Vote au top-site, sauve un poney !
Aide

Vous trouverez ci-dessous une collection de liens qui vous seront utiles tout au long de votre expérience de jeu parmi nous !
  1. Boutique du forum
  2. Archiver un sujet
  3. Pimenter les RPs
  4. Lancer un dé [Règles]
  5. Demandes administratives [Général]


Vous êtes nouveau ? N'hésitez pas à consulter notre "Guide de Survie" dont vous retrouverez le lien sur l'index ou à contacter un admin en cas de problème !
Placer votre recherche sur la PA
Newsletter #32 : Octobre 2018
Animation trimestrielle #1 Once upon a time !
Recherche de RP Consultez les demandes de RP

Intrigue #5 Recensement !
Venez mettre vos méninges à l'épreuve dans notre animation de Septembre
Scénarios du mois (+60pts) | Groupes dans le besoin
(Intrigue #5) What lies ahead - Chapitre I : New rulers, new rules > A lire ici

In Your Flesh :: Michigan State :: Fort Hope

 A night clearer than the day [Ezra & Noah]

And miles to go before I sleep
Noah RichardsonAnd miles to go before I sleep
avatar
Messages : 751
Points : 1206
Date d'inscription : 07/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: A night clearer than the day [Ezra & Noah]   Dim 10 Déc 2017 - 22:22
A night clearer than the day
Fort Hope - 16 août 2016+ ms.palmer

Il s’était glissé en bas des escaliers doucement histoire de ne pas réveiller l’enfant. Il avait mis une veste et était sortit dans la nuit déjà très lourde. Même au Nord du pays, l’été accablait par sa chaleur. Il y avait très peu de vent pour se rafraîchir et même les brises venant du Canada ne parvenaient pas à apaiser les plus sensibles. Il y avait des gardes patrouillant le long des murs et dans la rue. Il en salua un au loin avant de s’installer sur les marches de sa maison. Le ciel semblait paisible et aucun bruit ne semblait venir pour déranger le silence qui pesait sur Fort Hope. Cela faisait longtemps que Noah n’avait pas eu de nuits aussi paisibles et calmes. Quand il était dans le groupe de Lana, leur nombre ne permettait pas de s’étendre sur un périmètre aussi grand. Du coup, les discussions, les bruits de pas, les animaux et les rôdeurs rythmaient le sommeil déjà très perturbé du médecin.

Les premières nuits à Fort Hope, il se souvient s’être réveillé en sursaut et en sueur plusieurs fois, totalement paniqué, peu habitué à autant de silence. Il avait eu l’impression pendant quelques secondes d’être mort et que ce royaume totalement inaudible était l’enfers. Mais non, c’était simplement le son d’une zone protégée. Il s’était habitué au silence, mais son cerveau était toujours aussi torturé. Il n’arrivait pas à simplement fermer les yeux et se laisser emporter par la fatigue jusqu’au matin. Ses pensées lui envoyaient mille images dérangeantes et mille pensées terribles. Il n’y avait jamais vraiment de place pour la réflexion paisible et l’espoir. Chaque soirée était peuplée des frayeurs les plus glacées.

Quand il ne finissait pas totalement épuisé, il restait éveillé toute la nuit. Et plutôt que subir sans rien faire, il préférait toujours se relever et aller dehors, qu’il fasse froid ou qu’il fasse chaud. Regarder les vagues du lac au loin ou les maisons paisibles le détendait légèrement et faisait partir les crispations dans ses épaules. Il n’avait jamais été un fumeur mais il aurait bien voulu avoir quelque chose pour s’occuper les mains. Il vit une ombre descendre le long de la rue. Il reconnu bientôt un nouvel arrivant, quelqu’un qu’il avait examiné il y a quelques jours. Il ne se souvenait plus très bien du nom mais il savait que le type avait été un tatoueur dans un passé pas si lointain que ça.

Il leva la main pour le saluer poliment tout en restant assit sur les marches en pierre. « Ça va ? » s’enquit-il. Sa nature de médecin prenait souvent le dessus. Que faisait-il éveillé si tard ? Un problème ? Une maladie ? Une inquiétude quelconque ? Ou alors la même raison que lui ? « Vous avez besoin d’aide… Ezra c’est ça ? » finit-il par trouver. Finalement, il n’était pas si nul que ça pour se souvenir des prénoms.

_________________

    but one soul stays awake at night
    I was listening to the ocean, I saw a face in the sand but when I picked it up, then it vanished away from my hands... I had a dream I was seven, climbing my way in a tree, I saw a piece of heaven, waiting, impatient, for me...+ ms.palmer
Nudiste professionnel
Ezra YoungNudiste professionnel
avatar
Messages : 560
Points : 793
Date d'inscription : 08/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: A night clearer than the day [Ezra & Noah]   Lun 11 Déc 2017 - 21:32
Le calme ... Ezra n'était plus habitué à cela depuis un moment. Il n'était arrivé que quelques jours auparavant et il avait été pris dans une tornade d'occupation. Entre sa visite médicale, sa nouvelle maison, son nouveau travail, il n'avait pas eu le temps de se poser et de réfléchir. Cela avait été une bonne chose après tout, mais cette nuit, alors que la pression de son arrivée redescendait, son cerveau se mit à tourner à 100 à l'heure.

Il n'avait jamais vraiment réfléchi à la suite de sa vie, après tout, il se coucher rarement le soir en se disant qu'il serait vivant le soir suivant. Il n'était pas pour autant pessimiste, mais plutôt réaliste. Il était heureux de vivre encore un jour de plus, mais Ezra été lucide sur les dangers mortels de se nouveau monde auquel il été confronté.
Puis, on lui avait parlé de cet endroit et pour l'instant il avait l'impression d'avoir atterrit dans un petit paradis sur Terre. Tout le monde était sympathique et la place avait l'air des plus sûr alors que demander de plus. Il venait seulement de réaliser, qu'il pourrait peut-être retrouver un semblant de vie normale ici. Et il n'y était pas préparé du tout.

En ayant marre de tourner et retourner dans son lit, il se leva et sortie à l'extérieur. Cet endroit avait tout d'une ville "comme avant". Il se mit à rêver d'un nouveau magasin de tatouage, et un sourire bêta illumina son visage. Les seules choses qui lui rappelaient où il se trouvait maintenant, étaient la palissade et les miradors qui le protégeait de l'extérieur. Il pouvait même se balader dans les rues, de nuit, sans risquer de se faire attaquer : il n'en revenait toujours pas. Continuant de vagabonder dans ses pensées, il ne fit même pas attention que ses pieds s'étaient mis en route et traçaient leur chemin dans la rue ou se trouvait, entre autres, sa propre maison.

Un "ça va" sauvage le fit sursauter. Et il se tourna vivement en direction de la personne qui venait de l'interpeller, grandement surpris de trouver quelqu'un réveillé à cette heure là.

Il avait déjà vu ce gars, mais de nuit, c'était compliqué de mettre un nom sur un visage.

"Euh ... ouais ça va ... Non ... je n'ai besoin de rien ... Je me balade juste ... Vous bossez à l'infirmerie c'est ça ?"

Toujours d'accord pour une petite discussion, Ezra se rapprocha du perron ou était assis l'homme qui l'avait interpellé et s'installa à côté de lui en souriant.
And miles to go before I sleep
Noah RichardsonAnd miles to go before I sleep
avatar
Messages : 751
Points : 1206
Date d'inscription : 07/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: A night clearer than the day [Ezra & Noah]   Mar 12 Déc 2017 - 21:09
A night clearer than the day
Fort Hope - 16 août 2016+ ms.palmer

Le jeune homme sursauta lorsque Noah lui adressa la parole. En effet, dans la nuit qui se faisait bien plus sombre que dans les vestiges de mémoire qu’il avait de la ville, il pouvait être difficile de distinguer quelqu’un d’immobile. A une époque il habitait en ville avant de déménager dans la maison familiale à la campagne. La nuit ne semblait jamais présente à Washington et il avait eu du mal à s’habituer à la pénombre de la banlieue. Mais la nuit avait cessé d’être son amie le moment où tout avait commencé à dégringoler. Se déplacer de nuit était suicidaire tellement les rôdeurs avaient appris à ignorer ce détail. Ils pouvaient se cacher derrière n’importe quel coin de mur, voiture ou arbre et surgir en un instant, utilisant les sens défaillants des vivants… Pendant tout son voyage à travers les territoires du Nord, il avait appris à redouter chaque fois que le soleil déclinait, comme un enfant qui sentait arriver le monstre sous le lit, doucement. Mais son arrivée à Fort Hope avait réussi à taire un peu cette peur-là. Bien entendu, il en avait bien d’autres et bien plus effrayantes que celle-là.

Ezra lui dit qu’il n’avait besoin de rien et se baladait avant d’essayer de replacer Noah. Il hocha la tête en souriant timidement. « Oui, je suis médecin… » admit-il avant de rajouter « J’étais aussi médecin avant… » dit-il, comme pour justifier sa présence à l’infirmerie. Il avait eu un peu de mal à intégrer une aussi grande communauté, surtout en gardant à l’esprit que le chef de cette communauté avait conduit à la mort certaines personnes de son ancien groupe… Il se passa une main sur le visage avant de demander « Vous avez trouvé un endroit où travailler ? » lui demanda-t-il vraiment intéressé. Des fois il voyait passer des gens pour un contrôle et ne les revoyait pas avant quelques semaines. Les gens bougeaient des fois d’un poste à l’autre selon ce qu’ils préféraient ou selon leurs talents. Il devait avouer ne pas avoir beaucoup parlé avec Ezra car il devait souvent expédier les examens rapidement histoire de remettre son rapport au conseil. « Vous êtes arrivé tout seul ou avec de la compagnie ? » il n’osait pas dire « famille » ou « amis » car certains compagnons de route étaient plus des bouées de secours que de véritables connaissances amicales avec qui on aurait eu des affinités avant que tout cela n’arrive. La fin du monde et l’invasion des morts forçait à revoir ses exigences de fréquentation à la baisse.

_________________

    but one soul stays awake at night
    I was listening to the ocean, I saw a face in the sand but when I picked it up, then it vanished away from my hands... I had a dream I was seven, climbing my way in a tree, I saw a piece of heaven, waiting, impatient, for me...+ ms.palmer
Nudiste professionnel
Ezra YoungNudiste professionnel
avatar
Messages : 560
Points : 793
Date d'inscription : 08/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: A night clearer than the day [Ezra & Noah]   Jeu 14 Déc 2017 - 20:30
Ezra posa ses coudes sur ses genoux, et continua de s'adresser au médecin en regardant dans le vague en face de lui. Il lui jetait parfois de petits coups d'oeil pour voir l'expression de ce dernier. Le tatoueur se passa une main sur sa nuque comme pour se la masser.

C'était d'ailleurs plus par pur réflexe que par réel besoin, il n'avait plus mal au cou depuis quelques jours. Son stress devait surement influer sur son niveau de douleur. Son arrivée à Fort Hope avait encore bien plus de points positifs qu'il n'avait remarqué au premier abord.

" Je travaille au rationnement. Enfin, je fais des paniers avec la nourriture pour un peu tout le monde. "

Il rit légèrement, jamais il n'aurait imaginé un jour faire une telle tâche. Avant sa majorité sa vie se résumait au football américain et à tourmenter ses parents, après son départ pour le Nord, sa vie c'était concentré sur les tatouages uniquement jusqu'à ce qu'elle soit bouleversée à jamais par les rôdeurs.

Son compagnon nocturne lui demanda ensuite avec qui il était arrivé. Ezra n'avait pas envie de repenser à ses compagnons de route, surtout pas à la pauvre Jane qu'il avait dû abandonner. Une ombre passa dans son regard ... Comment avait-il pu la laisser derrière ... Il avait fuit pour sauver sa vie mais il avait l'impression d'avoir tué lui-même cette pauvre grand-mère, et ça le rendait toujours autant malade.

Il s'affligea une claque mentale et sourit pour se donner de la contenance, avant de répondre à son interlocuteur.

" Non, je suis arrivé seul, un gars avec qui j'ai voyagé m'a parlé d'ici ... Et j'ai décidé de vous rejoindre, je n'en pouvais plus de vivre dehors dans la peur. Je suis finalement arrivé ici, et plutôt content d'y être. "

Ezra tourna sa tête en direction du docteur et lui sourit de manière avenante. Si lui aussi été dehors pour se changer les idées et parce qu'il n'arrivait pas à dormir, l'homme en face de lui devait lui aussi avoir quelques soucis pour se retrouver là.

" Et vous Doc, vous faites quoi réveillé à une heure pareille ? La nuit est belle, mais vous feriez mieux de vous reposer, surtout que je suppose que vous devez avoir du travail avec tous les survivants qui sont ici. "
And miles to go before I sleep
Noah RichardsonAnd miles to go before I sleep
avatar
Messages : 751
Points : 1206
Date d'inscription : 07/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: A night clearer than the day [Ezra & Noah]   Dim 17 Déc 2017 - 12:15
A night clearer than the day
Fort Hope - 16 août 2016+ ms.palmer

Le jeune homme était installé sur les marches, à côté de lui. Noah eu soudainement des sortes de flash. Des souvenirs de longues nuits aux urgences, de pauses passées sur les marches de la porte arrière du service, à juste, essayer de faire baisser son rythme cardiaque et de respirer un peu d’air qui n’était pas saturé de produits désinfectants et d’odeur de maladie. Certains médecins fumaient, enchaînaient les cigarettes le plus vite possible, comme s’ils voulaient augmenter leur taux de nicotine au maximum avant de retourner au milieu du bazar organisé qu’était les urgences. Noah ne fumait pas et n’avait jamais fumé, mais il appréciait l’odeur. Peut-être car cela lui rappelait ces petits moments de pause dans ses journées te nuits bien remplies. Ce soir-là, pas de cigarette, pas d’alarmes d’ambulances fendant la circulation, pas de discussions lointaines, pas de sonneries de téléphones… Juste le silence d’une civilisation endormie et qui serait possiblement éteinte dans quelques années, et l’odeur de l’eau transportant les fumées d’algues et de sable. Quelque chose de calme et d’endolorissant mais aussi angoissant à cause de toute la signification que cela portait : Noah commençait à regretter sa vie imparfaite aux urgences et à s’occuper d’un père qui ne le reconnaissait pas un jour sur deux. Et cette petite discussion, sur ces marches, le renvoyait aux instants d’insouciances relatives qu’il avait vécu jusqu’à l’invasion de marcheurs décérébrés.

Il hocha la tête aux paroles d’Ezra. « Ha oui le rationnement, je crois que je vous y ai croisé un jour en effet… » dit-il. Il n’était pas toujours très doué pour reconnaitre les noms et les visages. Quelques matins, après avoir eu une insomnie, le monde autour de lui semblait noyé dans une brume incertaine. Les sons lui parvenaient comme floutés et lointains et ses sentiments même faisaient la grève, revenant le hanté le soir-même. Ezra parla de son arrivée avant de l’interroger sur le fait qu’il était réveillé et de lui conseiller de retourner se coucher.

Noah sourit timidement. « Je n’ai pas besoin de beaucoup d’heures de sommeil pour être en forme. » c’était vrai mais en même temps, c’était un petit faux. S’il pouvait se satisfaire d’environs six heures pour être en forme, il avait du mal à les obtenir certaines nuits, voyant la lune se déplaçait à chaque heure, sans parvenir pour autant à trouver un quelconque repos. « Et comme vous dites, je suis assez occupé en journée, alors c’est un peu mes heures de repos, à cette heure-ci. Mais notre communauté s’en sort plutôt bien pour être tout à fait honnête. C’est rien comparé au fait de se retrouver dehors sans protection solide. » ils avaient réussi à survivre assez longtemps avec son propre groupe, en dehors. Mais c’était les Punishers qui avaient eu raison de presque la moitié d’entre eux. « Je crois qu’il n’y a pas de matière à se plaindre ici. Enfin… Avant le prochain problème. »

Quand on était médecin, qui plus est, médecine aux urgences, il n’était pas possible de voir le monde comme quelque chose d’organisé de manière harmonieuse. Le chaos organisé était un concept bien vivant qui semblait à peine tenir, chaque seconde. Il n’avait pas fallu grand-chose pour que leur société s’écroule. Et il ne faudrait pas grand-chose pour que Fort Hope soit ébranlé dans ses fondations. Il suffisait juste d’attendre et d’observer. Que ce soit la maladie, des marcheurs en nombre important ou un autre groupe de survivants qui convoitaient leur confort, Noah avait peur que leur tranquillité ne soit pas un bien acquit.

_________________

    but one soul stays awake at night
    I was listening to the ocean, I saw a face in the sand but when I picked it up, then it vanished away from my hands... I had a dream I was seven, climbing my way in a tree, I saw a piece of heaven, waiting, impatient, for me...+ ms.palmer
Nudiste professionnel
Ezra YoungNudiste professionnel
avatar
Messages : 560
Points : 793
Date d'inscription : 08/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: A night clearer than the day [Ezra & Noah]   Lun 18 Déc 2017 - 22:26
Juste avant que le médecin ne lui réponde, Ezra l'avait trouvait quelque peu mélancolique. Arrivait-il au mauvais moment ? Avait-il dit ou fait quelque chose de mal ? Lui qui était si sociable et avenant oublier parfois que ses paroles et ses actions pouvait incommoder les autres. La plupart du temps il s'en moquer totalement, mais là, il lui semblait qu'il avait fait une bêtise.

Essayant de redonner le sourire à son interlocuteur, il reprit son bavardage.

" Moi j'adore dormir enfin en restant raisonnable bien sûr, mais pour être honnête ... c'est un peu trop calme ici, j'ai du mal à dormir sereinement depuis que je suis arrivé. C'est bizarre n'est-ce pas ? "

Pour éviter que le médecin n'est le temps de réagir immédiatement son aveu concernant la raison de sa balade nocturne (et surtout lui laisser le temps d'oubli cette information), le jeune homme enchaîna rapidement sur quelque chose qui avait attiré son attention dans le discours de son compagnon du soir.

" D'autres problèmes ? Vous avez eu des soucis ici ? Pourtant, Fort Hope ressemble à un petit paradis ... "

Ezra était très intéressé par la réponse. Les quelques jours qu'il avait passés ici, lui avait semblé tout à fait parfait. Tout le monde vivait dans la bonne entente, la communauté était organisée et tout semblait aller comme sur des roulettes. Mais le commentaire du docteur lui avait vrillé l'estomac. Il avait peur de tomber de haut. Et si le paradis qu'il s'imaginait n'était pas foncièrement plus différent que l'extérieur qui se trouvait derrière les palissades ? Que cette apparente tranquillité ne soit là que pour piéger les nouveaux venus tel que lui et leur donner de faux espoirs ?

Le tatoueur ferma les yeux pour se calmer et changea encore un fois de conversation afin d'éviter de s’inquiéter plus que de raison en extrapolant des hypothèses extravagante. Il ne manquerait plus qu'il fasse une crise d'hyperventilation devant le médecin pour avoir paniqué tout seul.

" Ça fait longtemps que vous êtes installé à Fort Hope Doc ? "

Il commenta sa propre question avant même d'avoir laissé le temps à Noah d'y répondre. Il parlait souvent beaucoup trop quand il était gênait par une situation. Et là , le pauvre Ezra se sentait mal à l'aise d'avoir demandé la source des problèmes ainsi que d'avoir embarrassé Noah. Après tout, cela ne le regardait pas ...

" J'ai longtemps hésité à venir dans un groupe tel que le vôtre ... J'avais trop peur des infectés ... J'ai une tête de bad boy, mais en fait, je suis un vrai trouillard ! "

Ezra rit maladroitement, essayant de détendre l'atmosphère comme il le pouvait. Il n'arrivait pas à dormir à cause du calme, mais peut-être qu'après avoir eu les réponses à ses questions, d'autres préoccupation l'empêcherait de trouver le sommeil.

Il se massa une nouvelle fois la nuque se demandant comment cette conversation allait tourner.
And miles to go before I sleep
Noah RichardsonAnd miles to go before I sleep
avatar
Messages : 751
Points : 1206
Date d'inscription : 07/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: A night clearer than the day [Ezra & Noah]   Mer 20 Déc 2017 - 18:35
A night clearer than the day
Fort Hope - 16 août 2016+ ms.palmer

Ezra n’était pas le genre de personne que Noah aurait fréquenté dans son ancienne vie. Il n’était pas un bout en train ni quelqu’un de particulièrement extraverti. Il était même l’inverse. Les gens l’invitaient rarement aux fêtes car ils savaient qu’il finirait par se cacher dans un coin, son verre à la main, essayant de réduire sa taille en enfonçant sa tête dans ses épaules. Seuls ses proches amis osaient lui proposer de venir en sachant qu’il se pourrait qu’il ne prononce pas un mot de toute la nuit. Ses deux tatouages discrets, qu’il ne montrait presque jamais, avaient été des occurrences rares qu’il avait surtout fait sur un petit coup de pression de la part de partenaires. Il ne les regrettait pas. Quand ils avaient fait leurs choix, il avait pris soin de bien réfléchir à fin qu’il ne regrette pas cette marque indélébile au bout de cinq ans… Et déjà rien que deux petits tatouages avaient été un casse-tête, il ne pouvait imaginer à quel point quelqu’un comme Ezra devait se décider. Mais après, il devait certainement venir d’un autre monde totalement alien au sien. L’homme lui confia d’ailleurs qu’il avait du mal à dormir à cause du calme. Noah hocha la tête. Il finit par le relancer sur des hypothétiques problèmes à Fort Hope.

« Non, je n’ai pas dit qu’il y avait des problèmes. J’ai juste dit qu’il y aura toujours un problème à un moment ou à un autre. Que ce soit la nourriture, les marcheurs ou les autres survivants, il serait un peu utopiste de penser que notre situation ne changera jamais… Et je ne trouve pas ça bizarre, votre histoire de sommeil… Ca dépend à ce que vous êtes habitué j’imagine. J’ai longtemps habité en banlieue alors moi ça me convient pas mal. Mais aux vues des circonstances actuelles j’imagine que tout le monde a un peu de mal à dormir, ou du moins, tout le monde ne dort que d’un œil. » ils avaient tous vécu des nuits interminables depuis que leur vie avait changé. Ils avaient tous connu le réveil brutal qui sentait la mort imminente et l’horreur absolue. Et ils étaient tous conscients que cela pouvait se reproduire à n’importe quel moment ; et que les conséquences seraient terribles s’ils baissaient trop la garde.

Le tatoueur s’intéressa ensuite à l’arriver de Noah à Fort Hope, il lui confit qu’il avait hésité à venir dans un tel endroit. « Je suis arrivé en janvier, après qu’on ai repoussé les Punishers. » Il ne voulait pas forcément s’attarder sur la journée où il avait perdu la moitié des gens de son propre groupe. « Oui, les grandes communautés vont forcément attirer plus d’infectés, mais après, le nombre fait la force aussi. Je crois qu’il serait difficile d’évoluer dans une telle ville entièrement seul. Et je dois avouer que je ne suis pas non plus le genre téméraire et courageux. Je sais à peine tirer une balle de carabine au repos, sans me crever un œil… » dit-il en souriant. Toutes ces années à chasser avec son père avaient été totalement inutiles à la fin. « Vous êtes arrivé récemment il me semble vous. Vous avez déjà rencontré quelques personnes ? » les gens avaient été généralement très sympathiques dans les environs. Ils avaient accepté le médecin relativement rapidement, peut être aussi car c’était un médecin qui sait… Ou alors sa paranoïa habituelle était encore entrain de prendre le dessus.

_________________

    but one soul stays awake at night
    I was listening to the ocean, I saw a face in the sand but when I picked it up, then it vanished away from my hands... I had a dream I was seven, climbing my way in a tree, I saw a piece of heaven, waiting, impatient, for me...+ ms.palmer
Nudiste professionnel
Ezra YoungNudiste professionnel
avatar
Messages : 560
Points : 793
Date d'inscription : 08/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: A night clearer than the day [Ezra & Noah]   Dim 24 Déc 2017 - 10:39
Il écoutait ce que lui racontait le médecin, n'intervenant pas pour bien tout saisir dans son discours. Quand Noah parlait de problèmes, il pensait aux divers soucis qui pouvait frapper la communauté. Et Ezra voyait très bien ce dont il parlait. Il existait les mêmes risques quand il vivait dehors, mais il y avait beaucoup plus à perdre pour une communauté que pour un homme seul. Il espérait, dans son éternel optimisme, que tout se passerait bien pour eux maintenant qu'il les avait rejoint.

Naoh évoqua rapidement son arrivée, le tatoueur se rendit compte que ce dernier ne semblait pas vouloir plus que cela s'étendre sur le sujet. Il rebondit donc sur son apparente maladresse à la carabine pour diriger la conversation sur un sujet moins sensible. Ezra, quant à lui, avait toujours réussi à esquiver les leçons de tire de son père. Mais dans les circonstances actuelles, il le regrettait plus qu'un peu.

"Je n'ai jamais utilisé d'arme à feu, je me défendais avec un simple couteau de cuisine quand j'étais dehors. Ma technique de survie c'était plutôt la fuite que l'affrontement. Je ne me vois toujours pas tirer au fusil sur l'une de ses créatures ... Je suis bien trop nerveux pour ça. "

Ezra tapota amicalement le genou de son interlocuteur, en riant doucement, bien qu'une ombre de tristesse soit passée dans son regard. Il essayait de ne plus penser à cette vielle femme qu'il avait dû abandonner, mais parfois, cela ne marchait pas aussi bien qu'il le voulait. IL réafficha son sourire amicale et enchaîna.

" Quand je vous disais que je n'étais pas un courageux. "

Ensuite, Noah lui demanda s'il connaissait d'autres personne ici, le tatoueur n'eut pas à réfléchir longtemps. Il n'avait pas encore eut le temps de saouler beaucoup de monde à Fort Hope. Depuis qu'il était arrivé, il n'avait pas chercher plus que cela le contacte des autres, préférant s'installer tranquillement et prendre seul ses marques. Il avait aussi à son plus grand bonheur pu reprendre le dessin. Mais tout cela ne lui avait pas permis de commencer à créer des liens avec les autres habitants.

" J'ai croisé beaucoup de monde, mais je n'ai pas discuté avec eux. Sauf avec un certain Nanse. J'étais en train de dessiner dans le bois derrière le lotissement quand ... enfin, je vais pas vous résumer toute notre conversation... Il est très sympathique et il vient lui aussi d'arriver en ville. On a eut une conversation des plus normale, c'était rafraîchissant. "

Quand il était avec d'autres personnes, Ezra adorait parler, il n'était pas d'un naturel bavard, mais quand il démarrait, il ne s'arrêtait plus. S'il n'avait pas été tatoueur, Ezra aurait fait un très bon coiffeur, il pouvait très bien animer une conversation à partir de rien et prendre du plaisir à écouter les petites histoires sans importance de tout le monde.

" Et maintenant je peux rajouter le Doc à ma liste de personne avec qui j'ai discuté. D'ailleurs, si ça vous intéresse, je risque de faire une pendaison de crémaillère prochainement. Vous êtes invité, vous et vos proches. "

L'idée qu'il avait eue quelques jours plus tôt faisait toujours son petit chemin dans son esprit, et cette dernière se précisait. Il avait prévu de faire une sortie avec Nanse pour aller récupérer des affaires pour la fête qu'il souhaitait organiser. Il espérait que cela se ferait vraiment, autant la sortie que la fête. Cela faisait bien trop longtemps qu'il n'avait pas eu le plaisir de s'amuser et de se trémousser sur un peu de musique.

" D'ailleurs, vous connaissez des musiciens à Fort Hope ? "
And miles to go before I sleep
Noah RichardsonAnd miles to go before I sleep
avatar
Messages : 751
Points : 1206
Date d'inscription : 07/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: A night clearer than the day [Ezra & Noah]   Jeu 28 Déc 2017 - 11:21
A night clearer than the day
Fort Hope - 16 août 2016+ ms.palmer

Ezra avait des techniques assez similaires à celles de Noah. A ceci prêt peut être, que le médecin avait trouvé un groupe auquel s’attacher pour ne pas avoir à se battre ou à se défendre lui même. Il avait échangé ses compétences contre la protection que garantirait quelqu’un qui voulait un docteur dans le coin si les choses tournaient mal. Si il n’avait pas eu une telle utilité et si il n’avait pas été assez doué pour se déplacer silencieusement, il n’aurait potentiellement pas pu sortir de Washington vivant et son aventure se serait arrêtée il y a bien longtemps. Il aurait rejoint l’armée effrayante qui progressait lentement en dehors de ces murs, dévorant et attaquant sans discrimination.

« Il y a peut être des gens qui pourraient nous apprendre à utiliser des armes à feu… J’imagine que plus on est de combattants, mieux c’est pour la communauté. » en général on l’éloignait souvent des premières lignes histoire de ne pas perdre un médecin. Toutes les connaissances qu’il avait engrangé en plus de six ans d’études et de pratique ne pourrait pas se retrouver aussi facilement à présent que les universités et les écoles étaient inexistantes. De plus, malgré la fermeture des structures publiques et privées peu de temps après les annonces inquiétantes du gouvernement, des médecins étaient souvent mort en espérant aider des amis ou de la famille, rendant ainsi leur nombre rare et restreint. Noah, lui, avait préféré la couardise et protéger son père plutôt que de se mettre en première ligne tel un superman… Des supermans, de toute façon, il n’y en avait pas tant que ça. Deux choses semblaient arriver à vous faire survivre dans ce monde : l’opportunisme et la violence. Se cacher, négocier, marchander et tromper, ce n’était que de l’opportunisme. Noah en était un même si il avait légèrement honte de le reconnaître. La violence, même si il l’abhorrait totalement, était certainement ce qui lui avait permit de survivre aussi longtemps dans son groupe originel même si ils avaient eu des choix bien moins difficiles à prendre que les gens habitant Fort Hope.

Ezra lui confia n’avoir pas parlé à beaucoup de monde, seulement à Nanse, un homme qu’il connaissait de vue. Noah hocha la tête et sourit. « Une pendaison de crémaillère… J’avoue que je n’aurais pas cru ça possible ici, mais pourquoi pas. » commenta-t-il. « Et non, je ne connais pas de musiciens. Je pense que faire trop de bruits dans l’enceinte du camp serait déconseillé mais il me semble que certaines maisons ont des caves alors pourquoi pas... » encore fallait-il trouver des instruments et des gens pour les entretenir. Les luthiers ne devaient pas courir les rues. Bien que, à la réflexion, il devait certainement rester des instruments dans des magasins en ville étant donné que les gens s’étaient en priorité précipités sur la nourriture et les armes quand tout à commencé à foutre le camp. « Je ne parle pas trop de musique avec les gens ici. On ne parle pas trop de grand-chose pour être honnête, juste de survie, de marcheurs et de stocks. Et puis de santé et de médicaments, mais ça c’est parce que je suis médecin certainement. » en effet, ils ne parlaient pas de grand-chose à part de ce qui était ultimement important. Et c’était fatiguant, Noah s’en rendait compte maintenant.

_________________

    but one soul stays awake at night
    I was listening to the ocean, I saw a face in the sand but when I picked it up, then it vanished away from my hands... I had a dream I was seven, climbing my way in a tree, I saw a piece of heaven, waiting, impatient, for me...+ ms.palmer
Nudiste professionnel
Ezra YoungNudiste professionnel
avatar
Messages : 560
Points : 793
Date d'inscription : 08/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: A night clearer than the day [Ezra & Noah]   Lun 1 Jan 2018 - 20:45
Armes à feu. Ces simples mots firent frissonner notre pauvre tatoueur. Il n'avait pas peur de tenir ce genre d'objet, mais pour lui, l'utiliser devenait bien plus compliqué. Bien qu'il savait qu'il s'en servirait uniquement contre les rôdeurs, cela n'enlevait pas le fait qu'elles en restaient tout de même dangereuse pour les vivants. Il faudrait sûrement qu'il prenne énormément sur lui pour arriver à les utiliser en toute sérénité, mais il n'était peut-être pas encore prêt. C'était tout bonnement ridicule d'appréhender de se servir de ce genre d'outils, après tout cela lui sauverait peut-être la vie un de ses jours, mais Ezra n'arrivait pas à raisonner posément sur ce sujet.

" Euh oui pourquoi pas ... mais je ne promets pas d'être très efficace. Je ne sais pas si j'aurais assez de nerfs pour manipuler ce genre de chose ... J'avoue que ça me met vraiment pas à l'aise ... "

Son frère était un vrai bagarreur, mais Ezra, malgré ces années de football américain, n'en demeurait pas moins en grand pacifiste. Il ne savait pas se battre avec ses poings et avec une arme à feu entre les mains, il perdait tous ses moyens. Une fois son père l'avait emmené dans un stand de tir, pour faire de lui un vrai homme, mais le jeune Ezra, alors âgé de 14 ans, n'avait pas pu tirer ne serais-ce qu'une seule balle. Cela avait été, une fois de plus, une raison de conflit entre lui et son paternel et cela lui laissait un souvenir amer.

Puis le médecin continua de parler.

" Vous savez Doc, avec moi vous pouvez de plein d'autres choses. Je sais pas si vous l'avez remarqué, mais j'adore discuter. Même quand je suis pas très en forme ... je suis un grand bavard. "

Toujours souriant Ezra se retenait de faire un câlin à Noah. La façon dont ce dernier avait évoqué sont manque de conversation positive avec les autres membres de la communauté avait grandement perturbé le tatoueur. Il ne comprenait pas l'intérêt de toujours parler de chose sérieuse. Après tout, à quoi cela servait d'être dans une communauté si c'était pour ne pas pouvoir en profiter de temps en temps et faire comme autrefois ? Il savait que rien ne redeviendrait comme avant, que ce temps était révolu et que leur avenir serait marqué par la mort. Mais, s'il comptait réussir à redresser un peu l'humanité, il fallait garder espoir. Et pour Ezra cela passait par prendre du bon temps avec les vivants. Que cela soit la fête, les discussions ou tout autres chose, il fallait briser cette triste monotonie pour que l'espoir revienne en chacun d'entre eux.

Toujours en bon copain, il rebondit sur tout autre chose pour que la conversation tourne autrement :

" Vous vivez seul ici ? Moi je suis seul pour l'instant dans ma maison, mais j'aimerais avoir un peu de compagnie prochainement. Style des colocataires, vous voyez ? Avant je vivais avec mes parents et mon grand frère. Mais j'ai coupé les ponts avec eux y'a déjà plusieurs années. Je pense que ça me manque d'avoir de la compagnie chez moi. "

Ezra évoqua sa famille de manière légère, il imaginait toujours cette dernière vivante quelque part, hors de danger et en bonne santé. Cela lui permettait de ne pas se sentir profondément seul au monde, même si, finalement, ce n'était pas la solution pour qu'il se construise un avenir sain.
And miles to go before I sleep
Noah RichardsonAnd miles to go before I sleep
avatar
Messages : 751
Points : 1206
Date d'inscription : 07/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: A night clearer than the day [Ezra & Noah]   Sam 6 Jan 2018 - 13:25
A night clearer than the day
Fort Hope - 16 août 2016+ ms.palmer

Noah hocha la tête quand Ezra lui confia que les armes à feu le mettaient mal à l’aise. Il ne pouvait qu’être d’accord. Déjà, entant que médecin, il savait ce que ce genre d’objets pouvait faire comme dégât sur les vivants. Que ce soit au niveau des blessures qu’on écopait quand la balle rentrait dans la chair ou les risques d’infection que cela occasionnait… Les cas de blessures par balles qui arrivaient aux urgences étaient toujours très délicates à traiter. Les hémorragies pouvaient arriver de n’importe où et le passage d’une balle pouvait fragiliser d’autres organes en plus de couper certains flots de sang, handicapant d’autres parties du corps. C’était un casse-tête délicat qu’il fallait manier avec précaution. Et même s’ils étaient un des pays avec le plus de blessures par arme à feu, les conséquences de ces négligences ou attaques étaient tellement catastrophiques qu’il était inutile de chercher la solution parfaite à appliquer. Chaque cas était différent. D’un point de vue personnel ensuite, Noah n’aimait pas l’idée de la guerre, de l’affrontement et surtout, l’idée qu’un objet aussi facile à manier puisse faire autant de casse. « Je suis d’accord, je n’aime pas ça non plus. Mais si un jour on en a vraiment besoin, le regret ne nous aidera en rien et on sera incapable de protéger nos proches. » ou de ce qu’il en restait du moins.

Son camarade d’insomnie lui avoua ensuite être un gros bavard. Noah savait aussi se faire très bavard quand il était avec des gens en qui il avait vraiment confiance, dans l’intimité d’un lieu chaleureux. Une situation dans laquelle il ne s’était pas retrouvé depuis très très longtemps. « C’est bien. Il en faut, surtout dans notre situation. » comment a-t-il. Il y avait bien trop de gens réservés, timides ou carrément mutiques dans le coin, qui gardaient tout en dedans, ne communiquaient pas et finissaient par se faire des crises d’urticaires ou des crises tout court. En même temps, le contexte actuel n’était pas idyllique pour se sociabiliser avec les autres, quand on savait qu’ils pourraient mourir du jour au lendemain ou que ce havre de paix puisse s’effondrer d’un coup, une nuit. S’engager et discuter c’était formé des liens qui pouvaient disparaitre et laisser derrière eux encore plus de douleur.

« Non je ne vis pas seul. J’ai une enfant avec moi. Elle a rejoint mon groupe au début de l’épidémie. » Enfin, enfant… Plus adolescente qu’autre chose et surtout, plus proche de la maturité dans sa tête que certains adultes qu’ils avaient croisés. Mais elle n’était pas particulièrement difficile à vivre et restait active en journée. C’était probablement très bien qu’elle fasse ça finalement. Même si Noah était toujours inquiet de savoir où elle était et ce qu’elle faisait, redoutant chaque seconde qu’on vienne le chercher car elle avait disparu, ou pire, était morte. « Je suis sûre que d’autres survivants vont arriver en entendant que Fort Hope Community se développe bien. Je crois qu’on a tous envie de reprendre un peu le cours d’une vie à peu près normale. » dit-il tout en ayant conscience qu’ils avaient tout sauf une vie normale à présent. « Et puis qui sait, peut être qu’après avoir vécu avec quelqu’un, vous regretterez le moment où vous pouviez faire ce que vous vouliez dans votre maison… » les humains avaient souvent tendance à vouloir ce qu’ils n’avaient pas et à idéaliser les situations inconnues. Finalement, des fois, Noah regrettait le long voyage que son groupe avait entreprit, avant de se souvenir de la terreur que cachait chaque arbre et chaque tournant. L’angoisse de ne pas savoir si on serait en vie la minute d’après.

« Ça m’étonne qu’il n’y ai pas encore de bar dans le coin. En général c’est la première chose que les gens cherchent. L’alcool ou les drogues… » lui ne buvait pas particulièrement et il n’avait jamais eu envie de prendre des drogues en voyant l’état dans lequel certaines personnes se retrouvaient dans les urgences de Washington…

_________________

    but one soul stays awake at night
    I was listening to the ocean, I saw a face in the sand but when I picked it up, then it vanished away from my hands... I had a dream I was seven, climbing my way in a tree, I saw a piece of heaven, waiting, impatient, for me...+ ms.palmer
Nudiste professionnel
Ezra YoungNudiste professionnel
avatar
Messages : 560
Points : 793
Date d'inscription : 08/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: A night clearer than the day [Ezra & Noah]   Lun 8 Jan 2018 - 11:09
Ezra ne fit qu'acquiescer à la remarque du médecin sur le combat. Il n'avait pas tord, et même si cela ne l'enchantait pas, il devait se rendre à l'évidence : il devait devenir un combattant. Puis, Noah lui appris qu'il s'occupait d'une enfant. Bien que surprit, le tatoueur ne cacha pas son admiration.

" Donc tu fais le papa de substitution, c'est cool ! "

Ezra sourit encore une fois, le médecin semblait vraiment dévoué son existence aux autres. Après tout, c'est ce que l'on attendait d'un médecin en générale, mais cela lui faisait plaisir de constater que l'altruisme existait encore. Noah était le genre de personne qu'Ezra aurait bien aimait côtoyer dans sa vie d'avant. Or, de part son métier, il ne traînait pas du tout avec des personnes du genre de Noah, mais plutôt avec des gros durs ou des je-m'en-foutiste ...

" J'ai vraiment vécu seul trop longtemps, je ne regretterais pas de me prendre la tête avec mes futurs colocataires. Avoir des problèmes de ce genre, c'est du caviar par rapport à l'extérieur. Donc il me tarde vraiment. Et puis, peut-être que je me trouverais un copain dans le tas. "

Il fit un clin d'oeil a Noah et rigola légèrement. Il assumait à deux cent pourcents son homosexualité, bien qu'il n'aille pas le crier sur les toits non plus, cela ne le dérangeait pas d'en parler. Si son orientation ne convenait pas à quelqu'un alors c'était lui tout entier le problème et il n'allait pas se décarcasser pour ce genre de personne. Il ne l'avait pas fait pour ces parents, il ne le ferait pas pour d'autres.

Ezra réfléchit un moment, mais il était vrai qu'il n'avait ni vu ni attendu parler d'un bar dans Fort Hope. C'est vrai que l'alcool et les drogues pouvaient donner un petit confort pour oublier ce qu'il se passait dehors, mais le tatoueur ne se serait jamais risqué à voir ses réflexes engourdit par une substance inutile pour sa survie. Mais, maintenant qu'il était en sécurité, il ne dirait pas non à un petit verre de temps en temps.

" Il n'y a même pas un petit bar dans la salle commune ? C'est dommage, je pense que ça détendrait beaucoup de monde. Les gens m'ont l'air quand même bien stressés ici. "

Pour avoir vécu un long moment dehors, il ne comprenait pas pourquoi les gens ne profitaient pas plus de la relative sécurité de Fort Hope. Il y avait toujours des problèmes concernant la gestion des ressources, mais il y avait de l'eau, de l'électricité, de la nourriture et de la compagnie. Tout pour être heureux. Pour Ezra, qui ne cessait de se le répéter, Fort Hope était un vrai paradis. Il était sûrement encore dans l'euphorie de son arrivée, mais il ne dissimulait pas son contentement.

" D'ailleurs, je sais pas si ma question est déplacée, mais vous faites quoi pour vous amuser ici ? Du sport, du poker ou un truc que vous avez inventé ? "

Le tatoueur jeta un regard inquiet vers la maison. Cela montait lentement à son cerveau, mais il y avait quelqu'un dans cette maison, et lui ne prenait pas garde de surveiller le niveau sonore de sa voix.

" J'espère qu'on ne dérange pas ta gamine, à discuter de la sorte sur le pas de la porte ... ? "

Il s'en foutait en générale de déranger les autres, mais il avait un peu plus de scrupule à empêcher un enfant de dormir. Surtout qu'il n'imaginait pas ce que ces derniers devaient vivre dans un environnement tel que celui-ci. Ezra était heureux d'avoir affronté ces évènements en étant adulte, il n'imaginait même pas l'impact que cela aurait eu sur lui de vivre ça avec 10 à 20 ans de moins. Il en frissonna.
And miles to go before I sleep
Noah RichardsonAnd miles to go before I sleep
avatar
Messages : 751
Points : 1206
Date d'inscription : 07/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: A night clearer than the day [Ezra & Noah]   Lun 8 Jan 2018 - 20:52
A night clearer than the day
Fort Hope - 16 août 2016+ ms.palmer

Ezra semblait se détendre au fur et à mesure de leur conversation. Tant mieux, Noah commençait à se sentir moins tendu aussi. Il ne parlait pas souvent d’autre chose que de l’infirmerie ou de la santé des gens qui l’entouraient. C’était aussi un peu le syndrome du médecin. Dès qu’il avait eu son diplôme, d’anciens cousins et d’obscurs connaissances s’étaient mises à le contacter en espérant avoir des consultations gratuites et non officielles « vite fait » histoire de s’épargner la fille d’attente chez le médecin ou aux urgences. N’importe quel bouton ou grain de beauté devenait un cancer et n’importe quelle plaque devenait une crise d’urticaire. Comme si, quand on avait quelqu’un d’utile à proximité, on se devait de le consulter au moindre doute. Noah savait en général assez bien ménager les patients mais les hypocondriaques, il ne savait pas bien faire et s’arrangeait en général pour refiler le bébé à quelqu’un d’autre tout en s’esquissant de la situation. Ainsi, finalement sortir de son rôle de docteur lui faisait un peu de bien par rapport à d’habitude.

Lorsqu’Ezra l’appela « papa de substitution » il tiqua légèrement. Il ne s’était jamais vraiment défini comme père, encore moins de la gamine qu’il gardait. Des fois même, c’était plus elle qui donnait des semblants d’ordres que lui. Mais à aucun moment il ne s’était définit comme un parent. Il avait croisé par hasard la route de cette gosse et il s’était donné pour devoir de ne pas la laisser crever et d’essayer de rendre son existence un peu moins misérable. Elle-même l’appelait Noah et ne s’embarrassait pas avec des superficialités affectives. Elle ne s’embarrassait pas de grand-chose de toute façon. Noah ne corrigea cependant pas Ezra. L’Américain ne voulait pas s’embourber dans ce genre d’explication dont il ne connaissait même pas la fin lui-même. Il n’en avait aucune idée s’il était véritablement le gardien ou le « papa de substitution » de cet enfant. Le fait est qu’ils étaient dans la même maison et qu’ils essayaient vaguement de veiller l’un sur l’autre.

Il sourit face à l’enthousiasme d’Ezra quant au fait d’avoir des colocataires. Quand Ezra lui fit un rapide clin d’œil en faisant référence à un copain, il eut peur une seconde que c’était un message qui lui était adressé. Noah ne répondait pas bien à la drague comme à toute forme d’attention insistante à son égard. Il décida de plutôt relancer sur la problématique des colocataires. « C’est vrai que ça me manque aussi les discussions futiles et les préoccupations secondaires. Avoir peur pour sa vie, c’est fatiguant. » penser à racheter du lait, penser à aller à la poste… Ce genre de petits désagréments semblaient tellement agréables après avoir traversé tout ce qu’il avait traversé jusqu’ici.

« Je pense que pour le moment, on rassemble l’alcool et les drogues pour l’infirmerie, en cas d’urgence. On n’a pas beaucoup de marge de manœuvre en cas de grosse épidémie ou en cas de grosses blessures. » la marge était tellement infime qu’un gros accident pourrait certainement avoir des conséquences assez dramatiques vu comment il leur manquait de tout. Quand Ezra lui demanda ce qu’ils faisaient pour s’amuser, Noah du y réfléchir quelques secondes, avant que le tatoueur ne l’interrompe pour lui demander si cela ne dérangeait pas l’enfant qu’ils parlent ainsi devant la maison. Noah jeta un coup d’œil rapide au-dessus de son épaule pour constater que la maison calme et immobile n’avait pas bougé. Aucune lumière, aucun son ne s’en dégageait. Il se retourna vers Ezra. « Non, elle dort comme une enclume en général. Ne pas avoir peur de se faire réveiller en urgence pour fuir un campement, je crois que ça aide. » puis il reprit sur le sujet précédent « Je t’avoue que je ne dois pas être la bonne personne à qui demander ça. Je suis un peu ennuyeux et pas franchement amusant. Je suis pas le genre de personne à savoir ça. Peut être que si tu demandes à des gens là depuis plus longtemps tu pourrais avoir une réponse. Mais de ce que j’ai vu, il n’y a pas grand-chose. Tu pourrais démarrer quelque chose j’imagine. Ça ne dérangerait personne, je pense, un peu de distraction. » commenta-t-il. « Tu as un jeu de carte complet ? » dans une autre vie cela aurait été facile à avoir mais à présent, le docteur doutait qu’une personne protège un tel objet en mettant sa vie en danger, dans l’espoir de garder toutes les cartes.

_________________

    but one soul stays awake at night
    I was listening to the ocean, I saw a face in the sand but when I picked it up, then it vanished away from my hands... I had a dream I was seven, climbing my way in a tree, I saw a piece of heaven, waiting, impatient, for me...+ ms.palmer
Nudiste professionnel
Ezra YoungNudiste professionnel
avatar
Messages : 560
Points : 793
Date d'inscription : 08/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: A night clearer than the day [Ezra & Noah]   Jeu 11 Jan 2018 - 20:36
Ezra écouta Noah avec attention, il s'inquiéta un peu de savoir que l'infirmerie n'avait pas grand chose pour tourner en cas de soucis. Mais bon, il devait déjà s'estimer heureux d'avoir un médecin sur place. C'était déjà beaucoup mieux que ce qu'il avait connu jusqu'à maintenant. Il ne s'était pas fait gravement mal depuis le début des incidents, seulement quelques coupures et bosses sans oublier ces putain d'ampoules aux pieds. Heureusement pour lui, car sinon il aurait eu des soucis. Il se doutait bien que dans les conditions actuelles le moindre petit bobo un peu mauvais pouvait devenir mortel.

" Elle de la chance de bien dormir. Je pense que nous devrions prendre exemple sur elle. Elle ne semble pas flipper qu'il y ai une attaque de nuit. C'est bien. J'espère que ça me passera avec le temps ... J'aimerais bien arriver à faire une nuit complète ... "

Maintenant rassuré, Ezra continua à parler comme de rien n'était. Même aussi tard dans la nuit, il ne rechignait pas devant une bonne discussion.

" Non pas de jeu de cartes malheureusement, et quant à toi tu te mets trop de pression Doc, il ne faut pas dire des trucs comme ça. Il faut que tu t'amuses de temps en temps. Sinon tu vas vriller et ça sera cool pour personne. Je vais me renseigner et au pire, je te promets de trouver un truc que nous pourrions faire tout les deux pour nous amuser. "

Ezra se retint de sourire, mais fit tout de même un autre clin d'œil à Noah. Il aimait bien taquiner les gens de temps en temps et il se demandait si le docteur allait saisir le double sens de sa phrase ou non. Il ne draguait absolument pas le médecin, d'ailleurs, il se doutait bien que ce dernier avait peu de chance d'être du même côté de la barrière que lui, mais le tatoueur se plaisait à provoquer gentiment les gens autour de lui en jouant sur son orientation. Il ne l'avait plus fait depuis longtemps, mais là, dans cette conversation détendue, il n'avait pu s'en empêcher.

Ne voulant pas non plus paraître trop lourd, il enchaîna rapidement sur un tout autre sujet.

" Tu faisais du sport avant. Style à l'Université ou autre ... J'ai fait du Football américain moi. Mais j'ai dû arrêter. Peut-être que ça serait intéressant de monter un petit club de sport pour changer les idées de tout le monde. "

Le tatoueur s'étira. Il n'était pas un grand sportif dans l'âme, mais il ne pouvait nier que le sport aidait à se vider l'esprit. Quand il était jeune, il s'en était rendu compte, pendant ses heures d'entraînement, il oubliait sa famille et tout ses autres problèmes. Il était juste là pour le dépassement de soi-même et la dépense d'énergie. Aux vus les quelques personnes qu'il avait croisées ici, peut-être qu'un petit match de basket ou autre de temps en temps aiderait tout le monde à être plus détendu et souriant.

" Et puis ça nous permettrait de nous garder en forme en plus non ? "

Ezra se leva d'un coup et se mit à courir sur place en rigolant doucement. Lui non plus ne dirait pas non à un peu d'activité physique positive de temps en temps. Car non, il ne considérait pas "la fuite devant rôdeur" comme un sport à part entière.
And miles to go before I sleep
Noah RichardsonAnd miles to go before I sleep
avatar
Messages : 751
Points : 1206
Date d'inscription : 07/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: A night clearer than the day [Ezra & Noah]   Lun 15 Jan 2018 - 18:37
A night clearer than the day
Fort Hope - 16 août 2016+ ms.palmer

Ezra avait commencé à le tutoyer au cours de la conversation sans que Noah ne s’en rende vraiment compte. Les gens avaient l’habitude de parler aux médecins et gens dans le milieu médical d’une manière plus personnelle et amicale très rapidement. En sachant leurs petits bobos comme les grands, en étant au plus près de leurs corps constamment, en sachant presque tout ce qu’il y avait à savoir sur leur état, beaucoup de personnes préféraient avoir les médecins de leur côté. Après tout, il était plus agréable de savoir que quelqu’un d’un peu proche de soi s’occupait de vous plutôt qu’un parfait inconnu dont on connaissait vaguement le titre. Noah hocha la tête quand Ezra mentionna la chance qu’avait la gamine de pouvoir parfaitement dormir sur ses deux oreilles contrairement à eux qui étaient debout, certainement par dépit plus que par volonté. « Je pense que ça viendra avec le temps, les nuits complètes. Je pense que nos corps doivent se réhabituer. » se réhabituer à ne pas être dans une terreur intense constamment, à ne pas se préparer au trépas chaque jour… Le stress et l’angoisse laissaient des séquelles physiques autant que psychologiques. Les soldats revenant de zones de guerre avaient souvent des complications ou attrapaient des maladies de manière surprenante, comme si leur système immunitaire avait pris un énorme coup de vieux.

L’esprit et la santé mentale était toujours un élément clé dans les guérisons. Si le patient partait perdant avant même d’avoir commencé le traitement, les docteurs savaient qu’il fallait déjà se préparer à des effets secondaires et une guérison lente. C’était quelque chose d’assez peu recherché mais qu’on savait simplement dans le milieu de la médecine. Il fallait trouver l’équilibre entre le fait de ne pas donner de faux espoirs à ses patients mais en essayant de leur remonter le moral. C’était un exercice d’équilibriste que Noah avait des fois du mal à effectuer. Les gens réagissaient tous très différemment à la maladie, allant du désespoir à la colère en passant par le déni. La psychologie humaine était complexe et le docteur ne doutait pas que cette dernière évolution dans leur manière de vivre apporterait avec elle d’autres horizons dans la psyché des êtres humains.

Ezra lui avoua ne pas avoir de jeux de carte avant de lui dire de ne pas se décrire comme quelqu’un de chiant. Noah avait un petit sourire. Il se savait peu amusant et peu rigolard de toute manière, qu’importe que le jeune tatoueur ne le croyait pas. Il aurait bien le temps de le constater. « Je suis sûr que tu trouveras… Je pense que ça intéresserait plusieurs personnes d’avoir des distractions. Tourner en rond pour certains ce n’est pas bon du tout. » s’ils avaient oublié ce qu’était l’ennui juste avant la fin de toutes les choses qu’ils connaissaient, Noah savait aussi que la dépression se cachait des fois dans les plis de l’esprit de certains et attendait simplement une baisse de garde pour enterrer les malades. Les activités et les hobbies pouvaient des fois contenir ce genre de maladie qui serait difficilement traitable dans cet environnement. Puis Ezra lui demanda s’il faisait du sport, ce qui provoqua un haussement de sourcil chez Noah. « Non… J’étais plus le genre à aller à la bibliothèque jusqu’à trois heures du matin. » admit-il. Les médecins de son université étaient généralement plus concentrés à apprendre les milliers de pages à savoir par cœur pour par courir une quelconque pelouse à la poursuite d’un quelconque ballon… Si être médecin était en soi un sport à cause de l’activité soutenue pendant des heures, sa forme physique n’avait pas été taillée par autre chose. « Tu as été à l’université ? Tu as fait quelles études ? Tu étais en équipe universitaire ? » Ezra n’avait pas la tête d’un athlète dont les études avaient été financées par des bourses sportives mais le monde se relevait toujours plein de surprises. Et il avait déjà vu plus surprenant en termes de « tête qui ne correspond pas à l’emploi ». Après tous les tatouages n’étaient pas particulièrement apprécié dans les équipes officielles qui généraient des millions de dollars dans chaque Université. Ce genre de politique, Noah s’en était tenu très loin pour n’avoir d’yeux que pour ses cours et ses stages. Il aurait peut-être dû profiter et essayer de s’amuser… A force de toujours tout repousser à plus tard, le voilà à présent dans la force de l’âge, à peine quelques petites aventures dans son histoire personnelle et rien d’autre qu’une situation personnelle précaire et inintéressante.

Il sentait doucement la fatigue s’installer. Il ne voulait pas la laisser s’échapper mais il savait surtout que simplement se mettre au lit n’aiderait pas. Il se releva sur les marches de sa maison et demanda « Tu veux une tisane ? Histoire de se préparer à aller se coucher, ça m’aide souvent… » ça dépendait des jours. Mais quelques plantes dans de l’eau chaude n’avait jamais tué personne et avait surtout tendance à bien calmer le ventre et les muscles avant de s’allonger et d’essayer de se calmer l’esprit.

_________________

    but one soul stays awake at night
    I was listening to the ocean, I saw a face in the sand but when I picked it up, then it vanished away from my hands... I had a dream I was seven, climbing my way in a tree, I saw a piece of heaven, waiting, impatient, for me...+ ms.palmer
Nudiste professionnel
Ezra YoungNudiste professionnel
avatar
Messages : 560
Points : 793
Date d'inscription : 08/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: A night clearer than the day [Ezra & Noah]   Mar 16 Jan 2018 - 21:18
Vu le portrait que Noah avait fait de lui au fur et à mesure de la soirée, Ezra ne fut nullement étonné quand ce dernier lui avoua passer son temps à la bibliothèque plutôt que dans un club sportif durant ses études. Mais le vif intérêt du médecin pour ses études le fit sourire.

Il ne savait pas s'il y avait beaucoup d'universitaires à Fort Hope, mais il n'en ferait pas partie. Il avait fui de chez c'est parent à la fin de son lycée. Ne voulant rien entendre des écoles et cours de gestion agricole et d'agronomie dont son père lui rabâchait les oreilles alors que lui, tout ce qui l'intéressait, c'était l'art du tatouage.

" Non, juste au lycée, je me suis blessé durant ma dernière année, alors que j'avais une bourse et j'ai dû arrêter. Bon, je vais pas me plaindre, grâce à cette blessure, j'ai pu faire ce qu'il me plaisait, aller apprendre le tatouage, au lieu de me lancer dans une carrière sportive, certes financée, mais qui ne m'amusait pas plus que cela. J'aimais le foot américain ... mais je supportais plus l'ambiance dans les vestiaires. "

En repensant à son accident, le tatoueur se frotta par réflexe sa nuque. Il se rappelait de tout en détail, il entendait encore le bruit qu'avait fait son cou quand sa tête avait heurté le sol. Il se rappelait le joueur qui l'avait plaqué, il se rappelait de l'arbitre au-dessus de lui, alors qu'il ne pouvait rien bouger et qu'il était bien trop sonné pour parler. Il avait cru qu'il était tétraplégique, mais il avait eu de la chance, beaucoup de chance. Après quelques mois d'hôpital, il put reprendre une vie quasiment normale.

Essayant de se reprendre et de ne plus penser à cette période de sa vie, il évoqua le choix qu'il avait fait pour son Université, bien qu'en fin de compte il ni suivi jamais aucun cours. Mais c'était la seule raison qui lui avait fait accepter d'entrer dans l'équipe universitaire : Les cours d'histoire de l'Art.

" Si j'étais allé à l'Université, c'était pour étudier l'histoire de l'Art. C'est très différent et beaucoup moins utile que la médecine. Mais j'ai toujours aimé le dessin au grand désespoir de mes vieux. "

Ezra rit doucement, il avait toujours était le vilain petit canard de la famille et cela ne le dérangeait pas du tout. Il en jouait même depuis plusieurs année.

" Eux, il me voyait reprendre la ferme maintenant que je ne pouvait plus jouer. Autant que leur raté de fils leur serve à quelque chose. Mais manque de chance, je ne les ai jamais écouté ! "

Ezra continua de rire doucement alors que Noah se levait. Contrairement à son habitude, Ezra dû lever la tête pour le regarder, alors que ce dernier lui proposait une tisane. Le tatoueur était grand, et il avait rarement l'occasion de devoir lever les yeux pour s'adresser à quelqu'un, mais le docteur, aidé de la marche sur laquelle il se tenait faisait une taille des plus honorable.

" Euh ... Je ne voudrais pas abuser de ton hospitalité ... Mais oui pourquoi pas. "

Il n'osait pas trop s'imposer alors que cet homme avait une personne à charge. Ezra ne savait pas trop comment il devait gérer ce genre de proposition alors qu'il savait que tout ce qui était produit de bouche ne courrait pas les rues.

" J'ai ... j'ai du miel chez moi. Si tu en veux pour sucrer un peu, je peux aller en chercher. "

Sa maison n'était pas si loin de celle du médecin et il serait logique que lui aussi partage quelque chose avec ce dernier. Il avait adoré sa discussion nocturne avec lui et finir sur une touche sucrée ne pouvait que mettre une cerise sur le gâteau de leur bavardage.
And miles to go before I sleep
Noah RichardsonAnd miles to go before I sleep
avatar
Messages : 751
Points : 1206
Date d'inscription : 07/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: A night clearer than the day [Ezra & Noah]   Ven 19 Jan 2018 - 18:11
A night clearer than the day
Fort Hope - 16 août 2016+ ms.palmer

Ezra lui avoua avoir juste fait du sport au lycée jusqu’à avoir pu sécuriser une bourse. Noah hocha la tête. Même au lycée, il n’avait jamais vraiment été particulièrement doué dans tout ce qui était populaire. Il était doué en science et en littérature mais à part ça, il tentait généralement de se cacher au fond de la classe malgré sa grande taille. Si il avait toujours admiré les personnes artistiques et sportives, il n’avait jamais réussi à leur arriver à la cheville. Pourtant il avait essayé mais il n’avait jamais trouvé la fibre créative ni la motivation pour se lancer dans une activité physique sans aucun autre but que d’augmenter ses performances. Il s’était contenté d’arriver à la moyenne pour la plupart des matières tout en devenant tête de classe avec ses notes en physique chimie et biologie. Il n’avait pas particulièrement aimé l’école. La pression sociale, les présentations orales, les drames d’adolescents… Tout ça tout en étant inconfortable avec soi même car on était attiré par les garçons autant que par les filles…

Il hocha la tête quand Ezra lui expliqua tout ça. « Je vois… Tant mieux alors si tu as trouvé ta vocation… » il y avait tellement de jeunes joueurs qui se blessaient et pensaient leurs vies terminées après ça. Il était plutôt positif de constater que certaines personnes arrivaient à tirer leur épingle du jeu malgré les diverses embuches qu’on pouvait rencontrer. Noah avait eu la chance de ne pas avoir de changements majeurs dans ses plans jusqu’à sa vocation. Bien entendu, dans sa tête, il aurait été marié, heureux en couple, loin de ses parents, mais la vie en avait décidé autrement…

Le jeune homme lui avoua ensuite que s’il avait voulu étudier l’histoire, ses parents avaient voulu qu’il reprenne la ferme familiale. Le docteur n’avait pas vraiment eu ce problème, ses parents l’avaient relativement laissé libre de ses choix et avaient accepté de participer au payement de ses études sans soucis. Il avait été privilégié dès le début et il leur était reconnaissant pour ça. Mais ça, c’était avant que sa mère ne meure et que son père ne se laisse dépérir.

Ezra accepta son offre de tisane tout en se montrent légèrement gêné « Oh non ne t’inquiètes pas. Ça me fait plaisir. » l’autre survivant lui proposa de ramener du miel pour sucrer les boissons. Noah sourit et hocha la tête « Bonne idée. Je vais faire chauffer l’eau, tu auras qu’à rentrer directement, la cuisine est à droite de l’entrée » dit-il en montrant une des fenêtres à droite de la porte. « A tout de suite. » dit-il avant de rentrer dans la maison. Il se dirigea vers la cuisine et sortit plusieurs petits sachets. Il y avait des plantes séchées, des morceaux de gingembre et autres aliments secs qui étaient souvent faciles à trouver pour faire des tisanes rapidement. A une époque on aurait plus appelé ça de l’eau légèrement aromatisée mais il ne pouvait pas vraiment faire la fine bouche. Il alluma le petit réchaud de la cuisine et se mit à faire chauffer une petite casserole d’eau avant de sortir deux tasses.

_________________

    but one soul stays awake at night
    I was listening to the ocean, I saw a face in the sand but when I picked it up, then it vanished away from my hands... I had a dream I was seven, climbing my way in a tree, I saw a piece of heaven, waiting, impatient, for me...+ ms.palmer
Nudiste professionnel
Ezra YoungNudiste professionnel
avatar
Messages : 560
Points : 793
Date d'inscription : 08/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: A night clearer than the day [Ezra & Noah]   Dim 21 Jan 2018 - 13:19
Alors que le médecin rentrait dans sa maison, Ezra fit demi-tour et prit la direction de sa propre maison.

« A tout de suite Doc ! »

Dès que Noah eut disparu à l’intérieur de son habitation, le tatoueur fonça chez lui en courant le plus vite qu’il pouvait. Une fois chez lui, il ouvrit sa porte à la volée et se mit à chercher son pot de miel. En toute logique, ce dernier aurait dû se trouver dans la cuisine, mais pour les choses du quotidien, Ezra n’était pas un homme très organisé. Après avoir passé 5 bonnes minutes à retourner sa maison, il réussit à retrouver le pot en question : posé près de son lit. À croire que quelqu’un allait venir lui voler son petit trésor personnel. Il regarda le bocal, ce disant que jamais il n’aurait pensé partager ça.

Il repartit donc en sens inverse, courant le plus vite qu’il pouvait pour ne pas faire attendre Noah. Bien qu’il semblait avoir son cerveau dans du coton, sûrement dû à la fatigue, il voulait à tout prix que cette soirée ce finisse au mieux. Il ne pensait pas qu’il arriverait, simplement en discutant de tout et de rien, à se détendre aujourd'hui.

Arrivant devant la maison du docteur, il souffla un grand coup pour reprendre son souffle et calmer son rythme cardiaque de la course qu’il venait de faire, et entra dans le bâtiment, suivant les indications de son compagnon d’insomnie, pour trouver la cuisine.

« Hey, je suis là. J’ai essayé de faire vite … Mais malgré le peu de chose que je possède, c’est un vrai bordel chez moi. »

Ezra était toujours très essoufflé, mais essayé de chuchoter pour ne pas déranger l’enfant qui dormait entre ses murs. Il déposa le pot sur le plan de travail de la cuisine et s’appuya contre ce dernier. Il regarda Noah finir de préparer les tisanes. Cette situation était tellement normale, qu’Ezra sentit son cœur se serrer et baissa la tête. Tout était fini, il était en sécurité ici et ce n’était pas un rêve… Il allait pouvoir essayer de recommencer à vivre et non pas exclusivement essayer de survivre au jour le jour. Il allait pouvoir avoir des projets … oui ... il allait pouvoir réfléchir à tout ça. Il souffla doucement pour ne pas se mettre à pleurer devant son hôte, ça ferait mauvais genre. Mais, à cet instant précis, il venait vraiment de réaliser qu’il était en sécurité ici.

C’est avec un léger trémolo dans la voix qu’il s’adressa à Noah, gardant encore quelques secondes sa tête baisser avant de relever son regard bleu vers son interlocuteur.

« Merci pour la conversation, ça m’a fait énormément de bien. C’est cool de discuter avec des gens sympathiques. Je crois que … je mettais un peu renfermé … depuis le temps ... »

Il lui adressa un sourire radieux et se passa une main sur son crâne.
And miles to go before I sleep
Noah RichardsonAnd miles to go before I sleep
avatar
Messages : 751
Points : 1206
Date d'inscription : 07/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: A night clearer than the day [Ezra & Noah]   Dim 21 Jan 2018 - 15:02
A night clearer than the day
Fort Hope - 16 août 2016+ ms.palmer

Il entendit Ezra rentrer dans la maison et entrer dans la cuisine. La nuit était déjà bien entamée et Noah n’avait qu’allumé une petite lampe dans la cuisine, essayant d’économiser au maximum. De plus, il préférait une atmosphère plus tamisée le soir, histoire que le sommeil vienne plus facilement. Les lumières extérieures perçaient aussi à travers les fenêtres, donnant assez de luminosité pour se déplacer sans mal dans la cuisine. « Pas de soucis » répondit Noah. Il n’avait pas grand-chose non plus mais il était d’une nature plutôt ordonnée. Il n’était pas du genre obsessif mais il n’éprouvait aucune difficulté à ranger et ordonner son espace dès qu’il avait le temps. Quelque chose qu’on devrait potentiellement essayer d’apprendre à la gamine un jour ou l’autre. Mais combien des codes de leur ancien monde était applicable à présent ? Etre ordonné, à la limite, cela pouvait s’avérer utile. Savoir où était les armes et les divers équipements nécessaires à sa propre survie, si on devait se lever précipitamment en pleine nuit était bien sûr primordial. Mais qu’en était-il des autres choses ? Le futur était flou et pour quelqu’un comme Noah qui aimait bien planifier et savoir où il en était, c’était une angoisse de plus. Mais il essayait de se reconstruire dans ce nouveau monde à son rythme tout en gardant en tête qu’il avait des responsabilités par rapport à un autre être humain. De quoi rajouter encore plus de pression à quelqu’un qui n’était pas forcément sûr qu’il tiendrait jusqu’au bout, quoi que « jusqu’au bout » veuille dire.

Ezra finit par le remercier, alors que Noah versait l’eau chaude dans les tasses. Il sortit de petits sachets délicats remplis d’herbes ramassés sur le chemin ainsi que quelques plantes trouvées à droite et à gauche dans des jardins abandonnés. Il mit les sachets dans les tasses et en tendit une à Ezra. « Pas de soucis… Ca fait du bien de discuter d’autre chose que d’infections, de blessures et de stocks de médicaments. » fit-il. Si ses collègues à l’infirmerie étaient vraiment intelligentes et sympathiques, il était vrai qu’ils avaient tous tendance à ne parler que de médecine toute la journée. Dans les hôpitaux américains il y avait une règle en salle de garde, c’était de ne pas parler du boulot. Peut être devraient-ils avoir le même genre de règle pour quand ils se croisaient en dehors des salles principales d’auscultation et les chambres ? Mais Noah ne savait pas s’il arriverait à résister. C’était toujours la même histoire quand on croisait quelqu’un qui avait le même travail ou la même passion que soi.

Ezra semblait légèrement émotif. « Tu es pas trop fatigué ? Si tu ne veux pas boire la tisane et aller te coucher, il n'y a pas de soucis tu sais. » demande-t-il, prudent. Noah pris sa propre tasse et s’installa à la table de la cuisine, sur une des chaises. S’installer ainsi, et non pas à l’arrière d’une voiture ou sur le sol. Avoir l’impression de presque avoir une vie normale, comme avant. Sauf que les murs étaient légèrement fissurés, les meubles avaient souffert du manque d’entretient pendant de longs mois et l’humidité s’était infiltrée quand l’hiver était venu et que le chauffage n’avait pas suivi. Comme de petits détails qui, tous ensemble, faisaient légion pour rappeler que la maison dans laquelle Noah vivait, n’était qu’un vestige de son ancienne vie, les ruines de quelque chose qui n’existerait plus jamais.

_________________

    but one soul stays awake at night
    I was listening to the ocean, I saw a face in the sand but when I picked it up, then it vanished away from my hands... I had a dream I was seven, climbing my way in a tree, I saw a piece of heaven, waiting, impatient, for me...+ ms.palmer
Nudiste professionnel
Ezra YoungNudiste professionnel
avatar
Messages : 560
Points : 793
Date d'inscription : 08/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: A night clearer than the day [Ezra & Noah]   Mar 23 Jan 2018 - 21:56
Ezra se racla la gorge, ne voulant pas inquiéter le médecin. Il ne s’attendait pas à cette bouffée soudaine d’émotions. En temps normal, il se contrôlait beaucoup mieux. Mais là, pris au dépourvu de la nuit, il se dévoilait maladroitement. Sous ses airs de gars sympathique, sans gêne et toujours de bonne humeur, se cachait un homme à la sensibilité parfois trop prononçait. Mais le tatoueur avait appris à dissimuler cette facette de sa personnalité.
Pour se donner bonne figure, l’homme alla lui aussi s’installer à table, en face de Noah et posa ses deux mains sur sa tasse, comme pour se réchauffer.

« Non, non, ça va … enfin rien d’important. Oui, je suis fatigué mais j’ai largement assez d’énergie pour tenir le coup pour la tisane. »

Et comme une mauvaise habitude pour s’extraire d’une situation inconfortable pour lui, Ezra pencha légèrement sa tête sur le côté et lança sur un ton très sérieux.

« Et puis au pire, si je m’écroule raide endormi ici. Ne t’occupe pas de moi et réveille moi demain matin. Je serais tranquille ici dans ta cuisine. Et je te jure que ce n’est pas une technique pourrie de drague pour passer la nuit dans ta maison. »

Le tatoueur rit légèrement, il aimait taquiner les gens à longueur de temps et la fatigue qui commençait à le submerger n’arrangeait pas les choses. Ezra était comme ça, il l’avait presque toujours été, cela lui avait valu beaucoup de soucis dans sa jeunesse, mais cela ne lui avait pas fait changer de comportement. Pourquoi se torturer à enfermer sa vraie nature alors qu’il était si plaisant de la faire ressortir. Il était gay et l’assumait à 200%, n’hésitant pas à jouer allègrement avec ça, au dépens des pauvres personnes qui devait le côtoyer, que ça soi ses amis, ses collègues, ses professeurs au même des membres du clergé.

Il laissa le silence s’installer un peu, et ne se rendit pas du temps qui s’écoulait alors qu'il buvait tranquillement la boisson préparé par son interlocuteur et sucré de son miel.

« Merci encore pour tout. Comme quoi ça sert de se balader au milieu de la nuit. Je vais te laisser te reposer, moi aussi j’ai besoin de dormir et grâce à toi, je suis maintenant sûr d’y arriver. »

Ezra se leva de sa place, et déposa sa tasse dans l’évier. Il gardait un petit sourire satisfait sur son visage. Il était tout simplement heureux. Cela faisait très longtemps qu’il n’avait pas éprouvé ce sentiment. Aussi simple qu'était ce dernier, cela ne l’empêchait pas de se faire rare dernièrement. Surtout depuis la disparition de Jane, tout semblait s’être éteint pour Ezra, mais au fur et à mesure des journées qu’il passait à Fort Hope et des personnes qu’il rencontrait, sa joie de vie revenait peu à peu.

« A un de ces jours Doc. Bonne nuit. Pas besoin de me raccompagner, je connais le chemin maintenant. »

Il fit un petit signe de la main à Noah et l’agrémenta d’un clin d’œil avant de tourner les talons et de prendre la direction de chez lui.
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: A night clearer than the day [Ezra & Noah]   
 
A night clearer than the day [Ezra & Noah]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
In Your Flesh :: Michigan State :: Fort Hope
Page 1 sur 1
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération