Vote au top-site, sauve un poney !
Aide

Vous trouverez ci-dessous une collection de liens qui vous seront utiles tout au long de votre expérience de jeu parmi nous !
  1. Boutique du forum
  2. Archiver un sujet
  3. Pimenter les RPs
  4. Lancer un dé [Règles]
  5. Demandes administratives [Général]


Vous êtes nouveau ? N'hésitez pas à consulter notre "Guide de Survie" dont vous retrouverez le lien sur l'index ou à contacter un admin en cas de problème !
Placer votre recherche sur la PA
Newsletter #33 : Novembre 2018
Animation trimestrielle #1 Once upon a time !
Recherche de RP Consultez les demandes de RP

Intrigue #5 Recensement !
De nombreux postes vacants de l'armée sont encore disponibles. N'hésitez pas à venir jeter un coup d’œil par ici !
Scénarios du mois (+60pts) | Groupes dans le besoin
(Intrigue #5) What lies ahead - Chapitre I : New rulers, new rules > A lire ici

In Your Flesh :: Last pub before the end of the world :: Archives :: RPs

 Soin et rapport de la situation

InvitéInvité
avatar

MessageSujet: Soin et rapport de la situation   Lun 20 Nov - 13:39


Il y a un grand combat qui se passe à l'intérieur de nous tous
FT. Stars Wars & Stalker

Le chien de guerre se mouvait avec une difficulté flagrante. L’ancien agent de terrain serra ses dents à s’en faire sauter l’émail et bougonna contre sa maladresse. Malchance sera plus d’actualité, mais un vétéran de la trempe de Barry préférait plus parier sur la compétence et le professionnalisme que la chance pur et simple. Peu après la tornade eut dévaster les environs de Grosse Pointe, après avoir prêté main-forte au vieux rosbif et aux gens de sa clinique pour assembler des matériaux de premières nécessité et nettoyer les ravages causés par la tempête, le blondinet au corps d’Adonis avait décidé d’aller reconnaître le terrain. Dans cette décision qui fut en premier lieu tactique pour savoir le déplacement des hordes de goules présentes et l’état des infrastructures du voisinage et leurs dangerosités. L’éclaireur de talent ne désirait aucunement que le colosse, la nièce, Bess ou bien les alliés de son vieux Anglais se retrouvent en mauvaise posture à cause de leur ignorance du terrain. Mais le but caché, la raison que même l’armurier ne voulait admettre de vive voix, était de retrouver la trace d’Elliot. La marine était certes dure à cuir et versé dans les arts de la guerre, mais le mercenaire voulait simplement la savoir en sécurité et à priori près de lui. Car en plus d’être un binôme mariant à la perfection leur tempérant combatif, l’homme au regard d’azur glacé et troublant commençait à ressentir des sentiments qu’il croyait être mort au moment où il avait écrasé par trois fois la gâchette de son arme de poing. Trois détonations qui avaient soufflé sa famille bien aimée. Il était devenu un être avide de vengeance, désirant simplement retrouver les responsables de la pandémie. Fléau immonde et infernale qui avait détruit tant de vie et espoir à nombreux survivants. Mais la guerrière à la chevelure de bronze de fusion, au regard d’émeraude envoutant, avait su à son insu redonner foi au combattant de l’apocalypse.

C’était lors d’une reconnaissance au début de la journée que Barry vit une femme en haillon. Chevelure entremêlé noir de saleté, peau crasseuse et teint livide. Un regard perdu dans la vague, essayant surement de retrouver du réconfort dans des souvenirs heureux et de faire abstraction de la déchéance de l’humanité. À force de rester près du bon docteur et de ses congénères amoureux de l’entraide et de l’espoir dans le genre humain, l’éclaireur fit un acte de stupidité insensé. Les mains bien en évidence, la parole apaisante comme le rosbif savait le faire et même le géant simplet, l’ancien militaire fit quelques pour essayer d’aider la survivante désemparer. Celle-ci se retourna vers le fantôme en habit de soldat qui venait d’apparaître de la pénombre de l’appartement qu’il venait de fouiller de fond en comble. De la terreur à l’état pur surgit alors dans les yeux noirâtres qui semblaient être posséder par la folie. Une nouvelle parole de l’homme musculeux au regard de glace bleuté et un nouveau pas. Mais ce fut la faute que commis Barry à cet instant. Il n’était plus sur le qui-vive, voulant faire un acte de charité dans ce monde bercé d’illusions de chaos et de folie. Il ne nota que trop tard la lame dans la main de la folle à l’instant où celle-ci se jeta sauvagement sur lui. Une profonde entaille coupa le pantalon et perfora l’épiderme et le muscle de la cuisse gauche du soudard. De rage de s’être fait berner par son humanité, de ne pas avoir écouté son esprit analytique et de combattant aguerri, l’éclaireur riposta.

Un puissant coup de poing de l’adonis à la chevelure blond comme les blés fit tomber à la renverse la sauvageonne à l’esprit détruit par l’apocalypse. Sortant le couteau de cuisine fiché dans sa cuisse avec un mélange de grognement jumelant rage et souffrance, l’armurier plongea la lame dans l’orbite droite de la démente. Celle-ci mourut et son retour dans l’après-vie fut anéanti par la destruction de son cerveau. Grimaçant de souffrance. Appuyant fortement sur la plaie pour résorber le flot cramoisie, grimaçant de douleur, le soldat de fortune s’était déplacé avec difficulté vers le seul lieu qu’il savait sécuritaire. C’était donc à cause direct de son arrivé près des grilles du manoir de l’Anglais. Se sentant un peu défaillir à cause du sang perdu, l’ancien agent de terrain saisit la radio dans la boite aux lettres et appuya sur le bouton.

Barry- Doc… C’est moi Ghost… Une folle m’a piqué à la cuisse et je vais avoir besoin de vous si ce n’est pas l’heure du thé…

Malgré la douleur l’ancien militaire ne pouvait s’empêcher d’être ironique par amusement envers la vieille coutume de son ami…



Équipement:
 


Code by Joy du site DREAM. Parole de Barry en #9966ff
[/color]
InvitéInvité
avatar

MessageSujet: Re: Soin et rapport de la situation   Mar 26 Déc - 17:06
Soin et rapport de la situationHeaven & BarryParfois, on se rend compte que le temps défile à vive allure. Heaven avait dû mal à se faire à sa nouvelle vie mais, elle faisait avec. Il n'y avait pas le choix de toute manière. Ce combat devenait lourd au quotidien, mais pour ce petit bout qui dormait dans ce berceau de fortune, elle devait trouver les armes et les pointer vers les ennemis qui se présenteraient à l'avenir. Hier simple femme. Aujourd'hui, c'est une mère qui se présente à vous. Un homme a vu qu'elle ferait un excellent parent tout comme Bobby. C'était surprenant, mais l'instinct du père condamné a su avoir raison de ces craintes. Cependant, lorsqu'elle portait son regard sur Daniel, la jeune femme restait toujours étonné d'avoir un rôle aussi important malgré son âge. Pourquoi elle ? Pourquoi pas son oncle ? Le choix aurait été sans doute bine plus logique ainsi non ? Heaven se dénigrait encore et toujours surtout que la dépression faisait toujours de son quotidien, mais avec l'aide de son oncle et Bobby, elle parvenait à aller au bout. Petit à petit. Pas à pas. Et maintenant, Heaven n'aurait pu le choix ni le droit aux excuses. Un bébé était bien entré dans sa vie et en tant que maman de substitution, elle se devait de se battre. Être forte et garder le sourire en toute circonstance. Néanmoins, il était parfois bien difficile de lutter contre les larmes alors, qu'elles se dessinaient toutes seules aux coins de ses yeux. Après tout, elle restait une humaine, ce n'était pas un robot qui pouvait être programmé de façon à oublier les émotions. De plus, la manière dont les choses se sont passées a été bien trop fulgurante et violente. On ne pouvait lutter contre certaines choses.

Dans la pièce faisant office de cabinet médical à son oncle, la jeune femme nettoyait et rangeait les médicaments stérilisant les outils dans une eau bouillante. L'esprit à la fois ailleurs et bien dans la pièce, l'oreille guidée vers l'enfant endormi et qui par moment bougeait et offrait un bruit agréable pour Heaven. Par moment, elle tournait la tête pour l'observer simplement et sourire discrètement avant de retourner à sa tâche.

Des fois, les choses étaient trop dures. Le simple fait de regarder le bébé lui rappelait ces moments où Tyler et elle discutaient de leur avenir. Beaucoup de fois, la jeune femme s'était dessiné dans son esprit le visage de leur bébé. Heaven a toujours été une femme simple désirant une vie de famille, celle qu'elle n'a pas eu alors, que Heather était plutôt du genre à faire la fête à ne pas vouloir trop de responsabilité, juste l'essentiel. Elle souhaitait être une super marraine, mais pas vraiment une mère comme le désirait depuis toujours sa jumelle.

Maintenant que le destin s'affiche de plus en plus dans sa vie, Heaven a dû mal à faire la part des choses. Difficilement, elle doit se faire à l'idée que le père n'est pas Tyler, mais Bobby. La vie avait prit un tournant radical. Les deux amis devaient se serrer les coudes pour offrir l'essentiel à cet enfant. L'essentiel qui se réduisait à si peu de chose comparé à ce que la jeune femme a pu connaître.

Soudain, Daniel se met à pleurer un peu et la jeune femme se rapproche pour constater qu'il venait de perdre sa sucette. Elle sourit la lui remettant dans la bouche et fit le signe de croix sur son front et une caresse dans ces cheveux. Ce dernier soupira comme s'il venait d'être soulagée d'une mauvaise chose et se rendormit non sans oublier de serrer le doigt de sa nouvelle maman. Adoptive certes, mais en grandissant, il ne connaîtra qu'elle et malheureusement, ce qui attriste Heaven, c'est ce que celle-ci sera dans l'incapacité de parler des vrais parents de Daniel. Elle n'a jamais connu la mère et le père, disons qu'elle n'a fait que le croiser ici et là. Discutant de tout et de rien, mais jamais des sujets à risques. C'est bien trop douloureux de se rappeler des personnes qui ne sont plus et la jeune femme pouvait parfaitement le comprendre sans même que l'on vienne à prononcer un mot.

- Doc… C’est moi Ghost… Une folle m’a piqué à la cuisse et je vais avoir besoin de vous si ce n’est pas l’heure du thé…

Heaven finit par sortir de ses pensées quand cette voix s'éleva derrière elle. Elle ne put s'empêcher de s'effrayer, c'était si soudain qu'elle avait faillit laisser échapper le plateau qu'elle tenait entre ses mains. Instinctivement, elle porta son regard vers le berceau de fortune constatant avec soulagement que Daniel dormait paisiblement. À croire que rien ne pouvait le réveiller. Lentement, Heaven tourna la tête et regarda l'homme qui venait d'entrer s'exprimant avec une ironie capable de faire sourire son oncle. Ses pupilles claires se déposèrent sur un homme qui avait toute la confiance du britannique.

« Euh... Mon oncle est absent, mais... Je peux m'occuper de votre blessure si vous le souhaitez. » Heaven n'avait pas fait des études de médecine, mais elle s'y connaissait facilement pour pouvoir apporter des soins de bases. Doucement, elle alla voir où en était la stérilisation du matériel et s'occupa de l'essuyer et le placer sur le plateau qu'elle avait bien failli faire tomber.

Gants de latex mis, elle s'approcha de l'homme après qu'elle l'ait invité à retirer son pantalon afin de nettoyer au mieux sa blessure. « Ne vous en faite pas... Je m'y connais assez pour m'occuper de votre blessure... Euh... Monsieur Churchill c'est ça ? Oncle Alair ne tarit pas d'éloge à votre égard. »
©️ 2981 12289 0
 
Soin et rapport de la situation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
In Your Flesh :: Last pub before the end of the world :: Archives :: RPs
Page 1 sur 1
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération