Vote au top-site, sauve un poney !
Aide

Vous trouverez ci-dessous une collection de liens qui vous seront utiles tout au long de votre expérience de jeu parmi nous !
  1. Boutique du forum
  2. Archiver un sujet
  3. Pimenter les RPs
  4. Lancer un dé [Règles]
  5. Demandes administratives [Général]


Vous êtes nouveau ? N'hésitez pas à consulter notre "Guide de Survie" dont vous retrouverez le lien sur l'index ou à contacter un admin en cas de problème !
Placer votre recherche sur la PA
Newsletter #32 : Octobre 2018
Animation trimestrielle #1 Once upon a time !
Recherche de RP Consultez les demandes de RP

Intrigue #5 Recensement !
Venez mettre vos méninges à l'épreuve dans notre animation de Septembre
Scénarios du mois (+60pts) | Groupes dans le besoin
(Intrigue #5) What lies ahead - Chapitre I : New rulers, new rules > A lire ici

In Your Flesh :: Last pub before the end of the world :: Archives :: Fiches de Présentation

 Taylor Jones - I ain't worried about some dumb dead bastard.

InvitéInvité
avatar

MessageSujet: Taylor Jones - I ain't worried about some dumb dead bastard.   Sam 11 Nov - 3:03


Dernière édition par Taylor Jones le Sam 18 Nov - 12:46, édité 8 fois
Taylor Jones07/03/1979 (37 ANS) Chasseur Celibataire Pansexuel Fort Hope ft. Norman Reedus

Informations générales

Caractère

Sauvage Impulsif Têtu Redneck SolitaireVulgaire Grossier BrutalColériqueGrande gueuleSans gêneMéfiant •  Direct •  LoyalFidèleProtecteur

Au premier abord Taylor est quelqu'un de distant, colérique, grincheux, agressif, il n'a jamais été de nature très sociable, son enfance ainsi que le milieu dans lequel il a évolué en ont fait un rebut de la société, les normes et conventions sociales n'étaient déjà pas importantes pour lui lorsque le monde tournait rond alors maintenant que tout fout le camps il ne perdra pas son temps à essayer de se comporter "convenablement". Une sorte de chien errant des temps moderne autant dire qu'il se fond parfaitement dans le monde actuel. C'est une tête brûlé, une personne qu'on a envie de baffer. Un redneck comme les gens disent, mais même si il manque d'éducation il est loin d'être stupide. Il sait être patient, un talent qu'il a développé grâce à la pêche et à la chasse mais à l'inverse il ne faut pas le chercher au risque de s'en prendre une en retour, il est du genre à réagir au car de tour.  Il est têtu et admet difficilement qu'il a tord, les remerciements ne sont pas son fort du moins pas oralement mais si il est reconnaissant il trouvera une façon à lui de le montrer. Sa carapace lui sert de protection face au monde extérieur et ça depuis toujours, il lui faut du temps pour s'ouvrir aux autres et accorder sa confiance pourtant quand on apprend à le connaître, il peut se montrer, attentif, protecteur et fidèle, autant dire qu'il serait prêt à risquer sa vie sans hésiter pour les personnes qui lui sont chères. Il a du mal à dire ce qu'il a sur le cœur ou ce qu'il ressent sauf lorsqu'il s'agit de colère, les émotions ne sont pas son point fort loin de là, et ça l'effraie un peu, il a peur de s'attacher aux autres, s’inquiéter pour sa vie est déjà bien assez.
La colère restera une des seules réactions qui lui est familière, lorsqu'il est frustré ou qu'il ne sait pas comment réagir face aux situations c'est elle qui se manifeste. C'est quelqu'un de pragmatique, si lui n'a qu'une seule parole, il ne croira et jugera les autres que sur leur actes et non leur mots. Il est terre à terre et ne se laisse pas guider par des rêveries ou autres choses qu'il considère comme inutiles. Aujourd'hui il essaye de ne pas s'attacher aux autres et préfère garder ses distances avec les autres survivants, sachant très bien de quoi les hommes sont capables.
Anecdotes

Violent et Alcoolique, l'homme qui a recueillit la famille Jones après la mort du père fonctionnait à la dure, éduquant Taylor et son propre fils à la force de ses poings. Il n'a pas quitté le foyer, sachant très bien que son oncle s'en prendrait à Lily un jour ou l'autre, aussi il resta à ses côtés jusqu'elle parte faire ses études.

Les études ne l'ont jamais intéressé, il séchait très souvent les cours et passait son temps en foret à perfectionner les techniques que son père lui avait apprit. Quand ce n'était pas le cas, il traînait avec l'aîné de ses cousins, passaient leur temps à se fumer ou à se défoncer et à faire toute sortes de conneries.

Il n'a jamais été en prison mais avait déjà eu à faire à la justice plus d'une fois et a passé de nombreuses nuits au poste ou en cellule de dégrisement.

Malgré que son cousin soit à l'origine de ce qu'il est devenu après la mort de son père il l'a toujours vu comme un modèle, une sorte de grand frère prêt à le protéger de son oncle même si ça signifiait également se mettre sur la gueule de temps en temps.

C'est un excellent chasseur, ainsi qu'un très bon pisteur, il connait l'art de la survie depuis son adolescence est n'a aucun problème à rester dehors, dormir par terre ou se contenter du minimum.

Il est claustrophobe, une phobie qu'il a développé étant enfant à cause de son oncle. Les espaces clos le font vite paniquer et l'empêche de raisonner correctement.

Il vient d'une famille catholique mais a perdu foi en dieu depuis longtemps.

L'addiction de la clope lui est venu vers ses 14 ans, il ne s'en est jamais caché sauf devant sa petite sœur.

Il adore le sucre et se gavait de cochonnerie dès qu'il le pouvait, désormais, il ne rate pas une occasion de chercher une petite friandise lors de ses pillages.

A 15 ans il s'est fait tatouer, acte de rébellion et symbolisme de la haine qu'il ressentait pour son oncle.

Il garde encore des cicatrices dans son dos, principalement dû aux corrections que lui infligeait son tuteur lorsqu'il était plus jeune.


Il récupère des dents de rôdeur, parfois il les percent et en fait des bracelets. Il en porte actuellement deux à son poignet gauche.

Il garde espoir quant à sa soeur et espère qu'elle soit toujours vivante. Si il n'a aucune certitudes quand à son cousin il ne cherche pas à le retrouver sachant très bien qu'il peut se débrouiller sans lui.
Particularités physiques

Tatouages : Deux démons dans le dos côté droit. (voir ici)
Cicatrices : Nombreuses dans tout le dos, quelques unes sur le torse
Bijoux : Il a un pendentif représentant un trèfle à 4 feuilles qu'il garde accroché à son arbalète. Il porte également deux bracelets au poignet gauche qu'il a fabriqué avec des dents de rôdeur et de la ficelle.
Cheveux : Brun, sales la plupart du temps, depuis le début de ce merdier il ne prend pas le temps de s'en occuper et les laisses pousser, il lui arrive maintenant en dessous de la nuque et tombent de façon désordonnée sur son visage.

Compétences




  • Chasse
  • Pistage
  • Survie
  • Endurance
  • Corps à corps



Inventaire



Arme : Arbalète
Objets utiles : Briquet Ficelle
Objets rares : Clopes Paire de Ray ban Barre chocolaté
Véhicule : Paire de chaussure
Possessions personnelles : Pendentif (trèfle à 4 feuilles) accroché à son arbalète Photo de Lily Bracelets en dent de rôdeurs Veste en cuir noire (avec deux ailes brodées dans le dos) Poncho Foulards à motifs (un noir et un rouge)


Histoire


Past :

Le bruit d'un verre qui se brise, la peur qui te prend aux tripes, qui te tétanise... c'est comme ça que se passaient la plupart des moments où la famille Jones était réunie. Ça pouvait partir d'un petit détail, des affaires qui traînent, des objets auxquels on ne doit pas toucher, une mauvaise remarque ou note à l'école, un relâchement lors du bénédicité ou de la prière du soir, une phrase qu'il aurait mieux valu garder pour lui, un désaccord avec l'homme de la maison, n'importe quoi qui pouvait faire sortir son oncle de ses gonds.

Cette fois l'enfant ne voulait tout simplement pas s'occuper de la ferme avec son cousin et son oncle, les autres enfants ont le droit d'aller jouer tous ensemble avait-il dit, alors que lui était obligé de rester pour aider.

Du coin de l'œil, l'enfant avait vu sa mère se raidir et serrer les poings, elle ne dirait rien, il le savait, parce que si elle l'ouvrait, elle finirait encore avec des bleus le lendemain.

Taylor avait regretté ses paroles dès l'instant ou son oncle s'était levé de table pour l'empoigner par l'épaule et le traîner hors de la cuisine. Les larmes avaient roulées sur ses joues et il s'était débattu tant bien que mal, s'excusant pour son comportement tandis que l'homme répétait que c'était la volonté du seigneur de le punir, qu'il n'était que le fruit du péché, une brebis galeuse à remettre dans le droit chemin.

Il s'était débattu comme il avait pu, comme à chaque fois, mais l'homme était bien trop grand, bien trop fort, et Taylor n'avait rien pu faire, une dernière fois il demanda pardon avant que la porte de la fausse ne se referme au dessus de lui, le plongeant dans l'obscurité totale et le laissant seul recroquevillé, priant pour qu'on vienne le sortir de là.


Sa vie n'avait pas toujours été comme ça, pas quand son père était là, son père il l'adorait, il l'emmenait souvent en forêt avec lui, lui avait apprit tout ce qu'il fallait sur l'art de la survie, le camping, apprendre à écouter la terre, vivre de ces bienfaits.

C'est avec lui qu'il avait attrapé son premier poisson et dépecé son premier lapin, mais il savait que chasser n'était pas un jeu, ni même un sport pour le plaisir de tuer, ils faisaient ça pour vivre, vendaient leurs prises ou les apportaient à la mère de Taylor pour qu'elle leur prépare un bon repas. Leur vie auraient pu être parfaite.

C'est lors de la deuxième grossesse de sa mère que les choses se sont gâtées pour eux. Sa mère ayant perdu son boulot, l'argent que rapportait son père n'était plus suffisant, surtout avec l'arrivée d'un bébé, ils avaient donc du se retourner vers sa famille maternelle pour trouver un peu d'aide. Evidemment sa mère était toujours la bienvenue, Taylor et son père c'était une autre histoire. Taylor avait été conçu avant le mariage, une aberration pour cette famille catholique qui ne cessait de leur rappeler que leur fille avait fait une erreur en choisissant ce "type" et que cet enfant n'aurait jamais du venir au monde. Son père était toujours resté fier face à ça, et malgré les difficultés de vie dans la ferme de sa belle famille, il avait su rester un bon père et un bon mari.

Sa famille maternelle ... Taylor les détestaient, tous autant qu'ils étaient. Il avait deux-trois cousins avec qui les relations n'étaient pas trop tendues, mais c'était loin d'être de bonnes fréquentations. Il faut dire que malgré la croyance de cette famille, les enfants étaient loin d'être des saints, toujours fourrés dans des sales histoires avec un langage aussi fleurit que celui d'un vieux routier.

De nombreux mois étaient passés et la vie avait simplement suivit son court.

C'est dans la ferme même qu'était née Lily. Si Taylor avait été déçu de ne pas avoir de petit frère, son avis avait rapidement changé lorsque l'enfant avait serré sa petite main autour de son doigt. A partir de cet instant, il s'était fait la promesse qu'il protégerait cette petite chose fragile et veillerait sur elle quoi qu'il arrive.

Il arrive toujours un moment ou la vie d'un homme bascule, change du tout au tout, pour Taylor se fut vers ses 9 ou 10 ans. Des journées comme celle-ci personne ne peut s'y préparer ou même l'envisager. Taylor était simplement rentré de l'école, comme tous les jours, il s'était préparé un morceau de pain avec du beurre de cacahuète et un peu de confiture, avait passé un peu de temps avec sa petite sœur et était sortit. Sa mère ne cessait de lui demander de ne plus vagabonder comme ça dans les bois, ni d'aller seul près du lac, mais à cet âge, le garçon était déjà une vraie tête de mule et rien au monde n'aurait pu le tenir enfermé dans cette ferme.

Ce soir là quand il était rentré, il avait du faire face à quelque chose qu'aucun enfant ne devrait affronter dans sa vie.

Dire que la perte de son père l'avait affecté serait un euphémisme. Personne n'était coupable, c'était un simple accident, pourtant Taylor en voulait au monde entier. Renfermé sur lui même, il avait vu ses notes dégringoler, séchait de plus en plus les cours pour traîner à droite à gauche avec son cousin, et bien que sa mère tentait de garder la tête haute pour ses deux enfants, lui restait impassible, refusant tout contact avec qui que ce soit.

Les mois qui suivirent n'arrangèrent rien, Taylor était devenu un enfant difficile, turbulent, jusqu'à ce que son oncle reprenne les choses en main. Il était maintenant le seul homme adulte et c'était sa maison, ses règles. Taylor avait toujours était mal à l'aise face à cet homme mais il n'avait encore jamais vu sa face cachée. La violence était la seule réponse qu'il connaissait, si bien que Taylor s'était demandé comment il avait fait pour ne pas le remarquer plus tôt, mais peut-être n'avait-il jamais vraiment prêté attention à ce qui se passait autour de lui.

Ses cousins avaient depuis longtemps compris la leçon, obéir pour avoir la paix, mais Taylor n'y parvenait tout simplement pas.

La punition était toujours la même, enfermé, seul, dans l'obscurité totale, le temps qu'il se calme et qu'il apprenne et malgré l'angoisse et la phobie qu'il avait développée, Taylor refusait de rester passif face à cet homme.

L'adolescence ne fut pas une période de tout repos, l'école avait perdu tout intérêt pour Taylor, qui se contentait de faire acte de présence lorsqu'il voulait bien se bouger pour se rendre en ville, il s'était mit à fumer, l'une des rares choses qui lui permettait de décompresser, se droguait quand il en avait l'occasion et commettait toute sorte de délits. La chose positive c'est qu'en grandissant il avait apprit à tenir tête à son oncle. Les premières fois, l'isolement n'avait pas suffit et l'homme avait levé la main sur lui, son dos garderait quelques séquelles il le savait, mais il n'avait pas fallu longtemps avant qu'il ne réplique lui aussi. Cette guerre entre-eux continua durant des années et les relations que Taylor avait avec sa mère n'avaient fait que se dégrader en même temps si bien que c'est à peine si les deux avait finit par à peine s'adressait la parole. C'était sa mère, au fond de lui il l'aimait sans aucun doute, mais une sorte de rage bouillonnait en lui, il lui en voulait d'être restée si passive face à son frère, de l'avoir laissé traiter son propre enfant de cette façon, il lui en voulait d'avoir cessé de parler de son père comme ci il n'avait jamais existé, de changer de sujet quand sa sœur été venue en âge de poser des questions à ce sujet...

Lily... elle était la seule source de réconfort, plus elle grandissait, plus Taylor se demandait si elle était née dans la bonne famille, cette petite fille qui semblait avoir tant d'amour à donner, qui était curieuse, voulait apprendre, découvrir le monde, elle avait des projets, des rêves, tout ce que Taylor trouvait ridicule.
Souvent lors de leur promenade, ils échangeaient leurs idées, leurs pensées, et bien qu'elle soit encore jeune, elle semblait avoir une clarté d'esprit impressionnante. C'était deux mondes différents et malgré ça ils fonctionnaient parfaitement ensemble.

Sa vie à lui ne s'améliora en rien, même en grandissant, même si il était devenu assez fort pour tenir tête à son oncle, il ne faisait rien, ne disait rien, de peur que celui-ci se retourne vers une proie plus facile, plus docile ... Lily, c'est pour elle qu'il continuait d'endurer tout ça, qu'il restait au lieu de s'enfuir loin, il devait veiller sur elle mais même si il gardait cet objectif en tête, il avait besoin de fuir son quotidien, besoin d'oublier tout ça et son cousin savait comment faire. A ses côtés, il se sentait vivant, invincible et il était devenu un crétin, irresponsable, vulgaire, brutal, un bon à rien.

Quand Lily fut enfin en âge de quitter le foyer pour ses études, il en fit de même, elle choisit Detroit, préférant s'installer dans une ville digne de ce nom après des années passées à la campagne et il resta près de Bay City, s'installant dans une petite cabane qu'il avait rénovée, pas si loin de la ville, mais assez éloignée pour lui apporter la tranquillité qu'il avait toujours apprécié. Il avait coupé les ponts avec toute sa famille à l'exception de Lily et prenait parfois des nouvelles de sa mère par l'intermédiaire de celle-ci.
Comme son père avant lui, il vivait de la chasse, venait vendre en ville les jours de marchés ou passait quelques petits contrats à droite à gauche, c'était une vie simple, mais elle lui convenait.
Sa sœur venait lui rendre visite pratiquement toutes les semaines, elle poursuivait ses études en ville mais ne refusait jamais un week-end camping avec son frangin.

Vivre au jour le jour, loin de tous, c'est ce qu'il comptait faire, peut-être qu'un jour il deviendrait tonton, peut-être que sa soeur fondrait une famille, mais il n'était pas certain d'être assez bien pour en faire partie.


Apocalypse :

"Au Jugement dernier, tous les morts reviendront à la vie et seront unis à leur corps ressuscité pour ne plus jamais mourir."

Le jugement dernier voilà à quoi avait ressemblé le début de toute cette connerie.
Tout c'était passé si rapidement... Quand les morts avaient commencés à se relever, à se jeter sur les hommes comme des bêtes affamées, personne n'avait su comment réagir et le temps de comprendre ce qui était en train de se passer, c'était déjà trop tard.

Au premiers signes de danger, Taylor avait cherché à joindre sa sœur sans succès et il avait finalement rejoint la ferme dans laquelle il avait grandit, certain que Lily essaierait de s'y rendre pour retrouver leur mère. En arrivant il n'avait trouvé que son oncle alité et sa mère à son chevet. L'homme avait été blessé par l'une de ses choses et si Taylor avait su à l'époque tout ce que ça impliquait, il aurait été beaucoup plus prudent, mais il avait préféré guetter à la fenêtre, attendant l'arrivée de sa soeur.
Ses cousins, il ignorait ce qu'ils étaient advenus, mais à ce moment, ça n'avait pas la moindre importance.

La première fois qu'il abattu un homme fut ce soir là, il avait d'abord entendu un verre se briser puis le cris déchirant de sa mère. En entrant dans la pièce il était déjà trop tard. Sans réfléchir, il s'était précipité sur son oncle, le plaquant contre le mur en maintenant une bras contre sa gorge, il avait d'abord pensé à la fièvre puis il avait plongé son regard dans le sien, ne trouvant que des yeux vitreux, sans aucun signe de vie. Le choc l'avait déstabilisé mais il avait réussi à éloigner son oncle le temps de se retourner vers sa mère qui tenait une main plaquée contre sa gorge dont le sang ne cessait de s'échapper.
Taylor l'avait aidée à quitter la pièce et à refermer la porte derrière lui, la bloquant avec une chaise, ça lui laissait quelques minutes de répit. Machinalement, il essayait de maintenir une pression contre la gorge de sa mère, espérant que le sang s'arrêter de couler, mais au fond de lui il savait que c'était déjà trop tard.
La rage, c'était la seule émotion qu'il parvenait encore à ressentir, il ne s'était même pas aperçu de la violence avec laquelle son poing frappait contre son oncle jusqu'à ce que son corps sans vie ne devienne totalement immobile. Sa tête tournait et il pouvait entendre les battements de son cœur résonner aux creux de ses oreilles, sans plus attendre, Taylor s'était précipité à l'extérieur avant de sentir son estomac se contracter et de rendre tout ce qu'il avait avaler pendant la journée, il s'était ensuite effondré, le souffle court, ses mains couvertes de sang tenant son visage.

L’instinct de survie avait fait le reste, rentrer chez lui, préparer des affaires, le strict nécessaire, l'arbalète de son père et retrouver Lily. Atteindre Detroit n'aurait du lui prendre que 2 heures en temps normal, certes il n'avait pas le permis et n'avait même jamais conduit une voiture, mais les motos ça le connaissait et il ne s'était pas gêné pour en voler une dès que l'occasion s'était présentée. Son périple jusqu'à Detroit prit plusieurs jours, les routes avaient été assiegées et désormais les principaux axes étaient presque tous condamnés, que ce soit par des voitures laissée à l'abandons ou par les morts eux mêmes qui erraient entre elles à la recherche de quelque chose à se mettre sous la dent.


Si il pensait qu'atteindre la ville serait la chose la plus compliquée, il s'était bien planté. Detroit ressemblait plus à un champ de bataille qu'à une vraie ville et Taylor fut contraint d'abandonner son véhicule pour finir la route à pied, se frayant un chemin beaucoup plus facilement de cette façon.
Ses années dans la forêt n'avait finalement été qu'un entraînement pour ce nouveau monde, et le chasseur pouvait s'estimer heureux de savoir comment s'y prendre pour tuer. Un animal ou une charogne, finalement ce n'était pas si différent, tout ce qu'il avait à faire était d'éviter les hordes, de se faire discret et c'est ainsi qu'il pu atteindre son objectif. ll avait finalement réussi à atteindre la clinique où travaillait Lily et de ce fait, il avait également rejoint son lieu de vie mais en arrivant dans sa chambre, il ne trouva qu'une pièce vide, débarassée à la hâte du strict necessaire. Abattu, Taylor resta presque un jour entier avant de reprendre la route, il laissa une note sur le chevet mais au fond il savait que c'était inutile, Lily était loin d'être stupide et elle éviterait surement de revenir dans la ville pour le moment, heureusement, il lui avait apprit les bases de la survie et il était certain qu'elle les appliqueraient et trouverait un moyen de rester en vie. Avant de partir, Taylor ramassa le pendentif qu'il avait offert à sa soeur lorsqu'elle était plus jeune, un trèfle à quatre feuilles, pour lui porter chance ... Il serra le bijoux dans sa main avant de l'attacher à son arbalète.

Il était prêt, prêt à affronter le monde, à vivre comme il l'avait toujours fait, loin de tout, vivant de la terre, chassant pour survivre.

Now :

Depuis combien de temps tout ça avait commencé ? Est-ce qu'au fond ça avait une réelle importance ? C'était ça désormais le monde, leur monde, et Taylor avait survécu, comme il l'avait toujours fait.
Les premières semaines, il les avaient passées seul et c'était surement mieux ainsi, personne pour le ralentir, personne à protéger, personne dont il faut s'occuper. La nourriture et l'eau furent ses premières préoccupations, heureusement pour lui les alentours lui avait fournit le nécessaire et manger de la viande crue, peut importe l'animal, ne le dérangeait pas. Le pillage vint par la suite, même si il ne s'aventurait que très rarement dans Détroit, le reste des villes furent plus accessible à ceux qui savaient comment s'y prendre. Des gens il en avait rencontrés, mais la plupart n'étaient que terrifiés, cherchant simplement un moyen de survivre et lorsqu'ils croisaient la route de Taylor, ils préféraient éviter de mettre en rogne le redneck qui pointait son arme vers eux. Evidemment il n'aurait jamais tué ou même blessé pour une boite de conserve ou une bouteille d'eau, l'intimidation c'était plus son truc et quand il faisait une rencontre, il se contentait de grogner, montrait parfois la photo de Lily dans l'espoir d'avoir une piste avant de foutre le camps, s'assurant tout de même qu'on ne lui tirerait pas de le dos.

Sa première rencontre avec un groupe lui était restée en travers de la gorge. Ils lui étaient tombés dessus pendant l'une de ses chasses et face à 5 hommes bien mieux armés que lui il n'avait pas vraiment eu d'autre choix que d'accepter leur proposition de se joindre à eux. Ces types étaient tout ce qu'il y'a de plus détestables, ils se délectaient presque de la merde dans laquelle ils se trouvaient, prenaient un malin plaisir à tuer et même si ce n'était que les morts, Taylor avait clairement pu voir que défoncer leur cranes semblait les amuser un peu trop. Au fond, le chasseur se fondait bien dans leur groupe au moins dans les apparences et il devait admettre qu'ils avaient été utiles un certain temps. Il avait cru pouvoir se débarrasser d'eux quand il le voulait, il pensait pouvoir mettre les voiles et reprendre sa route seul mais quand il avait fait ses affaires pour partir on lui avait donné deux proposition, remettre tout ce qu'il possédait et s'en aller, ou rester avec eux. Ils comptaient ça comme un "dédommagement" pour le temps passer en leur compagnie, parce qu'ils l'avaient aidés à se nourrir se loger et tout un tas de conneries. Evidemment ça ne s'était pas bien passé, et après une altercation plutôt violente avec un des membres du groupe, le "leader" avait mis fin à tout ça, lui donnant la troisième alternative, bosser pour eux et leur rapporter de quoi "soulager sa dette".
Taylor avait continué à les suivre, attendant juste le bon moment pour se faire la belle mais avant que ça n'arrive il fut témoin de la véritable nature de ses "nouveaux amis". Jusqu'à présent ils n'étaient tombés que sur très peu de survivant, la plupart avait tenté de fuir vers le nord, ce qui s'étaient planqué dans Detroit étaient probablement mort ou assez bien caché et assez malin pour que personne ne leur tombe dessus mais ce jour là, ils étaient tombés sur un groupe de trois personnes, deux femmes entre 25 et 30 ans et un homme un peu plus âgé. C'est Taylor qui les avaient débusqués et bien qu'ils avaient braqués leur armes sur lui, ils s'étaient ravisés en entendant les voix des autres hommes qui s'approchaient. "Barrez-vous". C'est tout ce qu'il avait eu le temps de leur dire mais évidemment c'était déjà trop tard. Taylor avait bêtement pensé qu'ils leur prendraient leurs armes, peut-être leur réserves et même si ça revenait pratiquement à les condamner, c'était toujours mieux que de finir avec une balle dans le crane... La détonation du revolver résonna dans sa tête, bien plus longtemps que les cris qui avaient suivis. "On a notre quota d'hommes", une simple phrase qui avait eu pour effet de mettre Taylor en rogne une nouvelle fois, il s'était jeté sur leur leader, lui envoyant un bon crochet avant d'être mis en joue par les autres de son groupe, il avait lancé un regard aux deux femmes derrière lui avant de sentir une violente douleur à l'arrière de son crane puis ce fut le noir complet.
Quand il reprit conscience la nuit été déjà tombée depuis quelques heures et il ne lui fallut pas longtemps pour comprendre ce qui s'était passé. Evidemment, en plus de l'avoir laissé pour mort, espérant surement qu'il se fasse bouffer, il avait été dépouillé. Suivre leur traces n'avaient rien de difficile, même en pleine nuit et de toute façon Taylor savait où ils s'étaient retranchés. Entrer n'avait pas été un problème, ces crétins ne montaient pratiquement jamais la garde, ils se croyaient probablement trop malin ou fort pour qu'on vienne les emmerder, Taylor avait profité de leur sommeil pour récupérer son sac et son arbalète et bien qu'il avait l'intention de partir en douce comme il était arrivé, il se ravisa en voyant les deux jeunes femmes accrochées dans un coin, les yeux bandés.
Le chasseur avait essayé de les rassurer avant de les délivrer et bien qu'il avait fait son possible pour être le plus rapide et silencieux possible, la plus jeune avait du mal à contenir ses sanglots et buta contre une caisse entreposée dans le hangar. Ils s'étaient réveillés et réalisant rapidement ce qui était en train de se passer, ils avaient commencés à tirer en gueulant après eux. Abandonnant l'arbalète pour un flingue, Taylor avait riposté, tentant de couvrir les filles qui en profitaient pour s'échapper par l'issue de secours. Il avait abattu l'un des hommes de son groupe avant de se mettre à courir vers l'extérieur, rattrapant rapidement les deux filles pour les conduire dans les bois. La direction n'avait pas d'importance pour l'instant, tout ce qui comptait été de distancer les 4 autres derrières eux mais l'échange de coup de feu avait alertés les rôdeurs des environs. L'aînée fut la première à tomber, le mort avait déboulé derrière un arbre et s'était jeté sur sa gorge si rapidement que Taylor et la gamine n'avaient rien pu faire. Le chasseur l'avait attrapée contre lui, plaquant une main contre sa bouche pour l'empêcher de crier tandis qu'ils s'étaient mis à couvert derrière un autre arbre. C'était trop tard pour faire quoi que ce soit, ils le savaient tous les deux et avant qu'il puisse attendre que la gamine soit calmée, le grognement d'autres morts se fit entendre. Les hommes qui les pourchassaient tombèrent en plein sur les rôdeurs et Taylor en profita pour descendre le leader d'une flèche dans la tête, laissant les charognards finir le boulot et s'occuper des 3 autres puis il avait fuit, prenant la fille avec lui.
Ils avaient marché pendant presque deux heures avant de tomber sur une maison en bordure des bois. Taylor avait remis le flingue à la jeune fille avant d'inspecter les lieux et une fois certain qu'ils étaient en sécurité, ils se barricadèrent avec les meubles de la pièce principale. Taylor avait monté la garde pour le reste de la nuit, et quand le jour s'était levé, il avait simplement quitté la maison, expliquant à la fille qu'il retourner chercher des vivres dans le hangar et qu'elle devait rester là et attendre son retour.
Sur le chemin il s'était arrêté là où ils avaient perdu la jeune femme, s'occupant des derniers rôdeurs  avant de récupérer le bracelet qu'elle portait à son poignet pour le rapporter à la jeune fille. Il avait continué sa route jusqu'au hangar mais ne parvint pas à s'en approcher, constatant que les morts avaient déjà pris possession des lieux. C'est les mains vides qu'il revint vers la maison et en entrant le silence qui régnait l’interpella. Arbalète en joue, il s'aventura silencieusement dans les pièces jusqu'à s'aventurer à l'étage où il trouva le corps sans vie dans la jeune fille. Taylor avait évacué sa colère sur quelques meubles de la pièce, frappant et renversant ce qu'il pouvait et il avait finalement ramassé le revolver, le coinçant dans sa ceinture avant de couvrir le corps d'un drap après s'être assuré qu'elle ne reviendrait pas. Il laissa le bracelet sur sa poitrine avant de quitter les lieux pour de bon.

Cette expérience l'avait rôdé pour les mois qui suivirent, évidemment il ne s'éloignait jamais des alentours de Detroit, espérant toujours un indice pouvant le conduire jusqu'à Lily, mais depuis ça, il avait évité les rencontres avec les vivants, du mieux qu'il pouvait, il n'avait plus montré la photo, il n'avait plus demandé d'aide, il était resté seul, ou plutôt il avait essayé.
Quand il avait de nouveau rencontré quelqu'un c'était une solitaire et étrangement les choses s'étaient bien passées, ils avaient discutés ou plutôt il l'avait écouté, et ils avaient partagé un repas ensemble, un  chevreuil que Taylor avait pisté durant toute une journée mais qui finalement avait été abattu par cette femme. Ils s'étaient quittés en bons termes et leur route s'étaient croisé à nouveau, bien plus tard, avant que Taylor ne disparaisse une fois encore.

La première fois qu'il avait rejoint une communauté fut pendant l'hiver. Il était à court de tout et surtout malade, une grosse grippe qui avait empiré jusqu'à le laisser pour mort. Une fille l'avait recueillit, va savoir pourquoi, mais c'est elle qui l'avait finalement traîné jusqu'à son camp pour lui fournir les soins dont il avait besoin. Qui elle était, leur communauté, tout ça il s'en foutait royalement, et une fois qu'il fut en état de marché, il n'avait pas mis longtemps avant de déguerpir. Elle lui avait sauvé la vie, il en était conscient, mais c'était hors de question qu'il reste.

Des rencontres il en avait fait d'autres, moins agréables comme ce connard et sa voiture qui avait bousillé la planque qu'il avait réussi à entretenir pendant des semaines, et même si il l'avait accompagné sur un bout de chemin, ça ne faisait clairement pas d'eux des amis.

Depuis combien de temps il errait ? Des semaines, des mois... Longtemps vu la longueur de ses cheveux. Est-ce qu'il avait encore fois en l'humanité ? Peut-être ... il avait fait quelques rencontres, des mauvaises pour la plupart, mais également des bonnes. Il est loin d'être prêt à accorder sa confiance. Il avait erré, depuis le début, sans jamais se retourner et il l'avait cherchée, sans cesse. Désormais, il avait un endroit où aller, parce que pour une fois, pour la première fois depuis deux longues années, il avait une piste et il le savait. Elle est là-bas et elle est en vie.

Écureuil Prénom : Meg
Âge : 23 ans
Comment as-tu connu le forum ? : Je suis l'ancien Taylor. Je viens reprendre ce petit écureuil.
Autorises-tu le staff a tuer ton personnage en cas de départ ? : Sushi tu as le pouvoir entre tes mains.
Code règlement :
Spoiler:
 
InvitéInvité
avatar

MessageSujet: Re: Taylor Jones - I ain't worried about some dumb dead bastard.   Sam 11 Nov - 3:36
The squirrel is back !!!

Tient juste parce que ça faisait longtemps



Rebienvenue !
avatar
Messages : 5194
Points : 6381
Date d'inscription : 26/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Taylor Jones - I ain't worried about some dumb dead bastard.   Sam 11 Nov - 8:06
re bienvenue a toi Smile

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
❝I'm a survivor ❞
    Isha Cornwell


Spoiler:
 
InvitéInvité
avatar

MessageSujet: Re: Taylor Jones - I ain't worried about some dumb dead bastard.   Sam 11 Nov - 9:00
Oh Taylor! Va t'couper les ch'veux! ♥️
Welcome back, bro!
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
avatar
Messages : 6692
Points : 7843
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Taylor Jones - I ain't worried about some dumb dead bastard.   Sam 11 Nov - 10:24
Ma Creveeeeeeeeeeeeeeette ♥️

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

Spoiler:
 
InvitéInvité
avatar

MessageSujet: Re: Taylor Jones - I ain't worried about some dumb dead bastard.   Sam 11 Nov - 10:43
Re-bienvenue bro' What a Face
InvitéInvité
avatar

MessageSujet: Re: Taylor Jones - I ain't worried about some dumb dead bastard.   Sam 11 Nov - 11:01


Dernière édition par Aube Callum le Sam 11 Nov - 11:04, édité 1 fois
Taylor !!! Coeur
Administrateur
Joey DesrosiersAdministrateur
avatar
Messages : 827
Points : 2097
Date d'inscription : 18/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Taylor Jones - I ain't worried about some dumb dead bastard.   Sam 11 Nov - 11:02
Re-bienvenue ! Cute

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Heart sees what's invisible to the eye
She doesn't say "I love you" like a normal person. Instead, she'll laugh, shake her head, give you a little smile, and say, "you're an idiot." If she tells you you're an idiot, you're a lucky man. ♛ by endlesslove.
Indépendant
Jordan B. WilsonIndépendant
avatar
Messages : 417
Points : 1169
Date d'inscription : 29/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Taylor Jones - I ain't worried about some dumb dead bastard.   Sam 11 Nov - 11:11
Re-bienvenue cucu

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I'm never gonna let you close to me even though you mean the most to me. 'Cause every time I open up, it hurts. So I'm never gonna get too close to you even when I mean the most to you. I'm way too good at goodbyes.

*:
 
Death is not the end of the road
Diana CaldwellDeath is not the end of the road
avatar
Messages : 465
Points : 1130
Date d'inscription : 18/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Taylor Jones - I ain't worried about some dumb dead bastard.   Sam 11 Nov - 15:31
Re-Bienvenue chez toi ♥️

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Diana
InvitéInvité
avatar

MessageSujet: Re: Taylor Jones - I ain't worried about some dumb dead bastard.   Sam 11 Nov - 17:59
MEG Lala Lala Lala Lala Lala Lala Lala Lala Lala Lala
InvitéInvité
avatar

MessageSujet: Re: Taylor Jones - I ain't worried about some dumb dead bastard.   Sam 11 Nov - 18:06
Rebienvenue ♥️
InvitéInvité
avatar

MessageSujet: Re: Taylor Jones - I ain't worried about some dumb dead bastard.   Sam 11 Nov - 23:23
re-bienvenue ! I love you
InvitéInvité
avatar

MessageSujet: Re: Taylor Jones - I ain't worried about some dumb dead bastard.   Lun 13 Nov - 1:59
Rebienvenue ! Je need un lien dés ta validation ! santa

InvitéInvité
avatar

MessageSujet: Re: Taylor Jones - I ain't worried about some dumb dead bastard.   Lun 13 Nov - 2:34
Ari > Tu crois quand même pas que j'allais oublier ça ! Fais gaffe la prochaine fois elle atteindra peut-être sa cible. 8D  Coeur

Isha > Merci petit homme ! T'en fais pas je viens te faire chier chez les rouges.  Hihi

Declan > NOPE ! Jamais. Pas touche et je me lave pas non plus  what

Sushi > Je viens ENFIN te pourrir la vie chez toi môsieur j'espère que t'es prêt  8D

Link > On va pouvoir la faire notre petite rencontre  Hihi

Aube > Oh petit chou ! On se croisera bientôt sur la CB  Pedro

Joey > Merci ! Au plaisir de se croiser quelque part  Sushi

Jordan >
Thanks ! C'est bon d'être de retour  Lala

Diana > Merci beaucoup !  bigeye2

Hannah > Choupeeeeeeeeeeette !  lalove On finit toujours par se retrouver t'inquiète tmtc Pedro

Charlie > Thx petit renard  you and me

Fern > Merci petit chat aux grands yeux !  Tongue

Jay >
On se connait ?  huh Ta tête me dit quelque chose !  roger ça sera avec plaisir  Hihi


Merci à tous ça fait du bien d'être de retour à la maison de vous retrouver et de voir de nouvelles bouilles ! cucu
avatar
Messages : 2517
Points : 3421
Date d'inscription : 17/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Taylor Jones - I ain't worried about some dumb dead bastard.   Lun 13 Nov - 9:56
Re bienvenue Taylor !!! I love you Smile I love you
Malou aussi aimerait bien un lien un de ces jours...

_________________
HRP:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
avatar
Messages : 6692
Points : 7843
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Taylor Jones - I ain't worried about some dumb dead bastard.   Lun 13 Nov - 11:21
Coucou Taylor ♥️ Je viens de lire ta fiche et j'aimerais te demander, dans la mesure du possible, de développer un peu la dernière partie s'il te plait ! On sait finalement peu de choses sur les deux dernières années écoulées, ni réellement si Taylor était à Détroit dès le départ ou s'il y est arrivé par la force des choses, s'il a vécu des événements particuliers ou rencontré de beaux bruns musclés Very Horny ... Plus sérieusement, si tu peux nous en dire plus sur toute cette période, ce serait parfait Cute

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

Spoiler:
 
InvitéInvité
avatar

MessageSujet: Re: Taylor Jones - I ain't worried about some dumb dead bastard.   Lun 13 Nov - 12:31
Re-bienvenue Lala
InvitéInvité
avatar

MessageSujet: Re: Taylor Jones - I ain't worried about some dumb dead bastard.   Sam 18 Nov - 2:23


Dernière édition par Taylor Jones le Dim 26 Nov - 23:57, édité 1 fois
Malou > Han avec plaisir ! On verra ça ensemble Cute

Logan > Non. never ... Je plaisante, c'est fait, dis-moi si je dois modifier/rajouter d'autres choses you and me

Max > MERCIIIIII Sushi
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
avatar
Messages : 6692
Points : 7843
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Taylor Jones - I ain't worried about some dumb dead bastard.   Sam 18 Nov - 11:05
"Le connard avec sa voiture" vous souhaite officiellement la bienvenue à Fort Hope, monsieur Jones Face moche


Félicitations, tu es validé(e)



Bienvenue du côté obscure de la Force, mon jeune ami !
Maintenant que tu as passé la dure épreuve de la fiche, tu vas pouvoir enfin t'amuser parmi nous. Enfin... Après avoir fait encore quelques petites choses indispensables que voici :


  • Tout d'abord, il faut que tu ailles recenser ton avatar dans [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et ton métier dans [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], afin de rester quelqu'un d'unique !

  • Afin qu'il soit plus facile pour les autres joueurs de te proposer des liens ou des rps et de rester à jour sur ceux que tu as déjà, pense à créer ton [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], qu'il faudra poster dans la partie "Journal de bord" du groupe auquel tu appartiens ! Il y a un code mis à ta disposition [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] si tu en as besoin, mais la présentation de ce sujet est entièrement libre alors amuse-toi !

  • Si tu viens d'être validé chez les rouges, il faut que tu passes par [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour donner un travail à ton personnage et dans [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour mettre à jour la chronologie du groupe et dans [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour choisir ta maison. De manière plus générale, n'hésite pas à visiter [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] régulièrement pour tout savoir de ton groupe !

  • Tu peux aussi créer un scénario si tu en as besoin, dans [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], mais sache bien que tu n'as pas le droit d'en proposer plus de deux en même temps, alors choisis bien !

  • Enfin, comme tu peux le voir, nous avons un système de points sur le forum et tout ce que tu dois savoir à ce sujet se trouve [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], prends donc le temps de lire tout ça au moins une fois pour être sûr de ne rien oublier !

  • Et surtout n'oublie pas que peu importe que tu sois là depuis un jour ou un an, tu peux contacter le staff à n'importe quel moment si tu as besoin d'aide pour quoi que ce soit concernant le forum. Tu peux aussi demander un parrain dans [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour qu'un joueur expérimenté t'aide à t'intégrer, alors n'hésite surtout pas !


_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

Spoiler:
 
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Taylor Jones - I ain't worried about some dumb dead bastard.   
 
Taylor Jones - I ain't worried about some dumb dead bastard.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
In Your Flesh :: Last pub before the end of the world :: Archives :: Fiches de Présentation
Page 1 sur 1
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération