De l'ennui et des bêtises ft Logan Carter



InformationsContact
avatar
Messages : 41
Points : 375
Date d'inscription : 20/08/2017
Voir le profil de l'utilisateur
We have ashes, fire and hope
Drake Spencer
Matricule n°001
We have ashes, fire and hope
Dim 22 Oct 2017 - 8:27


DE L'ENNUI ET DES BÊTISES
Drake Spencer & Logan Carter
⋅ ◆ ◈ ⟐ ◈ ◆ ⋅
Drake se lève silencieusement de son lit, pourtant chaud, douillet et invitant. Il faut qu’il se montre prudent. Aiko a le sommeil très léger, et un simple faux pas suffirait à la réveiller bien qu’elle dorme dans la chambre voisine. C’est donc en silence qu’il enfile un jean, un t-shirt et sa veste en cuir. Il reste un nu pieds, ça fera moins de bruit. En temps normal, Drake fait beaucoup moins attention au sommeil de sa colocataire. Mais si elle se réveillait maintenant, chiante comme elle est, elle lui poserait des tas de questions sur les raisons du réveil de Drake. Or, c’est précisément ce qu’il veut éviter ce soir.

Drake relève son oreiller et saisit la rallonge en dessous, qu’il a piqué à l’entrepôt lors de sa journée de travail, il y a deux jours. Ce soir, c’est le soir où tout son travail acharné doit payer. Il va tenter de relier le courant du générateur à sa radio, calibrer la radio et arranger tous les problèmes qu’il va rencontrer. Rien ne marche jamais du premier coup.

Il enfonce la rallonge dans son sac en toile et ferme la porte tout doucement. Le grand brun descend marche par marche l’escalier et enfin s’approche de la porte de sortie. Un sourire victorieux sur le visage, Drake sort dans la petite rue déserte. La lune éclaire bien le fort, ce qui est avantageux pour s’occuper de sa radio, mais ce qui augmente aussi ses chances de se faire repérer par les veilleurs. Mais généralement ils surveillent l’extérieur du camp, pas les bêtises que pourraient faire leurs membres à l’intérieur du Fort. L’ex taulard ricane silencieusement et se met à avancer, courbé en deux. Il trouve aisément le générateur ; il a déjà travaillé dessus auparavant. Drake se cache derrière un mur, vérifiant bien qu’il n’y a personne autour de lui pour rentrer dans la pièce. Il n’a qu’à faire une petite vérification, l’électricien a déjà enfoui dans le sol le fil de la prise reliée au générateur, mais celui-ci est trop court pour rejoindre sa radio. Drake se penche donc rapidement sur la prise, qu’il a entremêlé avec les autres fils puis enfoui sous le sol. Elle est toujours reliée. Le brun peut donc passer à la deuxième partie de son plan.

Bien content, Drake ressort en catimini de l’entrepôt et se dirige vers sa planque : son petit abri de branches à côté d’un arbre dans le jardin d’une maison encore inhabitée. Il repère vite le fil dépassant de la terre, le relie à sa rallonge et s’approche enfin de sa radio trafiquée. Avec un sourire de gosse heureux, Drake enfonce la rallonge dans le port de sa radio et croise les doigts. Il porte à ses oreilles un vieux casque misérable trouvé dans l’entrepôt et ne peut s’empêcher de lâcher un « Yes ! » victorieux lorsqu’il entend des grésillements dans son casque. Aussitôt, il augmente le volume à fond et se met à modifier l’amplitude et les ondes de la radio, essayant de capter quelque chose.

Grommelant dans sa barbe qu’un amplificateur ne serait pas du luxe, il s’attelle durant de longues minutes à régler sa radio, fier comme un coq, concentré sur sa création. C’est son petit moment à lui. Il parvient à oublier les morts, sa mère, les emmerdes, la prison. Plus aucune pensée parasite ne lui traverse l’esprit pour le tourmenter. Il n’y a que sa passion, et ses mains qui s’activent habilement pour résoudre les problèmes avec logique, un par un.
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 5821
Points : 6710
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 26 Oct 2017 - 3:16

La soirée s'était écoulée à la vitesse de l'éclair pour Logan, plongé avec intérêt sur des dizaines de feuilles de papier posées sur la table de la salle à manger de sa maison. C'était tout juste s'il avait remarqué la lumière déclinante jusqu'à disparaître totalement, tout juste s'il se souvenait de qui avait allumé la lampe posée dans un coin de la pièce qui continuait de faire briller une lueur faiblarde sur son travail, tout juste s'il avait perçu les paroles d'Alex alors qu'elle était venue lui dire qu'elle montait se coucher avec la petite dans les bras. Sur la large table, de grandes cartes de la ville, rapiécées, usées et annotées, se laissaient apercevoir entre d'autres feuilles plus très blanches, couvertes de l'écriture illisible de Logan, de listes, d'adresses, de schémas en tout genre. Personne ne pourrait rien y comprendre, mais ce sujet venait de passionner le géant comme c'était rarement le cas, le laissant surexcité lorsqu'il réalisa l'heure et qu'il reposa son stylo au milieu du bazar.

Le projet était d'envergure et il faudrait des mois pour le mettre à bien, mais Logan voulait commencer les travaux au plus vite et, surtout, il ne voulait rien laisser au hasard, ne rien laisser mal tourner. S'ils parvenaient à mettre tout cela en place selon leur plan, un nouveau grand changement s’opérerait dans la vie de tous les survivants de la ville, un changement qui leur donnerait un avantage de taille, des projets sur le long terme et une vie plus stable encore. Son ambition n'arrêtait plus de grandir en ce moment, probablement à cause de l'ennui dans lequel sa vie de père célibataire surprotecteur le plongeait depuis quelques semaines. Dans l'incapacité de sortir vraiment, il fallait bien qu'il s'occupe autrement. Et ce soir encore, même après les longues heures qu'il venait de passer pié au-dessus de la table plongé dans ses préparatifs, le sommeil restait la dernière chose dont il ait envie.

Récupérant un pull abandonné sur le dossier d'une chaise, il décida donc de se sauver de la maison sans faire de bruit, laissant la lampe allumée pour se donner un semblant de vision sur le couloir. Il referma la porte avec précautions derrière lui quand il se retrouva sur le perron, enfila le pull pour chasser les frissons glacés qui se précipitèrent sur sa peau et alluma la lampe torche pour la braquer sur le sol devant lui. Sans réel but, ses pas le portèrent dans les rues calmes et endormies de Fort Hope, éclairées seulement par la Lune. Pas une fenêtre ne brillait sur les devantures des maisons, pas un chat ne traversait le bitume pour une balade nocturne. Il devait être plus tard qu'il ne l'avait cru, mais tant pis. L'air frais et l'exercice lui faisaient du bien et ses pensées divaguaient librement vers les travaux à venir, formant différents plans d'action pour les rendre efficaces et aussi rapide que possible. Il aurait pu errer comme ça pendant un moment, à tourner en rond dans l'espace plutôt réduit qu'encerclaient les barricades, si un son n'avait pas attiré si abruptement son attention au milieu du silence nocturne, alors qu'il s'approchait tranquillement de la partie de leur petite ville réservée à l'administration du groupe.

Aussitôt, il éteignit sa lampe, juste le temps de se frayer un chemin vers l'origine de ce bruit, qui était visiblement une voix, du moins pour son esprit à vif. Aussi discrètement qu'il en était capable, il se glissa dans l'ombre jusque derrière la silhouette penchée au-dessus d'il ne savait quoi et braqua finalement le faisceau de sa lampe dans le dos du couche-tard occupé à comploté au milieu d'un jardin vide. « J'peux savoir ce que tu fous ? » demanda-t-il d'un ton sec. Toute trace de sa bonne humeur s'était envolée, ne laissant plus que le chef de clan froid et autoritaire, prêt à remettre à sa place un membre du groupe visiblement occupé à faire quelque chose qu'il n'aurait pas approuvé en pleine journée.

_________________


Bella luna, my beautiful
You're the ghost of royalty imposing love. You are the queen and king combining everything, intertwining like a ring around the finger of a girl. I'm just a singer, you're the world, all I can bring ya is the language of a lover
Revenir en haut Aller en bas

Nouveau
Répondre

 Sujets similaires
-
» SUJET TERMINE - L'alcool, les bêtises, toi et moi. [Allie]
» Insomnie et ennui ... [Priv. Seamus] [TERMINE]
» 05. Ennui inlassable et Cosmique Attitude. {Klaus}
» [Parc] Tuer l'ennui [PV: Keito Masahide & Eliza Trips]
» Ennui sur le bateau...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum