on est super efficaces et on est pas des flipettes nous… Croix de bois, croix de fer. »
 
Je joins le geste à la parole, souriant comme une gosse. Sans répondre pour autant concernant les risques à la con, parce que rien que d’y rentrer séparément, c’en était un. Je reste à proximité alors qu’Axel aide Robin à grimper, juste au cas où, et je ne rentre dans la maison qu’après m’être assurée qu’elle est en sécurité en haut. Ouais, bon, en sécurité toute relative, on a compris. J’arrive à rentrer sans trop de difficulté, me glissant entre les différents meubles et autres barricades, continuant d’avancer en silence, sans trouver quoique ce soit d’intéressant. Peut-être dans la cuisine, ou les chiottes, les gens cachent toujours des trucs dans les toilettes, même maintenant, va savoir pourquoi. 
Et je me fige comme une idiote en voyant un mouvement, avant de soupirer et d’envoyer un bouchon de bouteille qui traînait sur Axel.
 
« Même pas peur.  T’as trouvé un truc ? » Je lève la tête vers les escaliers et tend l’oreille. Le parquet qui grince un peu, légèrement, comme sous un poids plume donc. « Je vais fouiller la cuisine et le reste, tu montes la rejoindre ? Ou on l’appelle comme tu préfères... » Je lui souris, avant de hausser le ton. « Robiiiiiin ! Tu t’en sors ? »
 
Quoi ? Au moins, s’il reste quoi que ce soit de vivant… mort… vous avez compris, on le saura rapidement non ? Je regarde Axel, mon plus beau sourire innocent sur le visage, avant de reprendre mon exploration. Mais vu comment ça a l’air démonté de partout, je doute du résultat…
 

_________________

Ohana means family, family means nobody gets left behind or forgotten
I walk a lonely road
Robin AustenI walk a lonely road
avatar
Messages : 1682
Points : 1748
Date d'inscription : 14/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: La quête de trois petites fées | Robin & Kennedy   Jeu 5 Avr - 14:32
Robin haussa les épaules, en entendant Kenny. Bien sûr, tout le monde avait besoin de soutien, dans le monde dans lequel ils avaient tous été propulsés, mais… Il y avait une différence entre avoir besoin des autres, et être en sucre. Elle savait pourtant qu’elles avaient raison, en disant qu’ils avaient besoin de ça pour avancer, mais ça ne l’empêchait pas d’être exaspérée, à l’idée d’être couvée parce qu’elle était chétive, blablabla. Elle soupira et leva les yeux au ciel, sans rien dire, avança avec elles. Elle fronça les sourcils, en entendant Kenny rire, se retournant vers ses deux sœurs, essayant de prendre un air mortellement sérieux. « Non, je suis une sainte nitouche, je ne regarde pas les gens. Ou alors je suis indifférente, au choix. » Elle savait qu’elle pouvait donner cette impression, parce qu’elle se donnait à 100% pour la gym, et était plutôt blasée par le reste. Elle laissa un instant planer le silence, avant de sourire légèrement. « Même s’il y avait des beaux gymnastes, parfois… Que je laissais pas indifférents non plus. »

C’était tout ce que ses sœurs auraient, pour le moment du moins. Et même si elle l’agaçait prodigieusement, la branche sur son chemin fut une distraction bienvenue, pour changer de sujet. La branche, puis la maison. Pas franchement la maison de leurs rêves, loin de là, même. Mais bon… Peut-être pas vide, quoi qu’il en soit. Même si elle avait bien dû être pillée, au cours des mois précédents. Elles verraient. Elle sourit en tout cas, en entendant sa sœur réciter cette formule magique de promesse qui lui semblait tellement tellement vieille et démodée… Mais c’était plaisant, de pouvoir se rappeler des choses du monde réel. Et plaisant, aussi, qu’elles soient toutes les trois d’accord et se fassent confiance. Surtout en sachant qu’Axel obéissait et lui faisait la courte échelle, l’aidant à monter. Tant mieux.

Elle sursauta en entendant les cris, alors qu’elle s’apprêtait à descendre l’escalier, avant de comprendre que c’était juste pour la retrouver, lui indiquer où elles étaient, même, peut-être. Et débusquer toute menace, humaine ou non si les premiers réagissaient bruyamment malgré eux. « J’descends ! De toute façon y'a rien ici. Que de la daube, en tout cas. Tout a déjà été fouillé. » Elle était à mi-chemin des escaliers, qui grinçait à chaque pas qu’elle faisait, lui arrachant une grimace. Elle rejoint les filles avec soulagement, grimaçant en voyant l'état de la pièce du bas. « C'est pas mieux, ici... On devrait partir. A part des bricoles, on obtiendra rien. » Soupirant, elle prit les devants en quittant les lieux, suivie des filles.

_________________
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La quête de trois petites fées | Robin & Kennedy   
 
La quête de trois petites fées | Robin & Kennedy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
In Your Flesh :: The Surrounding Wasteland :: Les alentours :: Villes abandonnées
Page 1 sur 1
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération