Vote au top-site, sauve un poney !
Aide

Vous trouverez ci-dessous une collection de liens qui vous seront utiles tout au long de votre expérience de jeu parmi nous !
  1. Boutique du forum
  2. Archiver un sujet
  3. Pimenter les RPs
  4. Lancer un dé [Règles]
  5. Demandes administratives [Général]


Vous êtes nouveau ? N'hésitez pas à consulter notre "Guide de Survie" dont vous retrouverez le lien sur l'index ou à contacter un admin en cas de problème !
Placer votre recherche sur la PA
Newsletter #30 : Août 2018
Animation trimestrielle #1 Changez de sexe !
Recherche de RP Consultez les demandes de RP

Intrigue #5 Signalez vos RPs ici !
Cet été sur In Your Flesh, réalisez votre rêve d'enfant et devenez dresseur Pokémon ! Pour les attraper tous, ça se passe ici
Scénarios du mois (+60pts) | Groupes dans le besoin
(Intrigue #5) What lies ahead - préambule : Welcome to Detroit > A lire ici

In Your Flesh :: Walking on the Streets :: Détroit

 Firestarter [Lyana]

Administrateur
Will BurbankAdministrateur
avatar
Messages : 2112
Points : 2145
Date d'inscription : 01/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Firestarter [Lyana]   Mer 6 Déc - 9:59
[12 Août 2016] Malgré les températures discutables d'un été dans le Michigan, tout portait à croire que la journée serait belle et Will était bien décidé à profiter de cette occasion pour la passer dehors à faire du repérage dans un quartier qu'il n'avait pas encore pris le temps de visiter malgré deux années sans avoir rien de mieux à faire. Il s'organisait toujours de manière à tirer maximum parti de chaque endroit, s'installant dans une zone réduite et y restant jusqu'à ce qu'il ne reste vraiment plus rien d'intéressant à trouver ou qu'un véritable danger – ou ne serait-ce qu'une possibilité de danger – ne le force à plier bagage. Ça n'était pas forcément la meilleure manière de procéder, mais n'ayant rien de mieux à faire, aucun lieu à atteindre, aucun but à poursuivre, il fallait bien que le jeune homme donne un certain sens à sa vie, aussi futile soit-il.

Cette technique le poussait chaque semaine un peu plus loin du cœur de la ville et il savait dores et déjà, en arpentant un quartier proche de la Detroit River, qu'il se retrouverait bientôt hors de la ville, d'ici quelques semaines, trois mois grand maximum. Après ça, il se retrouverait dans la banlieue, des endroits plus tranquilles, mais aussi considérablement moins riches en ressources et il ne savait pas encore ce qu'il ferait ensuite. C'était une improbable source d'inquiétude pour lui, sur laquelle il décida de ne pas se pencher pour le moment, recommençant plutôt à s'intéresser à la rue qu'il visitait actuellement et qui n'était bordée que d'immeubles d'affaires dont il doutait sincèrement de l'intérêt. Quelques gourmandises planquées dans les tiroirs des bureaux viendraient probablement lui donner un repas à la valeur nutritive discutable, mais au-delà de ça... Il fallait quand même s'y résoudre et le jeune homme décida donc de commencer aussitôt ses recherches, pendant que la matinée n'était pas encore trop avancée, dans l'espoir d'avoir de quoi grignoter pour ce midi.

Il ne fit pourtant pas grand chose de plus que de lorgner sur la porte d'un immeuble avant que son attention ne soit soudainement attirée ailleurs, sur de larges nuages de fumée grise qui s'élevaient dans le ciel, à un ou deux kilomètres de sa position devinait-il à vue de nez... Courir droit aux ennuis avait longtemps ressemblé au genre de chose que ferait Will, mais il s'efforçait d'éviter depuis que le monde avait cessé de tourner rond, histoire de maximiser ses chances de rester en vie. Pourtant ce matin, il n'hésita pas plus de quelques secondes avant de prendre le chemin de ce signal, probablement poussé par un ennui latent depuis quelques temps. Il avait besoin d'action, était traversé par un genre de curiosité malsaine qui le poussa à parcourir ces quelques mètres d'un pas rapide, son arbalète à la main, jusqu'à retrouver la source de temps d'agitation dans le ciel.

Un regret le prit rapidement lorsqu'il trouva ce qu'il cherchait et qu'il finit nez à nez avec un restaurant en flammes. Ça réchauffait le temps rien qu'à se trouver quelques mètres plus loin, mais... Il n'avait tout à coup plus aucune envie de savoir ce qui se passait ici. Voilà pourquoi il tourna les talons presque aussitôt, dans l'espoir de fuir au plus vite. Malheureusement, deux cent mètres de course plus loin, trois types armés l'encerclaient et l'obligèrent à lever les mains de chaque côté de son visage en signe de reddition, à prier silencieusement pour qu'un miracle ne vienne le sortir de là.
L'Arène
Lyana HansenL'Arène
avatar
Messages : 489
Points : 880
Date d'inscription : 25/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Firestarter [Lyana]   Ven 29 Déc - 22:17
Depuis que je suis sortie de Fort Hope, je crois que je n’ai croiser personne. Ni humain, ni mort ! Faudrait croire que la température matinale ne convient à personne. Faut dire qu’il fait déjà assez chaud mais, à côté du Nouveau-Mexique, c’est tout simplement de la rigolade. Par moment mon ancien état me manque… Mais, après j’ai tendance à me rappeler que j’y trouverais peut-être ma mère ou même mon paternelle qui m’as totalement oublié après qu’il est reconstruit sa propre famille avec une autre femme… Enfin ma famille de sang n’a jamais été vraiment mon truc. J’ai toujours trouvé du réconfort ailleurs ! À la finale, même lorsque j’y repense à présent, je me dis que j’ai eus de la chance d’avoir Ahiga à mes côtés. Car grâce à lui j’ai eu une véritable famille qui m’as ouvert leur bras. Celle de sa tribu indienne. Bref, paix à son âme… Comme tous les hommes qui m’approche de trop dans cette apocalypse, Ahiga a finit par trouver la mort à son tour…

Bref, faut que j’arrête de penser à toute ses merdes qui s’accumule petit à petit. Sinon, bientôt ce sera moi qui voudra dévorée tout le monde ! Ou alors, les habitants de Fort Hope vont finir par me mettre une camisole de force. Mais, c’est vrai que c’est de plus en plus difficile de prendre sur moi, comme j’ai l’habitude de le faire. D’ailleurs, je pense qu’une petite visite à Declan ne me fera pas trop de mal. Au moins, lui est encore vivant. Finalement, je prends la direction de l’endroit où il vit à présent avec son groupe. Mais, une fois vient à attirer mon intention de la fumée pas très bien de moi. Qu’est ce qu’il peut bien se passer ? Peut-être que je devrais aller voir cela de plus près ? Ou pas ! Je commence à reprendre mon chemin mais, au bout de quelques pas. Je finis par me maudire car ma curiosité me pousse à me rendre à cet endroit.

Une fois arrivée sur place, je vois trois hommes braquer un homme qui aux mains levées. Je ne sais pas pourquoi mais, cette situation me dit rien de bon ! J’observe un petit moment ce qui est en train de se passer devant mes yeux avant de prendre mon arc et une flèche. Et sans même réfléchir, je viens tirer une flèche dans l’épaule d’un des gars postés devant le type au milieu. Lorsque j’ai leur intention.

« Lâchez vos armes ! Sinon, cette fois je ne manquerais surement pas mon coup ! »
Dis-je sur un ton très menaçant. Pour être honnête, j’espère vraiment qu’ils ne vont pas chercher à faire plus, car seule face à trois hommes… Enfin j’aurais juste la possibilité de me jeter derrière la voiture à mes côtés.

_________________
Flare Guns
IN MY HEAD
TELL ME NOT TO CALL YOU THIS LATE

Administrateur
Will BurbankAdministrateur
avatar
Messages : 2112
Points : 2145
Date d'inscription : 01/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Firestarter [Lyana]   Lun 1 Jan - 18:33
L’œil inquisiteur de Will passait de l'un à l'autre des trois hommes en train de le braquer, mais contre toute attente, il ne cherchait certainement pas à faire le malin ou à riposter, gardant les mains en l'air comme l'un des types l'y invitait. Mourir faisait partie de la vie, mais c'était une expérience qu'il comptait bien ne vivre que le plus tard possible et certainement pas aujourd'hui. Le seul problème, c'était de savoir comment il allait se sortir de là, d'autant plus que d'après les demandes pas très sympathiques qu'on lui lançait, ces hommes attendaient de lui qu'il ait quelque chose à offrir pour sauver sa peau. Malheureusement, il n'avait rien, à part son arbalète bien sûr, mais de là à accepter de se séparer de sa seule arme face à ce monde hostile... Il essaya bien d'expliquer cela aux hommes, de leur dire qu'il ne possédait plus rien qu'un tas de bouquins et un sac de couchage, ces messieurs ne semblaient pas le croire le moins du monde...

La situation allait au-delà de l'inextricable et Will détestait sincèrement se retrouver dans cette position de faiblesse. Pourtant pas au point d'en appeler au Ciel, il eut quand même la surprise de voir l'un des hommes se mettre à hurler soudainement, se penchant en avant jusqu'à ce que ses genoux touchent le bitume et que, l'espace d'une seconde miraculeuse, l'attention ne soit plus du tout portée sur Will, mais bien sur la source d'où venait ce qui s'avérait finalement être une flèche plantée bien profondément dans l'épaule du type. L'ingénieur imita ses agresseurs alors qu'une jolie brune armée d'un arc entrait dans leur champ de vision, ordre de lâcher leurs armes aux lèvres et air féroce sur la face. Un léger frisson traversa le jeune homme qui laissa ses mains descendre de quelques centimètres sans baisser les bras totalement pour autant et il retint de justesse un soupir en voyant les deux autres pillards accepter de baisser leurs armes sans rechigner. « Ohla, doucement ma jolie... » lança l'un des deux, un type trapu avec une moustache brune au-dessus des lèvres. « On peut discuter, on est tous des gens civilisés. C'est ton copain, c'est ça ? » Le regard de Will revint brusquement vers l'homme alors qu'une grimace de dégoût s'imprimait sur ses traits et il dut se mordre les lèvres pour se retenir de répliquer tout ce qu'il pensait de cette idée écœurante, jugeant que le moment serait peut-être mal choisi d'affirmer ses sentiments pour les femmes alors que l'une d'elles venait certainement de lui sauver la mise. « Et croyez moi, elle est féroce, vous devriez nous laisser partir. » souffla-t-il à la place, priant très fort pour que le bluff suffise à les tirer de là.

_________________


I just wanna keep calling your name

Until you come back home
L'Arène
Lyana HansenL'Arène
avatar
Messages : 489
Points : 880
Date d'inscription : 25/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Firestarter [Lyana]   Dim 7 Jan - 16:11
Un jour, je finirais par vraiment laisser ma peau à vouloir aider tout le monde. Mais, pour le coup, je ne peux pas vraiment laisser cet homme face à ses types. Donc sans vraiment réfléchir, je viens à tirer dans l’épaule de l’un des hommes. Heureusement pour moi, Isha a finit le boulot inachevé de Declan en ce qui concerne les arcs. Et même si pour le moment, j’ai tiré dans le bras de se type, c’était exactement ce que je voulais faire. Franchement, je crève de peur au fond de moi, car je ne sais pas vraiment ce que je pourrais faire si tout dérape mais, dans le fond… J’espère vraiment qu’ils ne vont pas chercher plus loin. Quitte à user du bluff de A à Z. D’extérieur, je suis déterminé, je me montre autorité et plutôt agressive. L’un des types me demande de me calmer et de ne discuter entre personnes civilisé. Puis il finit par demander si ce type qui sont entrain de tenter de dépouiller est mon homme.

Sans que je puisse répondre, l’homme au milieu vient à répondre. Je ne vais certainement pas contre dire ce qu’il vient de dire. Après tout… Il faut que le truc marche. Je tiens toujours les hommes en joue, hors de question que je baisse ma garde. Puis je finis par leur dire : « Vous feriez peut-être mieux de le prendre au mot. Cela ne me dérange pas de devoir vous tuez. » Dis-je sur un ton très grave. L’un des hommes d’approche dans ma direction en disant : « Je suis sûre que tu n’oserais pas. En plus ma jolie, nous étions simplement entrain de discuter avec ton copain. Rien de bien méchant. » Je regard rapidement le type là-haut puis j’eus un léger sourire en coin : « Bizarrement, je n’en crois pas un seul mot de ce que vous me dites. Et appeler moi encore une seule fois ma jolie, la flèche qui est sur mon arc à ce moment précis, finira simplement dans vos bijoux familles ! »

Les hommes étaient plutôt pas mal occupés par moi. Je pense que ce type pourrait tenter de neutraliser l’un d’eux si je viens à tirer une flèche. De toute façon, il va bien falloir qu’on trouve une solution. « Partez ! Maintenant ! » Le type vers moi vient à me dire : « Et tu crois franchement que toi et ton copain ferait le poids contre nous ? » Il finit par s’avancer rapidement vers moi et sans plus attendre, je viens à tirer ma flèche dans le cou. Chose qui l’immobilise aussitôt avant de tomber à genoux contre le bitume.
Administrateur
Will BurbankAdministrateur
avatar
Messages : 2112
Points : 2145
Date d'inscription : 01/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Firestarter [Lyana]   Mar 9 Jan - 11:49
Un sentiment de soulagement assez contenu traversa Will alors que l'inconnue acceptait d'entrer dans son jeu et de ne pas s'offusquer non plus qu'on ait pu croire qu'ils soient ensemble. L'idée qu'elle puisse tuer sans rechigner le rendait nerveux, honnêtement, mais tant qu'il restait tranquille, qu'il continuait d'user de baratin pour se sortir delà, il aimait à croire qu'elle n'aurait pas besoin d'aller aussi loin. Cela tenait certainement du miracle, mais malgré deux années difficiles, Will n'avait jamais tué un autre être humain. Et aussi ridicule cela puisse-t-il sembler compte tenu de la situation périlleuse dans laquelle il se trouvait, il avait bien envie de continuer sur cette voie, sans trop savoir pourquoi il ressentait encore des difficultés morales à s'imaginer passer à l'acte.

La demoiselle exhorta encore les pillards à prendre la fuite tant qu'ils le pouvaient, mais un nouveau refus de leur part sonna le glas de cette conversation plus ou moins civilisée. Avant qu'il n'ait le temps de réaliser ce qui se passait, le regard de l'ingénieur se trouva empli d'horreur alors qu'une flèche venait se planter dans la gorge de l'un des deux hommes et qu'il s'effondrait au sol. Le jeune homme sentit la panique le gagner d'un coup. Il aimait faire croire que rien ne l'atteignait jamais, mais... On parlait tout de même d'un meurtre de sang froid, là. Qu'il soit justifié ou non n'entrait pas tellement en ligne de compte. Hélas, ce serait certainement leur seule chance de se tirer de là en un seul morceau et l'ingénieur décida donc de se secouer un peu, sautant presque immédiatement sur l'autre homme qui regardait, tout aussi effaré que Will, son copain tomber au sol. Il butta contre le corps de l'autre et, sans trop chercher à comprendre plus, empoigna simplement le flingue que monsieur tenait dans ses mains. À force de tirer et de se débattre, il parvint à la lui arracher en tombant en arrière et rampa quelques secondes vers l'arrière pour s'échapper, se relevant précipitamment pour prendre la fuite. « On ne devrait pas rester là ! » lança-t-il à la jeune femme en la dépassant en courant. Si elle voulait faire de vieux os ici, tant pis pour elle, mais lui ne serait plus dans le coin d'ici quelques secondes.

Sans trop réfléchir, il prit la direction qu'il connaissait déjà et retrouva rapidement le bâtiment en flammes qui lui arracha un nouveau regard affolé. Mais au moins, le feu retiendrait peut-être le dernier pillard de se lancer à leur poursuite et Will se contenta donc de changer un peu de cap pour ne pas foncer droit vers les flammes, prenant plutôt sur la gauche jusqu'à retrouver les berges du port qui donnaient sur la Detroit River. Essoufflé, il s'arrêta face à l'eau. Ses membres étaient secoués de tremblements assez inquiétants quoi que légers et son regard hagard ne semblait pas vouloir retrouver des teintes plus calmes. Il se posa un instant sur le fusil que le jeune homme tenait toujours entre ses mains, avant de se tourner finalement vers la jeune femme à l'arc qui l'avait suivi et, sans réfléchir vraiment, poussé par un besoin violent de se défaire de tout cela, il jeta finalement le fusil dans l'eau, avec une violence assez inouïe. C'était stupide de gâcher ainsi un objet qui aurait pu sauver sa vie contre des rôdeurs ou même des humains, mais... « Merci pour... Merci. » souffla-t-il sans oser regarder la jeune femme. Il n'avait même pas peur qu'elle tente de s'en prendre à lui à vrai dire, mais seulement, il n'était pas certain de pouvoir affronter réellement ce qui venait de se passer.

_________________


I just wanna keep calling your name

Until you come back home
L'Arène
Lyana HansenL'Arène
avatar
Messages : 489
Points : 880
Date d'inscription : 25/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Firestarter [Lyana]   Ven 26 Jan - 8:40
Les hommes qui en avait après ce jeune homme, n’étaient pas décidé à entendre les avertissements de la mexicaine. Surtout car ils auraient pensé que Lyana n’aurait certainement pas tirer sa flèche. Pourtant, la mexicaine sait très bien que cette confrontation ne finirait pas dans de bonne condition. C’est soit, elle se décide à passer à l’attaque, soit elle comme l’autre type vont pas s’en sortir. Avant l’apocalypse, Lyana n’aurait jamais pensé devoir tuée une personne de la sorte. Mais, elle tient bien trop à sa vie pour prendre le moindre risque. C’est ainsi que sa flèche vient se loger dans le cou du type qui s’approcher d’elle d’un pas déterminé. Certes, si elle avait pu ne pas la tirer, elle aurait été contente mais, là… Puis le gars qui avait été pris au piège par ses types vient se jeter sur l’autre pour récupérer l’arme. Tout se passa tellement rapidement que Lyana n’eut même pas le temps de faire quoi que soit d’autre. Le jeune homme vient lui dire, qu’il valait mieux partir et pour le coup, elle était bien d’accord avec lui.

Ensemble, ils prirent la fuite pour s’éloigné au maximum du dernier type. En espérant qu’il ne lui viendrait pas à l’idée de tenter de les rejoindre. Ils passèrent vers le bâtiment en flamme puis, ils partirent en direction d’un port. Une fois là-haut, Lyana reprit son souffle avant de poser son regard sur le jeune homme qui venait de jeter l’arme à feu du type. C’était dommage de jeter une telle arme à la flotte, surtout avec ce monde hostile. Mais, elle peut comprendre le geste de ce mec. Lorsqu’il vient la remercie, celle-ci malgré qu’elle soit encore essoufflé lui adressa un léger sourire : « De rien. » Dit-elle tout simplement. Puis un soupir se fit entendre de la part de la mexicaine avant qu’elle ne décide de s’assoir un peu sur le bitume du port. Cela fait bien longtemps qu’elle ne s’est pas taper un sprint comme celui-ci. « Je m’appelle Lyana. » Annonce-t-elle doucement. Elle finit par poser son regard sur ce type qui était plutôt maigre, elle ne sait pas vraiment s’il fait partie d’un groupe ou s’il survit en solitaire. « Tu est seul ou tu as un groupe ? » Demande-t-elle. Puis elle finit par prendre une barre de céréale dans sa poche et elle lui tend : « Tiens, c’est cadeaux. » Ce n’est pas grand-chose mais, il en a surement plus besoin qu’elle. « Ils te voulaient quoi ces mecs ? Car, je ne pense pas qu’ils voulaient faire amis-amis avec toi. »
Administrateur
Will BurbankAdministrateur
avatar
Messages : 2112
Points : 2145
Date d'inscription : 01/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Firestarter [Lyana]   Mar 30 Jan - 10:35
Son corps continuait de trembler tout doucement, comme si de petits frissons secouaient sa peau. C'était un peu ça, mais c'était la peur, le dégoût. L'horreur. Passant une main sur sa nuque dans l'espoir de se calmer, Will avait la sensation d'être un camé en pleine crise de manque. Ça n'était pas la première fois qu'il ressentait cela ces jours-ci et cette pensée lui arracha un rire sans joie, étrange, qui devait le faire passer pour un fou. Mais les réactions se ressemblaient tellement : l'agitation, les frissons glacés sur sa peau, jusqu'à la comparaison et le plus triste, le plus effrayant, c'est qu'il aurait voulu se retourner et voir Elias, il était persuadé que ça l'aurait calmé d'un coup. Mais lorsqu'il le fit, il n'y avait que cette femme, personne d'autre que cette femme assise sur le sol qui lui disait s'appeler Lyana et qui lui offrait de quoi manger en lui posant des questions auxquelles il n'aurait jamais du répondre. Fermant les yeux, inspirant profondément, le jeune homme tenta de se calmer pour de bon et, à son tour, il s'installa à même le sol, laissant ses pieds tomber dans le vide au-dessus de l'eau. Son sac était encore plein des rations offertes par Elias, mais il prit tout de même la barre de céréales qu'elle lui offrait, la serrant simplement dans sa main droite sans oser la manger. La gauche fila à sa gorge pour attraper les plaques qui y pendaient et avec lesquelles il joua pour s'aider à se détendre encore un peu plus. « Je ne sais pas ce qu'ils me voulaient, seulement me piller. » souffla-t-il en posant son regard sur l'eau en face d'eux.

Il n'arrivait pas à la regarder en face, il n'arrivait pas à comprendre pourquoi il se sentait comme ça, comme en pleine crise d'angoisse. Elle venait de tuer quelqu'un sans réfléchir et elle lui semblait tellement calme. C'était improbable, étrange, effrayant. « Je m'appelle... Aiden. » Pourquoi ? Il mentait souvent à ce sujet, mais jamais sans véritable raison. D'habitude, il utilisait l'identité d'Aiden pour faire peur aux possibles agresseurs. Rares étaient ceux osant s'en prendre à un soldat haut gradé. Mais elle, elle n'avalerait jamais qu'il puisse être major de l'armée américaine après la scène dont elle venait d'être témoin. Jamais. Et pourtant, il ne voulait pas lui dire la vérité, il ne voulait pas lui faire confiance et il n'arrivait pas à se calmer assez pour réfléchir. « Je suis avec quelqu'un, un soldat. » continua-t-il, s'enfonçant un peu plus dans son tissus de mensonges. « On s'est séparés le temps de ratisser le quartier, mais on doit se retrouver dans quelques heures. » Il parlait avec un ton presque agressif, menaçant. Qu'elle comprenne bien que si elle s'en prenait à lui, si elle tentait quoi que ce soit, ce soldat imaginaire viendrait chercher réparation. Pourtant, elle n'avait fait que l'aider, elle était gentille, calme. Et il continuait de flipper comme un idiot, de trembler et sa peau se couvrait d'une fine couche de sueur qui lui glaçait les os, ses doigts s'enfonçaient avec force contre le métal des plaques jusqu'à ce qu'il en ait mal. Il fallait qu'il trouve quelque chose pour se détendre, mais les idées lui manquaient, tout allait de travers. « Et toi, tu es seule ? » demanda-t-il sur le même ton.

_________________


I just wanna keep calling your name

Until you come back home
L'Arène
Lyana HansenL'Arène
avatar
Messages : 489
Points : 880
Date d'inscription : 25/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Firestarter [Lyana]   Dim 4 Mar - 14:34
Une fois dans un endroit en retrait de ce qu’il vient de se passer. Nous pouvons un peu souffler… Je me mis assisse pour reprendre mon souffle et mes esprits puis, je finis par m’adresser à cet homme que je viens de sauver. Celui-ci avait jeter une arme qui aurait pu servir à un survivant dans l’eau mais, ce n’est pas grave. Enfin ce n’est pas vraiment le style d’arme que je préfère. Enfin bref… Je n’ai pas vraiment de scrupule d’avoir dû en venir à tuer une nouvelle fois. Enfin… C’est ce que j’aime me dire même si mes émotions aux fonds de moi jouent entre elles. Je crois que pour masquer la chose, relativisé et me dire que ce n’est pas absolument… Enfin… Je me dis que de toutes manière s’est types n’auraient surement fait qu’une bouché de ce type. Je préfère faire comme si ce n’était rien, que cela ne me touche pas vraiment… Même si en vrai ce n’est pas le cas. Je n’ai vraiment plus rien à voir avec la fille que j’étais avant de perdre trop de personne à qui je tenais autour de moi… Puis un masque est tellement plus facile à enfiler que d’affronter ses véritables démons. Puis, le jeune homme vient à me répondre à mes questions sur un ton plutôt agressif, menaçant… Visiblement Aiden est accompagné d’un militaire mais, est ce que c’est du bluff ? Enfin je ne sais pas trop puis je m’en fiche. Par contre je n’apprécie pas tellement le ton qu’il emploie envers moi. Après tout, je l’ai tiré d’affaires face à ses types ! Mais bref ! Je vais faire comme si de rien n’était. « C’est cool si tu n’es pas tout seul. » Dis-je tout simplement.

Je finis par remettre mon arc à sa place avant de lui répondre : « Non, je ne suis pas seule. Enfin là je suis de sortie en solitaire mais, je suis rattachée à un groupe. » Dis-je tout simplement. Je garde mon regard sur lui puis il se pose sur l’eau à notre côté. Je ne sais pas trop si c’est une bonne idée de lui en parler directement ou pas mais, bon… « C’est une grosse communauté… Il y a des fortifications et les gens sont en sécurité là-haut. Si tu veux… Enfin si ton ami est aussi partant… Je peux vous y amener. Vous ne serez plus livré à vous-même à l’extérieur. » Proposai-je.

_________________
Flare Guns
IN MY HEAD
TELL ME NOT TO CALL YOU THIS LATE

Administrateur
Will BurbankAdministrateur
avatar
Messages : 2112
Points : 2145
Date d'inscription : 01/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Firestarter [Lyana]   Lun 12 Mar - 9:04
Sous ses doigts, le métal des plaques commençait à se réchauffer et s'enfonçait dans sa peau jusqu'à lui faire mal. Il continuait de respirer profondément pour se calmer. Rien de grave n'était arrivé, après tout et si cette jeune femme avait voulu s'en prendre à lui, elle l'aurait déjà fait depuis un moment. N'est-ce pas ? Il essayait de se raccrocher à cette idée, en tout cas et peu à peu, il parvenait à retrouver son calme. Elle ne parlait pas beaucoup et il ne se faisait pas trop d'illusion sur la manière dont elle avait pris ses mensonges. Sa voix tremblait trop, il était bien trop agressif et agité pour que ce soit crédible. L'homme habituellement nonchalant et dans une maîtrise de soi presque affolante avait totalement disparu. Il n'aurait jamais imaginé que ce soit possible, pas pour lui. Il fallait qu'il s'en aille, qu'il laisse cette histoire derrière lui. Et ça n'aurait pas du être si compliqué, honnêtement. Il était vivant et plutôt en forme ne serait-ce que physiquement. Et en présence d'une inconnue. Rien n'aurait du le retenir. Il essaya donc de se relever. Mais à peine sa main se fut-elle éloignée de sa gorge pour se poser sur le sol glacé que la jeune femme reprit la parole.

Will releva les yeux vers elle, sourcils froncés et abandonna toute tentative de fuite. Un grand groupe, bien organisé, avec des fortifications et la sécurité. Le visage d'Elias revint au devant de ses souvenirs presque aussitôt et Will le chassa de son esprit en clignant des yeux pour se concentrer davantage sur la jeune femme. Elle n'était pas aussi maigre que lui, pas aussi sale et pas aussi fatiguée. Combien de grands groupes pouvait-il y avoir dans la région ? Il n'imaginait pas que la réponse puisse être extravagante. Ça l'aurait tué que ce soit le cas, en fait, que des dizaines de petites communautés aient réussi à s'implanter partout dans le coin alors qu'Aiden avait échoué à en faire de même. Que tout leur groupe avait été décimé en une seule nuit. Il préférait largement s'imaginer une seule grande communauté. « Il y a des soldats, dans ce groupe ? » demanda-t-il brusquement. Il ne pouvait pas lui demander des informations précises, même s'il ne savait pas trop ce qui le retenait. Elias refusait de parler de son groupe. Ils s'étaient vu deux, peut-être trois fois et à chaque rencontre, Will posait des questions et n'obtenait rien. Et puis, il réalisa. Ça lui était égal, en fait. Que cette femme et le soldat avec qui il lui arrivait de s'envoyer en l'air quand il n'avait rien de mieux à faire se connaissent ou non, qu'ils fassent partie du même groupe... tout ça n'avait aucune importance. Il ne rejoindrait pas ce groupe de toute manière. Il n'en avait pas envie, ce qui s'était passé à la ferme lui suffisait largement comme expérience avec une communauté.

« Tu sais quoi, peu importe. Mon ami et moi, on est très bien en tête à tête. Je ferais mieux de le retrouver, d'ailleurs, il va s'inquiéter s'il voit les cadavres et qu'il ne me retrouve pas. » Cette fois, Will n'hésita pas et il se remit debout avec grâce. Il commençait à redevenir un peu plus lui-même. Dans le contrôle, dans les apparences. Il se sentait mieux. « Merci de l'invitation, en tout cas. Et pour... tout à l'heure. » Il regarda autour d'eux, la large colonne de fumée noire qui se dispersait dans le ciel, le silence à peine troublé et le soleil de plus en plus haut. « Tu ne devrais pas traîner non plus, si l'incendie se propage, ça va mal finir. » lança-t-il en l'observant avec attention. Il aurait voulu être plus sympathique, elle lui avait sauvé la vie après tout. Mais il n'y arrivait pas. La simple idée de parler avec un autre survivant, de laisser une possibilité de créer un lien avec quelqu'un le rendait malade. « Bonne chance. » souffla-t-il finalement. Et il lui tourna le dos. Son pas était rapide alors qu'il s'éloignait et, rapidement, il se mit même à courir réellement. Il ne savait pas où aller. Il fallait seulement qu'il retrouve sa route, qu'il retourne là où il avait abandonné son habituelle quête inutile, juste au cas où on le chercherait.

_________________


I just wanna keep calling your name

Until you come back home
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Firestarter [Lyana]   
 
Firestarter [Lyana]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
In Your Flesh :: Walking on the Streets :: Détroit
Page 1 sur 1
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération