Corray Hammet - [ FINI ]



InformationsContact
avatar
Messages : 6
Points : 48
Date d'inscription : 03/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 3 Nov 2017 - 16:38

Corray Hammet 31/07/1981 (35 ans) ☣️ Tatoueur☣️ Marié a sa moto ☣️ Hétéro ☣️ Fort Hope ☣️ ft. M Shadows ( Alias : Matthew Charles Sanders>

Informations générales

Caractère
CARACTERE ICI - Au moins six traits, rédigés par des phrases.
Au premier abord Corray est quelqu’un d’assez ronchon et froid. Il gardera quelques distances au départ, croisant les bras dans un coin, le visage fermé. Est-ce de la timidité ? Surement… Mais il reste serviable et courtois.
Mais une fois cette barrière passée, il est très amical et rit souvent d’un rien. Toujours prêt à rendre service et faire plaisir au gens qu’il apprécie.

Ray’ fait partit des personnes qui apprécie ( même encore ) les bonnes choses de la vie. Il aime faire la fête et vendrait surement son âme contre de l’alcool et des jolies filles. Dans son ancienne vie, surement grâce a sa petite notoriété, il était coutumier pour lui d’être entouré par quelques jolies donzelles.

Ame d’artiste il est quelqu’un créatif. Il a tout le temps des idées plein la tête, des esquisses, des peintures, des partitions… Malheureusement il n’a pas pu emporter son calepin, ses crayons, ses partitions et son micro avec lui. Alors il garde ça bien au chaud dans un coin de sa tête.

Son ancien travail l’obligea à devenir quelqu’un de minutieux et attentif. Il aime les choses bien faites et surtout achevée comme il faut. Toujours méticuleux même pour le moindre petit détail.

Il a également appris à manier des outils car il est inconditionnellement amoureux de sa moto. C’est la femme de sa vie et il en prend soin au péril de sa sienne.
Anecdotes
ANECDOTES ICI - Au moins trois, rédigés par des phrases
Quand il entame une bouteille en soirée ou tout simplement avec un ami, la plupart du temps il finit par être saoul. Et quand il finit dans état il fait... N’importe quoi. Littéralement n’importe quoi, il cri, saute partout, rit aux éclats… Enfin bref, il devient intenable.

Il se tatoue lui-même. Quand il arrive qu’il trouve de quoi brancher son alimentation il cherche une place sur son corps pour se tatouer un petit quelque chose. Histoire surement de se rappeler son passé et de ne pas perdre la main. Peut-être aussi parce qu’il aime la sensation que a procure ( Mazo ? Non... ! Vous croyez… ? )

Il croit aux esprits. Quoi ? Il y a quelques années les zombies étaient des créatures de fiction. Jetez un œil dehors maintenant ! Alors les fantômes pourquoi pas. C’est aussi peut-être parce qu’il veut se rassurer en se disant qu’il y a vraiment quelque chose après la mort.

Comme préciser plus haut, sa moto est plus que précieuse pour lui. Alors il l’appelle « babe » (Traduction : bébé) et lui parle comme à un être humain.

Grace a ses expériences de mécano, il sait réparer a peut prés toutes les bécanes. Enfin, tout ce qui comprend un moteur, ne lui demander pas de réparer un radiateur par exemple..
Particularités physiques
PARTICULARITES PHYSIQUES ICI - Merci de faire des phrases !
Corray a le corps quasiment recouvert de tatouage. En tout cas ses deux bras, son buste et le haut de son corps en sont recouverts. Il possède une carrure assez imposante, malgré quelques poignées d’amour discrètes il reste un homme aux muscles imposant. Même si il ne possède pas le fameux « six pack » tant convoité.

En plus du tatouage il a aussi quelques modification corporelles qui sont ; ses écarteurs (10mm) et son piercing sur la lèvre.

Il a un visage assez anguleux et large, illuminé par deux grandes billes vertes qui peuvent tourner a l’ambre quand le temps est ensoleillé et par un sourire charmant qui a quand même sa petite spécificité ; des canines voyante et pointue.

Ces cheveux sont d’un brun presque noir et la plupart du temps assez court, pour une  question pratique et il porte toujours un casquette ou un espère de ruban ou bien même les deux à la fois.

Compétences




  • Bagarre
  • Dextérité
  • Réparer
  • Charmer
  • Intimidation



Inventaire



Arme : Pioche
Objets utiles : Quelques outils ( dont une clefs anglaise qui peut lui servir d’arme a l’occasion), un bidon d’essence, Zippo.
Objets rares : Préservatif, une demi cartouche de cigarette, une bouteille de whisky, ses vêtements.
Véhicule : Harley Dadvidson Ironhead 1967
Possessions personnelles :  Les baguettes de batterie d’un de ses meilleurs ami, les deux pochette en cuir qui servent au transport (fixé sur l’arrière de sa moto), son matos de tatouage (machine, alimentation, aiguilles et de une ou deux fiole d’encre).


Histoire

J’ai jamais vraiment compris le principe de raconter sa vie ou d’écrire une biographie. Enfin j’veux dire, j’la connais ma vie, pas besoin de me la rappeler ! Mais bon puisque j’y suis obligé, allons-y !

Tout a commencé quand j’ai vus le jour en Californie plus précisément à Huntington Beach. Je n’ai pas eu une enfance difficile, loin de la a mon souvenir. Au départ j’étais un bébé puis un enfant assez calme et discret. Puis les années de l’adolescence sont soudainement venues  mettre un coup de pied dans tout ça. J’étais tout le temps contre l’autorité, refusant le moindre ordre et aimant contredire juste pour ne pas être d’accord. Pour résumer  j’étais loin d’être quelqu’un de facile à vivre, j’étais surement encore plus insupportable que je l’imagine. Le lycée n’a pas arrangé les choses, mais c’est durant ces années que j’ai encontre le groupe de personne qui a changé ma vie. Mes amis ; Zack, Bryan et Jimmy. Au début, c’était juste des mecs de ma classe, avec quelques similitudes au niveau du style. C’est vrai qu’à cette époque j’étais déjà l’un des seuls à adopter le manteau en cuir sans manche, le jean déchiré et la chaîne qui frotte sur le haut de cuisse du pantalon.

Je dois avouer qu’au début ce n’était pas très bien partit entre eux et moi, je ne pouvais pas les voir en peinture ! Puis au final un peu par hasard, j’ai appris à les connaitre et j’ai découvert en eux les frères que j’ai jamais eus. A croire que le destin en avait décidé ainsi.  On faisait les 400 coups ensemble, on taguait les superettes, entrait dans les épicerais en repartant en courant, un pack de bière a la main. On passait des heures à regarder les couchés de soleil une cigarette entre les lèvres. Puis un jour, au détour d’une discussion nous ai venu l’idée de faire quelques chose de bien de nos dix doigts. Je savais que Jimmy étais très bon à la batterie, que Zack jouait très bien de la guitare et que Bryan étais un génie avec six cordes entres les doigts ! Quant à moi, je jouais du piano et j’vais une vois ma foie juste et ma foie assez correcte. Alors on a décidé de fondé notre groupe, surement une lubie d’adolescent mais on y croyait !

Au départ la musique ne nous apportais pas grand-chose niveau revenu, on était seulement connu dans notre patelin et encore, mais peu importe on s’amusait bien. Alors à côté de ça j’ai choisis de me lancer dans le tatouage. Pourquoi le tatouage ? Et bien je ne sais pas si je peux me considérer en tant que tel, mais je suis un artiste qui s’intéresse à toute forme d’art et je me débrouille pas trop mal avec un crayon. Alors en attendant de pouvoir faire de la musique mon métier j’ai choisis d’arrêter mes études qui déclinait et de me lancer dans l’univers du tatouage. J’ai passé pas mal de temps à m’entrainer et observer les professionnels autour de moi et je suis finalement arrivé à faire un boulot ma foi qui faut un petit détour dans mon patelin !

Puis c’est finalement à mes 21 ans tout c’est emballer et je dois avouer qu’on a rien vu arriver. On est passé de notre petite salles des fêtes de notre département a des petit concerts dans des bars, puis on à bientôt été demandé un peu partout encore dans des petites salles et nous voilà a devoir faire plusieurs heures de trajet pour pouvoir faire un concert. Plus les années passent, plus nos concert deviennent énorme, plus je me sens poussé des ailes à chaque fois que je dirige ma voix vers un micro, plus nos corps se recouvrent de tatouages et plus les liens que j’ai avec mes amis se resserrent. Je n’ai bientôt plus de temps à consacrer a mon métier originel, je l’abandonne donc pour me focaliser sur mon rêve et je dois avouer que même si nous n’avions pas la notoriété mondiale de certains nous étions tout de même infiniment heureux de ce que nous avions.

Mais le temps à l’argent on finit par faire leur massacre habituel. 5 années après la passion se transforma en business, les heures de plaisir sur scène a des heures de boulots, et... Enfin, vous avez compris. Mes relations avec ma fratrie en subissaient les conséquences, il arrivait même qu’on se dispute et qu’on ne se parle plus durant des semaines. La pressions, le stress, les photographes, les obligations... Ou était passé tout le plaisir ? Je ne pouvais plus supporter tout ça, ça me bouffait. Je m’étais même mit à boire, j’été sur mes garde tout le temps de peur que quelqu’un m’utilise. C’est fou ce que ce genre d’environnement peut changer les gens, il fallait que j’arrête tout avant de devenir complètement taré. Quand j’en ai parlé aux autres vous vous doutez bien qu’ils n’ont pas vraiment apprécié et qu’ils m’ont fait passer sous tous les sermons de la planète. Mais ‘était déjà trop tard, ma décision était prise, il fallait que j’arrête.

Il fallut du temps aux autres pour accepter le fait, mais ce sont mes frères et ils ont fini par comprendre. Ils m’ont dit qu’il essaierait de continuer et de trouver quelqu’un d’autre mais que ça ne serait jamais plus pareil. Rien que d’imaginer quelqu’un d’autre à ma place, avec ma meute, ça me foutais les boules. C’est à ce moment-là que j’ai compris que si je voulais tout recommencer je devais partir d’ici et tout refaire ailleurs. Je décidais donc de me tourner vers mon projet initial et de me lancer à fond dans le tatouage. Je voulais donc faire le tour du pays, pour aller de salon en salon, contrôler et même peut être travaillé avec eux. Je me suis donc donner tous les moyens pour y parvenir, j’ai amassé pas mal d’argent et j’ai même passé mon permis moto ! Je m’en suis acheté une, mais je ne me suis pas pris une belle et grosse moto malgré le fait que j’airai eu l’argent pour. C’est juste que ça ne m’intéressais pas.

Le jour de mon départ tous mes amis étaient là, à me fixer le regard vide. Est-ce qu’on aller se revoir ? Même moi j’en savais rien, ils me manqueront c’est certains et quand il m’en prendra l’envie peut être que je repassais dans la ville de ma naissance pour discuter du bon vieux temps avec quelques amis chers. Je me souviens avoir pris chacun de mes frères dans mes bras comme si c’était la dernière fois, comme si je partais vers une destination sans retour alors que je sais très bien que je serais toujours le bienvenu. Mais bon on se sait jamais, j’ai l’occasion de leur dire au revoir comme il se doit alors je saisis ma chance. Je me souviens juste avoir enfourché ma moto, avoir mis mon sac sur le dos, enfiler mon casque, fait rugir le moteur me retourner une dernier fois vers ceux qui font qui je suis et avoir pris ensuite la route durant des heures.
Les mois d’après furent assez… Aléatoires. J’aller de ville en ville, de motel en motel, de salon en salon en gros je passais ma vie sur les routes sur le dos de ma moto. Cette vie ne me déplaisait pas au contraire ! J’étais libre, retenue par rien ni personne, j’avais bien quelques aventures par ci par là, même pas mal mais jamais rien de sérieux. Je m’amusais bien c’était vraiment bien ! Mais un jour ce qui devait arriver, arriva.

Je venais d’arriver en ville, à Portland dans l’Oregon. Je m’installais juste dans mon nouveau petit motel pour quelques mois. Je décide d’immédiatement aller faire le tour de la ville en espérant trouver un salon de tatouage intéressé. D’après les recherches que j’avais déjà faites il y avait 5 salons ouverts. Je décide donc de m’y rendre ; le premier me refuse, idem pour le deuxième. Je décidais donc de me diriger vers ma troisième option et à peine passé le pas de la porte je sentis mon cœur se serrer. Là, derrière le bar se trouvait une femme magnifique, elle était brune, elle avait les yeux d’un bleu azur et les bras recouverts de tatouage. Je me souviens avoir même arrêté mon geste tellement j’étais bouche bée. Elle a posé les yeux sur mon et je sentis mon sang se faire qu’un tour. Elle m’a regardé d’un air assez surpris. En même temps à doit faire bizarre d’être fixé par un inconnu stoïque, qui n’a même pas osé franchir le pas de la porte. J’ai légèrement secoué la tête et j’ai souris super gêné, je devais surement être rouge écarlate. J’ai discuté avec elle peut être quelques minutes, mais j’avais tellement la pression que ça m’a parue une éternité. J’ai finalement, je ne sais pas par qu’elle magie, finit par la convaincre de me prendre. Elle m’a présenté son collège Damian, un mec avec les cheveux long et une barbe assez longue. Il était assez jovial et gentil, un excellent collège de travail.
Quelques mois passèrent et pour une fois je ne ressentais pas l’envie de faire mes valises car plus le temps passait et plus je tombais amoureux de cette fille et plus je noué des liens avec Damian , il était devenu mon ami. On aller souvent voir des matchs, au cinéma ou dans les bars ensemble. J’en étais même venu à lui parler de Katy (La fille du salon), il me conseillait et me poussait à aller lui demander un rendez¬-vous ou un truc comme ça. Faut dire qu’a part draguer et les histoires sans lendemains j’avais pas connu grand-chose de l’amour.
Alors j’avais décidé de me donner un petit coup de pied, je lui ai proposé des cinés, d’aller au restaurant, de sortir en ville et elle a accepté à chaque fois ! On avait fini par être proche, vraiment proche. Et on a fini par avoir une histoire ensemble, une histoire du genre sérieuse. Ça a durait un an et on a fini par s’installer ensemble. Tout se passait pour le mieux, j’avais une vie équilibrée et normal, une petite femme et un buisines qui marchait plutôt bien. Bref j’avais une vie bien et simple. Un soir je rentrais chez moi, puis en fermant la porte j’ai remarqué une paire de chaussure qui ne m’appartient pas sur le tapis en face de la porte. Katy a incité un ami, super ! Je me suis engouffré dans la salle à manger mais il n’y avait personne, puis j’ai tendu l’oreille. Et j’ai entendu du bruit dans la chambre, je me suis donc rapprocher et j’ai ouvert la porte restant dubitatif devant ce que j’étais en train de voir. Ma copine était en train de se taper un autre mec ! Et devinez donc qui ? Damian, mon soit disant ami et très cher collège. J’ai sentis mon sang bouillir dans mes veines et une rage inconditionnelle monté en moi. J’ai donné un coup de poing dans l’interrupteur pour allumer la lumière, je me suis survie de l’effet de surprise pour attraper mon cher « ami » par les épaules et le balancer de toutes mes forces contre un mur. Puisqu’il était assommé j’en ai profité pour maintenir sa main sur le sol et lui brisé les doigts et aussi pour lui refaire un nouveau petit visage. J’ai chopé quelques affaires dans l’armoire sans vraiment regarder ce que j’ai pris. Et je suis partit, mais avant je suis passé au salon récupérer ce qui m’étais dut. J’ai piqué un peu dans la caisse quoi. Et je suis repartir en Californie, oui je suis repartie chez mes chers parents à l’âge de 30 ans.

Je me souviendrais toujours des retrouvailles que j’avais eues avec mes amis, il m’avait incroyablement manqué. Mais quand on a recommencé à se voir c’est comme si je n’étais jamais partit. Mes frères ont était là, on a refait la fête comme si on avait 20 ans en fait je crois que nous n’avons jamais grandi.

Ma vie était redevenue bien, je revivais entouré de ma famille. Je travaillais dans le garage du père de Bryan, c’était pas un métier très passionnant mais a me suffisait et comme ça je pouvais faire les réparations sur ma moto. En parlant de bécane, en faisant du rangement je suis tombé sur la vielle bécane du patron ; un Harley Iron Head 1967 ! Elle était magnifique. En bref, c’était pas la vie rêvée mais elle était paisible. Enfin les actualités étaient devenues assez étrange…

Tout s’est emballé très vite, les actualités qui annonçaient que les gens s’attaquaient les uns les autres se sont transformée en « Zone de quarantaines, aller vous y réfugiez ». On était donc obligé de partir de nos maisons, de nos villes. Alors avant de quitter tout ça, nous avions décidé que nous allions «  fêter » notre départ ou tenté de l’oublier durant une soirée. Le lendemain fut difficile, nous avions encore plus d’alcool dans l’estomac que de suc gastrique. J’ai regardé autour de moi pour ne voir mes amis allongé un peu partout. J’ai souri en me recouchant mais un détail m’a fait me relever, Jimmy avait disparu, il n’était plus là ! Je me suis mis hurler et a réveillé tout le monde dans la pièce et quand nous avons jeté un coup d’œil dehors, c’était vraiment un gros bordel ! Tout était retourné, il y avait des cadavres partout, apparemment le gouvernement avait mal gérer ton son dispositif de quarantaine.

Nous étions tellement inquiets, nous avons passé peut être trois heures à attendre notre ami, mais nous avons attendu pour rien. Au bout d’un moment j’ai entendu Bryan littéralement péter les plombs, il a tout retourné, il a commencé à hurler et tout balancer contre les murs. Je crois qu’il venait juste de réaliser ce que Zack et moi ne pouvions encore comprendre. On est resté la plusieurs heures, Bryan était encore la a ne plus tenir en place, les phalanges défoncées. Je l’entendais haleter et trépigner, j’ai pris une grande inspiration et j’ai levé les yeux. Je me suis levé et j’ai pris mon frère dans mes bras et j’ai serré aussi fort que j’ai pu, je les sentis l’effondrer et j’ai pleuré avec lui. J’avais réalisé. On a discuté pendant un moment, on a pesé le pour et le contre. On a décidé de voir dans nos chez nous respectif sans beaucoup de surprise tout était vide. Etaient-ils partis étaient-ils morts ? J’en ai encore aucune idée.

Après avoir pris quelques affaires, on a décidé de prendre la route et de vivre comme ça. Après tout on n’avait plus rien à perdre. On est retourné au garage du père de Bryan et il y a pris sa vielle moto. Elle avait vraiment de la gueule cette bécane ! Zack n’avait jamais condit un deux roue de toute sa vie, ça s’apprend vite. Voilà le restant de ma meute, moteurs rugissants, casque et veste en cuir comme un vieux gang de bikers. Sur les routes, il y a eu des moments difficiles. Très difficile, quand la faim et la soif nous poussait à aller dans les endroits plus que perdus et dangereux. On a même finit dans une mine une fois, on a bien faillis y rester ! C’est un endroit toujours frai et humide et cet été la le soleil était plus dangereux que les bestioles cannibales. Mais on s’est vite retrouver coincée entre des galeries effondrées et quelques créatures. Heureusement que je suis tombé sur cette pioche elle nous a bien aidé ! D’ailleurs depuis ce jour-là je ne l’ai plus quitté.

Et puis un jour, lorsque l’automne finit par montré le bout de son nez et le froid venir s’installer Zack tomba malade. Au début rien de bien grave, puis sans médicament son petit rhume a commencé à tomber sur ses bronches. Nous avions vraiment peur que son état s’aggrave, surtout que a n’aller pas en s’arrangeant… Il s’essoufflait, avait du mal à respirer et toussait a longueur de journée. On avait donc décidait de trouver un hosto et de voir s’il n’y avait rien qui pourrait l’aider à aller mieux.

Quand nous sommes arrivés devant la bâtisse on n’était pas rassurés… Les hôpitaux n’était pas réputés calme sous la gouverne des vivants alors ça ne devait pas être trop différent sous celle des morts. Nous n’avions pas du tout envie que Zack vienne avec nous mais notre nombre impair nous y obligeait. Nous n’allions tout de même pas le laisser seul dehors ou laisser quelqu’un rentré dans ce merdier tout seul. Alors un pour tous, tous pour un. On abandonne personne, surtout un vieux frère.

A l’intérieur ce n’était pas vide, on entendait des grognements et des cris de partout mais on arrivait à se faire discret. Mais rien n’est si facile, les choses se sont vite emballées, nous nous sommes vite retrouvé poursuivit par une meute de créature. Elles étaient folles de ragent, je n’avais jamais assisté à une réaction pareille. Elles hurlaient, se jetaient et de cognaient contre les murs c’était d’une violence inouïe ! L’alarme incendie retentit, un de ces abrutit a dut je jeter trop fort contre l’alarme et la déclenché. Quel merdier ! J’étais en tête de course essayant de guider mes amis pour les faire sortir en vie de cet enfer. Quand je me suis retourné pour voir ou en était le reste du groupe, ils n’étaient pas là. J’ai vite fait demi-tour et au moment où je me suis mis je les ai vus au bout du couloir. Je me suis mis à courir à toute vitesse dans leur direction, mais là les portes de sécurité incendie se sont refermée. Bloquant mes amis d’un côté et moi de l’autre. J’ai essayé de les ouvrir, de toutes mes forces, j’ai tapé, tiré, hurlé leur nom respectif jusqu’à en perdre la voix mais rien… Juste l’alarme incendie me répondait. J’ai pris du recul sur la situation, j’étais essoufflé, les poings en sang d’avoir trop frappé. J’étais là, stoïque au milieu du couloir à attendre, puis mes jambes ont fini par lâcher et je me suis écroulé sur le sol. Et je me suis mis à sangloter, j’avais perdu mes amis, mes frères, ma meute. Je n’étais plus qu’au loup solitaire au milieu d’une armée de chasseur, j’étais vulnérable et seul.

Au bout d’un moment l’alarme c’est arrêté et les porte battante de sont ouvertes, j’eu le reflex de me relever, de saisir ma pioche et de dégommer tout ce que je pouvais sur mon passage. Je les ai cherché durant un moment peut être 40 bonnes minutes. Mais rien, je n’ai trouvé personne. Même pas de corps, rien du tout. J’étais en train de m’épuisé et je n’en avais plus longtemps avant que les créatures ne puissent profiter de ma fatigue pour me boulotter. Il fallait que je m’en aille et vite. Je me suis donc dirigé vers la sortie et j’ai fermé au plus vite la porte derrière moi. Je me suis retourné et j’ai observé durant quelques minutes les trios motos garé devant moi. Une seule d’entre elle aller repartir. Je me suis dirigé vers ma bécane et je me suis assis dessus, j’aller enfiler le casque quand mes yeux se sont posés sur la Harley de Bryan. J’ai tripoté mon casque quelques instant avant de le balarger. J’ai pris le casque de Zack je l’ai mis sur ma tête et j’ai enfourché mon nouveau bébé.  Pour moi c’était plus qu’un privilège de rouler avec elle, elle faisait partit de mon passé, mon présent et mon futur. Elle était et elle reste encore la seule chose restante d’un de mes frères. J’ai gardé un peu de chaqu’un d’entre eux sur moi. Les baguettes de Jimmy, le casque de Zack et la moto de Bryan.

J’ai parcouru les routes durant quelques moi, mais je me suis vite rendu compte que la vie en solitaire n’étais pas si plaisante que a en avait l’air. Il me fallait une nouvelle meute.


SkullkidPrénom : Skull
Âge : Majeur, vacciné et tatoué si ça vous intéresse !
Comment as-tu connu le forum ? Very Happyéjà ici depuis un petit moment !  
Autorises-tu le staff a tuer ton personnage en cas de départ ? : Yep !
Code règlement :


Dernière édition par Corray Hammet le Lun 20 Nov 2017 - 23:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 358
Points : 572
Date d'inscription : 18/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Knowledge can change our fate
Diana Caldwell
Matricule n°001
Knowledge can change our fate
Ven 3 Nov 2017 - 17:14

Re-Bievenue Smile

_________________
it’s you and i
we are clumsy newborns with curious hands. we are the stars that caught fire in the cosmos, generations before the earth pressed it’s molten clay together. ▬ once, we were the youngest creatures to ever exist. now, we are poets and landmines. we are volatile and reckless and in love.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 3216
Points : 2152
Date d'inscription : 26/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 3 Nov 2017 - 17:16

Yeah un tatoueur!! je prends rdv!!! Et toi aussi t'as une relation zarbe avec ta moto? Si elle est sage je lui présenterais ma Gisèle Wink

_________________

Born to be forsaken
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 253
Points : 466
Date d'inscription : 23/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Knowledge can change our fate
Olivia Castillo
Matricule n°001
Knowledge can change our fate
Ven 3 Nov 2017 - 17:31

Rebienvenue!

_________________


Sittin' on my own, chewin' on a bone, a thousand million miles from home when... something hit me somewhere right between the eyes. Sleepin' on a plane, you know you can't complain, you took your last chance once again... I landed stranded hardly even knew your name
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 6
Points : 48
Date d'inscription : 03/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 3 Nov 2017 - 18:01

Merci Diana ! Very Happy
Carrément Isha quand tu veux! Wink Et j'prendrais plaisir avec un tour avec toi ! bounce
Merci Olivia ! :3
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 47
Points : 67
Date d'inscription : 18/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur
I walk a lonely road
Stella O. Parietti
Matricule n°001
I walk a lonely road
Ven 3 Nov 2017 - 18:03

Re-bienvenue ~

_________________

AMER GOÛT DE FER,
ARRIERE GOÛT DE SANG.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 6
Points : 48
Date d'inscription : 03/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 3 Nov 2017 - 18:04

Merci à toi Stella ! What a Face
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 5820
Points : 6710
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 3 Nov 2017 - 18:40

Re-Bienvenue mon lapin ♥️ Moi aussi j'veux prendre rdv stp Hihi

_________________


Bella luna, my beautiful
You're the ghost of royalty imposing love. You are the queen and king combining everything, intertwining like a ring around the finger of a girl. I'm just a singer, you're the world, all I can bring ya is the language of a lover
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 6
Points : 48
Date d'inscription : 03/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 3 Nov 2017 - 18:46

Merci Logaaaanichou cucu Toi c'est même pas un rendez vous qu'il te faut mais une opération sauvetage ! XD
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 191
Points : 783
Date d'inscription : 02/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Expert en armement
Cale Walker
Matricule n°001
Expert en armement
Ven 3 Nov 2017 - 19:26

HEY TOI
JE.VEUX.UN.LIEN

rebienvenueeee!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 6
Points : 48
Date d'inscription : 03/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 3 Nov 2017 - 19:32

HEY TOI
C'EST UN OUI !
Merci :3
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 707
Points : 1553
Date d'inscription : 17/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur
I walk a lonely road
Malorie Erikson
Matricule n°001
I walk a lonely road
Ven 3 Nov 2017 - 19:50

Rebienvenue Corray ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 290
Points : 689
Date d'inscription : 18/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Knowledge can change our fate
Joey Desrosiers
Matricule n°001
Knowledge can change our fate
Ven 3 Nov 2017 - 20:39

Re-bienvenue ! Cute

_________________
Heart sees what's invisible to the eye
She doesn't say "I love you" like a normal person. Instead, she'll laugh, shake her head, give you a little smile, and say, "you're an idiot." If she tells you you're an idiot, you're a lucky man. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 262
Points : 1188
Date d'inscription : 04/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur http://presleycash.tumblr.com/
Knowledge can change our fate
Arizona Durden
Matricule n°001
Knowledge can change our fate
Lun 6 Nov 2017 - 18:07

Rebienvenue Coeur

_________________



Cut You Down
©️ alaska.

Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 5820
Points : 6710
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 13 Nov 2017 - 11:26

Coucou Corray ♥️ Je viens t'embêter pour t'informer qu'il ne te reste que 4 jours pour terminer ta fiche, si tu as besoin d'un délai supplémentaire, n'hésite pas à me MP Smile

_________________


Bella luna, my beautiful
You're the ghost of royalty imposing love. You are the queen and king combining everything, intertwining like a ring around the finger of a girl. I'm just a singer, you're the world, all I can bring ya is the language of a lover
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 162
Points : 212
Date d'inscription : 29/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Knowledge can change our fate
Jordan B. Wilson
Matricule n°001
Knowledge can change our fate
Lun 13 Nov 2017 - 13:24

Re-bienvenue ! Bob

_________________

I could tell you I was ageless but I know you'll see the light. I could tell you I'm immune to everything but that's a lie. Dust don't turn to flowers. Skies don't disappear but I've seen truth to power.
Revenir en haut Aller en bas
InformationsContact
avatar
Messages : 364
Points : 1160
Date d'inscription : 22/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
@ Knowledge can change our fate
Ruth Horowitz
Matricule n°001
@ Knowledge can change our fate
Mar 14 Nov 2017 - 22:08

Re-bienvenue Smile
Revenir en haut Aller en bas

Nouveau
Répondre

 Sujets similaires
-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely
» Sarkozy ap fè rondomon lè Obama fini pale
» Ohoh, voici Liana ! [Fini.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum