Vote au top-site, sauve un poney !
Aide

Vous trouverez ci-dessous une collection de liens qui vous seront utiles tout au long de votre expérience de jeu parmi nous !
  1. Boutique du forum
  2. Archiver un sujet
  3. Pimenter les RPs
  4. Lancer un dé [Règles]
  5. Demandes administratives [Général]


Vous êtes nouveau ? N'hésitez pas à consulter notre "Guide de Survie" dont vous retrouverez le lien sur l'index ou à contacter un admin en cas de problème !
Placer votre recherche sur la PA
Newsletter #33 : Novembre 2018
Animation trimestrielle #1 Once upon a time !
Recherche de RP Consultez les demandes de RP

Intrigue #5 Recensement !
De nombreux postes vacants de l'armée sont encore disponibles. N'hésitez pas à venir jeter un coup d’œil par ici !
Scénarios du mois (+60pts) | Groupes dans le besoin
(Intrigue #5) What lies ahead - Chapitre I : New rulers, new rules > A lire ici

In Your Flesh :: Last pub before the end of the world :: Archives :: RPs

 Les vivants pire que les morts ? Ft. Arizona

InvitéInvité
avatar

MessageSujet: Les vivants pire que les morts ? Ft. Arizona   Ven 8 Déc 2017 - 23:28
Le vent soufflait dans la plaine, faisant légèrement frissonner la jeune femme qui s'enveloppa un peu plus dans son gilet en laine un peu trop grand pour elle. L'air s'était subitement rafraichit depuis que l'orage avait éclaté la veille, malgré tout, il en aurait fallu beaucoup plus à la jeune blonde pour renoncer à son expédition journalière.
Cela faisait des semaines, peut-être même des mois, (au fur et à mesure des jours qui s'écoulaient, elle avait fini par en perdre le compte) que Lily avait quitté Fort Hope pour partir à la recherche de son frère. Le confort et la sécurité que lui avait apporté cet endroit rassurant pendant ce très court laps de temps durant lequel elle s'y était installée lui manquait. Là-bas, il n'y avait pas à s'inquiéter de savoir s'il on aurait de quoi manger aujourd'hui, ni s'il on aurait un toit au-dessus de la tête pour dormir, ou craindre de voir un rôdeur débarquer alors que l'on se croyait en sécurité dans un camps de fortune. Là-bas, dans cette petite communauté, c'était un peu comme si la vie avait reprit son cours, comme si tout était presque... normal. C'était à la fois rassurant mais aussi très déstabilisant. Chacun mettait à contribution ses différents talents pour aider à développer la communauté mais également pour que tous puissent y vivre avec le maximum de confort que pouvait offrir cette époque troublé. Se lever le matin dans un lit douillet, partir travailler, discuter, rire et échanger avec les gens qui y vivaient c'était comme dans un rêve. Des plaisirs simples et pourtant tellement plus important que toutes ces besoins virtuels dont on avait l'impression ne pas pouvoir se passer alors que le plus important, dans le fond, se trouvait juste à coté de nous sans qu'on en est parfois conscience. Toutes ces personnes qui se trouvaient à Fort Hope et qu'elle avait rencontré lui manquait terriblement : Lïnko, Lyana, Colin,... ces amitiés qui se développaient doucement mais surement, toutes ces personnes qu'elle avait apprit à connaître et à aimer lui manquaient terriblement et lui faisait davantage ressentir le vide de la solitude dans laquelle elle s'était plongée volontairement et en toute connaissance de cause

Depuis que Logan lui avait certifié avoir croisé son frère, Lily avait senti son coeur se gonfler d'espoir, un espoir fou, celui de pouvoir enfin retrouver Taylor. Pas un instant, pas une seule fois, la jeune femme n'avait mis en doute la capacité de son frère à survivre dans cet enfer. S'il y avait bien un homme capable d'affronter un tel chaos c'était bien lui, mais au moins à présent, grâce à celui que l'on surnommait « le fantôme », Lily avait enfin une véritable piste. Quand Logan lui avait fait la promesse de l'accompagner pour l'aider à retrouver son frère la jeune femme avait ressentit une joie doublée d'une excitation immense, un réel bonheur qu'elle n'avait plus ressenti depuis bien trop longtemps, au même titre que... son impatience. Si cela n'avait pu tenir qu'à elle, la jeune femme serait partie immédiatement avec son sac sur le dos mais Logan ayant d'autres obligations plus importantes, elle avait du à regret ranger un peu son frein. Mais la patience n'avait jamais été l'une des vertus de Lily et elle ne le serait probablement jamais, en l'occurrence encore moins quand elle savait que son frère se trouvait juste là, derrière cette palissade, quelque part, dehors. Plus ils attendraient et plus sa piste pouvait disparaître. Il n'avait pas fallu 24h à Lily pour fuguer en cachette sans oublier de laisser derrière elle un petit mot d'excuse qui s'adressait à toutes ces personnes qui étaient chers à son coeur.
En se sauvant comme une voleuse, on aurait pu penser qu'elle avait fait preuve d'une folle ingratitude envers toutes ces personnes qui l'avaient accueillit à bras ouvert et pris soin d'elle, et pourtant c'était tout le contraire. Elle ne pensait pas que que qui que ce soit hormis peut-être Colin, puisse comprendre ce besoin viscérale qu'elle avait de retrouver son frère et de le ramener avec elle auprès d'eux, en sécurité, si... on voudrait toujours d'elle après ce vilain tour qu'elle leur avait joué

Lily avait durant un temps trouvé refuge dans une petite cabane de garde forestier. Ce genre d'endroit était un peu prêt tous similaire quelque soit l'Etat dans lequel on se trouvait, et pour avoir exercé ce noble métier, Lily connaissait certaines habitudes et cachettes fréquemment utilisés par les gardes forestiers, ce qui l'avait grandement aidé. Afin que son frère la retrouve, elle avait écrit leur nom de famille à la craie sur le bois de la porte d'entrée. Chaque jours, elle se baladait en forêt pour tenter de trouver de quoi se nourrir, tout en essayant de le retrouver, et le soir, elle rentrait dans son refuge. Elle espérait que son chemin recroiserait celui de Declan également mais hormis la présence de quelques rôdeurs isolés aucun des deux hommes n'avait croisé sa route. Loin de se laisser abattre, Lily avait tenté d'agrandir son cercle de recherche mais à force, elle avait du quitter sa petite cabane, et chaque jours qui s'écoulait, elle s'éloignait toujours un peu plus de Fort Hope, si bien qu'aujourd'hui, elle doutait d'y revenir un jour.

A cause de la pluie, le terrain était devenue boueux et glissant mais au moins, il restait praticable. Ses pas l'avaient conduit jusqu'à une vaste clairière qui se trouvait dans une cuvette naturelle qui était bordée par la forêt. A première vue, l'endroit paraissait être le lieu idéale pour y établir un camps mais à en juger par le carnage qui s'étalait sous ses yeux, il n'en n'était rien. Un immense chapiteau, gisait au coeur de la clairière, des voitures aux portières encore ouvertes et jonchés d'éclaboussures de sang avaient été abandonné, du linge et quelques fruits pourris étaient éparpillé sur le sol parmi des restes d'humains et de rôdeurs qui se trouvaient ici et là au fur et à mesure de son avancé. Son couteau bien en main, Lily était prête à réagir à la moindre menace, mais de toute évidence il n'y avait plus rien à craindre. A en juger par l'état du campement, les survivants qui y vivaient avaient essuyé l'attaque surprise de toute une horde de rôdeurs, probablement durant la nuit, sans quoi ils les auraient forcément vu arriver et il n'y aurait pas eut une telle hécatombe. S'approchant d'une tente, Lily eut un haut le coeur en voyant en surgir une femme qui s'était transformé. Tombant en arrière, sur les fesses, elle sentit le poids léger du cadavre tomber sur elle en faisant claquer ses dents a proximité de son visage. Son odeur de viande décomposée, ses yeux éteint, cette putréfaction, étaient autant d'élément plus repoussant les uns que les autres mais plus que le dégout ce qui habitait Lily en ce moment même c'était la peur, la peur panique de se faire mordre. Dégageant son bras armé, elle planta son couteau dans la tête de la créature qui cessa aussitôt toute activité. Tremblante, la survivante se mit à reculer sur les fesses, le coeur battant, tout en repoussant le cadavre. Tout à son affolement, elle n'avait pas entendu les bruits de pas qui venaient dans son dos, ni les murmures, jusqu'à ce que sentant une présence elle ne se retourne au moment où on la saisit brutalement par les cheveux pour l'obliger à se relever. Criant de douleur et tentant de se dégager de cette poigne de fer, on lui asséna une gifle si violente et inattendue qu'elle s'en mordit la langue. La joue en feu, un autre coup porté lui scia le ventre et lui coupa la respiration. Elle ne comprenait rien, ni ce qui se passait, ni qui était ces gens, ces deux hommes qui l'attaquaient pendant qu'un troisième regardait sans rien dire, mais si elle ne faisait rien, ils allaient la tuer pour une raison qu'elle ignorait. Cherchant de son regard affolé son couteau qu'elle avait stupidement lâché sous le coup de la surprise, elle l'aperçu dans l'herbe à moins d'un mètre de sa main. Se contorsionnant pour tenter de l'attraper, elle sentit les mains puissantes de l'homme lui décocher un violent coup de poing au visage avant qu'elles ne se referment sur son cou sous un flot d'injures. Telle une marionnette désarticulée à laquelle on venait de couper les fils, Lily sentit l'arrière de son crâne frapper durement le sol à deux reprises alors que l'une des mains rugueuse de l'homme qui se trouvait à califourchon au-dessus d'elle, glissait sur ses cotes. Haletante, la respiration commençant à lui manquer et sa vision à se brouiller, les larmes se mirent à perler au coin de ses yeux avant de glisser sur son visage tuméfié

- Tay...lor... , murmura-t-elle dans un sanglot étouffé dans un ultime appel au secours
InvitéInvité
avatar

MessageSujet: Re: Les vivants pire que les morts ? Ft. Arizona   Lun 15 Jan 2018 - 21:51

Comme bien souvent, la brune n'avait pas véritablement d'objectif en tête lorsqu'elle quittait l'enceinte protectrice du NIH. Elle se laissait porter par l'inspiration du moment, faisant tout de même de son mieux pour éviter les voies les plus dangereuse. Elle ne saurait dire pourquoi ça lui réussissait aussi bien, une grande partie était sans doute dû à la chance. Pénétrant dans la forêt, elle marchait prudemment, l'oreille attentive au moindre bruit. Elle n'en guettait pas un en particulier, redoutant de se faire surprendre autant par des morts que par des vivants qui avaient prouvés à plus d'une reprise qu'ils étaient bien pires. Les mains sur ses hanches, non pas uniquement parce qu'elle aimait l'allure que ça lui donnait, mais parce qu'ainsi, elles étaient à la fois près de son poignard et de son colt, Arizona marchait déjà depuis plus d'une heure, laissant des marques pour retrouver facilement son chemin au besoin. C'était pratique pour ne pas se perdre... et aussi pratique pour se faire suivre, mais elle préférait faire comme si la deuxième option était impossible.

Arizona avait à peine repéré une clairière qu'elle entendit des voix qui en provenait. Prenant son colt dans ses mains, elle se penchait diminuait le rythme de ses pas, s'assurant d'être toujours dans un angle où on ne pouvait la voir le temps qu'elle repère ce qui se passait. La scène face à elle était difficile en elle-même, une attaque devait très certainement s'y être produite et elle devinait sans difficulté le nombre de personnes qui y avaient perdu la vie, toutefois, les bruits qu'elle entendait eux étaient bien produits par des humains. Un cri de douleur la força toutefois à accélérer et c'est à ce moment qu'elle vit une jeune femme blonde en mauvaise posture, entourée par trois types qui avaient facilement le double de sa taille.

« Cabrón. »

Grognait-elle entre ses dents alors qu'elle avançait vers eux en prenant bien soin de ne pas être remarquée, Arizona savait qu'en étant seule contre ses trois types, elle risquait fort de ne pas pouvoir sauver la jeune blonde, et même de mettre son adorable cul en danger, mais il était hors de question qu'elle laisse faire ça et si elle avait plus de temps, elle les aurait laissé mourir au bout de leur sang après leur avoir coupé les couilles. Repérant le plus armé des trois qui se tenait légèrement en retrait et qui assistait à la scène avec plaisir, Arizona expira longuement et se positionna à porté de tire, prenant le temps de faire le vide dans sa tête comme son mentor lui avait si bien après avant d'appuyer sur la détente et de l'atteindre pile entre les deux yeux. Profitant de l'effet de surprise, elle s'était dépêchée d'en faire de même avec le salaud qui était par-dessus l'inconnu et si la balle ne l'atteint pas avec la même précision, il s'effondra tout de même en douleur, mais bien en vie. Sortant de sa cachette pour attirer l'attention sur elle et que le troisième ne commette pas l'irréparable en tuant l'innocente, Arizona se baissait à nouveau à temps pour ne pas recevoir une pluie de balle puis attendant qu'il ne charge son arme à nouveau, elle l'atteignit à son tour. Sans attendre, elle courrait dans leur direction et s'assurer qu'ils soient bien mort en plantant son poignard en plein dans leur tête sans aucun ménagement. Saisissant l’impressionnant fusil que portait l'un d'entre eux et prenant également les boîtes de munition qu'elle trouvait sur lui, Arizona les délaissait de toute attention afin de venir s'agenouiller près de la jeune femme blessée, posant une main sur sa tête d'où sortait un important débit de sang. « Tu m'entends ? Si oui, tu peux me dire comment tu te sens ? » Arizona avait bien des forces, mais être infirmière n'en faisait absolument pas parti. Se détournant le tant d'arracher un morceau de t-shirt au porc gisant dans son sang à côté d'elle, elle faisait une pression sur la blessure comme ils le faisaient toujours dans les films. « Il faut bouger d'ici... Ils ont peut-être des amis ou sinon le bruit de mon arme va attirer des rôdeurs. Tu crois pouvoir te déplacer avec mon aide ? »


«»




****************
InvitéInvité
avatar

MessageSujet: Re: Les vivants pire que les morts ? Ft. Arizona   Mar 6 Fév 2018 - 23:12
Lily avait eut beau chercher à se dérober, se débattre de toute ses forces, le poids de cet homme sur son corps n'avait pas vacillé d'un millimètre, c'était même tout l'inverse. Les coups qu'il lui assène pour qu'elle se tienne tranquille la fait souffrir le martyr, jamais personne n'avait levé la main sur elle avant aujourd'hui et là, dans ce qui était probablement pire moment de toute sa vie, elle eut une pensé pour Taylor, qui subissait ça régulièrement alors qu'il n'était qu'un enfant et qu'il n'avait personne pour le défendre. Des larmes de douleur mais également de terreur, lui piquèrent les yeux. Jamais encore elle ne s'était retrouvée dans une situation aussi périlleuse et la perspective de ce qui l'attendait était un véritable cauchemars. Alors que tout semblait perdu, que sa vision se brouillait et que les sons lui parvenaient de manière déformée, une détonation se mit à retentir. Encore vaseuse Lily ne le remarqua pas tout de suite mais elle entendit distinctement le bruit d'un corps qui s'effondrait sur l'herbe dans un cri étouffé. Réceptif au danger, l'homme qui la maintenait cloué au sol se redressa prestement mais il n'eut pas le temps de faire quoi que ce soit, qu'elle le sentit tomber en arrière dans un hurlement de douleur, comme si une force invisible venait de le frapper sans ménagement. Il eut ensuite une rafale de tir puis à nouveau un coup de feu, un nouveau cri, une dernière chute puis le silence l'enroba à nouveau.
Plus rien ne la retenait au sol et pourtant elle était incapable de réagir ou d'esquisser le moindre mouvement, c'était un peu comme si on l'avait vidée de toute forces. Présentement, elle n'avait qu'une seule envie, fermer les yeux, et dormir. Pourtant elle en fut empêché par une silhouette que sa vision encore brouillée ne parvint pas à distinguer avec précision

- Taylor... ?

C'était un murmure, une supplique, elle aimerait tant qu'il soit là, en ce moment, pour qu'elle puisse se réfugier dans ses bras protecteurs et qu'il ne laisse plus jamais rien de tel lui arriver. Une voix méconnaissable, lui parvint de manière déformé alors que sa vision commençait à se faire un peu plus précise. La silhouette informe devint plus précise et très vite, Lily réalisa avec stupeur qu'elle avait à faire non pas à un homme et encore moins à Taylor mais à une femme c'était une femme qui venait de la sauver. Non pas que les femmes ne savaient pas se débrouiller, après tout elle en avait croisé certaines comme Tasha, qui était parfaitement capable de survivre à ce monde hostile, cette fois, en l'occurrence, cette femme-là venait de lui sauver la mise face à 3 hommes. Incertaine de comprendre le sens de ses paroles qui lui parvenait comme un écho de façon totalement déformée, elle jeta sur elle un regard perdu avant de sentir une légère pression sur sa tête. A présent qu'elle était assise, ses sens commençaient à revenir tout doucement pendant que son coeur lui, continuait de battre de manière complétement folle, défiant pour ainsi dire, les lois de la nature. Regardant autour d'elle le cadavre de ces hommes qu'elle avait abattu avec adresse, Lily leva finalement son regard de biche traqué en direction de celle qui venait de lui sauver la vie. Encore sonné, couverte de bleu et de sang, pratiquement incapable de parler, elle fini par réagir en l'entendant lui dire qu'elles ne devaient pas rester ici parce qu'elles n'y étaient pas en sécurité. Un vent de panique traversa ses yeux écumes. Cette inconnue avait raison, cependant, se sentait-elle en état de fuir ? Absolument pas, elle avait les jambes flageolantes, tressaillant de douleur, et loin d'être remise de ses émotions, si elle avait le choix, elle ne bougerait pas d'ici avant un long moment mais elle prendrait sur elle car l'inconnue avait entièrement raison. Elles ne devaient surtout pas s'attarder ici, nulle ne savait si ces hommes appartenaient à un autre groupe aussi pervers et dangereux, et elle n'avait aucune envie de les rencontrer si tel était le cas, surtout après ce qu'elles leur avaient fait sans oublier ces fichus rôdeurs qui avaient attaqué le camps et qui ne devaient pas être loin, ils avaient forcément du être attiré par la fusillade et devaient immanquablement se rapprocher dangereusement de leur position. Rester ici, c'était indéniablement tenter le diable et elle avait conscience n'aurait probablement pas à un second miracle. Approuvant d'un signe de tête pour lui signifier qu'elle prendrait sur elle, Lily se saisit de la main qu'on lui tendait d'une main tremblante. La poigne qui l'aida à se relever l'impressionna car elle était ferme et forte, ou était-ce elle qui tout simplement n'avait plus guère de résistance qu'une pauvre poupée de chiffon.
S'emparant de son couteau qu'elle avait bêtement fait tomber dans l'herbe, elle le glissa dans son étui et soutenue par la belle brune à casquette, tressaillant de douleur à chaque pas qu'elle faisait, les deux survivantes commencèrent à filer droit devant elle, le plus loin et le plus rapidement possible de cet endroit. Combien de temps avancèrent elles ainsi, aussi rapidement qu'elles le purent, désireuses d'installer le plus de kilomètres possible entre elles et ce maudit lieu ? Lily n'aurait sur le dire mais pour elle ce n'était pas encore assez, mais de toute évidence ses jambes n'étaient pas de son avis. Essouflée d'avoir autant couru, tremblante de terreur, le corps scié par la douleur, encore étourdit et le coeur battant à une rythme effréné, Lily se laissa tomber à genoux, d'épuisement, sur un lit de feuilles mortes et tenta de reprendre son souffle. Elle était à bout et avait besoin de se poser alors à moins que cette femme n'ait un lieu où se poser qui se trouve juste à côté, elle ne se sentait pas la force de faire un pas de plus

- Je... j'ai besoin de me poser...j'y arrive plus...
murmura-t-elle essoufflée

Parler lui faisait mal, ce salopard n'avait pas retenu son coup, portant la main à sa joue endoloris qui avait enflé, Lily sentit les larmes lui monter aux yeux rien qu'en imaginant dans quel état il venait de la mettre. Cela pouvait paraître futile de penser ainsi mais elle se sentait horrible, affreuse, et pathétique. Se focaliser sur des futilités comme l'était son apparence, lui permettait d'occulter inconsciemment et à ce qui aurait pu se passer si... Levant son pauvre regard sur la jolie brune qui lui faisait face, Lily voulu la remercier mais au lieu de ça, encore sous le choc, c'est un flot de larmes qui jaillirent de ses yeux.
Elle aurait voulu se retenir mais elle en était incapable elle était bien trop faible pour y parvenir. En état de choc, elle tremblait toujours sans discontinuité

- Merci... finit-elle par parvenir à articuler entre deux flots de larmes, sans toi...

Mais au lieu de terminer sa phrase, la jeune femme sanglota à nouveau du moins jusqu'à ce que ces bruits si caractéristique n'attirent son attention et la fasse se redresser légèrement. Mêler au vent et au bruissement des feuilles ces râles, ces pas trainant, ces silhouettes cadavériques qui s'avancent dangereusement à travers les arbres... Le coeur de Lily cesse alors de battre. Elle ne se sent ni en état de fuir ni en état de combattre, se tassant le plus possible  à l'abri du buissons qui se trouvent à coté d'elle, comme si elle ne désirait plus que faire un avec les plantes, la jeune femme leva un regard inquiet sur celle qui venait de lui sauver la vie. Avec un peu de chance, les rôdeurs passeraient de part et d'autres de leur petite cachette naturelle sans les voir.
Il ne restait plus qu'à prier
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Les vivants pire que les morts ? Ft. Arizona   
 
Les vivants pire que les morts ? Ft. Arizona
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
In Your Flesh :: Last pub before the end of the world :: Archives :: RPs
Page 1 sur 1
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération