Vote au top-site, sauve un poney !
Aide

Vous trouverez ci-dessous une collection de liens qui vous seront utiles tout au long de votre expérience de jeu parmi nous !
  1. Boutique du forum
  2. Archiver un sujet
  3. Pimenter les RPs
  4. Lancer un dé [Règles]
  5. Demandes administratives [Général]


Vous êtes nouveau ? N'hésitez pas à consulter notre "Guide de Survie" dont vous retrouverez le lien sur l'index ou à contacter un admin en cas de problème !
Newsletter #23 : Janvier 2018
Recherche de RP
[RP commun rouges] Installation Ferme (inscriptions)
[RP Commun bleus] Sauvetage (inscriptions)

IYF fête ses deux ans ! N'hésitez pas à participer aux animations mises en place pour l'occasion et à nous rejoindre le 20 Janvier à 20h pour la soirée CB anniversaire !
Scénarios du mois (+80pts) | Groupes dans le besoin
Pas d'event en cours actuellement

In Your Flesh :: Walking on the Streets :: Fort Hope Community

 I will follow my heart back to you
Aller à la page : Précédent  1, 2

Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
avatar
Messages : 6482
Points : 7913
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I will follow my heart back to you   Mar 17 Oct - 3:03
La lâcheté de Joy ne finirait jamais de le surprendre... Bon, d'accord, c'était entièrement sa faute pour avoir oser poser une question importante et s'être directement jeté sur elle ensuite, mais... Mais il perdait un peu trop rapidement ses esprits sous les caresses de la jeune femme et ça n'était pas bien, il le savait. Il aurait du s'inquiéter plus qu'elle soit entrée si facilement dans le camp, parce que ça voulait dire que n'importe qui pourrait le faire et avec le nombre d'ennemis qu'il se traînait, ce serait vraiment dangereux pour lui, pour sa famille et pour n'importe qui ici, en fait... C'était mal, très mal, il serait sûrement élu pire leader de tous les temps, mais ça ne suffisait pas à le raisonner. Ses mains, animées d'une vie propre, se faisaient plus entreprenantes, s’agrippant au tissus qu'elles rencontraient pour défaire Joy de son haut et il n'arrivait même pas à s'en vouloir vraiment.

À son tour, il entreprit d'embrasser sa mâchoire, remontant jusqu'à ses lèvres cependant et, entre deux baisers, il fit appel au peu qu'il lui restait de bon sens pour essayant quand même de poursuivre cette conversation qui n'irait sans doute pas plus loin. « Je sais très bien que t'as trouvé une faille et que ça n'a rien à voir avec une mutation... » Il aurait presque pu se vexer qu'elle essaye de s'en sortir avec une excuse aussi ridicule s'il avait pu réfléchir à ça pour de vrai, mais elle l'en empêchait d'une main experte et c'en était presque affligeant de voir comme il se laissait faire, comme il succombait aussi facilement à ses coups bas.

Ses doigts à lui, bien moins ordonnés, glissèrent jusqu'à la taille de Joy et il l'a souleva légèrement, jusqu'à faire glisser son pantalon sur ses cuisses dans l'espoir de la dénuder un peu plus, sans trop de succès. Quelle idée elle avait, aussi, de porter des chaussures ? Qui avait besoin de ça, hein ? Au moins, le temps de régler ce petit désagrément, Logan retrouvait assez de concentration pour faire fonctionner encore un peu sa tête et il ajouta : « T'as intérêt à me le dire avant demain matin ou la moto reste dehors. » La menace aurait pu être efficace si sa voix n'était pas entrecoupée de soupirs, mais pour ce que ça changeait... Il ne lui laissait même pas le temps de répondre avant de retirer son propre t-shirt et de plonger à nouveau sur ses lèvres.

Finalement, c'était bien lui qui mettait fin à la conversation en les débarrassant des derniers vêtements qui encombraient encore le passage, jusqu'à pouvoir se frayer un chemin en elle. Une main dans les cheveux de Joy, l'autre fermement accroché à sa taille, il ne quittait plus ses lèvres et imposait un rythme de plus en plus soutenu aux mouvements de son bassin, jusqu'à sentir la pression s'envoler, un poids dont il ne soupçonnait même pas l'existence disparaître. Alors seulement il s'autorisait à respirer un peu, collant son front contre celui de la jeune femme, cherchant son regard pour lui offrir un sourire. Il se sentait heureux, réellement et elle semblait l'être aussi. Tout était parfait. Du moins jusqu'à ce qu'un grésillement suivi d'une nuée de pleurs ne se fassent entendre soudainement, arrachant un rire à Logan.

L'hilarité passée, il consentit à s'éloigner de Joy, non sans l'embrasser une dernière fois. « Dire qu'on en aura bientôt deux... » soupira-t-il en remettant son jeans. Elle n'imaginait sûrement pas la chance qu'elle avait eu d'échapper à ça jusque là, mais lui, il mesurait bien l'horreur dans laquelle ils se précipitaient à grands pas. Et ça n'entachait même pas un tout petit peu son bonheur, ça ne fanait pas le moins du monde son sourire. « Mange, je m'en occupe. » Il s'apprêtait à partir, mais changea encore d'avis pour un dernier baiser, vraiment le dernier, cette fois ! « Je t'aime. »

_________________


No keia la, no keia po, a mau loa
@ We have ashes, fire and hope
Joy Carter@ We have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 1821
Points : 2618
Date d'inscription : 14/03/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I will follow my heart back to you   Mar 17 Oct - 3:57
Rho, elle n’était pas totalement lâche, elle comptait lui dire, un jour, demain, pas maintenant. En fait, elle n’était pas lâche, elle était égoïste, elle voulait son Logan pour elle toute seule, elle voulait lui faire l’amour et seulement après, elle lui dirait. Comme ça, s’il faisait la gueule ou quoique ce soit, elle avait ce qu’elle voulait. Ce n’était pas mal, c’était simplement astucieux. Alors, elle en profitait pour le titiller et lui donner plus qu’envie. Elle savait comment faire, elle connaissait les caresses et elle adorait le voir perdre le contrôle. Elle le sentait de plus en plus intéressée, il avait envie d’elle autant qu’elle pouvait avoir envie de lui. Elle avait quand même tenté une excuse bidon et il ne marcha pas, mais il continuait ses baisers et ses caresses. Elle n’allait pas s’en plaindre, redoublant d’ardeur pour lui faire oublier la suite. Elle continuait donc de se perdre dans ses baisers, dans ses caresses et elle les appréciait totalement. Jusqu’à ce qu’il dise un truc horrible. Pas de vérité, pas de moto, elle aurait presque pu s’en offusquer, presque, sauf que déjà, il l’embrassait de plus belle et elle se laissa faire. D’accord, si ça impliquait le après, ça lui allait parfaitement. Elle l’aida finalement à la déshabiller et elle l’aida lui aussi. La nudité, c’était bien. Fallait en profiter pendant qu’elle était encore canon…

Elle regrettait d’avoir autant de vêtements, mais appréciait de pouvoir passer ses doigts contre sa peau brûlante. Dire que ça ne faisait même pas quatre jours… Dire qu’ils pourraient faire cela tous les jours, sans rien pour les empêcher. Oh, elle y prendrait très certainement goût, rapidement même. Elle pourrait même tout mettre sur le dos de ses hormones, c’était parfait. Un premier soupir passa le barrage de ses lèvres quand elle le senti en elle, laissant tomber sa tête vers l’arrière un peu, profitant de chaque sensation. Elle appréciait toujours autant, serrant les dents pour éviter de faire entendre son premier gémissement. Elle n’avait plus l’habitude de devoir se restreindre et… ça la faisait sourire. C’était un peu comme à la caserne, discrètement, sans avoir droit de réveiller les autres. À la seule différence, c’est qu’il n’avait plus à se cacher d’être ensemble, c’était le meilleur des mondes. Elle se laissa rapidement aller, en silence. Du moins, elle faisait de son mieux, le sentant se tendre, puis se détendre. Elle était calme soudainement, rassasier, mais pour combien de temps ? Aucune idée.

Elle profitait de ce moment de calme, heureuse. Revenir avait été la meilleure idée du monde. Elle le savait maintenant. Elle pensait réellement pouvoir profiter un peu plus de son mari quand des pleures se firent entendre. Elle avait fait du bruit ? Ça avait réveillé Octavia ? Elle espérait que non, riant de bon cœur avec Logan, souriant quand il mentionna qu’ils en auraient bientôt deux. Oh Dieu…

-Au moins, Octavia sera assez grande quand on aura l’autre, neuf mois de plus, c’est pas rien à cet âge.

Vrai. Elle aurait plus de 18 mois. Presque deux ans même. Ils pourraient commencer la propreté et elle mangerait comme eux. Ça faisait souvent ses nuits à cet âge. Il disait rapidement qu’il s’en occupait, qu’elle devait manger et elle lui offrit un sourire pour la peine.

-D’accord, revient vite avant qu’il n’y ait plus de gâteau.

Parce que c’était possible qu’il disparaisse au complet, elle en était presque certaine. Elle l’observa enfiler son jeans et partir et revenir. Elle rigola doucement, profitant du baiser qu’il lui offrait.

-Je t’aime aussi.

Et elle l’observa disparaitre pour de vrai cette fois. Elle se laissa glisser en bas du comptoir, toujours aussi joviale pour… enfiler le t-shirt de Logan. Oui, elle aurait pu s’attaquer au gâteau directement, mais… mais il y avait des colocs maintenant, il fallait faire un peu attention et une Joy toute nue sur le comptoir…

-Vient par-là toi.

Parce qu’elle en était maintenant à l’heure du gâteau et elle se trouva rapidement un ustensile pour attaquer le monstre. Il n’avait rien d’extravagant, mais c’était un gâteau, c’était parfait. Jusqu’à ce que le chat saute sur le comptoir pour tenter de lui voler son précieux.

-N’y pense même pas, c’est pas bon pour ta santé à toi le chat.

Et elle tenta les gros yeux, ce qui ne changea rien et finalement, elle l’attrapa pour le câliner d’une main tout en mangeant de l’autre. Ils étaient quatre, elle pouvait donc en manger le quart non ? C’était logique. Bon, peut-être pas la meilleure idée du monde. Elle en prit un morceau copieux, mais pas énorme, se donnant bonne conscience en se disant qu’elle saurait quoi manger pour le petit-déjeuner. Elle rangea finalement le gâteau, qu’elle avait dévoré un peu trop rapidement, pour ensuite ramasser leurs vêtements et les monter avec elle. Elle détestait se laisser trainer, elle ne commencerait pas maintenant.

Elle tenta finalement de monter silencieusement les marches pour déposer ses choses sur un meuble. Logan était sur le point d’endormir Octavia, si ce n’était pas déjà le cas en fait… alors, elle se permit d’aller lui faire un câlin pour l’embêter, déposant un baiser dans son dos, rien pour réveiller la petite. Et elle resta un petit moment comme cela, le temps qu’il s’assure que la petite dormait et qu’il se décide d’aller la reporter dans son lit. Elle lui donna le temps de poser la petite avant de retourner se cacher dans ses bras, souriante. Dire qu’en avoir deux ne lui faisait même pas peur. C’était surement parce qu’elle n’imaginait pas à quel point c’était du boulot. Une fois dans ses bras, elle murmura simplement :

-J’ai fait le mur et je suis passée par-dessus la palissade, je n’osais pas faire une entrée remarquée. Je m’excuse, soit pas fâcher contre les autres, ils ne pouvaient rien faire pour m’en empêcher…

Parce qu’elle n’avait pas envie que quelqu’un se fasse disputer parce qu’elle avait passé la protection de Fort Hope. Elle était acrobate, trop pour son propre bien. Elle était discrète et silencieuse, elle était parfaite dans le rôle de l’évadée de prison, même si pour la peine… elle y était entrée pour une fois…

-Je te montrerai exactement où, demain, si tu veux. Mais je suis passée par le mur près des jardins, je le connais par coeur celui-là.

Ce qui expliquait qu’elle avait réussi à entrer. Sans une parfaite connaissance des lieux, elle n’aurait pas réussi. Elle espérait sincèrement que personne ne se ferait remonter les bretelles à cause d’elle.

_________________



like a phoenix She will rise from the ashes of despair And soar
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
avatar
Messages : 6482
Points : 7913
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I will follow my heart back to you   Mar 17 Oct - 15:22


Dernière édition par Logan Carter le Mar 21 Nov - 17:23, édité 1 fois
Le pas plus guilleret qu'à l'accoutumé et un grand sourire aux lèvres, Logan retourna jusqu'à la chambre où il vint porter secours à sa fille qui hurlait à en réveiller les morts, sûrement dérangée par un mauvais rêve. Tout doucement, il la prit dans ses bras et s'assit au bord du lit, où il entreprit de la calmer en la serrant contre lui, soufflant quelques mots à son oreille. Il n'avait vraiment pas envie qu'elle réveille le reste de la maison, pas ce soir, pas maintenant et il s'évertuait à le lui expliquer, même si elle ne semblait pas avoir grand chose à faire des désirs de son pauvre père. Il avait tout à coup un peu plus de mal à s'imaginer recommencer tout ça aussi vite, les nuits sans dormir ou presque, les pleurs, les couches, … Tout cela multiplié par deux l'enchantait beaucoup moins quand Octavia lui hurlait dans les oreilles, encore incapable de lui dire ce qui la mettait dans un état pareil et le forçant donc à faire appel à toute la patience et l'amour qu'il avait pour sa fille pour l'aider à se calmer. Heureusement pour elle, elle était encore la seule personne dans ce monde à réussir à le transformer en guimauve dès qu'elle passait dans son champ de vision.

Après quelques minutes à s'époumoner pour rien, la petite finit par se calmer, replongeant tranquillement dans le sommeil, peu de temps avant que Joy n'entre à son tour dans la chambre. Logan ne bougea pas tout de suite, préférant s'assurer qu'elle était vraiment endormie avant de la reposer dans son lit, non sans lâcher un soupir, soulagé que la crise soit enfin passée. Il retira son jeans avant de se glisser dans le lit, retrouvant sa femme qui se lova aussitôt dans ses bras. Une seconde, il se fit la réflexion que ça lui avait manqué, ce qui était relativement stupide à bien y penser... Ils avaient dormi ensemble plus d'une fois au cours des dernières semaines, la dernière fois remontant à moins de quatre jours d'ailleurs... Mais ça n'était pas la même chose, qu'elle soit là, à la maison, enfin... Comme si, enfin, ils allaient pouvoir laisser les mauvais moments derrière eux et retrouver une vie normale. Du moins, une fois qu'ils auraient traversé la petite crise qui secouerait Fort Hope quand tout le monde apprendrait pour son retour. Il craignait surtout la réaction de ses plus proches voisins.

La voix de Joy le tira de ses pensées, lui faisant même réaliser qu'il avait déjà oublié qu'elle était entrée ici en cachette et que ça aussi, c'était un problème, bien plus grand que la colère de Juliet qu'il aurait à essuyer demain. Par les jardins ? Il n'y avait jamais pensé, entre le mur construit par ses soins et la grille entourant le parc, il fallait être un sacré acrobate pour entrer par là. « Je suis pas fâché. » la rassura-t-il rapidement. « Juste inquiet que n'importe qui puisse entrer chez nous comme ça. Quand c'est une jolie rouquine prête à m'offrir son corps, passe encore, mais tout le monde n'est pas aussi sexy que toi et n'a pas les mêmes intentions... »

Il ne savait même pas pourquoi il ne lui avait toujours pas parlé de Joshua, de ce qui leur était arrivé à tous. Peut-être qu'il ne voulait pas l'inquiéter pour rien, peut-être qu'il s'efforçait de repousser tous les problèmes loin de leur couple encore fragile. Peut-être qu'il croyait encore que ça n'était pas vraiment un problème, qu'il pouvait gérer Joshua tout seul, n'importe qui en fait. Il était venu à bout de la pire bande de pillards que la ville ait connu, alors pourquoi pas ?

« On devrait dormir. Une longue journée nous attend, demain... » C'était presque un euphémisme, à vrai dire. Il faudrait qu'il aille parler à Juliet, à sa soeur, à Alex. Qu'il leur dise maintenant ce qui allait arriver, qu'ils ne l'apprennent pas plus tard, par le biais de bavardages ou d'observation... « Pardonne-moi d'avance, mais il faudra sûrement que je t'abandonne quelques minutes pour voir Juliet... Je préfère qu'elle l'apprenne de moi que de quelqu'un d'autre. Et pas dans six mois, cette fois. Mais ce sera pas long, promis. » Il l'espérait en tout cas, car il ne pourrait rien faire de plus pour son ex que de lui annoncer la nouvelle avec autant de compassion que possible. Son choix était fait, pour de bon et il ne reviendrait pas dessus maintenant, qu'importe les larmes, les menaces ou les remarques désobligeantes qu'il aurait à essuyer.

_________________


No keia la, no keia po, a mau loa
@ We have ashes, fire and hope
Joy Carter@ We have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 1821
Points : 2618
Date d'inscription : 14/03/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I will follow my heart back to you   Mer 18 Oct - 0:31
Elle était remontée à la chambre pour continuer de discuter avec Logan. Elle n’avait pas eu en tête qu’Alex ou Jade ne se réveille et c’était surement mieux comme ça. Moins elle stressait, mieux elle se sentait et en ce moment, elle se sentait à la maison. Elle attendit donc au lit qu’il revienne s’étendre et c’est avec le sourire qu’elle se blotti contre lui. C’était le meilleur moment du monde, la petite qui dort, son Logan tout à elle et finalement, d’une toute petite voix, elle lui répondit à sa question d’un peu plus tôt. Comme ça, elle sauvait la vie de sa moto au passage. Euh, sa moto à lui, parce que c’était du vol et qu’elle se devrait de lui rendre en rentrant à la maison. En fait, la mt ne lui servirait plus à rien à Fort Hope. Elle était clairement mieux avec ses deux pieds. Elle ne voulait pas qu’il se fâche contre qui que ce soit, c’était sa faute à elle, c’était elle qui était rentrée. Il y avait une faille dans les structures, mais les gens n’y étaient pour rien. Il fallait être une réelle acrobate pour y arriver et s’il y avait bien une chose qu’elle avait su entrainer depuis, c’était sa faculté à grimper partout. Elle ne put que sourire un peu plus quand elle l’entendit dire qu’il n’était pas fâché, elle était heureuse. C’était normal qu’il soit inquiet et sa façon de le dire lui fit particulièrement plaisir.

-Si y en a une autre rouquine qui se pointe, prête à t’offrir son corps, je la découpe en petits morceaux, je t’avertis.

Et elle le disait de façon joyeuse et avec le sourire, mais… il y avait quelque chose, quelque part qui disait que peut-être, peut-être que c’était vrai. Bon, pas de façon aussi violente, mais elle ne comptait pas se laisser marcher sur les pieds. Pas cette fois. Sauf que jusqu’à preuve du contraire, c’était une blague innocente.

Finalement, son moment presque préféré de la journée arriva. Oui, presque, genre… c’était le troisième dans son top 3 des moments agréables. Ce qu’était les trois ? Trois : dormir, deux : manger et un : faire l’amour avec Logan. Dire qu’elle avait fait les trois de suite dans la dernière heure, c’était juste totalement parfait. Du coup, elle fit que se blottir d’avantage contre Logan, prête à dormir sans bouger d’un centimètre. Sauf qu’il rajoutait un tout petit détail rikiki, qu’il s’excusait d’avance de devoir aller parler à Juliet le lendemain matin.

-Ça me va,  encore plus si c’est avant que je me lève et que ça me donne le droit de dormir encore plus longtemps.

Genre, Joy avait réellement décidé qu’elle dormirait très très longtemps le lendemain, à n’en pas douter. Et, même si c’était surprenant, elle comptait donner sa chance à Logan et même à Juliet. Du coup, pas de crise de jalousie, rien, pas même une moue boudeuse. Elle leur avait donné trois mois pour se rabibocher, ils n’en avaient rien fait, alors aussi bien passer à autre chose et vivre sa vie heureuse avec son mari, sa belle-fille et son bébé. Elle avait tout pour être comblée, aussi bien commencé maintenant.

-Tu viendras me chercher quand je pourrai sortir ? Comme ça, si tu veux que les gens sachent avant de me voir, tu auras le temps. Je vais rester ici et me faire toute petite.

Genre, ne pas regarder par les fenêtres ni rien. Elle allait faire ça doucement et apprécier le moment présent. Le but était surtout de ne pas paniquer, de ne pas stresser et de ne pas se foutre la pression.

_________________



like a phoenix She will rise from the ashes of despair And soar
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
avatar
Messages : 6482
Points : 7913
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I will follow my heart back to you   Mer 18 Oct - 21:27
Un court instant, Logan retint son souffle en attendant une possible tempête. C'était une possibilité à laquelle il s'était préparé et qu'il aurait pu comprendre, ou du moins accepter. Il avait fait l'effort de ne pas prononcer le nom de Juliet depuis un moment, il s'y évertuait chaque fois qu'il voyait Joy en ce moment, mais... Le fait qu'elle rentre à la maison pour de bon, avec une possible grossesse à annoncer dans quelques semaines, ça changeait la donne. Son souvenir de l'annonce de leur mariage restait particulièrement brûlant dans l'esprit de Logan et il n'était pas prêt à retenter l'expérience.

Mais le calme avec lequel Joy pris la nouvelle l'étonna considérablement. Pas de crise, même pas un ton un peu mécontent... Il n'y croyait qu'à moitié, restant prudent malgré tout. « T'es sûre ? » demanda-t-il. « Je peux attendre quelques jours, si tu préfères. Ça fait longtemps que t'es pas rentrée à la maison, je comprendrais si tu veux pas que j'te lâche tout de suite, même pour quelques minutes. » Enfin, surtout pour Juliet, mais ça, il se garda bien de le préciser tant c'était évident que c'était ce qu'il sous-entendait réellement. « Et je ne veux pas que tu te caches, je me fiche que ça dérange quelqu'un ou non, j'ai juste envie de nous éviter une crise, si c'est possible. »

Pour dire vrai, il n'avait pas la moindre idée de comment réagirait qui que ce soit dans le camp et Juliet moins que les autres. Mais il ne mentait pas sur ce point : ça lui était complètement égal. Il avait suffisamment sacrifier de son propre bien-être pour les habitants de ce camp, non ? Entre les meurtres, son couple laissé à l'abandon, le temps qu'il n'avait pas pu passer auprès de sa famille, les heures à construire des murs, à recruter, à aider... S'il voulait avoir une chose qui lui ferait plaisir, s'il voulait que Joy soit avec lui et qu'ils ne se cachent pas d'être heureux ensemble, il en avait bien le droit.

« Mais j'avoue que j'ai un peu hâte de voir la tête que vont faire les filles demain matin en te trouvant à moitié nue dans la cuisine. Je veux être là quand ça arrivera. » Il lui adressa un sourire, suivi d'un baiser. « Ensuite, je compte bien profiter de leur état de choc pour leur mettre Octavia dans les bras et qu'on s'enferme tous les deux ici jusqu'à ce qu'on meure de fatigue. » Son sourire s'agrandit encore un peu, si c'était seulement possible, glissant une main dans les cheveux de Joy pour la caresser légèrement. Son regard se fit peu à peu plus sérieux. « Si quelque chose ne va pas, tu viendras me le dire, hein ? A propos des autres et de Fort Hope, j'veux dire. »  

_________________


No keia la, no keia po, a mau loa
@ We have ashes, fire and hope
Joy Carter@ We have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 1821
Points : 2618
Date d'inscription : 14/03/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I will follow my heart back to you   Jeu 19 Oct - 0:43
Donc, il prendrait quelques minutes pour aller annoncer à Juliet qu’elle était rentrée, qu’elle existerait et que si elle comptait faire une crise, c’était maintenant ou jamais. Ce qui était une bonne chose pour Joy, on s’entend. Alors, elle préférait se garder en tête qu’elle allait survivre à son absence quinze minutes, peut-être trente si elle faisait une crise, mais ça irait. Encore plus si Joy avait le droit de dormir un peu plus. Comme elle avait envie de dormir longtemps. Sauf qu’il hésitait, comme s’il s’était attendu à devoir désamorcer une bombe ou un truc du genre. Ce qui la fit sourire, fallait bien l’avouer. Est-ce qu’elle devait lui faire la tête pour la forme ?

- Je préfère qu’elle l’apprenne par toi et que si elle a à faire une crise… que je sois le plus loin possible. Et on compte sortir demain matin, on ne va pas se cacher. Ça serait nul qu’elle nous croise comme ça. Je compte être à ton bras, t’embrasser quand je veux et même me présenter comme Madame Carter aux inconnus. Je me fiche complètement de l’avis des autres, du coup… si tu trouves que c’est mieux pour elle, vas-y.

C’était quand même très vrai tout ça. Elle comptait être ce qu’elle aurait toujours dû être : sa femme. Elle ne comptait pas se cacher, plus jamais et quand elle serait énorme, bah elle le serait et puis voilà. Elle comptait aller chercher des baisers, des câlins et de l’amour quand bon lui semblerait et elle préférait mettre cela au clair maintenant. Parce que si elle devenait émotive ou pire… hormonale, elle voulait qu’il s’attende au pire.

-Vous avez eu trois mois pour régler vos comptes, c’est moi qui suis dans ton lit ce soir, j’ai pas de raison de faire la gueule. Si tu veux… on fera l’amour les fenêtres ouvertes pour bien démontrer que je suis de retour, mais sinon…

Sinon, non, elle n’allait pas faire de crise. Elle avait donc haussé les épaules en toute fin pour sa réponse, mais elle décida quand même de clore le débat de façon un peu plus propre :

-Je ne vais pas t’en vouloir de vouloir faire les choses biens.

Et pour ce qui était des filles le lendemain, elle serait très capable de l’attendre pour se montrer, mais… mais il faudrait qu’il lui monte le petit déjeuner alors, parce qu’elle allait mourir de faim à l’attendre non? Bon, peut-être pas. Sûrement que oui. Sauf s’il se levait tôt lui. La suite lui plaisait encore plus. Alors, elle s’étira un peu pour lui voler un baiser, sourire aux lèvres :

-Promit, j’attendrai que tu rentres pour faire coucou aux autres, mais tu devras revenir avant l’heure du petit-déjeuner ! Et puis, s’enfermer dans la chambre pour toujours, tu comptes faire ça avant, pendant ou après Callie ? Savoir à quoi m’attendre.

Elle souriait, complètement heureuse du planning du lendemain. Manquait juste de planifier une sieste après déjeuner et c’était plus que parfait. La suite prit une tournure plus intime, plus timide quand il lui demanda de venir lui dire s’il y avait quelque chose avec qui que ce soit à Fort Hope. En fait, il lui demandait si elle allait lui dire, mais… ça se sentait qu’il espérait qu’elle le fasse et c’était une demande qu’elle arriverait à gérer. C’était normal, comment pouvait-il comprendre ce qu’elle n’aimait pas de l’endroit si elle ne lui racontait rien. Aussi bien tout lui dire au fur et à mesure.

-Oui, je te le dirai. J’aurai droit d’exiger des compensations sentimentales et sexuelles après ?

Quoi ? Une femme pouvait bien s’essayer, non ? Et pour Joy, toutes les raisons étaient bonnes pour s’amuser un peu. En prime, ça détendait l’atmosphère non ? Elle s’installa confortablement dans ses bras, souriante, fermant les yeux avec plaisir. Elle ne savait pas encore ce qu’elle voulait, elle luttait entre étirer le moment pour profiter de lui encore un peu et dormir du sommeil du juste pour au moins huit heures de suite. Le choix était très difficile en ce moment. Même si logiquement, il serait encore là demain matin, mais… elle ne s’y habituait pas encore.

_________________



like a phoenix She will rise from the ashes of despair And soar
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
avatar
Messages : 6482
Points : 7913
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I will follow my heart back to you   Jeu 19 Oct - 1:57
Heureusement ou pas, ils étaient un peu trop plongés dans le noir pour que Joy ne puisse vraiment voir Logan lever les yeux au ciel à sa réponse, malgré le grand sourire qui étirait toujours ses lèvres. Elle n'arrivait jamais très longtemps à rester sérieuse et aussi désespérant cela pouvait-il être parfois, ça restait peut-être l'une des choses qu'il aimait le plus chez elle, du moins quand il n'était pas énervé. Il ne l'était pas maintenant, comment aurait-il pu ? Ce serait la meilleure nuit qu'il passerait dans ce lit depuis des mois, avant encore beaucoup d'autres sans doute et même mentionner Juliet n'avait pas créé de drame, de quoi avoir bonne confiance en l'avenir. Alors tant pis si le moment d'être sérieux était passé, il ne s'en faisait pas vraiment pour l'instant. De toutes façons, s'il parvenait à gérer l'annonce de son retour et de sa grossesse et qu'il conservait ses bonnes habitudes, il n'y avait aucune raison qu'elle vive mal d'être ici, pas vrai ?

« On verra... J'suis sûr que tu trouveras des raisons de te plaindre si j'accepte maintenant... » souffla-t-il en retenant un rire, pour essayer tant bien que mal de ne pas réveiller la petite. Ils allaient devoir trouver une solution pour ça aussi, leur vie de couple ne supporterait pas longtemps de garder le berceau dans leur chambre. Mais ils allaient rapidement manquer de place s'ils continuaient de se multiplier à cette vitesse... Cinq ça commençait déjà à faire beaucoup et ce serait probablement mauvais pour l'intimité. Dire que pendant des années, Logan supportait à peine d'avoir une seule personne dans sa maison et maintenant...

Enfin, tout ça, ils auraient sûrement le temps de voir venir. Il se pressait pour rien à penser maintenant à tout ce qui pourrait ressembler de près ou de loin à une difficulté et ça n'avait aucun intérêt pour l'instant, au milieu de la nuit quand il ne pourrait rien y faire. « Dors maintenant, tu vas être crevée demain. » Pour l'encourager à suivre ce conseil, il se garda bien de lui parler des siestes prévues au programme pour Octavia, qu'il lui arrivait bien trop souvent de faire lui aussi et se contenta plutôt de l'embrasser une dernière fois avant de fermer les yeux.

La nuit s'annonçait déjà trop courte et la journée de demain beaucoup trop longue... Et, à bien y réfléchir, sans le choc et l'angoisse de la grande révélation du soir, ça lui semblait peut-être un peu idiot d'aller voir Callie demain. Que pourrait leur dire la sage-femme qu'ils ne savaient pas déjà ? Qu'il faudrait attendre, qu'elle n'allait pas pouvoir deviner si oui ou non Joy était enceinte juste à la regarder... Peut-être qu'il changerait d'avis quand il ferait jour, finalement. Pour le moment, juste avoir la confirmation que tout allait bien lui apporterait une tranquillité d'esprit dont ils auraient tous les deux besoins pour survivre à l'attente.

_________________


No keia la, no keia po, a mau loa
@ We have ashes, fire and hope
Joy Carter@ We have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 1821
Points : 2618
Date d'inscription : 14/03/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I will follow my heart back to you   Jeu 19 Oct - 3:16
Mais elle était sérieuse ! Bon, pas vraiment, mais l’idée de faire l’amour les fenêtres grandes ouvertes pour démontrer son territoire, elle trouvait ça marrant. Bon, peut-être que lui pas, mais quand même. Elle l’aimait, elle comptait bien lui prouver qu’elle avait changé et qu’elle lui faisait parfaitement confiance. Elle n’avait jamais cru qu’il aurait pu la tromper, mais… mais aimer Juliet plus qu’elle et passer à côté par engagement, ça oui, elle l’avait cru. Sauf qu’elle l’avait débarrassé de tout engagement. Il avait été totalement libre de faire ce que bon lui semblait et il n’avait rien fait de plus que de s’occuper d’Octavia et maintenant qu’ils s’étaient vus, ils revenaient inlassablement vers elle, acceptant même de lui donner du temps, de la voir aux quatre jours, de s’inquiéter. Alors, pourquoi faire la crise maintenant ? Elle avait décidé de rentrer, elle l’avait choisi lui et elle acceptait de recommencer à zéro. Elle laisserait une chance à Fort Hope, à Logan et aux habitants de l’endroit.

-Je trouverai une façon même si tu ne me promets pas maintenant tu sais.

Parce que Joy était du genre imaginative quand elle le voulait. Alors, si elle désirait des Câlins, elle allait en chercher d’une façon ou d’une autre. Même si ça impliquait le comptoir de la cuisine plus souvent que de raison. Parce que bon, la chambre était à Octavia, donc… restait cuisine et salon, c’est tout. Oh ! La salle de bain aussi. Elle cherchait sincèrement quelque chose à rajouter pour étirer le moment fatidique, mais elle somnolait déjà, les yeux clos. Elle aurait voulu parler toute la nuit, encore et toujours, mais elle ne savait pas quoi dire de plus. C’était impossible que tout soit dit, elle le savait, mais son cerveau refusait d’avoir de l’imagination. Il le remarqua surement, parce qu’il mentionna qu’il était temps de dormir, qu’elle allait être crevée demain et il avait surement raison. En fait, elle était tout le temps crevée, du coup… ça ne changerait absolument rien.

-Bonne nuit alors.

Parce qu’elle ne comptait pas lutter plus que cela. Bailler pour bien signifier qu’il avait raison et qu’elle allait être crevée. Parce qu’elle le serait, elle n’en doutait pas. Il faudrait surement une semaine ou deux semaines de repos pour réussir à s’en sortir.

-Je t’aime.

Elle l’avait murmuré doucement, dans un souffle déjà hypothéqué par le sommeil. Elle resserra un peu plus son emprise sur lui pour rapidement se laisser bercer pour le sommeil, jamais elle ne s’endormait rapidement, mais en ce moment, c’était le cas. Les insomnies courantes de la rouquine avait disparu avec sa grossesse et maintenant qu’elle se savait parfaitement en sécurité, elle pouvait maintenant en profiter. Elle se laissa donc bercer par la respiration lente de Logan, les battements de son cœur et il eut surement droit à une nuit chaude, mais pas très agitée. Ce qui était surement un plus pour son sommeil à lui, non ?



_________________



like a phoenix She will rise from the ashes of despair And soar
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: I will follow my heart back to you   
 
I will follow my heart back to you
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération