Vote au top-site, sauve un poney !
Aide

Vous trouverez ci-dessous une collection de liens qui vous seront utiles tout au long de votre expérience de jeu parmi nous !
  1. Boutique du forum
  2. Archiver un sujet
  3. Pimenter les RPs
  4. Lancer un dé [Règles]
  5. Demandes administratives [Général]


Vous êtes nouveau ? N'hésitez pas à consulter notre "Guide de Survie" dont vous retrouverez le lien sur l'index ou à contacter un admin en cas de problème !
Placer votre recherche sur la PA
Newsletter #29 : Juillet 2018
Recensement Recensement #5 en cours
Animation trimestrielle #1 Changez de sexe !
Recherche de RP Consultez les demandes de RP

Cet été sur In Your Flesh, réalisez votre rêve d'enfant et devenez dresseur Pokémon ! Pour les attraper tous, ça se passe ici
Scénarios du mois (+60pts) | Groupes dans le besoin
(Intrigue #5) What lies ahead - préambule : Welcome to Detroit > A lire ici

In Your Flesh :: Walking on the Streets :: Fort Hope Community

 "and I bleed when I fall down" logan

We have ashes, fire and hope
Elias KanekiWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 3140
Points : 4553
Date d'inscription : 01/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: "and I bleed when I fall down" logan   Mar 28 Nov - 12:06
Beaucoup de choses c'était passé depuis qu'il avait lancé ça. Depuis nous nous étions retrouvé pour le faire tirer, pour le faire progresser. Mais il n'avait pas oublié. Fixant une date et un rendez-vous près du lac, je doutais que cela soit le meilleur moment à présent. Le mois d'Aout venait de commencer, tout pouvait se faire, se jouer. Les rumeurs avaient continué à courir et les faits à se révéler. Même si je doutais qu'il vienne, j'avais fini par rejoindre le lac, m'échauffant me doutant que si il venait, il ferait comme moi, à savoir aucun cadeau. Il n'y en avait aucun à faire après tout. Je portais un simple pantalon et un t-shirt, les journée se faisant de plus en plus chaude. Mon sac étant posé avec mon arme au sol, je n'en aurais pas besoin en soit, mais dans le doute, je ne voulais pas me retrouver désarmé. J'avais déjà trop à penser en ce moment, je n'allais pas prendre le risque de ne pas être opérationnel. Même si je doutais d'être en état après ça. J'étais agile, rapide, je savais éviter les coups, mais je ne pourrais pas le faire éternellement, il faudrait bien gagner en force brute à un moment. Et je ne pourrais pas éviter éternellement, comme lui dans le fond. Soupirant donc, j'avais fini par m'asseoir sur un rocher, regardant l'eau immobile refléter le soleil. Ca me faisait bizarre d'être ici, de prendre mon temps. Le calme m'apaisait presque, me faisant oublier tout ça. L'on ne pouvait pas protéger le monde, je devais l'accepter, mais au final, c'était sans doute Logan qui aurait du mal. Les choses devenaient compliqué pour lui, et j'avais l'impression qu'il n'était pas au bout de ses surprise. Entendant donc un bruit derrière moi, je tournais la tête pour le voir arriver. Il avait l'air fermé. Soupirant, je fronçais légèrement les sourcils avant de me lever et d'avancer vers lui. « On peut repousser si besoin. », je n'allais pas mourir de ne pas redescendre sur terre immédiatement. Bon ok, je ne me prenais pas pour un dieu, mais le fait est que j'étais à un stade de ma vie ou l'on ne voyait pas mes faiblesses, et ça m'allait parfaitement.

Je n'étais pas du genre à aimer montrer le flanc. Je préférais me limiter à une figure un peu incertaine. Moins l'on en savait sur moi, mieux j'allais dans le fond. Si l'on me pensait bon tireur, sans défaut, l'on aurait pas l'idée de venir me prendre en traître. Je ne craignais pas trop de Logan après. Nous étions entre nous, je doutais qu'il aille le crier sur tout les toits. Mais dans un sens, j'allais montrer que je n'étais pas si apte à protéger Fort Hope que ça. J'aurais du y remédier, la dernière fois ayant été tragique et dramatique. J'aurais du m’entraîner, mais je m'étais rattaché à mes connaissance comme pour me préserver de la mort. Aujourd'hui il était peut-être temps d'avancer, seulement, je doutais qu'il soit dans le meilleur état d'esprit. Et réaliser que je ne valais rien en corps à corps ne serait pas pour le rassurer, du moins je le voyais ainsi.

_________________




Spoiler:
 
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
avatar
Messages : 6607
Points : 8062
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "and I bleed when I fall down" logan   Ven 1 Déc - 12:50
Un étrange quotidien profondément banal était en train de s'installer tranquillement dans la vie de Logan depuis le retour de sa femme, au point de donner presque l'impression qu'ils menaient tous une existence paisible et normale. Et de l'extérieur, l'homme s'y plongeait sans rechigner. Aujourd'hui encore, il avait organisé sa journée exactement comme il le faisait quotidiennement et passé une bonne partie de la matinée enfermé dans son bureau à régler les affaires de Fort Hope comme un bon chef relégué au rôle d'administrateur envahi de paperasse jusqu'à en perdre la tête. Il était rentré auprès de sa femme et de sa famille pour le déjeuner, même si le repas n'avait rien de très affriolant à première vue et passé le début de l'après-midi avec son bébé tandis que Joy profitait d'un moment de liberté à son nouveau poste dans la surveillance du camp. Tout ça était profondément assommant, ce qui se rapprochait le plus d'une vie de famille dans une petite ville de banlieue maintenant que le monde s'était écroulé dans le chaos et, il aurait été bien malvenu de la part du géant de s'en plaindre. Alors, il ne le faisait pas. Il essayait très fort, vraiment, de voir le bon côté des choses et d'accepter cette vie avec le sourire.

Cela ne l'empêchait d'avoir passé toute la journée à attendre avec impatience que Joy ne revienne de son tour de garde. Et lorsque ce fut chose faite, il ne traîna pas bien longtemps, se contentant d'un baiser avant de prendre la fuite aussi vite que possible et retrouver les rues ensoleillées de Fort Hope, jusqu'à se rendre au point de rendez-vous dont il avait convenu quelques jours plus tôt au bord du lac. Lorsqu'il arriva sur place, Elias était déjà là, fidèle à lui-même, calme et presque imperturbable qu'importe ce qui lui tombait dessus. Les deux hommes avaient pris l'habitude de se retrouver régulièrement depuis leur première sortie des mois plus tôt, mais aujourd'hui, ils n'étaient là ni pour une mission suicide ni pour un cours de tir, c'était désormais au tour de Logan de montrer ses talents au militaire au cours d'un petit combat. Cette idée l'enchantait sincèrement, mais vu les premiers mots du soldat lorsque le géant arriva devant lui, ça ne devait pas se voir tant que ça. Il avait beau y mettre tous les efforts possibles, dès l'instant que Joy ne regardait plus vers lui, il peinait à conserver son air heureux. « Hors de question, j'attends ça depuis des semaines ! » s'empressa de répondre le barbu, tâchant de prendre un air plus détendu, sans y parvenir réellement. Il refusait de repousser encore cette petite récréation bienvenue, même s'il ne l'abordait pas avec autant de bonne humeur qu'il l'aurait voulu, il dépérissait sincèrement d'avoir droit à un petit moment pour relâcher la pression. Une petite conversation à cœur ouvert ne lui disait rien, perdre son énergie à s'en prendre à des rôdeurs non plus, alors une petite séance de bagarre maîtrisée avec un ami, c'était encore le meilleur moyen de se défouler tout en joignant l'utile à l'agréable.

« Reconnais-le, t'as juste peur que de pas être à la hauteur ! » reprit-il rapidement, parvenant à afficher un sourire moqueur vraiment sincère, cette fois. Elias disposait d'un étrange pouvoir sur Logan, son calme olympien et son air toujours tellement sérieux faisaient passer le leader taciturne pour un vrai rigolo et il aimait ça, pouvoir se décharger de ses responsabilités l'espace de quelques heures et ne plus être le plus gros boudeur du camp. Ça lui demandait encore un peu d'effort pour donner l'impression d'être vraiment relax, mais il savait que ça finirait par venir. « Une dernière volonté avant qu'on s'y mette ? » demanda-t-il.

_________________



A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

Spoiler:
 
We have ashes, fire and hope
Elias KanekiWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 3140
Points : 4553
Date d'inscription : 01/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "and I bleed when I fall down" logan   Jeu 7 Déc - 15:35
Il attendait ça depuis des semaines, parfait, heureux de le savoir... Serait-il possible de fuir ? Non parce que même si il disait le contraire, je doutais qu'il ne prenne le temps de se mesurer. Après tout j'étais un grand garçon, j'allais survivre, j'aurais simplement le dos en compote. Il me demanda alors de reconnaître que j'avais peur de ne pas être à la hauteur. Ah ah, si seulement il pouvait avoir tort. Je faisais semblant depuis bien trop longtemps entre nous, et si je savais faire illusion avec d'autre, ce n'allait pas être son cas. Il allait voir très clairement que je n'étais qu'une illusion, simplement une illusion. « En même temps je ne fais pas deux mètres moi. ». Il me demanda alors si j'avais une dernière volonté, souriant légèrement jaune - aucune blague sur la couleur de ma peau merci. - je secouais la tête avant de faire un pas en arrière. Maintenir une distance me semblait déjà important, plus qu'important. Car si il m'approchait, je doutais de m'en sortir parfaitement bien. « Je sais pas, d'oublier comment je roulais des mécaniques avec une arme dans la main et n'avoir aucun mobile pour me faire passer l'envie de te prendre de haut ? », histoire de ne pas me ridiculiser comme je l'avais fait, certes avec gentillesse tout ça, mais là. J'allais me prendre réellement une claque et j'allais le sentir passé. Déjà que niveau constitution, il était clairement plus épais et solide que moi, alors là. Il semblait avoir bien trop de chose qui le suivait, bien trop pour ne pas parfaitement dissocier tout ça. J'étais là pour lui, c'était étrange de dire ça entre nous, mais Logan était un ami, du moins ce qui s'en rapprochait le plus. Je voulais bien parler, discuter, échanger, mais je n'aimais pas trop les tentative de meurtre et là, j'allais devoir composer avec.

« Pas de coup en dessous de la ceinture... », finis-je par déclarer dans un soupir, je n'allais pas pouvoir m'échapper, autant s'assurer qu'il n'y aurait aucun coup en traître, sinon je n'étais pas certain d'apprécier le voyage. Par quoi il voulait commencer ? Je n'en savais rien, peut-être que je m'en faisais une montagne, mais quelque chose me disait qu'il ne me prendrait pas pour un gars n'y connaissant rien, et donc, les bases... C'était un peu comme lui avec une arme, on allait pas s'amuser à repartir du début, à savoir comment tirer, ou comment bouger dans ce cas. Dommage, j'aurais bien refait un tours en maternelle pour le coup. Pour m'éviter de finir par terre comme un con.

_________________




Spoiler:
 
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
avatar
Messages : 6607
Points : 8062
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "and I bleed when I fall down" logan   Dim 10 Déc - 17:10
Peut-être que Logan y allait un peu fort avec la provocation. Tout ceci n'était rien de plus qu'une plaisanterie à ses yeux, un moyen comme un autre de faire le fier pour qu'on ne soupçonne surtout pas qu'il puisse ne pas être parfaitement détendu et de bonne humeur et il restait totalement hermétique aux petites crispations de son interlocuteur, loin de se doute qu'Elias pouvait réellement craindre de l'affronter. « J'fais seulement un mètre quatre-vingt quinze, en fait. » lança-t-il sans rien perdre de son petit air supérieur parfaitement feint. Peut-être que l'idée de se défouler un peu lui plaisait réellement, mais il n'avait aucune intention de blesser réellement le militaire et ça lui semblait trop évident pour mériter d'être dit à voix haute. Ils étaient là pour s'affronter dans une ambiance de franche camaraderie, rien de plus. C'était une occasion pour Logan de fanfaronner un peu comme Elias le faisait lorsqu'ils s’entraînaient ensemble au tir et surtout de faire autre chose que de discuter comme deux demoiselles en détresse, voilà tout. Il faisait semblant de s'amuser jusqu'à ce que ça devienne suffisamment réel et il s'imaginait bêtement qu'Elias faisait semblant d'être inquiété parce que c'était son rôle dans ce cas de figure.

« Je serais doux pour ta première fois. » assura-t-il finalement, reculant de quelques pas pour se planter face à son adversaire improvisé. Et à vrai dire, jusqu'à se retrouver dans cette position, il n'avait pas réfléchit une seule seconde à comment il comptait s'y prendre. Était-ce censé être un cours ou juste une simulation sans le ring autour ? Aucune idée. Cette question ne le frappait que maintenant, ce qui était probablement un léger problème, mais il la repoussa rapidement et décida de faire simplement ce qu'il faisait le mieux : improviser. « Attaque le premier, qu'on voit un peu ce que tu sais faire. » Aussitôt, il se pencha légèrement, arrondissant les épaules et tendant un peu les bras devant lui pour se préparer à parer le moindre coup, conservant son regard fixé sur Elias sans défaillir. Si Logan le dépasserait certainement en force, ce ne serait pas le cas pour la vitesse et l'esquive, alors le soldat avait encore toutes ses chances pour le mettre au tapis s'il utilisait ses avantages à bon escient.

_________________



A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

Spoiler:
 
We have ashes, fire and hope
Elias KanekiWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 3140
Points : 4553
Date d'inscription : 01/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "and I bleed when I fall down" logan   Mer 13 Déc - 11:52
« Pardon, je voulais pas te vexer. », soufflais-je dans un demi sourire lorsqu'il jugea bon de rectifier mes dires. Il ne faisait pas deux mètre, mais cinq centimètres de moins. C'est vrai que c'était un élément super important quand tu le regardais. Un centimètre ou cinq c'était flagrant. Il avait pas l'air bien dans tout les cas, et je n'étais pas non plus chaud à l'idée de me faire maîtriser en continue par Logan. Il m'assura alors qu'il serait doux, inclinant légèrement la tête, je lui demandais, histoire de gagner un peu de temps, « On parle toujours d'entrainement là ? », non parce que de loin, on pouvait penser à autre chose, mais passons. Il se mit en position, me demandant alors d'attaquer le premier, pour voir ce que je savais faire. Ok, ce mec était une armoire à glace de presque deux mètres, je doutais sincèrement être en mesure de faire le poids. Le regardant logement, je réfléchissais à la meilleure façon de le prendre. De face s'était à exclure, si je me faisais attraper j'étais mort. Enfin mort... Courir assez vite pour le prendre sur les côtés ? Je n'y comptais pas non plus. J'allais finir en mille morceaux avec un grand nombre de courbature. De toute façon j'allais y passer alors autant y aller, m'avançant vers lui, j'étais dans une position ayant pour but d'éviter ses mains. Mais j'étais pas non plus minuscule, certes je faisais quinze centimètre de moins, mais je n'étais pas assez petit pour le gêner.

Tentant donc une approche semi de face, je tentant le tout pour le tout. Cherchant à atteindre les flancs, il me para, essayant donc un autre coup, j'eus l'impression de faire face à une défense impénétrable. La seule chose qui sembla me rassurer un minimum c'était que j'étais plus rapide, plus agile, je savais me repositionner rapidement, mais un loupé, un oublie et j'étais mort de toute évidence. Je ne devais pas me bercer d'illusion, je ne faisais pas le poids. J'avais bien suivi des cours, mais rare étaient les soldat polyvalent et excellent dans tout les domaines. En générale on était très bon sur un point, excellent sur un autre, et le reste, on était simplement mieux préparé et plus précis que la population, mais on était pas des dieux. J'étais ok avec une arme blanche, bon avec un flingue, nul avec mes poings. On ne pouvait pas tout avoir et en générale, l'ennemie en question avait déjà prit une balle avant de m'atteindre, alors l'un dans l'autre ça le faisait non ? Non, aujourd'hui ça ne serait pas possible.  

_________________




Spoiler:
 
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
avatar
Messages : 6607
Points : 8062
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "and I bleed when I fall down" logan   Ven 15 Déc - 20:23
La situation était clairement au désavantage d'Elias, même en essayant de faire preuve d'un maximum d'humilité, Logan ne pouvait décemment le nier et la première tentative d'attaque du soldat le prouva d'autant plus. Il ne fallait pas se mentir, ça avait un petit côté agréable pour l'ego de parvenir, pour une fois, à s'imposer face à cet homme pour qui le barbu entretenait une réelle admiration. Il resta tout de même gentil dans les premières attaques, se contentant de parer les coups de son adversaire sans rien tenter d'autre. Il encaissait les tentatives en usant de son avant-bras comme d'un genre de bouclier improvisé, ça ne faisait de mal à personne et ça fonctionnait très bien. Mais après la troisième ou quatrième tentative du militaire, Logan changea de stratégie, histoire d'éviter qu'ils ne finissent par s'ennuyer sérieusement. Il profita d'un nouvel assaut de son opposant, levant son bras pour le repousser plus ou moins et l'attrapa au-dessus du coude de sa main libre. La situation s'inversa rapidement, quelques gestes qu'il connaissait bien suffirent à Logan pour encercler doucement la gorge du jeune homme de son bras gauche, le pressant légèrement contre sa poitrine, son autre bras entravé par sa main droite. Il ne serrait pas assez pour lui faire vraiment de mal, juste pour lui faire passer l'envie de bouger.

« Tu sais ce qu'est la première chose que j'ai apprise en devenant le grand méchant Fantôme de Détroit ? » susurra-t-il à l'oreille de celui qui commençait à ressembler de très loin à sa victime. « Que tu saches ce que tu fais ou pas n'a aucune importance. Ce qui compte, c'est que ton adversaire le croit, que tu lui foutes la frousse, réellement. Un homme seul ne peut pas grand chose contre un flingue, comme un petit gabarit comme toi ne peut pas grand chose contre moi. Utilise ton environnement, ce que tu sais de l'autre pour le déconcentrer, l'énerver un peu et le pousser à faire des erreurs. Fais semblant d'être sûr de toi pour le faire douter. La moitié du combat se passe dans la tête. » Qu'on le croit ou non, Logan ne connaissait rien à la science du combat, mais ça ne l'avait pas empêché de devenir une ombre effrayante rôdant dans le dos des criminels de la ville et les seules victimes lui ayant échappées étaient celles qu'il avait laissé partir. Frapper plus fort que la plupart de ses adversaires aidait forcément, mais il n'en avait pas eu tellement besoin au final. Tranquillement, il relâcha Elias et recula d'un pas pour remettre un peu de distance entre eux. « On va pas se mentir, on sait tous les deux que t'as peu de chance de me faire vraiment mal avec tes petits poings. » lança-t-il avec insolence. « Mais t'es rapide, plus agile que moi. Utilise la feinte pour me désorienter et garde en tête les points stratégiques sans foncer directement dessus. Tu t'en sortiras si j'ai pas la moindre idée de ce que tu comptes faire avant qu'il soit trop tard. Et t'as de la chance, je suis pas vraiment connu pour mon gros cerveau. »

_________________



A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

Spoiler:
 
We have ashes, fire and hope
Elias KanekiWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 3140
Points : 4553
Date d'inscription : 01/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "and I bleed when I fall down" logan   Lun 18 Déc - 17:37
Ok, je ne pouvais plus bouger, il ne serrait pas et c'était déjà particulièrement dérangeant alors je n'osais pas imaginer lorsqu'il y mettait de la force. Il m'avait maîtrisé comme on maîtrisait un enfant. J'en prenais un bon cou à l'égo. Mais je n'allais pas l'exprimer, j'avais encore un peu d'amour propre. Tentant de me défaire de son emprise, plus je bougeais, plus j'avais mal. Ce qui n'était pas rassurant. Il me demanda alors si je savais ce qu'était la première chose qu'il a apprit en devenant le grand méchant fantôme de Détroit, légèrement nerveux je répondis, « Qu'il fallait être mort pour être un fantôme ? Ou l'art subtil du free-hugs ? », faire de l'humour ? Moi ? J'étais assez mauvais perdant il fallait le reconnaître et il avait le dessus sur moi, je n'aimais pas. L'écoutant alors m'expliquer que savoir n'avait pas vraiment d'importance, tant qu'on réussissait à faire douter l'ennemie. Certes mais là, entre nous, je me voyais mal le chauffer, déjà car il allait me casser en deux, mais aussi et surtout car il y avait une forme de respect que je ne pouvais pas dépasser. M'éloignant par réflexe lorsqu'il me relâcha, je secouais légèrement la tête lorsqu'il affirma que je ne pourrais pas lui faire de mal avec mes petits poings. « J'ai pas des petits poings, Joy si. Fais pas de transfert, je suis pas rousse. ». Sans vraiment m'en rendre compte j'avais fini par me détendre avec Logan, même si en cet instant je voulais plus disparaître de la surface de la terre, je me laissais davantage aller. Sans doute la détresse que je sentais en fond m'influencé pour chercher à l'aider. Il reprit alors en disant que j'étais plus rapide, plus agile. Je devais feinter pour le désorienter, garder en tête les points stratégique sans les viser directement. Je ne devais pas lui faire comprendre mes intentions. Soupirant à sa dernière phrase, j'avouais que parfois, il fonçait, fonçait quoi, mais il n'était pas stupide. « On va établir un point déjà. Pas en dessous de la ceinture, c'est pas parce que je m'en sers pas que c'est plus agréable ok ? », humour, ca n'allait toujours pas me sauver. Mais entre nous, je ne voyais pas comment je pouvais déstabiliser Logan, et si j'aurais été intéressé par une véritable réponse de sa part sur pourquoi il semblait capable de manger un inconnu aujourd'hui, j'allais me retenir.

A la place je fis ce qu'il m'avait dit, cherchant des points sans qu'il ne les voit trop, avec pas beaucoup de réussite. J'allais même jusqu'à essayer une prise que j'avais apprit il y a bien longtemps. Réussissant à le surprendre, du moins je pense, j'avais fini sur son dos, une jambes entre les siennes pour faire levier et l'autre bloquant un bras. Donnant une impulsion, j'ai essayé de le faire tomber, mais c'était un échec entre nous. « Hum... Le prends pas mal, mais si tu pouvais prendre genre 30 kilos pour que ça passe ça serait cool. », car en attendant, j'étais en train de glisser le long de son dos de façon ridicule.

_________________




Spoiler:
 
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
avatar
Messages : 6607
Points : 8062
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "and I bleed when I fall down" logan   Lun 25 Déc - 22:23
Sourire aux lèvres, Logan leva un sourcil en observant son adversaire improvisé. De l'humour, vraiment ? Mais où donc était passé le soldat à l'air revêche qu'il avait du décoincer à coup de vodka dans cette petite épicerie du centre ville ? Les blagues un peu limites, elles venaient de lui habituellement, pas de Monsieur Sérieux en personne. « C'est bien dommage, si tu veux mon avis. » lança le barbu à l'homme qui se défendait d'être une jolie rouquine aux petits poings. Mais la question n'était, hélas, pas à des sujets aussi triviaux. Logan venait de se confronter assez durement à son inutilité flagrante. Il savait frapper, oui et il comptait une liste impressionnante de victimes tombées sous la seule force de ses mains. Mais il se révélait un professeur lamentable, incapable de réellement exposer une quelconque technique, un conseil aussi léger soit-il. Il ne savait pas comment faire mieux que ce qu'il faisait maintenant et il envisagea très sérieusement d'aller vraiment rayer son nom de la liste des professeurs de défense du camp lorsqu'Elias sauta de nouveau contre lui pour une nouvelle manche.

Non, vraiment ? Le militaire n'arrivait simplement à rien. Il osait un peu plus, se lançait avec un peu plus d'assurance, peut-être ? Mais le résultat restait le même : une fois que Logan parvenait à parer ses coups, il l'emportait en ayant à peine besoin de bouger. C'était un peu agaçant au début, mais quand le soldat se retrouva grimpé sur le dos du géant dans une position assez étrange... Spéciale ? Personnelle ? Difficile à dire quelles étaient ses intentions exactement, mais eh bien, au moins, il arrivait à rester accroché cette fois... Enfin plus ou moins. En tout cas, un rire étouffé secoua légèrement Logan et il plaqua sa main libre sur le bras de son adversaire, attrapant durement son biceps, se penchant en avant pour le tirer et le faire basculer. Il essayait de ne pas se laisser aller réellement, parfaitement conscient que son état de nerfs actuel risquait de lui faire perdre le contrôle rapidement et de blesser Elias pour de vrai, mais malgré tout, il allongea le jeune homme dans l'herbe d'un geste assez dur et ne parvint à retenir son regard noir de le balayer une seconde. La lueur passa rapidement et son rire revint vite, gagnant en sincérité alors qu'il tendait une main à Elias pour l'aider à se relever. « T'as frôlé ce que j'ai de plus précieux, désolé. » lança-t-il. « Et moi, je m'en sers vraiment, figure-toi. »

Il attendit que le soldat soit de nouveau sur ses deux pieds, face à lui, avant de reprendre : « Y a rien qui te fout en rogne ? Aucune frustration, aucune rage que t'as envie de lâcher ? J'suis un prof de merde, visiblement, mais j'ai pas l'impression que tu sois très motivé à me faire mal non plus. » Et il n'y avait vraiment pas de quoi retenir ses coups en ce moment, surtout quand on les voyait tous les deux côte à côte. Logan était certain de ne rien risquer, ou rien de très grave en tout cas.

_________________



A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

Spoiler:
 
We have ashes, fire and hope
Elias KanekiWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 3140
Points : 4553
Date d'inscription : 01/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "and I bleed when I fall down" logan   Mar 26 Déc - 18:29
Ca aurait tellement pu passer si il n'avait pas eu cette carrure, cette taille, mais là il lui suffisait de me chopper, ce qu'il fit avant de me claquer au sol. Je savais qu'il s'était retenu, mais il avait quand même su me couper la respiration. Me laissant un peu vaseux sur le sol. Voyant la main se tendre, je finis par la saisir pour me remettre sur pied, cherchant à me dérouiller avant de lever les yeux sur lui. J'avais frôlé, pas touché. Souriant légèrement à ses mots, je finis par lui répondre, « Ok, je vais m'en servir plus souvent et oublier mon taff », les relations quelqu'elles soient n'été jamais bonne pour le travaille, c'était pour ça qu'il avait à faire à une bande de bras cassés. Et puis, il demanda si il n'y avait rien qui me foutait en rogne, aucune frustration, aucune rage que j'avais envie de lâcher. Se définissant comme étant un mauvais prof, il remarquait toutefois que je n'étais pas spécialement motivé à lui faire mal. Soupirant légèrement, je détournais le regard avant de lui répondre, « T'as pas l'air au meilleur de ta forme, j'ai pas envie d'en rajouter. », soufflais-je dans un premier temps. Il avait beau m'avoir assuré que non, j'étais loin de le croire. Je ne le connaissais pas parfaitement, mais je savais encore reconnaitre quand quelqu'un pensait à autre chose. Même si il avait de toute évidence commencé à penser à autre chose, il n'en restait pas moins qu'il avait du me foutre au sol pour y arriver. C'était lui qui avait plus besoin de se défouler, pas moi. Enfin si, j'étais sous tension depuis longtemps, je pensais à bien trop de chose pour mon propre bien, et je refoulais tout depuis des années, mais lâcher prise, je n'étais pas certain.

« Et tu sais très bien ce qui me fout en rogne… Et tu sais aussi pourquoi je lâche pas prise. », avoir foiré sur toute la ligne, avoir prit une balle qui avait quand même fini par tuer une gamine. J'avais été incapable de faire ce pourquoi je m'étais engagé, j'avais fini par disparaitre sous la culpabilité au point que j'étais devenu une ombre. Certes je souriais à nouveau et je me laissais aller à de l'humour avec lui, mais c'était bien l'un des seuls pouvant se targuer de m'avoir sortie de la. L'un des seuls avec qui je faisais légèrement tomber le masque. J'aurais eu envie de massacrer tout le monde le jour ou s'était arrivé, j'avais eu envie de tout retourner, mais j'avais tellement contenu. J'avais fini par disparaitre, effaçant la douleur et la rage derrière autre chose. J'avais appelé Logan à l'aide lorsque la situation nous avait échappé, il m'avait trouvé, il avait vu l'état. Il savait. Il savait mieux que quiconque ce qui s'était passé là-bas… De la à penser que ce soit la chose qui puisse me pousser le plus à bout, il suffisait de me connaitre.

_________________




Spoiler:
 
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
avatar
Messages : 6607
Points : 8062
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "and I bleed when I fall down" logan   Ven 29 Déc - 14:39
Est-ce que ça se voyait vraiment tant que ça ? Un froncement de sourcils suivi d'un haussement d'épaules répondirent à la remarque d'Elias. Certes, Logan n'était pas au meilleur de sa forme, mais pas au point de s'effondrer réellement, pas vrai ? Il parvenait à se contenir, mais peut-être que cette idée de se battre aujourd'hui n'était pas si bonne que ça, dans le fond. Cela dit, il n'était pas le seul à se retenir et il le savait pertinemment. Prétendre connaître Elias aurait été un mensonge, mais Logan en savait assez sur le compte du soldat pour se permettre d'affirmer qu'il se retenait encore. Qu'il se retenait toujours, en fait. Et Elias ne tarda pas à le lui confirmer, insufflant un peu plus de noirceur à un moment qui se passait pourtant relativement bien. D'abord sans un mot, Logan détourna le regard pour le poser un instant sur la pelouse à ses pieds. Il conservait des souvenirs de l'hôpital qu'il aurait voulu oublier lui aussi et ça n'était certainement rien à côté de ce que le militaire avait vu en se trouvant en première ligne du début à la fin. Mais, justement.

Relevant finalement le regard vers le soldat, Logan inspira profondément. « Je sais oui, c'est bien pour ça que je te dis de lâcher prise maintenant. Vaut mieux que ce soit ici que sur le terrain, tu crois pas ? » Retenir autant de tension, un jour ou l'autre, ça lui poserait problème. Il finirait par éclater et si ça arrivait au pire moment, hm ? « Tu peux pas te permettre de perdre les pédales dans un moment important, quand on a besoin de toi au meilleur de ta forme. On est tous les deux dans ce cas-là. Je sais pas si ma solution est meilleure qu'une autre, mais ça a toujours fonctionné pour moi et je crois que je suis capable de t'encaisser, même si tu te lâches un peu. Mais on peut faire autre chose, si tu préfères. Parler, picoler, je t'aurais bien proposé un jeu vidéo, mais la télé est en panne... »

_________________



A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

Spoiler:
 
We have ashes, fire and hope
Elias KanekiWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 3140
Points : 4553
Date d'inscription : 01/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "and I bleed when I fall down" logan   Sam 30 Déc - 0:25
Il savait et il voulait quand même que je lâche prise ? Car il valait mieux ici que sur le terrain ? Il n'y aurait jamais de bon moment. Jamais. Je pouvais pas me permettre de perdre les pédales dans un moment important, quand on aurait besoin de moi. On était tout les deux dans la même situation d'après lui, tout les deux dans le même cas. Et il ne savait pas si sa solution était la meilleur, mais elle avait fonctionné sur lui, et il pensait être capable d'encaisser, même si je me lâchais. Les sourcils froncés j'avais serré les poings suffisamment fort pour m'irradier les phalanges. Je n'aimais pas ce genre de discours, je n'aimais pas me déchainer, même si je l'avoue, j'en aurais eu besoin, mais après quoi ? Comment je faisais, comment je gérais ? « Tu penses sincèrement que péter un câble ici évitera les choses de déraper ? Tu penses qu'une vieille demi-heure à me défouler va nous éviter de foncer dans un mur en cas d'emmerde ? », ma gorge se nouait, sans doute car involontairement il avait appuyé la pression que je me mettais déjà seul, il avait amplifié mon mal être, mes craintes, « Un groupe de mercenaire a réussi à buter toute une équipe de militaire sur entrainé Logan et tu penses que moi ? Lieutenant de l'US Army, simple tireur d'élite va savoir tous vous protéger ? Tu penses que si moi je m'écroule ça va changer quelque chose ? », ma respiration était brutale, bruyante, je voulais me contenir, pourtant, ma voix tremblait déjà, parce que je pouvais pas, je pouvais pas l'entendre dire que si ça foiré, je serais le seul à pouvoir faire quelque chose, car ça voudrait dire que si je n'y arrivais pas, je serais le seul responsable. Je pouvais pas accepter d'être à la tête d'un nouvel échec. « Fort Hope est un camp de branleur, un putain de camp de bras cassés qui pensent davantage à leurs culs qu'à la communauté. Tu penses que si je m'écroule je pourrais tout niquer ? Moi je pense surtout que si y'a une merde, la moitié des piques assiettes vont se casser et les autres chercherons à rejoindre l'ennemie et si c'est des putains de mort vivant, y'en aura aucun pour s'arrêter et aider les autres et tu sais pourquoi ? Parce que t'as aucun militaire, et que la discipline ici, on se torche le cul avec. », j'avais reculé de quelques pas, « Le pire la dedans ? C'est que t'y ai pour rien, car toi, tu fais ton max pour eux et tu le feras toujours, mais ils s'en branlent de toi, de tes recommandations, c'est Vegas ici, on préfère baiser plutôt que s'entrainer. », et ça ce n'était pas nouveau, « Je sais pas combien de tours de garde j'ai du reprendre car se lever tôt c'était pas possible. Tu veux que je lache prise ? Pas de problème, mais tu vas foutre qui en pleine nuit pour sécuriser le périmètre ? Tu vas foutre qui le matin ? Tu vas aller chercher qui pour remplacer quelqu'un pour un vieux rhume ? Les volontaires tu les comptes sur une putain de main, on enchaines les heures de tout le monde et on continuera à le faire parce que tout les autres s'en branle, y'a plus de danger, y'a plus rien à craindre, on est tout confort, et t'as des connards altruistes qui s'occuperont toujours de nous. ».

Je ne pouvais pas craquer, c'était simple, je ne pouvais pas. Même si tout dans ma voix laissait croire le contraire, si je semblais si proche de l'explosion. Je n'avais pas crié, j'étais tendu, nerveux, loin d'être aussi calme qu'à mon habitude. « Alors me désigne pas comme responsable si ça merde. C'est ta communauté qui ne me donne pas envie de me détendre, parce que je vois personne pour assurer le coup derrière. », de tout ceux qui s'était inscrit pour venir prendre des cours, combien étaient venu toquer ? Zéro. Et seul Logan avait passé du temps avec moi. Alors je refusais de devoir porter le camps, pas comme ça, pas en sachant que je ne pourrais rien faire si ça venait à merder. J'étais à bout de nerf, sur ça il avait raison, mais je ne pouvais pas me déchainer, même si mon corps tremblait entièrement sous la rage. Je ne le visais pas lui, mais bien ceux qui pensait que Fort Hope était un hôtel.

_________________




Spoiler:
 
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
avatar
Messages : 6607
Points : 8062
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "and I bleed when I fall down" logan   Sam 30 Déc - 19:42
Ouhla... Interdit, Logan écoutait l'explosion qu'il n'avait pas vu venir, quand bien même il semblait la chercher depuis un moment. Il aurait peut-être préféré qu'Elias lâche tout ça en lui collant un pain dans la figure, les mots restaient quelque chose de plus abstrait pour lui, mais bon, il l'avait certainement mérité quelque part. Sauf que plus le soldat parlait, moins Logan arrivait réellement à le suivre et moins il parvenait à garder son calme lui-même. Peut-être parce que le militaire venait de toucher un point sensible ? Sans doute. Il avait le sentiment de vivre un genre de procès tourné contre lui, contre ses capacités à diriger cette communauté, même si le soldat affirmait le contraire plusieurs fois. Il fallait être réaliste, laisser le reste du groupe se reposer sur lui n'aidait personne. Mais, comment leur en vouloir ? « Elias... » Sa voix sifflait légèrement, comme s'il commençait à laisser s'échapper un peu de tension lui-même, mais il serra les poings et s'approcha du militaire, laissant juste quelques pas les séparer. « C'est vraiment ce que tu penses de tous ces gens ? » demanda-t-il, laissant quelques secondes de silence suivre cette question comme s'il comptait réellement obtenir une réponse.

Ce qui n'était clairement pas le cas. La situation donnait l'impression de lui échapper un peu, peut-être beaucoup, mais il était encore motivé à essayer d'en tirer quelque chose de positif. Ne serait-ce que parce que, pour une fois, Elias lui parlait vraiment. Pas avec ce petit air éteint et désabusé qui le caractérisait habituellement. Il s'énervait, certes, mais il lâchait la pression, d'une certaine façon. « T'as sûrement raison, la moitié des gens ici se rendent pas compte de ce qu'ils risquent et ils préfèrent vivre plutôt que d'attendre que la mort leur tombe dessus. Ils sont égoïstes et ils s'en foutent probablement de savoir tout ce que tu fais pour qu'ils puissent continuer de faire leur vie. » Sans prévenir, le barbu tendit une main, bousculant le soldat assez fortement pour le secouer, pas assez pour le mettre à terre. « Ça t'emmerde et y a de quoi. Mais tu laisses faire, parce que c'est ton job, c'est ça ? Parce que t'es le seul qu'en a quelque chose à faire ou parce que je te le demande ? Tu sais quoi, en fait tes raisons, ça m'est égal. Tout ce qui compte, c'est que tu vas continuer et que personne d'autre que moi ne viendra te remercier et que ça fait vraiment chier. » Il s'approcha encore, tendant légèrement les bras devant lui dans une posture défensive. « Fais attention à tes appuis et défends-toi. » lança-t-il finalement, sur le même ton, avant de se lancer pour l'attaquer.

_________________



A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

Spoiler:
 
We have ashes, fire and hope
Elias KanekiWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 3140
Points : 4553
Date d'inscription : 01/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "and I bleed when I fall down" logan   Sam 30 Déc - 21:47
Je ne les mettais pas tous dans le même sac, mais malheureusement la majorité ne m'aidait pas à penser autrement, encore moins sous la colère. J'avais surement raison, la moitié ne se rendait pas compte, ils vivaient, ils n'attendaient pas de mourir. Ils étaient égoïstes, et ils s'en foutaient sans doute de ce qu'on pouvait faire pour eux, de ce que je pouvais faire. Logan me poussait un peu, suffisamment pour me faire froncer les sourcils. Il voulait quoi là ? Me provoquer de toute évidence. Ca m'emmerdait, mais pourquoi ? Car c'était mon job ? Car j'étais le seul à en avoir quelque chose à faire ? Ou parce qu'il me le demandait. Ça lui était égal, car tout ce qui comptait c'était que j'allais continuer, et que personne d'autre que moi viendrait me remercier sauf lui. Il approcha encore, ne me laissant pas le temps de répondre. Il me demanda simplement de faire attention à mes appuis et de me défendre. Et sans plus attendre un premier coup partie. L'évitant, je ne sus pas en faire de même avec les autres. Un coup dans l'estomac qui m'arracha un spams avant que la colère ne finisse finalement par éclater. Je ne fis que contre attaquer, quelque soit le nombre de fois ou il m'envoya au tapis, ou il me coupa net dans mon élan. Je finis toutefois par l'atteindre, donnant un coup, puis un deuxième, puis un troisième. J'étais en train de m'éclater les phalanges sur son torse, mais j'en avais plus rien à foutre. « Je suis pas un putain de chien de l'armée. », soufflais-je avant de reprendre sans m'arrêter, « Ni le tiens ! », les bras commençant à trembler sous les coups, je perdais tout calme dans ma respiration. « Je fais ça pour toi putain, parce que je te fais confiance, parce que j'ai envie de croire en ce que tu penses, pas parce que je suis le seul à pouvoir le faire, ni parce que j'ai envie de le faire ! », j'en savais rien en fait, j'étais en colère, suffisamment pour décharger ma haine la dessus.

Ce mec était en béton soyons honnête. Je finis par reculer les bras tremblant, douloureux, « Me rends pas indispensable, car je le suis pas, j'ai pas envie de l'être, j'ai pas envie d'être responsable, j'ai pas envie que ça recommence… », soufflais-je à mesure que la colère diminué. J'avais dressé des murs pour une raison, et à mesure que je reculais, j'avais l'impression de sentir un vide se recréer en moi. « Je peux pas… », je pouvais pas les considérer autrement que comme des brailleurs, je ne pouvais pas m'attacher, car si je le faisais, si je recrée des liens avec d'autres personnes et qu'ils mourraient une nouvelle fois… Je n'aurais pas pu, je n'aurais pas su. Je ne pouvais pas. Je n'en pouvais plus, il avait raison, je n'en pouvais plus, j'étais à bout, j'étais épuisé de tenir un masque, de rester impassible, insensible. Je ne pouvais plus continuer à penser pour eux, à réfléchir pour eux… Un nouvel éclair de colère me traversa presque aussitôt. « C'est pas à moi d'envisager les risques pour eux ! », de calculer leurs décisions… Serrant les poings, j'effaçais un rictus de douleur, j'avais été trop loin… J'avais mal mais ça ne suffisait pas à calmer tout ce qui m'énerver en cet instant.

_________________




Spoiler:
 
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
avatar
Messages : 6607
Points : 8062
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "and I bleed when I fall down" logan   Lun 1 Jan - 14:21
La rage qu'Elias s'efforçait si durement de retenir s'exprimait enfin, dans ses poings, dans ses mots. Logan aurait certainement pu maîtriser encore assez le militaire, mais il ne chercha pas réellement à le faire. Chaque coup qu'il portait à son adversaire manquait sérieusement de motivation et il n'essayait pas plus d'éviter ceux qui venaient sur lui. Ce combat manquait très clairement de technique pour ce qui était censé être un cours ou au moins un entraînement, mais ça n'était peut-être pas le plus important au final. Au moins, Elias se donnait enfin et il parvenait à frapper, frapper vraiment, même s'il se devait d'affirmer sa rage par des mots au-delà des gestes. Qu'importe. L'air de rien, c'était douloureux pour Logan aussi. Physiquement seulement, certes, mais il encaissait moins bien qu'il ne le laissait voir. Et puis, les coups cessèrent, mais pas la colère et Elias s'éloigna, mettant fin à ce drôle de combat pour lâcher des mots plus douloureux encore. À son tour, Logan laissa retomber ses défenses, se contentant d'observer le soldat, se sentant un peu coupable d'avoir amené cette situation pour le moins désagréable entre eux. Ça n'était pas ce qu'il avait voulu, certainement pas ce qu'il avait prévu. Il savait qu'Elias cachait quelque chose, ça se voyait dans chacune de ses petites grimaces crispées, mais il n'avait certainement pas mesuré l'ampleur des dégâts avant maintenant.

« J'te rends pas responsable de quoi que ce soit... » murmura-t-il en reprenant doucement son souffle, son regard grave posé sur le soldat qui lui semblait au bord de la crise de nerfs. « Tu fais partie des rares ici qui savent qu'il faut des types dans notre genre, qui pensent au-delà des palissades, qui voient venir le pire et qui acceptent d'y faire face pour que ça tourne rond à l'intérieur. Mais j'te demande rien, tu me dois rien. Je suis pas ton général, mais ton ami. Si c'est trop, si ça va trop loin, que t'as besoin d'une pause, t'as le droit de me dire non et t'as même intérêt à le faire. J'y tiens. » C'était étrange, en fait, de réaliser qu'ils avaient trouvé rapidement un genre d'équilibre, d'accord tacite pour bosser ensemble, se faire confiance alors qu'au final, ça n'avait jamais été réellement discuté. Pas comme ça, en tout cas, pas vraiment. D'une manière ou d'une autre, Logan faisait confiance à cet homme dont il ne savait presque rien. Il croyait en ses capacités, en sa loyauté et la lui retournait même sans qu'il n'arrive à s'expliquer vraiment pourquoi. Il savait, tout bêtement. Du peu qu'ils avaient parlé, du peu d'épreuves qu'ils avaient vécu ensemble, il savait qu'Elias comprenait tout ça, ce en quoi il croyait, ce qu'il vivait, comme s'ils partageaient quelque chose qui n'avait aucun besoin d'être nommé. « J'ai pas plus envie que toi d'être ce que je suis aujourd'hui et je déteste ça presque tous les jours. Mais faut bien que quelqu'un s'y colle et vaut mieux que ce soit quelqu'un qui n'abusera pas de son pouvoir, tu crois pas ? » Sans oser prononcer son nom, la référence au Colonel Toledo pesait sans doute assez clairement dans les paroles de Logan. Mieux valait un pauvre type de rien du tout, un ancien mécano sans ambition se préoccupant réellement des gens comptant sur lui, mieux valait un lieutenant condamné à ne jamais monter en grade pour avoir osé conserver son humanité et sa conscience, mieux valait que ce soit eux plutôt qu'un type du genre de Toledo. « Mais je te demanderais jamais de faire quelque chose qui va à l'encontre de ce en quoi tu crois ou ce que tu peux supporter. Jamais. »

_________________



A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

Spoiler:
 
We have ashes, fire and hope
Elias KanekiWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 3140
Points : 4553
Date d'inscription : 01/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "and I bleed when I fall down" logan   Mar 2 Jan - 11:18
Il ne me rendait pas responsable… Jusqu'au jour ou j'aurais un loupé, et là tout Fort Hope se retournerait contre moi pour avoir des explications. Il reprit en disant que j'étais un des seuls à voir assez loin, à voir le pire venir et à accepter d'y faire face. Mais il ne me demandait rien, je ne lui devais rien. Si, je lui devais la vie, je serais mort si il n'était pas venu nous chercher… Il continua en disant qu'il était mon ami, rien d'autre. J'avais le droit de dire non, de dire stop, j'avais même tout intérêt à le faire. Il y tenait. Mais saurais-je le faire ? J'étais bien trop sous pression, une pression que je me mettais seul. Si j'arrêtais une seconde, j'avais peur que tout s'écroule autour de moi. Gardant le silence pour le moment, je l'écoutais me dire qu'il n'avait pas plus envie d'être ce qu'il était aujourd'hui que moi. Mais quelqu'un devait le faire et il était préférable que ce ne soit pas quelqu'un qui abuse de son pouvoir. Une ombre tomba dès lors dans mon regard, me crispant presque aussitôt que des souvenirs me revenaient à l'esprit. Je ne savais pas si il cherchait à me convaincre de ça, mais il assura une nouvelle fois qu'il ne me demanderait jamais rien qui aille à l'encontre de ce que je croyais ou pouvait supporter. Le problème c'était que j'étais déjà allé contre ce que j'étais, j'avais l'impression d'être devenu quelqu'un d'autre avec le temps. Si l'armée m'avait changé, ce qui c'était passé après m'avait éteints et aujourd'hui, je ne me voyais pas reprendre le dessus. Je ne savais pas reprendre le dessus pour être exacte. « Sans abuser du moindre pouvoir, j'ai l'impression de passer pour un monstre à leur tomber dessus quand ça fait le mur, quand ils ne viennent pas. », soufflais-je en commençant à tourner en rond, signe évident d'une tension que je contrôlais de plus en plus mal. Je perdais le fil, je perdais mon calme.

« Et si je te dois quelque chose. La vie, pas parce que Fort Hope existe, mais parce que t'as répondu au talkie, parce que t'es venu et parce que tu m'as pas laissé me vider de mon sang. », même si dans le fond, la culpabilité s'occupait très bien de tout ça. De me faire souffrir, de me rappeler que je n'avais pas été bon. Je n'avais choisi l'armée que par défiance, rien de plus et aujourd'hui j'en payais les frais. « Alors quoi ? On continue à porter Fort Hope à bout de bras ? », on continue à s'épuiser pour eux ? M'arrêtant alors, des spasmes traversaient mon corps. Des spasmes de douleurs, de colère, d'épuisement aussi. Je n'aimais pas ouvrir les vannes, je n'aimais pas lâcher prise, car lorsque c'était le cas, presque dix ans de tension retombait à moitié, manquant de m'étouffer, de me faire céder moi aussi. Je n'aimais pas laisser ma rage s'exprimer en frappant, pas plus que j'aimais exploser en fait. Sans doute une habitude que j'avais depuis petit, l'habitude de tout contenir, de ne rien dire, même lorsque cela devenait critique.

_________________




Spoiler:
 
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
avatar
Messages : 6607
Points : 8062
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "and I bleed when I fall down" logan   Mer 3 Jan - 9:13
Ouvrir la boite de Pandore n'était finalement peut-être pas la meilleure des idées au monde. Logan tâchait de rester calme et patient, mais il regrettait sérieusement d'avoir poussé Elias sans doute trop loin et encore plus de ne pas savoir l'arrêter, malgré des paroles qu'il avait espéré plus apaisantes, le soldat continuait de s'échauffer doucement. Il y avait de quoi, c'était frustrant de se dédier à sauver des gens malgré eux, mais que pouvaient-ils faire d'autre ? Cette question tomba de la bouche du soldat aussi et l'air désolé de Logan y répondait aussi clairement que des mots. Il passa une main dans ses cheveux, pour chasser le malaise qui commençait à le gagner et releva lentement le regard vers le jeune homme, gagnant du temps, un peu, jamais assez. « On continue, ouais. Aussi longtemps que ce sera possible. » C'était facile pour Logan, dans le fond, même s'il détestait copieusement tenir le rôle du leader, il avait une famille ici, sa femme enceinte à peine revenue, des amis sur lesquels il pouvait compter depuis presque vingt ans pour certains. Une motivation quotidienne à faire ce qu'il fallait pour leur bien.

« Ils ne le montrent pas tous les jours, mais ils ont conscience de ce qu'on fait pour eux, tu sais ? » souffla-t-il après une seconde. Ça ne se voyait pas toujours, certes, mais si chaque habitant de ce camp se permettait de profiter du confort offert sans dire merci à tout bout de champs, Logan savait aussi qu'il pouvait compter sur eux s'il le fallait. « Je sais que c'est plus difficile à voir au quotidien et qu'on l'oublie vite quand il faut élever la voix pour gronder des gens pour des broutilles... » continuait-il. « Mais chaque personne ici est prête à donner sa vie pour protéger ce camp et les gens qui y vivent. Notre job c'est juste de faire en sorte qu'ils n'aient jamais besoin de le prouver réellement. » Presque timidement, clairement hésitant en tout cas, le barbu s'approcha de nouveau et posa sa main sur l'épaule d'Elias, le tapotant vaguement comme pour calmer les tremblements qui secouaient son corps. Cet entraînement ne prenait certainement pas la direction espérée, mais ce serait peut-être bénéfique quand même, dans le fond. « Canaliser tes sentiments négatifs en force brute, c'est pas ton truc, du coup... » lâcha Logan, laissant un petit sourire moqueur s'étirer doucement. Il n'était pas un très bon prof, clairement, le moment était sans doute venu de l'admettre et de retirer son nom de la liste des enseignants du camp avant que ça ne pose un vrai problème.

_________________



A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

Spoiler:
 
We have ashes, fire and hope
Elias KanekiWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 3140
Points : 4553
Date d'inscription : 01/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "and I bleed when I fall down" logan   Mer 3 Jan - 12:08
Continuer, aussi longtemps que prévu... Aussi longtemps que possible. Comment faire ? Comment y arriver ? La respiration toujours forte, j'avais un peu de mal à me reprendre, je n'avais pas l'habitude de craquer, même si il s'agissait la de colère et non de pleure. Il reprit en disant que si il ne le montrait pas, il avait conscience de ce qu'on faisait pour eux. Sans doute le savais-je, mais ils ne me rassuraient tous simplement pas. Il ne me motivait pas à continuer, à croire en tout ça. Sans doute étais-ce, car j'avais été trop loin au finale, mais le fait est que j'étais à terre. Que je n'y croyais plus. J'avais l'impression d'avoir des gosses à surveiller, même pas des adultes, alors comment continuer ? Comment faire ? Toutefois il était certain que tout le monde serait capable de donner sa vie pour protéger le camps et les gens qui y vivent. Il fallait juste faire en sorte qu'ils n'aient jamais besoin de le prouver. Juste... Comment le prouver quand tout le monde semblait en faire qu'à sa tête. Le voyant s'approcher, je fronçais légèrement les yeux jusqu'à ce qu'il touche mon épaule. Avouant alors dans ce qui sembla être un sourire moqueur que canaliser mes sentiments négatifs par la force brute n'était pas mon truc... Malgré moi un rire s'échappa de mes lèvres. Coincé entre la rancoeur et l'exaspération, je répondis en me redressant légèrement, « J'avais prévenu... », j'avais su avancer et gagner en grade malgré mes refus de coopérer simplement car je savais contenir et ne pas laisser ma colère prendre le dessus. Même si ce défouler devait faire du bien, il n'en restait qu'après chaque déchaînement, je me sentais étrangement vide, sans bénéfice réel. Ce n'était pas comme ça qu'il fallait avancer, il fallait savoir transformer tout ça, pas le canaliser. Pas pour moi du moins. Ca ne fonctionnerait pas. « Je suis épuisé Logan... », finis-je par confier, mon sourire s'effaçant rapidement alors que ma gorge se nouait.

« Je suis revenu du Moyen orient pour ça, pour voir l'humanité s'écrouler, pour voir des villes se faire bombarder quand le ratio mort-vivant, vivant n'était plus en notre avantage... J'ai pas eu le temps de dire au revoir, j'étais pas là pour rassurer mes parents, pas là pour protéger tous ceux qui comptaient... Ils sont tous mort avant que je puisse les aider. J'ai déçu mes parents en m'engageant dans l'armée et quand ça aurait pu être utile, j'étais pas là. », j'en parlais pas. J'avais continué à faire le soldat, j'ai continuer à tenir ma mission alors que j'avais déjà tout perdu. Et là, il avait beau me dire ce qu'il voulait, il n'en restait pas moins que je m'étais battu et j'avais échoué alors que je n'avais eu aucune chance d'en offrir une aux miens. « J'arrive plus à discerner ce que je dois faire de ce que je veux faire. », concluais-je finalement en baissant les yeux. Beaucoup avaient vu leurs proches mourir ici, se faire dévorer. Dans un sens, j'avais eu la chance de ne pas voir ça. Mais ils étaient mort, et je n'avais pas pu les accompagner, les aider. J'avais juste sur identifier leurs cadavres avant que la situation dégénère. Je n'avais pu me retourner sur personne et aujourd'hui, je ne me souvenais même plus des derniers mots que nous avions eu.

_________________




Spoiler:
 
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
avatar
Messages : 6607
Points : 8062
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "and I bleed when I fall down" logan   Mer 3 Jan - 19:16
La plaisanterie ne suffisait pas à détendre l'atmosphère, malheureusement et le sourire de Logan mourut rapidement, remplacé par une nouvelle grimace douloureuse alors que le soldat lui avouait être épuisé. Il y avait de quoi, s'il passait son temps à prendre sur lui toutes les horreurs qu'il traversait sans jamais trouver où tirer de la joie dans cette vie... Les confidences d'Elias continuaient et le peu de joie de vivre que Logan aurait pu conserver s'envolait en même temps. Il s'éloigna de nouveau, comme si un peu de distance physique pouvait l'aider à mieux respirer. Que pouvait-il dire à tout cela ? Quelle leçon pouvait-il donner alors qu'il ne valait guère mieux que l'homme face à lui ? « Tu pouvais pas savoir, Elias. Personne ne pouvait prévoir que les choses tourneraient ainsi. T'as fait ce que tu pouvais. » Et c'était vrai, après tout. Qui aurait pu deviner que tout ça arriverait ? La situation avait échappé à tout le monde. Les bombardements, l'armée en entier et ce qu'ils avaient eu à faire dans l'espoir de contenir l'épidémie, Logan n'approuvait pas forcément, mais s'il prenait deux secondes pour y réfléchir, pour penser comme le leader qu'il était devenu, il comprenait aussi.

Quant au reste, il ne se sentait malheureusement pas en mesure d'aider réellement le soldat. Il aurait voulu, mais il n'avait pas la réponse pour lui-même, c'était seulement plus simple de suivre ses principes quand on donnait les ordres, et encore. Il arrivait à donner l'impression de savoir quoi faire, mais ça demandait plus d'assurance qu'autre chose, clairement et il en avait à revendre. « Personne ne peut répondre à cette question à ta place. » souffla-t-il. « Mais t'as la chance d'être dans un endroit où tu peux prendre le temps d'y réfléchir sans risquer de crever, alors profites-en. » Peu de chance que le soldat accepte de prendre des vacances pour faire ce travail sur lui-même, mais proposer ne coûtait rien et sur un malentendu, qui sait, ça pouvait passer. En tout cas, une chose était certaine, Logan n'avait plus tellement le cœur de se battre avec Elias, là, même pour faire semblant. « J'ai plus trop la tête à te taper dessus, d'un coup. » lança-t-il, retrouvant lentement un air moins las. « Avoue, tu l'as fait exprès parce que t'avais peur de pas t'en sortir ? » Nouvelle tentative un peu désespérée de faire de l'humour, en espérant qu'elle serait saisie, cette fois.

_________________



A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

Spoiler:
 
We have ashes, fire and hope
Elias KanekiWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 3140
Points : 4553
Date d'inscription : 01/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "and I bleed when I fall down" logan   Jeu 4 Jan - 14:07
Je ne pouvais pas savoir. En effet, mais si de base je n'avais pas été con, si je n'avais pas cherché à fuir... Je n'aurais pas perdu cette occasion. Je savais que j'avais fait ce que je pouvais, mais si j'avais pu ne serais-ce qu'être là assez vite. Juste pour éviter l'accident, juste pour les sauver de ça. J'aurais peut-être pas pu éviter le reste mais ça... Mais j'étais à bout, j'avais besoin de prendre du recul, ne serais-ce que pour savoir ce qui était vraiment bon et nécessaire. Car comme il le disait, personne ne pouvait répondre pour moi. J'étais dans un endroit ou je pouvais prendre le temps de réfléchir, sans prendre de risque alors il fallait en profiter. Restant un moment silencieux, je finis par lever les yeux sur lui, le regardant un instant avant d'oser demander, « T'acceptes que je prenne deux trois jours pour faire le point ? », pour souffler, pour prendre mes distances et arrêter de m'aveugler. Histoire que je sorte aussi un peu de Fort Hope, sans attendre quoi que ce soit. Je sais que c'était assez égoïste comme demande. Je devais les protéger, mais j'allais péter un cable si j'arrêtais pas tout de suite. Il finit alors par affirmer qu'il n'avait plus trop la tête à me taper dessus. Arquant un sourcils, je répondis presque aussitôt, « Donc t'admets que tu voulais juste te défouler, pas m'apprendre un truc ? ». Sa prochaine phrase me détendit suffisamment pour qu'un léger sourire se dessine sur mon visage. Le faire exprès pour m'en sortir ? J'avoue que l'idée était bonne. Il m'avait toutefois poussé trop loin pour que l'idée soit réellement venu frapper à mon esprit. Mais j'y penserais la prochaine fois. « Merde, t'as comprit que j'étais pas vraiment un fragile et que donc j'allais devoir assumer mes actes ? ».

Je n'étais pas parfaitement détendu, soyons honnête, mais je faisais l'effort de pas briser les siens. J'étais vidé, épuisé en cet instant, mais je voulais pas rester la dessus. « Partie remise ? », demandais-je simplement. J'avais accepté et c'était pas pour rien. Il savait que me pousser à bout psychologiquement n'allait pas aider. Pas plus que me faire sortir de mes gonds. En revanche, je savais à présent que je pourrais y aller plus franchement, même si j'avais l'impression de me battre comme une mouche. « Désolé pour tout ça... » finis-je par dire en baissant à nouveau la tête. Logan ne méritait pas qu'on se déchaîne ainsi sur lui. C'était un brave type. Pas un connard.

_________________




Spoiler:
 
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
avatar
Messages : 6607
Points : 8062
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "and I bleed when I fall down" logan   Ven 5 Jan - 13:20
Se passer d'Elias pour trois jours, ça risquait d'être un peu compliqué honnêtement. Comme il l'avait si bien souligné, personne ne prenait son rôle à la surveillance autant au sérieux que lui et en ce moment, Logan refusait de laisser la moindre occasion à Joshua de passer les portes du camp. Mais il devait bien ça au soldat, après tout. « Trois jours, c'est envisageable. » confirma-t-il donc simplement. Il espérait simplement que ce serait suffisant. Peut-être que Fort Hope pourrait survivre si Elias décidait de prendre plus de temps pour réfléchir ou même s'il choisissait de laisser tomber son rôle parmi eux, mais la sécurité du camp n'était certainement pas le plus préoccupant dans cette situation. Et trois jours, c'était tout de même peu pour espérer retrouver la forme complètement. Enfin, à défaut de pouvoir régler cette question maintenant, Logan pouvait au moins libérer le soldat pour le reste de l'après-midi, plutôt que de le forcer à rester ici à chercher un moyen quelconque de faire sortir sa colère. Était-il réellement venu ici dans le but de se défouler ? Il n'aurait su le dire, mais sans doute un peu. La preuve en était que sa manière de pousser Elias à bout était exactement la façon dont il se battait généralement. Peut-être pour ça qu'il savait se montrer aussi sanglant quand il le voulait, quand il laissait sa rage prendre le contrôle sur ses ennemis. Mais il ne répondit que par un rire, sans confirmer ou infirmer, préférant éviter de se lancer là-dedans.

« Je tenterais de m'améliorer comme prof d'ici là. » assura-t-il seulement à l'invitation lancée par le soldat. Ce serait un challenge pour lui aussi, dont il ne se sentait pas forcément capable, mais bon. Qui eut cru que ce serait aussi compliqué d'expliquer quelque chose qu'il faisait finalement avec autant de naturel, sans y penser ? Les excuses d'Elias coupèrent cette réflexion sans intérêt et le barbu posa les yeux sur lui, fronçant les sourcils une seconde. Pourquoi s'excuser ? « T'excuse pas, t'as bien fait d'en parler. » Il n'irait jamais s'offusquer pour une telle chose, parler n'était pas son talent premier, loin de là, mais... eh bien, même lui savait voir quand ça devenait nécessaire. Il n'était pas doué pour le faire quand il pouvait en avoir besoin, il ne parlait pas tellement de ce qui le travaillait en ce moment et ça lui convenait très bien comme ça. Mais si par miracle l'envie lui venait, il aurait voulu croire que quelqu'un serait là pour l'écouter et pour ça, il fallait déjà commencer par savoir le faire pour les autres. « Allez, rentre chez toi, prends toi une petite pause. J'te proposerais bien une bière, mais on va dire que j't'ai assez emmerdé pour aujourd'hui. » Une nouvelle fois, le géant s'approcha un peu, mais se contenta de taper l'épaule du soldat sans agressivité et tourna les talons pour de bon, prêt à retourner jouer le bon papa et le bon mari qu'on attendait à la maison.

_________________



A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

Spoiler:
 
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: "and I bleed when I fall down" logan   
 
"and I bleed when I fall down" logan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
In Your Flesh :: Walking on the Streets :: Fort Hope Community
Page 1 sur 1
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération