Une autre journée au paradis



InformationsContact
avatar
Messages : 476
Points : 1078
Date d'inscription : 17/02/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Soldat de fortune
Riley Hayden
Matricule n°001
Soldat de fortune
Mar 31 Oct - 21:21

En cette journée particulièrement chaude, Riley s'était réveillé avec un mal de crâne à tout casser. Une demi-bouteille d'alcool fort, voilà le prix qu'elle avait dut payer pour trouver le sommeil hier soir. Telle une cancéreuse en phase terminale, elle avait agonisé dans son lit trempé de sueur pendant dix bonnes minutes avant de daigner mettre un pied parterre. Cinq autres minutes s'étaient écoulées, perchée sur le bord de sa couchette à se masser les tempes. Nom de nom... si quelqu'un s'était pointé à ce moment pour lui coller une balle en pleine tête, elle l'aurait probablement laissé faire.

Une longue douche froide, deux antidouleurs et une bonne portion d'oeufs brouillés plus tard, elle était finalement de retour dans un état présentable, pile à l'heure pour rentrer travailler. Tous ces mômes qu'Isha avait ramenés à la maison rendaient son petit monde incroyablement vivant, un peu trop vivant à son goût même. Avant de partir, la blonde se prépara un grand café qu'elle déversa dans un gobelet jetable, le tout rehaussé d'une bonne dose de bourbon... aussi bien combattre le feu par le feu et pour tout dire, elle en avait bien besoin si elle voulait endurer le boulot tout à fait ennuyeux que Logan lui avait confié.

Lentement mais sûrement, elle mit le cap vers les bureaux du conseil, brûlant deux clopes en chemin. Sa démarche n'avait rien d'enjoué mais au fond, elle s'estimait heureuse d'avoir quelque chose à foutre de ses journées. Malgré tout, l'action et le danger lui manquaient cruellement. Depuis la tempête, les choses avaient été plutôt tranquilles pour la jeune femme. Son petit doigt lui disait que Logan savait très bien que tout ça était sur le point de la rendre folle, et qu'il prenait un malin plaisir à la voir souffrir ainsi. Elle jouait les secrétaires depuis combien de temps maintenant? Secrétaire "mon cul" oui, il voulait clairement lui montrer qui était le chef et la rabaisser... finirait-il seulement par lui accorder un semblant de confiance? Voilà un mois qu'elle lui cassait les oreilles tous les jours pour rejoindre les équipes de ravitaillement, mais Big Boss ne semblait pas en avoir grand-chose à foutre.

La voilà maintenant dans l'entrée de la maison en briques jaunes. Elle soupira en exhalant sa bouffée de tabac, avant d'avaler une grande gorgée de café spécial. À l'intérieur, aucun "confrère" de travail en vue. Elle alla s'installa derrière son petit bureau, aménagé dans un coin du salon, se fit tournoyer trois fois sur sa chaise puis posa ses pieds sur son espace de travail jonché de papiers inutiles. Bordel... l’ennui. Après s'être tournée les pouces pendant de longues minutes, elle sortit de sa poche un Ipod. Un peu de musique, ça allait le faire. Les Offsprings, Led Zepplin ou peut être Queen, elle avait l’embarras du choix. Elle s'arrêta finalement sur un classique des Clash et fourra les écouteurs dans ses oreilles, avant de s'allumer une énième clope. À ce rythme, elle allait se taper un cancer du poumon d'ici deux ans, à condition de ne pas crever d’ennui avant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 5821
Points : 6710
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 4 Nov - 16:05

Partout sur le sol de la pièce, des objets allant de l’agrafeuse jusqu'au couteau de chasse s'étalaient en un cercle approximatif. En son centre, le bureau en bois massif qui les soutenait habituellement était couvert d'une grande carte de Détroit, annotée à différents endroits, de différentes couleurs, pour marquer les points d'intérêt, les lieux à éviter, les routes tranquilles... Penché au-dessus de tout ça, Logan poussa un nouveau soupir en rebouchant le feutre rouge qu'il tenait à la main. La journée était à peine entamée, mais il était enfermé dans ce bureau à tourner en rond autour de sa carte depuis plusieurs heures déjà et force était de reconnaître qu'il n'avançait pas. Comment l'aurait-il pu, après tout ? Il n'avait aucune idée de ce qu'il cherchait exactement, ne disposait d'aucune véritable information pour l'aiguiller. La seule chose dont il était certain, c'était que Joshua devait se cacher quelque part en ville et que sa planque devait se trouver suffisamment proche de Fort Hope pour qu'il puisse venir y traîner sans arrêt pour les observer, ou pire...

Il fallait qu'il trouve, pourtant. Ça devenait vital pour lui de mettre la main sur ce type d'une façon ou d'une autre et encore plus de l'endroit où il se terrait pour monter ses plans malsains. Parce qu'il devait se cacher quelque part, n'est-ce pas ? Maintenant qu'il avait Peter avec lui, impossible qu'il passe son temps à arpenter les routes, il devait laisser le môme quelque part quand il partait en vadrouille... Malheureusement, il n'y avait rien et ce n'était pas en fusillant cette carte des yeux pendant des heures qu'il trouverait une réponse miraculeuse. L'idée de se lancer à la chasse au croque-mitaine sans avoir un minimum de plan en tête ne lui plaisait pas spécialement, mais rester sagement à la maison en attendant que cet enfoiré commette une nouvelle immondice encore moins. Il détestait se sentir impuissant à ce point, coincé derrière les hautes murailles de son refuge à jouer au gentil papa toute la journée au lieu de régler un problème de plus en plus gênant, c'était... inacceptable, tout simplement.

Alors tant pis. D'un geste rageur, le barbu jeta le feutre sur la carte et se détourna pour jeter un coup d’œil au bordel improbable qui s'étalait tout autour de lui. Rapidement, il récupéra ses armes et les rangea aux emplacements dédiés sur son corps. À peine quelques minutes plus tard, il refermait la porte de son bureau derrière lui, non sans la claquer nerveusement et descendait pour retrouver le rez-de-chaussé. Sa course vers l'extérieur s'arrêta non loin de la porte d'entrée, alors que l'odeur de clope lui emplissait les narines et le forçait à détourner les yeux vers le salon. Sans surprise, il y retrouva sa charmante secrétaire, écouteurs aux oreilles, clope au bec et pieds négligemment posés sur son bureau. Il ne manquait plus qu'elle pour effacer toute trace du peu de bonne humeur dont l'homme pouvait encore disposer aujourd'hui. Son visage se tira en une mine mauvaise et il alla se planter devant elle, arrachant la cigarette qui pendant à ses lèvres pour l'écraser durement contre le bois du bureau. « Je t'ai déjà dit de pas fumer ici, y a un bébé qui vient là tous les jours. » grogna-t-il. Si lui devait se priver de sa dose quotidienne de nicotine pour le bien de sa fille, il en allait de même pour tous ceux forcés de partager le même espace vital que la petite, même si elle n'était pas là en ce moment. Ça et surtout, il aurait bien eu envie d'une clope, là et ça l'énervait de voir quelqu'un d'autre fumer tant qu'il ne pourrait pas le faire. Il avait un mal fou à s'habituer à Riley, pourtant elle ne faisait pas de vagues, elle obéissait sagement à tout ce qu'il lui ordonnait de faire... Peut-être qu'il se montrait un peu trop dur avec elle, finalement.

De là à l'admettre à voix haute, il y avait un pas immense que Logan n'était pas encore prêt à franchir pour l'instant. Il y avait autre chose, cependant, qui lui traversa l’esprit. Après tout, quitte à se trouver un partenaire pour une mission suicide, il préférait y aller avec quelqu'un sachant se servir d'une arme et dont il ne pleurerait pas trop la disparition si les choses tournaient mal, pas vrai ? « Qu'est-ce que tu fais, aujourd'hui ? » demanda-t-il moins durement. « J'comptais aller faire un peu de repérage dans les alentours, tu veux venir avec moi ? »

_________________


Bella luna, my beautiful
You're the ghost of royalty imposing love. You are the queen and king combining everything, intertwining like a ring around the finger of a girl. I'm just a singer, you're the world, all I can bring ya is the language of a lover
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 476
Points : 1078
Date d'inscription : 17/02/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Soldat de fortune
Riley Hayden
Matricule n°001
Soldat de fortune
Sam 4 Nov - 22:08


♫ Should I stay or should I go now ♫

La musique des Clash jouait à tue-tête depuis les haut-parleurs de la vieille Sedan, stationnée en bordure de l'autoroute 94. " Ta recette elle est pas bonne papillon. " ce commentaire venait d'être grommelé par un moustachu, étalé sur le capot de la voiture. Deux autres hommes portant le sigle des Punishers, respectivement perché sur le toit et adossé contre la portière, semblaient nourrir le même genre de doute que leur frère d'armes. Au milieu de la route se tenait Riley, le regard plaqué dans une paire de jumelles. Tous avaient les yeux rivés sur les collines herbeuses, plus exactement sur une vache au milieu de celles-ci, en train de brouter paisiblement.

" Hey Stan, file m'en une autre! " Stan ne broncha pas, obnubilé par le bovin solitaire. " Stan! " Plus embêté qu'autre chose, Stan enfila son bras dans la fenêtre de la Sedan pour chercher à tâtons la caisse de bière, refusant de lâcher des yeux l'animal. Après moult efforts, il parvint à en extraire une Molson pour la lancer à moustachu. Deux grandes gorgées et un rot caverneux plus tard, ce dernier réitéra ses soupçons.

" Ça marchera pas vot' truc! La merde dans ses boyaux a dû faire fondre les circuits du minu... "

La vache poussa soudainement un long mugissement, avant de disparaître dans un nuage écarlate qui souleva la terre autour d'elle. L'explosion, brève mais violente, venait de réduire le pauvre animal en miettes, parsemant ses morceaux à des centaines de mètres à la ronde. Alors que des bouts de steak pleuvaient tout autour de la Sedan, les trois hommes eux avaient explosé de rires et de cris de joie. Moustachu et Stan se ruèrent sur la petite blonde amusée pour la soulever victorieusement au-dessus de leurs têtes.

_______________________________________________

Riley ouvrit ses yeux sur les traits sévères de Logan, qui lui arracha aussitôt sa cigarette du bec. Rapidement, elle retira ses écouteurs tout en prenant une pose normale sur sa chaise. Légèrement confuse, une partie d'elle semblait encore dans ses souvenirs alors que le boss l'engueulait. L'homme était plutôt à cran ces jours-ci et il en fallait de peu pour l'énerver. Afin de donner l'impression qu'elle était à ses affaires, la blonde attrapa une pile de vieux papiers sur le coin de son bureau et fit mine de les remettre en ordre.

" Désolé boss! "

Elle aurait voulu lui dire, à ce moment, qu'elle en avait plus qu'assez de perdre ses journées ici à faire semblant de travailler, à faire et refaire l'inventaire des provisions jour après jour. Tout ça parce qu'elle avait l'emblème du fossoyeur d'étamper dans le front. Pendant combien de temps encore devrait-elle laver ses péchés? Si en plus elle ne pouvait plus fumer, aussi bien l'abattre tout de suite! Le boss lui demanda alors ce qu'elle comptait faire de sa journée... sûrement voulait-il l'envoyer une fois de plus vérifier les stocks de nourriture ou recenser la population de Fort Hope. Elle n'eut pas le temps de lui répondre qu'il lui offrit de l'accompagner pour une mission de repérage... une vraie mission, à l'extérieur de l'enceinte. Pendant quelques secondes, Riley resta figée l'air incrédule. Alors qu'elle peinait à cacher son excitation, elle répondit en tâchant de prendre un ton neutre... avec peu de succès.

" Humm... je crois pas avoir rien d'autre de prévu aujourd'hui. Si vous avez besoin de moi, je suis partante boss! "

Sans même s'en rendre compte, elle s'était déjà levée de sa chaise, fin prête pour un peu d'action. En quelque sorte il s'agissait d'un test et pour cette raison, un professionnalisme militaire serait de rigueur. Ça, Riley savait faire. Mille et une questions lui brûlaient les lèvres... elle allait se renseigner à propos de la mission en chemin. La journée était encore jeune mais il n'y avait pas une seconde à perdre. Plus tôt elle sortirait d'ici, mieux ce serait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 5821
Points : 6710
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 9 Nov - 10:59

Devant la rapidité de Riley à se mettre debout et à sauter sur la première occasion de sortir du camp, Logan arqua un sourcil et il ne bougea pas d'un poil. Il la comprenait, aucun problème avec ça, même si lui essayait de se convaincre qu'il restait enfermé ici par choix tandis qu'elle était plus ou moins sa captive... Mais son plan, comme souvent, manquait pas mal de préparation et il n'avait pas vraiment envie de précipiter les choses et les emmener trop clairement à une mort certaine. À la place, il étira un sourire en coin et sortit la carte pliée grossièrement qui dépassait de sa poche pour la déplier devant les yeux de la jeune femme. D'un doigt, il dessina un cercle autour du camp, balayant une surface suffisamment éloignée de leurs portes, mais trop large, beaucoup trop large. « Ce qu'on cherche doit se trouver dans cette zone. » informa-t-il avec un manque flagrant de précision. « Je parie plutôt sur les zones proches du lac, donc on va commencer par là. » Il indiqua la berge à la gauche de la ligne noire qui représentaient les barricades de Fort Hope, juste derrière sa maison et celle d'Isha où elle vivait elle-même. Si Joshua parvenait encore à entrer dans le camp, il le faisait forcément par le lac ou par le parc derrière leurs maisons. Il fallait que ce soit rapide, pratiquement invisible et proche de sa destination finale pour diminuer les risques de tomber sur un habitant du camp.

Sur cette pensée, Logan détacha son regard de la carte et le reposa sur son assistante, chassant rapidement l'ombre qui passait dans ses yeux. « Tu peux prendre tes armes, mais gâche pas tes munitions. » Un bref silence plein de sous-entendus suivit, pour bien lui signifier qu'il ne parlait pas que des goules, si jamais elle avait le moindre doute à ce sujet. Il s'efforçait d'éviter de refaire les mêmes erreurs qu'avec Bruce, mais son orgueil le poussait encore à vouloir Joshua vivant. Cette fois, au moins, il avait l'excuse du gosse qui devait coller aux talons de son ennemi pour justifier ce désir parfaitement ridicule et peut-être aussi la volonté de faire comprendre à Riley que Fort Hope n'encourageait pas les mêmes pratiques que son ancien chef. « On va passer chaque bâtiment au peigne fin jusqu'à la fin de la journée. Je veux voir tout ce qui te paraît suspect ou anormal et chaque tarnation de cadavre que tu comptes dessouder. Prête ? »

La question devait paraître bien inutile, elle devait rêver de partir sur le champ, mais il attendit quand même son consentement avant de récupérer sa carte et de tourner les talons pour quitter la maison. Ils firent tout juste quelques pas dehors avant que Logan ne fasse un nouvel arrêt dans l'une des maisons voisines pour prendre de quoi les nourrir tous les deux pour deux ou trois jours et après avoir fourré tout ça dans son sac, enfin, ils s'approchèrent des larges portes qui fermaient le camp. Le temps de donner quelques indications à la personne postée dans la tour de garde et ils retrouvaient l'extérieur. Tout était calme et ça le serait probablement jusqu'à ce qu'ils atteignent leur destination. Jetant tout juste un regard à Riley pour s'assurer qu'elle suivait, Logan se mit donc en marche, longeant la rue qui bordait les palissades dans un silence de mort. Un vrai silence, ici, qui n'était pas encore perturbé par les grognements habituels des cadavres ambulants. Ils auraient droit à ce calme un certain temps, jusqu'à ce qu'ils arrivent au bord du lac probablement et après ça... Il n'osait pas penser au nombre impressionnant de maisons qu'il voulait vérifier aujourd'hui. Avec un peu de chance, à défaut de trouver l'homme qu'il cherchait, ils pourraient amasser quelques ressources que le groupe n'avait pas encore remarqué en nettoyant la zone...

De temps en temps, en chemin, son regard glissait brièvement sur la jeune femme. Il n'était pas vraiment inquiet de se retrouver seule avec elle dehors, armée et probablement capable de le descendre avant qu'il n'ait le temps de réagir, mais tout de même curieux de voir si elle oserait ou si elle ferait quoi que ce soit d'autre que de le suivre tranquillement. L'ambiance restait assez lourde et finalement, l'homme se mit à fouiller une fois de plus dans ses poches, jusqu'à en tirer son paquet de clopes. Il en coinça une entre ses lèvres et en tendit une autre à la jeune femme, accompagnée d'un regard appuyé. C'était sa façon à lui de proposer la paix, en quelques sortes. S'il fallait qu'ils se supportent toute la journée, autant que ce ne soit pas trop désagréable.

_________________


Bella luna, my beautiful
You're the ghost of royalty imposing love. You are the queen and king combining everything, intertwining like a ring around the finger of a girl. I'm just a singer, you're the world, all I can bring ya is the language of a lover
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 476
Points : 1078
Date d'inscription : 17/02/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Soldat de fortune
Riley Hayden
Matricule n°001
Soldat de fortune
Mar 14 Nov - 21:15

Les yeux rivés sur la carte, Riley fit un rapide calcul mental pour déterminer l’ampleur de la zone à explorer. Le secteur désigné par Logan était assez vaste et devait contenir une centaine de résidences, commerces et autres. Fouiller le tout leur prendrait le reste de la journée, peut-être plus. Selon ses dires, "ce qu'ils cherchaient" se trouvait quelque part dans cet étendu... mais que cherchaient-ils exactement? Depuis le temps que cette communauté existait, ses environs immédiats avaient dû être fouillés à maintes reprises par les équipes d'approvisionnement. La jeune femme, malgré ses doutes, acquiesça sagement à la demande de son chef sans poser de questions... Elle aurait aisément le temps de trouver des réponses en chemin.

Il lui indiqua qu'elle pouvait apporter ses armes, non sans manquer de lui préciser qu'elle devait économiser ses munitions... en d'autres mots, ne pas tirer sur tout ce qui bouge. Quelqu'un d'autre aurait pu se sentir insulter par cette remarque, mais pas Riley. À défaut de larguer une réplique débordante de sarcasme, elle se contenta d'un hochement de tête, soutenu par un regard sincère. Il pouvait lui faire confiance, elle n'était plus la disciple écervelée d'un gang de motards sanguinaires. Cette première sortie devait se dérouler sans faute, pour ce faire, elle serait les yeux et les oreilles de Logan.

" Prête. Je passe chercher mes affaires. Je te rejoins aux portes du camp. "

D'un pas rapide, elle se dirigea vers sa maison. Dans sa chambre l'attendait son sac à dos, déjà chargé en vue d'une éventuelle situation catastrophique. Dans sa garde-robe, toutes les armes et munitions qu'elle avaient accumulées jusqu'à maintenant s'entassaient dans un coin. Telle une nana qui hésite entre deux morceaux de linge, elle, hésitait entre une mitraillette et un fusil d'assaut. Elle opta finalement pour la M4 que lui avait léguée William, trimbaler une arme silencieuse ne serait certainement pas une mauvaise idée. Elle s'équipa également du ceinturon supportant le vieux Colt du défunt Texan ainsi que son emblématique Stetson, sans oublier son Tomahawk, son couteau à cran d'arrêt et son mini-pistolet, qu'elle prit soin de scotcher à sa cheville. Finalement, elle fourra quelques chargeurs supplémentaires dans les poches de sa veste et quitta la pièce, prenant soin de verrouiller la porte de sa chambre en sortant. Maintenant qu'il y a avaient des gosses ici, elle devait faire gaffe.

Dix minutes s'étaient écoulées depuis sa rupture avec son partenaire du jour. Lorsqu'elle arriva devant la grande porte, Logan était en train de discuter avec le garde en poste. Riley en profita pour marquer une pause cigarette avant le grand voyage. En fouillant dans sa poche, elle leva les yeux au ciel pour se mesurer au soleil de plomb qui réchauffait les grands lacs. Quelle chaleur... intérieurement, elle remercia Will pour lui avoir donné ce chapeau et ainsi lui éviter le pire coup de chaleur de son existence. Sa joie ne fut que de courte durée, car le paquet de clopes entre ses doigts était vide. Elle jura, avant de balancer le contenant de Malboro par-dessus son épaule. Avec un peu de chance, elle trouvait de quoi fumer là-dehors.

Ils quittèrent finalement les fortifications pour s'engager dans les rues désertées de Grosse Pointe Park. Riley suivit le chef de meute dans le silence le plus total, avisant les quelques dépouilles pourrissantes le long de la muraille. Le paysage était tout à fait sinistre, tout particulièrement depuis la tempête. Ci et là, des arbres déracinés, des voitures renversées et des fils électriques arrachés permettaient de constater la puissance du cyclone. Les maisons, avec leurs fenêtres défoncées d'où émanait une noirceur abyssale, semblaient constituer de nouvelles tanières pour des créatures démoniaques... la vérité n'était pas totalement différente. Jusqu'à maintenant, aucun charognard en vue, ce qui, jusqu'à un certain point, prouvait l'efficacité des équipes de surveillance.

Elle suivait donc Logan, calme mais à l'affût du moindre signe de danger. Ce type avait une démarche bien à lui, à la fois pondéré et pleine d'assurance. Du haut de ses deux mètres, il avait de quoi en intimider plus d'un, ce qui en soi faisait de lui un excellent leader. Riley se demandait réellement quel genre de vie ce gars devait avoir avant la grande contagion. Tout le monde a un passé... Logan était peut-être joueur de football américain, ou videur dans un bar. Elle pouvait facilement se l'imaginer en train de foutre des raclées à des ivrognes. Et soudain, elle eut une drôle d'idée... et si Logan l'amenait loin de la communauté pour l'abattre, exactement comme on amène son vieux chien pour une "dernière partie de chasse". Elle n'avait pas fait trop de remous depuis son arrivée, mais peut-être que sa simple présence à Fort Hope rappelait à certains de mauvais souvenirs, des souvenirs qui pouvaient facilement s'effacer si elle venait à disparaître.

* Arrête tes conneries Riley, tu deviens complètement parano. *

La petite blonde eut tôt fait de chasser cette pensée de son esprit. Si Logan avait voulu la tuer, il l'aurait fait depuis bien longtemps, et cet homme n'était pas un meurtrier. Preuve à l'appui, il venait de lui offrir une cigarette... Qui irait gaspiller une précieuse clope ainsi? Elle accepta volontiers le bâtonnet de tabac, se laissant allumé par son chef. Après avoir aspiré une première dose de cette douce nicotine, elle balaya des yeux leur environnement dépouillé de toute vie, et glissa finalement quelques mots.

" Alors, qu'est-ce qu'on cherche exactement? "

_________________
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 5821
Points : 6710
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Aujourd'hui à 10:38

Tâchant de faire un effort et de perdre un peu de la froideur habituelle qu'il offrait à la jeune femme, Logan eut même la gentillesse d'allumer la clope qu'il venait de lui offrir, avant de reculer d'un pas pour regarder autour d'eux. La tâche titanesque qu'il projetait d'abattre aujourd'hui peinait déjà à entretenir sa motivation et, maintenant qu'il prenait le temps d'y réfléchir plus calmement, il se disait qu'ils ne trouveraient jamais rien d'utile en procédant ainsi. Joshua avait mis en œuvre ses tableaux monstrueux et ses plans pervers aux quatre coins de la ville, les quelques déductions de Logan semblaient bien minces finalement et il n'était pas vraiment connu pour sa grande intelligence et ses réflexions prolifiques. Peut-être qu'il faisait fausse route et qu'il leur faisait perdre leur temps à tous les deux, mais il se sentait bien incapable de l'admettre. Aussi, juste le temps de tirer une fois sur sa clope et le géant reprenait la marche pour mener à bien son plan ridicule.

Riley n'attendit pas bien longtemps avant de s'inquiéter plus sérieusement de ce qu'il cherchait. Difficile de lui reprocher cette curiosité nécessaire à leur expédition... Logan lui glissa pourtant un regard en coin, assez hésitant, en restant tout d'abord silencieux. S'il voulait qu'elle lui soit réellement plus utile que le simple rôle de garde du corps dont il pouvait très certainement se passer, il faudrait bien lui dire la vérité. Mais ça impliquait qu'il lui fasse confiance et ça... En fait, à bien y réfléchir, elle était un soldat bien comme il faut, elle lui obéissait depuis des semaines sans jamais donner son avis, sans jamais s'offusquer... « On cherche la planque du père d'Isha. » lâcha-t-il finalement. « Il t'en a parlé ? » Il ne savait pas tellement ce qu'ils se disaient tous les deux quand ils se retrouvaient dans leur maison à la fin de la journée, ni même s'ils s'adressaient réellement la parole, mais puisque le gamin avait insisté pour que Fort Hope recueille la jeune femme, il devait bien exister un genre d'amitié entre eux, non ? « Il lui arrive souvent de s'incruster à Fort Hope sans que personne ne le voit, alors.... j'me suis dit qu'il devait traîner dans le coin. »

Voilà à peu près tout ce que Logan se sentait d'attaque à en dire pour le moment. Parler de Peter menaçait de lui faire perdre ce ton traînant d'indifférence et il n'avait aucune envie de montrer cela à Riley. À ses yeux et à ceux de tous les Punishers qui osaient encore traîner en ville, il voulait rester le Fantôme, le monstre de froideur dont la main vengeresse s'abattait sur eux dans l'unique but de faire justice et certainement pas pour se payer une petite vengeance personnelle qui trahirait aussi une faiblesse exploitable. Elle devait avoir remarqué depuis le temps qu'il ne s'agissait là que d'un rôle, elle était bien souvent aux premières loges pour le voir jouer au papa poule avec son bébé, mais peu importe. De toutes façons, ils approchaient de la berge désormais visible à quelques mètres au bout de la rue et il était temps de commencer à se concentrer.

D'un doigt, Logan pointa donc l'une des maisons d'apparence aussi vide et morte que toutes les autres et s'autorisa à ralentir un peu la cadence. « On va commencer par celle-là. Tu me couvres ? » demanda-t-il en glissant son regard sur l'arme impressionnante qu'elle tenait. Quitte à ce qu'elle soit là avec lui, autant qu'elle se rende vraiment utile, pas vrai ? Et ça n'était pas lui avec son couteau, aussi large la lame soit-elle, qui pourrait réagir rapidement contre un assaillant armé. Si elle était au moins aussi douée qu'Elias avec un fusil entre les mains, ils ne risquaient pas grand chose de plus qu'une petite égratignure en passant et il priait pour que ce soit le cas autant qu'il le craignait s'ils tombaient réellement sur Joshua. Ça l'aurait bien emmerdé qu'elle le descende avant qu'il n'ait pu en profiter, mais il se garda bien de le lui interdire plus que ça. Pour le moment, il tâchait déjà de fixer toute son attention sur les alentours, bien que déjà persuadé qu'ils ne tireraient pas le gros lot au premier essai.

_________________


Bella luna, my beautiful
You're the ghost of royalty imposing love. You are the queen and king combining everything, intertwining like a ring around the finger of a girl. I'm just a singer, you're the world, all I can bring ya is the language of a lover
Revenir en haut Aller en bas

Nouveau
Répondre

 Sujets similaires
-
» La mort est une journée qui mérite d'être vécue [libre]
» UN AUTRE CAS D'USAGE DE FAUX ! SENBLE JUDE CELESTIN PA INGENIEUR VRE !
» Une journée en Afrique
» Une journée à Soissons
» Une Etoile s'éteint, une autre renait... [Mort d'Etoile de Satin, Ceux qui veulent lui rendre hommage]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum