Vote au top-site, sauve un poney !
Aide

Vous trouverez ci-dessous une collection de liens qui vous seront utiles tout au long de votre expérience de jeu parmi nous !
  1. Boutique du forum
  2. Archiver un sujet
  3. Pimenter les RPs
  4. Lancer un dé [Règles]
  5. Demandes administratives [Général]


Vous êtes nouveau ? N'hésitez pas à consulter notre "Guide de Survie" dont vous retrouverez le lien sur l'index ou à contacter un admin en cas de problème !
Placer votre recherche sur la PA
Ce mois-ci, venez relever des défis et trouver la gloire dans un petit jeu plein de surprises. C'est par ici
Scénarios du mois (+60pts) | Groupes dans le besoin
(Event #5) Run or Die

In Your Flesh :: Walking on the Streets :: Fort Hope Community

 Apprentis jardiniers || Ryan

Administrateur
Juliet I. WhitmanAdministrateur
avatar
Messages : 1445
Points : 4047
Date d'inscription : 08/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Apprentis jardiniers || Ryan   Lun 13 Nov - 21:09
Travailler à la ferme du camp de Fort Hope n’avait pas vraiment été une révélation pour Juliet Whitman. Citadine dans l’âme qui avait bien plus l’habitude de fréquenter les parcours de golf, les résidences chics, ou les soirées mondaines, traînée là de force par son père, que la campagne profonde, il ne lui avait pas apparu immédiatement qu’elle aurait pu se rendre utile un jour avec une pelle et un râteau à la main. Il lui avait fallu quelques temps pour accepter de pointer son nez près de la ferme et des animaux de leur groupe, et encore davantage pour se décider à mettre la main à la pâte. Non pas qu’elle soit particulièrement fainéante, cela n’avait même d’ailleurs jamais été le cas, mais Juliet n’était pas certaine qu’elle saurait s’y prendre correctement avec les cultures, ou même les animaux, et plutôt que de risquer de faire des bêtises, elle avait préféré rester en retrait.

Pourtant, force était de constater que les heures passées à la ferme lui faisaient beaucoup de bien. Elle y avait trouvé sa place assez facilement, contre toute attente, et prenait désormais plaisir à déambuler entre les animaux, ou à s’occuper des plants de légumes comme elle le pouvait. Cela n’aurait pas vraiment du étonner la jeune femme. Artiste dans l’âme, elle avait toujours montré une grande patience et beaucoup d’application pour tous les travaux manuels, et il semblait que le jardinage en faisait partie. La brune était en train de retirer quelques mauvaises herbes des plants de tomates, profitant du soleil qui réchauffait sa peau, sans pour autant lui permettre de bronzer réellement. En effet, elle faisait partie de ces femmes à la peau très pâle, qui avaient cette chance incroyable de ne pas bronzer…mais de rougir instantanément. Et autant dire qu’en temps d’apocalypse, la brune n’avait même pas cherché à mettre la main sur une protection solaire. C’était même sans doute le cadet des soucis des personnes qui devaient se battre pour survivre à l’heure actuelle.

Puisqu’elle venait de retirer la dernière mauvaise herbe du plant dont elle s’occupait, la jeune femme se redressa, profitant de l’occasion pour s’étirer un peu, et soulager son dos malmené par la position. Les mains sur les reins, elle glissa un regard aux alentours, avant de porter sa main à son front, en visière, pour essayer d’observer avec plus de facilité les deux silhouettes qui s’avançaient en direction de la ferme. Elle les fixa quelques secondes de ses yeux bleus, avant d’esquisser peu à peu un sourire, en découvrant l’identité de ses visiteurs : Ryan, et son jeune frère. Jules attendit qu’ils se rapprochent suffisamment pour saluer les deux gamins, un sourire avenant éclairant son visage : « -Salut les garçons ! Comment ça va aujourd’hui ? » Le regard azur de la brune passa du visage de l’un à celui de l’autre, sans qu’elle se départisse de son sourire. Elle connaissait les problèmes de santé du plus jeune, elle s’en était déjà occupé, et avait à cette occasion eu la tâche de rassurer Ryan du mieux qu’elle le pouvait, sans être vraiment certaine d’y être parvenue à chaque fois. « -Vous venez donner un coup de main ? » demanda-t-elle d’un ton taquin, ne doutant pas que les deux frères avaient sans doute d’autres préoccupations qu’un peu de jardinage.

_________________
"I see humans, but no humanity"
On nous apprend à compter les secondes, les minutes, les jours, les années...mais personne ne nous explique jamais la valeur d'un instant. ♛ by endlesslove.

We have ashes, fire and hope
Ryan O'BrienWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 126
Points : 873
Date d'inscription : 30/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Apprentis jardiniers || Ryan   Dim 26 Nov - 19:01
Il faisait bon et Danny avait voulut sortir. Etre enfermer dans la maison n’était pas non plus le meilleur moyen de l’aider à surmonter sa maladie. Ryan avait donc prit des précotions. Il avait prit la ventoline et un sac en papier qu’il avait mit dans l’une de ses poches. Il avait aider Danny à s’habiller et tout les deux étaient sortie. Danny prit une grande inspiration et partie en courant, sautant de joie et respirant à plein poumons. Ryan le regarda faire, un sourire fier sur son visage. Il n’avait que six ans de plus que lui mais il avait l’attitude d’un père.

Après une petite course dans le campement, Ryan avait envie de montrer à Danny le jardin. Il devait lui apprendre pas mal de chose encore et puis c’était une bonne façon d’aider également. Ryan n’aimait pas la terre et le jardinage mais il avait apprit à faire des sacrifices afin que le bien être de tout le monde soit heureux et bien. Danny était content de sortir et de pouvoir croiser du monde, il faisait un signe de la main à tout le monde. Il était souriant et bien qu’il parle peu, voir pas aux autres gens de Fort Hope, il était cependant un enfant souriant. Arriver devant le jardin Ryan croisa la silhouette d’une femme, il avait la sensation de la connaitre mais avec les rayons du soleil dans les yeux il ne voyait pas trop qui ça pouvait bien être. Et puis quand ils purent enfin voir son visage, Danny sourit en la regardant et Ryan sourit également, il lui dit :

« Salut Juliet, Danny voulait prendre l’air, je me suis dit que ça pourrait lui faire du bien et puis on a eut envie de venir ici. Et toi comment vas-tu ? »

Le plus jeune ne parlait pas à Juliet, enfin si, parfois, seulement lorsqu’elle l’auscultait, car il savait que c’était important, mais sinon il lui lançait principalement des regards charmeurs de ses yeux bleus ou des sourires tout aussi charmeurs. Danny l’aimait bien. Il ne savait pas tout ce qu’elle avait vécut, mais il l’appréciait. Ryan regarda le jardin et fit :

« Ouais bien sûr. Je dois m’occuper du jardin de toute manière, donc autant m’y mettre. Danny va apprendre comme ça, mais je te préviens j’ai jamais fait ça avant. Donc il va falloir nous apprendre…Hein Dan ? »

Le petit hocha la tête positivement et prenant la main de son frère, il le fit entrer dans l’espace jardin, il le tira jusqu’à être prêt de la femme et ensuite il les regarda tout les deux de son petit air coquin.

_________________
Administrateur
Juliet I. WhitmanAdministrateur
avatar
Messages : 1445
Points : 4047
Date d'inscription : 08/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Apprentis jardiniers || Ryan   Mar 28 Nov - 20:39
Un large sourire sur le visage, Juliet posait tour à tour son regard sur Ryan, puis sur son jeune frère Danny, qui faisait son petit timide, comme bien souvent d’ailleurs. La brune fut satisfaite d’apprendre que les deux gamins allaient bien, et qu’ils étaient décidés à profiter de cette belle journée de juillet. Elle reposa son regard azur sur l’aîné du duo, hochant de la tête face aux paroles du gosse : « -T’as eu raison de l’amener dehors, c’est une bonne idée ! Et moi, ça va toujours quand je vous vois tous les deux ! » Elle leur adressa un nouveau sourire amusé, avant de reporter son regard sur la petite bouille mignonne de Danny, qui la fixait de son petit air coquin. Un petit air qui, Jules devait bien l’avouer, la faisait totalement craquer.

Lorsque Ryan reprit la parole, la jeune femme parut quelques instants surprise de sa réponse, ne pensant pas que sa taquinerie serait vraiment prise au sérieux. Mais elle ne s’en plaignit absolument pas. Juliet avait beau avoir un petit côté solitaire, et apprécier de passer du temps toute seule sans se sentir mal, elle appréciait également la compagnie de ses pairs, encore plus lorsqu’elle était aussi plaisante que celle des deux gamins O’Brien. Elle les observa donc entrer dans le jardin, avant de plisser le nez d’un air amusé face à l’air de Danny. Nul doute qu’avec son petit air de chenapan, il devait réussir à faire chavirer plus d’un cœur. Par taquinerie, elle ébouriffa les cheveux du plus jeune, avant de les attirer à l’ombre du bâtiment attenant, où quelques rangées de légumes avaient été plantées.

Elle savait bien qu’elle ne donnait pas vraiment le bon exemple, à travailler en plein soleil sans protéger sa tête, mais elle ne voulait pas que les deux jeunes travaillent eux aussi sous ce soleil de plomb sans casquette ou chapeau. Au moins, à l’ombre, ils pourraient travailler la terre sans risquer l’insolation. « -Tu sais, j’étais pas vraiment une jardinière aguerrie avant la fin du monde moi non plus. Mais je suis sûre que vous allez vous en sortir très bien tous les deux ! » Juliet se mit accroupi face à un plant d’haricots verts, avant d’en arracher un et de le montrer aux garçons, en leur expliquant qu’il fallait attendre qu’ils aient au moins cette taille pour pouvoir les ramasser. Puis elle alla déposer le légume fraîchement cueilli dans un seau un peu plus loin, qu’elle ramena auprès des deux gamins. La brune avisa une autre rangée de plants de haricots, un peu plus loin, et une idée lui traversa rapidement les idées. « -On fait la course ? Sans tricher, et sans massacrer les haricots, d’accord ? Celui qui gagne est celui qui finit sa rangée en premier. Vous êtes prêts ? » Son regard passa alternativement du visage de l’un des gamins à celui de l’autre, un air de défi sur le visage. Après tout, c’était toujours plus amusant de joindre l’utile à l’agréable, non ?

_________________
"I see humans, but no humanity"
On nous apprend à compter les secondes, les minutes, les jours, les années...mais personne ne nous explique jamais la valeur d'un instant. ♛ by endlesslove.

We have ashes, fire and hope
Ryan O'BrienWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 126
Points : 873
Date d'inscription : 30/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Apprentis jardiniers || Ryan   Mar 2 Jan - 22:05


Ryan devait admettre que Juliet était une personne qu’il aimait bien rencontrer et avec qui il aimait bien parler. C’était pas tout les jours qu’il pouvait voir une personne aussi forte. Elle était une sorte de rayon de soleil et elle lui donnait assez de force et assez d’espoir pour se remettre à croire dans le genre humain. Il avait toujours cette envie d’aider n’importe qui, mais il devait admettre que parfois il avait peur de tomber sur quelqu’un de mauvais. Avec tout ce qu’il avait vu avec Isha, il avait peur maintenant de ce qui pouvait bien se passer. Alors quand elle leur dit qu’elle allait toujours bien en les voyant, il se mit à rire. Danny sourit à son tour et la regarda avec ce petit air coquin qu’on lui connaissait bien.

« Merci Juliet, ça nous fait plaisir de te voir aussi, en plus tu as tout le temps le sourire, je crois que Danny aime ça. »


Le petit garçon ria encore plus. Il jouait les timides mais c’était sa façon de se faire remarquer, de se faire embêter par les adultes qu’il aimait bien. Un peu comme si le monde ne s’était pas arrêter de tourner. La femme fut surprise de savoir qu’ils étaient là pour le jardin. Généralement les adolescents désertent le jardinage et préfère aller jouer et encore plus les petits bouts comme Danny. Mais non, eux, ils avaient envie de se rendre utile. Et puis Elie en ce moment était dans une phase de caprices, alors ils la laissaient à ses frères. Ils suivirent donc Juliet jusqu’au batiment à l’ombre. La femme leur expliqua qu’elle-même n’avait jamais penser un jour s’occuper dans un jardin. Ryan ria et fit :

« Ouais, moi je pensais juste à jouer au base ball et faire du hocket. Alors m’occuper d’un jardin, c’était pas vraiment dans mes projets. Danny tu te souviens de ce que tu aimais faire avant ? »

Le petit garçon plissa les yeux et retroussa le nez, et il fit avec un sourire :

« Mangez des cookies aux chocolats ! Et…je jouais, mais je ne sais plus avec quoi. »

Ryan eut un petit sourire nostalgique. Son frère était trop petit pour se souvenir, mais à l’époque, il jouait avec un bon groupe des gamins du quartier quand il n’était pas malade. Alors le fait qu’il ne se souvienne pas de ses amis, était un mal pour un bien selon Ryan. L’adolescent regarda Juliet et lui dit :

« C’était quoi ta passion avant toi ? »

Juliet leur expliqua ensuite comment faire avec les haricots. Danny tenta de prendre la mesure avec son doigts, mais c’était pas facile à comprendre pour lui, il voulait bien faire, mais il avait pas envie de faire une bêtise. La femme finit de leur expliquer et enchaina sur une idée lumineuse, qui fit sourire les deux garçons. Une course.

« Une course ? » reprit Danny.
« Ouais petit frère, on lui mettre la pâté ! Bon oublie pas, on doit pas détruire les haricots, et on cueille bien comme il faut. Ok ? Le but est d’en avoir le plus, ou de finir le premier ? »

Demanda Ryan afin d’être sûr de la réponse. La jeune femme leur confirma donc la réponse, et ensuite, au top départ ils y allèrent tout les trois. Danny s’occupait du bas, il était plus petit et contrairement à Ryan, il n’avait pas peur de s’allonger au sol afin d’aller chercher ceux qui étaient le plus au fond. Il se frottait au sol et ça amusait Ryan. Le plus vieux s’occupait de vérifier ceux que Danny prenait et aussi de prendre ceux du haut qui était bien beau. Ils allaient pas si vite qu’il aurait put penser, mais ils s’appliquaient, peut être que ça leur rapporterait quand même des points.



_________________
Administrateur
Juliet I. WhitmanAdministrateur
avatar
Messages : 1445
Points : 4047
Date d'inscription : 08/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Apprentis jardiniers || Ryan   Mar 9 Jan - 22:16
La petite bouille de Danny parvenait toujours à arracher des sourires à Juliet, qui trouvait le gamin particulièrement attachant. Contrairement à ce que semblait penser Ryan, elle n’était sans doute pas la survivante la plus souriante, même si elle avouait bien volontiers que sourire, ces derniers temps, ne lui coûtait plus autant que des mois plus tôt, où ça lui semblait tout simplement impossible. Maintenant, Jules allait mieux, c’était un fait, et elle ne parvenait de toutes façons pas à résister à l’envie de sourire quand elle voyait les deux bambins, qui étaient de très agréable compagnie. Elle s’était même autorisé un petit rire face à cette réponse enfantine, et attendrissante que le cadet leur avait fourni, sur ce qu’il aimait faire avant que son monde ne s’écroule.  

Quoi qu’il en soit, le top départ fut bientôt donné, tandis que les deux bambins travaillaient de concert, le plus petit s’occupant des haricots les plus bas, alors que Ryan, lui, s’occupait plutôt de ceux qui ne l’obligeaient pas à se tortiller dans tous les sens. Elle commença dont à cueillir ses propres haricots, avant de se souvenir de la question du plus âgé, qui lui avait demandé quelle était sa passion avant. Et Juliet avait la chance de pouvoir dire que malgré la fin du monde, ce qu’elle aimait avant n’avait pas été altéré, et que grâce aux cadeaux de ses proches, elle avait encore la possibilité de pouvoir s’y adonner. « -La peinture. Tu m’as demandé quelle était ma passion, avant. La peinture, et le dessin. Tout ce qui a attrait à l’art, en fait. » Elle lui raconta qu’elle avait ouvert sa galerie d’art, pour donner à quelques personnes la possibilité d’exposer leurs œuvres, et de se faire un nom dans le milieu artistique.

Juliet leur lançait de temps en temps quelques regards en coin, pour veiller à la bonne exécution de la tâche, malgré tout. Car même si elle avait présenté les choses de façon amusante, pour éviter aux garçons de vivre une véritable corvée, il s’agissait tout de même de denrées alimentaires de la plus haute importance, au vu des circonstances. Mais Ryan lui-même semblait vérifier les gestes de son petit frère, et repassait derrière lui lorsqu’il oubliait, de temps en temps, un ou deux haricots. Ils semblaient prendre leur tâche à cœur, tous les deux, Danny traquant tous les haricots qui frôlaient le sol, tandis que Ryan vérifiait la bonne cueillette des légumes, et Juliet se dit qu’ils s’en sortaient parfaitement bien, sans qu’elle n’ai à intervenir.

Elle s’occupa donc de sa propre rangée, sans se presser, se laissant même de temps en temps quelques instants de répit pour se redresser, et étirer son dos. Leurs seaux se remplissaient, lentement, mais surement, tandis que l’après-midi filait tranquillement. Elle prenait plaisir à partager ce moment avec les garçons, et tous trois discutaient gentiment, de choses légères, de ce qu’ils aimaient faire, avant, de leur plat préféré, ou des légumes qu’ils détestaient. Des conversations anodines, qui n’auraient sans doute pas grand intérêt pour le survivant qui passerait par là au même moment, mais que Juliet appréciait pourtant à leur juste valeur.

_________________
"I see humans, but no humanity"
On nous apprend à compter les secondes, les minutes, les jours, les années...mais personne ne nous explique jamais la valeur d'un instant. ♛ by endlesslove.

We have ashes, fire and hope
Ryan O'BrienWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 126
Points : 873
Date d'inscription : 30/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Apprentis jardiniers || Ryan   Sam 20 Jan - 15:11
La jeune femme finit par répondre aux garçons alors qu’ils avaient commencer à s’occuper des haricots. Ryan tendit l’oreille à ce qu’elle disait. Elle aimait peindre, le dessin tout ce qui touchait l’art. Il sourit. Danny le regarda et sourit également mais ne dit rien. Depuis le début de l’apocalypse, Ryan s’était renfermé sur le dessin. Il passait sa vie à dessiner tout ce qui l’entourait, les gens, les lieux et ses rêves. C’était une façon pour lui d’avancer, de se dire qu’il ne perdait personne. Car au fond il savait que la plupart des gens qu’il avait dessiner dans son carnet n’était plus de ce monde. Une bien triste pensée, mais qui fut vite changer par un coup de coude de la part de son petit frère. Ryan sourit et répliqua donc :

« Je dessine depuis le début de l’apocalypse, je pourrais te montrer si tu veux…Joshua dit que je devrais faire les portraits des gens de Fort Hope, afin qu’on ait tous des souvenirs des gens d’ici, un peu comme une photo de groupe, mais je n’ose pas le proposer. »

Les deux garçons avaient ensuite repris la course. Ils discutaient en même temps de tout et de rien avec Juliet, afin surtout Ryan, car Danny préférait rire ou se moquer de son frère quand il le fallait. Ryan lui aimait beaucoup parler avec Juliet, elle était très gentille et il avait la sensation de retrouver des moments forts avec sa mère. Il ne l’avouerait peut-être jamais, mais il aimait cette complicité qui naissait entre les deux.

Les discussions sans intérêt premier étaient très rares ici, mais finalement ils étaient très importants. Et Ryan en prit conscience en parlant avec elle. Il ne savait pas pourquoi mais soudainement, une vraie envie de faire un repas l’animait. Il avait envie de refaire comme avant, comme quand ils étaient petits, que tout ça n’existait pas, et que leur mère les appelait souvent pour préparer les repas. L’adolescent demanda alors à Juliet :

« Est-ce que ça te dirait après de venir avec nous faire des cookies ou un gâteau ? »

Il espérait qu’elle dise oui car c’était important pour lui, il avait vraiment envie de faire ça avec elle. De faire comme s’il était encore avec sa mère. De faire comme si rien avait changer. Danny semblait avoir compris car lui-même insista :

« Oh dit oui s’il te plait ? En plus il reste un peu de lait, on pourra les tremper dedans. Tu veux bien ? »

Le petit blond esquissa un magnifique sourire avec son petit visage couvert de poussière de terre et ses mains toutes noires, son regard bleu perçant se plantant dans le regard de Juliet. Les yeux bleus de Ryan étaient eux aussi planter dans ceux de la jeune femme. Ils espéraient sincèrement qu’elle dise oui. Finalement cette journée au jardin aurait été génial, ils espéraient qu’elle se termine encore mieux avec Juliet à la maison.

_________________
Administrateur
Juliet I. WhitmanAdministrateur
avatar
Messages : 1445
Points : 4047
Date d'inscription : 08/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Apprentis jardiniers || Ryan   Lun 22 Jan - 21:59
Finalement, l’après-midi allait passer bien plus vite que prévu, et Juliet ne pouvait dire à quel point cette compagnie inattendue lui faisait plaisir. Les échanges au sein de leur petit trio allaient bon train, sautant d’un sujet à un autre, sans pour autant que cela ne soit gênant, ou que cela ne la dérange. Au contraire, elle passait un très bon moment en compagnie des deux frangins, alors que leurs seaux se remplissaient, lentement mais surement, et qu’ils avançaient dans les rangées de légumes. La brune avait fini par parler de cette passion qui la faisait toujours vibrer après tant d’années à Ryan, alors que ce dernier ne tardait pas à lui répondre qu’il en était de même pour lui, et qu’une expression de surprise se peignant immédiatement sur les traits de la jeune femme. C’était étonnant de voir qu’ils partageaient le même centre d’intérêt, une information que Jules ne tarda pas à caser dans un coin de son esprit. « -Bien sûr, je serai ravie que tu me montres tes œuvres ! » l’assura-t-elle, dans un sourire confiant. La jeune femme prit un instant pour penser au reste de la phrase de l’adolescent, qui lui rappela immédiatement cette fois où Logan était venu toquer à la porte de sa maison pour lui demander de faire son portrait, à destination de sa fille, Octavia. « -Tu devrais le proposer, c’est une très bonne idée. Et puis…personne ne sera obligé à rien, et seules les personnes qui en auront réellement envie viendront te voir. » Juliet lui adressa un nouveau sourire encourageant, se disant que Ryan avait eu une chouette idée, et que ça ne pourrait sans doute que resserrer les liens de cette petite communauté qu’ils formaient.

La conversation allait bon train entre eux, et Jules n’avait même pas à ralentir le mouvement pour éviter de trop distancer les bambins dans la collecte de haricots, il fallait bien avouer qu’ils formaient un sacré duo, plutôt efficace, et complémentaire. Elle était en train de jeter un coup d’œil discret au travail quasiment parfait des deux frères quand une question de Ryan la déstabilisa complètement, et la prit au dépourvu. La brune se redressa, tandis qu’une expression d’étonnement se peignait sur son visage. La petite voix suppliante de Danny ne tarda pas à lui reposer la question, alors que spontanément, Juliet posait ses yeux sur lui, et qu’il lui adressait l’un de ces beaux sourires dont il avait le secret. Comment la brune pouvait résister à ce genre de sourires, et de bouilles si craquantes ? Elle était certaine que le plus jeune savait pertinemment l’effet qu’il faisait avec ce genre de sourire malicieux, et cela fonctionnait parfaitement avec Juliet, qui eut un léger rire. « -Comment voulez-vous que je réussisse à vous dire non, quand c’est demandé comme ça ? » Elle leur adressa un large sourire à chacun, non sans cacher son amusement. Quoi de mieux, après tout, qu’un petit goûter improvisé pour bien finir l’après-midi ? Et puis, ne disait-on pas qu’après l’effort, venait le réconfort ? « -J’accepte votre invitation, qui me fait très plaisir. Par contre, je dois vous prévenir que je n’ai jamais été très douée en pâtisserie ! » ajouta-t-elle avec un sourire en coin. Oh, ça n’avait pas été faute d’essayer, même les recettes pour débutants, mais rien n’y avait fait, Juliet n’avait jamais réussi une recette parfaitement. Elle en était simplement venue à la conclusion que faire des gâteaux n’était pas pour elle.

Ils achevèrent donc leur travail de récolte dans la bonne humeur, alléchés par la perspective de ces douceurs à venir, qui leur mit du baume au cœur, et les poussa à finir en beauté. Le duo formé par les frères O’Brien termina avant Juliet, de quelques minutes, alors que naturellement, ils vinrent lui proposer leur aide, pour finir plus rapidement. Leurs deux seaux étaient bien remplis, ce qui ravit la jeune femme qui estimait qu’ils avaient bien travaillé. Ils rangèrent donc le matériel, déposèrent les denrées ramassées, puis se dirigèrent tous vers la maison d’Isha, celle où les deux gamins vivaient depuis leur arrivée au camp. Ce ne fut que devant le seuil de la porte de l’immense maison que Juliet fronça le nez, se disant qu’elle était sur le point de débarquer chez le jeune homme, sans même qu’il ai été prévenu de l’arrivée intempestive de la brune. Elle espérait simplement, au vu des relations toutes nouvelles qui existaient entre eux, étrangement positives après toutes ces années, qu’il ne prendrait pas mal la présence de Juliet chez lui.

_________________
"I see humans, but no humanity"
On nous apprend à compter les secondes, les minutes, les jours, les années...mais personne ne nous explique jamais la valeur d'un instant. ♛ by endlesslove.

avatar
Messages : 4155
Points : 2423
Date d'inscription : 26/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Apprentis jardiniers || Ryan   Ven 26 Jan - 21:15
Mais non !! Mais non !!! Mais la ça va pas mais pas du tout. Je crois que je suis au bout de ma vie. Que la maison sont plus en bordel est une chose, que Garett ait fait de la peinture murale passerait presque autant qu’Elie qui se balade avec un de mes caleçons mis façon Obélix et un soutif, que je ne préfère pas savoir qui sur la tête en disant « je suis une princesse ! je suis une princesse. »  Ok, voir Lobos, notre Husky, avec des vernis à ongle et une capte d’infortune qui me regarde d’un air suppliant passe moyen bien, enfin, toujours plus que de voir Garett en train de continuer son elan artistique sur ma BD de Captain America. Mais le truc qui me rend fou, mais alors fou furieux, hormis la disparition de mes bières, c’est que quelqu’un est entré prendre un bain dans la chambre d’Avalohn.

Et je sais très bien qui a fait ça. Ce gosse se fout de ma gueule et se la joue provocation depuis qu’on vit ensemble. La plupart du temps je laisse couler parce que, soyons honnête, ça me fait chier de jouer le rôle du père fouettard. Mais là, trop c’est trop !

« Mais putain de saloperie de bordel de merde JOSH !! TU RAMÈNES TON CUL ICI TOUT DE SUITE OU JE VIENS TE FAIRE BOUFFER TES… »

Je pose les yeux sur princesse Elie et Garett, qui ont arrêté de jouer et me scrutent avec attention pour connaitre la fin de la tirade poétique. MAIS PUTAIN !! JE PEUX MÊME PLUS JURER CHEZ MOI !! RAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !!!!!! Je toussote avant de reprendre avec un ton plus poser.

« … je voulais dire je viens te faire manger tes petits poids avant de te mettre au coin… voila ce que je voulais dire… pas autre choses les enfants, parce que les gros mots c’est pas bien.»

J’essaye de leur sourire avec bienveillance avant de reposer un regard noir sur l’étage d’où Josh, encore trempé du bain et la serviette sur les hanches, me scrute avec un air narquois que je connais trop bien.

« Tu sais quoi Isha ? t’es pas mon père, alors va te faire voir !! »

Mais mais mais ? Mais comment qu’il ose lui ? D’où qu’il me pique mes phrases. D’un pas nerveux et décidé je vais vers les escaliers pour aller faire ce que j’aurais dû faire depuis le début, recadrer ce jeune con. Josh a dû sentir mon regard noir, car, au lieu de rester fanfaronner, il fait un repli stratégique vers leur dortoir plutôt au pas de course. De toute façon, je n’atteins pas les escaliers, les billes de Garrett me font me vautrer douloureusement sur le parquet.

Je suis au sol, sur le dos, a regarder le plafond en me demandant comment les vrai parents font pour gérer ce genre de situation quand Elie et Garrett viennent me voir un peu inquiet.

« Tu as mal ? »

Question piège d'Elie.

« T’inquiètes, c’est rien, j’ai été maladroit, c’est tout…
-Non c’est parce que t’a dit des vilains mots le bon Dieu t’a puni !
- Attends je vais te faire de la magie qui guéri avec ma baguette magique… »
M’annonce fièrement Elie.

Je hais ma vie quand elle commence à re-massacrer la reine des neiges. C’est à ce moment-là que Garret nous annonce fièrement.

« Hey !! Y’a Ryan et Danny qui rentrent avec la jolie dame ! »

Oh putain, Comme si j’avais un ressort dans le cul je bondis presque à la fenêtre pour voir la cata arriver, Ryan et Dany nous ramènent Juliet tranquillou. OH PUTAIN !!

« 22 v’la les flics !! TOUT LE MONDE SUR LE PONT !!! FAUT PLANQUER LES JOUETS ET LE BORDEL !! »
-Ca veut dire quoi 22 malfliqueuh ? »

Merde, c’est vrai qu’eux ne savent pas ce qu’est une visite inopinée d’une assistante sociale qui risque de remettre en cause la cohabitation.

« Ca veut dire que si on range pas on risque d’être tous séparés. »

Je vois les yeux qui s’écarquillent avant que tout le monde se mettent dans tous les sens pour plaquer le chaos qui règne ici. Quant à moi, je cours a la porte et accueille comme je peux celle qui peut me juger très rapidement pour ce que je suis : pas a la hauteur. J’essaye de faire style, hey je sortais justement quelle surprise vous deux !

« Oh ! Ryan, Juliet, quelle surprise !!! Que faites vous de beau ici tous les deux ? »

Mine de rien j’ai refermé la porte pour faire gagner du temps a ceux qui se démènent a l’intérieur. J’essaye de sourire innocemment.

_________________

Born to be forsaken
We have ashes, fire and hope
Ryan O'BrienWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 126
Points : 873
Date d'inscription : 30/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Apprentis jardiniers || Ryan   Ven 9 Fév - 17:49
Ryan réfléchit à la proposition de Juliet et Danny lui mit un coup de coude à la cuisse. Il savait qu'elle avait raison, il devrait le faire. Il hocha la tête en souriant timidement et fit de ce fait :

"Je lui en parlerais dès que je le verrais merci en tout cas, j'espère ne louper personne, je ne voudrais pas qu'on m'en veuille pour ça."


Fit-il avec un sourire gêné et timide. Ryan était pas le genre de gamin à se vanter de tout ça. Il était réserver. C'était Josh surtout qui se vantait de pas mal de chose, même de chose qu'il n'avait pas faite, histoire de prouver qu'il était le chef, qu'il était le plus fort. Il avait surtout peur de perdre le reste de sa famille, alors il cherchait à impressionner, surtout vis à vis de Isha qui prenait de plus en plus son rôle de grand frère sans même le savoir.

Ryan avait par la suite, après avoir tout finit avec Juliet et Danny, proposer de rentrer chez eux faire des cookies, les garçons adoraient ça, ils pouvaient se nourrir exclusivement de ces gâteaux. Quand Juliet accepta, Danny partie en courant laissant les deux adultes ranger. RYan sourit, son frère aimait vraiment beaucoup les gâteaux.

En rentrant par la trappe à chien de la porte de derrière, Danny tomba sur Elie qui s'était déguiser en princesse. Il n'eut pas le temps de la prévenir qu'ils entendirent une dispute entre Joshua et Isha. Et comme d'habitude Isha était pousser à bout par Joshua. Entre les deux ça n'allait pas. Danny fit un clin d'oeil a Elie et repartie en direction de RYan et Juliet, histoire de pas assister à toute cette pagaille, le petit était un mâlin. Elie et Garrett s'approchèrent donc de Isha qui était au sol et quand l'adolescent de 13 ans fit remarquer que les derniers arrivaient avec une jolie dame, Isha sembla paniquer. Elie et Garrett se regardèrent en haussant les épaules. Il leur dit de tout ranger sinon ils seraient séparer. Garrett et Elie ne cherchèrent pas à comprendre :

"Viens Elie, vite met tout dans le placard !"

La petite aida donc son ami-demi-frère à tout mettre dans le placard, un travail de Titans quand il s'agit de ranger les jouets et affaires de plus de 7 personnes différentes dont deux enfants en bas âges et trois jeunes ados. Heureusement Leroy était pas là. Isha ouvrit la porte et Danny se mit à rigoler mais bon rien d'inhabituel pour Danny, quoi que...Ryan plissa les yeux et fit :

"Isha ça va ? Bah écoute on a finit de prendre les légumes au jardin, alors on s'est dit qu'on pourrait faire des cookies, tu en veux ?"

L'ado ne comprenait pas la peur de Isha. Il se disait qu'avec ce qui se passait dans le monde aujourd'hui, une maison en bordel n'était plus réellement signe de maltraitance, si ? Il était un peu perdue dans les moeurs d'aujourd'hui. Ce qui comptait le plus pour lui était d'être avec les gens qu'il aimait et appréciait et de profiter du temps passer ensemble.

"Oh et Juliet est d'accord pour que je lui montre mes dessins."

_________________
Administrateur
Juliet I. WhitmanAdministrateur
avatar
Messages : 1445
Points : 4047
Date d'inscription : 08/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Apprentis jardiniers || Ryan   Jeu 8 Mar - 23:10
Danny les laissa, s’éloignant en courant pour rejoindre la maison, alors que Juliet et Ryan restaient en arrière pour tout ranger. L’opération ne leur prit pas bien longtemps, il fallait dire qu’ils n’avaient pas sorti grand-chose, et que tout retrouverait sa place en quelques minutes. La main devant les yeux, en protection face à ce soleil de plomb, Jules ne quittait pas du regard le dos du petit garçon qui s’éloignait joyeusement, rapetissant au fur et à mesure, un sourire amusé sur le visage. Dieu, ce qu’elle appréciait ce petit bout d’homme, qui lui redonnait toujours le moral.

L’aîné et elle ne tardèrent pas à prendre la direction de la maison à leur tour, discutant de ces talents cachés que Ryan possédait, et dont il n’avait jamais parlé à la brune. Elle avait hâte qu’il lui montre ses œuvres d’art, et sa dextérité avec un crayon de papier. Ils arrivèrent bien vite devant la grande maison où vivaient Isha et la petite tribu de Ryan, alors que le jeune mécano ne tardait pas à se pointer à la porte, l’air de rien, mais un air suspect plus que visible sur le visage. Juliet le fixa en levant un sourcil, montrant clairement qu’elle ne gobait pas cette façade que le jeune Cornwell se composait, alors qu’il était aussi discret que Maddie qui essayait de grapiller des informations avec son tact légendaire. Elle ne posa néanmoins aucune question, posant un sourire de circonstances sur ses lèvres, alors qu’elle entendait un certain remue-ménage depuis l’autre côté de la porte.

La brune hocha de la tête face aux paroles de Ryan, qui semblait être aussi enthousiaste qu’elle. La commissure extérieure des lèvres de Jules se releva subtilement, alors qu’elle vrillait son regard azur sur Isha, qui gardait toujours la porte d’entrée. « -Oui, enfin pour ça, il faudrait qu’Isha nous laisse rentrer… » Elle adressa un sourire complice à l’apprenti jardinier avec lequel elle venait de passer un chouette moment. Il semblait clair que tous les deux savaient pertinemment ce que le jeune homme faisait devant la porte, et s’en amusaient. Au bout de ce qui ressemblait à une éternité sous ce soleil de plomb, la porte s’ouvrit sur les petites bouilles malicieuses de Ellie et Garrett, qui ouvrirent la porte en grand pour les laisser, enfin, passer.

Juliet s’empressa de quitter ce soleil étouffant pour entrer dans la maison sans même attendre qu’Isha l’invite à rentrer. Après tout, elle avait été invitée par Ryan, non ? Elle ne connaissait pas très bien les lieux, pour ne pas dire pas du tout, mais Danny ne tarda pas à venir attraper la brune par la main, l’attirant dans son sillage vers la cuisine, sans que Jules ne trouve la volonté de lui résister, pas face à sa petite risette. A peine eurent-ils mis les pieds dans la cuisine que le bambin commença à sortir tout ce qu’il fallait du placard, avec entrain, alors que la brune ne le quittait pas du regard, amusée par cet empressement à faire des cookies. Et sans doute encore plus à pouvoir les manger.

_________________
"I see humans, but no humanity"
On nous apprend à compter les secondes, les minutes, les jours, les années...mais personne ne nous explique jamais la valeur d'un instant. ♛ by endlesslove.

avatar
Messages : 4155
Points : 2423
Date d'inscription : 26/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Apprentis jardiniers || Ryan   Ven 30 Mar - 0:06
Bon, je ne sais pas trop ce qu’était la vie des gosses avant l’apocalypse selon les Z mais on peu dire que le troupeau en culotte courte sait gérer une urgence style descente d’assistante sociale. Malgré mes tentatives de retarder le convoi, et surtout Godiche, pour éviter qu’elle ne voit l’entendu du désastre de ma meute, je ne tiens pas longtemps.

Pourquoi je flippe comme ça ? C’est simple. J’ai souvent l’impression que Juliet a des idées très arrêtées en plus d’avoir l’oreille de Logan, et qu’elle risque de me juger comme beaucoup le font sur mes capacités de gérer autant d’enfants. Ouai ok, moi aussi je le fais et honnêtement, je me rends bien compte tout seul que je fais de la merde et que je suis dépassé. Y’a qu’a regarder ma propre enfance pour se rendre compte que, même avec toute la bonne volonté du monde, on ne devrait pas me donner le permis d’être père. Maintenant, c’est de part mon enfance, aussi, que je ne veux pas les lâcher.

Hors de question qu’on les sépare. Ouai c’est pas le top, mais j’ai vécu bien pire et je suis pas mort. Alors il faut juste nous laisser un peu de temps pour nous organiser, et surtout pour que Josh comprenne que je ne suis pas l’ennemi. Je suis confiant, on va finir par y arriver… y’a pas le choix. Mais j’ai la boule au ventre qu’on ne nous le laisse pas ce temps. Qu’on éclate la fratrie parce que je suis un tuteur en carton. Même si je suis en mode Gandalf « VOUUUUUS NE PASSERREEEEZ PASS » ben la Juliet elle doit pas bien être au courant du script, parce qu’elle passe quand même. Et pas l’ombre d’un piaf géant pour venir me sauver les miches sur ce coup-là. Oh putain la merde.

Je ne vous raconte pas le soulèvement (et la suée) quand on rentre tous et que, miracle, le bordel a disparu. Bon, perso, je vois tous les petits signes des placards mal fermés, des affaires bourrées par ci par là, mais en attendant ca donne presque une impression de normalité malgré les dessins aux mur et les marques évidentes que sa manque de véritables adultes ici.

Godiche est presque accueillie comme une sainte, mieux, comme une maman, par ses enfants perdus. J’ai l’impression d’etre Peter Pan qui vient de ramener Wendy… heu.. en fait c’est Ryan qui l’a ramenée, mais chut, c’est moi qui raconte alors on va rester a l’histoire première. Et puis c’est moi le chef ici, enfçin non, c’est Logan, mais dans cette maison, depuis la mort d’Ava, c’est bel et bien moi (quand Josh aura fini sa crise d’ado).

La petite troupe ne se trompe pas de destination et Juliet n’a pas trop le temps de voir le soutien-gorge qui pend au lustre ou les bosses de jouets sous les tapis. Faudra vraiment que je leur apprenne a planquer les trucs. Juliet est conduite a la cuisine et visiblement l’idée qu’une personne qui sache faire un truc autre que cramer le contenue d’une boite de conserve enthousiasme tout le monde… même moi en fait.

Je vais vous faire marrer, mais, à part dans le camp de Bruce, on ne va pas dire que j’ai eu le droit a des attentions culinaires particulières. Pas que Logan n’a jamais cuisiné pour moi, c’est juste que... bah c’est Logan. Il a beau être doué, il ne peut pas l’être partout. Et soyons honnête, lui comme moi, la cuisine, c’est pas notre truc. Alors qu’une meuf qui sait faire soit là pour nous préparer un truc bon, c’est vrai que c’est la méga teuf. C’est avec un peu d’humour et en aidant les plus petit a monter sur des chaises pour être en première loge pour aider a surtout lécher les cuillères que je lance :

« A ta place je ferais pas trop bon non plus, sinon je les aide a te kidnapper. »



_________________

Born to be forsaken
We have ashes, fire and hope
Ryan O'BrienWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 126
Points : 873
Date d'inscription : 30/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Apprentis jardiniers || Ryan   Ven 30 Mar - 23:12

Ryan était amuser de voir Isha en panique, il ne savait pas trop pourquoi mais il avait bien remarquer comment agissait le jeune homme envers Juliett, comme si elle était là pour le juger. Il avait l’impression d’être avec ses parents quand tout était normal et qu’ils rentraient d’une soirée et que Josh n’avait pas fait ce qu’il devait faire en réalité. Bref un beau petit moment de souvenirs pour Ryan, qui finit par entrer en même temps que Juliett. Il étouffa un long fous rire et finit par indiquer la cuisine voyant Elie et Danny mener la danse :

« C’est par là. »

Il fit à Isha en murmurant :

« T’en fais pas, elle est là pour les cookies, et je crois qu’elle a autant faim que nous, alors je ne sais pas ce que vous avez fait encore, mais crois moi, elle ne le verra pas. »

Il tenta de le rassurer. Le gamin savait comment étaient les petits. Ils avaient beau vivre dans un monde qui partait en couille, ils étaient tout de même les plus heureux et les plus souriant du secteur. Une vraie bande de gosse quoi. Il était vrai qu’ils aidaient pas trop aux rangements, qu’ils pouvaient parfois être bruyant, et parfois être chiants, mais ils étaient l’âme de la maison. Ils aimaient se coller les uns aux autres, jouer et apprendre. Ryan adoraient dessiner les plus jeunes pendant qu’ils dormaient, et ses dessins étaient souvent afficher sur les mûrs de la maison.

Arriver dans la cuisine, l’adolescent se plaça contre le mûr et les regarda faire. Garrett portait Elie afin de l’aider à se mettre à leur hauteur, Danny grimpa sur une chaise et avait déjà sortie le matériel. Puis Ryan s’approcha, il remonta ses manches et fit à son petit frère :

« Danny tu as bien laver tes mains ? »

« Oui, on a tous laver nos mains, mais pas toi. »

« Ouais deux minutes, je viens d’entrée dans la cuisine. »

Fit Ryan amusé par la remarque de son frère. Il se lava donc les mains et fit à Juliett :

« Je te laisse mener la danse, si ça te va bien sur. »

« Oh oui, comme quand maman faisait les cookies elle aussi. »

Fit Danny avec un magnifique sourire. Danny était bien différent dehors que dans la maison. A l’intérieur, il parlait, il était sur excité même. Une vraie pile. Il se sentait bien, et en confiance. C’était agréable à voir. Ryan sourit, il ne connaissait pas le passé de Juliett et à dire vrai, il n’oserait jamais demander quoi que se soit. Il était bien trop timide pour ça. Et puis il savait que certaines cicatrises étaient parfois trop douloureuses et pas encore refermer, alors il préféré laisser les gens parler eux même, comme avec Isha. Ryan se tourna vers Isha et lui dit en souriant :

« Bah tu attends quoi ? Viens avec nous. »

_________________
Administrateur
Juliet I. WhitmanAdministrateur
avatar
Messages : 1445
Points : 4047
Date d'inscription : 08/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Apprentis jardiniers || Ryan   Mar 17 Avr - 22:08
C’était agréable de voir toutes ces petites bouilles souriantes, qui acceptaient avec bonne humeur de venir se joindre à l’atelier pâtisserie totalement improvisé. Tour à tour, les gamins se lavèrent les mains, alignés les uns derrière les autres, en file indienne plus ou moins ordonnée. On sentait l’excitation dans le timbre de voix de chacun, à croire que faire des cookies, par temps d’apocalypse, relevait sans doute du miracle. Lorsque ce fut son tour, Juliet se mouilla également les mains, les passant pendant quelques secondes dans sa nuque, l’eau froide la rafraichissant agréablement, avant de se les laver à son tour. Mon dieu, elle ne savait même pas de quand datait la dernière fois qu’elle s’était réellement mise aux fourneaux. Et puis…devait-elle vraiment leur dire qu’elle n’était pas la pâtissière la plus aguerrie du monde ? Tous les ans, pour son anniversaire, Juliet décidait de faire un gâteau, et tous les ans…il était raté. Les cookies devaient sans doute être la seule chose qu’elle parvenait à faire sans trop de mal, sans craindre d’intoxiquer qui que ce soit. Maintenant qu’elle voyait tous ces regards brillants tournés vers elle, elle sentait une espèce de pression monter en elle. Et la remarque d’Isha n’arrangea rien. Elle lui fit un sourire contrit, avant de tourner son regard azur vers Danny, suite à ses paroles. Comme sa maman faisait...c'était des mots qui serraient étrangement le cœur de Juliet, qui tâcha pourtant de ne rien en montrer. Elle força un léger sourire à étirer ses lèvres, alors qu'elle fouillait dans sa mémoire à la recherche d’une recette qu’elle avait déjà faite.

Danny avait déjà sorti tout ce qu’il fallait, le sourire qu’il adressa à la jeune brune était contagieux, et après quelques instants de flottement, Juliet commença à expliquer ce dont ils auraient besoin. Oh, bien sûr, ils n’avaient plus tous les ingrédients nécessaires, mais ils feraient avec les moyens du bord. Et puis après tout, même si les cookies n’étaient pas dignes d’un restaurant gastronomique, au moins, ils auraient passé un bon moment ensemble. Et c’est tout ce qui compte. Non ? Prenant le parti de laisser faire les enfants, Juliet expliqua quelles étaient les différentes étapes de leur préparation. Et alors que certains d’entre eux s’arrangeaient pour tailler de grossières pépites de chocolat, ou pour peser la farine, la brune se rapprocha de Danny pour casser les œufs avec lui, en profitant largement pour chatouiller le bambin. Voilà le genre d’après-midi qui faisait du bien au moral. Une fois la boule de pâte terminée, Jules la divisa en parts égales, alors que chacun formait des petits tas qui s’étaleraient sous l’effet de la chaleur du four, et deviendraient, avec un peu de chance, des biscuits mangeables.

L’avantage des cookies, c’était que la cuisson était assez rapide, et bientôt, une odeur alléchante monta dans la cuisine, se répandant sans doute dans toute la maison. Les petits s’étaient agglutinés devant la fenêtre du four, comme si ça pouvait faire cuire leur goûter plus vite, alors que Juliet aidait Isha à tout ramasser. Elle proposa de faire la vaisselle, mais le jeune homme lui ôta les ustensiles des mains, et s’empressa de se mettre derrière l’évier, comme s’il voulait faire bonne impression, ce qui arracha un léger sourire à la brune. S’emparant de l’éponge, elle nettoya donc le plan de travail, alors que son sourire s’agrandissait aux paroles des bambins, qui lançait des estimations à l’aveuglette sur le temps de cuisson qu’il restait. Et rapidement, les cookies furent sortis du four, empilés sur une assiette, et amenés au salon, suivis par une troupe de gamins alléchés par la bonne odeur. L’assiette fut posée au milieu de la table basse, alors que spontanément, leur petit groupe se répartissait tout autour de la table, se jetant des regards gourmands les uns aux autres. Et finalement, une première main se tendit, s’emparant de l’un des cookies, bientôt imité par toute l’assemblée.

_________________
"I see humans, but no humanity"
On nous apprend à compter les secondes, les minutes, les jours, les années...mais personne ne nous explique jamais la valeur d'un instant. ♛ by endlesslove.

avatar
Messages : 4155
Points : 2423
Date d'inscription : 26/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Apprentis jardiniers || Ryan   Sam 28 Avr - 16:20
Aussi étrange que cela puisse paraitre si on prend en compte mon image de bad boy que je me traine depuis des lustres, mais je pense que, quoique je puisse en dire, j’ai des rêves simples. Si on met de côté l’aspect « survivre » qui, aussi loin que je me souvienne, a toujours été mon grand but, même si on peut se demander « pourquoi » quand on voit le merdier dans lequel j’ai presque toujours été. Mais il y en avait déjà un quand j’étais môme qui est resté bien encré en moi.

Je me souviens de ma maitresse d’école et du directeur qui, faute d’avoir réussi a avoir un rendez vous avec mon vieux ou ma toxico de mère avaient fait l’entretien de discipline qu’avec moi et le plus vieux des frangins. La grande question qui revenait était « mais pourquoi tu as tapé Gonzague ou Jean Eude ? ». Ça me faisait ricaner, j’haussais les épaule en leur répondant que c’était juste parce qu’il avait des têtes de cons, mais la vérité était tout autre.

Le matin je voyais bien leur papa les conduire jusqu’à la porte de l’école, s’assurer 50 fois qu’ils avaient leur ticket de cantine, leur gouter, que j’allais leur faucher. Le soir c’était leur maman qui venait les chercher et consoler leur chagrin d’avoir passé une journée de merde a cause d’une petite brute dont le seul problème au final, c’était d’être mort de jalousie. Parce même si ca ne se dit pas, moi aussi je voulais une famille, moi aussi je voulais que quelqu’un se soucis de moi, vienne secher mes larmes quand ca n’allait pas, s’inquiète de savoir si j’avais a bouffer ou pas. Bref, pas vraiment le genre de ma maison ou le vieux distribuait plus volontiers des baffes et punitions sadique pendant que la vieille n’arrivait même plus a enlever ses seringues du bras toute seule.

J’ai porté ce mal etre toute ma vie. Quand on m’a fait miroiter une famille d’accueil, je peux vous jurer que j’y ai cru, que j’ai vraiment imaginé que ca allait être comme dans les films a la télé. J’étais pas assez grand, alors, pour ne pas avoir compris que mon rêve était aussi craignos que de croire aux licornes, aux dragons et aux dinosaures (parce que tout le monde sait que les dinosaures ca n’existe que dans les films non ?), comme je n’étais pas assez petit et mignon pour vraiment avoir ma chance dans un système d’adoption s’apparentant à un marché aux chiots.

Sans déconner, je pense que les clebs de la SPA étaient mieux traités et épaulés que nous. Ma première famille d’accueil, je l’ai surnommée « les Ternardiers » mais au final, elle ressemblait a toutes les autres. Ce fut ma deuxième grande baffe et je reconnais avoir failli baisser les bras sur l’espoir d’avoir un jour une famille dans le sens aimante et soudée.
Ensuite, il y a eu Logan. Je pense que niveau difonctionnelle on a toujours été haut niveau, n’empêche, c’est le seul avec Eulalie a m’avoir apporter un semblant de cadre comme je voulais en avoir. Un chez moi, quelqu’un qui veille sur moi, qui vient me sortir de la merde quand j’en ai besoin et ne me repousse pas quand je veux lui tendre la main. Sauf qu’il faut croire que ca ne me suffisait pas. Il n’y a qu’a voir ce que j’essaye, maladroitement, de faire avec Harvey et les 7 nains ramassé récemment : je veux une grande famille a moi.

Aussi, après des jours de conflit chaotique, de tensions et de difficultés pour faire œuvrer tout ce petit monde de concert, j’éprouve une joie teintée d’amertumes à voir Juliet faire. C’est agréable de de voir la maisonnée s’amuser avec une tache commune sans heurts ni dispute. J’jusqu’à maintenant c’était plus le chaos et la tempête a chaque fois que j’essayais de proposer quoique ce soit. Systématiquement, il y a eu des merdes avec un ou plus des 7 nains qui faisait sa tête de pioches. Bon osons les mots, c’est le bordel, je ne gère rien et j’arrive à canaliser personne, moi le premier. Aussi, je suis des plus admiratifs et jaloux envers Juliet qui, je ne sais par quel magie, vient de faire plus que de fédérer la meute. Eux aussi sont en admiration devant elle.

Ca me rappelle une des histoires d’Eulalie. Celle du gosse qui voulait pas grandir, je ne sais plus son nom. Jean Pan, ou Pierre Pan… bref, le type il a plein de gosses avec lui, sauf qu’il n’est encore pas tres fini dans sa caboche. Mais ils s’amusent quand même avec les pirates, croco, sirènes et indien du coin, je ne me souviens plus s’il y a avait des cowboys. Et puis un jour il y a une nana qui vient, a ouai, j’avais oublié, ils étayent entre mecs. La fille, qu’on va appeler Juliet parce que je ne me souviens plus non plus du vrai nom dans l’histoire, bah elle est méga cool. Elle s’occupe d’eux comme une maman, les bordes, raconte des contes, raccommode leurs chaussettes et tout le tralala. Du coup Jean Pierre Pan, bah plus personne n’en veut. Bon a la fin il défonce la gueule aux pirates, mais ca n’empêche pas que les autres, c’est pas ca qu’ils voulaient, il voulaient une Juliet qui sait faire des cookies, qui sait leur parler comme il faut, qui sait … être une maman en fait.

Pour le coup je me sens en trop, même si je souris et que je suis avec eux, je me sens un peu… pas a ma place. Je me rends compte que mon rêve de famille et mes prétentions d’être a la hauteur ne sont pas bon pour eux et ca me rend triste a un point inimaginable. L’enfer est pavé de bonnes intentions a ce qu’il parait. Sous couvert de vouloir leur éviter d’être séparés comme je l’ai été de mes frères et ce que je ne suis pas en train de les privées d’une famille comme il en faut a des enfants comme eux ? En essayant de garder le masque de la joie parfaite pour ne pas gâcher le plaisir des autres, je profite de la vaisselle pour « m’éloigner un peu ». Je préfère observer d’un peu plus loin et des que l’on ne fera plus attention a moi, je compte aller m’isoler dans le garage et siffler ce qui me reste de bière pour essayer de noyer ma culpabilité.

Tel Jean Pierre Pan je reviendrais pour me battre contre les vilains pirates puisqu'au fond, je ne suis fait que pour ca non?

_________________

Born to be forsaken
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Apprentis jardiniers || Ryan   
 
Apprentis jardiniers || Ryan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
In Your Flesh :: Walking on the Streets :: Fort Hope Community
Page 1 sur 1
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération