Vote au top-site, sauve un poney !
Aide

Vous trouverez ci-dessous une collection de liens qui vous seront utiles tout au long de votre expérience de jeu parmi nous !
  1. Boutique du forum
  2. Archiver un sujet
  3. Pimenter les RPs
  4. Lancer un dé [Règles]
  5. Demandes administratives [Général]


Vous êtes nouveau ? N'hésitez pas à consulter notre "Guide de Survie" dont vous retrouverez le lien sur l'index ou à contacter un admin en cas de problème !
Placer votre recherche sur la PA
Newsletter #24 : Février 2018
Recherche de RPJared Davis
RP Libre ft. Aube Greer

Et si vous deveniez un gladiateur des temps modernes ? L'arène de combat n'attend plus que vous !
Scénarios du mois (+60pts) | Groupes dans le besoin
(Event #5) Run or Die

In Your Flesh :: Walking on the Streets :: Fort Hope Community

 We have missed our family portrait

avatar
Messages : 3780
Points : 1692
Date d'inscription : 26/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: We have missed our family portrait   Jeu 26 Oct - 22:38



26 juin



Sept d'un coup cela faisait quand même beaucoup, même pour moi. Ok ça serait mentir que de dire que j'aime pas les gosses, même si ça ne colle pas avec mon image de « dur à cuir » qui est de moins en moins crédible. Ça reste un choc de passer à une maison presque aussi calme et joyeuse qu’un cimetière abandonné à l’ambiance colonie de vacances tumultueuse. Parce c’est pas Riley qui fait du bruit, ni Harvey qui se croit de plus en plus à l’hôtel et que je vois à peine.
Bon, ok, je l’avoue je suis peut être un peu dépassé par les événements. Le plus sage aurait été de les caser chez des gens « plus adultes ». Le nombre de nénettes en manque d'affection qui voudraient s'occuper d'un gosse, ce n’est pas ce qui manque ici, et ça aurait certainement été le plus raisonnable de les confier a des familles. Sauf que je n'ai jamais été raisonnable et que, surtout, j'ai compris l'importance pour eux d'être ensemble. Y'a personne qui aurait chopé les 7 d'un coup, a part moi. Et j'ai le sentiment qu'ils en ont assez morflé comme ça pour ne pas qu'on leur impose un stress supplémentaire a ne pas être ensemble. Ca a été un calvaire pour moi quand j’étais gosse d’être coupé de mes frères et de commencer la grand valse des famille d’accueil, alors si je peux leur épargner ça, autant le faire.

Et puis la place, c'est pas ça qui manque dans ma baraque qui ressemble plus a un château qu’autre chose. Et vu leur état de flippe, rien que de leur suggérer des chambres séparées, j'ai écopé des regards noirs des plus grands et paniqués des plus jeunes. Du coup j’ai laissé tomber et ils sont tous au dernier étage. On a déménagé des lits et matelas de ce qui ressemble a un dortoir de compet’. Ils ont leur salle de bain, leurs toilettes, tout aurait dû rouler.

Sauf que c'était sans compter sur les cauchemars des plus jeunes, la santé de Danny et l'espèce de combat de coq que je suis obligé de me faire avec leur leader en herbe : Joshua. Rien que son prénom je l'aime pas des masses et j'ai comme l'impression qu'il me le rend bien. J'essaye d'être patient parce que j'ai bien capté qu'ils en ont chié et qu'on leur a certainement fait sacrément à l'envers mais, bordel, on m'avait jamais dit que c'était si compliqué des gosses.

Ce matin je vais tester Ryan dans un garage. Le môme dit qu’il s’y connait un peu et il a l’air motivé. Par contre il me manque plein de brols pour bien faire. tarnation, depuis qu’on a accepté une gonzesse dans l’équipe c’est le merdier ! Fais tarnation de chier ! Je ne peux pas me barrer quelques semaines pour que ça ne soit pas le bordel a mon retour. Bordel de merde, elle va m’entendre Lana quand je vais la croiser. Depuis le temps que je ne dis qu’une donzelle ça a pas sa place dans des trucs de mecs !

Après un coup de pied rageur dans une caisse mal ranger et avoir résister a l’envie de tout retourner je pars chez Logan chopper ce qui me manque. Lui, au moins, il sait préserver son territoire des ovaires à pattes qui nous les pètent et foutent le bordel. J’arrive dans le garage et je lui emprunte les outils qui me manque. Il est tôt, j’ai pas super envie de le déranger, surtout qu’Octa lui fait peut être encore des nuits de merde. Au passage je note qu’elle n’entre pas dans la catégorie des pètes couilles elle, elle est trop choupinette pour ça. J’ouvre la porte du garage menant à la cuisine sans trop me rendre compte si je viens de crocheter la serrure ou si c’était ouvert. C’est tellement instinctif chez moi ce genre de manip.

Bon a priori il n’est pas là, à moins qu’il ne pieute. Bon je pense qu’il m’en voudra pas trop si je lui tire une bière avant d’aller chercher Ryan. Je fais comme chez moi et fonce vers la cuisine me servir.

_________________

Born to be forsaken
We have ashes, fire and hope
Alix J. CarterWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 96
Points : 622
Date d'inscription : 13/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: We have missed our family portrait   Ven 27 Oct - 14:12
Mes yeux sont clos, je respire calmement, de façon lente et presque inaudible. Le canapé est vraiment confortable, bien plus que le sol d’un immeuble abandonné, c’est un fait. Je respire doucement, somnolente, je suis dans un sommeil léger, mais très agréable et chaud. Soudain, le sursaut de Kecourte contre ma cuisse me force à ouvrir un oeil. Je pousse un léger grognement contre ce dernier, mais il n’arrête pourtant pas de bouger. Le renard est debout, ses deux grandes pattes appuyées contre ma hanche, il se penche vers l’avant, les oreilles droites. Quelque chose monopolise toute son attention. J’ouvre finalement un oeil, un seul, qui s’avère très paresseux. Mais ce dernier ne capte rien d’intéressant. Je constate simplement que le salon où je dors encore est vide. C’est à mon ouïe de saisir quelque chose d’important. Je ne sais pas quelle heure il est, mais tout à l’heure, j’ai entendu Logan sortir. Et même sans ça, je suis presque persuadée que Logan ne crochète pas son garage pour rentrer chez lui. Je me redresse doucement, venant caresser le dos de mon renard, appuyant dessus pour le forcer à rester sur le canapé, par une pression de ma paume sur ses fesses, je l’oblige même à s’asseoir, puis à se rallonger. Après quelques nouvelles gratouilles pour le rassurer sur le haut de la tête, je finis par me lever. A pas de loups, j’avance. Je suis en culotte et en t-shirt large. Je dois dire que ce n’est pas la meilleure tenue possible pour se battre avec un cambrioleur, mais si le pauvre espère s’en tirer facilement face à une boxeuse, c’est raté.

J’approche lentement du lieu où le bruit s’est fait entendre. Je m’arrête environ, à cinq mètres de la cuisine. Mon regard se pose sur une chaise, qui semble assez légère, mais plutôt solide. Je la soulève, très délicatement, lentement, et la brandit devant moi. Je ne vais pas le tuer, pas non plus l’assommer, mais disons que je vais m’occuper de lui à la manière dont un gardien de fauve se défend lorsqu’il est soudain acculé par sa bête de show. Toujours dans ma tenue légère, je m’avance à pas de loups. Mes pieds nues ne font aucun bruit, j’approche en silence, l’oeil aussi vif qu’un fauve dans la savane, tapis, attendant de pouvoir bondir sur sa proie. Je fais lentement apparition dans la cuisine, mon regard balayant la zone avec attention. Un brun, pas spécialement massif, que je n’arrive pas à identifier, est devant le frigo. Il l’ouvre, attrape une bière. A l’instant même où il ferme la porte du réfrigérateur, je le plaque face contre cette dernière à l’aide de la chaise. J’y applique tout mon poid et siffle avec animosité.

- T’es qui toi ?! On t’as pas appris à sonner à la porte quand on entre chez des gens !

Ma voix se fait forte, puissante. Je ne suis pas spécialement du matin. Si en plus on me réveil ainsi et qu’on ne se présente pas, je n’ai décidément absolument aucune raison valable pour être gentille et agréable avec lui ! Qu’il soit un cambrioleur ou un simple profiteur de frigo, tant pis pour lui. S’il avait sonné, j’aurais peut-être ouvert dans de meilleures dispositions.

- Je savais pas qu’on avait des pilleurs dans Fort Hope ! Logan sera ravi de l’apprendre quand il rentrera.

Oui, décidément, c’est une vrai jeu d’enfant que de m’irriter le matin.
avatar
Messages : 3780
Points : 1692
Date d'inscription : 26/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: We have missed our family portrait   Sam 28 Oct - 23:39
Je mets un certain temps à capter ce qui se passe. Enfin, à essayer. Je suis avec une canette de soda (*) à la main, puisque Monsieur Logan n’a pas laissé de bières à son fils préféré. Mais notons que le logo fait penser à une marque de bière. J’ai à peine fermé la porte du frigo quand je viens de me faire coincer comme un bleu avec une chaise et que j’entends une voix de nana dans mon dos.

Mon cerveau ne prend pas le temps de traiter la surprise ni de paniquer. Mon passé fait que j’ai, malheureusement, déjà été topé lors de larcins. Donc je sais plus où moins gérer les urgences. Y’a juste que là j’étais pas en mode cambriolage et puis… tarnation, mais qui c’est celle là ? Elle joue quoi chez mon père ?

Je tourne ma tête pour reluquer la greluche qui s’énerve dans mon dos sans essayer de me débattre pour le moment. C’est une blondinette bien roulée court vêtue et échevelée. Malgré la situation je ne peux m’empêcher de ricaner.

Sacrés Logan, il s’est enfin remis de Joy, par contre Juliet risque de griser. Mais bon, la vie est quand même sacrement plus simple le chargeur vide., alors il a bien raison de s’amuser. Etre trop sérieux ne lui réussissait pas, et au moins, celle-là, même si c’est encore une jeunette, elle a l’air d’avoir un peu de personnalité vu comment elle vient de me coincer. Je me demande quand même si ça doit pas m’inquiéter que mon père ne flashe que sur des nanas qui ont plus l’air d’avoir mon âge que le sien. Mais finalement ça ne me regarde pas, chacun ses déviances, et vu la moyenne d’âge de mon tableau de chasse du moment, je devrais éviter de la ramener. En tout cas, il a oublié de me raconter les derniers potins et pour le coup ca me fout un poil dans la merde.

En attendant elle prend un peu trop ses aises sa nouvelle gonzesse. Visiblement il a dû oublier de lui parler de son fils plus vieux qu’elle, j’en conclu donc que c’est surement juste un plan cul. Le plus simple serait de lui dire qui je suis. Mais j’ai pas envie que Logan soit obligé de se la mettre derrière l’oreille à cause de moi. Il lui dira bien ce qu’il aura envie quand il se sera lassé d’elle.

Je lui souris avec une certaine tranquillité en me souvenant que je me suis déjà fait grillé par des meufs et que je sais gérer. Déjà, c’est assez souplement que j’arrive à mettre face à elle. Pour le moment je n’oppose aucune résistance a sa prise et je la laisse pensez qu’elle a gagné. Je la regarde de la tête au pied comme je pourrais mater un morceau de viande. Ouai c’est pas classe surtout en sachant que c’est le vide couilles du moment de Logan. MAIS, ça a toujours tendance à mettre très mal a l’aise les nanas.

« Pourquoi sonner et risquer de louper le spectacle. T’as ta nuisette de coincée dans ta culotte au fait.  »

Je n’attends pas qu’elle réagisse pour pousser brutalement la chaise et la déséquilibrer. Je retiens quand même le meuble pour éviter qu’elle ne se fasse mal en chutant. D’une façon parfaitement isolante mais tellement naturel, je pose le siège au sol et fout mon cul dessus en décapsulant mon soda. Je reste a la regarder comme si j’étais au zoo pour regarder des pingouins dans leur enclos. J’ai l’air cool mais en fait je suis prêt à esquiver une réplique physique de la nénette au sol.

« Bon, la prochaine fois que tu veux mettre un type hors d’état de nuire, la chaise, faut lui péter sur la gueule si tu veux mon avis… »

(*):
 

_________________

Born to be forsaken
We have ashes, fire and hope
Alix J. CarterWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 96
Points : 622
Date d'inscription : 13/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: We have missed our family portrait   Dim 10 Déc - 10:53
Ses paroles acerbes ne m'atteignent pas vraiment, voire pas du tout. Je dirais même que son venin n’a même pas réussis à seulement m’effleurer. Son regard glisse sur mon corps à moitié dénudé, mais je n’y porte que peu d’attention. Ce chien n’a aucun intérêt à me toucher, il risquerait de se faire casser le nez sans faire exprès. Un coup de poing est si vite arrivé. Il serait dommage que Logan retrouve le sol de sa cuisine tâché de petites goûtes de sang un peu partout, dispersées çà et là ! Près de nous, dans l’encadré de la porte, Kecourte nous toise, ses yeux jaunes rivés sur l’intrus. Je peux d’ici entendre son léger grognement, imaginer son poil hirsute et son petit bout de queue en panache. Le brun pavane, il se sent puissant, invincible, tant mieux pour lui. Quelques instants d’inattention lui suffisent cependant à sortir de ma prise. Il pousse d’un coup la chaise et je ne résiste pas, m’empressant même de reculer et de remonter ma garde pour éviter une chute ridicule et inutile. Mon regard est froid, sombre. Ses palabres continuent à fuser, je continu de ne rien en avoir à faire. Il a beau avoir mon âge, il me paraît malgré tout très enfantin, très peu mature, j’irais même jusqu’à dire que c’est un vrai gosse. Je reste de marbre face à lui, le laisse s’asseoir comme il veut.

- Je ne sais pas qui tu es, mais tu me parais bien stupide. Qu’est-ce que tu fiches ici ? Logan m’aurait signalé si un pouilleux devait passer lui voler des vivres. Nos vivres.

Mon renard approche furtivement, il vient se frotter doucement à ma jambe et malgré son contact doux, je ne quitte pas l’intrus du regard. Logan m’a fait une rapide visite des lieux, il m’a présenté les maisons, il m’a nommé les gens qui y vivent mais je n’ai pas vu leur visage et même si cela est un peu déstabilisant pour moi. Je sais que c’est chose normal, qu’avec le temps je pourrais mettre un nom sur chaque visage du camp, de la plus innocente jeune fille au plus imposant blaireau qui a vu la lumière et la sûreté en ce lieu. Mais pour le moment, impossible de savoir qui est ce type.

- Je me présente puisque tu n’as toujours pas trouvé utile de le faire. Je suis Alix Carter. Et toi, voleur ? Qui que tu sois, je suis presque sûr que ton nom ne figure pas dans cette maison. Surtout pas sur le compte de la nourriture !

Etrangement, je ne suis pas gênée de me retrouver à moitié nue devant lui. J’ignore qui il est, mais je ne l’aime déjà pas du tout. Mon renard se met à japper vers lui, il n’est pas non plus très heureux d’avoir été réveillé par un intrus très peu plaisant, pratiquement grossier. Je prends également mes aises et m’assois en face de lui.

- Loin de moi l’idée de me vanter, de te provoquer, mais n’essaie pas de me toucher. Et si je vois à nouveau tes yeux dévier, je te jure que ton visage rencontrera mon poing. Un peu de respect merci.

Sa tête me revient vraiment pas. J'ai envie de le foutre dehors en le traînant par le caleçon s'il le faut mais si cela se trouve Logan a oublié de me parler de lui. Après tout, cette maison est un vrai défilé, même si nous sommes déjà beaucoup à y vivre quotidiennement, on a aussi beaucoup de passages des habitants. Des gens qui cherchent Logan pour un oui ou pour un non ... Avoir son aîné à la tête d'un tel endroit comporte ses bons ainsi que ses très mauvais côtés. Au moins le canapé est confortable et je mange à l’œil. Mais gourmande que je suis, je n'accepte pas qu'un inconnu pique dans notre frigo.
avatar
Messages : 3780
Points : 1692
Date d'inscription : 26/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: We have missed our family portrait   Jeu 14 Déc - 19:45
Je ne peux m’empêcher de me marrer en même temps que je l’écoute et que je vide ma canette, au moins, avec elle il doit moins se faire chier qu’avec l’autre, elle a du caractère. Peut-être même trop mais bon, ce qui se passe dans la chambre de Logan ne regarde que Logan et la demoiselle du moment. Faudra vraiment qu’il pense à mettre des chaussettes sur la porte la prochaine fois. Sans déconner, si j’étais rentré comme je le fais à chaque fois que je l’avais trouvé cul nu avec madame ronchon, pas sur que j’aurais pu m’en remettre.
Comme sa Logan lui a pas parler d’un pouilleux qui venait voler des vivres. Elle me fait vraiment trop marrer. De nous deux c’est quand même moi qui fait le mieux habillé, enfin le plus.

« Peut être parce que je ne suis pas un pouilleux, ou que je ne viens pas voler, va savoir si c’est pas cumulable. »

Je manque de m’étouffer de rire quand la nana se dit s’appeler Alix Carter. Putain elle manque carrément as d’air. Je commence a me dire que Logan doit être dans la merde pour sortir les poubelle si elle s’imagine déjà la bague au doigt. Et lui, c’est pas le genre a baratiner avec ça pour tirer son coup.

C’est quoi cette obsession pour la bouffe ? J’aimerai bien voir des photos de sa mère pour voir si Madame n’aurait pas tendance a être plus épaisse si elle avait des victuailles a volonté. On en revient toujours là, au contenu du frigo de Logan.

Je grimace en voyant la bête rousse qui vient me japper dessus. Bordel, j’aime moyen ces bestioles là, pas assez forte pour être des loups, pas assez loyale pour être des chiens, mais très malignes pour faire des conneries. Le symbole de mon géniteur…

L’envie de rire me passe immédiatement et j’écoute avec un certain mépris affiché les menaces de la Madame Carter du moment. Je chope un morceau de bouffe sur le plan de travail et je me baisse pour le présenter au petit animal qui semble déjà plus conciliant avec l’odeur de la nourriture. J’ai cette étrange patience avec les Canidés et assimilés qui fait que j’ai souvent un bon contact avec eux. En fait j’ai moins de mal avec ces petites créatures qu’avec les gents en général. Elles, au moins, elles ne demandent pas que tout soit verbalisé. Je lui souris quand il accepte, avec méfiance, d’attraper le petit morceau que je lui tends pour filer le manger loin de moi.

Je me redresse pour fixer la blonde et prendre le temps de finir mon soda. Ce n’est pas de la provocation, enfin si un peu, mais je veux juste qu’on remette les choses dans leur contexte, même si Logan est bonne poire avec les nanas, elle dégagera vite, alors que moi, ça fait quand même pas mal de temps qu’il a décidé de signer pour en chier. Elle ça fait combien de temps qu’il la connait ? Moins d’une semaine vue que sa trogne ne me dit rien, p’être un mois si elle a débarqué pendant que j’étais pas là, mais pas plus.

« Sans vouloir briser tes rêves, d’une, t’es pas mon style, et de deux, c’est pas mon truc de passer après mon père. Alors, Madame Carter du moment, tu diras à Logan de trouver un signal s’il a pas envie que je ne débarque au mauvais moment, sauf s’il veut que je fasse le videur. »

Sur ces bons mots je commence à me diriger vers son garage pour toper les outils que je suis venu chercher tout en lui balançant anodinement.

« D’ailleurs à moins qu’il t’ai dit qu’il est parti chercher les croissants, tu devrais peut être te fringuer, rentrer chez toi et arrêter de dire des conneries du genre qu’il s’est marié sans me choisir comme témoin. »

_________________

Born to be forsaken
We have ashes, fire and hope
Alix J. CarterWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 96
Points : 622
Date d'inscription : 13/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: We have missed our family portrait   Lun 18 Déc - 20:07
Le brun a un air assez agressif, il semble assez fermé. Je ne peux pas lui en vouloir, mon air tendu n’est pas vraiment motivant à se montrer gentil, mais j’avoue déjà ne pas être du matin alors si on ajoute à ça son intrusion furtive, mon caractère n’est pas sous un de ses meilleurs jours … Je ne sais pas si c’est parce qu’il aime bien les animaux, ou plus précisément les renards ou si c’est juste pour s’assurer de ne pas se faire croquer un morceau de mollet au passage, mais le brun s'empare d’un bout de viande encore présent sur la table. Je ne saurais dire si nous l’avons oublié hier soir après le repas ou s’il s’agit de Logan qui a prit un déjeuner salé en ce réveillant, mais personnellement, je ne l’ai pas laissé ici. Kecourte se voit ainsi gratifié d’un petit morceau de choix, plutôt de bonne qualité d’ailleurs. Il s’en empare entre ses petits crocs et revient s’allonger derrière moi pour le déguster, regardant l’étranger en chien de faillance. Vu le temps qu’il m’a pris pour l’apprivoiser entièrement, ce n’est pas avec une simple offrande que l’animal têtu sera confiant. Je me détends pourtant un peu, satisfaite lorsque je constate qu’il n’est très certainement pas agressif. Il n’est finalement donc pas dangereux, même si c’est la première impression qu’il m’a fait.

Son exclamation suivante me surprend un peu il faut l’avouer. La madame Carter du moment ? Je ne comprends pas vraiment son allusion dans l’immédiat, assez surprise d’entendre ça d’ailleurs. Mais bien rapidement, je saisis qu’il y a un quiproquo à mon sujet. Il me prend pour la femme de Logan ? Du moins quelqu’un que je ne suis pas, il semble avoir tiqué un peu en ayant entendu mon nom de famille. Il a l’air de penser que ce dernier ne m’appartient pas. Il se lève, commençant à s’enfuir vers la porte du garage, celle par où il est d’ailleurs apparu peu de temps avant. Il y lâche une phrase qui vient à confirmer mes pensées, disons le même clairement, mes craintes. Il pense sérieusement que je suis la nouvelle femme de Logan, le grand Logan barbu qui me serre de frère et avec qui, il faut croire, je partage un peu de sang. Rapidement, sans geste brusque, je me faufile comme un serpent pour lui barrer le passage. Je m’appuie contre la porte qu’il comptait emprunter, un étrange sourire aux lèvres. Tout semble soudain s’illuminer dans mon esprit, je comprends d’un coup de qui il peut s’agir. Logan, au cours de notre visite du camp, m’a présenté les maisons et m’a vaguement parlé d’un certain Isha. Qu’il considère plus ou moins comme son fils et qui fait de lui par conséquent, mon neveu. Un neveu d’environ mon age, mais un neveu malgré tout !

- Je pense qu’on est mal partis. Nous sommes dans le même camp, on fait tous deux partis de Fort Hope après tout. Je ne t’ai pas menti, je me nomme bien Carter, mais je n’ai en aucun cas demandé la main de Logan, ni lui la mienne.

Un fin sourire se dessine sur mes lèvres. Vu la situation un peu tendue où se trouve Logan, cet âne n’a peut-être pas pris le temps de parler de moi à ses proches, tout comme il semble avoir oublié de m’avoir parlé plus en détail de ses propres amis et proches ayant un passe-droit pour entrer ici.

- Je suis la soeur de Logan. Je crois que j’ai compris qui t’es. T’es Isha non ? T’as pas envie de donner un baiser à ta tante ?

avatar
Messages : 3780
Points : 1692
Date d'inscription : 26/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: We have missed our family portrait   Mer 20 Déc - 22:03
Logan et moi on ne peut pas dire qu’on est des bavards. On a bien nos moments ou l’on se lâche et où on parle, mais ça reste pour raconter des trucs a la con, comme la vanne du moment, notre analyse spirituelle sur une nouvelle marque de bière ou le sermon du moment parce que j’ai encore fait la connerie du siècle et qu’il a foiré un rencard pour aller me chercher au poste de police. Mais a part ça, on n’était pas trop porté à parler famille, passé et tous les petits dossiers qu’on préférait garder dans les cartons « trucs a oublier. »

Je n’ai jamais eu envie d’aborder avec lui l’enfer de ma famille, la torture de la valse des foyers d’accueil et des centres de délinquants avant lui, et visiblement, vue son manque de questions sur ces sujets, lui aussi avait des carton plein a garder secret.

Bref, tout ca pour expliquer l’encéphalogramme plat qu’est en train de faire mon cerveau et mon expression faciale qui doit très bien traduire le « Gné ? » muet que je suis en train d’opposé à la trop rapide Madame Carter, potentiellement tata, qui a décidé qu’elle n’en avait pas fini avec moi.

Sa petite révélation a de quoi déstabiliser même un type comme moi… bon ok, surtout un type comme moi. Putain je suis fragile, faut pas me dire des trucs comme ça. De toute façon sa proximité me dérange, j’ai besoin de temps pour que l’on m’approche sans avoir des réflexes de merde. Dès que je peux bouger, je me recule assez vivement avec un regard de chien sur la défensive. J’ai peur qu’elle prenne mal cette réaction, mais la dernière fois ou on m’a serré comme ça, j’ai pas passé les meilleures semaines de ma vie, mon anus non plus. Depuis je ne contrôle plus ma panique.

J’essaye de me détendre pour tenter de comprendre la situation qui, tout à coup, est vachement moins rassurante que ce que je pensais. Je la regarde, je la détaille avec ma super vision du mec qui sait, généralement jauger ses adversaires. Logan m’a vaguement parlé d’une sœur une fois, je sais plus s’il m’a dit son nom, mais bon, voilà, je sais pas comment je l’imaginais, mais plus tailler comme son frangin, la barre en moins, les nichons en plus. Alors forcement la petite blondinette, bien blanche, et à moitié à poils devant moi est moyen crédible dans le rôle de la frangine de Logan. D’ici je vois bien que c’est une vraie blonde en plus.

Après qu’est ce qu’elle foutrait là si elle n’était pas ce qu’elle prétendait etre ? Et puis en y réfléchissant bien, Logan est pas le genre a ken sur le canapé et a planter la nana là pour aller dans son pieux. Oh merde…. Ça voudrait dire que j’ai potentiellement reluqué ma tante ? En fait je ne vois qu’une explication logique a toute cette situation.

« T’as été adoptée toi aussi ? »



_________________

Born to be forsaken
We have ashes, fire and hope
Alix J. CarterWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 96
Points : 622
Date d'inscription : 13/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: We have missed our family portrait   Ven 22 Déc - 7:25
Je reste où le destin m’a mené, c’est à dire tranquillement appuyée, dos callé contre la porte. Un très léger sourire fend mes lèvres, alors que je suis on ne peut plus fière de moi. Vu sa tête, j’ai vraiment visé juste, ayant atteint le coeur même de la cible. Le brun qui se trouve devant moi, l’insolent gars, le têtu monsieur, n’est autre qu’Isha. D’après ce que j’ai compris, il s’agit d’un jeune homme que Logan a ramassé à la petite cuillière et qu’il a suite à ça adopté. Je souris légèrement en me rendant compte qu’il s’agit d’un coup de poker mémorable de ma part. Je pense qu’aucun de nous ne s’attendait à ça ! Mais ce que je trouve le plus ironique, c’est que nous ayons tous deux le même âge, alors que je suis censée représenter le passé, à savoir sa tante. Il essaye comme il peut de trouver une alternative, sa première idée me fait d’ailleurs souffler du nez. L’excuse de l’adoption semble une aubaine pour lui. Après tout, c’était un regard très insistant qu’il a tantot laissé glissé sur le corps de sa tante. Heureusement pour lui, nous n’avons techniquement aucun sang au commun.

- T’aimerais bien hein ? Mais je crains que non ! Disons que je ne suis pas sa soeur à cent pourcent. Je suis sa demie soeur donc, j’ai la moitié de ses gênes seulement. J’aime à penser que j’ai pris les plus efficaces, parce qu’autrement, ils nous aurait présenté avant que cette étrange confrontation n’ait lieux !


Je dis ça sur le ton de l’humour, mais c’est vrai que ça me fait une raison de plus pour taper Logan quand il rentrera ce soir. c’est vraiment quelque chose qu’il aurait pu dire plus tôt et je suis quasiment sûr que ça aurait été plus simple pour tout le monde ! D’autant plus qu’Isha travail au garage si j’ai bien compris et j’irais sous peu aider là bas, me rendre utile du mieux que je puisse. Ainsi, le gros poilu avait toutes les raisons du monde pour nous faire nous rencontrer avant que tout ce bordel n’arrive ! Mais je présume que comme d’habitude, il aura une parfaite excuse déjà toute prête sous sa veste moche ou pire encore, qu’il s’excusera en marmonnant et partira se faire un mug de café pour couper court à l’engueulade. Comment fait-il pour être marié ? Sa femme Joy doit sincèrement déborder de patiente.

- Isha, ça te dit de repartir de zéro ? On s’assoit autour de la table et on parle un peu ? On a surement quelques trucs à se raconter je pense non ? Tu dois être curieux, moi je le suis ! C’est pas dans toutes les familles que le neveu et la tante ont le même âge !  

Je m’assois sagement et ricane, m’installant confortablement, je ne peux m’empêcher de ricaner.

- Tu me dois bien ça … tu m’as quand même maté comme si j’étais le morceau de steak que t’as filé à Kecourte.


C’est certes embarrassant, mais également on ne peut plus véridique !
avatar
Messages : 3780
Points : 1692
Date d'inscription : 26/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: We have missed our family portrait   Ven 22 Déc - 12:08
Oh putain. C’est le résumé de ma pensée quand elle se la joue Maddie. Ouai les nanas on ce super pouvoir pour vous obliger a faire un truc que vous vouliez pas faire. Mais repartons a  avant ce moment de solitude où, au lieu de lui dire que j’ai du boulot, voir n’importe qu’elle autre excuses valable, je me contente d’opiner du chef pour signifier que je vais participer a son interrogatoire.

Je mis un certain temps a biter ce qu’elle est en train de m’expliquer. Ok, elle est pas la  sœur "100% pur beurre" de Logan. De toute façon je l’aurais pas cru si elle m’avait dit autre chose. Les ligues anti racismes pourraient me gauler si je disais le fond de ma pensée, quoique, pas sûr, je suis tellement basané moi-même que l’on m’a souvent pris pour un mexicain. Mais ça n’a rien a voir, moi j’ai du sang de « natif américain » a ce qui parait. Si ma mère avait moins été défoncée 24h/24h et ma sœur n’avait pas été paumée dans un réseau de prostitution, je suis sur que je pourrais parler fièrement de mes origines.

En tout cas elle, c’est vraiment le cachet d’aspirine à coté de mon père et j’évite de parler carrure et  poils, parce que là, c’est plus un jeu de 7 erreurs mais plus un jeu de "trouvons au moins un point commun". Je ne capte pas son histoire que je serais content si elle avait été adoptée ou non. Y’a certainement un truc de gonzesses là-dessous. Et s’il y a une chose dans la vie que j’ai appris, c’est que quand une nana vous balance des paroles que vous ne captez pas avec un air satisfait FAUT SURTOUT FERMER SA GUEULE ET PAS POSER DE QUESTION !! C’est presque autant une question de survie que de ne pas se faire mordre par des moisis.

Bref nous revoila au moment ou je regarde nerveusement autour de nous espérant voir débouler mon héros et sauveur : Logan. Mais visiblement je vais devoir me sortir de cette merde tout seul. C’est donc très mécaniquement que j’opine du chef a cette idée saugrenue de parler, nouvelle preuve qu’ils ont certainement moins de 50% de gènes en commun lui et elle. Puis, je vais, du pas du condamné, vers la table de la cuisine.

A chaque fois que je suis tendu, je ne peux pas m’empêcher de faire de l’humour de merde a défaut de savoir griller une clope. Pour le coup, j’ai pas de clope sur moi. Pas de bol pour ma « Tatie ». Mais la sous-entendre qu’elle veut parler, que je pose des question sur son passé et donc risquer qu'elle veuille connaitre du mien, je pense que c’est pire que de me dire qu’elle va me tirer les poils de couilles avec les machins que les nénettes s’étalent partout pour arracher leur touffe.

Du coup je me place dos a une étagère, je me colle bien de façon a ce qu’elle puisse juger de ma taille avec le meuble, puis, je m’avance d’un pas et fait semblant de lire ma fiche :

« Donnes les moi les clés espèce d’enculé »

Puis je vais m’assoir à sur la chaise en commentant à haute voix.

« Qu'est-ce que je foutais là ? Ça collait pas. Ces mecs étaient tous des braqueurs de haut vol et pourtant j’étais là. A ce stade la je n’avais pas peur je n’avais pas peur, je savais que je n’avais rien a me reprocher qui puisse me faire épingler… »

Spontanément, je prends ma frontale dans mon sac, l’allume et me la mets devant ma tronche, facon "on a les moyens de vous faire parler".

« C’est pas moi, c’est Keyser Söze. Je vous jure madame l’agent, je ne sais rien de plus ! »

Bon on va voir si Tatie a de l’humour, si elle est vraiment blonde au point que les diversions de ce genre fonctionnent et surtout si elle a de bon gout en matière de Film. Casual Suspect, avec Dean je sais plus quoi, un des meilleurs films qui soit.

_________________

Born to be forsaken
We have ashes, fire and hope
Alix J. CarterWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 96
Points : 622
Date d'inscription : 13/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: We have missed our family portrait   Lun 1 Jan - 20:44
Est-ce que Isha vient de péter littéralement un plomb sous mes yeux ?
Comme si son cerveau venait de se déconnecter complètement, il n’est plus Isha. Il se déplace dans toute la pièce, gesticule, braille. Il joue probablement un rôle, me mettant sur la piste en callant avec plus ou moins d'habileté certaines répliques qui ne sonnent pas inconnues à mes oreilles fines. Je prête ainsi attention à sa petite scène de théâtre plus ou moins réussis, jusqu’à ce qu’à l’évocation d’un nom bien précis, le nom de l'oeuvre dont est tiré tout ce cinéma renaisse dans mon esprit.Keyser Söze. Je ris légèrement, alors que sa petite comédie s’achève en face de moi, sur une chaise, avec sa lampe frontale dirigée en plein dans sa tronche. Il a de la culture G d’accord, mais on ne m’enlèvera pas de l’esprit que cette diversion était plus amusante que réellement efficace ! Usual Suspect est un film que j’ai vu, il y a très longtemps. Pour les amateurs de ce genres de films, c’est surement un chef d’oeuvre mais n’étant pas trop mon style, il ne m’aura laissé que quelques vagues souvenirs. L’un d’eux étant l’acteur blond, s’appelant Michael je crois dans le film qui était plutôt canon ! Malheureusement pour lui, l’eau a bien coulé sous les ponts depuis !

- T’es un cinéphile ou c’était juste un message pour me dire qu’il faudrait que je te passe une camisole pour continuer de parler ?

Je ris légèrement. Mon regard bleu toujours rivé sur lui alors que mon renard, ayant fini de se repaître de l’offrande de mon neveu vient sauter sur mes genoux pour réclamer mon attention et surtout, surveiller en ne laissant que son museau et un oeil dépasser de la table, l’inconnu qui vient de s’improviser acteur d’improvisation.

- Usual suspect c’est pas vraiment le genre de films que j’adore, je préfère Harry Potter, heureusement que le dernier volet est sorti avant la fin du monde ! Mais à part ça. T’espèrais vraiment me distraire comme ça ? Si t’as pas envie de parler tu peux ! Mais … Je suis étonné que tu ne sois pas du tout curieux. Tu l’étais plus sur mon derrière tout à l’heure.

J’adore lui plonger le nez dans la farine ! Surtout que je m’en rends réellement compte maintenant, Isha n’est vraiment pas méchant limite même amusant. J’irais presque jusqu’à penser avoir une forte sympathie pour lui mais jamais je ne lui dirais. Il y pensera à deux fois la prochaine fois avant de matter quelqu’un comme si c’était un steak. La prochaine personne qu’il reluquait, pourrait être un autre parent caché qui sait ! Logan semble tenir de son père ; ils ont tous deux en commun ce fort besoin de procréer ! Ca s’applique à moi aussi. La prochaine personne que je croiserais chez moi qui me sera inconnu, j’adopte maintenant comme premier réflexe de lui demander qui il ou elle est par rapport à mon cher et tendre aîné.

- Pas trop choqué d’avoir un parent de plus ? Même si j’ignore combien t’en as déjà.

_________________




There's only one thing we said to Death : Not today
My Crew:
 
avatar
Messages : 3780
Points : 1692
Date d'inscription : 26/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: We have missed our family portrait   Lun 1 Jan - 23:34
Bon au moins elle a de l’humour, c’est déjà ça. Enfin, ça serait pas mal si elle avait eu la gentillesse de prendre en compte ma diversion au moins elle connait le film c’est déjà ça. Par contre Harry Potter…

« Tu sais, les balafrés qui montent des balais, pas trop mon kiffe. Mais je sais où trouver les bouquins si ça peut être une tribu de paix acceptable. »

Je lui dis cela avec un grand sourire presque innocent et angélique. Le neveu modèle. Je reste étonné par le comportement du renard. On dirait presque un chien domestique. Etrange, moi qui pensait que les animaux sauvages restaient sauvages. Dois-je y voir un message ? Je suis soudain un peu méfiant, déjà c’est la sœur de Logan, ensuite, elle a dressé un renard et après elle veut que l’on cause, mouai… ça puir et une envie de fuir germe dans mon esprit en même temps qu’elle semble me sourire.

Dire que je suis mal à l’aise est un euphémisme. En fait je pense que je me recule dans mon siège façon gamin dans le bureau du proviseur qui lui annonce qu’il veut juste discuter. Si seulement je savais ce que Logan lui a balancé sur moi. Merde, elle sait pour mon géniteur ?

Je ne sais pas trop quoi répondre a sa question sur le fait que je pourrais être choqué et de savoir combien de parents j’ai. Putain mais il est ou Logan ? sans rire. J’essaye de faire une invocation muette de mon père en me disant que s’il veut me protéger comme il s’est toujours engagé à le faire, c’est le moment ou jamais. Un vieux psychopathe, une armée de moisi, des tarés qui massacrent les survivants, je crois que finalement je sais mieux gérer qu’une tata a moitié a poil qui me fait passer un interrogatoire.

« Heu… je sais pas… déjà, un truc, c’est chiant d’avoir presque tes nichons sous le nez. »

J’enlève ma veste pour lui lancer.

« Si t’as envie que je te regarde dans les yeux, on va commencer par-là, parce que je suis pas sur que ca soit un bon début dans la conversation de dire a sa tante qu’elle est sacrement bien roulée, enfin, tu l’es toujours plus que ton frère. … sans déconner, t’es sûre que vous avez le même sang ? Bref, je sais pas moi, tu veux que je sache quoi de toi ? »


Façon étrange de lancer la conversation, mais je ne sais pas trop comment faire. Sans rire, les nanas que je lève, c’est rarement après avoir fait la causette, et je préfère vous épargner les conversations que j’avais au garage de Dolan’s. Quant à celles avec mon père… ouai avec Logan on peut avoir le sentiment que, depuis l’apocalypse, on ne parle pas des masses, mais en fait on a toujours été comme ça. Façon d’éviter de parler de nos passés ? D’avoir à dire les choses aux risques de mal les dire ? Ou juste qu’on est deux mecs qui n’aimons pas parler de nous, qui nous protégeons et qui préférons le non verbal comme mode de communication.

En fait, j’en sais rien, ma seule certitude est que la tata, elle, elle ne s’arrêtera pas a un grognement ou a un soupire.

_________________

Born to be forsaken
We have ashes, fire and hope
Alix J. CarterWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 96
Points : 622
Date d'inscription : 13/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: We have missed our family portrait   Mer 3 Jan - 18:00
Isha me fait sourire. Un léger sourire pourtant très sincère. Il n’est finalement, vraiment pas méchant et je peux même aller jusqu’à affirmer qu’il est drôle. A sa manière, avec son humour, mais il est drôle ou du moins essaye de l’être pour détendre l’atmosphère qui règne entre nous. Disons en tout cas qu’il essaye des choses et ça ne peut être que amusant. Mon regard reste fixé dans le sien, mais je constate bien vite que le sien a du mal a se fixer dans mes yeux et à rester où il est. Sa réplique ‘’avoir tes nichons sous le nez’’ est très comique car jusqu’à preuve du contraire, j’y suis pour rien. Je dors en petite tenue, comme n’importe qui d’humain. Je le vois, à l’aide de gestes précipités et plus ou moins assurés, retirer sa veste et me la tendre. Je décide gentiment d’accéder à sa requête. De toute manière, ça sera mieux pour lui comme pour moi ! J’avoue que même si je n’ai pas vraiment peur, parler à quelqu’un au regard qui papillonne me perturbe un peu. Un bras après l’autre, j’enfile donc sa veste et la zippe jusqu’au dessus de ma poitrine. Là au moins, il n’aura plus grand mal à se concentrer normalement ! Il me glisse un dernier commentaire, comme quoi je suis bien foutue et je ne peux m’empêcher de caler un petit ‘’Merci’’ en plein milieu de sa réplique.

- Oui, j’ai la moitié de son sang. J’admets, je me demande parfois où se cache la moitié de mon sang en lui mais bon, être le jour et la nuit je considère pas ça comme un problème.

Petit mensonge c’est certain. Mais je me dis qu’à force de me le répéter, ça rentrera tout seul ! D’autant plus que nos caractères contraires sont finalement un atout précieux. Si j’étais si peu bavard que lui et lui si impulsif que moi, je me demande si nous serions encore en vie !

- Et pour ce que t’as à savoir sur moi, hé bah … Que sous peu je vais travailler au garage et si je me trompe pas on va s’y croiser vu que toi aussi si je me souviens bien et que si t’as quelqu’un qui veut te piquer ton goûté un jour, ta super tata pourra lui casser la gueule vu qu’avant l’apocalypse je travaillais pas dans un garage mais sur un ring de boxe ! Et derrière un comptoir. A savoir que dans les deux cas c’était une lutte permanente.

Je ne peux pas m’empêcher de sourire, mais je n’en rajoute pas plus. J’estime qu’il voit d’ici, dors et déjà que je possède une certaine répartie, plutôt tournée sur l’absurde. Et question absurde, notre situation de rencontre rentre facilement dans le moule de la bêtise.

- Du moment qu’on est là dessus au faite. On a pas vraiment de sang en commun, on a très peu de différence d’âge, donc finalement je pense que le mieux c’est qu’on s’appelle par nos prénoms tu penses pas ? Tu faisais quoi toi avant d’arriver ici ?

En ce qui me concerne, j’avais vécu avec une vieille sauvé un renard, tuée une pauvre gosse, rencontrer bons nombres d’étranges spécimens étrangement encore en vie et Logan m’avait retrouvé dans un bunker grâce à mes appels radio. Je ne suis pas vraiment certaine que tout ça ait besoin d’être divulgué si vite en revanche...

_________________




There's only one thing we said to Death : Not today
My Crew:
 
avatar
Messages : 3780
Points : 1692
Date d'inscription : 26/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: We have missed our family portrait   Sam 6 Jan - 13:32
Au moins sans ses nichons sous les yeux c’est plus facile de se concentrer à « comment je vais me sortir de ce mauvais pas ». L’invocation mentale de mon sauveur, n’ayant pas l’air de fonctionner, je dois me ressoudre au fait que je suis seul dans cet épreuve. Je me sens, pour le coup, comme un soldat abandonné sur le front, donc très mal en résumé.

Bon j’ai qu’a me poser et écouter ce qu’elle me dit, fait des oui oui de la tête et simuler ‘entendre qu’une personne m’appelle au loin. Voila, on va faire comme ça. Les bras croisés bien en retrait sur ma chaise, j’écoute ma nouvelle tata en cherchant toujours, malgré moi, une ressemblance avec mon père. Mais en fait… bah non sans rire. Je pense que j’arriverais plus facilement a dire qu’Harvey est de mon sang que de croire qu’il y a un lien de famille entre blondinette et nounours.

Mais très vite elle dit un truc qui me fait me redresser sur le siège avec plus de vigueur que si on venait de m’enfoncer un pic a glace dans le fion. Elle me dit QUOI LA ? Nonononon !! Putain on a notre quota foufoune au garage !!Et je ne pense pas a Harvey en disant ça, mais y’a déjà Lana qui nous pète les burnes et qui fout le bordel.

Je fulmine au fond de moi. Mais ils pensent quoi les gens là ? Que le garage c’est le club de tricot du coin ? Que c’est une bonne planque pour ne pas aller au ravitaillement ? Non c’est MON REFUGE A MOI. C’est pas open bar bordel ! Xander, ca va, il est cool, il cause pas et en plus il sait faire de l’humour. Harvey… bah c’est Harvey merde, c’est mon apprenti et le métier est en train de rentrer quand il daigne venir et s’appliquer. Ryan il débute mais il est motivé… Mais putain on a déjà Lana !! Elle parle pour 10, elle ne connait rien au métier, elle se croit chez elle, elle chante !!!!

« Attends, oula, on se calme tout de suite, d’où que tu penses que tu vas aller dans le garage toi ? T’es mécano peut être? Avec tes petites mains bien blanches et tes petits ongles tout parfaits ? Je veux pas être méchant mais on cherche du monde dans pour faire des câlins aux animaux ou pour trier les boites de conserves. Limite si tu veux faire un truc physique, va dans le jardin, mais le garage c’est pas un truc de gonzesses bordel !!! ON A DEJA LANA ET JE SUIS DÉJÀ AU BOUT DE MA VIE AVEC ELLE !!!!! Deux je peux pas. C'est pas possible. »

_________________

Born to be forsaken
We have ashes, fire and hope
Alix J. CarterWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 96
Points : 622
Date d'inscription : 13/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: We have missed our family portrait   Mar 9 Jan - 14:53
Bizarrement, lorsque je lui apprends que je vais travailler au garage avec lui, le brun semble pas du tout d’accord. Je me tends un peu, craignant d’entendre des choses horribles que seuls les plus cons des êtres humains possédant un pénis pensent. Des trucs comme ; une fille n’a pas de force, ne sait pas frapper, est faible, stupide, pas capable de se salir les mains et de travailler dur. Ce sont des choses que j’ai déjà maintes fois entendues, que je n’ai vraiment pas envie d’entendre, surtout maintenant. Surtout dans ce monde horriblement cruel où bien d’autres femmes comme moi sont arrivées jusqu’ici, au même prix que celui des hommes ; les larmes, le sang, les armes et la mort. Me dire une fois arrivée jusqu’ici que je ne suis pas méritante, que je suis une gonzesse sans cervelle et faible… Ca a le don de m'énerver assez rapidement, peut-être même un peu trop.  Ses reproches tombent finalement d’un coup, avec le poids similaire de celui d’une massue. Tout semble parfaitement perdu me concernant, lorsqu’on traite ainsi, je vois rouge, je ne suis plus moi. Je me lève à mon tour, l’air furieuse. Si mon regard était un flingue, ce petit con serait déjà mort. Je reste debout, mais je viens poser mes mains à plat sur la table, un air follement sérieux reste rivé sur lui. Je suis tendue comme une dingue, rien dans ce qu’il me dit ne me ressemble, rien dans ce qu’il braille me plait, rien dans ce qu’il hurle ne m’atteint pas personnellement.

- T’as fini ta crise, tu veux un smecta ? Un doliprane ?

Mon ton est calme, horriblement froid, mais serein.

- Tu crois que j’ai survécu jusqu’ici en me cachant derrière les autres, que je ne me suis pas démerdée seule ? Je suis forte, indépendante. Et même si je ne doute pas de tes compétences, je pense que si je vais chercher mes gants de boxe, y a moyen que je réussisse à t’en allonger quelques unes de douloureuses. Cesse de me prendre pour une conne et pour une princesse aux ongles bien faits, toutes celles-ci sont mortes dans les premiers mois de la fin de ce monde !

Je me lève entièrement, parfaitement droite je me retrouve proche de lui en quelques instants seulement. Je ne me démonte pas, je n’ai aucune crainte. S’il me donne une droite, une giffle, un chassé, ça ne sera de toute manière pas la première que je me prends ! Surement pas la dernière d’ailleurs. Les poings fermements serrés, la mâchoire tendue, je le toise d’un air froid, déterminé.

- On est de la même famille. Alors fais pas ton gosse, t’es censé avoir mon âge non ?! Alors soit plus adulte ! Je suis pas là pour me battre avec toi. Si je viens au garage c’est pour me rendre utile, parce que je m’y connais. Mes autres domaines d'expertise sont le service en dinner et la boxe à haut niveau. En revanche, je peux pas gagner ma vie et être utile en me battant, alors je comble ça en jouant sur le ravitaillement et en sur la réparation des véhicules.

J’ai franchement vu rouge. Je ne suis pas prête à livrer bataille contre lui, je ne suis pas ici à fort hope pour ça, je trouve ça ridicule et même futile. Si on est destinés à se voir et à se fréquenter souvent, autant mener entre nous une belle ambiance et pour ça, il faut que je lui fasse comprendre que je n’ai rien d’une de ces putains de barbies manucurées.

_________________




There's only one thing we said to Death : Not today
My Crew:
 
avatar
Messages : 3780
Points : 1692
Date d'inscription : 26/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: We have missed our family portrait   Mar 9 Jan - 21:04
C’est quoi le smikeuta ? Le doliprane je crois que je sais mais je ne vois pas le rapport. Elle pense qu’elle me donne la migraine ? Elle pourra jamais faire pire que Lana.

Pendant quelques minutes, en voyant sa tronche, je me dis qu’elle va se mettre à chialer, et me donner raison, ainsi que, très certainement des emmerdes avec Logan au passage, mais au point ou on en est lui et moi. C’est peut-être lui le boss officiel du garage, mais remettons les choses a leur place, on a fait ça parce que je lui en ai parlé et qu’il a trouvé que c’était une bonne idée. Mais a cause de ses trucs de manager d’une communauté d’assistés, il est pas souvent dedans. Autant dire que c'est un peu mon territoire du coup.

Je me suis, un temps, demandé pourquoi je n’avais pas été officiellement nommé chef du garage. Ouai question égo, j’ai morflé, surtout juste après m’être fait dégager quand j’avais proposé mon aide pour la sécurité. Je pense qu’il faut plus mettre ça sur le fait que je reste un connard de Punishers dans la tête des gens plutôt qu’un désaveu de Logan. En tout cas je l’espère très sincèrement, même si ça ne rend pas la pilule plus digeste.

Honnêtement, j’aurais eu mon mot a dire, Lana, elle volait. Et là, sœur de mon père ou pas, la potiche en string, je vais pas lui laisser une chance de s’incruster si je ne la sens pas. Mais bon revenons sur les egos blessés, parce que je crois que Miss Nuisette est pas mal dans cette catégorie là non plus.

Finalement elle ne se met pas a me pleurer une rivière et se contente de me répondre assez froidement, mais au moins elle ne se démonte pas et va jusqu’à tenter l’intimidation. Elle est sérieuse elle ? Bah a priori ouai. Elle croit quoi? Qu’être championne de boxe m’impressionne ? Elle ne sait pas que ce genre de sport offre un putain d'handicap contre un mec comme moi : elle a le réflexe de suivre des règles et un code, pas moi. En tout cas quelques années passé avec mon géniteur m’ont rendu hermétique a ce genre de tentative. Si elle voulait que je recule ou que je flippe, elle va être déçue. Pour le coup je lui offre même un ricanement un peu méprisant.

Pour être honnête, c’est possible que je donne de la valeur qu’elle n’est pas juste joué les vierges outrées en me beuglant dessus entre deux sanglots avant d’aller chouiner dans les caleçons de Logan, peut-être, et je dis bien peut être, que je l’ai mal jugé après tout.

« Ok alors deux choses, tu peux dire a qui tu veux que tu mes ma tante, ma famille, je la choisis, c’est pas le sang ou les alliances qui décident. Alors on verra bien si tu en es ou pas. Ensuite… »

J'esquisse un sourire et va vers la porte en lui tournant le dos :

« Je te donne 15 minutes pour te changer… »


Je me retourne légèrement pour voir sa tête et si elle percute ce que je lui vais lui dire. C’est avec un peu d’humour que je lui lance :

« Y’a pas mal d’années, y’a un mec qui m’a expliqué qu’une place dans un garage, ca se demandait pas, ça se gagnait. Alors bouge toi parce que si tu y vas habiller comme ça, je vais rien savoir faire de Ryan et Harvey va encore nous faire une hémorragie nasale. Et te réjouies pas trop vite, t’es qu’a l’essai ce matin, je veux voir si t’en as autant dans le bide que tu le dis, on verra après lequel de nous deux demande grâce à l’autre avant ce soir. Je suis un professeur exigeant et tyrannique, t’auras qu’à demander a Harvey, et pas de truc de gonzesses dans le garage, t’es prévenue, sinon tu gicles. Bon… 13 minutes. A ta place je me grouillerais.»


Sur ces bons mots je sors me griller une clope dehors en me disant que je ne suis pas à un élève prêt finalement. Comme le disait Logan, avec de la motivation, on peut tout faire.


_________________

Born to be forsaken
We have ashes, fire and hope
Alix J. CarterWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 96
Points : 622
Date d'inscription : 13/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: We have missed our family portrait   Dim 14 Jan - 11:07
Ce type, comme je l’aurais parié, adore le défi. Il a je dirais même, une passion clairement visible pour ce qui est de fanfaronner et de titiller les gens. Je suis certaine qu’il adore véritablement ça, que s’il pouvait manger des reproches et des insultes bas de plafond dans son bol à la place des céréales, il le ferait sans plus d’hésitation. Mon imagination part loin, mais c’est vraiment l’effet que me donne ce type. D’ailleurs, je suis prêt à parier qu’il fait tout ça pour se défendre d’un truc, comme si tout ça n’était qu’un jeu, une mascarade pour se protéger du monde entier. Je suis prête à parier, qu’il n’a pas beaucoup de monde dans son entourage. Un papa, qui est donc Logan. Une ou deux filles pour plan cul, deux amis de son même sexe et une dizaine de personnes, tous sexes confondus, qui le trouvent insupportable et grossier. Grossier, je ne le trouve pas. Ça serait mal venu de ma part, on ne peut pas vraiment affirmer que je suis très poli et gracieuse non plus. Mais insupportable, Ô combien oui ! Il me serre une petite phrase sur la famille, comme quoi je n’en fais pas partit et je roule simplement des yeux. Bingo, j’ai gagné. Un mur de méchanceté pour repousser les autres et se sentir en sécurité. Je sais ce que c’est, je fais exactement pareil. Le pire dans l’histoire, c’est que pour rendre la vie plus simple à mon gorille de frère, je suis capable de prendre Isha comme étant quelqu’un de ma famille sans plus d’hésitation. De prendre soin de lui s’il en a besoin, de le défendre au péril de ma vie … Est-ce que j’en toucherais un mot à qui que ce soit, évidemment que non. Me tirant de ma rêverie, le brun me lâche soudain un timer. 15 minutes pour me vêtir ? Je ne comprends pas trop pourquoi, mais je ris intérieurement. Je peux le faire en 5 minutes s’il le faut vraiment, mais en l’occurrence je ne sais même pas pourquoi il veut que je m’habille. Il se lève, me parle une dernière fois de ses idées arrêtées et des gens qui travaillent au garage et sort. Je hausse les épaules et monte les escaliers tranquillement. J’enfile des dessous propres, mes grosses chaussures, un jean et un débardeur et redescends. Je m’attache simplement les cheveux pour qu’ils ne me gênent pas et sort devant la maison, me postant à côté de lui. Je dois avoir dans les cinq minutes d’avance, mais je me garde bien de lui faire remarquer. Ca servirait à rien et ça serait simplement une raison de plus pour lui de venir me frapper dans les côtes avec une de ses merveilleuses répliques, aussi subtile que recherchées.

- Je suppose qu’on se rend au garage ?

Je descends les petites marches devant notre maison et observe le brun de biais. Je ne connais vraiment rien de lui. Car tout comme son père, il semble déjà très peu bavard mais surtout, mon cher frère n’a même pas pris soin de m’en dire plus sur lui non plus. Je suis donc face à un parfait inconnu, tout comme lui fait face à une fille dont il ne sait rien. Je me contente de prendre le chemin du garage à côté de lui et lui lance quelques regards en chien de faillance.

- Tu vas me faire passer un genre de test, je me trompe ? Faut que je répare un moteur en X temps ? Que je trouve comment gonfler une roue ou changer un pneu ?

Ma joie se veut ironique. Je ne suis évidemment pas née de la dernière pluie et même si je suis loin d’être une experte, je pourrais lui être fortement utile dans son équipe s’il acceptait de ne pas être si borné et sexiste. Peut-être que j’aurais la chance de pouvoir lui prouver ses torts. Je ne m’attends pas à ce qu’il m’étreigne un jour, à ce qu’il ne prononce à mon égard, ce ne serait-ce qu’un ‘’merci’’ Mais j’espère au moins que les tensions vont s’apaiser, qu’entre nous ne débutera pas une stupide guerre pour montrer qui a la plus grosse...

_________________




There's only one thing we said to Death : Not today
My Crew:
 
avatar
Messages : 3780
Points : 1692
Date d'inscription : 26/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: We have missed our family portrait   Ven 26 Jan - 21:26
Au moins, elle sait se bouger le derche, je dois au moins lui reconnaitre ça. J’ai pas eu le temps de finir ma clope que j’écrase négligemment sur la pelouse de mon père. Je la considère d’un œil critique avant de valider sa tenue. Quand elle me demande si on va au Garage, je ne peux étouffer un rictus.

J’ouvre la marche en lui commentant le programme. Je préfère être 100% honnête, parce que je ne compte pas la ménager.

« Parce que tu pensais que j’allais te proposer un rencard au ciné ? Je veux voir ce que tu vaux et ne crois pas que t’as la carte VIP Familly. Je te l’ai déjà dit, le garage c’est pas un club de tricots pour nana qui penses que nettoyer des caisses c’est de la mécanique. Alors, t’as pas menti, t’en a sous le capot, ca roule, on va s’entendre, je te formerai et j’irais même jusqu’à envisager de te présenter des excuses. Par contre tu ne vaux pas plus cher que ta copine Lana, t’es chiante ou ingérable, je te jure, tu dégages. »

Je sors les clés et pousse la lourde porte de mon deuxième foyer. J’avais suggéré l’ouverture de cet endroit dans l’espoir de me rapprocher de mon père, mais j’avoue que ça n’a pas fonctionné comme je l’espérais. En fait quand il avait accepté j’y ai vraiment vu la possibilité de revivre les choses comme chez Dolan’s avant que tu ne partes en couille. Mais, dans les faits, Logan est rarement là. Je passe plus de temps avec d’autre survivants. Je vais pas m’en plaindre non plus, sauf Lana bordel de merde. Mais ça me rend triste de ne pas savoir briser la distance qu’il y a entre moi et mon père. Je pense que ce qui a été cassée entre nous ne pourra jamais être réparé.

Les autres ne sont pas là, c’est pas plus mal. Je vais être honnête, je ne suis pas tendre, je la teste au changement de roue, je lui fais faire une vidange bien crade et vérifier des bougies dans un moteur qui tient plus du charbon dégueu qu’autre chose. Elle serre les dents, elle ne rechigne pas a la tache ni a mes directives, elle a des bases. Il ne m’en faut pas plus.

Quand elle a fini et que, mine de rien, elle se retrouve bien dégueulasse, je lui lance un chiffon pour lui annoncer le verdict, avec un suspense digne de top chef.

« Il faut croire que tu as bien un peu de sang de Logan. Tu commences demain et t’es sous la tutelle d’Harvey quand je suis pas là. Un dernier truc, pour la playlist dans le garage, c’est moi et Xander qui avons le pouvoir, on est ouvert à la négociation, mais Rihanna et Miley ne viendront JAMAIS polluer notre air ok ? »


HRP:
 

_________________

Born to be forsaken
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: We have missed our family portrait   
 
We have missed our family portrait
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération